23 oct. 2014

Le parent, cet être instable

Bonjour Ami Nain.
Tu es en vacances et cela te fait du bien.
Ici, mes parents sont un brin fatigués et en plus, nous sommes forcés de passer toutes nos journées avec eux. Pourtant nous sommes superbement agréables et nous tentons d'organiser beaucoup de choses pour rendre leurs journées réjouissantes.
Parties de Bonne Paye, de Monopoly Junior, Pestacle de peluches hystériques, petite séance de peinture rupestre, on ne pourra pas dire qu'on n'a pas aidé nos parents à passer de chouettes vacances.

Étonnamment, ils ne sont pas toujours ravis-ravis (notamment pour la peinture rupestre, allez savoir pourquoi) et ils ne réagissent pas toujours très positivement à nos excellentes idées. Pourtant à chaque fois, entre frangins, on est vraiment très enthousiastes. Mais eux. Non. Enfin parfois, ils esquissent un sourire mais il faut avouer que cela dépend de beaucoup de facteurs.

Mais si, Ami Nain, il te faut le reconnaître, ton parent est instable. Nous l'avions déjà vu dans cet article d'ailleurs.  Il en réagit JAMAIS de la même manière à la même bêtise bonne idée. Parfois il te trouve hilarant et parfois il te hurle dessus. Pour exactement la même action nainesque de départ.




Tu ne me crois pas?
Lis pourtant ces quelques lignes et tu verras que tes parents sont aussi instables mentalement que les miens.


Action nainesque n°1 : Tu demandes gentiment à regarder la télévision (à 7h42)
Bin oui, il est carrément l'heure de se mater un petit dessin animé. Trop tôt?
Non, du tout. 7h42 c'est même de la super grasse matinée puisque même le réveil mouton dort encore (feignasse).
Non vraiment, il est 7h42 et là, tu te materais bien un bon petit Garfield ou encore un Umizoomi. En plus c'est intelligent les Zouzous. Non?
Et si on regarde bien le Télérama (abandonné aux toilettes comme un malheureux) on peut noter que les Zouzous commencent à 6h30. C'est donc qu'il y a des nains qui matent les Zouzous à 6h30 non?


Réactions possibles du parent: 

Facteur aléaoire: sa soirée de la veille.

- Si le parent a passé une soirée lambda (série télé ou zappage sur une daube) et qu'il s'est couché relativement tôt :

"Non, non, pas de télé le matin, il y a quand même d'autres choses à faire que de regarder la télé à peine levés non?"
> le parent est relativement en forme, il se lève donc à peu près en même temps que toi et ne comprend pas du tout pourquoi tu voudrais aller t'abrutir devant une énième rediffusion de Yakari.
Il te suggère de faire des trucs bien relous genre "un petit jeu avec ton frère" ou encore "une construction en Kapla". Genre. A 7h42.

- Si le parent a passé une soirée arrosée en compagnie d'amis avec raclette lourde à digérer et vin blanc un peu limite qu'il a rendu dans la nuit.

"Ouais ouais, allez-y, je vous mets la 5 ou la 3? C'est bien la 5 non? Enfin je laisse la télécommande tu peux mettre la 3 ensuite quand la 5 c'est fini non? Papa et maman dorment encore un petit peu, ne faites pas de bruit et si vous allez aux toilettes ne hurlez pas que vous avez fini, Débrouillez VOUS".

> le parent est cuit-dur et tu peines à comprendre ses borborygmes. Il a le cheveu hérisson-paillasson et le tee-shirt mal en point. Il erre dans le couloir et a du mal à régler le volume (il change de chaîne à chaque fois). C'est VOTRE chance alors soyez mignon et dites "oui oui maman". Si vous avez faim, piochez dans le frigo mais surtout n'allez pas les réveiller, avec un peu de bol vous pourrez vous enquiller ainsi une à deux heures de télé.
L'instabilité mentale du Parent est visible lorsqu'il manque cruellement de sommeil. Un parent fatigué est irascible, certes, mais bien plus enclin à te laisser avoir les yeux carrés qu'un parent en forme qui voudra que tu fasses des trucs super pénibles.



Action nainesque n°2 : Tu te déguises en squelette avec un collant opaque de Maman et tu maquilles ta sœur en princesse. 

Réactions possibles du parent: 

Facteur aléaoire: le moment du week-end (ou des vacances) où vous réalisez cette action et le taux de gavitude du parent. 

> Si le parent est reposé, qu'il commence ses vacances et que vous n'avez pas encore été trop relous.
"Ahahahaha, mais génial ça dites donc! Vous êtes superbes comme ça!!! Mon dieu venez que je vous prenne en photo pour :  vous mettre sur Instagram avec un filtre/envoyer cette photo à Mamie qui va trouver ça ultra-choupi/je vous mette en fond d'écran pour ne jamais oublier à quel point vous vous entendez bien".

ça alors, c'est fou mais le parent RIGOLE. Ce serait plutôt à vous, ami Nain, de prendre en photo ce moment merveilleux. Vous avez bousillé une paire de collant 80 deniers (il faut le faire) et votre soeur ressemble à un clown flippant qui se serait maquillé bourré dans le noir mais votre parent s'esclaffe et vous trouve TROP MARRANT.
Parfois ce miracle peut arriver, oui. Votre parent, s'il est en vacances depuis peu et qu'il n'en est pas encore au stade où il barre les jours le rapprochant de la rentrée scolaire, est parfois enclin à apprécier votre humour éclatant.
Idem si vous optez pour cette réalisation après quarante ou cinquante minutes de silence. Le parent aura eu le temps de terminer son polar et pourra ainsi se gausser avec plaisir.

> Si le parent enchaîne sa sixième semaine de vacances en votre compagnie et qu'il a plu les sept premières semaines, que personne n'a voulu vous garder (même pas vos propres grands parents) et qu'en plus il a du faire changer les pneus de la voiture ce qui lui a coûté l'équivalent de trois semaines de centre de loisirs.

"NON MAIS QU'EST CE QUE C'EST QUE CE DÉLIRE?? Non mais je rêve, il a dégommé ma dernière paire de collants. C'est toi qui les achètes les collants le nain? NON? Et qu'est ce que tu as fait à ta soeur? Non mais regarde-là, on dirait une Barbie dégénérée. Non et puis toi tu te laisses faire. Je rêve, vous ne pouvez pas jouer tranquillement CINQ minutes ?? IL faut que vous fassiez des bêtises. Regarde moi ça on va encore devoir frotter pour la démaquiller et elle va brailler, sérieux ça craint, vous êtes vraiment relous".

Clairement le parent en a ras le bol de vous. Il ne trouve pas ça marrant du tout de vous voir dans un collant (pourtant c'est fort seyant) et trouve votre oeuvre de peinture sur soi (enfin sur elle) ratée.
Les vacances lui pèsent, il regrette maintenant de ne pas avoir opté pour le centre de loisirs et se demande ce qu'il a fait, je cite, "au bon dieu pour avoir des enfants comme ça". Il est temps de remballer les costumes et d'aller jouer tranquillou à maquiller les poupées barbie au feutre indélébile.




Action nainesque n°3: tu manges comme un goret et tu t'essuies ton bec plein de yaourt sur ton sweat (déjà maculé de graisse - mais tu avais du gras des frites sur les mains). Tu renverses ton verre d'eau et tu slurpes tes spaghettis avec aisance et sauce tomate.

Réactions possibles du parent: 

Facteur aléaoire: le taux de remplissage du bac à linge sale

> Si le parent a bouclé toutes les lessives d'un air satisfait et que votre armoire dégueule de linge propre : 

MÊME.
Le parent ne réagit JAMAIS positivement à une telle action nainesque sachez le.
Même s'il a terminé toutes les lessives.
Il a toujours en mémoire les actions passées. Il se les remémore et passe directement à la réaction violente que l'on peut qualifier de "Réaction en Mémoire des Actions du Passé. 

De ce fait, à peine avez vous fait mine de vous essuyer sur votre tee-shirt que....

> Si le parent croule sous les bassines de linge, qu'elles débordent et que le sèche linge est en rade

" TU ES MALADE OU QUOI? TU AS QUEL ÂGE? TU VEUX UNE BAVETTE? C'EST TOI QUI FAIT LES LESSIVES DANS CETTE MAISON? S'ensuit généralement un pamphlet pathétique qui n'intéresse personne (et surtout pas toi Ami Nain) de ta mère sur sa misérable condition.
Je te suggère de ne pas te boucher les oreilles (même si tu en as envie) au risque de provoquer son courroux (et de finir puni dans ta chambre). En effet, le parent, être instable je te le rappelle, démarre en quelques secondes quand tu fais fi de son dévouement à la cause familiale.

De ce fait, quand ta mère (ou ton père) commence à te parler de TOUT ce qu'il/elle fait pour cette famille, je te suggère de hocher la tête avec compassion et de murmurer un "je comprends maman/papa, je ferai attention" même si tu as juste envie de dire "BLABLABLA on s'en FOUT".

Bref, à table, le parent instable va, de toute façon, te pourrir la tronche si tu manges comme un goret. De temps en temps, il t'autorise à manger sans ta fourchette (frites ou autres) mais veille toujours à demander. Hé oui, on ne sait jamais pourquoi mais, de temps à autre, il hurle "TU AS DES COUVERTS C'EST PAS FAIT POUR LES CHIENS", alors que cinq minutes plus tôt, il consultait juste l'état de ses comptes sur son téléphone portable. Manifestement, le fait de regarder son compte en banque peut être également un facteur d'instabilité chez le parent.

Chez ta mère, fais très attention à table Ami Nain. En effet, bien souvent, tu pourras le remarquer, ta mère GRIGNOTE. Délicatement (ou pas d'ailleurs quand elle "t'aide" à finir ta purée en l'avalant à la louche), elle s'enfourne un gnocchi, un morceau de nugget, une ou douze frites, quelques pâtes au gruyère. Bref, elle a faim (normal, il es 19h) donc elle se baffre.
MAIS, ta mère, je te le rappelle, est instable. Donc elle culpabilise de grignoter (puisqu'elle cherche en plus à surveiller son poids) et donc elle va s'énerver après TOI.
Oui, toi, pauvre petit nain qui n'a pas bien raclé le fond de ton petit suisse. L'instabilité mentale de ta mère va jusque là, oui.
Elle a grignoté donc tu te fais engueuler car des enfants meurent de faim et toi tu laisses TROIS cuillerées de petit suisse dans ton pot. Pathétique parent.

Nous vous conseillons donc de faire profil bas à table car c'est un lieu où le parent dérape facilement, entre les tâches ménagères qui lui incombent et qui semblent lui peser, un compte en banque defectueux et son grignotage compulsif. De de fait, évitez de faire "la mare au canard" en renversant votre verre d'eau et d'éternuer lorsque vous mangez de la semoule (même si on dirait une tempête de sable).




Action nainesque n°4: Tu joues à "faire comme si on était des grenouilles" tranquillement dans le salon avec ta soeur. Puis, vous faites une cabane avec les coussins du canapé et toutes les couvertures et couettes de la maison.

Réactions possibles du parent: 

Facteur aléatoire: l'état de la maison et le temps passé par le parent à la ranger dans les trois dernières heures.

> Le ménage a été fait et la maison est nickel. Le parent sent la sueur, le Cif et le Pliz (eurk), et le parent rentre dans le salon pensant s'écrouler cinq minutes sur le canapé, pause bien mérité. 

"PARDON? C'est quoi ce bordel? Vous rigolez ou quoi? Et pourquoi vous sautez partout? On a des voisins c'est pas vrai. La voisine va monter vous donner une fessée si ça continue comme ça, je vous JURE".

MAIS BIEN SÛR. La voisine va monter ses petites fesses pour nous rosser. Crédible le parent énervé. Hé oui, le ménage est un facteur non négligeable dans sa réaction face à un chef d'oeuvre architectural pourtant certain.
Le parent a bien rangé, certes, mais rien ne vous oblige à vivre désormais dans un musée. Non parce que tout de même, l'aspirateur qui gobe les légos, c'est le mal. Le pliz qui dégomme la poussière sur laquelle vous aviez tracé une route pour vos bagnoles, c'est le mal. Et ne parlons pas du Cif qui ôte toutes vos traces de peinture à bain dans le bain.
LE parent après-ménage est rabat-joie, même pas de satisfaction du devoir accompli. Prenez votre mal en patience, il va encore se plaindre.


> La maison est à peu près correcte (= le bordel est planqué) et la femme de ménage vient le lendemain.
Le parent trouve que vous êtes mignons à sauter partout comme des grenouilles et se félicitent d'avoir des enfants avec autant d'imagination. Ils rient aux éclats et acceptent même de venir boire un thé dans votre cabane qu'ils trouvent coquette et bien agencée (là, ils en font trop mais ne leur en voulez pas, ils ont véritablement des tendances à la bipolarité).
Ils se souviennent avec émotion de leurs propres cabanes (snif, que c'est relou quand ils nous racontent leurs souvenirs inintéressants avec un ton docte) et voudraient même jouer avec vous (hé ho, faut pas déconner).
Peu importe le chantier, ils ne rangeront pas. Ils trouvent donc votre oeuvre vraiment géniale (la femme de ménage un peu moins).


Il y a bien d'autres moments dans ta journée, Ami Nain, où il te faudra composer avec la santé mentale fragile de ton parent. Je dis dans la journée, mais son instabilité se ressent même de manière nocturne.

En effet, si tu vas réveiller ton parent en pleine nuit pour un cauchemar, il t'accueillera différemment selon l'heure (a t-il pu déjà dormir une paire d'heures ou non?), selon ton volume sonore (si tu hurles dans ton lit ou si tu viens lui chuchoter à l'oreille que tu as fait un cauchemar), selon le parent choisi (remarque que ton père a une santé mentale nocturne bien plus aléatoire que ta mère) et selon l'attitude de tes congénères (si toute la fratrie hurle de concert ou non).

Si tu demandes un bonbon, si tu veux aller au Mac Do, le parent peut soit te répondre "non mais ça ne va pas, c'est super mauvais pour ta santé et tes dents" ou bien piocher avec toi dans le bocal ou partager tes Chicken Dips. Va savoir. Le parent est un être étrange (surtout s'il est au régime).

Bref, il y a mille facteurs qui entrent en ligne de compte lorsque le parent doit réagir à une de tes actions. Nous avons abordé ici quelques facteurs environnementaux et physiques : l'état du ménage, du panier de linge sale, le manque de sommeil, l'état du compte en banque, MAIS il y a en a beaucoup d'autres comme par exemple le taux de caféine (ou d'alcool) dans le sang du parent, la présence ou non d'invités à la maison, le fait qu'il ait pu aller faire son sport -et se défouler, la météo, etc...

Et reste EN PLUS, un facteur totalement aléatoire qui ne correspond à rien du tout. Peut être à la position lunaire, ou des étoiles. Peut être à rien du tout.
Alors Ami Nain fais comme moi, tente plusieurs fois ton action nainesque qui parfois fera rire, parfois fera gronder. Au moins tu vas t'amuser.

Il faudra juste t'en souvenir quand tes propres nains tenteront la peinture rupestre sur ton mur de salon alors que tu as peu dormi, que tu n'as pas avalé ton troisième café, que tu es à découvert, que belle-maman débarque le soir même, que tu as le sentiment de vivre dans un dépotoir et qu'ils te réclament d'un air niais s'ils peuvent regarder un petit dessin animé.
Ah oui, et puis que la lune est en trigone à Neptune également, ça compte quand on est parent.






26 commentaires:

  1. La tirade sur ma condition de bonniche qui ramasse tout à la place des autres... c'est celle que je maîtrise le mieux à force lol

    RépondreSupprimer
  2. Oh, mais qu'est-ce que j'ai ri à la lecture de cet article. ^_^
    Ça m'a fait un bien fou, merci.
    Maman qui élève seule ses deux nains.

    RépondreSupprimer
  3. C'est tout à fait ça!
    Et ça fait du bien!
    Je lâche aussi régulièrement un "touche pas à mes affaires" hurlant lorsque micronaine s'approche de mon ordinateur, téléphone, table de nuit et autres alors que quand je suis reposée, je propose gentiment un petit dessin animé sur le même ordi!!

    RépondreSupprimer
  4. Comme je m'y retrouve!
    Surtout en cette période de vacances scolaires qui s'apparente plus à un bootcamp pour parents...

    RépondreSupprimer
  5. Ah ah ah ah ah ! Pffff ! J'ai mal au ventre d'avoir tant ri ! Déjà, à "votre soeur ressemble à un clown flippant qui se serait maquillé bourré dans le noir ", tu m'avais perdu dans les larmes de rire... C'est quoi, la 8e ligne ??? Ah ah ah ah ah !

    RépondreSupprimer
  6. Enormissime !
    Marie, tu es exceptionnelle !

    RépondreSupprimer
  7. Et le Dieu des parents enfanta de Gordon et de sa méthode qui déculpabilisent de l'inconstance parentale, voire (si, si) l'encourage. Merci Gordon !

    RépondreSupprimer
  8. Ouh que j'ai ri, ouh que j'ai ri! En ce moment ma délicieuse enfant fait la fausse naine à l'école et à ses activités et la méga vraie naine at home (mais bon elle dort de 21.00 à 07.00, c'est déjà ça).
    Du coup je deviens cinglée quand une voisine /maman de l'école/ amie me dit tu te rends pas compte la chance que tu as elle est À-DO-RA-BLE.
    En bossant 60 heures par semaine, je serais déjà internée si je n'avais pas mon gentil mari et ma wondeful nounou.
    Merci mille fois Marie qu''est ce que j'ai ri! J'aime votre humour et votre style.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai adoré, merci Marie

    RépondreSupprimer
  10. Magnifique... je me suis vue/reconnue dans chacune de ces phrases...

    RépondreSupprimer
  11. Hahaha c'est tout-à-fait ça ! Mais je trouve que par moment c'est totalement caricatural. Globalement on s'y retrouve bien ! C'EST COMPLETEMENT FAUX T'ABUSES !

    RépondreSupprimer
  12. J'AIME !!! Je partage ton article sur facebook avec mes amis parents.
    Merci pour ce très bon moment de lecture !

    RépondreSupprimer
  13. Ce billet m'a fait penser au livre "Comment élever son papa" d'Alain Le Saux! :D

    RépondreSupprimer
  14. Hahahaha ! le fort en coussin et les bonds de grenouilles... c'est comme ça chez nous aussi ;D Et ravie de t'avoir vue hier soir à la télé, c'était très bien !

    RépondreSupprimer
  15. merci, comme d'hab, j'ai bien ri <3

    je t'ai vue par hasard à la télé, reconnue direct, bravo pour cette intervention

    RépondreSupprimer
  16. Génial ! C'est tout à fait ça (comme souvent, hein...).

    Tu as quand même oublié le nombre de tours de manège.

    Parent en mode parent : "Un tour en arrivant au centre commercial, on fait les courses on achète des chaussures, un tour avant de repartir."

    Le facteur qui change tout : le texto de fou (Antoine demande Céline en mariage, Julien a quitté Bérénice, Inès hésite entre le manteau en fausse fourrure et le rouge à capuche - avec photos d'elle en train de les essayer...).

    Parent "mode social life engaged" : "Vas-y Bichounet, prend six tours y a une réduc, je pose mes sacs et je dégaine mon pouce pour textoter 20 (ou 90 ?? ils font aussi des pass 15 tours au manège du centre commercial) minutes tranquille".

    RépondreSupprimer
  17. Une fois n est pas coutume j ai ri,mais j ai ri!!!!! Je me retrouve dans tout ca,et ca fait un bien fou!
    Merci Marie et n arrete jamais d ecrire stp....

    RépondreSupprimer
  18. Marie je trouve que tu signes là un de tes meilleurs des billets, congrats!!!

    RépondreSupprimer
  19. je pleure de rire! je me suis retrouvée à fond!!! meme si ça me désole! genre l'histoire de la cabane dans le salon, c'est du vécu chez moi, des fois je suis à fond, et je leur file des trucs pour qu'ils réussissent leur cabane et d'autres jours, je les pourris à cause du bazar que ça fait et des désagréments pour la voisine...! je les menace régulièrement de les obliger à descendre presenter des excuses pour tout le bruit qu'ils font!!!!!!!!!!!!!!!!!!! merci pour ce bon moment de rire!

    RépondreSupprimer
  20. Trop drôle comme d'habitude... et tellement réaliste !

    RépondreSupprimer
  21. J'adore ! Les nains sont diaboliques !

    RépondreSupprimer
  22. Je l'avais loupé celui là mais <3 si vrai

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire sans identifiant, il suffit de sélectionner Anonyme ou Nom/URL.
Et si tu es une buse, bah, envoie un mail, je t'expliquerai ça un peu mieux...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...