25 mars 2010

C'est quand qu'on arrive? Bientôt le nain, bientôt...

Comme je ne suis rien qu'une feignasse de prof, tu le sais, je suis en vacances, oulàlà, au moins six mois dans l'année (et c'est pas pour ce qu'elle fiche le reste du temps, hein, on le sait). En fait, pour moi, les vacances, si tu veux, c'est un peu mon full-time job. Alors c'est dire si j'ai de bons conseils à te prodiguer, toi, jeune padawan des vacances qui cumule misérablement tes RTT pour partir te détendre au Club Miké.
Ne sois pas jalouse, le concours de prof des écoles est ouvert à tous. Même que maintenant, si tu es retraité (et que tu tiens debout) ou étudiant (et que tu tiens debout - mais pas pour les mêmes raisons) tu vas pouvoir me remplacer. Elle est pas belle la vie?

Bon, les vacances, tu vois, je kiffe. J'ai dit kiffe? Les vacances je surkiffe.
24h/24h avec mes nains si tu veux, c'est un peu mon jardin d'éden, mon olympe, mon eldorado. Ok, j'en fais trop.

Aujourd'hui, je ne vais pas te parler des chouettes lieux de ouacances que je sélectionne avec minutie chaque année et qui sont, dans l'ordre: chez maman, chez papa, chez beau-papa et belle-maman...(enfin tu vois, des lieux dépaysants et exotiques qui accueillent les nains sans rechigner)
Non, aujourd'hui, dans mon immense magnanimité, je vais te parler du redoutable et cauchemardesque mais néanmoins inévitable "trajet en voiture". Ne pleure pas si tu ne te déplaces qu'en train, je te ferai z'aussi un article dessus. Mais pas aujourd'hui. C'est tout.

Le trajet en voiture déjà, à la base, c'est nul. Enfin, quand t'as des nains.
Quand tu as l'inestimable chance d'être seul(e) dans ton sesky véhicule de célibattant(e), c'est le kiff de faire un trajet. Hop, tu t'installes, hop le cidi qui va bien, hop le ptit coup d'oeil dans le rétro (suis trop belle, c'est tout moi, pas de mascara qui coule, suis une bombasse), hop je fais vrombir le moteur de ma twingo tunnée (ou de ma mini cooper si j'ai du fric) et hop, je file, cheveux propres au vent, Rayban sur mes yeux de biche non cernés, hop, tout le quartier me mate, hop, je suis vraiment rien qu'une fille qu'a pas de nains.

Ouais, bon. ça c'est pas moi. Mais alors, padutout.
Déjà, le trajet de base (genre maison-crèche pour mininain-école pour midinain) prend des allures de dernier voyage.
Il faut déjà ouvrir la voiture. Enfin, non, je reprends, il faut trouver les clés de la voiture.

- Put*** c'est pas possibeul, où j'ai foutu ces put*** de clés de me***. Je les avais dans la main ya dix secondes. Le nain? Sont où les clés de maman?
- Les clés?
- Bin oui, les clés, vroum, pour la voiture. Tu piges?
- Les clés de la voiture?
- C'est çaaaaaaaaaa, oui, les clés. Tu les vois?  (là je commence à m'agacer)
- Les clés de la voiture pour ouvrir la voiture?
- Mais ouiiiiiiiiiiiiiii, laisse tomber, je cherche dans mon sac à main.
- Pourquoooooi cherche les clés de la voiture maman?
- Bin pour ouvrir (t'es bête ou quoi?) la voiture
- Pourquoooooi ouvrir la voiture?
Là, tu es au bord de l'autosuicide par écrasage de ta face sous les pneus du Kangou. Malheureusement, tu n'as pas les clés pour l'ouvrir et en plus tu as mini nain dans les bras qui gêne à la fouille de sac à main.
Évidemment, les clés sont au fond du sac.
Évidemment, en cherchant les clés par terre, le nain est tout dégueulasse.
Évidemment, t'étais pile pile tout juste à l'heure et voilà, t'es à la bourre.
Put***, chi*** mer***.
Et je ne te raconte pas l'état de ton dessous de bras déjà bien amoché par la préparation des nains qui a précédé cet épisode foireux du cherchage de clé de voiture.

Ouf. Les nains sont en place, sanglés dans leurs sièges totos, la tétine dans le bec. Tu refermes les portes. Tu restes dehors. Oh, pas longtemps. 1/4 de seconde. Et tu savoures juste cet instant de silence.
Puis tu replonges dans l'habitacle. Où ça commence déjà à râler. Le petit chouine parce qu'il a (déjà) fait tomber son nin-nin (ou doudou, comme tu veux, c'est selon ta région) par terre. Le grand réclame un cidi de nase (traduction: avec des voix niaises qui chantent des trucs niais). Malheureusement pour les nains, une fois que je suis en place devant mon volant, rien ne me fait bouger.
Le petit continuera donc de chouiner les 5 minutes que dure le trajet maison-crèche. Et le grand pourra se brosser pour que je mette un cidi. Déjà parce que j'ai pas de lecteur cidi et en plus parce que le matin, j'écoute la radio.C'est MA caisse les nains. Faut pas me chercher.

Bref, je te passe sur les détails du trajet, sur les "pourquoi ya un tracteur devant la voiture maman?" sur les "plus vite tracteur", sur les "et pourquoi pas d'accident maman?", je te fais grâce de l'ambiance sonore de mon véhicule car je sais que toi aussi, tu dois tolérer 20 minutes de chouineries et causeries débiles en tout genre à peine réveillée. Alors que franchement, entre nous, on s'écouterait bien un ptit cidi tranquille en hurlant à tue tête. Ouais. D'ailleurs, le papa, pendant ce temps, il est où..??

Qu'il se rassure, le trajet en voiture peut être un excellent moyen de participer, lui aussi, aux conviviaux moments sus nommés.
Et oui, il pourra s'en prendre une bonne dose puisqu'un trajet de vacances dure tout de même plus de cinq heures (sinon ça veut dire que tu vas près de chez toi, et ça, c'est pas courageux, padutout).

Etape 1: Faire rentrer les bagages dans le coffre.
Un conseil? Laisse faire le mâle.
Oui, laisse.
Même si tu sais que TU le ferais mille fois mieux. Même si toi, tu sais où sont les choses qu'on peut écraser (les fringues du mâle) et celles qu'on ne peut pas (ta trousse à maquillage).
Même si toi, tu sais qu'il vaut mieux mettre à disposition rapide-tûdessuite le sac contenant petits pots et chips du nain.
Oui, oui, laisse.
Le mâle serait très vesqué de ne pas remplir SA voiture. Le mâle pense que personne au monde ne connaît mieux SA voiture. Le mâle se pavane devant la maison avec les valises qu'il case comme au tétris. Le mâle pense, de toute façon, qu'il est la seule personne au monde capable de remplir une voiture correctement et en utilisant au mieux la place disponible.
N'oublie pas, cela dit, d'arriver à la dernière minute avec un dernier petit sac. Tu sais, celui qu'il n'arrivera pas à caser.

Etape 2: Prévoir une heure de départ
Alors là, tout dépend de toi, de tes nains et de ton lieu de vacances.
Proposition number ouane: tu pars de jour. Oui, toute la journée dans la caisse. Rin à foutre. T'es super motivée, t'as plein de truc pour occuper les nains (voir étape 3) et pis comme ça on arrive et on les couche (enfin presque). En plus, t'es une taupe et tu n'aimes pas conduire  lire ton Biba de nuit. Le mâle non plus.
Bref, départ le matin, roule-roule, ptit picheniche à midi, roule-roule, goûter, roule-roule, arrivée. Wow. Je te rappelle que ce genre de trajet est reservé aux gens sans nains.
Toi, ça serait plutôt ça.
Départ 9h 10h30: Le mâle est énervé (rapport au petit sac et au fait que le mâle ne supporte pas de ne pas partir à l'heure qu'il avait prévue). Les nains sont énervés ( rapport au fait qu'ils partent en vacances et qu'ils sentent l'ambiance de folie environnante - rapport aussi au fait qu'ils ont déjà bien envie de te pourrir ton trajet). Tu es énervée (rapport au fait qu'évidemment, c'est encore toi qui a tout préparé, que le mâle a mal rangé les sacs et qu'en plus tu te fais engueuler parce que tu n'étais pas prête à l'heure-sic)
10h32: Oubli des nins-nins. Demi tour.
10h43: En fait les nins-nins étaient dans le petit sac. Le mâle bout. Tu ricanes bêtement et tu tentes un misérable "allez, on ne boude pas, c'est les vacances".
10h50: le nain a envie de pipi. Le mâle pile et t'auto-ejecte de la voiture. A toi le bord de route et le pipi sur les doigts en rhabillant le nain.
11h02: le nain a faim. Et les curly sont dans le sac au fond du coffre. Tu calmes le nain avec un bonbon. Et le mâle aussi.
11h30: les deux nains ont faim. Il va falloir songer à s'arrêter. Le mâle veut encore continuer un peu (rapport au fait que le mâle ne roule jamais pour rien).
12h10: tu insistes car l'ambiance de la voiture devient difficile à gérer. Après 4 spectacles de marionnettes, tu as un torticolis et mal à la gorge (est ce vraiment nécessaire de prendre une voix de chiotte pour faire parler les marionnettes aussi?).
12h30: le mâle daigne s'arrêter. Tu sors de la voiture et tu cherches la glacière. Qui est restée dans l'entrée.
Tu régales donc toute la petite famille à l'Arche pour un montant de ....gulp....euros. Mais les nains sont contents de manger des frites. Le mâle aussi. Toi, moins. Mais tu écrases.
13h00: c'est reparti. ça sent le saucisson dans la voiture (c'est le chien, quand il a chaud, il sent le saucisson). On roule, un nain s'endort. Ouf, tu sors le Biba. L'autre nain chouine. Tu reposes le Biba et tu reprends tes marionnettes.
15h00: les deux nains dorment. Tu es fourbue. Tes yeux se ferment.
15h08: Le mâle te secoue. Il a roulé deux heures. On tourne. Merde.
15h15: Tu roules en te mettant des claques pour te réveiller. Tout le monde dort. Le calme. Tu penses à cette copine qui se coince les cheveux dans la portière pour ne pas s'endormir. Tu ricanes. Tu es un peu caisse. Et tu as envie de faire pipi.
15h35: Premier nain se réveille. Chouine. Le mâle ne bronche pas. Tu tentes de chanter à voix basse. Tout ça pour ne pas réveiller les autres. Quelle grandeur d'âme.
15h45: Deuxième nain se réveille. Tu pousses le mâle du bout du doigt. Un peu plus fort. Une mandale. Ah, il se réveille. Et dit qu'il a faim. Damned.
16h00: pause goûter. Tu regardes la carte dans les ouatères et tu te rends compte que le "vous êtes ici" est encore drôlement loin du "je veux aller là".
16h30: on repart. Le mâle reprend le volant en disant "maintenant on va rouler". Groumpf.
16h32: les nains sont en forme. Pas toi.
16h35: Tu ouvres le Biba. Le mâle te demande de les faire taire parce qu'il veut écouter son cidi. Tu hésites à lui balancer le Biba à la tronche.
16h50: Tu viens de te souvenir que tu avais un autre paquet de bonbons sous le siège. Que tu distribue.
17h00: les nains ont terminé tous les bonbecs. Ils s'ennuient. Tu suggères un jeu. Ils ne pigent pas. Tu songes à te coincer la tête dans la vitre électrique Mais tu as peur que tes nains aient un courant d'air.
17h05: le chien pète dans le coffre. Tu songes à te pendre avec sa laisse.
17h06: tu viens de te souvenir que tu as un lecteur dividi portable pour les nains. Tu fais une prière silencieuse au dieu de la mémoire retrouvée.
17h15: les nains regardent Petit Ours Brun. Tu profites allègrement du générique (toutes les minutes) et des conversations hautement intellectuelles dudit Petit Ours. Tu fermes les yeux.
17h20: Le mâle souhaite converser avec toi car il s'ennuie un peu. Tu te demandes s'il reste une place dans le coffre de toit.
17h21: Tu ne réponds pas.
17h22: Il te pousse le genou
17h23: Tu ne réponds toujours pas
17h24: Il continue à te parler
17h25: Tu calcules dans ta tête combien de temps il va tenir à parler tout seul
17h27: Tu ne peux pas t'empêcher d'atchoumer. By jove, I'm done.
18h30: On arrive (enfin). Il ne reste plus que les courses à faire.

Proposition number tou: tu pars de nuit
23h30: le réveil sonne. ça tombe bien tu as assez dormi.
23h45: le mâle et toi partagez un café en souriant, c'est amusant de partir de nuit (c'est la première fois). Vous vous dites que vous êtes des parents maintenant.
0h: tout est dans la voiture depuis hier soir. Tu as amené le petit sac. Pour la peine, il sera sur tes genoux. Tu déchantes.
0h05: chacun prend un nain et le colle dans son siège toto. la maison est fermée, on file. Le mâle prend le volant en premier.
0h07: on a oublié la glacière du pique nique. Tant pis.
0h10: les nains sont totalement réveillés.
0h20: Tu commences à sombrer. Pas tes nains qui piaillent d'excitation. "C'est la nuit maman". "Oui. Dodo"
1h00: Les marionnettes dans le noir c'est nul. Les nains s'énervent. Toi aussi. Tu menaces de "padevacances on rentre à la maison si personne ne dort".
1h05: ils dorment. Tu fermes les yeux.
1h10: le café fait effet, tu n'es plus fatiguée. Tu regardes la route avec tes yeux de lapins myxomatosé.
2h00: les effets s'atténuent, tu commences à sombrer.
2h12: le mâle te secoue. Il commence à être fatigué, mieux vaut ne pas prendre de risque.
2h15: tu roules en te mettant de grosses claques pour ne pas dormir. Tu suçotes pastille à la menthe sur pastille à la menthe. Tu ne veux pas mettre la radio trop fort. Tu t'ennuies.
4h00: tu pousses légèrement le mâle du doigt. Il ne bronche pas. Un peu plus fort. un coup de latte. Il se réveille. Il dormait bien c'est dommage. Trop.
4h05: changement sportif de conducteur et pipi dans chiottes à la turque. Le moteur tourne, il ne faudrait pas que les nains se doutent de quelque chose.
4h10: Tu fermes enfin les yeux. Le mâle te parle. Il a soif. Ah? Tu lui tend la bouteille d'eau. Il faut lui tourner le bouchon. Tu refermes les yeux. Le mâle a faim. Tu ne trouves pas ses cookies. D'ailleurs ça t'écœure. Tu re-refermes les yeux.
4h50: Péage. Spotlights. Les nains se réveillent.
5h00: les nains ont faim. Le mâle aussi. Grignotage de cookies. Tu es vaseuse. Tu branches le lecteur de dividi en expliquant aux nains que maman fait encore un peu dodo (et en te fustigeant intérieurement de leur mettre la télé le matin...et un principe en moins, un!)
5h50: vous êtes les premiers à l'Arche. Tout est fermé. Tu chauffes les bib'. Tu bois un café qui te vrille le ventre. Les nains jouent. Tu as l'impression d'être dans une autre dimension.
6h30: vous repartez. Les nains regardent la fin de Petit Ours Brun.
6h37: le chien pète dans le coffre. Tu songes à t'assomer avec le cric.
7h03: on arrive (enfin). Plus que la journée à tenir.

Etape 3: Occuper tes nains
Pour occuper l'individu susnommé, je te propose, en vrac, quelques petites choses:
- à manger (primordial): attention, que du gras, du sucré, du calorique, du festif mais qui ne miette pas sinon le mâle mettra son véto (rapport à son amour de la voiture propre)
- à boire: mais dans un contenant facile (genre gourde) sinon le mâle mettra son véto (rapport à son amour de la voiture propre)
- des jeux (playmobil, voiture, poupées, trucs sympas, nouveaux jeux emballés dans du papier cadal / ou vieux jeux emballés dans du papier cadal, ça peut le faire, le nain est niais). Attention, pas de jeu bruyant ou tu risques la mort par overdose sonore.
- de la tivi. Mort aux principes à la con (tu sais ceux que tu as AVANT d'avoir des nains). Achète un lecteur dividi portable. Je te jure, 2h de silence en voiture, ça te change la vie. Promis. Je suis même prête à te faire un article dessus pour te convaincre.
- des totocollants. ça c'est rigolo. Sauf quand le nain ne sait pas décoller les totocollants. Et que tu dois le faire. Ton objectif de tranquilité est alors à abandonner.
- des livres. à moins que le nain ne gerbe en voiture auquel cas je te conseille de prendre des sacàvomis.
- une ardoise magique, un aquadoodle (t'auras un article là dessus aussi, va!) car le nain est artiste à ses heures perdues
- des cidis de musique. Mais ne prend que ce que je t'ai conseillé sinon le mâle mettra son véto (rapport au fait que le mâle déteste la musique de nain).
- une bombe déodorante fraîcheur des prés.

Mais ça, c'est pour le chien, tu l'auras compris.

24 mars 2010

J'aime Lenain, et le nain aussi aime

Oh quel jeu de mot, vraiment, Marie, tu es d'humeur badine aujourd'hui, c'est un régal!
Je viens vers toi en ce jour pour te présenter mon livre que j'aime de tout mon coeur.
My favourite si tu préfères ami bilingue.
En plus, va savoir, mais l'auteur se prénomme Thierry Lenain. Si, je te le jure. J'étais faite pour l'aimer.
J'ai découvert son travail en classe, puisque je cherchais un livre chouette chouette afin d'aborder la seskualité avec mes charmants zélèves.


J'avais donc sélectionné ce livre là :


qui, tu t'en doutes, a eu un franc succès. L'éducation à la seskualité, m'en parle pas, c'est trop le bonheur. Je kiffe mon métier. Lorsque Brandon te demande (j'étais enceinte de mon premier nain alors) : "Toi aussi maîtresse tu as reçu des spermatozoïdes? Comment t'as fait? ".
"Comment te dire Brandon? (Sans être vulgaire) Heu, bin oui."
" Ah bin d'accord alors, mouarf"
Grand moment de solitude et une pensée pour l'instit' que je remplaçais qui m'avait dit : je te laisse la reproduction, comme t'es enceinte, il vont comprendre. Sic.
Bref, grâce à l'aide de M. Lenain, j'ai pu aborder avec humour et délicatesse le sujet casse gueule de l'année. Et m'en sortir avec les honneurs et des petites paires de chaussons jaunes en laine bouillute qui gratte pour mon nain.


Bon, c'est pas celui là dont je venais vous parler ici.
Celui qui me touche, celui qui me fait pleurer à chaque fois que le lis, celui que j'offre aux nouvelles mamans, aux mamans tout court, celui que je vous conseille aujourd'hui, c'est celui là:

Déjà, un bon point, c'est que l'illustrateur c'est Olivier Tallec, celui qui a illustré ça (tu te souviens? je te rappelle que c'est ze livre préféré du nain- nan mais si ça t'intéresse pas tu le dis tout de suite hein):


Bon, je reprends pour les deux du fond.
Le livre de Thierry Lenain et Olivier Tallec et tout simplement magnifique. Poétique, touchant, émouvant et tellement, comment dire, pur. Voilà, c'est le mot. Les illustrations sont superbes et le texte, bin, le texte, c'est juste ce qui devait être écrit.

Quelques extraits pour toi, tu le mérites (si si, tu es levée à 11h un mercredi, tu le mérites - en même temps si tu as des nains, la  journée a déjà commencé depuis longtemps pour toi-limite tu vas passer à table):

"L'enfant était assis là sur son île. Il regardait le monde et réfléchissait.
L'enfant vit les guerres. Il se dit il faudra peindre les uniformes des soldats. Il faudra, des canons de leurs fusils, faire des perchoirs d'oiseaux et des flûtes de berger.


L'enfant vit les larmes. Il se dit il faudra apprendre à s'enlacer, à ne pas avoir peur des baisers. Il faudra apprendre à dire je t'aime même sans l'avoir jamais entendu."



Je suis certaine que tu vas aimer et même que si tu veux, tu peux aller découvrir une mise en musique de ce livre sur le blog de Thierry Lenain.


Bon, c'était l'article z'intellectuel (ou presque) du mois. T'en fais pas, il n'y en aura pas beaucoup, mais quand il y en aura, ça sera du very goude.
Tu t'es peut être pas marrée en me lisant, mais franchement, tu auras découvert un chouette auteur.

Je t'ai déjà dit de ne pas me remercier.

23 mars 2010

Reste dans le caddie le nain

Aujourd'hui, je te propose un petit test.
Lève toi. Ouvre ton frigo (discrètement car le nain peut te suivre) et regarde z'y bien à l'intérieur.
Oui, ok, c'est un peu crado. Oui mais bon, t'as un nain. Si tu avais cinq minutes de dispo dans la journée pour laver le frigo, ça se saurait.
Regarde bien. Oui, oui, il est presque vide. Pourtant, tu as fait les courses il y a deux jours.
Il ne reste plus que les yaourts à l'ananas (c'est fou ça, pourquoi personne n'en veut?), un vieux Ptit Louis déjà grignoté-remis dans sa coque (z'en veux pu maman), du lait (de croissance pour mini nain, entier pour midi nain et demi écrémé pour toi même), un vieux crottin de chavignol (tiens on fera des toasts au chèvre ce soir), une salade dépérissante dans son sachet (ah oui mince je l'avais totally forgotten celle là), une danette au chocolat périmée (mais ça n'arrêtera pas le nain ce soir), une tranche de jambon sèche dans son emballage (qui a mal rangé le jambon?), des oeufs tellement vieux qu'il y a des poussins dedans, un pot de moutarde, un cornichon dans son bocal (mais sous le truc vert qui sert à sortir les cornichons, donc destiné à mourir ici), un pot de confiture de mamie (mais tu es au régime rappelle toi) et une boule pour que ton frigo sente bon pas trop le rat crevé.
Image piquée sur Save my brain

Ne te sens pas concernée si tu es Wondermaman, hein. Contente toi de repousser d'un geste agacé le pot de Yaourt Minceur 0% qui dépasse de sa rangée et qui risque de gêner à la fermeture de la porte de ton frigo américain.

Ne jette pas de coup d'oeil dans ton congèl' va, je t'épargne cette vision d'horreur. Mais oui, tu sais, le sachet de pomme noisettes dans lequel il reste 3 pommes noisettes (pour le nain??? sic, il en faudrait le triple), un vieux steak recouvert de givre, un mister Freeze pour cet été et une soupe inconnue au bataillon.

Je te le répète, si tu es Wondermaman, ce n'est pas la peine d'ouvrir ton compartiment congélation, tu risquerais de donner un coup de chaud aux baguettes de la semaine soigneusement rangées ainsi qu'aux petits plats que tu as mijotés ce week end pour être tranquille le soir et profiter de tes adorables bambins et de ton sesky époux.
 
 Après ce test pratique et très pédagogique (c'est mon métier, c'est pour ça que le pédagogique, je sais faire hein), passons aux bons excellents géniaux conseils de moi même. Sur quoi ? Bin sur les courses, ignare!

Les courses, ah, les courses.
Sache le, public, avant d'avoir les nains, j'aimais bien faire les courses. Si. Tu as même le droit de m'assommer.
Déambuler dans les rayons tranquillement, chercher un sioupère bon yaourt au lait caillé de chèvre apathique, trouver un petit fromage de brebis chétive, sélectionner un fruit de saison.
Oui, tout cela, avant,  je kiffais (enfin moins que de shopper pour ma pomme, ne t'en fais pas).

Avant, tu l'as compris, je n'avais pas de nains. Pas de chose hurlante dans le caddie, se jetant en arrière, sur le côté, essayant de descendre du petit siège-pas-plus-de-15kg. Je n'avais pas à choisir mes rayons (évitons le rayon jouets, évitons le rayon jouets, merde, c'est Noyel), je n'avais pas à esquiver certaines allées (évitons l'allée chocolat, évitons l'allée chocolat, merde c'est Pâques), ni à ouvrir des paquets de compote pour avoir la paix.
- C'est à vous l'emballage vide de Pom Potes Madame?
- Oui, c'est bien à moi, mais le nain a déjà tout mangé.
- Et les galettes de riz là, vous aviez vu que le paquet était ouvert?
- Oui, oui, c'est le nain (qui est d'ailleurs machuré de compote et qui a des grains de mais soufflé BIO dans le nez).

Bref, les courses avec nain, c'est sportif. Avec deux je ne t'en parle même pas. Entre le nain qui veut son "piti caddie maman, le piti caddie maman, le piti caddie maman" (jusqu'à ce qu'on mette la main sur un petit caddie abandonné par un nain feignant), et l'autre qui ne veut pas tenir dans le caddie plus de 10 minutes...tu n'as même pas de place pour la corde (histoire de te pendre arrivé au rayon volaille).

Pour pallier à cet instant d'angoisse programmé, je te suggère quelques astuces.

1) Essaie de faire tes courses sans tes nains. Ok, je sais, c'est nul comme astuce. Mais bon, si tu peux, fais le c'est mieux.

2) Si tu dois emmener tes nains, fais une liste. Par ordre de ton magasin (ne me dis pas que tu ne finis pas par connaître les rayons par coeur...) Et ne déroge pas à ta liste. Et surveille le nain, il a une fâcheuse tendance à ajouter des choses supra utiles dans ton caddie (voire dans son petit caddie). C'est comme ça que je me retrouve régulièrement en caisse avec : des fraises tagada, des petites voitures, des compotes, un flacon d'adoucissant (avec le nounours). Et oui, sache le, le nain se sert dans le magasin. Il s'approche de l'objet, le saisit dans ses petite mimines de futur grand délinquant en disant "j'aime bien ça".
Et hop, ni vu ni connu, dans le caddie. Youp.
Tu peux également parquer le nain dans une petite voiture à nain. Mais c'est souvent payant et le nain se lasse vite, très vite. Tu te retrouves donc avec une petite voiture caddie (où tu as moitié moins de place), un nain qui ne veut pas te suivre, et la honte d'avoir pris une petite voiture (bouh, elle ne sait même pas gérer son nain en courses, biiiih, c'est mal).

3) Tu es en région parisienne ou à Paris, ou dans une grande ville que c'est bien parce que tu as des livreurs. Oué. Alors là, no soucy, tu fais des courses sur le net, genre Ooshop (courses en ligne carrouf') ou Auchan Direct (les prix sont les mêmes) et puis tu es livré dans ta maison. Alors évidemment, il y a des frais de livraison et un délai. Mais quelle joie de voir le livreur suer pour monter les 3 packs de lait de croissance du nain pendant que toi même tu regardes Tchoupi.... (bouh, je suis vilaine). Si tu veux il y a un comparatif des cybersupermarchés ICI. Je ne vis pas dans une ville où ce genre de service est proposé, tant piche, mais quand je vivais en Parisie (et oui, public, moi aussi j'ai été Parisienne :)) je faisais souvent mes courses comme ça, sachant que bien souvent, des codes réductions te permettent d'avoir (au moins) la livraison offerte. A toi de jongler entre les différents cybermarchés.

image piquée ici

4) Ma solution. Ze Leclerc Drive. Oh yes. Laisse moi t'expliquer, tu vas surkiffer le principe. Et tu vas tout faire pour venir t'installer à Reims. Calme toi, il y en a peut être dans ta ville. Si, si. Calme toi.
Description:
Je suis au boulot. Oh, tiens, il faut faire les courses. Tiens, allez, je les fais pendant ma pause café.
Youhou. Alors, je me connectes sur le site: Ze Leclerc Drive et je sélectionne mon magasin (ne pleure pas si ta ville n'est pas sur la zolie carte, le progrès finira par venir jusqu'à toi).
Bref, je m'égare. Tu arrives sur le site et là, oh comme c'est formidabeul, ton Leclerc est sur Internet.
Enfin, presque tout ton Leclerc. Soyons honnête, tu ne trouveras pas TOUS tes produits, ni TOUTES les marques. Mais les marques Leclerc et les marques habituelles, si. Au même prix. Avec les mêmes promos qu'en magasin.
Avantage 1: tu vas 20 fois plus vite pour faire tes courses puisque point de nain
Avantage 2: tu fais des éconocroques parce que sur la droite de ton écran s'affiche ton ticket de caisse (qui monte, qui monte, qui monte).
Avantage 3: tu peux enregistrer tes listes de courses (big courses, dépannage lait, grosse fiesta, etc...)
Avantage 4: ça ne te coûte pas 1 centime d'euro de pluche.

Ta commande terminée, tu sélectionnes le jour et l'heure à laquelle tu souhaites récupérer tes courses (généralement le jour même avec environ 3 à 4h de décalage). Tu payes en ligne et tu récupères un code barre (dont tu n'as pas besoin si tu es comme moi porteuse de la carte de fidélité).
Le moment venu, tu vas au Leclerc, partie Drive. Tu t'arrêtes devant la borne dédiée et tu scannes ta carte (ou ton code barre). Un(e) gentil(lle) personne t'apporte tes courses que tu mets dans ta tuture. Zou. Terminé. Les nains peuvent même être dans leur siège toto entrain de brailler, rin à fout', les courses sont faites. Yessss.
And ze winner is you.

Si d'aventure tu n'as pas le temps de faire tes courses sur internet, des bornes sont à disposition dans le magasin, tu fais tes courses en ligne (ou tu charges une liste déjà existante) et hop, récupération des courses 5 minutes après.

Elle est pas belle la vie?
Alors bien sûr, garde toi des petites choses à aller chercher avec ton nain.
Un peu de viande à la boucherie car ton nain souriant (pour une fois) aime à avoir un bout de saucisse (dis merci le nain)
Des bons légumes au marché car ton nain souriant (encore une fois) aime à chourrer des raisins dans les cagettes posées par terre (tant que tu ne le retrouves pas entrain de machouiller un vieux bout de laitue ou une patte de crabe)
Si t'es une wondermaman campagnarde, je te suggère de faire un potager avec le nain, il sera RA-VI de planter (n'importe comment) des ptites choses dans la terre. J'y reviendrai, sur le potanain.

Voilou, fais tes courses maitenant feignasse. Et n'oublie pas le Nut'. C'est essentiel.

22 mars 2010

Mouche nain

Le nain est, par essence, morveux.
Vert ou jaune, en bulles ou en croûtes, le nain sait se parer de ses plus beaux atours pour te mettre la honte.

Je suis, tu le sais, très attachée à l'apparence. Mes nains mettent des bodys/slips  jaunâtres immaculés, ils sont toujours coiffés à l'aide d'un aspirateur à la perfection, ils sentent le lait pour les fesses le lait pour le visage et ont leur eau de toilette Hugo Boss comm' papa Tartine et Choco.
Moi même, je suis perpétuellement tirée à 4 épingles. J'ai une série de petits jeans dans lesquelles je rentre encore tailleurs très bien coupés, des hauts H&M distendus petits tops bien ajustés, et je ne sors jamais sans un maquillage parfait de la veille.

Mes nains, je les bichonne, je les lustre, je m'en occupe comme de mes bottines Louboutin que je n'aurais jamais. Alors crois moi, le nez, il a intérêt à être impec mec. Pas un morceau qui traîne, pas une bulle, pas une dégoulinade morveuse magmatique.

Pour toi, public qui abhorre la macédoine qui sort du délicat nez de ta progéniture, voici un défilé des mouche nains, instrument de torture s'il en est. Tout cela, avant que ton nain sois capable d'utiliser seul, ou accompagné, un mouchoir. "Un MOUCHOIR le nain. Souffle. Fort. Mais souuuuuuuuuuffle." (biiiihhhhhhhhhhhhh, il a soufflé)

* Voici que se présente devant toi, superbe dans sa pipette dédiée, le magnifique, le mirifique, l'inégalable, le sublissime, j'ai nommé: le sérum-phy.
Achète tout ce qui suit, mais la hot-mouchiture, c'est ça.
Pour moucher ton nain, rien de plus simple. Serviette sur table à langer. Nain sur serviette.
Tu débouches déjà tes pipettes. Gagne du temps. Et fais le discrètement dès que ton nain est en âge de piger l'acte barbare et hautement répréhensible que tu t'apprêtes à commettre. Ensuite deux solutions:
- si ton nain coopère un minimum (c'est à dire s'il ne gesticule pas comme un chat à qui on doit mettre sa dose antipuce) tu peux commencer l'opération. Penche la tête du nain d'un côté et spritche l'intégralité de ta pipette dans la narine qui est vers le haut. Le contenu dégueulasse de la narine du nain doit se déverser par l'autre narine sur ta serviette immaculée. Beurb. Essuie le surplus avec un coton (ou le coin de la serviette, au point où elle en est). Recommence avec l'autre narine veux tu. Et relève ton nain hurlant, vexé comme un vieux pou, mais propre. Enfin jusqu'au prochain lavage de nez, d'ici une bonne heure.

- si ton nain est plutôt du genre rebelle, voici une astuce qu'elle est bonne (et qu'elle marche aussi avec le baby haler et le masque z'à oxygène - je dis ça j'ai un nain asthmatique). Répète l'opération serviette sur table à langer. Nain sur serviette. Et là, zipzoup' (oui je sais, je fais super bien les bruitages) enveloppe ton nain dans la serviette. Genre bras dans la serviette. Momifié le nain. Pas bouger le nain.
Et là, pas de souci, tu spritche la pipette à gauche, la pipette à droite, tu essuies le mouchu-dégueu et tu libères ton nain hurlant, vexé comme un vieux pou, mais propre. Enfin, jusqu'au prochain lavage de nez, d'ici une bonne heure. Tu m'as compris là je crois, j'insiste pas.

Avantage de notre pipette: efficace.
Inconvénient: peut être le prix de la boîte. Fais confiance et achète des supers stocks quand c'est la fête du gros au Carrouf' (tu sais là où tu te gausses des gens qui achètent environ 600 rouleaux de PQ).

* Derrière la superbe pipette, tu vas trouver le mouche nain buccal. Ouais, rien que le nom, c'est juste dégueu. Beurb. Morve dans bouche, rebeurb.

Ne t'enfuis pas pour vomir dans ta poubelle de bureau, attends, je t'explique comment ça marche ce trucmuche. A la crèche, ils m'ont limite envoyé bouler quand j'ai demandé un mouchage de nez pour mon nain. Trop dégueu. Je peux comprendre. Ya qu'un parent qui peut envisager d'aspirer la morve de son nain. Même s'il ne l'avale pas. Rien que de penser qu'on aspire de la morve, c'est immonde. En gros, ton petit embout jetable (stérilisable selon mon pharmachien et moi même, radine au plus haut degré), doit se mettre dans le nez du nain. Et l'autre bout, celui aplati là, il vient dans ta délicate bouche pulpeuse et glossy. Tu aspires. Doucement hein, c'est pas la peine de lui retirer un morceau de cervelle au nain déjà que c'est pas glorieux là dedans. C'est beurk, je te le concède. Et en plus, franchement, ça n'enlève pas grand chose. Et ça abîme les muqueuses du nain. Tu voudrais quand même pas que ton nain ait les muqueuses abîmées nan??

Dans le même genre, tu as ça :et là, en gros, c'est le petit moteur qui fait tout à ta place. Viva la technologie.


Devant le dégoût non dissimulé du personnel de la crèche des nains, j'ai donc opté pour la poirané.
Ci dessous :

Mode opératoire de la poirané: pressage de la poire/ introduction de l'embout/ relâchage de la poire / contenu narinesque aspiré. N'oublie pas de laver l'embout de temps en temps. Hygiène élémentaire.
La poire est moins biiiiiih que le mouche nain buccal, certes, mais (je sais tu t'en fous des muqueuses du nain), tu risque de dégrader son intérieur nasal. Et ça, le nain, il n'aime pas bien qu'on lui dégrade son intérieur nasal.

Pour terminer cet article trucculent et ma foi fort ragoûtant, je te propose de découvrir la Rolls du mouche nain. Je sais, je l'ai.
Je l'avais même mis sur ma liste de naissance pour te dire :)


Là, actuellement, il trône dans mon bac à range-tout-le-matos-de-nain.
Le mouche nain de lusque est un accessoire qui peut s'avérer utile si la morve du nain est épaisse et franchement abondante et que tu n'as pas envie de tâcher ta divine serviette. Ou bien que tu as déjà pipetté le nain et qu'il en reste (je vais rendre je crois). Bref, il s'agit là d'introduire l'embout adapté in ze narine du nain (petit embout petite morve, gros embout grosse morve) et d'appuyer sur le bouton.
Si le nain flippe sa race en raison du bruit de succion de la chose (qui fonctionne à pipile) tu peux utiliser l'astuce de la serviette (histoire de traumatiser profondément et durablement le nain).
Bref, introduction de l'embout, slurpage du contenu narinesque et zou, le nain n'est plus morveux.
Enfin jusqu'au prochain lavage ..... blabla...
 A savoir, les pipiles du mouche nain durent longtemps.

En clair, pour moucher ton nain, la pipette, c'est le top, le must, le gratin (si je puis m'exprimer ainsi) du mouchage. Mais parfois, tu ne peux pas faire autrement que de sortir ton mouche nain (genre tu es dans le coupé de belle maman et tu ne veux pas profaner le tissu imprimé Kenzo, ou bien tu es dans une station service et tu ne veux pas poser ton délicat nain sur la table à langer brunâtre de l'espace nursery) et là, franchement, fais ton choix en parent responsable.

Quand ton nain devient plus grand, tu peux même investir dans un spray nasal:

D'une, ça te fait économiser des pipettes.
De deux, le nain ADORE appuyer sur le pshiiiiit. ça le fait kiffer.

Et ne me regarde pas comme ça parce que je t'ai pondu un article morveux.
C'est très important de laver le nez du nain, c'est comme ça que tu vas éviter les rhumes à la con et les rhino de mes deux. Parce que sache, ignare, qu'il se choppe tout par son ptit nez de nain.
Alors protège son nez et respecte ses muqueuses.

Et fait pareil pour toi. Oué, toi, arrête de renifler !
Lave toi le nez et tu verras, tu m'enverras des kilos de klinex (achetés à la foire au gros du Carrouf', tu sais, avec tes pipettes) pour me remercier.

19 mars 2010

Le nain RGO : J'ai le même à la maison

Le nain RGO ne parle pas, il crie
Le nain RGO est très câlin
Le nain RGO ne dort pas, il profite de sa journée
Le nain RGO se met vite debout, parce qu'il a moins mal
Le nain RGO ne veut pas se taire en voiture, il a une remontée qui le gêne
Le nain RGO trouve que ça va de mieux en mieux et rit aux éclats
Le nain RGO préfère continuer à hurler puisqu'il n'arrive pas à faire caca
Le nain RGO adore manger, ça lui manquait
Le nain RGO a tout essayé: ostéo/pédiatre/homéo/allergo/pneumo
Le nain RGO choisit toujours les vacances pour faire ses dents quatre par quatre
Le nain RGO hurle, oui, mais il s'est cogné un peu la tête et ça fait mal
Le nain RGO te fout la honte quand tu vas chez des amis et qu'il ne fait rien que de hurler
Le nain RGO a tellement de sommeil en retard qu'il fait des grasse mat'
Le nain RGO pleure les yeux fermés et on ne peut rien y faire
Le nain RGO est un de ceux qui se battent
Le nain RGO fait la moue parce qu'il est totalement hors de question qu'on lui fasse avaler ça
Le nain RGO trouve que la vie est chouette
Le nain RGO griffe parce qu'il ne veut pas d'un lavage de nez
Le nain RGO a envie d'être déjà grand
Le nain RGO veut voir sa maman tudessuite.
Le nain RGO nous fait devenir d'autres parents

Voilà, le nain RGO est complexe.
Il nous pousse à bout un soir, et s'endort comme un ange le lendemain.

Je te souhaite du courage, parent de nain RGO, mais vraiment, ça s'arrange :) Si, si, sois patient.

L'évolution du RGO est longue et fluctuante, faite de « hauts et de bas »: lors des poussées dentaires, rhinopharyngites, une reprise des douleurs est possible, comme au tout début (quand tu voulais le balancer par dessus bord ou le ramener au SAV des nains). Mais ne t'en fais pas, tu vas t'en sortir. Le RGO peut durer 6 mois, 1 an, 2 ans, arrête moi, je pleure. Chez nous, Solal a maintenant 14 mois et on note un mieux réel. Je dirais que la marche améliore la situation. Vraiment. Je sais, si ton nain a 1 mois, tu as envie de t'enfermer dans un caisson pendant les 11 mois à venir, je sais. Mais ça va finir par aller mieux.

Le type d'alimentation ne change rien seuls les aliments acides jouent un rôle aggravant. Crois moi, j'ai essayé de passer au solide à 5 mois et demi (bouh, c'est le mal) mais ça n'a rien changé dutout. Rin. Enfin si, l'introduction des légumes/fruits n'a pas toujours réussi au nain. Il a eu quelques soucis de transit (je t'épargne les détails, surtout si tu vas passer à table).

En gros, si tu ton nain gère bien le lait, te bile pas, il peut s'en contenter. Franchement. Je te prépare un prochain article sur l'allaitement d'un nain RGO si ça te botte parce que j'ai aussi testé l'allaitement RGO (si si, tu peux allaiter un nain RGO, c'est même mieux selon moi).

Évidemment, ton nain sera à vie un nain chiant. S'il s'énerve de trop il risque de dégueuler son repas. Soso nous fait ça quand il a une poussée dentaire, c'est charmant et pas très glamour.

Tu vas découvrir aussi que ton nain RGO est vraiment une petite caille. Il est très sensible à la douleur. Il sort une dent = un drame ( quelques heures de hurlements, des yeux de Chat Potté, une bouche fermé au moment des repas). Je ne dis pas ici que ton nain est une chochotte, nan, mais il va être plus sensible, voilà tout. De la même façon, il peut s'habituer à ce que tu accoures au moindre cri. A toi de voir. Moi j'y suis toujours allée. C'est un choix personnel.

Pour le quotidien et comme je suis over trop partageuse, je te laisse lire quelques menus conseils qui vont t'aider, j'en suis sûre:

- Surélève son lit si besoin (comme je te l'ai dit avant, naméo, tu suis un peu)
- Investit dans un moyen de portage vertical (ça aussi je te l'ai dit, va falloir suivre un peu)
- Ne prévois pas trop de choses dans ta journée (parce qu'il va systématiquement pourrir ton planning)
- Donne lui à manger tôt le soir (ici, on ne dépasse pas les 18h45-19h, ce qui permet de le garder assis/debout jusque 20h).
- Reste zen et s'il ne dort pas, emmène le faire un tour. Surtout s'il chouine sinon il va te gaver. Ne le force pas à dormir, s'il hurle allongé, c'est que ça le dérange.
- Essaye de le prêter, mais bon, je sais que ça, c'est pas évident. Ou bien quand tu rentres, la nain-sitter te le recolle aussi sec dans les bras et fuit en courant (très vite).
- Va sur des forums qui parlent du RGO, confie toi, ça fait du bien, et lit des témoignages, ça soulage de savoir qu'il y a d'autres mamans de nains RGO qui sont cernées jusqu'au pieds. Par exemple, ou ici.
- Dors dès que tu le peux, parce que c'est ce qui est le plus difficile à gérer avec un nain RGO. Le mieux, colle le à la crèche (tant pis pour eux) ou chez la nounou (tant pis pour elle) et va siester (et si t'as un métier, appelle pour dire que tu es malade-quoi, on a le droit hein)

Mon dernier conseil sera le suivant: ne pense pas. Ne pense pas à tout ce que tu pourrais faire, ne pense pas à la sieste que tu n'as pas pu faire, ne pense pas que ton nain est un boulet (on le sait). Contente toi de faire comme tu peux, au jour le jour, c'est déjà pas mal. Fait au mieux, selon toi, selon ton nain, selon ta fatigue.
Si tu le laisses un peu pleurer parce que tu n'en peux plus, c'est tout, ne culpabilise pas.
Si tu a des pensées odieuses envers ton nain, elles sont franchement compréhensibles.
Surtout, n'oublie pas que tout cela aura une fin et qu'un jour, tu n'y penseras même plus.
Et que ton nain non plus.

Le nain RGO - Je m'en sors comment moi??

Question que tu te poses certainement et à laquelle je vais m'efforcer de répondre.
Parce que :

a) Je suis over sympa, ça c'est tout moi
b) Je suis passée par là et j'ai apprécié tout le soutien que j'ai pu trouver (groupe des mamans au bout du rollmops et Cie)
c) Des petites astuces, ça aide
d) le RGO ça rend fou, vraiment.

Ton nain RGO, tu l'as, tu le gardes, tu voudrais parfois le rendre mais tu l'aimes fort quand même.
Et tu verras que tu vas l'aimer encore plus fort parce que tu vas apprécier mille fois plus chacun de ses progrès.
Ton nain RGO, s'il est diagnostiqué comme tel, il a un traitement.
Mon nain s'est enquillé une Phmétrie à 9 mois parce que j'ai insisté LOURDEMENT en disant que ce n'était pas normal qu'il ait fait 3 pneumonies depuis sa naissance. Mais comme mon nain prenait du poids, on m'a soutenu que rien n'était grave. Moué. Donc je me suis accrochée, telle une sangsue, et mon nain a eu, grâce à moi, des sondes dans l'estomac et l'oesophage pendant 24heures. Je ne suis pas fière de ça. Mais on a diagnostiqué un reflux à 33% du temps (donc 1/3 de sa journée trop acide dans sa ptite bouche de nain) et mon gentil docteur a mis en place un traitement. Youhou. Et Solal a fait sa première nuit. Et moi aussi. Re-Youhou.


Loin de moi l'idée de taper ma life, ce n'est pas le but. Je reprends donc.
Tu as plusieurs manières de traiter ton nain RGO. Je vais y aller dans l'ordre mais rapidement parce que tout ça, tu peux le trouver sur Gogole (ou, le mieux, ton médecin peut te l'expliquer, il est encore plus fortiche que moi parce qu'il a fait des études).
Attention, les traitements indiqués ici sont prescrits par des médecins, il est important de ne pas faire d'automédication. Le RGO doit être diagnostiqué (j'insiste, mais c'est vrai).

- Les basiques: Avant de penser médoc, pense lait Anti-régurgitation (vendu en pharmacie), à la caroube (ce qui, selon moi, file le moins malobidon, c'est le Gallia AR), ou à l'amidon (genre Novalac AR). Ton lait va devenir ton meilleur ami. Perso (je sais que ça te passionne), j'ai choisi d'ajouter du Gumilk (vendu en pharmacie) dans le lait basique 1er et 2ème âge (1 dose pour 100ml). Je trouve ça moins chéros et plus pratique. En effet, là, nous sommes passés au lait de croissance, j'y adjoins donc mes ptites cuillères de Gumilk.

Ton gentil docteur, peut te prescrire, en médoc: Motilium 15 minutes avant repas + Gaviscon après repas (ce n'est pas aborbé, ça surnage sur le lait et empêche un peu les brûlures).
J'avais également acheté en pharma du gel de polysilane, et j'en collais une lichette dans le bec du nain quand il siestait-hurlait(à noter que je suis désormais en très bon terme avec mon pharmacien qui m'a vu environ six cents fois en 1 an, et je ne vous parle pas de mon médecin devenu ami chez qui je vais manger de temps à autre, Jean-Philippe, hein, si tu me lis).

Avec ce traitement basique, le nain peu atteint va déjà aller mieux (believe mi). Pour le manger du nain, essaie, si tu peux, de fractionner ses repas (et évite de le gaver, hein, ça fait mauvais genre). Et surtout, il faut le nourrir calmos, sans speed, sans stress (pas sur un banc à la sortie du métro boulevard de l'Odéon ou au milieu du Carrouf') et bien le tenir à la verticale après le repas (achète toi zune écharpe si tu veux un bon conseil). Évidemment, ne le recouche pas tout de suite (t'as pas suivi ou quoi). Et si c'est la nuit, tu peux, selon la gravité du reflux, investir dans un lit proclive (30°) avec un zoli harnais..

Si vraiment, comme mon nain, ton nain est un boulet RGO.. ton gentil docteur va te prescrire de l’oméprazole (Mopral, Ogastoro, etc..) qui est un IPP (inhibiteur de la pompe à protons, ça le fait hein) et qui empêche la secrétion d'acide dans l'estomac. Ils agissent en inhibant le mécanisme de sécrétion d'acide dans les cellules qui tapissent l'estomac, ce qui réduit la production d'acidité (je pige rien là). En gros, ça remonte encore, mais ça ne frite plus le nain.C'est de loin ce qui a été le plus efficace pour mon nain. Il avait une sérieuse oesophagite (avec voix abîmée, et toux) et les effets du Mopral se sont fait sentir au bout de quelques jours (quelques nuits :))

En bref, il y a moultes solutions pour soigner ton nain et tout dépendra de la gravité de son reflux.
Néanmoins, et ce sera l'objet de mon dernier article sur le sujet qui viendra cet aprèm, le nain RGO est un nain qui demande patience et zenattitude, puisque, malgré les traitements, les journées avec lui se suivent et ne se ressemblent pas, il y a des très hauts (6h de sieste) et des très bas (genre 24h de veille).

Toi, parent d'un nain RGO, réjouis toi, je m'en vais te donner quelques astuces et quelques erreurs à éviter.

18 mars 2010

Le nain RGO - Présentation du boulet

Ah, le nain RGO. Que du bonheur je vous le dit moi.
Qué RGO? Ignare. RGO c'est l'abréviation de Reflux Gastro Oesophagien. En gros c'est un peu synonyme de nain hyper boulet mais qui n'y peut pas grand chose.

Le RGO, ça arrive, c'est pas une fatalité, c'est chiant, c'est long, c'est désespérant, c'est le mal.
Mais c'est pô si grave en fait. Je t'explique. Un peu, parce que tu trouveras plein plein d'infos sur ton gogole rapport au fait qu'il y a plein de nains RGO sur Terre. Et ça, déjà, c'est rassurant.

Ton nain, il est tout petit et ya des trucs qui ne marchent pas très très bien chez lui. La notion de nuit/jour, genre.
Et aussi, dès fois, son ptit tube digestif, il est tout immature. Et oué. Et du coup, ça remonte. Tout. Enfin le lait quoi. Et ça ne fait pas que remonter (parce que ça, une bonne lessive épicétou), nan, ça brûûle aussi son ptit oesophage. Grave que ça brûle. T'en as eu toi des remontées acides pendant ta grossesse? Oué. T'as bien chargé? Oué. Bin ton nain, c'est pareil, sauf que lui, c'est un nain. Donc, il ne parle pas. Et donc, il hurle.Mais très fort hein, pas les petits cris de chat. Nan, le bon hurlement qui fait flipper. En même temps ce qui remonte c'est de l'acide chlorhydrique, genre le truc qui te dissout une entrecôte en dix minutes. Alors le nain, il a le droit de chialer sa race.

C'est un peu beurk l'image mais c'est pour les gens qui pigent rin à ce que je raconte et qui ont besoin d'un dessin. Ah bin oui, là, tu vois mieux. T'as vu, le vilain manger remonte. Biiih, ça fait mal.


Pour toute la scientificité de la chose, je te laisse regardez la mirifique vidéo que tu pourras trouver et pour les symptômes, bah, je te fais une courte liste mais attention, il n'y a que ton médecin/pédiatre qui peut diagnostiquer un reflux.
Il y a quelques signes qui peuvent te mettre sur la piste d'un RGO.

1. Ton nain est chiant, très chiant. Bon, ok, c'est pas un signe :)

2. Il régurgite loin des tétées/bib (genre 2heures) et il pleure en régurgitant. Je ne te parle pas des ptits vomitos genre oulàlà-j'ai-trop-tété-moi-burp-je-recrache-sur-le-petit-cachemireZadigéVoltaire-de-maman. Ou bien (pire) il ne régurgite pas (on parle alors de reflux interne, c'est celui de mon nain alors je sais de quoi je cause) mais 2h après une tétée, il hurle hurle -et toi, tu crois qu'il a faim et tu le recolles au sein/bib - errare humanum est (frime frime, je spike latin). En résumé, cercle vicelard puisque le nain a faim > il mange > ça remonte > malobidon + malalagorge > besoin d'un truc qui fait du bien > reboivage > et youhou c'est reparti.


3. T'as l'impression que ton nain n'est pas paisible, pas calme, qu'il y a toujours quelque chose qui le dérange. Alors, pendant les premiers mois, on met ça sur le compte des fameuses coliques. Mais plus le temps passe, plus c'est difficile et arrivé à 4/5 mois, on se dit que quelque chose cloche. Comme tu es sa môman (ou son pôpa, ça va, sois pas jaloux), tu sens bien que ton nain n'est pas au top (et tu as raison, ne laisse personne te dire que tu psychotte, tiens bon).
Il est sensible au bruit, c'est une petite caille, il est toujours gêné, il ne rit pas beaucoup ou bien passe du rire aux larmes sans raison particulière.

4. Ton nain rote. Oué, quel gros dégueulasse. Imagine, ton nain dort depuis (houlàlà) au moins 10 minutes (et toi tu t'écroules sur ton canapouf'). Il se réveille (évidemment quand toi tu t'endors) en hurlant. Tu le prends contre toi à la verticale, il se calme et sort un rot. ça va mieux, tu le recouches. Re-belote 5 minutes plus tard (mais là, t'es moins loin puisque tu t'es écroulée au pied du lit du nain).

5. Le soir c'est terribeul. Et oui, les douleurs du nain augmentent la journée et le soir, c'est bienvenue à la grande fiesta. Hurlements dès qu'on l'allonge, hurlements quand on le pose, hurlements tout le temps sauf quand on le porte dans les bras. Alors, tu vas me dire que TOUS les nains font le cirque le soir. Oui, je suis d'accord. Mais je te prie de croire que les hurlements de douleur du nain RGO sont stridents et rendent fou. Vraiment.


6. Ton nain tire la langue/bave (genre tu crois qu'il fait ses dents, ne sois pas pressée, ça viendra ensuite et ça sera également la grosse déconne).

7. Ton nain déteste être couché. Il roupille en voiture, dans son cosy (semi assis), dans l'écharpe, etc...
Pour te dire, Solal a dormi 3 mois et demi dans son cosi. Oui, même la nuit. Parce que sinon il se réveillait toutes les demi-heures. Je ne te mens pas. D'où l'adoption ad vitam eternam (refrime refrime) du précieux et utile conseil d'Angélinain ici.

8. Ton nain mange très vite (comme Solal, il tétait peu et très souvent, pour apaiser sa gorge) ou très lentement parce que ça lui fait mal. Il n'a AUCUN rythme alors ce n'est pas la peine d'essayer de le comprendre. Entre les repas, le nain machouille, peut avoir des haut-le-cœur et si tu tends l'oreille, tu peux entendre le doux bruit de ses remontées acides (limite on dirait une fontaine zen).

9. Ton nain a du mal à faire caca. Et oué, ça arrive. C'est ce qu'on appelle la pseudo-constipation. Il galère grave même si c'est toumou.


10. Ton nain est maladeu. Il a toujours le nez bouché (et adore se faire nettoyer le nez avé les pipettes de sérum phy). Il ronfle parfois et fait très tôt des rhino. Il tousse un peu gras, comme s'il avait quelque chose dans le fond de la gorge (ce qu'il a). Mon nain à moi a eu dès ses 1 mois une voix éraillée comme s'il s'enfilait un paquet de Gauloises sans filtre (pas bien le nain).

11. Il se tend d'un côté. Attention au torticolis le nain.

 Evidemment, il y a d'autres symptômes et évidemment, un nain n'a pas tous ces symptômes d'un coup (quoique le mien...).

Si je devais résumer les symptômes du nain RGO, je dirais...un nain qui souffre, qui a vraiment mal et ça se voit. Des cris stridents, des siestes quasi inexistantes dans la journée ou bien très courtes avec réveil en sursaut et hurlements. Un nain manifestement qui est tout à sa douleur et qui n'arrive pas à être dans la communication. En gros, un nain qui ressemble un peu à ça, et souvent :

Un nain qui a donc besoin de toi parce qu'il ne peut rien faire. Il ne fait donc pas de caprices (nan, un nain si petit ne fait pas de caprices, après je dis pas), et même si vous ne pouvez pas faire grand chose (le chapitre SOLUTIONS arrive après ça), le minimum c'est lui dire que vous êtes là. Que vous comprenez, que vous serez toujours là.
ça a l'air niais mais le nain se sentira rassuré de savoir qu'il n'est pas seul dans sa douleur. Et ça, ça compte pour après. Crois moi. J'ai dans maméson un nain RGO qui s'en sort, qui est encore très très chiant, qui est sensible et qui ne supporte aucune douleur ni aucune gêne (genre en ce moment il fait 2 molaires, kinenveut du nain) mais qui est un amour de nain. Et surtout, qui a confiance en ses parents. C'est bien le nain. T'es sympa.

17 mars 2010

Le nain ne veut pas manger (part 2)

Alors voilà, ça y est, le nain mange solide, tu as réussi l'épreuve de la diversification, avec plus ou moins de difficultés, comme je t'en avais parlé . Vers un an normalement, tu es TROOOOOOOOOOOOOOOP fière, parce que ton nain, il mange de tout ou presque, et même des trucs que toi perso, hein, bah heu... Tu voudrais pas faire ta malpolie mais les choux de Bruxelles, ça t'a jamais fait rêver. Alors quand tu le récupères à la crèche/chez la nounou/chez tout autre que toi et qu'on te dit qu'il a TRES bien mangé ses salsifis/ses endives/ses blettes, et même qu'il en a repris deux fois, tu serais presque tentée de te prendre pour Wondermaman.

Ben désolée de te le dire, mais ça va pas durer.
Et ouais.

Le nain, c'est trop un adepte du comique de répétition.

Bientôt, le nain va approcher des deux ans. Cela dit, ça peut arriver avant, le nain est fourbe et ne se laisse pas enfermer dans des cases (quel malin, ce nain).
Et là, un jour, alors que d'habitude il se rue sur tes délicieuses courgettes (bios, bien sûr, c'est pour le nain), bah il va t'expliquer, que naaaaaaaaaaaaaaaan, pouah, mais la courgette c'est trop dégeuuuuuuuu quoi. D'ailleurs il n'a JAMAIS aimé ça.
o_O

Nan, mais le nain, tu te foutrais pas un peu de la gueule du monde là????

Ben nan, en fait.
En langage pro (et je fais très bien la pro, crois moi), ça s'appelle des néophobies alimentaires, et tous les nains passent par là, entre disons, deux ans et quatre ans (mais encore une fois, l'horloge interne du nain est très personnelle)
En gros, ça veut dire que pour le nain, en dehors de riz, patates et nouilles, tout est beurk. Ou presque.

Je vais pas te faire un cours sur les considérations psychologiques du nain, qui s'affirme et se différencie de toi bla-bla-bla, parce que dans le fond, on s'en cogne.

Non, je le sais, la vraie question qui secoue ton petit cœur de maman, c'est: mais comment faire?????? Oui, comment faire pour que le nain mange des légumes, ait son quota de vitamines pour bien grandir, aille à la cantine, ne fasse pas mal élevé chez Tatie Ginette, et mange autre chose que des hamburger sous vide plus tard???

Bien sûr, là, on parle d'éducation. Autant te dire que je sais bien que je suis en terrain ULTRA-MINE.



Même pas peur, je peux le faire, cet article.

L'éducation, et surtout notre rapport à la nourriture, c'est très personnel. Chacun(e) ses choix en la matière, et donc loin de moi l'idée de te dire comment il faut faire, ni même qu'il n'y a qu'une seule façon de bien faire.

Personnellement, quand le nain me pose ce genre de question existentielle ("pincer le nez du nain et une fois qu'il est tout bleu, profiter qu'il ouvre la bouche pour respirer et lui filer de mes délicieux choux de Bruxelles vapeur, ou céder et aller lui chercher une pizza/un paquet de chips/une barquette de frites?") je me réfère à trois questions:
1) Qu'est ce qui est important pour moi?
2) Comment le nain vit-il cette situation?
3) Qu'est-ce que j'ai envie que le nain fasse? et avec quelle motivation ai-je envie qu'il le fasse?

Le résultat de tout ça, c'est que chez nous, manger est un plaisir.
Point donc de tergiversation autour d'assiettes froides remplies à ras-bord de foie de veau-rutabagas.
Par contre, j'aime quand même l'idée que le nain puisse avoir son quota de vitamines, de sels minéraux et tout et tout, c'est mon côté wondermaman.

La question de fond de cet article est donc: "comment faire manger en douce des légumes à mon nain?"


Mais si le nain, les légumes c'est fun, je te jure.

Bon déjà, j'essaie dans la mesure du possible de faire toujours féculents et légumes au nain. Genre comme ça il a le choix. Je t'avoue qu'il prend généralement quatre cuillerées de pâtes pour une de brocolis, mais c'est pas grave, mon petit coeur de mère est content.

Option numéro 1: faire participer le nain.
Si t'es vernie et que t'habites dans un endroit avec un chouette jardin, je te conseille de faire un potager au nain, ou le potager avec le nain, c'est selon. Parce que c'est plus rigolo de manger les carottes qu'on a plantées et arrosées, alors soyons fous, ça peut peut-être marcher pour le chou-fleur (soyons fous j'ai dit!)
Si t'es comme moi et que l'option jardin se résume à une jardinière miteuse à coté de ton radiateur, tu peux emmener le nain avec toi au marché (je suis folle, j'ai déjà prévenu), ou en tout cas le faire participer à l'élaboration de son repas. C'est sur que bon, équeuter les haricots verts, ça va pas le faire triper. Mais appuyer sur le mixer ou passer les légumes au presse-purée, si.


Option numéro 2: Les purées.
Le nain en règle générale, il kiffe la purée. Carottes, brocolis, haricots verts, courgettes, tant que c'est en purée, pas de soucis. En plus, la purée c'est trop bien, genre tu peux planquer des trucs dedans, genre tu peux faire artichaut/pomme de terre à ton nain ni vu ni connu je t'embrouille. Et ouais.
Là trois options:
1) Celles des grosses feignasses mères débordées: la purée surgelée. Je te conseille, étant moi-même une bonne glandeuse femme très active. D'abord c'est proportionnable, en plus c'est sans adjonction de sels ni de matières grasses, donc comme tu ferais toi, et ça existe en bio (enfin chez mon pikpik-surgelés). Au final, c'est bon, en tout cas bien meilleur que les petits pots, et si tu veux mon avis de parfaite petite ménagère, plus économique aussi, et plus écologique (au vu des emballages, tu me suis?)
2) Celles des moyennement feignasses mères surchargées mais avec un peu plus de 5 min devant elles pour faire la popote du nain: les légumes surgelés que tu cuits direct, avant de faire ta petite purée toi-même. Mon avis: c'est vraiment bon, meilleur que l'option précédente, l'avantage des surgelés c'est que tu en as toujours sous la main, c'est tout prêt, ça pourri pas au fond du frigo, et ça conserve mieux les vitamines que le frais (eh ouais!). Une super option donc, mais je l'avoue moins écolo que la suivante (parce que les surgelés, c'est moyennement écolo, faut reconnaitre.)
3) celle de Wondermaman: Après sa journée de travail, Wondermaman passe à son AMAP/va cueillir les haricots dans son potager si bien entretenu (bio, naturellement). Elle les équeute, les lave, avant de les cuire au cuit-vapeur et de les passer amoureusement au presse-purée. Ensuite, pendant que les enfants mangent, elle nettoie tout, car tout est toujours impeccable chez Wondermaman. De toute façon, je te rappelle que Wondermaman n'a pas nos problèmes vu que ses enfants sont des Wonderbébés, et qu'ils mangent de tout, oui de tout, même des rutabagas, et en souriant en plus. C'est ça la classe.

Option numéro 3: rouler le nain dans la farine.
Genre en lui faisant des trucs qu'il aime, mais c'est des légumes que t'as déguisés. Genre t'es trop fourbe quand tu 'y mets.
Exemple: des frites de Panais. Tu coupes des panais, tu les badigeonnes d'huile, au four et hop. Et en plus c'est super bon.
Je sens que t'en redemandes, d'autres super astuces, donc je t'en donne en vrac: les légumes en beignet, ça marche hyper bien, les galettes aussi.

Et voilà.

Au final, je te dirais comme la première fois: DÉDRAMATISE.
Tous les enfants passent par là (toi et moi y compris), et au final, on en mange des légumes, nan?
En plus, pour te parler de ma vie, mon œuvre, je te dirais que mes goûts ont changés au cours de ma vie, et que il y a plein de trucs que je détestais enfant et dont je fais des orgies maintenant (les melons, slurp.) Du coup, je me dis que le nain il est sans doute pareil.

Aller, je vais faire cuire des brocolis pour fêter ça.

16 mars 2010

Le conseil people n°1 : Angélinain Jolie

Regarde moi.
Ah oui, t'es crevée là. T'as pas trop bonne mine. Ah non, pas bonne mine du tout. T'es sortie?
T'as un peu trop bu nan?
Ah bin non, je suis bête t'as des nains.

Et toi, tu n'es pas du tout comme Angélinain. Heu, Angélina.

Bin oui, elle. Celle qui a piqué Brad à Jen.
Pardonne moi cette remarque sponsorisée par Oops et Closer mais après tout, je suis rien qu'une fille.

Angélina est belle, Angélina est sesky, Angélina est hyper hype trendy chic, Angélina a juste la classe.
Et pourtant Angélina a des nains. Genre Angélina a même 6 nains (le compte est bon).
Quand je pense que tu n'arrives pas à trouver un moment dans la semaine pour t'épiler l'entre sourcil (je ne te parle même pas de la ligne de sourcils, perdue depuis longtemps)...

Moi même, j'avoue, j'ai longtemps envié la mine superbe d'Angélina.Car, oui, je peux te le dire, je fais partie de celles qui tentent lamentablement d'appliquer un soupçon de mascara et une pincée de blush pour ne pas avoir l'air d'une marmotte dérangée en pleine hibernation, ou encore d'un lémurien nocture réveillé en pleine journée.
Devant l'air apaisé et même pas fatigué d'Angélina, je n'ai eu qu'une obsession: comprendre.
Comment fais tu Angie (car oui, je connais hyper bien la poule de Brad), comment fais tu pour avoir l'air toujours fraîche et dispose, aussi rayonnante qu'un mini short de Beyoncé? Je t'en prrrrriiiiiiiiie (arrêtez moi si je surjoue) partage ton secret avec les lectrices/lecteurs de mamanstestent. Ils n'en peuvent plus, ressemblent à des lapins myxomatosés (crois moi j'ai scruté tous les profils Facebouk), sont au bout du rollmops.

Et Angie, parce que je suis une amie de toujours, m'a livré son secret. Son Sicrète comme elle dit.
Je vous le livre ici:
" My dear Marie. It's good de te revoir (oui je sais), tou n'as pas changé, tou es magnifique (oui, je sais aussi et pourtant j'ai eu deux nains). Je souis très très contente de dire ici mon sicrète à tes mummys fatigued (c'est fort aimable).Alors, listen to me (on ne fait que ça Angie):
COUCHEZ VOUS TÔT.
What??? Pardon, Quoi??

Yes, arrêtez de vouloir (soi disant) profiter de votre soirée. Tant pis. N'allumez pas la télé après 21h15. Stop it. Brad and me avons pris une excellente habitude. We go to bed à 22h. Et croyez moi dear lectrices, nous sommes en forme quand le premier des six nains se réveille vers 6 o'clock.
Brad and I avons cessé de nous loquifier sur le canapé jusque minuit. C'est over. Mais le lendemain, Brad est debout sans souci et n'a pas la tête dans le ass. Et me non plus.
Voilà, the very good conseil my dear Marie. Arrêtez de vous couchez late, mettez ça de côté, ça reviendra les soirées very long. Mais quel happyness d'être de bonne mood le matin"

Thank you Angie.
You're welcome, happy que ça plaise.

Voilà ce menu conseil, je le partage avec toi parce que c'est celui qui m'a été le plus utile depuis que j'ai des nains. J'ai cessé de relancer "encore un épisode de Desparate, allez encore un dernier épicétout" . Parce que se coucher à minuit, c'est hype trendy chic, mais ton nain, il trouve que se lever à 6h (avant le soleil) c'est encore plus que hype. D'ailleurs, dois je te rappeler la fourbissime attitude du nain qui n'attend qu'une chose : que tu te couches bourré à 3h du matin pour commencer à chouiner dès 5h45...
Je te le dis moi, écoute Angie. Essaie ça au moins une semaine (si t'es pas convaincue). Tu vas voir, tu la remercieras.

Et ne me remercie pas de l'avoir fait venir par minou. Tu le mérites bien après toutes ces nuits passées à te retenir de balancer le nain par la fenêtre vendre le nain sur Ebay au petit matin.

15 mars 2010

T'as ton coussin?

Discussion suprise entre 2 femmes enceintes pendant le cours de pwegnancy yoga:



- « Ha Salut Machine ! Tu vas bien ? »
- « Ouais ouais…pfffff…nan en fait j’en ai marre ca fait des lustres que je n’ai pas passé une bonne nuit de sommeil, je ne sais pas comment me mettre, mon ventre est lourd donc je ne peux pas me coucher sur le dos, ca me fait mal ; à droite il parait que ca écrase la veine cave et donc je n’ai plus que le cote gauche mais du coup je ne sais pas comment me mettre »
- « Commeeeennt ??? Mais tu ne t’es pas ENCORE acheté un coussin de grossesse qui te fera coussin d’allaitement après ?? Moi ca fait 3 semaines que j’ai le mien et je revis, franchement ca vaut le coup !!»

Et donc voila, le premier achat vraiment utile que j’ai fait il y a maintenant 2 bons mois (j’étais donc enceinte de…heu…5 mois) c’est ca :






THE coussin de grossesse-qui-fait-allaitement-une-fois-quemininain-est-parmis-nous-alleluia.
Comme je suis un chouilla snobinarde je l’ai pris en tissu bio et rempli a l’épeautre bio aussi (quoi ? Il parait que l’épeautre c’est ‘achement positif comme céréale, que ca a des vertus relaxantes et que ca peut aider a lutter contre les insomnies, faut c'qu'y faut ma p'tite dame!!).


Depuis que je l’ai, je dors bien.


Très bien.


Chéri est un peu jaloux car quand je dors « avec » mon coussin je l’attrape comme si c’était un autre : je l’enlace littéralement des bras et des jambes (comme la dame la-haut sur la photo)…mais qu’est ce que je suis bien !!!


Avantage ou inconvénient : il est un peu lourd (4.5kg) puisque comme dit ci-dessus rempli d’épeautre et donc pas de polystyrène-beurk ; moi je trouve que c’est plutôt un avantage car il me calle sur la gauche et me « retient » de rouler une fois que je suis bien installée.
Evidemment une fois que petite naine sera parmi nous, il fera coussin d’allaitement et même coussin cale-bébé et le repliant.
Bref un vrai coussin 3zen1 qui vaut son prix mais qui le vaut bien !


Bonne nuit les mamans !!

11 mars 2010

Bib'Expresso????

Cette pièce se déroule chez toi, chez moi, chez tout parent normal quoi. Avec un nain en guest star. Et oui, ce nain là, le toupeti. Celui qui vient perturber ton équilibre de couple. Si, si. Celui là. Tu vois de qui je parle?


Acte I Scène 1
Personnages : Papa, Maman, Nain
Lieu : Chambre des parents

Nain, hurlant et chouinant : Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin

Maman : zzzzzzzzzzzzzz (fait lamentablement semblant de n’avoir rien entendu, rindutout. Tente de garder une respiration lente et crédible, surtout ne pas bouger, surtout ne pas bouger)

Une minute passe, le nain s’énerve. Sa voix cristalline commence à s’érailler. Manifestement, quelque chose le perturbe.

Papa (voix ensommeillée) : chériiiiiiiiiiiiiiie ????
Maman (voix faussement ensomeillée) : Oui ? Quoi ? Hein? Kessekisepasse??
Papa : Tu dors? Je crois que le nain est réveillé.
Maman (ton sarcastique – autant qu’elle peut à cette heure ci): Tu crois ? Je pensais que c’était le chien.
Papa (interrogatif) : Heu ? T’y vas ?
Maman (stupéfaite) : ENCORE ???
Papa (penaud): Oui mais toi t’es plus rapide pour le calmer, moi je n’y arrive pas.
Maman (attendrie): Oui c’est vrai. (se reprend vite)Mais en même temps moi je l’ai allaité 5 mois et je me suis enquillé toutes les nuits. Alors t’es gentil,  tu vas te bouger le luc et aller faire le bib’ du nain. Et que ça saute !
Papa (obéissant) : oui, bin ça va, j’y vais, c’est pas la peine de s’énerver comme ça. J’y allais de toute façon.
Maman : Essaie déjà de lui remettre la tétine
Papa : Oui, bin deux secondes, je cherche mes chaussons
Maman : Nan mais c’est sûr que si tu le laisses beugler, il va vraiment avoir la dalle le nain.
Papa : Bin t’avais qu’à y aller, toi !
Maman : Mais jsuis crevée, tu ne te rends pas compte, c’est pas possible…
Papa : Bin DORS, c’est pas vrai ça.
Maman : Je dors si tu te tais, et puis maintenant que tu m’as parlé, j’ai parlé et je vais avoir vachement de mal à me rendormir. Tu fais chier.
Papa : Mais je ne t’ai rien demandé moi.
Papa (au nain) : J’arriiiiiiiiiiiiive le nain, chuuuuut.
Maman : ça ne sert à rien de lui dire chut, il ne comprend rien et puis il veut son bib’ maintenant. Bravo. Allez vas y. Et ferme la porte hein ?
Papa : C’est ça, DORS BIEN.


Acte I Scène 2
Personnages : Papa, Nain
Lieu : Chambre du Nain

Nain (tout rouge et pas content) : Huuuuuuuuuuuuuuuuuuuu….
Papa : C’est Papa le nain, on se calme…
Nain (encore plus enervé car Papa a allumé la grande lumière au lieu de la veilleuse toute douce que maman allume, parce qu’elle réfléchit ELLE) : Hiiiiiiiiiiiiiiiiiii……
Papa : Chut le nain, c’est Papa. Tu veux ta tututte ???
Nain : Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa…..
Papa : Bon, je prends ça pour un oui. Elle est où ta tétine ? Là ? Nan. Là ? Nan plus. Pousse toi le nain. Soulève toi. Put** c’est pas possible, tu l’as mis où cette put*** de tétine de m*** ? C’est pas vrai ça, tu peux pas prendre ton pouce non ?
Put*** !!!
Nain (très très contrarié d’avoir les pieds soulevés à 2h du matin) : Miiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii…
Papa :Ah, la voilà. Elle était coincée dans le tour de lit. Tiens, et maintenant dodo.

Nain : tute, tute, tute.
Papa (soulagé) : c’est bien le nain. Bonne nuit. C’est encore le dodo.
Nain : tute tute tute
Papa ferme la porte. Se retrouve dans le couloir. Soupire de contentement et s’auto-congratule à voix basse : Bin voilà, c’est quand même pas compliqué. Super papa (rit bêtement de fierté)
Nain : Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa…………
Papa (figé): Il blague là ??
Nain : Iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Papa (prêt à se défenestrer) : A priori non


Acte I Scène 3
Personnages : Papa, Nain
Lieu: Cuisine

Papa : Bon, voilà, t’as tout gagné. T’as faim ?
Nain : Gueu.Brâââââaaaaaaaaaaa….
Papa : Manifestement oui. Bon, où sont les bib’ propres ??
Nain : Biiiiiiiiiiiiii……..
Papa : ça ne m’aide pas ça le nain. Mais c’est pas vrai ça, où est-ce qu’elle les a mis ces bib’ ?
Ah bin les voilà, à leur place, bien entendu, dans le placard aux biberons. Ouais mais bon. C’est la nuit le nain, alors tu vois, la nuit, Papa est très fatigué alors faut pas trop le chercher.
Nain : Blablublobli.Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa (le nain a vu le biberon. Vide, certes. Mais le bib’ quand même).
Papa : Là, on met de la bonne eau minérale pour ton ptit bidon coliqué le nain. Et puis je chauffe l’eau le nain, alors tu vois c’est bientôt prêt. Calmos. Tu tiens ça de ta mère d’avoir la dalle nuit ou quoi ? Est-ce que je me réveille pour manger moi ?
Papa : Bon le lait maintenant. Bon, le nain, je peux te poser histoire de mettre le lait ?
Nain :Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Papa : Ok, ok, pleure pas tu vas réveiller maman. On va essayer de le faire avec toi dans les bras.
Nain (essaie de choper le bib’, la cuillère pleine de poudre que Papa tient dans la bouche pendant qu’il tente d’araser avec un couteau)
Papa (tente de protester, la cuillère en bouche): Méééééééééééé.

Biberon terminé. Secoue, secoue, shake, shake, teste-poignet, hurlements.
Papa : Put**** c’est chôôôôôôô, ça brûûûûle.
Nain (qui visualise le bib’ prêt) : hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Papa (embêté): Oui, alors là le nain, va falloir te détendre tudessuite, je te préviens parce que le bib' est trop chaud. Tu vois??
Souffle Souffle. holàlà c'est chôô le nain...
Nain (interloqué): Beu?
Papa: oui tu vois, c'est chaud chaud, tu vas hurler si je te colle ça dans le bec. Alors papa va le passer sous l'eau froide pendant dix plombes (limite il aurait le temps d'en refaire un) et après on va le boire, ok ? Dacodac?
Nain (au bout du rouleau) : baaaaaaaaaaaaaaaaaaa...

La scène se termine sur un donnage de biberon sur le canapouf avec un nain affamé qui boit goulûment et un papa manifestement éreinté qui renverse la tête en arrière, les yeux mi-clos (au lieu de faire comme maman qui regarde, quelle que soit l'heure, son nain d'un air ennamouré. Ce qui, soit dit en passant, lui fait oublier qu'il est 2h50 du matin).

Acte I scène 4
Personnages : Papa, Maman
Lieu: Chambre des parents

Papa se recouche d'une manière peu discrète en marchant sur Sophie la Girafe, en faisant tomber la lampe de chevet afin de ne pas perturber le sommeil de sa compagne.
Maman (tout à fait éveillée): c'est bon? Il dort?
Papa: Oui, bien sûr, j'ai assuré.
Maman: ouais j'ai entendu. Merci en tout cas  je n'ai pas pu me rendormir avec le bordel que t'as foutu, la prochaine fois autant que je me lève
Papa: De rien mon amour.
Maman: Groumpf, bon reste de nuit alors.
Papa: Oui, toi aussi.

ZZZZZZZZ

Papa (interrogatif): Chériiiie?
Maman (légèrement sur les nerfs): Oui, quoi encore?
Papa (geignant, car visiblement à l'article de la mort): Je me suis brûlé avec le bib'. Tu ne sais pas où est rangée la biafine parce que là j'ai vraiment super super mal.


Chez Georges:

A peine le nain a t'il poussé un vagissement que Georges est debout. Il se lève la nuit car il sait que sa douce a déjà des journées difficiles. Il remonte la couette sur sa plantureuse femme et se dit qu'il a de la chance de partager son lit et sa vie.
Il enfile à la hâte un petit peignoir (car Georges dort nu), enjambe le jouet qui traîne au sol,  et ferme doucement la porte du nid conjugal.
Il entre précautionneusement dans la chambre de son fils et allume la petite lampe à gauche de la porte, celle qu'il faut allumer la nuit, parce qu'elle ne risque pas de faire peur à son adorable bambin.
Le bébé lui sourit, il agite les bras en gazouillant. Georges l'attrape, l'embrasse et le serre fort contre lui. Il respire son parfum de bébé et se dit qu'il a vraiment de la chance d'avoir un enfant aussi facile.
Il se dirige vers la cuisine avec son Toupetit dans les bras et prend un biberon tout propre sans Bisphénol A que la femme de ménage a disposé sur l'arbre à biberons design. Il allume le bib'expresso et câline son fils un instant. Il place le biberon tout bien comme il faut, lance la machine directement puisque les doses étaient déjà prêtes de la veille au soir et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le biberon est prêt. Georges le teste par habitude, mais il sait qu'il est à bonne température. 
Georges s'installe confortablement sur son fauteuil préféré et recouvre son fils d'un plaid en polaire histoire qu'il n'attrape pas un mauvais rhume. Il regarde son amour de bébé boire son biberon d'un air complice. Lui aussi a une petite faim et se préparait bien un petit en-cas.
Le biberon terminé, Georges s'occupe de changer son trésor et le recouche après un gros câlin.
Puis, il se débarrasse de son peignoir et se glisse entre ses draps. Il regarde encore une fois sa chère et tendre dormir et lui dépose un délicat baiser dans la nuque. Elle gémit dans son sommeil. Il sourit. Et se rendort.




Constatation 1, pour les papas: Si tu avais acheté le Bib'Expresso de Béaba, tu n'en serais pas là, entrain de chialer ta race et à t'étaler de la Biafine en couche en répétant que ça fait trop trop mal et que tu ne peux pas faire la vaisselle tellement ça te lance.

Constatation 2, pour les mamans: Même si tu arrives à pousser ton cherimoisi hors du lit, tu peux être certaine que tu n'es pas rendormie pour autant. Et que tu vas le payer le lendemain.

Constatation 3, pour les fiiiiiiiiiiiilles: Vous avez reconnu Georges. What Else?


Personnellement, je n'ai pas testé le Bib'Expresso. Mais sur certains blogs, un concours est lancé pour vous en faire gagner un. Par exemple ici, chez Ezabel.
Ou encore chez Juju (la wondermaman, si, si, elle existe)
Je vous souhaite de le gagner parce qu'il coûte un peu cher.
Mais Georges ne s'encombre pas de ce genre de préoccupation bassement matérielle quant il s'agit de son nain.
Nous, si.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...