8 mars 2021

10 choses dont le Nain se fiche ÉPERDUMENT

Il faut l'avouer, le Nain s'intéresse à plein de choses pour peu qu'on lui apprenne à les apprécier.
Ne remuez pas la tête d'un air blasé en regardant votre propre nain couché par terre sur le parquet flottant du salon en train de crayonner des "machines à boulets de canon moches" ou des "châteaux d'Arendelle hideux" à l'aide d'un feutre marron , le Nain peut être créatif et passionné. Il peut être un enfant mignon, aux yeux grands ouverts, contemplant d'un air stupéfait un merveilleux vaisseau de Star Wars dans la vitrine du Joué Club. Il peut être cet être délicat qui avoue ADORER les nouveaux goûters moelleux que vous avez acheté (une belle promo par pack de 12 au Carrouf).

Il peut, par moment, être un petit humain NORMAL, sans cris, sans hurlements. Il peut parler comme un enfant, avec une petite voix mignonne sans vous hurler "J'AI SOIF MOUA" pour avoir de l'eau ou bien "JE DETESTE LES COMPOTES AVEC MORCEAUX" lorsque vous lui tendez avec générosité la dernière pomme-manque.

Oui, votre enfant PEUT, par moment, avoir un comportement normal. Il peut être sensible à ce et ceux qui l'entourent. Il peut être juste exactement comme vous le souhaitiez.
Mais c'est rare. Et bien souvent, l'enfant s'en fiche. De tout ce qui vous importe, de tout ce que vous pourriez penser qui va lui importer.

Des exemples? Il y en aurait des milliers.
J'en ai sélectionné 10 pour commencer, inutile de vous dire que j'ai ordonné aux nains de m'arracher à mon clavier pour ne pas y passer la nuit. Voilà donc 10 petites choses dont le Nain se contrefiche. Carrément. Et au quotidien. Enfin les miens hein, parce que vous avez peut être la chance d'avoir des nains plus maniaco-normaux que mes quatre mariolos qui ne sont pas exactement ancré dans la normalitude.







1) Le fait d'avoir le nez qui coule

Parfois j'entends un reniflement dégueulasse. Parfois ça se contente d'ailleurs de renifler, mais parfois ça ravale. Parfois ça fait un bruit de mec bourré. Parfois ça me dit "Maman a né i coule". Et je sens contre mon poignet une douce humidité.
Le nain a le nez qui coule transparent les bons jours, jaune et vert les mauvais. Peu importe, il sait renifler avec un bruit étonnamment dégeu pour son âge, il sait utiliser sa manche (du polo à 32 euros reçu dans sa box Little Cigogne- faites moi penser à ne plus commander de sweats mais des chapeaux) pour se moucher. Il sait également, m'assure t-il, souffler par le nez comme les joggeurs au bord du trottoir et se retrouver le visage intégralement couvert de morve visqueuse à 8h32 devant l'école. Tout en jurant que SI SI, les gens qui courent se mouchent comme ça dans l'herbe sans mouchoir (mais avec dextérité).

Avoir de la morve séchée croûtée sous le nez ne lui pose pas vraiment de souci et il sait tout à fait souffler par le nez dans le mouchoir. Sauf qu'il ne sait pas super bien tenir le mouchoir et que lorsque je le tiens, je me retrouve systématiquement avec l'intégralité de la narine au creux de la main, tandis que le mouchoir reste désespérément immaculé.

Je m'entends : SOUFFLE. FORT. PLUS FORT. MAIS SOUFFLEU SOUFFLEU.
Lui montrer (enfin faire semblant).
Menacer de la pipette.
Récupérer les crottes de nez apparentes et dire ça ira bien va.

2) La fringue dégueulasse

Certains matins, tu hésites. En effet, le jean que tu comptais enfiler a une petite tache de
- terre (tu as porté un nain en mode "mou-feignasse" aux chaussures crottées)
- morve (un nain en larmes à la suite d'une chute de toboggan ou d'une déception "maman ne veut pas que j'emmène mon branchage de 5 mètres de long à la maison" est venu chouiner dans tes jambes)
- sauce tomate (manifestement les spaghettis bolognaise n'étaient pas au goût de la petite qui les as carrément balancé sur tes genoux, Ô toi, esclave, ôte moi cette basse nourriture de devant ma vue).

Du coup tu frottes avec un bout de serviette éponge humidifiée pour tenter d'atténuer la tâche puisque l'autre jean te moule le ventre encore dodu et qu'il est hors de question que tu enfiles des collants vu la taille de tes poils de jambes. Bref, le porté de jean "limite" est un sport que tu maîtrises.

Le nain, lui, trouve que son jogging est TOUT à FAIT METTABLE.
Mais oui, bien sûr. A condition qu'on trouve que les traces de sable poussiéreux du parc de la veille, que le morceau de carotte de la salade de carottes rapées collé sur la cuisse grâce au miel du yaourt, et que les bas terreux (une sombre flaque stagnante) soient des effets de mode charmants et plutôt tendances.

De mon côté, j'aime que mes nains aient l'air CORRECTS à l'école. Leurs vêtements sont plus ou moins repassés (selon le temps que j'ai eu devant la centrale ou selon ma rapidité à bondir tel un oiseau en forme devant le sèche linge pour replié les petits vêtements encore chauds). Pour certaines c'est le kiff, pour moi c'est un coup de bol.

Bref, les nains iraient à l'école en guenilles du moment que ça s'appelle jogging et robe qui tourne. Les nains trouvent que les longues traces de yaourt "ne se voient pas du tout" et ne comprennent pas que "tu es habillé comme un porc qui aurait enfilé les vêtements d'un rat d'égout" n'est pas un compliment.

En clair, je m'efforce d'avoir du jogging propre et de la robe qui tourne sans trace de chocolat si je veux éviter le drame du Nain Modeur chaque matin.





3) Les chaussettes identiques 


Là, j'avoue, ça m'arrange plutôt.
Même si Moyen Nain tique parce que Monday ne va décidément pas avec Friday (il fait anglais le lundi), il se contente de râler parce qu'il a du mal à les enfiler seul. Oui, à 6 ans, enfiler ses chaussettes SEUL c'est inhumain, vous en conviendrez.

J'ai découvert, en arrivant à Thonon, cette petite boutique en ligne Des Pas Rayés qui vend des chaussettes dépareillées plutôt chouettes, et je pense qu'on va pouvoir leur faire clairement de la concurrence ici. Ou devenir des mascottes.

En même temps, j'ai beau faire du mieux que je peux, je continue à amasser des chaussettes seules, des chaussettes 15/19 alors que Nano chausse du 21. Ne me dites pas d'accrocher tout ça avec des pinces. QUI a le temps de faire ça? Hein? (me sentez-vous un brin dépassée par ces milliers de chaussettes qui hurlent à la solitude dans leur bassine?)


4) Le mode d'utilisation du savon dans le bain

Un être normalement constitué sait se servir du savon. Pour plus de simplicité, nous avons d'ailleurs opté pour un flacon-pompe qui délivre à l'enfant malhabile la dose EXACTE pile dans sa petite mimine de nain. SAUF QUE non.

- JE VEUX SORTIIIIIIIIIIIR!!
- Attends Nano, tu t'es lavée?
- Ah? Bin non pas lavée.
- Je te mets du savon?
- NON MOI SEULE.

Sachez tout de même qu'un petit être délicat et aimable comme Nano, à la main légère et mignonne ne peut appuyer sur le flacon pompe sans faire glisser le flacon pompe dans la baignoire > sur son pied ou son genou > occasionnant par là un cri de douleur strident et une crise de larmes.
-
Le mieux est donc d'aider tout de même le digne représentant du Terribeul Two à se servir en savon. Nano, ici, EXIGE tout en douceur (environ 70 décibel) qu'on lui dépose une noisette de gel mouche dans chaque paume pour ensuite se laver le corps en répétant : zenou, bidon, le cou, les fesses, la zézétte et les pieds (le tout étant placé de manière plus ou moins approximative).

Il faut ensuite se rincer et ne plus avoir envie de sortir du tout puisque le savon a créé de la mousse et qu'on peut se la coller au menton pour faire "Comme Papa Noyel".

Les grands, eux, peuvent se servir plus aisément du flacon pompe. Ils n'ont pas besoin de moi d'ailleurs, pour en vider le contenu dans un gobelet et faire une potion magico-gâchis qu'ils laissent refroidir sur le rebord, créant ainsi une mixture grasse et gelée pour le prochain utilisateur de la baignoire.

Et ils affirment TOUS s'être lavés puisqu'ils baignent dans une eau savonneuse.
Et je m'entends dire, bah, ça ira.

5) L'heure du repas

Je me fais penser à Fabienne Lepic (Fais pas ci Fais pas ça pour ceux qui n'auraient aucune culture télévisuelle des séries estampillées famille).
Au moment de passer à table, personne ne réagit. Ou bien juste la petite qui va hurler "A PLAAAAABE" dans tout l'appartement mais puisqu'elle crie toute la journée, personne ne lui prête vraiment attention.

En revanche, vers 10h21 ou vers 14h43, il y a toujours un nain qui vient chouiner qu'il va mourir de faim s'il ne mange pas un truc. Genre un Pringeuls ou une tablette de chocolat (tout est dans la mesure).
Le nain a une horloge biologico-bouffe complètement déréglée, complètement indexée sur son ennui. Il a terminé sa partie de légo? Il mangerait bien un petit Pépito. Normal.
Et au moment de manger, il rechigne, il demande "on mange quoi?" auquel on répond inlassablement "du Goûte-y et du Mange-en" (ou bien "du caca de chien" si on est agacé).

On entend un "Han maman n'importe quoi, je parie qu'on mange des pâtes??" (mais comment a-t-il deviné?) et un dernier
- J'aime pas trop ces pâtes-là.
Auquel on répond qu'on n'est pas au resto et que s'il n'est pas content qu'il peut quitter la table.

Mais le nain se fiche de ton repas, le nain ne sait pas que ta sauce bolognaise a été faite avec amour et délicatesse, il n'a aucune considération pour ton hachis parmentier maison et préfère encore les gnocchis poelés.

Bref, le Nain se fiche du repas, de son horaire et de ton implication culinaire. S'il pouvait avoir un distributeur de curlys, croyez-moi, ça serait parfait.






6) L'heure du coucher - l'heure du lever

Nous avons une heure du coucher bien reglée, entre 20h et 20h30 pour éspérer avoir un semblant de soirée une fois tous les relevers débiles gérés.
Les nains n'ont aucune idée de l'heure du coucher pour le moment (sauf le grand qui n'en fait pas une maladie puisqu'il a le droit de bouquiner 10 minutes de plus dans son lit du moment qu'il ne fanfaronne pas avec son privilège) et Nano qui décide elle-même en règle générale de l'heure de son "petit dodo". A partir du moment où elle est motivée, elle empoigne son oreiller, ses dix-huit mille tétines et essaie de grimper dans son lit (il va falloir qu'on liquide notre lit à barreaux mais je ne me sens pas encore la force de gérer les relevers débiles du Tyran Domestique).

Bref, il suffit de leur dire "on a super veillé ce soir" pour qu'ils pensent avoir fait la fiesta jusqu'à minuit. Vous pensez bien que personne ne les contredit.

Le lever, en revanche, est beaucoup plus aléatoire et malgré l'investissement dans un réveil mouton il y a 5 ans, il est clair que j'ai enfanté de quelques lève-tôt, trop tôt.
Des amis se plaignaient récemment du 8h30 de leurs enfants.
J'ai eu envie de pleurer en songeant que le réveil mouton était reglé chez nous sur 7h20 semaine/ouikend/vacances et jours fériés.
Et respecté à la seconde prêt depuis ce choix raisonnable. A 7h21, des petits pas résonnent.
J'ai beau leur expliquer que PERSONNE ne se lève de manière volontaire à 7h20 un dimanche, ils me regardent d'un air circonspect en se demandant pourquoi leur mère est si rabat-joie.


7) Sa position sur le canapé pendant qu'il regarde la télé

Les pieds sur le rebord.
Les pieds dans la bouche.
La tête à l'envers.

Les mains dans la bouche.
Les fesses sur le haut du canapé.
Un slip.
Une robe de Cendrillon.

Si le Mâle et moi nous tenions comme ça devant notre écran, je crois qu'on pourrait directement se faire interner ou en tout cas recevoir une dose quotidienne de Ritaline (ou du CalmiVet du chien).

Le nain se contrefiche totalement de la bienséance, il réussit à prendre des postures digne d'un Grand Yogi et n'a aucune gêne quant à sa main dans le slip malgré le "SORS TA MAIN DU SLIP" lancé à tout bout de champ. Surtout quand on a des invités.

(mais que c'est bon non de se vautrer sans y penser dans le canapé et de changer de position toute les trois secondes,de courir faire pipi - d'en mettre plein la cuvette- et de revenir se vautrer dans les couchins)

8) Le nombre de calories ingurgitées

Sans être une obsédée du poids, sans être totalement angoissée par la teneur en GRAS de ce que je mange, j'ai gardé de mes six mois de régime quelques réflexes à peu près sains (non, l'Abondance quotidienne n'est pas un geste sain mais plutôt un geste vital).
J'évite de m'enchaîner un repas burger/frites/boisson sucrée le midi et un Mont d'Or le soir avec vin blanc et fondue au chocolat. De la même façon, si je sais que je vais beaucoup manger le week-end, j'essaie de faire un peu plus léger en fin de semaine, histoire de ne pas accumuler de la calories trop rapidement.

Note : le Mâle vous dirait que le fait d'avoir beaucoup mangé le lundi n'empêche pas d'avoir faim le mardi. Et vous ajouterait que NON, le Magnum ce n'est pas TROP GROS et que NON, les frites ce n'est pas gras puisque ce ne sont tout de même que des patates.
Bref, le Mâle a 35 ans, le ventre plat et énerve tout le monde.

Le Nain a hérité de son père cette capacité à manger du gras calorique n'importe quand et à n'importe quelle dose. JAMAIS le Nain ne me dit "non, Maman, fais plutôt une petite soupe ce soir, j'ai bien mangé à midi".
Jamais je n'ai entendu non plus le "Où est le tiers de légumes accompagnant ma portion de protéines et de féculents?".
Nan. De temps à autre, ils me réclament un bouillon. Mais pas pour faire léger, juste parce qu'ils kiffent le bouillon aux billes magiques.
Les nains ne sont pas fanatiques du repas diet, comme on dit. Ils sont capables d'engloutir 5 Princes au goûter.
Moi, je ne peux plus. Juste parce que je SAIS combien de temps je dois courir pour perdre un seul de ces foutus Princes.


9) Le rangement

Encore ce matin, j'ai du hurler à la manière d'une mégère exécrable, armée d'un sac poubelle 30 litres pour que les nains daignent ramasser la mer de Légos qui s'étendait sur le sol de leur chambre.
S'ils avaient une ONCE de jugeotte, ils auraient su que je bluffais. En effet, si j'avais voulu benner leurs jouets, ils m'aurait fallu un BIG BAG d'une tonne (au bas mot).

Mais ça a eu son petit effet, comme toujours, et même si j'ai eu un brin de culpabilité (passagère), j'avoue avoir souri de béatitude en pouvant me rendre sans trébucher jusqu'à leurs lits pour en changer les draps (car oui, le nain pourrait dormir deux mois dans la même couette Princesse aussi- coucou l'hygiène).

Ce n'est pas grand chose le rangement, mais ça a le don de me mettre hors de moi. J'ai le sentiment parfois d'être juste la BONNE (qui fait aussi cuisinière, remplisseuse de verres d'eau à la demande, blanchisseuse, dog-sitter et responsable en chef de l'état de la cuvette des toilettes).
Mais le Nain trouve que "ça va, c'est rangé" à partir du moment où il peut ouvrir sa porte de chambre. Il pense que "c'est nickel" quand il voit tous ses légos.
Il ne pige pas que "ON DIRAIT LA MAISON DES COCHONS" n'est pas forcément un encouragement de ma part.

Mais je ne sais pas, les nains sont bordéliques. Ils bouquinent et laissent le livre en place.
Ils dessinent et découpent et laissent le dessin et tous les petits papiers découpés impossibles à attraper à moins de mouiller son doigt PAR TERRE.
Ils sortent des bonhommes lourdement armés de haches et de casques à pointe et les dépose sur un lieu de passage fréquent.
Ils jouent avec caddie et poussettes et les abandonnent quand une autre idée lumineuse vient les frapper.

Le rangement vient avec le temps je crois.
(vivement que le Mâle soit grand).


10) L’électricité

Je terminerai ces dix points par une phrase que j'ai entendu longtemps dans la bouche de mes parents (en alternance avec le fameux "Ton père est pas vitrier" lorsque l'un d'entre nous stagnait bêtement devant la télé un soir de Fort Boyard).

Une phrase qui n'avait pour moi aucun sens. Aucun.
Et que je répète, désormais, environ dix fois par jour. En arpentant l'appartement. En rentrant d'un air agacé dans les pièces, dès 8h du matin. En appuyant d'un geste parfois rageur sur les interrupteurs. En maugréant à voix basse ou en rouspétant à voix haute.

"BORDAYL ON NE BOSSE PAS CHEZ EDF!!!"

Voilà.
Mais ça, le Nain s'en contrefiche.
Il a besoin de lumière, il allume.
Il a besoin de changer de pièce, il change de pièce.
Il lui manque juste un petit réflexe (ou bien un stage chez EDF).

Et puisque manifestement, Papacube et moi avons les mêmes soucis !!!



To be continued...évidemment.
Parce que le nain se fiche aussi de la température du bain (qui n'a jamais trouvé des nains hilares pataugeant dans une eau tiédasse?), du fait que vous ayez payé son pantalon INDESTRUCTIBLE environ 20 EUROS NOM DE NOM, et du temps que vous avez mis à préparer ce gâteau qu'il décrète "pas mauvais mais un peu dégueu".

Alors qu'il y a aussi des choses dont le nain ne se fiche pas, on en reparlera, du temps passé en voiture qui est toujours démesurément TROP LOOOOOONG et du fait de boire ou de manger derrière son frère ou sa soeur, acte clairement DEGUEULASSE s'il en est.

D'ici là, prenez soin de vous et n'oubliez pas d'éteindre en sortant (et de passer un coup de torchon sur votre tee-shirt, il me semble y voir une trace de yaourt à la cerise).


2 mars 2021

Participer au Trek'in Gazelles 2021

 



Si vous me suivez sur les réseaux vous savez que je pratique (quand je peux) la course à pied, le trail étant vraiment mon sport de prédilection (un brin mis en veille depuis mon déménagement dans le plat pays). Mais j'aime courir en montagne, j'aime marcher en montagne, j'aime être seule et avancer, atteindre des sommets et me dire "purée tu l'as fait" (le tout avec une bonne tête de vainqueur)  




J'ai commencé à courir en 2013 pour me retrouver et puis finalement il se trouve que je suis bien plus aimable depuis que je cours régulièrement, alors j'ai continué. Evidemment avec mon rythme sympathique entre Bruxelles, Paris et les TGV qui roulent ainsi que les PCR à faire, je cours moins mais j'aime toujours prendre l'air, respirer et laisser de côté mille choses qui m'importunent (non, pas que les gosses je vous vois venir - d'ailleurs j'emmène souvent un enfant courir comme quoi je suis vraiment sympathique).

BREF, si vous voulez mon histoire de mère épuisée qui se met au running c'est par ici et par là 

Si vous me suivez sur les réseaux (bis) vous savez aussi que j'ai participé en 2019 au Finland Trophy avec Marion, extraordinaire maman et amie que vous pouvez suivre sur son compte Instagram : @apreslapluievientlesoleil 
Nous avions couru à l'époque pour Oscar Lambret et récolté près de 35 000 euros.


et que j'ai participé en 2020 au Raid Défi d'Elles Destination Islande, malheureusement écourté par les conditions météos, avec Amélie @amelieeinaudi sur Instagram, extraordinaire maman et amie (et également collègue de boulot sur la Maison des Maternelles). Nous avions couru pour l'Institut Curie et récolté près de 15 000 euros. 


(je prépare en parallèle un article sur "comment courir un raid polaire sans crever de froid sachez-le)


Vous vous doutez bien que 2021 va également rimer avec Défi Sportif au profit d'une jolie cause et c'est la raison de mon post du jour. 



Il se trouve que nous allons, avec Marion et Amélie, renoncer aux températures négatives puisque nous participerons, du 6 au 11 novembre 2021, au premier TREK organisé par Maienga (qui organise par ailleurs le Rallye Aïcha des Gazelles), le TREK'IN GAZELLES.

Et que votre humble servitrice est même AMBASSADRICE (ce qui fait drôlement rire mon mec, rapport au fait que je suis capable de perdre partout) 







Cette fois-ci, point de voiture, mais nos petits pieds et nos petits cerveaux de mères pour relier des étapes, le tout sans téléphone, sans GPS, mais avec notre humour et notre humour (oui parce que c'est bien là notre grande qualité commune).




(j'ai un doute sur le "pointer toutes les balises de passage" mais en revanche je peux te dire qu'on ne va rater aucun déchet).



CONCEPT : 

L'idée est simple, en 4 jours nous devrons relier différents check points  distants de 20km. L'idée est de pointer en un minimum de kilomètres et non en un minimum de temps. Pas de speed, pas de course effrénée mais cette possibilité de PROFITER, d'en prendre plein la vue et du temps pour s'engueuler quant au chemin à prendre : faut-il contourner la montagne ? Faut-il la franchir ? 

Un trek solidaire également et c'est important : 



Ce qui est chouette ?? (à part le fait de partir avec ses amies pour une jolie course pour une jolie cause?)

C'est qu'il n'y aura ni GPS, ni téléphones ni autres moyens de communication. 
Quelqu'un vous donnera de nos nouvelles (surtout si je me fais dévorer par un fenec tandis qu'Amélie et Marion récupère mon sac à dos et mes chaussures pour les revendre au black market) mais de notre côté nous n'aurons aucun moyen de nous guider (sauf un rapporteur breton et une boussole LOL)

Et vous savez quoi ? Hé bien je crois que ça va nous faire du bien en 2021 de ne compter que sur nos petits neurones défaillants de mamans. De ne pas dégainer nos smartphones, de ne pas utiliser un google Maps (puisque de toute façon je réussis à me perdre avec Google Maps).


En clair un magnifique défi. Au profit d'une association qui compte énormément pour nous : La Voix de l'Enfant. 



Cette association est une fédération de 82 associations membres qui interviennent dans 80 pays. Que ce soit pour défendre un mineur isolé, ou parler des projets de l’association, à l’instar des Unités d'accueil pédiatriques enfance en Danger (UAPED) mises en place pour recueillir la parole des enfants maltraités, La Voix de l'Enfant est une vraie force de proposition et ne manque pas d’interpeler les Pouvoirs Publics, les administrations et d’informer l’opinion publique par les médias en rappelant que tout enfant a droit à son enfance.

Qui plus est, cette association fête, tout comme ma petite personne, ses 40 ans en 2021 (enfant de Pierre Bachelet je suis). Pas de hasard. 


EN BREF, la TEAM SURICATES (oui on a opté pour ce petit animal vif et malin, à notre image) va participer au Trek'in Gazelles et vous pouvez nous retrouver sur Instagram. 



QUI PART AVEC NOUS ?

Nous avons l'immense joie de partir avec une équipe BELGE qu'on aime d'amour : La Team Mamzelles  qui va également soutenir la Voix de l'Enfant avec nous, nous sommes très très heureuses de les avoir à nos côtés !! 





NEXT STEPS (oui en organisation on parle angliche et rétro planning) : 

- Ouvrir une cagnotte pour récolter des fonds pour la Voix de l'Enfant, je vous tiendrai au courant de l'avancée de cette cagnotte. 

- Participer à un stage d'orientation pour apprendre à se diriger avec les instruments étranges susmentionnés (histoire qu'on ne se fasse pas vraiment dévorer par un fenec des sables).


- Trouver un équipement pour marcher dans le désert, nous sommes preneuses de toutes vos recommandations, et évidemment si un équipementier veut nous sponsoriser c'est avec plaisir (mais à ses risques et périls). 


grâce à ce compas de visée je maîtrise ma trajectoire de toute évidence


Pour en savoir plus sur le Trek c'est sur le site du Trek'in Gazelles et je reste à votre disposition si vous avez des questions (ou des conseils sur l'utilisation d'une boussole) 

Et si vous êtes trois et que vous avez envie de tenter l'aventure avec nous, hé bien c'est ici (et ça nous ferait drôlement plaisir de ne pas être seules perdues dans le désert Marocain) : https://www.trekingazelles.com/participer/demande-infos/ 





1 mars 2021

Le Nain au Parc (en 55 points)

Le Nain est un spécimen plutôt sympathique mais je ne sais pas pourquoi, les miens ont été livrés sans le bouton « Pause » ni le bouton « Mute » d’ailleurs maintenant que j’y songe.
Je ne peux pas zapper, non plus, quand ils m’expliquent pour la soixante-quatorzième fois les différences de couleur des sabres lasers de Star Warzeu ou quand je me farcis la chanson d’Elsa en canon de Jean-Michel Apeuprès.

Le souci étant donc de réussir tout de même, vous en conviendrez, un moment de silence entre 21h (heure habituelle de la dernière pathétique et misérable tentative de lever genre « j’ai super mal à la dent » GENRE) et 6h22 (heure à laquelle un nain, n’importe lequel pourvu qu’il soit bruyant décide de se lever en se cognant dans la voiture en métal garée dans le couloir large de 80cm).
Il nous faut donc, nous, parent, veiller à ce que le Nain (terme générique désignant mes quatre allumés de la mèche) se dépense suffisamment en journée pour être infect et odieux vers 19h, nous signifiant par-là que : 

  1.  il nous reste encore une bonne heure à tirer avant le coucher et qu’elle risque d’être un peu longue. D’autant qu’ils sont nombreux et que la chouinerie a tendance à être exponentielle.
  2. Nous avons bien fait le job « fatigue ton nain » et qu’il faudra recommencer dès le lendemain (sacerdoce).


Comme manifestement mes enfants sont les seuls à ne pas subir de plein fouet cette réforme du rythme scolaire, il me faut donc bien user de subterfuges pour les fatiguer par moi-même.
Effectivement, mes nains sont toujours totalement au taquet lorsque je les récupère à 16H15 et tiennent le coup ma foi assez tardivement compte tenu que leur heure de coucher avoisine les 21h (enfin ils sont au lit à 20h évidemment mais sur les 4, le dernier s’endort vers 21h – les bons jours, coucou Nano).

On connaît tous la technique de la « piscine » utilisée principalement le week-end, les veilles de rentrée scolaire ou encore les dimanches de changement d’heures pour s’assurer un coucher réussi. Mais force est de constater que cette technique peut paraître un peu rébarbative surtout si, comme moi, l’idée de vous retrouver seule dans une cabine (même famille) avec quatre nains, vous fatigue d’avance. De plus, sachez-le, la piscine épuise le parent là où elle se contente de calmoter le nain.
Si si. Le vôtre s’écroule après la piscine me dites-vous ? Il manque tout simplement d’entraînement, envoyez-le moi en stage.

Ici, ils sont tout à fait capables d’enchaîner ski le matin et vélo l’après-midi sans montrer un seul signe de faiblesse. Robustes les nains, robustes. Et la petite n’est pas en reste. Elle a dosé toute la famille au concert d’Aldebert en hurlant « DU GROS SON » avec son petit poing en l’air dans la fosse. Jusqu'à 22h30.



BREF, tout ça pour vous dire qu’il ne se passe pas une journée sans que je ne lâche les fauves au parc. 


LE PARC.
Aaaaah.
Je partageais l’autre jour une photo en disant « Arrive enfin le jour où les quatre sont autonomes au parc ». Et ça, croyez-moi, c’est plaisir, plénitude et cul sur le banc (78% du temps).

Parce que le parc, lieu que vénère la majorité des parents qui ont l’immense chance de pouvoir récupérer leurs enfants à 16h15 (voire pire, 15h45), ceux qui n’ont pas un vrai métier genre moi, free-lance-accompagnatrice-de-sorties-des-classes ou bien ma copine MAF qui monte sa boîte mais en vrai TU AS LE TEMPS TOI NON ?

Voilà, une petite population hétéroclite composée de mamans en congé parentalo-relou, de papas un peu hirsutes chargés de meilleurs goûters que les miens, de maman hyper actives au téléphone dégainé parce qu’en vrai, elles bossent aussi en même temps (ah tiens, moi). Et du nain, PARTOUT, du nain qui a besoin de se défouler, du nain qui veut aller quémander un goûter chez un copain alors que vous avez pris des clémentines « c’est SAIN les clémentines le nain ».

Oui, mais le Papa d’en face il a des Buenos.
Probablement un petit nouveau. Quand il se sera fait raquer trois ou quatre fois, il viendra avec des BN et des clémentines, comme tout le monde.

Le parc, ici, on en a 3 dans nos sélections :

  • Celui près de l’école, en gravillons parfaits pour se bousiller les genoux et pour se mettre de la poussière jusque dans le cou. Il dispose d’un coin arbre& plantes vivaces pour les pipis nainesques + de faux gazon qui donne à l’ensemble un aspect plutôt étrange. MAIS, il dispose d’un toboggan à accès escalier, ce qui est parfait pour Nano-boulet qui, à deux ans, ne sait pas encore monter sur les fucking toboggans disposant d’un mini mur d’escalade (étonnant non ?) ET surtout de tourniquets (oui oui deux tourniquets). Le premier est un classique fouteur de gerbe (idéal après goûter) et le second est en hauteur avec des sièges, assurant un vol plané assuré au petit mal assuré + un coup bien senti à celui qui passerait trop près. En clair, un parc à proximité de l’école qui dispose de moults avantages sauf de toilettes correctes ce qui peut être un souci lorsque vos enfants sont des adeptes du « CACAAAAAAA » vers 17h (un repas en poussant un autre…).

  • Le second parc, nommé La Source, par nous-mêmes, est un peu plus loin (il faut donc faire marcher quatre nains ET leurs cartables tellement lourds que Maman se retrouve à faire le baudet agacé) et au sein d’un espace arboré, riche en arbres merveilleux, en petit ruisseau qui déverse son onde clapotante entre des rochers et pourvu de crottes de chien bien situées afin de bousiller les chaussures des nains et le paillasson de l’entrée.  Ce parc dispose de toboggans accessibles par escaliers (parfait), de petits trucs non-identifiés à bascule (genre de gros insectes hideux) ainsi que de l’enfer sur terre : la balançoire pour nain. Le petit siège pour caler le nain avec les deux pattes qui ressortent, ce qui fait que le nain est dépendant de toi pour s’y installer et pour en descendre. Et pour être poussé également. Il faut faire la queue car souvent d’autres petits nains relous veulent en faire aussi Et il faut surveiller que ton nain ne passe pas trop près de la susmentionnée balançoire car un coup de Kickers ou de Bottes Décathlon est vite arrivé (dans sa tronche). Pour des raisons de « je déteste pousser mes enfants sur des balançoires ridicules sous le regard pressé d’autres parents qui attendent la balançoire pour leur petit-chéri-qui-attend-depuis-longtemps », j’évite d’aller dans ce parc aux heures de pointe. D’autant que vous aurez noté la présence du petit ruisseau dans lequel les nains apprécient de faire des barrages/trempettes des pieds (les deux actions étant étroitement liées) qui, bien que très joli, me condamne à une surveillance rapprochée et à des cris de vautour courroucé dès qu’un nain s’approche trop du bord.

  •  Le dernier parc de notre sélection est bien plus bas, au Port (les connaisseurs de Thonon sauront) et nécessite de la part du Nain une action sportive extrême. Il lui faudra descendre la raide pente vers le port sans se gaufrer comme une loque sur le béton. Puis il lui faudra longer les quais sans choir dans le port. Et enfin, après une séance de jeux, il lui faudra remonter avec ses petites papattes la montée hyper raide (mes cuissots confirment le mot raide) sans trop geindre. A Thonon, nous avons, rassurez-vous, un superbe funiculaire qui nous remonte du port vers le centre ville toutes les 5 minutes. C’est très très pratique et ça émerveille le nain. Seul bémol, il est en panne jusqu’à la mi-juin (au grand dam des nains) et surtout, il est juste HORS DE PRIX. Je ne suis pas une radiche mais 1 euro la montée par personne (de plus de 6 ans), c’est GULP. Bref, nous allons au port quand nous avons le temps, quand il n’y a pas de cartables sur le dos et quand nous sommes deux, histoire de se prendre un café tout en se faisant la réflexion qu’ « on entend QUE nos mômes non ?? ».



Les nains, au parc, je le répète, sont bruyants.
C’est bien simple, si vous pensez que VOS nains sont les plus bruyants du parc, venez faire une session parc avec moi et vous serez largement rassuré sur les compétences décibelliques des vôtres. Il se peut que vous ayez même honte d’avoir pensé une seule seconde que vos enfants étaient des gueulards. Que nenni. Les miens le sont.


Et voilà comment se déroule une petite virée au parc, en points 55 quasiment immuables.


  1. L'arrivée au parc se fait en courant et en hurlant « on va au paaaaaarc » (oui, comme tous les soirs où il ne tombe pas des cordes – ndlr : une petite bruine n’a jamais trempé un nain energético-boulet).
  2. Les cartables Pôduku sont jetés devant un banc libre, à la manière d'un Mâle jetant sa chaussette sur le sol de la salle de bain, à côté du panier à linge. 
  3. Je hurle aux nains qu'un tant soit peu de considération pour leurs cartables serait tout de même pas mal. Ce qui nous donne un "HéHo les Naaaaaains, purée, les CA-RTA-BLEUUUU".
  4. Les nains sont déjà partis faire un tour de parc histoire de repérer les copains et les goûters associés.
  5. Je pose mon délicat fessier sur le banc et je range les cartables à côté de la poussette dans laquelle Nano se débat vaillamment. 
  6. Je libère Nano qui fonce vers le boggan.
  7. Elle tombe. Elle hurle et revient pleurer sur mes genoux. 
  8. Un Nain arrive, la bouche pleine d'un Pitch et en réclame un second. Je lui signale que je n'ai pas de Pitch mais des BN.
  9. Il retourne chercher un second Pitch chez son copain malgré les BN que je lui agite sous le nez. 
  10. Nano veut bien un BN. Elle l'empoigne et part avec.
  11. Finalement elle n'aime pas le BN et le jette sur le sol. 
  12. Micro arrive, elle a faim et n'aime pas les Pitch. Je lui tend le BN de sa soeur mais elle en veut un sans gravillons.
  13. Le temps que j'en sorte un nouveau, elle est déjà repartie sur le tourniquet.
  14. Je me rassois et une amie arrive avec ses deux nains. Ils veulent bien mes BN.
  15. Leur mère leur précise qu'elle a les mêmes. Mais les miens sont meilleurs. 
  16. Les nains de ma copine mangent bien, les miens sont en train de se rendre malades au tourniquet. Je consulte mes mails et je commence à y répondre. 
  17. Nano revient en hurlant, elle a lâché les mains alors qu'elle était sur le tourniquet. J'envoie un mail sans l'avoir terminé. Merde.
  18. Moyen Nain arrive en pleurant, il a envie de dégueuler. 
  19. Je lui rappelle qu'il n'a rien à vomir alors il se calme et veut bien un BN. Nano hurle toujours parce qu'elle est "tombéééééééééééééée" tandis que la fille de ma copine veut absolument faire pipi. 
  20. La copine emmène son boulet faire pipi pendant que Nano, schyzo, décide de retourner sur le tourniquet. Je rédige un mail pour compléter le précédent. 
  21. Les nains arrivent pour récupérer des BN et veulent des clémentines. Mais déjà épluchées.
  22. Mes mains puent la clémentine et je grignote les restes de BN aux gravillons de Nano.
  23. Je demande à Moyen Nain de poser son branchage de 6 mètres de long.
  24. Je demande à Micronaine de reposer le branchage de 6 mètres de long qu'elle a piqué à son frère. Je raccroche à Belle-Maman qui m'appelle.
  25. Je vais récupérer le branchage de 6 mètres de long que Nano tente de monter en haut du toboggan.
  26. Je marche sur des morceaux de clémentines abandonnés sur le sol-mou et je manque de me vautrer lamentablement. 
  27. Grand Nain est monté dans un arbre du parc et n'arrive pas à redescendre. Je lui suggère de se débrouiller tout seul.
  28. Nano est en haut du toboggan et m'appelle depuis 5 minutes.
  29. Je lui dit que c'est bien. Dix-huit fois. 
  30. Je me rassois. Sur un quartier de clémentine. 
  31. Je rappelle Moyen Nain. Arrivé près de moi, je lui suggère de ne pas jouer avec le petit Victor qui a la gale. 
  32. Micronaine est vautrée dans les gravillons avec sa robe. Je soupire. 
  33. Nano hurle parce qu'elle n'arrive pas à remonter le toboggan à l'envers. J'interviens pour l'ôter de devant l'arrivée avant qu'elle ne se fasse faucher. Elle hurle comme un diable. Je lui donne un petit branchage.
  34. Elle va taper les mamies du banc d'en face parce qu'elle "sasse les mousses". Je vais la récupérer en lui expliquant que les mamies ne sont pas des mouches. 
  35. Nano trouve une activité passionnante : elle prend des poignées de gravillon qu'elle va jeter sur les enfants du toboggan. J'interviens de nouveau et la colle dans la poussette. Devant les hurlements, je la laisse s'échapper (par inadvertance).
  36. Je tente d'entamer une conversation avec ma copine revenue (c'était un caca finalement, alors il fallu se planquer bien loin). 
  37. Grand Nain vient me réclamer un BN. Je lui rappelle qu'il est bientôt 17h et que le goûter est terminé.
  38. Il chouine et tente d'aller quémander. Je lui hurle que "LE GOÛTER EST UNE COLLATION PAS UN REPAS" en toute sérénité. 
  39. Je continue de papoter de tout et de rien tout en ramassant autour du banc les morceaux de peaux de clémentine.
  40. Nano arrive et hurle parce que je lui ai volé ses bébés.
  41. Je calcule après jetage dans poubelle des peaux qu'elle jouait avec en les appellant ses bébés. Je lui épluche donc une dernière clémentine pour la calmer. 
  42. Elle repart bercer ses peaux de clémentine et je me retrouve à manger des quartiers alors que je suis au régime. 
  43. Du coup je grignote encore un BN, ça m'ouvre l’appétit. Grand Nain me jette un regard noir. 
  44. Micronaine arrive en pleurant parce qu'une fille lui a dit qu'elle était moche. Je la console en lui assurant qu'elle est belle comme une princesse. Elle pleure comme un loup ce qui signifie qu'elle est cuite. 
  45. Je préviens qu'on va décoller dans 10 minutes. Personne ne m'entend et Micronaine repart jouer immédiatement. 
  46. Nano met toutes ses épluchures dans la poussette. Je négocie pour qu'on jette les dégueulasses. Mais finalement on les garde toutes, ça n'a pas trop d'importance (et elle crie très fort).
  47. Je fais encore coucou à Moyen Nain qui a réussi à descendre à la barre des pompiers avec une seule main.
  48. Le fils de ma copine a envie de faire caca. Elle est obligée d'interrompre la conversation et de rentrer illico pour des raisons sanitaires. 
  49. Grand Nain est retourné dans l'arbre et me hurle qu'il va réussir à descendre cette fois. Je papote et lui adresse un signe de la main.
  50. Je bats le rappel avec un décompte soigneusement organisé mais évidemment c'est là qu'ils jouent le mieux. 
  51. A 17h30, il est temps de rentrer, tout le monde est crasseux. Ils chouinent et traînent des pieds. Personne ne veut porter son cartable et tout le monde MEURT de soif. Je dégaine la bouteille d'eau.
  52. Après une série de BOIPATOU, il reste un fond de flotte rempli de sous-marin. J'avais soif mais ma salive suffira bien.
  53. Je vérifie que rien n'a été oublié. Nano me signale qu'un bébé épluchure est tout seul. 
  54. Nous rentrons à la maison. Sur le chemin, les nains se disputeront pour savoir qui prendra le bain en premier, qui appuiera sur le bouton de l'ascenseur et qui aura l'immense privilège de donner ses croquettes au chien.
  55. Aux dernières nouvelles, les bébés-épluchures-moisies sont toujours dans le shopping-bag de la poussette....











9 févr. 2021

Ils mangent tous les quatre


Parlent de Minecraft
De la conférence stop à la drogue qui était "impressionnante mais importante"
Du Vendée Globe et de l'ISS
D'une vidéo tik tok et de la neige
De qui terminera la salade de carottes
Du nombre de parts à couper de la dernière pizza à partager
Du dernier polar et qui était le coupable
Du tome de Naruto qu'il manque
Des edamame qui n'étaient probablement pas assez nombreux.
Des pays qu'ils aimeraient visiter et le Japon et l'Islande pourquoi pas.
Des lunettes qu'elle doit porter ça va finalement vous savez.
De l'eau, la cruche est vide, c'est toi qui l'a vidée tu la remplis
Du code java et des peluches qu'on préfère.

Ils mangent tous les 4 et préfèrent parfois ça, même si le ton monte même s'il n'y avait pas assez à manger pour le grand et trop pour la petite.

Ils se suffisent parfois à eux même nous dit-on et tant mieux non parce qu'ils ont déjà eux sur qui compter.

Ils mangent tous les quatre et je suis là sans l'être parce que finalement peu importe qui les a fait naître ensemble, ils ont construit sans nous des souvenirs qui resteront je ne saurais dire lesquels mais probablement ceux dont je ne me souviendrai pas.


Ils mangent tous les quatre et en revanche je crois, je crois que je me souviendrai de ça...

26 nov. 2020

Novembre

 Pas déprimée il m'en faut plus mais quand même c'est difficile.




De ne pas pouvoir.
Pas triste il m'en faut plus mais quand même on perd le goût des choses quand on ne peut même plus s'imaginer demain.

Quand on ne peut pas se voir ailleurs.

Entre les trains supprimés, les valises à traîner, les plannings à gérer entre ceux qui auront école mais pas cantine, pas école trois jours par semaine mais des visios et on compte sur vous les parents.

Étonnants moments de vie où on ne peut pas voir les bébés des amies naître, où nos enfants découvrent en novembre les visages de leurs profs à l'occasion d'une visio. 

Etonnante vie que nous vivons ici. Garder le sourire autant que le masque.
Garder le moral autant que l'espoir de pouvoir, petit à petit, refaire des gestes presque oubliés. 

Comme se serrer fort. 

Comme ne plus penser qu'on pourrait mettre ceux qu'on aime en danger.

5 juin 2020

Ce confinement c'est...

En VRAC




🏵️ 45 "Oui bien sûr tu peux t'endormir dans notre lit"(dont acte et preuve ici)

🏵️ Un bon petit + 3 kilos

🏵️8374849 repas variés et plus ou moins équilibrés selon humeur et motivation 

🏵️8264739 lessives repassées pliées rangées 

🏵️62749 vidages et remplissages de lave-vaisselle

🏵️1725 "On mange quoi maman ????"

🏵️80273 "MAIS TU COMPRENDS CE QUE TA PROF TE DEMANDE LÀ ???" 

🏵️ 1684 verres de 🍷

🏵️ 5 tentatives de pain totalement plats

🏵️ 17493 "SORTEZ DU WI-FI JE SUIS EN DIRECT BORDAYL"

🏵️ 360 km au petit matin 

🏵️ 2749 "J'en peux plus là je vais en catapulter un"

🏵️ Un joli projet de don pour les femmes en grande précarité mené à bien pour la @mater.beaujon (merci merci)

🏵️ 32 tutos plus ou moins réussis et des enfants qui fuient dès que je dégaine mon téléphone pour filmer

🏵️ Je l'avoue, 1 "ferme ta gueule" à mon ado aussitôt regretté mais tellement spontané

🏵️ 52 fois la même balade avec les mêmes discussions sur les Pokémon, Minecraft, les races de chien diverses et variées et les dernières vidéos de Squizzie et Michou

🏵️ Des émissions avec bande passante aléatoire 

🏵️Des puzzles Disney 2000 pièces et la satisfaction de savoir reconnaître clairement Pascal sur une toute petite pièce 

🏵️ Toutes les vidéos de @veroniquegallo - presque une par jour - un rituel précieux merci à toi 

🏵️ Des applaudissements pour ceux qui sont dehors toujours et ce sentiment d'avoir vécu un confinement privilégié grâce à eux. Merci. 

⭐ Un quotidien qui se ressemble
Des cosinus et des préfixes
Des écritures fractionnaires et des familles d'instruments
Des zooms, seules activités planifiées sur nos calendriers
Le temps qui a passé et qui continue de défiler avec en ligne de mire, peut être une autre façon d'avancer.

D'ici là prenez soin de vous...


21 mai 2020

13 ans

 





Hier 13 ans et il me semble que je n'ai plus le droit désormais de décrire une vie qui n'appartient qu'à toi.

Notre premier, celui qui nous a fait parents, celui qu'on a posé, petit dans son cosy, au milieu du salon en rentrant de la maternité en se disant "on fait quoi maintenant ?" 


Celui qui a essuyé les mauvais mots et les gestes hésitants - qui nous a vu devenir ce que nous sommes, qui est devenu quelqu'un dont nous sommes fiers, qui nous agace parfois, mais qui est exactement ce que nous ne savions pas.

Merveilleux anniversaire à celui dont je corrige le langage, que ce soit dar ou askip, à qui je demande de couper sa console sans faire une dernière partie, qui manie très bien l'ironie comme ses parents avant lui.

Merveilleux 13 ans hier à celui qui me dépasse bientôt, qui court à mes côtés en râlant mais qui sera demain loin devant.

Celui qui dévore les romans policiers.

Qui est profondément gentil parce qu'il n'y a que ça qui compte vraiment finalement, et se dire 13 ans après qu'on a réussi ça, c'est plutôt joli ma foi. 

Plutôt dar même askip.


15 mai 2020

Tarragone et sa région en famille


Vous me connaissez je ne sais pas refuser certaines propositions, notamment celles incluant les mots : Paëlla, Arroz, Tarragone et Paëlla (je l'ai déjà dit ?)



Du coup, lorsque mon amie Lidia, responsable de la promotion des campings de Tarragone, m'a proposée, en tant que maman testeuse ET experte en hébergement famille (voir hello-famille.com le site qui référence les hébergements famille en France que j'ai co-fondé avec mon amie Sophie) j'ai dit OUI (et j'ai essayé de perdre deux/trois kilos histoire de me préparer).

Nous sommes donc partis en avril dernier (que le premier qui trouve que je mets 18 ans à écrire mes articles sorte immédiatement bien qu'il ait raison) et la première chose que je dois vous dire c'est "Partez plutôt fin avril début mai voire en juin sinon ça caille un peu quand même).


MAIS nous avons visité plein de campings ET mangé énormément de trucs super bons, j'ai donc un TOP 5 de mes campings préférés à vous recommander selon vos envies, des visites à vous conseiller avec des enfants et surtout des photos de trucs trop bons à commander dans les restos.

Et avant toute demande : oui j'ai pris environ 2 kilos durant la semaine mais aucun regret c'était gustativement SUBLIMISSME.

Je vais vous proposer 5 zooms visites (+ 1 bonus)  que nous avons fait hors Barcelone (que nous avions déjà visité précédemment) et des sélections d'hébergements dans un autre article qui suivra avec des visites guidées des campings de la région de Tarragone qui accueille avec plaisir les familles.


Pour retrouver mes idées de visites à Barcelone avec des enfants c'était ici : https://www.hello-famille.com/astuces/barcelone-en-famille/


Visite 1 : Monastère de Montserrat 

Nous avons loué un appartement via Booking, Appartments Mo, à Monistrol, vraiment très correct pour le prix (192 euros les deux nuits), un peu humide mais sincèrement impec pour l'usage puisque nous y sommes arrivés un soir, que nous avons randonné le lendemain toute la journée et que nous repartions ensuite.

Du village de Monistrol est plutôt sympa, pas grand chose à y faire mais des ruelles où cavaler. Surtout un point de départ pour monter au monastère. Je sais qu'on peut y accéder en train ou en voiture mais de notre côté nous sommes montés à pied, histoire de préserver la magie des lieux. Il y a pas mal de chemins de randonnées, pas tout super bien indiqués ce qui fait que nous avons marché en tout et pour tout 23 kilomètres dans la journée...


Petit chemin bien flippant pour l'accrophobe que je suis... (de ce fait, rando à faire avec des enfants de 5/6 ans minimum ou bien en porte bébé) 


Evidemment la vue est sublime, évidemment le monastère est magnifique et nous avons visité l'église et le musée, tout aussi impressionnants. 




Nous ne sommes pas croyants mais dans chaque pays visités nous allumons une petite bougie pour penser à ceux qui ne sont plus là. Petit rituel. 

Musée vraiment sympa et Audioguide bien fichu (le nain, fanatique de l'audioguide) 





On a quand même pris le tram pour atteindre le haut de la montagne et continuer notre rando (mais tram excessivement cher) 


Le soir, nous avons BIEN mérité une merveilleuse pizza (je ne me souviens plus du nom de la pizzeria, mille pardons mais le resto dispose d'une salle en sous sol (ça vous aide non ??)





Après ce séjour à Montserrat, nous avons pris la route direction notre premier camping, le Tamarit Beach Resort.
Mais avant, nous nous sommes arrêtés à la Colonia Gaudi


Visite 2 : La Colonia Guell 

Situé à 20 km de Barcelone, ce lieu est un ancien village textile de l’industriel Eusebi Güell dans lequel on retrouve la crypte inachevée d'Antoni Gaudi.
J'aime énormément ces endroits qui symbolisent une époque et où on ressent encore l'empreinte de ceux qui vivaient-là, avec cette entreprise omniprésente dans la vie économique et sociale de ses ouvriers. Une ville à arpenter les yeux levés et cette fameuse église inachevée, très étrange, très Gaudi. Une visite que j'ai beaucoup aimé.














On poursuit notre route et là, ADIEU BIKINI dès notre arrivée au Tamarit où on nous propose de nous restaurer dans leur restaurant le Brisa.
Voyez vous-même....


Restaurant qui donne sur la plage = enfants qui jouent malgré météo moisie et parents qui dégustent
Enfant qui a opté pour un plat totalement typique. Notez l'équilibre de l'assiette : féculent, lipides, protéines, lipides et encore une touche de lipides.

Assiette de moi-même qui essaye encore de limiter les dégâts

Enfants qui jouent bien mignonnement 


Où comment j'abdique dès le dessert....


Le Tamarit, où nous étions logés, est un camping vraiment sympa, surtout quand il fait beau. Très clairement les mobil homes sont super en été, un peu frais lorsqu'il pleut mais vraiment confortables et bien agencés. Nous n'avons pas eu le sentiment d'être à l'étroit et nous étions entourés de Français qui revenaient chaque année.

Le camping a un accès à la plage sur toute sa longueur et dispose d'un espace piscine plutôt dément, de jeux en extérieur parfaits pour la marmaille (avec un genre de parcours en bois totalement validé), de pas mal d'animations (dont un club enfants mais nous n'en avons pas bénéficié).
Son gros point fort est évidemment sa longueur de plage, le petit château qui va bien, et sa proximité avec de petites stations balnéaires qu'on rejoint très facilement à pied pour une glace ou un petit resto (si on a encore faim).


Voilà quelques photos de l'intérieur du logement (notez que pour une fois j'ai pensé à faire les photos AVANT le bordayl) 






Les extérieurs : 













 Et de la plage : 






Pour en savoir plus sur le Tamarit : https://www.tamarit.com/fr/

(mais j'en reparlerai dans un article sur les campings très bientôt)

Visite 3 : Montblanc 


Ah la cité médiévale de Montblanc, quelle petite merveille pour déambuler en famille. Vraiment chouette, petites ruelles pavées, ambiance particulière, surtout que nous avons eu l'immense chance d'y être pour la fête de Sant Jordi (Saint Georges) qui est un moment vraiment festif dans la ville : défilé, danses et chants. Un super moment pour les enfants (et les parents) et une visite des tours du mur d'enceinte de la ville vraiment très très chouette).




Oui bon, c'était l'heure de goûter...

oui on avait très faim 








Superbe balade le long du mur d'enceinte (ami du petit vertige bonjour) de tour en tour....



Même pas peur DU TOUT





Pour en savoir plus sur la ville de Montblanc c'est ici : https://www.montblancmedieval.cat/


Visite 4 : Tarragona



Une ville qui mérite véritablement le détour tant elle est riche et belle.
Une superbe découverte pour nous, d'autant que nous avons eu la chance d'avoir une guide pour la matinée qui a été extra avec les enfants (qui kiffent par ailleurs l'histoire romaine donc ça a bien matché). ll faut dire que la ville regorge de richesses historiques : un amphithéâtre romain, des murs d'enceinte préservés, des rues pavées, l'ancien forum, le Cirque et ses couloirs souterrains, bref, une plongée géniale au coeur de l'histoire !













Et dans l'après-midi, pour digérer le bon repas copieux du midi, rien de tel qu'une balade sur le port, longuement, en admirant la mer et les bateaux. Et comme il faisait un peu glagla mais pas trop, certains d'entre nous (les plus courageux) ont tenté la baignade... (pas moi pour une fois !))




téméraire mais pas trop 






Le soir, nous avons pu assister à cette chose DEMENTE qu'on appelle les Castells humains.
Personnellement je ne connaissais pas du tout alors je vous renvoie vers cet article si vous souhaitez en savoir plus : le principe est simple, il s'agit de former la plus haute pyramide humaine tandis qu'une musique se déroule. Une fois que la pyramide est haute et stable, un enfant (muni d'un casque MAIS UN ENFANT TOUT PETIT) monte en haut de cette pyramide (et là mon coeur s'arrête) et doit lever le bras pour que la musique s'arrête et que la pyramide soit considérée comme complète et terminée.

Plusieurs "clubs" s'affrontent dans la ville, reconnaissables par leurs couleurs et croyez moi c'est à voir une fois dans sa vie. J'étais à la fois subjuguée et tétanisée.
Tellement tétanisée que je n'ai pas su prendre de photo...mais faites vous plaisir et allez même regarder une vidéo c'est dingo 

Pour en savoir plus sur Tarragone c'est ici :



Visite 5 : Le Delta de l'Ebre

Si vous aimez la mer, les risières, les oiseaux, le calme et le vélo, cette visite au Delta de l'Ebre est faite pour vous. On en a gardé un très joli souvenir, parce que ça faisait un moment que nous n'avions pas fait de vélo en famille (je suis une stressée de la route donc je préfère que ça soit de la piste cyclable, du coup là c'était parfait) et parce que la nature était superbe. Il y avait beaucoup de vent, mais nous avons pu voir de nombreux oiseaux et visiter le centre du Delta qui explique parfaitement bien aux enfants (et aux adultes) comment fonctionne un tel écosystème. Et qui propose un roof top pour une observation parfaite des flamands roses. Les enfants ne voulaient plus partir et ont évidemment chacun acheté une peluche oiseau en ces lieux. Et nous du riz. Des tonnes de riz.

















Visite 6 BONUS : Parc PortAventura

On aime les parcs d'attraction alors évidemment on a emmené les enfants au Parc Portaventura.
Pas super longtemps car il y avait du monde (et donc beaucoup d'attente) et nous n'avons pas pu faire les attractions les plus flippantes à cause de cela (quel dommage pour ma santé mentale).

Comme dans tous les parcs, je vous recommande d'arriver tôt !
Pas de pique nique autorisé dans le parc, on a opté pour des croque monsieurs très corrects (près d'un vautour qui chante en cage si cela vous aide à retrouver le vendeur) et moins chers que prévu !

Le parc est vraiment grand, les attractions très chouette et on a passé un super moment en famille. D'autant que les enfants grandissent et qu'ils peuvent faire de plus en plus de choses. Bientôt on fera même le roller coaster en famille !






ça fait FLIPPER 



ça fait GERBER (mon oreille interne n'est plus ce qu'elle était) 


Nano a ADORé ce pestacle, elle voulait même revenir à la séance suivante (calme toi) 

le truc qui mouille 

La poudre qui pique (je n'ai pas osé) 

Comme pour chez Mickey je vous recommande de télécharger l'application pour les heures d'attente et tout ça, et le plan (car le Mâle aime encore bien faire un petit plan d'attaque dans les parcs d'attraction, vivement qu'on puisse aller chez Asterix, il n'a jamais établi de randonnée-visite chez le Gaulois).

Pour en savoir plus sur le Parc PortAventura : https://www.portaventuraworld.com/fr



En bref, une semaine dans cette superbe région qu'est celle de Tarragone, avec des visites vraiment extra, des enfants qui ont adoré cette alternance d'histoire, de marche dans la ville, de plage et de randonnées en montagne.
Nous avons passé un vrai bon moment, même s'il n'a pas fait très très chaud et nous avons excellemment bien mangé partout où nous sommes allés.

et bu aussi....



Je vous prépare à cet effet un petit article sur les campings que nous avons pu visiter dans chacun de ces lieux afin que vous puissiez avoir un aperçu de la qualité des hébergements dans cette région.
Je suis à votre disposition si vous avez des questions, mais pour nous ce fut un séjour très chouette, accessible en avion mais également en train et en voiture (ce qui est essentiel je trouve désormais).
Un immense merci à Lidia qui nous a guidé et nous a fait découvrir avec humour gentillesse et calories sa jolie région. Et à l'office du tourisme de Tarragone & de Catalogne pour son accueil. Nous reviendrons !




Pour plus d'informations sur les visites voilà les sites que je vous recommande de consulter et qui sont très riches en informations sur cette destination :

Catalunya Experience 

Tarragona Turism 

Parc Naturel du Delta de l'Ebre 


Prochain article sur les campings de la région de Tarragone

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...