29 juil. 2017

La faille

(Ce texte a été écrit il y a quelques temps - j'ai juste eu du mal à le partager)


Ce soir ma vie a changé 
Ce soir pendant dix peut être quinze minutes (mais peut être étaient-ce juste cinq ?)  je ne t’ai pas trouvée. Nous ne te trouvions pas. Nous ne te trouvions plus. Alors que tu étais là, l'instant d'avant. 

J’ai soulevé des draps, j’ai regardé sous les meubles, j'ai crié. J'ai ouvert, nous avons ouvert , les larmes au bord des yeux et le cœur en miettes, la piscine, nous attendant à te voir noyée.

J’ai couru dans les rues en hurlant ton prénom.
J’ai pensé “c’est ici, c’est maintenant que tout s’arrête”.
J’ai hurlé “mon bebe” dans ma tête. Plus fort que ça. Je ne m'entendais plus hurler.

J’ai dit “ Tu vois, tu vis en te disant qu'il y a un instant où tout bascule et c’est là. C'est maintenant.

Comme si on n’avait fait que vivre en sachant que ce moment arriverait.

J’ai eu peur putain j’ai eu peur.
De ne plus jamais te voir, de ne pas avoir imprimé ces derniers moments. De ne plus me souvenir, de ne plus te sentir. 
Sans coupable.
Juste parce que.

Ce soir je t’ai perdue de vue 10 Minutes.
On t’a cherchée.
On a hurlé
On a eu peur bordel, peur de l’horreur,  peur de l’infame qui peut arriver. Et qui aurait juste commencé comme ça.

Ta vie brisée
Nos vies brisées.

J’ai cru te perdre ce soir et je me suis dit, ça y est, c’est à ça que ça ressemble.
Je n’y suis pas encore mais je l’entrevois.
Je le devine.
Je ne veux pas,

J’ai cru te perdre ce soir
Et me perdre.
Il n’y à rien de pire je crois. J’ai senti monter l’indicible, j’en tremble encore crois moi. 

Et le pire tu sais quoi ?
C'est que ce n'est probablement pas la dernière fois.

30 juin 2017

Tu sais que tu as une famille nombreuse quand...



Tu as un mini-van avec l’autocollant « I used to be cool » et trop de sièges autos dedans (tu en as même en plus pour les éventuels copains). L’intérieur de ton mini-van est une succursale de la médiathèque et de la déchetterie et tu disposes de quoi faire un goûter, de quoi éponger du vomi ainsi que moults sticks à lèvres et bonbons mentholés pour adultes. Les écrans dvd sont en place ainsi qu’une tong ( ?) , une moufle ( ??) et une frite de piscine avec marque de dents included (???).

Tu dois te creuser les méninges pour retrouver la bonne date de naissance lorsqu’on te demande de remplir en dix-huit exemplaires l’Attestation de Responsabilité du Droit à la Diffusion des Vaccins pour la Cantine du Périscolaire. Et tu te trompes lamentablement à la dernière case.

Il y a toujours quelqu’un qui braille et tu tends l’oreille pour savoir lequel. Tu lui hurles de venir (tu ne te déplaces plus) et tu lui hurles (de loin) de ne pas hurler. Le temps d’arriver il/elle a déjà oublié qui lui a fait mal ou quel objet lui est malheureusement tombé sur le crâne, balancé par un membre de sa fratrie.

Tu disposes d’appareils électroménagers de compétition (ou en tout cas tu lorgnes dessus comme un Mâle en surdose de testostérone lorgne sur une décapotable attrape-puputes). Tu as donc un sèche linge 9 kilos et tu assures à tes amies qu’il te change VRAIMENT la vie, tout comme ta machine à laver de 11kg et ton aspirateur robot. Il y a d’ailleurs toujours un appareil électroménager qui tourne chez toi, que ce soit le lave vaisselle ou la machine à laver, en alternance avec le sèche linge ou la centrale vapeur.

Tu n'as JAMAIS une nuit complète. Parce qu'il y en a toujours un pour faire chier, un pour se réveiller, un pour faire pipi au lit, un pour faire un cauchemar, un pour venir te réveiller parce qu'il pense qu'il y a un pingouin dans sa chambre. 

Traînent chez toi environ 17 cabas de « vêtements pour plus tard » que tu ne ranges pas parce qu’ils iront à l’un ou à l’autre dans peu de temps. Tu es la seule personne de la famille à pouvoir dire à qui va telle ou telle chose et tu sais exactement qui porte quoi et pourquoi tel pantalon se trouve à tel endroit (un trou donc pour la sortie en forêt OU le nain ne l’aime pas donc on attend un jour où peut être il l’aimera – on peut rêver).

Tu as toujours l'impression qu'ils sont là. Qu'ils pleurent. Qu'ils gueulent. Même quand tu es seule chez toi. 

Quand tu vas faire le plein de courses tu signes un chèque de 263 euros sans broncher. Enfin si, en bronchant un brin. Mais en sachant que tu en as pour 27 jours de compotes, pour 9 de lait, pour 8 de yaourts, et pour 3 de Pringeuls. Mais tu es contente tu as cumulé pour 2,13 sur ta carte fidélité.
Quand il s’agit de regarder un film tous ensemble, il faut compter huit heures de négociations préalables pour finir par se farcir un truc (de toute façon) super nase. 

Tu as des combinaisons de ski de 1 an à 10 ans. Tu as également toutes les tailles de bottes de ski du 21 au 34. Pareil pour les chaussons d'ailleurs et ta collection de casquettes pourrait équiper une colonie de vacances. 

Pour partir en vacances, si tu veux t’héberger quelque part, il te faudra soit économiser pendant six mois et passer quarante-trois mille coups de fil pour t’assurer que la chambre famille te recevra dans ton intégralité SOIT opter pour une solution moins onéreuse = le camping ou rester chez Mamie ou tout autre être supportant ta famille nombreuse.

Tu ne te baisses plus pour ramasser les jouets qui jonchent le sol de ton couloir/salon/salle à manger, tu as appris à les contourner avec habilité, même chargée, même de nuit. A quoi cela va t-il servir de les ramasser puisque d'autres vont venir les remplacer? Tu surprends en revanche une moue réprobatrice de la part des non-habitués mais tu ne t’en soucies plus.

Tu as plein de caisses pour jeter les susmentionnés jouets dedans. Et les livres aussi. Et les chaussettes célibataires. 

Parfois, instant de grâce en ta demeure : le silence. Tu lèves les yeux, tu tends le doigt vers le haut pour souligner le moment précieux. Et ça recommence à hurler.

Tu as cessé de te prendre la tête sur des choses qui te paraissent être des détails (genre la petite qui crayonne sur les murs du salon au bic) alors qu’elles feraient hurler n’importe quelle personne normalement constituée et mentalement équilibrée. Du coup, tu te dis souvent que d'autres parents se prennent vraiment la tête pour des broutilles et se stressent pour un rien.

Tes repas en famille ressemblent à cet article. Et tu penses avoir un ulcère.

Tu prends une douche n'importe quand même s'ils sont là et que tu es seule avec eux. Ce qui te fait doucement rire c'est de te souvenir que, Primi, tu prenais une douche de 30 secondes avec le transat sous les yeux.

Tu te dis toujours que tu devrais être plus organisée, un code couleur ou un panier de rangement pour chaque enfant, un casier à jouets ou un meuble à chaussures avec étiquettes. Et puis les nains mélangent les serviettes et perdent leurs chaussettes et tu abandonnes l’idée d’avoir une maison parfaite, tu ôtes le tapis de bain des mains du Moyen qui se sèche avec et tu récupères au sol ta serviette trempée qui a servi d’essuie-pieds.

Tu te trompes une fois sur quatre quand tu t’adresses à un enfant (ou à l’autre parent) en mélangeant les prénoms. Surtout quand tu t’énerves ce qui te fait perdre toute crédibilité puisque tu hurles des monosyllabes en te reprenant de manière ridicule environ quatre fois d’affilée jusqu’à tomber sur la bonne personne.




Parfois tu commences une conversation vers 18h avec le Mâle. Que tu termineras (ou pas) vers 23h. Pour cause d’interruptions momentanées répétées du programme.

Tu vis des moments parfois totalement surréalistes où quatre personnes te parlent de choses totalement différentes au même moment. De Star Wars, de la cape d’Elsa, d'Antoine qui réussit vachement bien à faire les faces du Rubiks Cube ou d'un improbable vaisseau en légo et de « Léon qui m’a tapé sur le nez méchant Léon ». A cela s’ajoute le Mâle qui voudrait bien savoir ce qu’on mange le soir OU s’il a une paire de chaussettes propres planquée quelque part.

Le coucher de tous tes enfants te prend environ 1h désormais. Sans compter les rappels et les "JE TE PRÉVIENS LA PROCHAINE FOIS JE..." (je quoi d'ailleurs ?)

Personne n’arrive jamais à te joindre au téléphone. Soit c’est un enfant qui décroche et qui peine à te passer la communication, tout pressé qu’il est de raconter (n’importe quoi) à son interlocuteur. Qui finit par raccrocher de dépit. Ou parce que tu n’entends tout simplement pas le téléphone en raison de l’ambiance sonore de ta maison. Ou parce que tu l’entends très bien mais que tu es occupé(e) à donner un bain ou à courir après un cul-nu qui refuse d’enfiler son pyjama ou parce que tu es concentré sur un apprentissage de poésie et de liste de mots-outils à savoir pour demain qu’il ne connaît pas et qu’il pleure déjà à l’idée de rater sa dictée.

Tu as un panier de linge sale qui se remplit bien plus vite qu'il ne se vide et toujours des corbeilles indéterminées qui se baladent dans la maison. 

Quand tu sors quelque part il y a toujours quelqu’un pour te demander d’un air surpris s’ils « sont tous à vous ??? ». Avec un « hé bien, c’est courageux » ou bien un « autant vous que moi » pour clore le débat.

Tu as parfois le sentiment de tenir un bar-restaurant, entre les courses bi-hebdomadaires et la conception des menus de la semaine. A cela s'ajoute la présence de fins gourmets et de critiques gastronomiques à ta table. Qui préfère clairement les pâtes au jambon à TOUT ce que tu as pu mettre 55 minutes à préparer. 

Tu dois te dédoubler (ou pire) pour les réunions parents-profs et la remise des livrets scolaires. Les enseignants te voient 10 minutes puis tu files rejoindre une autre classe dans laquelle tu tentes de pénétrer en toute discrétion avec la petite qui chouine (elle est fatiguée...d'un air contrit).

Ton frigo est soit TOTALEMENT rempli et dégueule de yaourts à la vanille, aux fruits et de petits suisses à entourage qui t’en fout plein les doigts. Soit TOTALEMENT vide et tu sais qu’il va falloir cesser de procrastiner et te rendre en courses claquer 263 euros en une fois.

Tu ne sais plus du tout où tu en es niveau Petite Souris des Dents. 

Tu ne te soucies absolument pas des dates de péremption sur la nourriture puisque tu sais que rien ne reste plus d’une semaine seul dans le frigo. Sauf les yaourts à l’ananas mais comme tu connais leur triste sort, tu te sacrifies pour les manger.

Tu ne peux absolument pas aller aux toilettes discrètement. Cela déclenche comme un signal pour que chacun des quatre enfants se mette à te chercher hurler MAMAN dans toute la maison.

Tu es toujours à la bourre à l'école. Enfin même partout. Alors que t'étais LARGE. Jusqu'à ce que le Grand ait besoin de faire un dernier pipi et la petite de son FUCKING serre-tête licorne.  

Tu as un album « Mon petit bébé chéri » avec photos et anecdotes pour ton premier. Le second est à moitié rempli et tu as juste noté la date de naissance de la troisième. Pour la dernière, tu as acheté l'album c’est déjà ça.

Tu croises des Super Picsou Géant dans toutes les pièces où tu te rends. Tu es à deux doigts de les balancer à travers le couloir des chambres. Ce que tu fais en hurlant parfois.

Tu as des collections de billes, de cartes Pokemon, de Lapins Crétins. De tout ce que les supermarchés proposent comme addiction ridicule.

Les gens te demandent si tu vas à la messe des familles le dimanche.

Tu souhaites que tes enfants fassent les études qu’ils auront choisi. Mais des courtes si possible.

Tu as toujours quelqu’un à consoler, toujours quelqu’un à câliner, toujours quelqu’un qui vient squatter ton lit ou ton côté du canapé. Tu as toujours une tête sur les genoux ou une conversation en cours. Tu fais réciter une poésie tout en admirant un dessin (grabouillage innommable) et tu tournes une soupe tout en passant un coup de chiffon sur les placards.

Tu donnerais pas mal pour un brin de silence, pour un moment sans eux et puis l’instant d’après tu les surprends tous les quatre à jouer, le grand qui lit une histoire à la petite et les moyens qui construisent un vaisseau de Star wars et puis tu ne regrette rien, ni le papier toilette qui disparaît par rouleau, ni les petits suisses explosés devant le frigo.


Tu ne changerais rien. Rien. Sans eux c’est tellement loin que tu ne te souviens plus bien.



7 juin 2017

Le Nain chez le pédiatre

Tous les événements qui vont suivre sont bien entendu sortis de mon imagination fertile et zinzin. 
J'ai eu la chance (et c'est vrai) d'être suivie par d'excellentes pédiatres. Enfin que mes enfants soient suivis par d'excellentes pédiatres.
Néanmoins, au fil de mes pérégrinations médicales j'ai pu rencontrer quelques personnages étonnants, d'autres antipathiques, voire même carrément désagéables (coucou toi qui m'as suggéré d'arrêter d'allaiter ma fille car elle me manipulait). J'ai aussi pu discuter, durant les longues heures d'attente dans ces salles d'attentes au lino déchiqueté, avec des parents d'autres nains ayant consulté des médecins es nains assez atypiques.
De ce fait, je me suis octroyé le droit, ne m'en voulez pas, de faire un petit melting-pot de tout cela. Parce qu'on y passe du temps mine de rien. Avec le stress, l'angoisse, les doutes, la honte, la patience, la trouille de mal-faire, les questions qu'on ne posera jamais. 

Ce texte est tout de même dédicacé à tous ces médecins géniaux que je connais. Ceux qui m'ont rassurée, ceux qui ont su diagnostiquer, ce qui en auront passé des nuits à se demander pourquoi, ceux qui n'ont pas baissé les bras, ceux qui ont cherché. Ceux-là même je veux les remercier. Surtout Edith, elle sait pourquoi.



SMS - Le cabinet médical du Docteur Pimousse vous rappelle que vous avez un rendez-vous ce jeudi à 16h30. En cas d'impossibilité de votre part, merci de prévenir le secrétariat au plus vite.


ANNULER UN RENDEZ-VOUS CHEZ LA PÉDIATRE?

AH AH AH.

Le secrétariat peut se rassurer, jamais Multi ne va annuler. Elle l'a pris depuis environ 3 mois ce putain de rendez-vous, l'a noté sur tous les supports possibles et imaginables. Pour une fois, elle a un vrai rendez-vous et n'a pas du supplier, la voix tremblotante, le Cerbère de l'Accueil pour avoir un rendez-vous en urgence.

- Bonjour, il est 7h58, notre cabinet n'ouvrira ses portes qu'à 8h. Merci de ne pas tenter de nous rappeler à 7h59. Si votre enfant a moins de 40° de fièvre et ne morve pas jaune, s'il ne convulse pas et s'il ne présente pas de boutons purulent sur son faciès apathique, merci de vous adressez plutôt à votre médecin traitant. Merci.


Multi a même retrouvé le carnet de santé. Bon, il a un peu pris l'eau car les enfants ont joué au docteur avec (et ont utilisé de la flotte mélangé à du shampoing Pôduku pour faire boire un sirop au grand malade) mais on peut tout de même tourner les pages. Et voir qu'il faut faire un vaccin. Et aussi faire un petit bilan, type révision des 10000 km. Et se rendre compte également qu'elle n'a pas franchement pris le temps de remplir la courbe poids/taille. Gloups. Comme si la croissance de Nano s'était arrêtée vers deux ans et demi. En même temps que l'espoir de Multi d'avoir de nouveau une vie sociale et/ou nocturne intéressante.

Le jour J, Multi est prête.
Elle a avec elle toute la marmaille puisque PERSONNE n'est disponible pour lui garder les trois autres. Merveilleux.

La salle d'attente est bondée, au moins 4 personnes avant elle. Elle le sait, d'habitude elle tente de prendre un des premiers rendez-vous pour éviter de subir le retard accumulé mais là, elle n'a pas eu le choix. Le Cerbère Secrétaire lui a juste donné une date. Et d'un ton si impérieux qu'elle n'a pu qu'acquiescer avec un "oui super parfait parfait c'est mon horaire préféré vous n'auriez pas pu mieux tomber c'est extraordinaire".

Un jeudi à 16h30 alors que l'école termine à 16h00 c'est effectivement extraordinaire.
Il suffit à Multi d'aller récupérer à l'heure (cette fois) tous ses enfants et de courir chez la pédiatre qui se situe à environ 12 minutes à pied de l'école tout en faisant goûter les nains affamés et hystériques à l'idée d'aller chez Docteur Pimousse.

Multi n'a d'ailleurs pas abordé le sujet du vaccin, elle a été le chercher avec sa glacière géante de chez Picard, impossible de remettre la main sur le mini-étui à vaccin fourni par la pharmacienne la dernière fois.

Devant la porte, il faut "SOOOO" commence à déchiffrer Micro, "SONNER ET ENTRER" hurle Moyen en joignant les actes à la parole.
Micro commence à pleurer parce que son frère a lu à sa place, Nano tape sur son frère pour défendre sa soeur, le Grand se prend la porte parce qu'il n'a toujours pas levé les yeux de son Picsou géant emporté pour l'occasion.

Multi fait un CHUT suivi d'un sourire amical aux autres parents et fait rentrer sa marmaille dans la salle d'attente où volette déjà un bel échantillon de microbes nainesques.

Assis sur les chaises en plastiques Koloku, deux mères, un papa et un jeune couple fort bien soigné que Multi reconnaît aussitôt : Wondermaman et Georges, sur leur 31 avec leurs deux Wondernains.
Multi s'installe sur une chaise et invite ses enfants à s'asseoir-ou-à-jouer-tranquillement -sans-faire-de -bruit-parce-que-le-docteur-travaille-juste-à-côté (le tout avec le ton suppliant).

Multi attrape au vol un Elle de 2012 et commence à bouquiner.
Grand Nain est dans son Picsou géant.
Nano veut monter lire le Elle sur les genoux de Multi.
Micro veut absolument lire son Wakou sur les genoux de Multi.
Moyen Nain tente de se lier d'amitié avec un jeune Wondernain qui n'a pas du tout l'air malade (entre nous c'est du gâchis de rendez-vous).

- T'es malade toi ?
- Un peu mal aux oreilles mais comme on part au Costa Rica, papa et maman veulent vérifier que j'ai pas de notite.
- Ah ouais je vois. C'est quoi Costa Rica ?
- C'est un pays où je pars en vacances !
- Ah ya ta mamie là bas ? Parce que nous on va en vacances à Troncheville la Bouse parce qu'ya mamie !

Multi manque de s'étouffer de honte derrière son Elle et prie pour que Moyen ne divulgue pas toute leur intimité familiale.

Wondermaman a sorti un livre d'éducation positivo-intelligente type "J'élèves mes nains sans leur gueuler dessus comme un vieux putois farci" tandis que son Georges note des trucs d'un air fûté dans un Moleskine même pas grabouillé de partout. Multi est épatée et retourne à la lecture de "Moi, Lectrice - Témoignage bouleversant de Marie-Laure "Ma mère est aussi ma tante et mange des doryphores crus les soirs de pleine lune".


Le Cerbère du Dr Pimousse vient récolter les cartes vitales des nouveaux arrivants.
Multi veut faire participer Nano, sa caution mignonne, pour faire sourire Cerbère mais c'est un échec cuisant. Nano lui tend la carte en lui hurlant "TU PEUX GARDER LA MONNAIE".


Pendant ce temps, Grand Nain est arrivé à la page "32 blagues pourries" du Picsou et abreuve son public de bons mots pour détendre l'atmosphère.

Intermède Blague de Grand Nain 

Un petit lapin se promène dans la foret… Soudain, il rencontre un ours et ils parlent tous les deux de la pluie et du beau temps..

Tout à coup l’ours coupe la conversation et dit: « Dis petit lapin, tu n’as pas envie de faire caca toi? »

Le petit lapin répond: « ohhh si! »

Les deux amis s’enfoncent dans la forêt pour être à l’abris des regards pour faire leurs besoins…

L’ours à fini et dit: « Dis, petit lapin… Ca ne t’ennuie pas toi d’avoir du caca sur les poil? »

Le petit lapin dit: « ohhh non! »

Alors, avec une rapidité folle, l’ours prend le lapin par le col et s’essuie 

Reprise 

Dans le cabinet de Dr Pimousse, ça sent le départ.
Les voix se rapprochent, les dernières recommandations fusent et tout d'un coup la porte s'ouvre et laisse passer une mère et un enfant varicelleux. Tout le monde a un mouvement de recul dans la salle d'attente sauf Multi qui se contente de frémir au souvenir de son mois de varicelle. Rien que d'y penser elle voit devant ses yeux des bouteilles de Dolicrane et de Cytélium, de Septivon et d'enfant moche (mais il n'y peut rien).


La maman du petit Félicien récupère son enfant qui jouait bien tranquillement à vider le pot de la plante grasse du Docteur Pimousse et rentre dans le cabinet.
Plus que trois personnes.

- Maman, j'ai vraiment besoin d'aller aux toilettes

Multi ne lève même pas les yeux, ce n'est pas un des siens (qui aurait hurlé - au choix et selon l'âge - PIPI !! ou bien JE VEUX FAIRE PIPI ou bien JE NE PEUX PLUS ME RETENIR JE VAIS FAIRE PIPI DANS MA CULOTTE)

Non, c'est un brave Wondernain qui se dirige vers les toilettes avec sa maman, qui ne déroule manifestement pas tout le rouleau, qui ne pleure pas parce qu'il a peur que le monstre des toilettes lui croque les fesses, qui tire la chasse tout seul, qui ne rechigne pas à se laver les mains, qui ne se les sèche pas sur le pantalon de sa mère.

Pendant ce temps Georges a reposé son Moleskine et lit à sa Wondernaine une petite histoire bien mignonne "Capucine mange des fraises".
La petite Wondernaine est toute ouïe et ne pose pas de questions débiles pendant la lecture.

Grand Nain demande à Multi de trouver la solution du Mickey Enigme tandis que Micro souhaite déchirer le Wakou de la pédiatre pour emmener le magnifique poster du Poney page 12.
Nano crie que c'est A MOUA LE PONEY et Multi tente de lui trouver un autre Wakou sauf qu'il ne reste que celui sur les insectes.

notez la lassitude du parent avachi...


Moyen Nain se lève et nous rassure "il va juste pisser"
- ON DIT FAIRE PIPI !!
- Ouais mais Antonin il dit "pisser" à l'école c'est rigolo...

A ces mots Nano entonne la fameuse comptine "une vache qui pisse dans un tonneau c'est rigolo" et Multi, mortifiée soupire un "aaaaaah merci l'école" tout en proposant une petite lecture d'un Tchoupi est malade pour détendre l'atmosphère.

Multi est à deux doigts de faire comme la mère de Jules en face d'elle et de leur coller un jeu sur son téléphone. Sauf que Grand Nain voudrait Ruzzle, Moyen ses zombies machin, Micro les Barbapapas et Nano Talking Tom à qui elle hurlerait dessus.

Note : ne lui dites surtout pas que ce n'est pas un vrai chat merci.


Les Wondernains sont stupéfaits et vont gentiment construire une petite tour en Kapla (assaisonnés à la morve de nains probablement) tandis que Nano pleure qu'elle préfère l'histoire de Tchoupi qui veut un chaton.

Multi respire avec le ventre.

Elle attendra 40 longues minutes en salle d'attente, entre des bruits d'enfants (toujours les siens) qui jouent à faire les pilotes d'avion et les sourires aux autres parents. Surtout la petite jeune en face d'elle. Qui avait oublié son sac à langer et dont l'enfant avait manifestement bien pourri sa couche de manière atomico-explosive. Ah. Nostalgie et Empathie.



Il va être presque 17h30 et Multi trépigne : Wondermaman et Georges sont en train d'échanger des politesses avec Dr Pimousse et elle n'a entendu aucun hurlement en provenance du cabinet. Ces gens sont des mutants peu pressés. Elle pense à tout ce qu'il faudra faire en rentrant : devoirs, bain, repas, poésie, les mots à apprendre, les dents, l'histoire, la chanson douce, la recherche interminable des 45 peluches nécessaires à l'endormissement.

Elle envoie un SMS au Mâle

Multi "Ne m'oublie pas, je suis toujours chez le pédiatre"

Le Mâle "ok"

Multi "Yavait Wondermaman c'est pas possible d'avoir des gosses aussi bien élevés ce sont de vraies peluches"

Le Mâle "oui"

Multi "tu pourras passer prendre le drive j'aurai pas le temps je pense ? "

Le Mâle "ok"

Multi "et sinon on se mange quoi ce soir ?? J'ai bien envie de sushis mais bon, c'est la fin du mois. Enfin sinon ya un reste de blanquette dans le congèl' pis ya des pâtes pour les nains tu préfères quoi toi ? "

Le Mâle "STOP SMS"


Multi coupe son téléphone, dépitée.
Dr Pimousse sort du cabinet et Multi entend les Wondernains remercier le docteur.
Elle songe qu'ils n'ont probablement pas eu de vaccins. Les siens partent tout prostrés en règle générale.

- Entrez entrez, ho là là, tout le monde est là ?? Pas de petit cinquième ?
- AH AH AH. NON (pas d'humour là dessus)

Multi présente lamentablement le carnet de santé de Nano, Dr Pimousse le prend du bout des doigts, c'est certain que ça doit lui changer du carnet de santé à petite Girafe Pétillante du Wondernain précédent, brodé au nom de l'enfant et remplit avec soin.

Gna Gna Gna


- Alors comment elle va cette petite Nano ?
- Hé bien ça va, ça va, on a fait les tests allergiques comme pour ses frères et soeur et elle est aussi allergique aux lapins et aux acariens.
- Ah oui, alors pas de lapin et de l'aspirateur hein ?

Dr Pimousse ricane.
Multi a envie de pleurer en entendant le mot aspirateur.

Mais Micro la devance en éclatant en sanglots.

- ça ne va pas ma petite ?
Dr Pimousse est inquiet.

- Non pas de souci Docteur, ça lui fait toujours ça quand elle apprend ENCORE qu'elle ne peut pas avoir de lapin.

Dr Pimousse ausculte Nano.
Qui veut bien se mettre en culotte mais veut garder ses chaussettes à étoiles.
"Qui a aussi une culotte Jasmine, tu connais Jasmine?
Qui avait mis hier la culotte Aurore, tu connais Aurore? Mais Aurore yavait un peu de caca dans la culotte alors on l'a pas remise. Mais les chaussettes Maman elle a dit deux jours on peut les mettre sinon on s'en sort pas avec les machines".

Et il va falloir aussi leur coller une bonne dose de Fluvermal hein ma petite dame !! 


LAMENTABLE

Pendant que Dr Pimousse négocie avec Nano pour qu'elle ne bouge pas sur la balance, Multi rappelle au Grand qu'il peut arrêter de lui poser des questions sur ses maladies de nourrisson puisqu'il a 10 ans. Au Moyen que NON, on n'enlève pas ses baskets parce qu'on n'est pas chez mémé.
A Micro qu'elle peut cesser de retourner les 17 sabliers posés sur le bureau indiquant comment la digestion de l'enfant se fait selon le lait ingurgité.

Nano trouve que la toise est froide.
Nano trouve que ça serait bien de lui laisser tranquille ses oreilles.
Nano mime un haut le coeur avec le bâtonnet dans la bouche.

Dr Pimousse lui explique qu'il va lui faire une toute petite piqûre de rien du tout.
Nano devient GOLUM et rampe sous la table.

Moyen assure à sa soeur que OUI MAMAN T'AS TRAHI

tandis que Multi lui agite une boîte de Smarties sous le nez en lui promettant de lui offrir juste après la toute petite piqûre de rien du tout.
Dr Pimousse juge cette récompense un peu olé olé (surtout à 18h)
Multi songe à lui demander s'il a une autre proposition intéressante ou s'il souhaite rentrer chez lui avant 21h.

Pique-moi et je te crève Dr Pimousse 


Dr Pimousse valide l'idée finalement.
Grand Nain trouve que c'est plein de perturbateurs endocriniens (rabat-joie) qu'il l'a lu dans son Sciences et Vie. Multi lui suggère retourner à son Picsou.

Moyen pleure qu'il veut aussi des Smarties, que lui la dernière fois il a juste eu une peluche à gros yeux.
Nano pleure parce que finalement les Smarties c'est nul et qu'elle veut AUSSI une peluche à gros yeux. Un lapin à gros yeux par exemple. Multicolore.
Micro pleure parce qu'elle ne pourra jamais avoir de lapin.
Grand Nain demande à Dr Pimousse s'il connaît la blague du fou qui fait caca dans un saxophone.

Multi rhabille Nano (à moitié) et fouille dans son sac à nain (dans lequel la moitié des Smarties se sont renversés) et sort son chéquier.
Elle règle ses euros et songe même à laisser un pourboire au Dr Pimousse qui ne lui a pas reproché quoi que ce soit (même le cérumen apparent dans les oreilles de Nano).
Elle emporte les 4 anoraks sous le bras, serre la main de Dr Pimousse avec le petit doigt qui lui reste de sorti et remercie le médecin.

Wondernain a l'air con. Mais au moins LUI n'a pas de bronchite avec glaires en sus


Elle suggère à Nano de se désenrober des stores et à Moyen de lâcher le Vidal même si c'est passionnant.
Elle salue et entend avec satisfaction les trois autres saluer le Docteur sans dire "Salut Caca ou Salut Pimousse".  Sauf Nano qui le snobe volontairement mais c'est normal, il y a du passif.

Le Cerbère de l'accueil lui propose un autre rendez-vous mais elle procrastine en prétextant un oubli de son agenda (grabouillé de partout).

Elle harnarche les nains dans la voiture. Ils ont faim (et vous connaissez la règle des trois F, précédemment abordée sur ce blog) et donc sont très fiants. Elle sue, s'énerve, Nano pleure parce que la sangle lui fait super mal à sa piqûre.
Elle leur file un bout de grissini (personne ne veut savoir depuis combien de temps ils vivent dans la boîte à gants) et s'installe au volant.

Et se rend compte une fois attachée qu'elle a oublié de récupérer sa carte vitale...

19 mai 2017

Dix ans de maman

Demain.
Dix ans de maman.

Dix ans putain.
On a visité ton futur collège aujourd'hui.
Mon bébé. Mon petit. Mon grand. 

Dix ans et je ne sais même pas comment ça a pu passer si vite. 
Je n'ai pas pu tout retenir de toi et ça me rend déjà malade d'avoir oublié.
Je me souviens de ta passion pour les tracteurs. De tes premiers pas.
De ta trouille de la mort. De ton premier lit de grand. De ta main sur la tête de ton frère "ça va aller".
De tes levers pendant des mois à 5h45, de nos levers "chacun mon tour" en alternance (ou presque). De tes heures de lecture, des tonnes de BD, de ton amour pour les blagues, de nos regards échangés "relou le nain non?". De vous deux, vous trois, vous quatre. Jamais vraiment tout seul mais tu me le dis souvent, je suis content qu'ils soient là.
De ta tristesse parfois, quand les autres ne comprennent pas. De nos parties de jeux de société. De nos soirées. 
Des bribes de nous.
De tout ce que les parents connaissent, des choix à faire sans savoir si c'étaient ceux-là, des angoisses de te laisser, des angoisses d'avoir mal-fait.
Dix ans.

J'ai toujours la trouille de mal faire, d'autant plus maintenant que tu avances comme un grand, d'autant plus que tu lâches ma main de plus en plus souvent.
C'est ainsi que ça doit être, ça ne me fend pas le coeur, loin de là, je n'ai même pas de nostalgie, pas encore, mais je me dis que ça ne reviendra pas. 

Je ne sais pas si j'avais imaginé que tu sois comme ça.
A chanter "Société tu m'auras pas", tout en construisant des voitures à énergie solaire.
Je n'avais pas pensé une seule seconde à ce que tu allais être. Toi.

Dix ans demain et tu me ressembles sans me ressembler.
Tu captes comme si on n'avait pas toujours besoin de parler.
Et on parle. Tellement. Trop. Probablement.

C'est marrant comme chacun de vous quatre porte en lui quelque chose d'inconnu.
Comme une variable ajustable.
C'est étrange et en même temps je suis tellement heureuse que vous soyez vous, différents, individus.

Je suis fière de toi, dix ans c'est pas rien.
Je suis fière de ton père et de moi, dix ans c'est pas rien, probablement que le boulot n'est pas parfait mais j'ai envie de me dire que tu pars avec de la confiance, de l'humour et de l'envie d'avancer. Que tu marches en sachant qu'on est juste derrière toi.
Qu'on n'en sait pas forcément toujours plus, mais qu'on ose te le dire.
Qu'on fait toujours au mieux pour toi, même si ce n'est pas toujours facile.
Qu'on ne peut pas tout résoudre, qu'on ne pourra pas tout faire, que les gens seront ce qu'ils sont et qu'il faudra souvent faire avec. 

Qu'on se plante, certainement.
Que tu te planteras, évidemment.
Mais que ça n'est pas l'essentiel.

Dix ans et je me souviens d'avoir dit.
Je me fous de comment ils seront, je veux juste qu'ils soient gentils.
Peu importe le reste. Vous l'êtes.

Voilà, demain cela fait dix ans,
Dix ans que je suis maman, et ils avaient raison, le temps file.
Pas assez vite quand on commence, et finalement je me retourne et c'est fini. 

Merci d'être ce que tu as choisi.
Merci d'être aussi chouette que promis.
Merci de dormir aussi.

12 avr. 2017

Le Canada en camping-car avec 4 enfants (le titre est hyper rassurant)

ENFIN je prends le temps de vous raconter notre trip au Canada de l'été 2016.
En avril 2017, il était temps me diriez-vous mais promis j'ai à peine le temps de trouver du temps pour aller faire pipi alors imaginez-vous pour écrire quelques lignes ici.

L'idée de ce retour n'est évidemment pas de vous décrire jour par jour ce que nous avons fait, juste vous suggérer quelques lieux sympas à visiter et surtout vous faire un petit point sur nos 15 jours en camping-car puisque c'est surtout cette partie que je trouve chouette à partager.

Je vais essayer de ne pas me perdre en blabla inutiles et d'aller droit à l'essentiel (d'une parce que je manque tout de même cruellement de temps et de deux parce que je suppose que vous aussi).

(après relecture j'ai évidemment été bien longue)

Se rendre au Canada avec 4 enfants sans y laisser un ou deux reins c'est possible ?


Ah oui, c'est une bonne question.
Nous avons économisé près de deux ans pour nous payer ce voyage, tant pour les billets d'avion que pour tout le reste. Je pense que pour six on peut compter près de 7000 euros de dépense sur un mois, c'est énorme (d'où les deux ans d'économies) mais nous sommes six. Et encore, nous avons eu la chance d'avoir Papy et Mamie sur place + des amis qui nous ont gentiment prêté leur appartement à Montréal.

De ce fait, la première grosse dépense a été : les billets d'avion

Nous avons opté pour la compagnie WOWair, low cost qui relie Paris à Montreal (entre autres) avec une escale à Reykjavík. De mémoire, nous avons eu des billets à 450 euros par personne, avec une escale un peu chaud-patate en Islande (genre il nous a fallu opter pour le pas de course et le pipi rapide dans les superbes toilettes islandaises).

La compagnie est très correcte pour le prix mais évidemment aucun repas, aucun écran, aucun écouteur, RIEN DE RIEN.
Nous avons donc emporté des bouquins, des jeux de carte, les consoles et les tablettes et ZOU, plein de patience, une petite halte pipi en Islande juste le temps d'acheter une bouteille d'eau et de retour dans un avion sans rien du tout. On a offert aux nains un superbe met (des pâtes déshydratées et de la pizza molle) dans l'avion (prix correct cela étant) et ils ont trouvé que c'était SUCCULENT (le nain n'a aucun goût je te le rappelle).

Un petit Scrabble Didier ? (j'ai pilé le Mâle tous les jours ou presque huhu)

En clair, je recommande mille fois d'opter pour ce type de compagnie, puisque de toute façon : 1) on mange mal dans les avions alors autant emmener son sandwich ou opter pour leurs snacks beurk 2) avec les tablettes et Netflix et/ou consoles on n'a plus vraiment besoin d'un écran individuel.











Nous avons atterri bien fourbus vers 16h (heure locale) avec un rire un peu dément pour les parents (qui n'avaient pas dormi) et une énergie de nain pour les nains (surexcités donc).
Et nous avons retrouvé Papy et Mamie Canada pour une semaine de visites autour de Montréal.

A faire autour de Montreal avec des enfants !


Je ne vais pas vous faire un planning détaillé parce que nous étions là vraiment à la cool, pour voir les grands-parents et que nous n'avions aucun objectif touristique excessif. Juste passer de jolies vacances en famille.

De ce fait, nous avons été au Mont Saint Sauveur dans un super parc aquatique (un brin cher mais tellement chouette). On a pu y passer la journée, pique-nique au soleil et plaisir du toboggan géant. Quelques mouches de chevreuil (= des taons) mais rien d'horrible non plus. 



Nous avons également profité de cette semaine pour aller faire un tour au Mont Tremblant : balade, activités de nains (le Grand, passionné de faucons, a fait un atelier "Petit Dresseur de Faucon en forêt" qu'il a surkiffé), trampoline, marche (parce que c'est joli). Là encore on y passe très facilement une journée tant il y a de choses à faire.



ah oui et on a mangé des guimauves en grande quantité aussi

Nous avons également profité de cette semaine pour nous balader dans le nord de Montréal, d'aller longer le Saint Laurent, d'aller tester les aires de jeux SUBLIMES du coin et de passer des moments en famille (et d'aller se ruiner au Dollarama aussi, rapport au fait qu'ils ont des stickers Princesses à vil prix).


Après cette semaine passée chez Papy & Mamie, nous avons été chercher notre camping-car (qui, je vous l'accorde, ressemble plus à un camion qu'à un camping-car).


Séjour en camping-car avec Authentik Canada


Aaaaah, le camping-car. C'était un rêve de faire ça avec les nains et je trouve que le Canada se prête très bien à ce doux rêve. Nous avions eu la chance, enfants, de vivre une expérience camping-car en Australie et j'avoue que j'avais véritablement envie de la tenter à six. 

Nous avons donc fouiné un peu sur les internets en posant moult questions à droite/à gauche et le nom d'Authentik Canada est revenu tellement de fois et avec tellement d'éloges que j'ai fini par aller sur le site. On nous y proposait des circuits "touristes" ce qui, dans un premier temps peut rebuter mon côté "on baroude" mais qui finit par me séduire puisque, soyons clair, l'idée n°1 était tout de même de jouer aux touristes avec les enfants pour cette première fois au Canada.

Ensuite, on peut se dire "han, mais puisque le circuit est donné, on peut carrément organiser ça nous-même".CERTES. Mais j'ai 4 enfants. Et peu de temps. Et surtout, après avoir fait un rapide calcul, si on réserve à l'avance, on a des tarifs plus intéressants en passant par Authentik Canada puisqu'ils ont probablement des prix préférentiels en réservant pour pas mal de gens.



En clair, il faut réserver près d'un an en avance. Ce que nous avons presque fait (un brin de procrastination pour la forme) en réservant notre séjour en novembre/décembre 2015 pour un séjour prévu en juillet 2016. Nous avons calculé que chaque journée nous coûtait environ 200 euros tout compris (sauf la nourriture) entre les entrées dans les parcs (zoo, visites diverses).


Nous avons réservé le circuit "Canada & Camping-Car" et le camping-car super chouette pour six.
Le camping-car était vraiment très très confortable. Moi qui craignais un peu le côté "coucou on vit à 6 dans 20m² comment allons nous survivre sans nous étriper?" hé bien finalement ça va très très bien. En effet, on se retrouve tout le temps dehors, on mange sur les tables de pique-nique, on joue en extérieur et on est dans le camping-car uniquement pour dormir (et se doucher et faire pipi la nuit).


TOUT est là dedans. Les cartes, les instructions, les VOUCHER. Le Graal quoi.


Et à l'intérieur c'est comment ? (mes photos sont moisies mais sur le site de Canadream vous verrez bien aussi).

Coin cuisine : il faut juste penser à TOUT ranger (mais il y a un frigo et un congélateur, un four à micro-ondes et moult rangements)

Lit King Size et tout est fourni




Partie : Montréal → Mauricie

Avantage des routes canadiennes ? Le GPS vous raconte qu'il faut continuer tout droit pendant 189 km puis tournez à droite. Vous êtes arrivés à destination. En règle générale nous avons fait 2h de route (voire 3h) pour les plus longs trajets et ensuite nous avions deux nuits sur place. Parfois on serait bien restés plus longtemps, comme dans les parcs de la Sepaq immenses étendues naturelles avec randonnées, lacs, rivières, et surtout immenses zones de camping où on se sent seul sur terre.

Sincèrement pour nous, les parcs ont été les meilleurs moments du séjour, je pense qu'on aurait pu passer une semaine dans chacun d'entre eux sans s'ennuyer. Faut avouer que dès qu'il y a de la randonnée, on est heureux...




Mauricie → Lac St-Jean

Aaaah le Lac St Jean avec le Zoo St Félicien et le village historique du Val Jalbert, deux visites vraiment chouettes avec les enfants. On m'avait tellement dit que le Zoo était extraordinaire que j'ai été un peu déçue (il est très cool mais pas non plus démentiel) en revanche je pensais que le Val Jalbert était super cheap et finalement j'ai trouvé ça plutôt sympa de déambuler au milieu de cet ancien village (un peu village fantôme). Les enfants ont évidemment adoré tout ça, en parlent encore aujourd'hui et veulent retourner voir les ratons laveurs du zoo.





Le zoo




Lac St-Jean → Fjord du Saguenay

Aaaah encore un parc magnifique, des marches parfaites, des heures à observer d'éventuels Beluga à l'aide de jumelles. Nous avons eu de la chance avec le temps, il faut le dire, il a toujours fait très très bon (mais pas insupportable, plutôt un bon 26°). Idéal donc pour marcher, pour se tremper les pieds et pour apprécier des paysages sublimes.






Fjord du Saguenay → Tadoussac

 Tadoussac j'en retiens cette dune à dégringolade tout au bout de la baie qui nous a permis de bouquiner en paix.
Et cette virée-baleine en tout petit bateau silencieux, le plus respectueusement possible (même si le kayak reste l'idéal). Observer de loin les baleines c'était magique.






 NDLR : Comme j'ai de VRAIS NAINS je tiens à signaler que Nano a trouvé que c'était ARCHINUL, que les baleines c'était pourri et que du coup elle a DORMI comme une pauvresse dans sa combi de ski dans le fond du bateau pendant toute la durée de la virée (qui nous a tout de même coûté une somme rondelette > environ 200 euros pour 6 mais c'était vraiment chouette).


Oh une baleine !


NANO LA RELOU


Tadoussac → Parc J-Cartier

Encore un super parc de la Sepaq (non je ne suis pas payée par la Sepaq mais force est de constater que le Canada a des parcs merveilleux et que ça donne envie de tout plaquer pour aller surveiller les castors dans un parc).


toujours du petit bois à disposition pour le barbecue (et les guimauves)



Les nains emerveillés devant un pêcheur (en même temps il a sorti 6 truites en 6 minutes)


Nano, princesse, nous rejoue Libéré Délivré au bord de la rivière




Parc J-Cartier → Québec

Arrivée à Québec, pas le meilleur camping pour le coup mais une visite de la ville qui nous a beaucoup plu. De 9h à 18h nous avons découvert avec grand plaisir cette ville de Québec sous un joli ciel bleu.  De la glace à gogo, un super musée des civilisations avec un espace "Enfant" où les kids peuvent se déguiser, et des pestacles de rue qui nous ont occupé une bonne heure (un peu comme à Covent Garden). Bref, une jolie journée.





Québec → Parc d'Oka

Pause au Parc d'Oka pour finir avec une journée à la plage avant de repartir pour Montréal.
Final tout en douceur et nostalgie déjà de ces 15 jours... Ils sont passés vite, les enfants ont hâte de recommencer, nous ne nous sommes pas entre-tués.























Parc d'Oka → Montréal

Le camping-car rendu (avec tristesse), nous avons eu la chance de pouvoir passer près d'une semaine à Montréal dans l'appartement d'amis. Nous avons marché (beaucoup), visité des musées, nous avons mangé des glaces, vu des copains, vu des lectrices (mais oui!!), mangé encore des glaces, mangé de la poutine (burp), et apprécié les piscines de quartier gratuites l'été. 








Ah oui et nous avons vu environ 1800 écureuils et hurlé "Haaaaa il est mignon celui-ci" environ 1800 fois. Nous avons aussi passé quelques loooongues heures minutes dans la boutique des Canadiens de Montreal (fans de hockey) en nous promettant de revenir. 


 





Et une dernière virée à Ottawa pour le plaisir et voir la famille, une visite au superbe musée Canadien de l'Histoire avec sa partie "Enfants" qui est absolument géniale, à ne vraiment pas rater si vous y allez. Les enfants ont un passeport à tamponner et se faufile dans toutes les contrées en faisant mille choses : de la vente au marché, laver le pont d'un bateau, préparer du thé, visiter un pyramide, 

 



 


 



Et nous avons repris l'avion, véritablement heureux de notre mois passé au Canada. Il faut avouer que Nano, 3 ans, a été parfois un peu relou (et encore elle ne fait plus de sieste) mais sincèrement c'était un voyage idéal avec des enfants. Les gens sont adorables, tout est kid-friendly et nous n'avons jamais galéré avec les marioles, que ce soit dans le métro ou dans les parcs. Tout est fait pour les familles.







QUESTIONS SUBSIDIAIRES (n'hésitez pas à en poser en commentaires, je les ajouterai au fur et à mesure) : 

  • Est-ce que c'est SI compliqué la vidange et les toilettes avec un camping-car ? 
On m'avait dit "tu verras c'est terrible les toilettes avec le camping-car" et je dois vous avouer que pas du tout. AHAHAHA. C'est le Mâle qui a géré.
Blague à part, le Canada est vraiment un pays de camping et nous avons quasiment toujours pu vidanger et prendre de l'eau partout. Les endroits où on ne pouvait absolument pas étaient indiqués au préalable dans notre road book (un camping de mémoire) et nous avons tout simplement utilisé les douches et les toilettes du camping. 
  • Il y a vraiment beaucoup de moustiques ? 



Oui, mais les mouches noires sont pires. Invisibles, elles croquent (image hein) et on ne se rend compte de la piqûre que lorsqu'on saigne. Emmener de l'anti-moustiques ? Nous l'avons acheté sur place dans un Jean Coutu (équivalent de la pharmacie/parapharmacie/épicerie/papeterie/n'importe quoi) où on en trouve des millions à des tarifs très corrects mais surtout adaptés au Canada !


  • Un coup de coeur ? 
Nous avons eu la chance de faire un petit détour (hors de notre circuit) pour découvrir la Seigneurie du Triton (raisons professionnelles). Un havre de paix hors du temps, accessible uniquement en bateau, avec possibilité d'emprunter des barques au petit matin pour aller voir des castors, de prendre un lunch au milieu de la forêt, d'aller pêcher, de se baigner, de ne rien faire et d'apprécier d'être au milieu de nulle part.


  • Et les sièges autos ? Et le porte-bébé ? 
Pour les sièges-autos j'ai eu la chance d'avoir une lectrice/copine qui nous a prêté deux sièges pour les filles sinon c'est vrai qu'en location c'est un peu cher. Pour les plus grands (en rehausseur), je vous conseille d'aller tout simplement en acheter dans un Canadian Tire ou Wallmart en arrivant. C'est 20 dollars (une quinzaine d'euros). 

Pour le porte-bébé, j'avais pris le Boba Air prêté gentiment par Marion (je te le renvoie PROMIS je procrastine tout) et c'était parfait pour un portage d'appoint. Si j'avais du porter plus, j'aurais probablement opté pour le manduca ou encore le Hipseat que j'utilise beaucoup en randonnée, que je recommande même s'il est un peu moins transportable que les autres porte-bébés car il préserve bien plus mes cervicales qu'un ergo ou un manduca. 

Pour les fanas de randonnée, sachez que dans la majorité des parcs que nous avons visité, la Sepaq met à disposition gratuitement des super sac-à-dos de randonnées pour caler les nains. Du haut de gamme qui ravira les petits et les porteurs.






Voilà encore de jolis souvenirs et de chouettes moments en famille, les enfants veulent retourner au Canada (et même y vivre pour tout vous avouer) et aimeraient qu'on fasse désormais toutes nos vacances en camping-car. 

Un immense merci à tout ceux qui ont contribué à rendre ce voyage possible et aussi joli, Papy & Mamie, tous les amis qui nous ont aidé et renseigné (les bonnes adresses de glaces & de poutine entre autres). Et merci beaucoup à Authentik Canada pour son professionnalisme, son écoute et son éthique. 

Notre prochain voyage ? 
On économise quelques années et nous avons repéré un petit circuit dans l'Ouest Canadien cette fois-ci, un petit parcours plutôt sympathique...  







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...