5 mars 2010

Baisse le son le nain!!!

Le nain est sympa, le nain est ton ami, le nain est drôle, le nain est amical, le nain est chouette, mais le nain a des goûts musicaux de chiotte légèrement douteux.
Nos nains sont élevés au Vincent Delerm, -M-, Muse, ACDC, Mano Solo, BB Brunes (ne crie pas, c'est mon côté niais qui ressort) ou à la radio (Inter dans la grosse voiture de papa, Le Mouv' dans la poubelle Kangou de maman). Henri Dès n'est pas toléré (sauf lorsque maman est de bonne humeur mais pas dans la voiture de papa) et Chantal Goya a été bannie de mon MP3. Adelbert est le seul qui a le droit de s'exprimer dans la voiture du Papa (et même que Papa chantonne, si. Mais ne le répète pas, après Super Chéri ne sera plus crédible).


Bref, bref, mon nain aime la musique (comme tout bon nain qui se respecte), aime chanter et aime danser. Mais si je ne veux pas que mon nain soit trop en décalage avec son petit copain d'école Jason (prononce Djézonne ami public, mon fils est en ZEP), je me dois de lui faire connaître la zizique des nains.
Pour ça, je te conseille parfois des CD pas trop crétins (genre le roi des Papas, l'Autobus à Vapeur, etc...).

Si tu veux que ton nain écoute des comptines à vil prix, je te suggère d'acheter de temps en temps le magazine Toupie  Chansons (ou toupie comptine) que tu pourras trouver chez ton, je l'espère amical, marchand de journaux. Les comptines sont sympas, les voix pas trop niaises (ça reste de la comptine de nain, t'emballe pas).

ça tu peux acheter, c'est pas très cher et comme je sais que t'es un peu radin...
En attendant, mon nain mégakiffe surtout l'Ipod. Enfin, celui de son père puisque le mien a un petit souci vital et repose donc sur mon bureau en attendant que je me bouge le luc que j'aille râler à la Knaf.
Parce que nous sommes des parents responsables et attentifs au comportement de notre nain, nous n'acceptons pas qu'il s'exile dans sa chambre, les écouteurs vissés dans les oreilles sans répondre à nos questions. Ah, non, on n'en est pas encore là, c'est vrai.
Nan, ce que je ne veux pas c'est que mon petit nain d'amour se bousille ses ptites noreilles avec Franky Vincent. J'ai donc déniché ce petit objet spécial z'oreilles de nain: l'I-nain.


Tu vois, ya un ptit casque spécial pour la ptite tête du nain et pis les petites accroches au z'oreilles. Le petit clip pour accrocher à son joli pull (plein de compote au col) et le gros bouton (où c'est qu'il y a l'éléphant dessus, tu le vois là??)

Alors ce petit truc, c'est le bouton pour appuyer dessus avec les ptites mains du nain. Tu laisses appuyé un petit peu et ça s'allume, tu re-laisses appuyé et pis ça se coupe (youhou c'est trop magique). Au fait t'en fais pas, si ton nain ne le coupe pas, l'I-nain se coupe tout seul hein, il est pas con le truc, il le connaît le nain. Sur le côté t'as un bouton pour avancer (si par hasard la chanson déplaît au nain) et un autre bouton pour le volume (mais évidemment c'est fait pour que ton nain ne mette pas volume 30, hein, sont pas fous!).




Je crois que t'as pigé le truc là, nan?
Ton nain, il est dans la tuture, il a son ptit casque et il écoute SA zizique.
Ah oui, parlons en de la zizique. Tu penses bien de dedans l'I-nain, tu ne trouveras pas "Fuck you" de Lilly Allen ou "Rape me" de Nirvana, ou encore l'intégrale de Patrick Sébastien. Meu non, ne sois pas bête.
Dedans ton I-nain, il n'y a que des chansons pour nain et même une histoire pour nain. C'est t'y pas bien ça?

Alors, évidemment, comme tout ce qui sort de ce magazin (Knaf éveille toi et joue le nain), c'est génial mais ça côute un bras (25 euros). Mais :
1. ça a été testé par des parents pilotes et ça, ça n'a pas de prix
2. c'est TOUJOURS en solde. Mais alors là toujours. Donc tu peux l'avoir à 12,50 euros (ne dis rien et apprécie mon savoir mathématique).

Le bémol (c'est fort à propos ça, dites donc, je deviens excellente):
- tu ne peux pas charger de nouvelles chansons (c'est donc un I-nain à usage unique. en même temps le nain adore écouter toujours les mêmes choses, paraît que ça le rassure de savoir où il va)
- le nain est un peu associal pendant qu'il écoute sa zizique (mais entre nous, ça ne fait pas de mal)

Sur la boîboîte, c'est écrit : à partir de 5 ans.
Je te ferais signe que mon nain est très précoce et qu'il écoute sa zizique (avec le casque qui tombe un peu) depuis au moins ses 2 ans alors hein, je frime.
En bref, à partir de croizans (3 ans mais ai-je encore besoin de traduire, public fidèle?) c'est bien, ton nain écoute et chante (et a l'air crétin à chanter seul par la même occasion), il se la pète grave et croit qu'il est grand. Et ça, mine de rien, le nain aime bien.

Note pour pas me faire gronder : j'ai piqué les images sur le site de Fnac Eveil et Jeux.
Note pour toi qui est éléphantophobe: il existe d'autres modèles avec d'autres chansons.
Note pour toi qui est rien qu'une maman qui veut que son nain soit plus intelligent que les autres: tu vois là, sur la photo du dessus?? Bin c'est que des histoires de Jules Verne. Alors on dit merci qui??

4 mars 2010

Le nain ne veut pas manger.

Je te présente Wondermaman.


Illustration empruntée à "Les joies de la maternité (poil au nez)" un livre à offrir d'urgence à toutes les wondermaman (ou non) que tu connais.

Wondermaman a un superjob-super-bien-payé dans lequel elle s'éclate et où elle assure grave.
Le soir, Wondermaman rentre dans sa super-maison-super-propre-super-bien-rangée, où elle s'occupe de ses trois adorables enfants tout en mitonnant un bon petit plat bio (le bio c'est bon, c'est sain, c'est bobo, c'est pour Wondermaman).
A 20h, les enfants ont joué tranquillement à des jeux d'éveil, ont rangé leurs jouets avant de filer prendre leur bain, ont mangé proprement (même leurs brocolis bios à la vapeur), se sont lavés les dents évidemment, et dorment sagement.
Wondermaman peut donc se consacrer à Wonderpapa, et passer une soirée agréable, amoureuse, voire torride (car Wondermaman est également une maitresse hors-pair pour Wonderpapa).


Et en face, il y a moi.
Une twingo jaune, un job que j'aime mais bon c'est pas toute ma vie non plus, un appartement auquel il manque manifestement une femme de ménage (oui je sais, j'ai des aspirations petite-bourgeoise), un amoureux que j'aime-mais-qui-me-gonfle-aussi-parfois (même si tu es le meilleur mon chéri-mon mari lit ce blog ;-) ) et un nain.
Mon nain, je l'aime, je l'adore, je trouve que c'est le plus beau (mais je t'accorde que l'objectivité n'est pas mon point fort lorsqu'on parle du nain), mais ce n'est pas un Wonderbébé.
Il fait pas vraiment tout comme dans les bouquins. Et comme le SAV des bébés laisse un peu à désirer, je bidouille mes propres solutions.
Comme je suis trop sympa, je t'en fais profiter.

Donc aujourd'hui, nous allons aborder la diversification du nain.
Reprenons depuis le début: le nain est né, tu lui a donné le sein ou le bib, le nain a grandi, et maintenant il est temps pour le nain de passer à une nourriture plus consistante. Le nain a , selon les recommandations en vigueur de l'OMS, environ six mois. (Je dis environ, parce que faut pas pousser, on n'est pas à quelques jours près non plus, le nain n'est pas doté d'une horloge interne qui fait bip-bip à minuit le jour de ses six mois "je veux manger solide".) Parfois le nain a manifesté depuis quelques jours/semaines/mois déjà un intérêt certain pour ce qui se passait dans ton assiette, voire a essayé de mettre dans sa bouche un morceau de TON frichti. Dans ce cas, pas de problème, le nain est prêt, il a envie de boulotter tout ce qui passe, et tu ne devrais pas avoir besoin de mes conseils: je te rappelle que le titre de ce message est "Le nain ne veut pas manger." (tu peux tout de même continuer à lire, je t'autorise.)

Te voilà donc un peu fébrile. Après avoir tranché la délicate-mais cruciale- question "Compote de pommes ou purée de carotte", tu te précipites chez ton primeur (bio, bien sûr, c'est pour ton nain), et tu épluches, et tu coupes, et tu mitonnes.
Sauf que voilà.
Le nain, quand tu lui présente un peu émue le fruit de tes efforts, il fait cette tête là: (oui, c'est mon nain, dis bonjour le nain.)


La première compote du nain. Bonheur et émotion.


Genre, "mais pourquoi tant de haine, keskecékecetrukdégueu?" avant de recracher la microparticule que tu lui avais collé dans sa mignonne petite bouche.

Au début, tu te dis: pas grave. Le nain n'aime pas la compote/la purée, et tu te dis que tu vas retester le lendemain avec l'option que tu n'avais pas choisie.
Tu retournes chez ton primeur, et tu ré-épluches, tu re-coupes, tu re-mitonnes.
Sauf que même chose le lendemain, voire pire, le nain ayant une bonne mémoire et une faculté d'apprentissage certaine.
Bien sûr, tu te dis pas grave, le nain n'est pas prêt, ça viendra.
Mais voilà, le nain a sept mois, et le nain ne mange pas.
Le nain a huit mois, et le nain ne mange pas.
Le nain a neuf mois et là tu appréhendes GRAVE la visite chez le médecin du nain qui va te demander si ça y est, nain mange du boeuf bourguignon. Le nain ne mange toujours pas.

Que faire?????
Déjà DEDRAMATISE.
Crois moi, un jour ou l'autre, le nain va manger. Parce que franchement sinon, qui aura l'air d'un con à la cantine du lycée avec son bib de 500ml de lait?????
Donc voilà, grave ça dans tes plaquettes: un jour ou l'autre, le nain deviendra hystérique devant un carré de chocolat et te réclamera d'aller au Mac-crado.
On ne sait pas quand, mais oui, c'est sûr, ton nain va manger.
Ferme tes écoutilles à tous les bons conseils attentionnés de tes voisins, de ta concierge, des collègues de ta mère, qui te disent que quand même, à l'âge qu'il a, le nain devrait manger.
Tu le sais. Mais le nain ne mange pas. Au pire, tu peux le leur confier une soirée pour qu'ils essaient par eux même et en profiter pour te faire une soirée en amoureux. Soit mesquin(e) et oublie de donner un bavoir (mais prévoit trois tenues de rechange).
Ne fais pas un enjeu de pouvoir du refus de ton nain: manger est un plaisir, et doit le rester. Sinon, le nain est un malin, et comme pour le caca, il va vite comprendre comment ça te met dans tous tes états qu'il ne mange pas.
Fais confiance à ton nain: quand il sera prêt, il se servira tout seul.
Chez nous, je t'avoue, le nain s'est diversifié à coup de tacochips et de popcorn, vers 10 mois.
On est loin de la purée de carottes bio.
Mais tant pis.
La purée de carottes, il est venu aussi... mais plus tard. Et au vu de cette photo, tu comprendras qu'en fait, qu'il se diversifie tard, ça t'économise pas mal de lessives.


On a dit TROIS minutes le nain!

Ton nain, il a des dents. Tu le sais car avant d'en avoir, il a, comme on dit par chez nous (et par chez toi aussi) "fait ses dents".
Ah, ça le nain, les dents, il sait très très bien les faire. Et en douleur siouplé poliment demandé gentiment fait.

Sache le jeune maman, ton nain fait ses dents pendant, environ, deux ans.
D'ailleurs, un nain qui pleure et qui chouine (il fait ça très bien le chouinement le nain), FAIT SES DENTS.
 Dessin emprunté avec l'autorisation de Nath, of course hein (gulp, je l'ai échappé belle)

Ton nain, tu peux lui mettre un joli collier d'ambre (si c'est une naine, ça peut même faire joli), tu peux lui masser les gencives avec du Dolodent (qui rend les doigts tout collants beuk mais qui est sucré et le nain est un bec sucré), tu peux lui donner des trucs à mâcher (de toute façon il ne mâchera qu'une chose: ton portable et la télécommande de la télé), tu peux lui envoyer une giclée de Doliprane les soirs de grande souffrance ou tu peux lui appliquer un peu d'Aspégic nourrisson sur la dent pas sortie mais qui fait mal (ça, ça marche pas mal, crois moi). Une fois que tu as subi le nain ronchonchon et les morsures qui vont bien, une fois que la dent ne peut plus servir d'excuse au mauvais caractère de ton nain, vient pour toi le moment terribeul du brossage de dents.

Et oui. Alors au début tu es toute joviale. Tu investis même dans une joli brosse-tes-dents. Houlàlà qu'elle est meugnonne!!!
 
Tu vois, ma belle maman, elle a même offert celle là (oui celle là en dessous, la toute mignonne avec la brosse qui sort comme un cran d'arrêt). Oui, celle là avec le ptit gobelet tout choupinet. Tu veux aussi une belle maman choupinette? Je prête pas désolée.


Bon, après cet interlude très meugnon, revenons à nos nains et à leurs quenottes pleines de miettes et de morceaux entiers de BN.

Un conseil: pas la peine d'investir dans des brosses comme les mirifique présentées ci dessous. D'une ton nain s'en fout, mais alors là, royal.
Tu peux donc prendre les lots de trois (parce que de toute façon tu vas en perdre au moins une).

Le dentifrice. Évidemment, ton nain va vouloir le dentifrice à la fraise. Alors permet moi de faire ici une pause scientifix. Tu vas vite remarquer que ton nain ne recrache pas l'eau qu'il utilise pour se rincer la bouche. Il va essayer, et en mettre partout, et ensuite il finira par boire. Donc le dentifrice, c'est normal qu'il le veuille à la fraise parce que son objectif fourbissime c'est de manger le dentifrice, pas de se brosser les dents avec.
Les dentifrices pour enfants de 2 à 6 ans ne doivent pas contenir plus de 500 ppm de fluor. C'est la règle absolue. Donc lui file pas ton Toniglendyl, sinon ton nain va nous faire une fluoverdose dentifresque.
Normalement, c'est comme le fromage, c'est écrit dessus.

Le must c'est d'en prendre un non sucré, comme le Elmex par exempeul. Ou bien, si t'es top moumoute super bio, et rien qu'une maman bobo chic, tu peux aussi prendre un truc genre pâte à dents aux fleurs des prés prémachouillée par des veaux très meugnons. Mais attention, ne prends pas non plus un truc dégueu parce que ton nain, déjà que ça le gave de se brosser les dents, si en plus c'est beurkpasbon, il va t'envoyer bouler.

Brosse: OK
Dentifrice: OK

Votre mission est de faire tenir le nain plus de 30 secondes avec un truc qui brosse ses derniers résidus de bonbons.  Le nain est comme un hamster, il fait des réserves et toi, tu veux déloger tout ça. Donc tu es un ennemi, il va te falloir ruser.
Responsabilise le nain (ça tu sais faire), montre lui que tu fais pareil (en plus c'est moins gore que l'article précédent), explique lui pourquoi il faut bien brosser (mais là n'insiste pas, le nain ne pige pas), et brosse un peu aussi parce que le nain et sa force de mouchette anémiée n'est pas très endurant.

Je vais terminer cet articeul sponsorisé par l'hygiène bucco-dentaire par la présentation du lavabo pour nain.
Et oui. Car mon nain a son lavabo. On est classes chez nous, cherche pas, c'est comme ça.
Notre nain n'ayant pas la stature adéquate pour se brosser les dents dans notre lavabo (à moins de le soulever à l'aide d'un treuil ou de le faire monter sur un échafaudage), nous avons opté pour cet accessoire ma foi fort utile.
Le lavanain ce présente sous la forme d'un mini lavabo avec sa ptite bonde personnelle (il ne s'emmerde s'embête pas çui là), son ptit miroir pour que ton nain s'admire comme il est beau le nain (pour les mamans déjà inquiètes de voir des mains coupées, le miroir est un morceau de papier réfléchissant, ouhlà j'ai eu peur), son ptit gobelet (remplacé chez nous par le merveilleux gobelet de belle maman), et son ptit accroche serviette (tu vois, ton nain s'embourgeoise).

En situation, ça donne ça :

Je te rappelle que ce n'est pas ma naine puisque si tu lis bien, je suis Marie 2 nains. Donc deux couillus. Mais si t'enlèves les couettes et le pyj' rorose, ça peut le faire.
Nan, en fait pas. Parce que le lavanain de mon nain est déjà dégueu et plein de traces de dentifrice. On est comme ça, cherche pas.


Tu remarques ainsi l'astucieux système d'accrochage (si t'as pas de baignoire t'oublie) qui est réglable. Perso, j'ai mis un tapis de bain encore en dessous parce que ma baignoire (à l'image de sa propriétaire) et très fine.
Je sais, ne le dis pas, ma vie est passionnante. Envie moi.



Donc, le soir, le nain monte sur son mini marche pied (pot qui s'est, par un tour de magie, transformé en marche pour nain) et saisit sa brosse à dents (ventousée à l'évier). Je récupère le gobelet qui a également servi de jeu à Solal dans la baignoire (oui, mes enfants sont farcis de jeux de bains et se contentent de boire l'eau du bain pourtant Timéo ne fait rien que de faire boire l'eau du bain avec la mousse de préférence à son frère) et je le remplis d'eau. Je ferme la bonde (mon nom est Bonde) et je remplis (un peu) le lavanain. Histoire qu'il patauge et que je change son pyjama (et que le nain gagne 5 minutes sur l'heure du coucher).
Il réclame son frice (oui le nain ne maîtrise pas encore notre langage, mais je sais que tu peux le comprendre en faisant un petit effort, et je t'en remercie). Frice sur brosse, brosse dans bouche, frice avalé. Encore. Oué ok, là il m'arnaque. Mais bon, je suis comme ça. Après 30 secondes (je suis généreuse) de brossage, je prends le relai. Et ensuite vient le moment favori, celui où l'on crache. Youhou, c'est l'éclate. Toi, tu patientes calmement en pensant qu'il ne te reste plus que l'histoire à lire, la chanson, le câlin, le verre d'eau, le dernier pipi, le encoruncâlin, le bisou, le j'ai-peur, le dernier bisou, le câlinépisc'esttout, le maintenantmamansefâche et si je dois remonter je vous sépare (ça c'est l'ultime menace). Fais moi penser à te faire un article sur la cohabitation des nains, c'est joyeux.



Le nain, accompagné de son lavanain, a réussi à utiliser la brosse-tes-dents de manière correcte. Les trois minutes sont largement dépassées, bravo.
Je ne te dis pas de lui laver les dents trois fois par jour, hein, ça serait de trop.
Ici on se lave les dents le soir, faut pas pousser.
Tu me diras, jsuis niaise, je vais en donner une pour la cantine (rire sardonique).
Allez, autant elles que moi.

3 mars 2010

Qui c'est qui a le cucul tout prop'??? C'est pas le nain.

Tu verras, ça viendra ami(e) désespéré(e) que ton cher et tendre nain décide de poser sa délicate crotte au fond d'un joli pot en forme de voiture. ça viendra. Avant cette période bénite où tu pourras regarder d'un air mesquin les mamans au caddie dégueulant de Huggies taille 6, il va t'en falloir du courage, de la patience, un don pour l'apnée, un sens profond de l'autodérision, une confiance en soi à toute épreuve, une réactivité hors pair, un budget slips/culottes à l'effigie de Cars/Spiderman/Dora/Hello Kitty et j'en passe...
Pour commencer je te suggère déjà de me lire, c'est déjà pas mal, ça te donnera les bases.
Je suis sympa moi, je trime mais je t'en fais profiter. Remercie pas, c'est dans ma nature.


Règle n°1: Ton nain ne DOIT pas être bousculé. C'est le plus important. Tu ne peux pas obliger le nain à être propre, il doit être prêt. Tu pourras lire mille niaiseries à droite/à gauche sur l'âge idéal. Je ne peux pas t'aider, il n'y a que les parents qui savent ça. Le grand nain a quitté sa crème couche de jour l'été de ses 2 ans. Il a toujours une crème couche de nuit. Le minus nain a 1 an à peine alors tu penses bien que je vais continuer à m'enquiller des couches dégueulasses atomicobouseuses pendant encore quelques mois. Je tiens également à préciser que le nain est rentré à l'école en septembre chez les tout petits, et donc qu'il devait être à peu près propre. Cela dit, si jamais il n'avait pas été prêt, nous l'aurions laissé à la crèche, loin de nous l'idée de le scotcher au pot. Voilà, c'est dit. Être propre, c'est une chose. Traumatiser un nain, c'est mal.

Règle n°2: Être dans "le goude moude" . En clair, être en vacances, en période calme, en été c'est même le top. Prendre le temps, ne pas se fixer de date, ne pas se fixer quoi que ce soit d'ailleurs. Sinon t'es stressée, ton nain le sent, et comme le nain est fourbissime, t'es fichue, tu peux te brosser pour avoir une goutte du divin pipi au fond du pot. Donc ZEN et surtout ZEN. T'as compris? C'est bien. Je suis fière de toi.

Règle n°3: Ne sois pas chochotte (ou bien délègue). Parce qu'il faut le dire, pendant environ 2/3 semaines, voire plus, tu vas faire des trucs immondes que j'ose à peine aborder ici. Prépare toi à éponger du pipi (ça, c'est le minimum), parfois avec un vulgaire sopalin basse qualité (en même temps après tu ne t'offriras que du triple épaisseur), à ôter des vêtements couverts de bouse (bouse dure, bouse molle, bouse liquide); prépare toi à courir, un nain dans les bras, avec des matières suspectes qui se déversent sur ton parquet flottant; prépare toi à vivre en permanence avec une odeur suspecte dans tes lieux d'aisance (relents de pot quoi); prépare toi à un stress permanent qui se résumera en une phrase "Et s'il a envie de faire pipi/caca là? Maintenant, tout de suite, au rayon Chattawak des Galeries Lafayette????"
Calme toi. Tu vas juste apprendre à connaître certains lieux de repli stratégique.

Règle n°4: N'investit pas trop émotionnellement. Parce que, je te le répète, le nain est fourbe, vraiment. S'il remarque que sa maman est vraiment très très touchée par ses divines créations puantes, il va en jouer... et à la moindre contrariété, au moindre évènement un peu bouleversant dans la vie de ton nain (genre tu as décidé qu'il était temps d'éteindre la télé, ou bien tu décrètes que 3 fraises tagada c'est bien assez), tu es bonne pour reprendre tout à zéro. Je blague sur les évènements cruciaux de la vie du nain, c'est vrai, mais comme tu es malin public, tu as compris qu'il y a là des enjeux qui dépassent le nain...l'arrivée d'un autre nain, par exemple, ou une séparation...et bing, retour du pipcaca...

Règle n°5: entoure toi d'éléments qui abordent le sujet. Un pot mirifique, des bouquins crétins genre Tchoupi va sur le pot (quel niais ce Tchoupi, merci Tchoupi), ou bien A quoi ça sert le pot, etc... Je vais te faire un joli article sur les livres en rapport avec la propreté ensuite. Je t'ai déjà dit de ne pas remercier...

Comment moi même j'ai fait pour obtenir un ptit cucul relativement propre??
Lis, relis, et surtout ne fait pas la même chose. Parce que ton nain est tunique. Oui, je sais, c'est beau. Je peux te faire pleurer si je veux tellement c'est beau ce que j'écris. Si tu es enceinte, arrête de lire hein, c'est trop beau.

Bref, revenons au cucul du nain, chose passionnante s'il en est.
Nous avons opté pour la méthode du chasseur de galinette cendrée à savoir une phase d'appâtage du nain. Quelques slips Cars, un pot placé à la salle de bain vers ses 2 ans sans qu'on l'utilise, quelques bribes de conversation sur l'école "des grands qui ne mettent plus de couches" et blablabla.
On a attendu qu'il daigne nous faire partager ses instants intimes (maman pipi, maman caca). Nous n'en avons pas non plus rajouté genre "pouah tu pues, tes crottes c'est de la bousatomique j'en peux plus, tu pues du cucul, vivement que t'ailles sur le pot gros dégueu de nain". Pourtant...

L'été arrive et nous entrons dans une deuxième phase de jeté de couches accompagné du grand discours à la Feue-Super-Nanny (ma déesse éducative).
" Timéo, maintenant tu es un grand. Oué, et Soso c'est un bébé (ça, sache le, ça flatte le nain). A partir d'aujourd'hui, nous allons enlever les couches sauf pour les dodos (oui, je parle bébé mais ça ne me rend pas antipathique pour autant, si??). Est ce que tu es d'accord pour qu'on essaie?"
Là, le nain ne dit mot (a t'-il seulement compris un mot de mon discours??). Qui ne dit mot consent, zou, j'enlève la couche et j'enfile LE slip Cars tant convoité. 5 minutes plus tard, j'éponge et j'enfile le 2ème slip Cars tant convoité. 30 minutes plus tard j'éponge et je m'excuse auprès de ma belle mère pour le canapé design, et j'enfile le dernier slip Cars tant convoité.
1 heure plus tard, j'éponge et j'enfile un vieux slip donné par une copine. Et ça pendant 1 semaine. Youhou, grosse déconne. Je ne te parle pas des cacas, hein, c'est la même chose sauf que tu peux remplacer le mot éponge par je ramasse, je gerbe, j'essuie, je lave à la javel, je frotte, j'essuie encore, ça pue c'est tenace.

Rappel: essaie de ne pas faire ça lors de vacances en famille (notre première erreur) car TOUT le monde va te donner son avis dont tu n'as strictement rien à foutre qui t'importe certes mais, vraiment, c'est MON nain, je fais comme je veux. Je te soutiendrai toujours dans ce difficile combat public. Oui, c'est ton nain (de toute façon, merci moi j'en veux pas du tien, j'aime que les miens).
Bref, si tu veux t'éviter les "à son âge tu étais déjà propre" (merci de ton soutien maman) ou "arrête de lui proposer le pot, il ira quand il aura envie ce gosse" (tais toi), je laisse de côté les "il est bien trop jeune pour apprendre la propreté, vous allez le stresser" (on t'a rien demandé à toi) et carrément les attaques fourbes par l'intermédiaire du nain "hein oui que tu veux remettre une couche?" ou "t'as encore fait pipi dans ta culotte, c'est pas bien, il faut aller sur le POT!!!".

ça te rappelle quelque chose???

Ce qui nous a aidé, je vais te le dire parce que c'est très nouille. C'est un pot. Oué tout simplement. On a eu beau lui faire coller des stickers tracteurs sur son nouveau pot Ikéa, Timéo est tombé en amour avec un pot coccinelle. Ouais, c'est crétin. Ce pot, il était dans une maison de location. Et en 1 semaine, Timéo était propre. Va savoir.
Nota Bene: si t'as un nain couillu, pense à prendre un pot sur lequel il n'y a pas de rebord sinon c'est foutu, le zizi passe pas (je te dis ça, c'est pour toi hein)



Le pot de la gagne, il ressemblait à ça. Mais en coccinelle ( je ne suis pas si stupide, je sais que ce modèle est un dragon, nan mais pour qui tu me prends?)






Bien entendu, après, tu te trimballes partout avec un pot dans ta voiture, c'est la honte, mais il faut savoir parer à toutes les éventualités. Après tu sais tenir ton nain les pattes en l'air sans t'en mettre partout.
Après même, ton nain sait se retenir. Pas longtemps, mais suffisamment pour attendre l'aire avec de vraies toilettes et pas l'aire coupe-gorge/pipi routier avec les toilettes à la turque (que tu sais jamais dans quel sens il faut se mettre et que tu niques tes bas de pantalon avec la chasse d'eau qui se déclenche exprès).



ça c'est le pot de la louze, qui t'applaudis quand tu fais dedans. Vraiment, je peux pas cautionner ça. C'est trop pour moi.





Pfiou. Une bonne chose de faite.
J'entends déjà tes questions jeune maman que je retrouve sur les forums "Propreté" de Au féminin.
"Aidez moi, mon nain accepte de faire pipi dans le pot mais caca, il n'en est pas question. Que faire? Heeeelp!"

 Je suis là, pas de panique. Déjà, le caca, c'est pas facile. C'est un peu du nain qui part on ne sait où. T'as beau lui dire que c'est beurk de beurk, que c'est "tout ce qui n'est pas bon de ton manger qui part" (langage scientifique adapté au nain), que "maman aussi, papa aussi, Soso aussi, Hélios aussi, tout le monde fait caca" (tu fais partie d'une grande famille mon nain, la famille des scatos)... ton nain voit juste qu'il fait un truc pour te faire plaisir et que toi, mère indigne, tu t'extasies peut être mais tu finis par jeter sa création suprême dans un trou. Drame.
Pour pallier à ce petit souci que j'ai également rencontré, j'ai usé de tous les subterfuges (je ne suis d'ailleurs pas très fière du chantage aux bonbons, je l'avoue).
Les bonbons : ça ne marche pas et je me suis vite rendue compte que je n'étais pas là pour récompenser
Laisser le caca dans le pot et le jeter plus tard: un peu de succès mais franchement trop dégueu
Les livres: mouais, ça reste un livre. Quand c'est son caca, le nain est plus véhément.

La solution qui a fonctionné pour mon nain: la chose peu ragoûtante. Tu as le droit de ne pas lire ce passage si tu veux continuer à me vénérer. J'ai emmené mon nain avec moi aux toilettes. Nan, enfin, là je m'exprime mal. Ton nain, il t'accompagne tout le temps aux toilettes. Il vient tout le temps pour un souci majeur ou juste parce qu'il n'aime pas rester tout seul, et si tu n'ouvres pas, il tambourine à la porte. Bref, j'ai emmené mon nain et je lui ai montré que moi aussi je faisais caca (oui public, moi aussi. Comme toi, comme Angélina, comme Brad également). Et que mon caca partait (agrémenté d'un byebye caca -arrêtez moi et pendez moi si j'en fais trop). Et figurez vous que ça a fonctionné. Qu'il a pigé que ce n'était pas grave si son caca partait en voyage avec d'autres cacas, s'il ne le voyait plus.
Attention, ça a marché pour mon nain. Tu n'es pas obligé de te ridiculiser comme moi. En même temps, je sais que tu as eu également d'autres moments de solitude pire que ceux là.
Je sais que tu es capable de t'agiter bêtement au dessus de la cuvette en disant " au revoir caca, bon voyage avec tes copains". Et oui, je le sais. Parce que je suis comme ça aussi.

Je complèterai probablement cet article cher public, tu as donc le droit d'y revenir.
Et je tiens à m'excuser du bas niveau de langage que je t'ai infligé en ce jour. Pardon.
Pas taper.

Edit du soir même: ah oui, ça m'a tarabusté toute l'après midi mais j'ai oublié de te livrer un tuyau essentiel au bon fonctionnement de ta technique à cucul propre : ne pourris pas ton nain s'il a fait pipi ou caca dans son slip Cars tant convoité. Nan, même si t'as envie de le faire, ne le pourris pas. Il ne fait pas exprès le nain, enfin pas toujours. Surtout que pour le coup, il risque de comprendre à quel point tu t'investis émotionnellement (et là je te renvoie à la règle n°4). Pour bien faire, adopte ce mantra (t'as le droit de réviser tout seul dans ton lit le soir pour ne pas te laisser aller le jour J) : " Ce n'est pas grave mon nain, tu n'as pas eu le temps d'aller jusqu'au pot et t'as pourri ma moquette espèce de biiiiiiiiiiip . La prochaine fois, tu y arriveras, j'en suis certaine en tout cas t'as intérêt mon ptit poulet.
En gros, encourage ton nain. Oui, parce que devenir propre c'est pas facile. C'est laisser de côté une partie de soi, c'est devenir un peu grand. Et ça, personne n'aime. Surtout pas ton nain.

2 mars 2010

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiih

Je conchie les poils.
Je les hais. Je les maudis. Je les abhorre. Je les honnis. Je les exècre.
Avant d'avoir des vrais nains à moi, ceux qui te pompent tout ton précieux temps de femme branchouille et trendy hype chic, j'étais irréprochabeul du poil. A peu près.
J'allais chez ma-ptite-esthéticienne-il-n'y-a-qu'elle-qui-sait-faire toutes les trois semaines pour faire jambes-complètes-maillot-sourcils. Oui. Tu lis bien lecteur. Les aisselles, je sais les faire moi même. Respect.

Mais les temps changent et les nains arrivent.
Si pour le premier tu as encore un peu de temps pour toi, oublie toute futilité pour le deuxième. Et je reviendrai te parler du de la troisième quand j'aurais devant moi cette calamité adorable troisième garçon petite fille.
Avec deux nains, tu deviens l'amie des bêtes, tu fais le minimum aux ciseaux (si tu n'as pas de sécateur, c'est entendu), tu investis dans des rasoirs alors que tu t'entends encore dire à tes copines (avec le ton un peu hautain): " Nan mais moi tu vois, plus JAMAIS je n'utiliserai un rasoir. Nan mais le rasoir c'est trop le mal. Un coup de rasoir et c'est 3 ans de cire foutus en l'air. Alors je ne me suis pas enquillée trois ans de souffrance pour tout détruire avec un vil Bic".
Et bien si. Comme ça, d'un coup d'un seul. J'ai bien tenté l'épilateur. Mais il fait mal, c'est une chose, et surtout, il fait du bruit. Quel rapport me diras-tu? Je t'explique, jeune padawan. Tes seuls moments de freeeedom (de liiiiiberté, je traduis pour toi, lecteur non habilité à la lecture des langues étrangères) sont les moments où tes nains dorment. Et quand tes nains dorment enfin, si tu es comme moi, tu serais capable d'atomiser, de pulvériser, toute personne émettant un son susceptible de réveiller ton adorable progéniture (ça y est, tu commences à capter?). Je te déconseille donc de t'épiler dans ta salle de bain avec un épilateur électrique (à moins d'être installée sur un des fauteuils de ton abri anti atomique aux murs isolés phoniquement). En bref, laisse tomber l'épilady. De toute façon, tu vas charger et depuis l'accouchement, il est interdit d'avoir mal à nouveau.

Je te laisse donc te diriger vers le nouveau 3 lames même qu'il va dans la douche avec sa ptite ventouse accroche douche. Hou...il est beau. Hou mes jambes sont douces..... 1/2 journée, ok, mais c'est déjà ça.

Laissons de côté ce questionnement purement matériel et venons en à ta pilosité chère maman. Car oui, il faut le savoir, certaines mamans produisent de nouveaux poils après une grossesse. J'en fais partie.
Et oui, j'ai gagné deux nains magnifiques et des poils plus foncés.
Je te livre mon intimité, là, cher lecteur. Savoure, c'est ragoûtant.

Devant une telle débâcle, ma mère (encore elle, vous vous souvenez, la tente popup-sitter, l'offreuse d'écharpe) a eu pitié et m'a pris 2 rendez vous. Pour mon bien être, et pour toi, public, car ma mère n'oublie jamais qu'avant d'être sa fifille adorée je suis avant tout une maman testeuse.
Je te parlais de deux rendez vous:
- épilation laser (pour la jolie moustache que tu ne vois pas lecteur, mais que moi, je sais qu'elle est là)
- épilation lumière pulsée (pour mes demi jambes, car oui, je suis une grosse feignasse).

Comme je suis atrocement sympathique, je te livre ici mes impressions et surtout les résultats (que tu attends avec impatience...trépigne lecteur, trépigne).

Chapitre 1 : Le laser: " Le laser émet une lumière invisible qui traverse la peau sans l'abîmer et est ensuite absorbée par les pigments du follicule pileux. La lumière laser, sélectivement absorbée par le follicule, endommage ses fonctions et altère sa capacité à fabriquer un poil. Au niveau du follicule pileux, la lumière laser absorbée par les pigments est transformée en chaleur qui endommage celui-ci tout en respectant la peau environnante".

Si tu veux lire des trucs un peu chiants mais scientifiques ICI , libre à toi. Mais moi, je m'arrête ici et je te raconte avec mes mots. En gros, ça se résume à ça : Aaaaaaaaaaaaaaahhhhhhh mais put**** .
Et oui, ça fait mal, très très mal. Genre, les larmes aux yeux.
En fait, tu dois raser la zone à laserizer. Puis tu vas chez ton dermato. Tu t'allonges avec des ptites lunettes de protection. Il s'approche avec son sabre laser (ok, j'exagère un tout petit peu), puis il frappe passe avec son sabre sur la zone Z (c'est à dire la zone à zépiler). C'est très court, pas plus de 5 minutes. Mais ça suffit, hein, crois moi. Au bout de 5 minutes de visualisage de choses positives (oui, ça te rappelle l'accouchement, oui) tu es heureuse qu'il te dise que c'est terminé (oui, ça rappelle le fameux "ne poussez plus madame"). Flotte dans l'air une douce odeur de cochon grillé.
Bilan: Après deux séances (youhou, je suis courageuse), il y a une nette amélioration. On ne voit pas grand chose de loin, mais je vois encore quelques rebelles (devenus blonds et frêles) qui s'accrochent tels des moules à leur rocher. Encore trois séances (espacées d'au moins six semaines) et je pourrais frimer de la moustache. Le coût: environ 50 euros la séance. Oui, c'est cher. Et c'est fait par un médecin.

Chapitre 2: La lumière pulsée: Comme pour l'épilation laser, l'épilation à la lumière pulsée est basée sur le principe de la photo-thermolyse sélective ou « photo-épilation » : un faisceau de lumière pulsée est projeté sur la surface à épiler pour être absorbé par la mélanine (pigment) contenue dans les poils. L'onde de lumière pulsée est ensuite acheminée par les follicules pileux jusqu'à leurs racines et l'effet thermique qui l'accompagne détruit alors les bulbes de nos poils irrémédiablement.

Ok, j'arrête avec le blabla, vous êtes assez aguerris maintenant pour pianoter sur votre Gogole.
La lumière pulsée c'est mieux pour les grandes zones pour la bonne et simple raison que ça fait dix fois moins mal que le laser. C'est certainement un chouilla moins efficace, certes, mais bon, je suis doudouille.
Avec la lumière pulsée, tu ne fais pas QUE te dépiler, tu peux aussi te photo-rajeunir. Mais personnellement, je n'ai pas encore trente ans alors ne me déprime pas public...

Cette fois, point de médecin. C'est une amie (femme de médecin) qui me le fait. La première séance est gratos, ouf, parce que c'est 100 euros sinon (gulp). Mais je suis une maman testeuse et je n'ai pas peur du découvert. Je fais fi du découvert, même, c'est dire si je suis ultra professionnelle.
Donc, bon, tu arrives avec un poil rasé en cours de repousse. En gros, si tu es comme moi, tu te rases 3/4 jours avant, ça devrait le faire. Il faut que tu voies ton poil mais qu'il ne soit pas trop long (arrête moi quand je commence à parler plus de mes poils que de mes nains).
Comme pour le laser, tes yeux sont protégés avec des ptits z'autocollants (pas flippant d'avoir les yeux collés, jte le dis moi). Puis la dame passe sur ton poil avec un appareil qui ressemble à une douchette de code barre (quoi tu vois pas ce que c'est??).
Chaque zone est flashée (je ne vois pas d'autre mot). Une lumière vive et très chaude. Gulp. C'est très rapide et peu douloureux. Enfin, si j'avoue, quand il y a peu de graisse (ce qui n'est pas mon cas, sauf autour des chevilles), ça frite un peu. Mais rien de comparable avec le laser, crois moi.
C'est très long, évidemment, tu as vu la taille de la douchette???
Le poil reste là, mais est censé être dead (mort, pour toi, ami non linguiste) et donc devrait tomber dans la semaine (mais bien sûr, et la marmotte...).
Après 2h30 de séance, je repars. La gambette un peu rouge tout de même.
Evidemment, le poil ne tombe pas. Crotte!
Comme j'ai piscine (oui, ma vie est passionnante, ne sois pas jaloux), je DOIS me raser (sous peine de me faire huer dans le grand bain). Ce que je fais (c'était le 5 janvier chez lecteur et crois moi,ça a son importance).
Depuis .... quasiment rien. Oui, tu as bien lu.
Quelques zones poilues mais très peu, des poils à la limite de la mort clinique, des blonds freluquets, des zones entières vides de poils. Mes poils, après une phase catagène, sont donc dans leur phase télogène. Et oué, juste comme ça.

Savoure, respecte et adule la personne chanceuse que je suis.
Normalement, je dois faire 1 séance par mois pendant 3 ou 4 mois. J'y retourne le mois prochain car j'ai eu des petits ennuis qui m'ont empêcher d'y aller ce mois ci (une sombre histoire de verglas et de pneu crevé).
Je te fais grâce des photos de ma jambe, mais franchement, ça vaut le coup.

Pour tout ça, bien entendu, ne faites pas ça dans n'importe quelle arrière boutique, je vous fais confiance.

A qui qu'on dit merci pour ces bons conseils bulbeux??? Hein??? A qui???

PS: Lecteur mâle qui soupire bruyamment en survolant ces lignes, je ne peux que tu suggérer :
- de m'envoyer un article bourré de testostérone
- d'essayer la lumière pulsée sur ton dos parce que c'est un peu biiiih

1 mars 2010

Tu veux la baballe???? Cherche la baballe!!! Cherche bien oui, il y en a 100

Mes nains vénèrent tout ce qui ressemblent de près ou de loin à une piscine.
Alors quand cette dernière est remplite de baballes multicolores, inutile de te dire que mes nains se transforme en matous stupides devant une assiette de Shébon.
J'ai découvert cette consternante fascination pour la baballe à la crèche puisque la directrice a eu l'excellente idée d'installer une piscine à balles au milieu de la pièce à vivre. Pour ses nerfs, elle ne la sort que l'hiver. En effet, sache le lecteur, si tu étudies d'un peu plus près  Le comportement du nain en milieu balleux (fascinant ouvrage par ailleurs) tu apprendras que le nain a une conduite pour le moins surprenante en comparaison avec son attitude habituelle d'enfant calme, serein et apathique (bon, ça va).
Il saute, se vautre et jette. Tout simplement. A l'infini.
Ce que je te dis, là, si je te vulgarise l'ouvrage hautement intellectuel sus nommé, c'est que si tu colles ton nain dans une piscine à balles, t'es tranquille. Enfin tant que tu vois sa tête dépasser, tu es tranquille.

Mes nains, je les aime fort fort. Alors certains mercredi, quand mon système auditif est encore vaillant, j'emmène mes nains dans un lieu de débauche à la baballe. Chez nous, ça s'appelle Jimbaloo. Mais vous en avez aussi des lieux comme ça, renseignez vous. A peine ai-je payé le droit d'entrée (oui, car tu payes pour avoir une petite heure de...de quoi d'ailleurs??) que le grand court et que le petit rampe tout ce qu'il peut pour aller où, je vous le donne en mille...dans la piscine à balles. Et c'est parti pour des sauts, des jeter de baballe, des "coucou t'es caché?" "ouiiiiii, il est content le nain!!!! Il grignote la baballe.... (lâche ça tout de suite, c'est pourri de microbes),...", ou encore des instants éducatifs et impressionnants de spontanéité "c'est quelle couleur ça??? ZAUNE. Mais ouiiii, c'est zaune (enfin c'est zaune cracra vu que tous les nains ont bavé dessus).
Un pur moment de bonheur, je vous le dit.

Bref, je ne vais pas vous faire un dessin, cette soudaine addiction nous a convaincu, le papa des nains et moi même, d'investir dans ce merveilleux outil de fatiguage et d'occupage de nain. Dans nos rêves les plus fous (je le sais maintenant), les nains restaient des heures dans la piscine à balles, et nous bouquinions nos polars à côté. Ok, je sais, rien que de l'écrire, je m'en rends compte, c'était illusoire. Mais si on ne peut plus rêver, il nous reste quoi à nous parents de nains allumés de la mèche, hein???

Papa Noyel pointant son nez rouge tous les ans aux alentours du 24, nous lui avons gentiment imposé l'achat de la tente popup ci dessous. En même temps, à la vue de nos cernes et de nos wikend, il n'a pas hésité longtemps et nous a même fait une ristourne de quelques euros (ou bien c'est grâce à ma carte de fidélité, je ne sais plus).
Bref, il investit le bougre.


Je te passe les détails familiaux mais chaque année se déroule le fameux marathon de Noyel. Le 24 à un bout de la France, le 25 au milieu, le 26 à l'autre. Tout ça pour te dire que les cadals, tu te les trimballes. On s'en fiche, la tente, elle est popup. Que tu crois.

Le cadal est ouvert le 24. Youhou, c'est une tente, youhou, ya des baballes.
Oui, mais il y aussi des autres cadals dont un tractopelle, un camion poubelle, un circuit, des ouatures, un crain (voiture, train, je traduis pour toi lecteur inculte qui ne saisit pas encore le langage nain mâle).
Donc ta tente à balles, le nain, il s'en fout, mais alors royalement.
Une baballe est sucotée par le petit, à la rigueur.
Peu importe te dis tu, Noyel est vite passé, une fois à la maison, la tente dans la chambre, ça sera le kiff.
Arrive le jour du départ. Tu ranges les baballes (les 97 baballes restantes sur les 100) et tu t'apprêtes à ranger ta tente.
Et c'est là que tu regrettes ton achat. Parce que crois moi lecteur, mon intelligence spatiale est peut être limitée, mais elle est excellente en comparaison de mon intelligence du repliage (mon armoire te racontera tout ultérieurement). La tente est tout simplement IMPOSSIBLE à replier, si si.
Bon, il y a un mode d'emploi (que je ne lis pas je te le rappelle, et qui est, lui aussi à l'envers) mais hônnetement, il ne suffit pas. Les huit personnes présentes ont essayé en vain de refermer la tente. Nous avons du faire appel à un grand maître de la tente 2 secondes pour nous en sortir. Si. Et franchement, même lui, diplômé Quechatesque et médaillé du duvet d'or, a eu du mal. C'est dire, cher lecteur si toi, tu vas galérer.

Je passe rapidement sur le destin tragique de la tente à balles. Elle a lamentablement échoué chez ma mère (qui dispose d'une grande salle de jeux pour nain) car nous avons été dans l'incapacité de la replier une seconde fois. Ils n'y jouent jamais (allez, je suis généreuse, ils y passent 10 minutes sur un wikend, l'effet de surprise aidant).



Je te conseille donc d'éviter cet achat (qui coûte un bras en plus) et de lui préférer une petite piscine en plastique gonflable que tu rempliras au choix:
- de baballes achetées par sac de 200 l'hiver
- d'eau tiedasse dès les beaux jours
- de sable si tu es encore plus timbré que nous.

De rien et enjoy !!

28 févr. 2010

L'écharpe de portage pour les nuls.

Le portage, c'est trop trendy.
En même temps, c'est vrai que c'est bien. Ton nain, il est au chaud, contre toi, en sécurité, et toi, les galères de poussettes à-déplier-replier-mettre-dans-le-coffre-merde-y'a-plus-de-place-ou-je-vais-mettre-les-courses-redéplier-rereplier-porter-pour-monter-les-trottoirs-les-escaliers-putain-ils-en-mettent-partout, tu connais pas.
Bonheur.
Mais du coup, comme c'est trendy, c'est marketing. Et oui, les sociétés, qui sont pas vraiment des associations loi 1901 à but non lucratif, mettent plein de trucs au point tous-très-bien-très-physiologiques-pour-porter-le-nain-jusqu'à-ses-40-ans-au-moins-respectueux-de-ton-nain-de-ton-dos, mais pas trop de ton porte monnaie.
Donc, aujourd'hui, on s'attaque à l'écharpe de portage.
Tu m'excuseras, mais pour l'iconographie, j'ai pioché dans ma photothèque perso, tu vas donc avoir l'immense bonheur de me découvrir moi-même, et mon nain.




Je vais bien sûr te parler de quelle écharpe choisir, quelle longueur (dans ma grande mansuétude je te laisse le choix de la couleur), quelle matière, quel prix, etc, et aussi de comment-faire-ces-putains-de-nœuds-nom-de-Zeus, mais avant, laisse moi te détailler les avantages et inconvénient de l'écharpe. Comme ça tu sauras d'emblée si tu continues à lire cet article (en fait si, continue de le lire quoiqu'il arrive, j'aime pas trop soliloquer. Merci.) Comme ça donc, tu sauras d'emblée si tu es intéressé(e) ou pas par ce mode de portage.


1) les avantages
- le premier, et non des moindre, c'est que tu peux porter dans plusieurs positions: devant, sur le coté, face au monde, dans le dos. En fonction de toi, de ton nain, de son âge, du temps qu'il fait.

Portage face au monde. En fait, ce mode de portage n'est pas vraiment conseillé, car comme tu le vois, le nain repose sur son entre-jambe, comme dans le porte bébé classique, et ça c'est mal, je te l'ai déjà dit. Cela dit, si vraiment ton nain veut voir le monde, tu peux l'assoir en tailleur dans l'écharpe, et ça résout le problème.


P

- une fois que tu maitrises les nœuds ( ce qui demande un poil d'entrainement, mais j'y suis arrivée, donc c'est à la portée de tous, si si, même de toi, Marie-Kitty), c'est super agréable. Si c'est vrai.
Le poids de ton nain est réparti à la fois sur tes épaules, ton dos, ton ventre et tes hanches, et donc même pas mal.
J'ai porté le nain plusieurs heures de suite en balade, et ce à un âge avancé.
- L'écharpe, c'est super sécuritaire. C'est vrai, au début tu flippes, parce que tu te dis que si le nœud il lâche, le nain il va tomber, et quand même, vu comme t'as souffert à l'accouchement, ça t'embêterait. Mais en fait, non. D'abord le nœud ne lâche pas. Et en plus, si tu as bien choisi ton écharpe, le tissu ne glisse pas. Comme je suis une maman testeuse dans l'âme, j'ai testé sans le nœud. Et ça tient. Donc pas d'inquiétude.
-L'écharpe, ça sert à tout. Ça peut servir de doudou (ok, c'est un poil encombrant), de hamac, de couverture, voire de pare-soleil. De tout je te dis.

Le nain se la coule douce à la plage.

2) les inconvénients
- Soyons claire, l'inconvénient number one, c'est les nœuds. d'abord faut apprendre à les faire. Et après faut quand même bien compter 2-3 min d'installation à chaque fois. C'est pas beaucoup, mais en fait, quand c'est juste pour descendre ton nain jusqu'à la voiture, rapport au fait que t'es obligé(e) de le mettre dans l'écharpe, puisque tes deux bras sont occupés par: le sac pour la crèche, ton propre sac, les clefs, le sac de couche, le doudou, le change du nain, quand c'est juste pour faire 10m, donc, c'est pénible.
-En plus, c'est quand même assez chaud. L'hiver c'est plutôt un avantage, mais au printemps/été, ça vire facilement au sauna.
- Le prix. Parce que punaise, c'est pas donné quand même.

Voilà.
Donc maintenant, tu sais à peu près à quoi t'en tenir.
Si tout de même tu as très envie d'investir dans une écharpe, passons à la question cruciale: quelle écharpe choisir?
Parce que comme je te l'ai dit, on en trouve des tas sur le marché. Et à tous les prix.
le problème, sache le, c'est qu'une bonne écharpe, ça vaut cher. Oublie celle de nature et découverte à 45 euros: le tissus est trop épais, trop court, trop rigide, trop chaud.
Oublie aussi celles qui sont vendues sur ebay, cousues par des mamans: impossible d'être certain de la qualité.
Il existe différents type de tissus. A mon avis, à ce prix, ça vaut le coup d'investir dans une écharpe de marque (Storchenwiege, Didymos, Lana, Neobulle) en sergé croisé, c'est qui durera le plus longtemps et qui sera le plus rentable. Maintenant, il existe des tissus plus souples, assez élastiques, voire stretch, par exemple ça. C'est bien, parce que tu fais le nœud à l'avance, et que ça s'adapte ensuite à ton corps et à celui ton nain. Mais c'est pas terrible parce que ça ne convient que pour les petits bébés, donc dès que ton nain va commencer à peser un poil (et ça vient plus vite qu'on ne le croit), si tu restes adepte de l'écharpe, il va falloir ré-investir.
Pour tous les différents tissus, et leurs avantages et inconvénient à tous, je te renvoie chez les pros: et ici par exemple.
Enfin, sache le, il est possible de faire ton écharpe toi même. Mais comme je l'ai dit, l'important c'est la qualité du tissu: au final, c'est lui qui coute très cher. Toutefois, si tu as envie de te lancer, regarde .

Quelle longueur choisir?

effectivement, c'est LA question.
Mais en fait comme je suis rien qu'une copiteuse et qu'une grosse flemmarde, je te laisse regarder , où tu devrais trouver la réponse.

Et comment on fait pour faire les nœuds?

Bien sûr, y'a un mode d'emploi. Mais comme l'a dit Marie, le jour ou tu te retrouves avec ton nain à toi, le mode d'emploi, heu, ben, t'as moyen confiance.
Tu peux toujours essayer avec une poupée en regardant différents sites de pros, y'en a plein, et même parfois y'a des vidéos, mais bon, c'est juste un mode d'emploi amélioré, et moi je ne me suis jamais bien sentie suffisamment en confiance.
Deux solutions s'offrent donc à toi: soit tu as une copine maman porteuse expérimentée qui veut bien te montrer comment elle fait, soit tu t'adresses à des pros.
A mon avis, ça vaut le coup d'aller chez les pros. D'abord pour apprendre pleins de façons différentes, et puis parce que souvent on apprend des tas de petits trucs qui feront la différence en terme de confort.
Peau à peau par exemple, où on te montrera l'écharpe, mais pas que. cela dit, comme le portage, c'est trendy, on trouve de plus en plus d'associations locales, ou de moniteurs. Et là par contre, je te laisse taper "cours de portage près de chez toi" dans ton ami gogole, parce que j'ai pas le courage de tous te les répertorier.
Souvent ces cours sont payants, ou alors il faut adhérer à l'association (c'est le cas pour Peau à Peau, tu adhères une fois et après tu viens autant de fois que nécessaire, ce qui peut être pratique.)
Il existe toute fois des associations qui sont axées sur un échange de compétences entre parents, et donc des mamans qui donnent leurs astuces à elles, gratuitement. Par exemple L'arbre à bébé: va voir sur le forum de ta région.

Voili, voilà, j'espère que ce mirifique article t'aura été utile.
Au final, mon expérience: l'écharpe c'est bien, c'est assez pratique pour les portages longs (genre quand tu te balades à Barcelone toute la journée, si si, j'insiste c'est possible), mais il faut maitriser les nœuds et qu'il ne fasse pas trop chaud.

Nous nous avions deux écharpes, parce comme Marie, on a pas tout à fait le même gabarit mon amoureux et moi. Je peux te dire que l'écharpe de mon amoureux est comme neuve. C'est un peu dommage.

Par contre, on a découvert le porte bébé hamac, mais pas celui du commerce comme dans l'article de Marie, non, celui là il est pourri-moisi, mais celui qu'on appelle aussi "sling"; et là, on est fan.

Mais ce sera pour un prochain article.
je te laisse avec un teasing de fooooooooooooolie: mon amoureux et le nain dans le hamac.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...