28 août 2010

Le nain rentre à l'école. Youhouuuuuuuuuuuu, enfin tranquille!!



 Bin quoi?
Yen a marre du nain qui traîne dans les papattes, qui réclame Sam Sam et Némo, qui hurle chantonne "une souris verte", qui ne veut manger que des pâtes et des frites, qui veut aller aux jeux, ou à la piscine.
Il est boulet le nain à ne pas savoir s'occuper tout seul.  C'est vrai quoi? Il ne peut pas rester tranquille à bouquiner sur le canap'? Nan?
Il ne peut pas juste nous lâcher la grappe? Et se taire?

Nan, public, sache le, en vacances, le nain, c'est du 24/24. Enfin, on peut dire que tu as le répit de la nuit. Entre les réveils pipis/cauchemars/soif/plaisir de voir maman.

Alors quand approche la rentrée, chaque parent adopte une attitude ultra paradoxale.
Il ronchonne parce que "les vacances sont finites, fait chier, yaurait fallu deux semaines de pluche pour être vraiment en forme".

Et en même temps, il est RA-VI de penser au doux moment où il déposera le nain à la crèche/nounou/école et où il partira, célibattant, travailler. Tranquillement. Sans donner la main. Sans répondre à des pourquoi ???? Juste en sifflotant et en traversant au petit bonhomme rouge.
Jouissance.

Je dis ça, mais je te vois, jeune maman inquiète. Oui, toi. Qui te ronge les ongles devant ton écran en te disant que TOI, tu es tristoune de laisser tes nains. Et surtout, tu es sioupère angoissée, car c'est la première rentrée de Ton Nain. Rien que d'y penser, des milliards de scénarios glauques t'envahissent:

-Et si la maîtresse le laisse pleurer toute la première journée?
-Et s'il ne mange rien à la cantine et qu'on le force? Ou bien qu'on le laisse le ventre vide?
-Et s'il fait trois fois pipi dans sa culotte? On va le virer?
- Et s'il refuse de faire la sieste? On va lui donner un coup de gournain?
- Et si on ne veut pas qu'il prenne son doudou/nin-nin/tétine? Il va sucer la couverture en polaire?
- Et si les autres enfants le détestent? Et s'ils l'enferment dans les toilettes?

Ah bin oui, là, tu vois déjà, tu angoisses hein?
Remercie pas...

Comme tu le sais, cher public assidu, je ne suis rien qu'une feignasse d'instit' alors tu sais, les nains, et la rentrée des nains, je connais un peu.
Je me permets donc de te prodiguer quelques menus conseils, très humblement (comme toujours).

La maternelle, c'est very important: oué, c'est vrai. C'est une chouette école. Le nain y apprend à vivre avec les autres, à devenir élève. Il y construit moultes apprentissages (t'as vu comme je cause bien la pédagogie?) et surtout, il apprend à se construire en tant que nain autonome, par rapport aux autres, avec les autres. Il y apprend à parler, bien, à découper, à se servir de ses petites mains de nains quoi.
Bon, en gros, si tu veux lire TOUT ce que ton nain va apprendre à faire, je te laisse acheter ce mirifique ouvrage :


un livre qu'il est intéressant de mettre aux chiottes à côté du Télérama. ça fait bien.

En clair, la rentrée à la maternelle, ça ne déconne pas.
Il faut donc coacher ton nain. Encore?
Oui, bon, je te rappelle que ton job, c'est coach de nain. Feignasse va!

Le nain qui va rentrer à l'école doit être surentraîné. Lis plutôt:


1) Il doit arriver en forme à l'école. Donc tu évites de lui faire regarder l'intégrule de Sam Sam la veille de la rentrée. Je te suggère plutôt une activité plaisante comme la piscine. Héhé. Râle pas, je sais, la piscine ça gave, mais en théorie, après avoir plouffé dans une eau tiédasse, le nain est censé dormir tôt. Censé je dis.

2) Ne me quitte pô....
Évidemment, ça ne doit pas être sa première séparation d'avec sa môman et son pôpa. Sinon, le nain, bin, il va brailler. Très fort. Et là, je doute que tu gères. Le nain crécheux est mieux préparé à l'école pour ça, certes, mais je suis certaine que ton nain nounouteux saura s'adapter. Mais siiiii.
Pour l'aider, je te suggère de ne pas emmener toute la famille à cette première rentrée de nain. Genre papi/mamie/papa et cie. On laisse le jeu de 7 familles à la maison, le nain sera encore plus dégoûté s'il doit laisser tout le monde devant la grille.
Donc, on la joue soft, c'est papa et maman, voire papa ou maman (ça c'est encore le top). Et si le mâle est moins sensible que toi, bin laisse le mâle y aller. Si.
Le nain qui rentre à l'école, on le laisse devant la porte de la classe. Si la maîtresse invite les parents à rentrer dans la salle de classe, c'est autre chose. Mais sincèrement, un gros câlin et un "à tout à l'heure" jovial, ça vaut mieux qu'une maman accrochée à la mini-cuisinière de la classe qui ne veut plus partir.
Et puis ne t'en fais pas, si ton nain braille, il va vite arrêter une fois qu'il aura vu les sioupères jouets à disposition. Et s'il ne s'arrête pas, la maîcresse ou l'ATSEM (c'est la gentille assistante maternelle qui aime les nains et qui aide la maîcresse), lui feront un câlin. Si. Personne ne laisse un nain pleurer, crois moi.

3) Le nain aime à devenir grand. Donc, essaie de lui répéter à quel point c'est chouette l'école. Que c'est pour devenir un grand nain. Que son petit frère tout petit, tout micronain, il n'a pas le droit d'aller à l'école. Nan. Pourri le micronain. Je te conseille cette méthode de persuasion environ quelques temps avant la rentrée. Tu peux également agrémenter cet encensement de l'école avec quelques ouvrages de la grande littérature de jeunesse, j'ai nommé, TCHOUPI le niais.
Et oui, non seulement Tchoupi est poli, il fête Noël, il va sur le pot, mais en plus, je le crois pas, Tchoupi rentre à l'école.
Si.
En revanche, ce mauvais Tchoupi ne veut pas siester et la maîtresse lui dit qu'il n'a qu'à prendre un livre. La niaise. Je te suggère de transformer légèrement ce passage si tu ne veux pas que ton nain pourrisse la sieste des autres nains dès le premier jour.

Sinon, tu as ces quelques bouquins que je trouve vraiment chouettes :

ah, cacaboudin, my favourite
une très belle collec', peut être plus pour les 3/4 ans cela dit

celui là, il est juste trop meugnon
Avec cette subtile sélection, tu peux ainsi préparer ton nain tout en douceur.
Une autre idée peut être d'emmener le nain voir son école avant la rentrée. Si tu as pu le faire en juin, c'est le top (certaines écoles proposent des réunions avant la fin de l'année scolaire précédente) mais sinon, rien ne t'empêche d'aller montrer au nain son école de grand. Et oué. Fûtée la maman. Surtout que dans la cour, généralement, ya du toboggan. Appâté le nain.


4) Les préparatifs:
Normalement, tu as été briefée par la maîcresse. Tu as reçu des gentilles consignes que tu vas suivre à la lettre. Parce que tu ne vas pas te mettre à dos celle qui va supporter ton nain pendant un an.
Donc, en fonction de ton école, ton nain a le droit/ ou pas, d'emmener tétine/doudou et cie pour la sieste. J'avoue que l'école de mon nain est top pour ça parce qu'ils ont le droit de prendre leurs bestioles dégueulasses pour la sieste. Si ton nain est inscrit au goûter, n'oublie pas son joli sacàdos de nain. N'investis pas dans un truc peau des fesses, généralement le nain le perd au moins une fois dans l'année.
Essaie de marquer ses vêtements à l'avance, ça t'évitera de le faire dans l'entrée de l'école le matin, lorsque tu t'apercevras que son mirifique manteau Jacadi est porté par l'abominable Djazon.
Pour marquer les petites fringues du nain, tu as le choix:
Si tu es wondermaman, je te suggère de coudre à la main des étiquettes brodées au nom du nain. C'est vraiment de bon goût et de bonne facture.
Pour ma part, j'ai opté pour un stylo qui écrit sur le tissu (et qui ne part pas à la machine, bien entendu, je ne suis pas si gourde).
Et je me suis fait un petit plaisir pour les vêtements un peu plus meugnons en allant sur le site A qui S et en faisant faire au nain une série d'étiquettes. Oué, je sais, c'est pas forcément utile. Mais c'est meugnon. Et j'ai des côtés dinde. J'assume. Cela dit, les étiquettes proposées sont fort pratiques, se collent avec un fer à repasser (comme un transfert) et ne se décollent point. En pluche, les polices sont chouettes et tu peux choisir une zolie image qui va avec. Bon, ok, je sors. Trop de niaiserie tue la niaiserie.

5) La propreté. Ou, devrais-je dire, l'angoisse de l'accident.
Le nain est propre, enfin quasi. Il doit être propre pour rentrer à l'école, c'est évident. Mais honnêtement, la propreté à cet âge là, c'est fragile, très fragile. Alors, oui, il y aura des accidents. C'est certain. Je te conseille de prévoir un petit sac de change à laisser à l'école (d'ailleurs la majorité des enseignants le demande). Le soir, si tu récupères un petit sac humide et puant de pipi, je te conseille également de ne pas pourrir le nain. Récupère le sac, lave et puis c'est tout. Ce n'est vraiment pas grave. La majorité des instit' est vraiment bienveillante avec ces accidents, si, évidemment, ils ne sont pas trop fréquents. En gros, si le nain fait pipi dans son joli slip trois fois par jour, bin, là, bon, manifestement, il n'est pas propre. Mais sincèrement, un nain qui mouille son ptit pantalon parce qu'il jouait et qu'il a oublié de demander à aller aux toilettes, ne t'en fais pas, on ne le vire pas.
D'ailleurs, les sorties pipis sont prévues quasiment toutes les heures pour les petits nains, ce qui permet d'éviter les slips humides.
En revanche, pas de couches, ça c'est clair. Ni pour la journée, ni pour la sieste. Le nain est grand. Nan mais oh.

6) Le matin? L'aprèm'?
Je vais faire une réponse d'instit'. Il ne peut pas y avoir de demi-scolarisation. Nan. Pas bien. Le nain va à l'école le matin et l'après midi. Bin oui, ce n'est pas la crèche, ni la garderie. Je sais, tu vas me dire que le nain est cuit, que tu le gardes à la maison pour qu'il soit plus en forme. Je suis d'accord, le nain est cuit et le rythme est fatiguant pour lui. C'est vrai. Mais l'après midi il fait une petite sieste. Et ensuite il a des activités pédagogiques. Si. Tu voudrais quand même pas que le nain rate une activité langagière quand même???
Donc, bref, si tu décides d'inscrire le nain à l'école maternelle, bin c'est pour la journée. Pas taper public, j'ai des principes.


il était temps que le nain bosse un peu aussi...

7) Sieste? Pas sieste?
Si ton nain est petit, voire tout petit, il lui sera proposé de siester. Le veinard. Sur des petits lits de camp tout choupinets. Avec son ptit oreiller rien qu'à lui. Mais si le nain chouine, si le nain est contre la sieste, si le nain n'est pas fatigué et entame la danse de la couverture sur son lit...et bien, une extraction aura lieu et on lui proposera de rejoindre un groupe d'autres nains pour faire une activité. La sieste n'est pas obligatoire, sache le public.
le nain va être comme un coq en pâte


8) Investissement du parent
Un minimum quoi. On ne te demande pas d'être parent élu au conseil d'école. Nan. Mais d'assister à une réunion parent-prof durant laquelle la chère maîcresse explique ce qu'elle attend des nains et de toi, parent (pas encore) indigne. Ces réunions sont stressantes aussi pour les maîcresses donc pas d'agression, oki?
Ton nain va s'éclater à l'école si toi même tu y crois. Ne lui fais pas de réflexion à la tonton Marcel genre "t'as intérêt à aimer parce que t'y es pour 20 ans le nain".
Essaie de t'intéresser. Remplis le cahier de vie, si cahier de vie il y a. Demande à la maîcresse quelles chansons sont apprises et chante les avec le nain. Regarde ses dessins (j'ai dit dessins? Je voulais dire œuvres d'arts) punaisés dans le couloir et extasie toi devant ses traits de peinture noire sur fond jaune.
Écoute ses histoires qui n'ont aucun sens et opine du chef. Apprends les prénoms des porte-manteaux et pose lui des questions passionnantes genre "c'est ton copain Dylan?".


9) Souci avec ton nain
Ton nain "ne veut plus aller à l'école"? Normal. Il pleure tous les matins pendant des heures et se rend malade. Pas normal. N'hésite pas à en parler avec l'instit'. Pas forcément à l'accueil du matin. Mais pense à prendre rendez vous, c'est plus cosy (pour qui aime être assis sur des chaises de nains).


10) RE-LA-TI-VISE
Dans la vie, il n'y a pas que l'école. Alors si le nain n'a pas que des points verts (compétence acquise), ce n'est vraiment pas la fin du monde. Le nain est petit, le nain va à son rythme et gare à toi si tu stresses le nain.


Bon, je pense qu'on a fait le tour. Je suis certaine que tu as acheté une zolie tenue pour la rentrée, que le nain va s'empresser de pourrir en jouant à faire un gâteau à la terre à la récré.
Courage donc, cher public inquiet. 
Et pour les autres, youhou! J'ai dit youhou? Je voulais dire YOUHOU!!

26 août 2010

Dis moi Marie, QUELLE POUSSETTE CHOISIR????

Ouais, je sais, ça ne va pas passionner tout le monde cet artikeul mais bon, à la base, ce blog est censé conseiller la jolie et intelligente môman que tu es. Alors bon, que serait un blog de môman sans un mirifique artikeul sur l'accessoire mode de toute propriétaire de nains qui se respecte: la pou-pou, la pou-pou, la poussette.
oh le faux nain....


La première poussette, je sais pas moi, c'est un peu comme la première cuite. On en reparle avec nostalgie en se disant "qu'est ce qu'on était jeunes, qu'est ce qu'on était cons". Bin ouais, on a acheté un tank peau des fesses et le nain, bin, le nain, il aime plus sa poussette. Et nos ptits muscles non plus d'ailleurs. Et les gens du métro, ils nous jettent des strapontins à la tête lorsqu'ils nous voient sur le quai. Ou bien ils font un barrage humain pour qu'on ne rentre pas. Et les gens du bus? Bin, en fait, on n'a jamais vraiment pu rentrer dans le  bus avec. Et la twingo? Bin, c'est à dire qu'à part la poussette, on ne peut plus y mettre grand chose.
qui prend de la place ici???

Mais quand même, la première poussette, c'est tout un rituel, cherche pas, t'y échapperas pas jeune padawan. Tu vas aller dans différents magasins, tu vas zoner dans les Z(ones) A(ttractives) qui pullulent de boutiques bébé. Tu iras peut être même jusque Troyes (si tu n'es pas trop loin) pour dévaliser le magasin d'usine Bébé Confort.
Tu rempliras peut être même des questionnaires du genre "quel style de poussette vous convient le mieux?". Oué, je t'assure. Tu tapoteras lamentablement sur gougeul: "quelle poussette choisir" et tu liras des pages entières de forum Auféminin sur les avis des internautes. Tu poseras de questions qui vont remettre tes choix en question.
jte l'avais dit que tu finirais par remplir ce quizz....


Tu auras dix catalogues de puériculture différents sur ta table basse de salon. Le mâle et toi réfléchirez ensemble de "ce que vous voulez vraiment en terme de poussette".
Une urbaine, petite et maniable, qui se plie vite et qui ne prend pas trop de place?
Une joggeuse, pour toi, wondermaman qui ne compte pas garder ses kilos de grossesse trop longtemps (en même temps, elle n'a pris que 8kg alors ça va, la salope, oups, pardon)?
Une rurale (ça se dit d'une poussette ça?), avec trois roues qui passe partout, qui peut rouler dans la boue et faire de la PTT (poussette tout terrain)?

En gros, le choix de la première poussette, c'est un peu une remise en question, un moment où tu poses tout sur la table et où tu te dis: bon, alors, je veux quoi pour mon nain?
Le mieux, zi best. Ok, cherche pas, tout le monde répond ça, c'est la raison pour laquelle tu ne vas certainement pas acheter ta première poussette d'occas'. Nan, tu vas prendre le kit à 600 euros. Oué mais au moins tu as tout et tu es sûre.
Et puis, diras tu au mâle, si on en a plusieurs, c'est un investissement.
au moins Choupette et Minette sont contents d'être en poussette, EUX!


Oué, oué. T'en fais pas, j'étais comme toi.
J'ai acheté la wonderfoule nacelle pour Tim Tim qui n'a voyagé qu'allongé les six premiers mois de sa vie, le veinard. Ce qui m'a permis de me faire des muscles. Si si. La nacelle, c'est le top pour un premier micronain.
Après t'oublie puisque tu dois porter la nacelle (10 kg de nain) à bout de bras alors que tu as déjà Grand Nain qui te glue et qui s'aggripe à ton bras muské. Et puis tu n'as plus de place dans ta caisse non plus.
une nacelle qui sert aussi de lit à micronain. Un lit qu'il est bien pour y dormir. Enfin, quand le nain décide de dormir.

Donc pour nain n°2, bin, c'est le cosy. Moins confort pour le nain quant il s'agit de grands voyages, ça reste en revanche beaucoup plus facile à porter pour toi, maman épuisée par l'acquisition de ton deuxième nain.
C'est ça un cosy, ignare

Et vient ce que les vendeurs appellent: le transat. Qui transforme ton tank des premiers mois en vraie poussette. Vi. Enfin, en plus gros. Et là, généralement, le nain a 9 mois. Et ne veut pas du tout aller dans sa poussette. IL VEUT MARCHER. Enfin, il veut te déboîter tenir tes deux index et avancer ses papattes molles tout le long de la place la plus fréquentée de ta ville. Tu es donc ridicule, pliée en deux avec le nain qui es tout mou. Et le mâle pousse une poussette vide.
De toute façon, toi t'en as ras la casquette de te trimballer un truc énorme dans la tûte petite boutique du Comptoir des Cotonniers. Déjà tu passes pas très bien la porte, et en plus quand tu frôles les petits pulls en cachemire avec ta poussette, ils tombent des cintres et ça énerve les vendeuses (qui se demandent déjà ce que tu fous là, avec des 3 kilos de grossesse encore accrochés aux cuissots).
le trio gagnant: cosy, nacelle et poussette avé le transat. Youhou, ça coûte un bras...

Bref, bref, tu te décides alors à acheter une poussette canne. Youhou.
ça va te changer la vie, dis tu au mâle. Oui, car il faut bien expliquer au mâle pourquoi tu vas ENCORE acheter une poussette.

Alors, là tu as le choix. Soit ton nain kiffe la poussette auquel cas je te conseille une pure canne genre Mac Laren qui s'incline et tout et tout, et qui fera de toi une vraie wondermaman. Et qui, si tout va bien, tiendra le choc quelques temps, même sous l'assaut de tonnes de miettes de barquettes trois chatons.
Ou bien ton nain, la poussette, il trouve que c'est trop un truc de feignasse, auquel cas, pour dépanner, je te suggère de prendre une poussette en grande surface (tu devrais t'en sortir pour 30 euros, même moins au Mois du Nain organisé bien gentiment par ta grande surface à toi).
Tu peux aussi faire fi de la poussette canne mais crois moi, un nain sanglé est un gage de tranquillité. Et parfois, parfois, un nain sanglé s'endort. Si. C'est rare, mais ça existe (avec un bon coup de gournain, ça fonctionne même très bien). Bon, plutôt ceux de wondermaman qui dormiraient à la verticale dans un tonneau pendant un concert d'ACDC, mais quand même, ça arrive.
quelques heures d'entraînement intensif au pliage te permettront de réaliser toi aussi cette prouesse technique (pour le mâle, lui, c'est inné - je fayotte)

Ta poussette canne achetée, je te le donne en mille, tu tombes enceinte du deuxième nain. Si. Parce que ça correspond à peu près au moment où ton premier nain est chouette. Genre il dort quoi. Et il marche. Donc toi, zou, tu rempiles. Nous sommes bien bêtes. Que veux tu...

Et là, ma chère, commence ta nouvelle quête: la poussette doubeul. Mais ça, ça sera pour la prochaine fois. Bin voui quoi, on ménage le suspeeeeense par z'ici...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...