7 mai 2010

J'irai dormir chez le nain, enfin, c'est pas sûr

Mon nain, quand il est né, avec son papachéwi, on lui avait préparé une toute jolie chambrette de nain. Tout propre, tout peinte avec de la zoli peinture à nain, avec une commode-tablàlanger (très inutile car surtout design), un lit Stokke (oui, oui, celui de Brad Pitt, fidèle lectrice de Voici), un bô z'abatjour de nain (très meugnon et encore très blanc), un tour de lit peint à la main par une artiste peintre qui peint des peintures, une turbulette molletonnée (sans gerbi dessus), et le transat doomou (qu'il est bô, qu'il est cher, qu'il est mou). Et au mur, des zoli tableaux avec des zoli zanimôs. Et oui, que veux tu, on est niais avant d'avoir des nains. Après, on déchante juste.
Là, tu vois, les gens n'ont pas encore reçu le nain chez eux. C'est évident.

Oui, parce que là, maintenant, la chambre du nain, c'est plutôt, comment dire....particulier.
et encore chez moi t'as pas le chemin pour aller au lit
 du nain

Le nain accumule, c'est fou. Il a des millions de jouets et, surtout, des milliards de morceaux de jouets.
Oui, oui, tu m'as bien lue, des MORCEAUX DE JOUETS.
Ne me dis pas que toi même, tu n'as pas 5 duplos qui zonent, ou encore le casque d'un playmobil, la béquille d'une moto, des cartes de mémory hors de leur boîte, des têtes de bonhommes, des cubes, des livres lus et relus qui traînent, des roues de tracteurs, un morceau de porte de la ferme du Pré Charmant (ndlr: la ferme du Pré Charmant est la divine ferme de Tracteur Tom). Et je ne te parle pas de la craie écrasée par le pov' petit pied du nain maladroit, des vieux bouts de gâteaux qui traînassent et des choses qui n'ont ab-so-lu-ment rien à faire dans une chambre de nain (genre le tournevis que le mâle avait amené pour réparer le cheval à roulettes - pour changer les pipiles du jeu très très bruyant -soit maudit le mâle).

En clair, la chambre du nain est un vaste dépotoir dans lequel, sache le, le nain se sent bien, très bien.
Il ne comprend absolument pas pourquoi, par moment, sa maman est prise d'une crise de folie maniaque et décide de tout ranger dans des caicaisses.
Oui, ne dis rien, moi aussi, j'ai eu ma folie caicaisses. Résultat? Sont toutes remplites mes caicaisses, et c'est toujours le même bordel par terre. Un conseil: essaie le coffre à jouets, c'est plus grand. Et prends en un avec une sécurité à la fermeture (genre un piston anti-nain-butor), histoire de ne pas avoir de doigt tranché qui traîne par terre, ya déjà assez de chantier comme ça. Et ne laisse pas choisir le nain, il risque de prendre un truc genre ça :
Bon, le chantier, avouons le, ça énerve et surtout ça fait un peu cradouille quand ton amie Wondermaman vient déjeuner chez toi (oui, car Wondermaman ne MANGE pas, elle déjeune, dîne, ou soupe, sache le). En plus, ça fait nain pourri-gâté (alors que, tu peux le jurer, tu n'as quasiment rien acheté de tout ça, enfin presque, enfin, bon...). Donc, le chantier, à part le dissimuler dans de grandes caicaisses (ou bien trier, mais ça, ça déchire ton coeur de maman qui se dit que le nain ne résistera pas à la perte de la perruque de son playmobil policier), je ne vois pas ce que tu peux faire. Moi je planque, j'avoue. Et le lendemain, tout est ressorti.
Le souci me diras tu, c'est la nuit.
Bin oui, parce que si tu ne ranges pas un minimum le soir, ton pied est foutu.

Mise en situation pour les buses qui n'ont pas saisi l'allusion au pied:

Il est 02:40, tu ronfles dors comme une princesse la bave au coin des lèvres et tout d'un coup, se produit ce qui se produit chaque nuit depuis que tu as eu l'excellente idée de pousser (madame, poussez, ne poussez plus) :
un cri de nain retentit.
Évidemment, ton mâle n'est pas Georges, et c'est toi qui t'extirpe difficilement du lit pour aller voir ce que peut bien vouloir ce fout** nain à cette put** d'heure (que c'est quand même pas possibeul, qu'il ne peut pas se rendormir tout seul, mer**, chi***- t'as le droit d'être vulgaire, c'est la nuit, et tu rêvais de Georges, justement).
Tu entrebâilles (c'est de circonstance) la porte du nain. De toute façon, tu ne peux pas mieux faire vu que le porteur camion, qui est resté derrière la porte, la bloque. Tu avances vers le nain beuglant, tu le rassures, tu le cajoles, tu lui donne un petit gueuleton bib' d'eau, tu fredonnes (minablement, je te rappelle qu'il est 2h40) une berceuse et tu reposes avec précaution, le nain ré-endormi, dans son lit.
D'ailleurs tu te dit qu'il faudra songer à laver le tour de lit dégueu qui fait des plis et la turbulette qui sent le fennec. Le nain reposé commence alors pour toi la terribeul épreuve du repli stratégique.
Tu recules. Ok.
Encore, ok.
Tu prends de l'assurance et tu décides accélérer le pas histoire d'aller te recoucher au plus vite.
C'est le moment où tu poses le pied sur un référentiel piquant. Une vache en plastique, ça c'est douloureux.
Ou le playmobil. Le duplo n'est pas mal non plus, mais attends qu'il grandisse, le légo est multifourbe.
hauts les pieds, vous êtes cernés

En clair, tu charges. Et tu ne peux pas hurler pour ne pas réveiller le nain.
Alors tu changes juste de chemin. Raté, c'était celui de la maison de pompier. Tu sais celle qui fait tous les bruits. Là, c'est la sirène que tu as déclenché. Et tu fais un bond de 20 mètres.
Tu te prends la tête dans les mains, tu te mors l'intérieur des joues pour ne pas crier, et tu repars, faisant fi de tes blessures (physiques et morales). Le nain dort toujours.
Ce qui va le réveiller? La lumière du couloir que le mâle allume en grand parce que "t'as fait tellement de bruit que tu m'as réveillé, kestufou?".

La chambre du nain est donc un espace bien à lui, respecte le. Et surtout, surtout, essaie (tant que tu peux) de le faire (un peu) ranger. Je dis ça, mais je finis par le faire, parce que le nain est trop lent et qu'il est juste content de retrouver des joujoux du fond du coffre.

Chez ma petite personne, c'est encore mieux, sache le, parce que j'ai deux nains. Et oui.
Et un troisième qui arrivera d'ici quelques mois dans la même chambre. Oué, je suis une grande maman testeuse dans l'âme, donc nous n'avons qu'une chambre pour nos nains. Histoire de voir jusqu'à combien ils peuvent tenir.

Ecoute, je te le dis, 2 nains, c'est carrément faisable.
Le chantier reste à peu près le même de toute façon, et au moins, les nains se prêtent (tout est relatif) les joujoux.
Petit nain a été avec Grand nain dès qu'il a (à peu près) fait ses nuits. A 10 mois. Oué, bon, c'est mon nain RGO qui se levait une dizaine de fois par nuit, j'ai pas de bol aussi.
Donc, bon, depuis qu'ils sont ensemble, c'est le kiff total.
Je t'explique:

Avantages:
*Le rituel du soir, c'est de la balle. Une histoire pour chaque nain, une chanson pour chaque nain, un gros câlin et bisous et youhou, à moi la soirée avec le mâle...
*Ils se couchent en même temps, font le cirque dix minutes, je monte (en général je ne monte même pas, ils se calment d'eux même) et s'endorment. La nuit, quand l'un se réveille, ça ne réveille quasiment jamais l'autre. Ils n'ont pas peur du noir et ne réclament pas "pipi/bisou/câlin..." pendant des plombes. Limite, ils ont hâte que je me casse pour pouvoir papoter.
Ok, pour le moment ça ne vole pas haut puisque Solal, du haut de ses 15 mois, a un niveau de langage assez limité: "caca, nin-nin, bye-bye, et évidemment papa/maman". Ce qui fait hurler de rire l'autre andouille (surtout le caca, tu t'en doutes, lecteur malin et bien au fait de l'humour nain).
*Quand tu vas chez des gens en wikend, tu peux faire dormir tes nains ensemble, ça les rassure mine de rien et ça t'évite de batailler des heures pour les coucher alors que tout les adultes sont à table et ricanent à la dernière blague (salace) du mâle pendant que toi, pauv' pomme, tu ne profites pas de la soirée.

Inconvénients:
* Quand un nain est malade et qu'il se réveille 150 fois (avec changement de draps si beurbonain ou chiassonain), ça peut être pénible pour l'autre nain qui veut roupiller. Mais en règle générale, il te regarde d'un air brumeux et végète dans son plumard.
* Le matin, le premier réveillé réveille l'autre. Pas cool, surtout à 6h30.
Ici, grand nain essaie parfois de sortir discrètement sans "réveiller Soso". Malgré tout, si un playmobil ou un camion poubelle se trouve sur son passage, l'autre nain se réveille bicause l'appel du joujou.
M'enfin. Ce n'est pas comme si nous étions des habitués de la grasse bat'.

Bon, il faut le dire, mes nains sont encore jeunes et j'espère qu'un jour nous aurons une vraie maison avec plein de chambres pour que chaque grand nain puisse avoir son intimité. Je dis ça, mais pour moi, avant une dizaine d'années, ça ne me semble pas primordial. Les adultes ont besoin d'intimité, je dis pas, mais mes nains, ils ont besoin d'une chambre rigolote, de nuits en sécurité, d'ambiance qui détonne et de vie un peu partout.
Alors bon, pour le moment, mes nains sont colocataires, et sont plutôt heureux de l'être.
Mes nains sont moins propres (et moins blonds). Mais tu vois l'ambiance

Et puis franchement, lorsque tu remontes le soir pour dire "ça suffit, la prochaine fois je vous sépare", que tu fais des gros yeux et une grosse voix et qu'en face de toi tu as deux bouilles hilares qui se regardent d'un air complice...ya pas à dire, c'est quand même un peu le bonheur.
Mais ne le dites pas aux nains, seraient trop contents.

1 mai 2010

Working girl

(Post special jour du travail)

O toi, jeune maman, les traits encore tires des nuits sans sommeil de la chair de ta chair, paniquee a l'idee de recommencer bientot a vendre ton ame au grand mechant capitalisme tout en laissant ton nain en pature a une horde de mechants gremlins a la creche ou chez une nounou ('scuse me! assistante maternelle), qui se demande l'oeil hagard et le coeur palpitant si elle va pouvoir continuer a allaiter son precieux cherubin malgre la reprise (je te rassure, cette phrase a une fin, si si je t'assure, meme qu'elle arrive bientot), cet article est pour toi (tu vois, j'te l'avais dit).

Tout d'abord, je veux te citer mon ami Barack, qui un jour a dit:
YES YOU CAN
(Barack est un homme de peu de mots)


Oui, tu peux. Tu peux allaiter ET travailler. J'ai repris le boulot aux 12 semaines de mes nains, j'ai allaite mon nain 20 mois et j'allaite toujours ma naine de 6 mois. Ce n'est pas toujours facile, ni agreable de tirer son lait mais c'est possible. Comment?


Pour commencer, il te faut du bon matos, a savoir un tire-lait de compet'. Oublie les petits tire-laits manuels , a part te donner des crampes aux mains pour 30 malheureux millilitres, ca ne sert a rien. Ils sont destines aux mamans qui ont besoin de s'absenter ici et la pour quelques heures et doivent faire sauter une tetee. Non, toi, il te faut la Rolls des tire-laits: le Medela electrique double pompage. Tu peux en louer un a la pharmacie (si tu preferes essayer sans t'engager), ou tu peux l'acheter. Moi, j'ai celui-ci (enfin, la version precedente avec un sac bien carre et pas aussi choupi que celui-la):

Il m'a servi 5 jours sur 7 pendant 10 mois pour mon nain, c'est donc un achat laaaaaregement rentabilise. Pour ma naine, j'ai juste achete de nouveaux tubes et adaptateurs et roule ma poule. Il me sert a nouveau 5 jours sur 7 depuis 3 mois (et pour de nombreux mois a venir). Franchement, compare a tout ce que tu achetes pour un nain qui ne te sert que quelques mois (voire semaines), c'est un investissement tres utile.

En plus, c'est quand meme assez discret, les non-inities ne sauront pas que tu transportes ce que nos amis Americains appellent si poetiquement une "pompe a seins" (sic). Tu pourras meme le porter pour aller faire du shopping avec les copines (par contre, ne prevois pas d'acheter quoi que ce soit car il n'y a pas de place dedans):

Prochain achat: les biberons. Alors la, mefiance est le maitre-mot. Il est recommande d'attendre les 6 semaines de ton nain avant d'introduire le biberon afin de ne pas engendrer de confusion sein-tetine. Moi, j'ai attendu beaucoup plus (trop?) longtemps et j'ai galere pour que mes nains acceptent ce truc degueu, gelatineux et qui sent bizarre qu'est une tetine. Sache aussi que le nain est parfois difficile et qu'il n'acceptera qu'un type de biberons. Alors avant de faire une razzia chez Babies R'US s'il y a une promo, je te conseille, d'acheter UN biberon de chaque type et d'essayer avec ton nain.

Ma naine aime ceux-la:

Elle n'a pas accepte les Dodie Mam (et tant mieux, parce que celui que j'avais fuyait), ni ceux que j'avais pour son frere (Nuk, je ne sais pas s'ils existent en France).

Et si ton nain refuse toujours le bib la veille de ta reprise, ne panique pas. C'est arrive ici pour mes deux nains. Le premier jour, la creche m'appelle en catastophe car le nain n'a rien avale depuis 7h du mat. Le deuxieme jour, le nain accepte difficilement 10 mL avant de crier son indignation. Le troisieme jour, il commence a se dire que bon, apparemment, c'est ca ou rien donc on va quand meme boire un bib sur toute la journee. Et a la fin de la semaine, il s'enquille allegrement les 3 bibs sans sourciller. Le nain est malin, il ne se laisse pas mourir de faim (par contre, il risque de se reveiller plus souvent la nuit au debut pour rattraper les tetees sautees mais ca, c'est un autre probleme. De toute facon, tu ne dors pas beaucoup deja).

Pour pouvoir tirer son lait au bureau, il faut aussi des soutien-gorges d'allaitement. Parce que bon, se trimballer les seins en toute liberte avec ton pyjama a la maison, c'est bien pratique, mais sous un petit chemisier blanc en reunion, ca le fait moyen. Donc, si tu ne l'as pas fait jusqu'a present, il va falloir investir. Sache qu'il ne sert a rien d'acheter un SG d'allaitement AVANT la naissance, vu que la montee de lait va te transfomer en hybride Pamela Anderson/Lolo Ferrari. Apres quelques semaines ou mois d'allaitement, ca va se calmer et tes seins reprendront une taille plus raisonnable et il faudra a nouveau prendre un SG adapte. Donc pas de precipitation.

Je te recommande un SG avec larges bretelles si comme moi, la nature t'a deja bien gatee a la base. Parce que mine de rien, l'allaitement m'a cause quelques problemes de dos (et qu'on ne me dise pas que si j'avais des abdos, je n'aurais pas de souci, gna gna gna). Le Medela ci-dessous est super confortable mais pour le cote sexy de la chose, tu avoueras qu'on repassera:


Ah oui, parce qu'en plus d'avoir des obus, on ne peut pas porter de baleines. Ca provoque des obstructions des canaux lactiferes, qui peuvent degenerer en infection (crois-moi, je suis passee par la). Donc, meme si tu trouves des SG a armatures, je te conseille tres fortement de les eviter.

"Mais ils ne ressemblent a rien, ces soutifs!" t'insurges-tu. Je sais, je suis d'accord. Mais il y a quand meme moyen de ressembler a quelquechose de sexy. Si si, c'est vrai. Grace a nos amis kiwi qui ont lance la ligne de lingerie HOTmilk. Moi j'ai celui-la:

C'est quand meme autre chose! Je suis fan de la marque... Enfin de la lingerie de maternite sympa et qui ne coute pas un bras. C'est kiki dit merci? C'est le papa du nain, qui trouve que finalement, l'allaitement, ca peut etre sexy.
Pour finir, je vais recommander un accessoire que j'ai regrette de ne pas avoir pour mon nain et qui me sert a chaque tirage: le bandeau main-libres. Ca ressemble a ca:Contrairement a ce que laisse croire la photo, tu ne le portes pas seul. Nan, mais tu imagines ce que ca donne, une fois le tire-lait range? Oui, un soutien-gorge avec deux trous au niveau des tetons. Si tu veux tenter, je te conseille la chemise de bucheron en flanelle et non pas le chemisier rose de la dame. Car sinon, ca risque la aussi de faire desordre en reunion (pour peu que la clim fonctionne a plein regime). Non non non. En fait, tu portes ton SG d'allaitement, et au moment de tirer, tu degrafes les bonnets et tu mets le bandeau par-dessus. Et la, hop hop hop, tu peux tirer ton lait en redigeant ton rapport ou en rappelant un client (ou plus honnetement, en surfant sur aufeminin ou en appelant une copine pour discuter du dernier episode de Lost).
N'empeche que, quand je tire mon lait au bureau avec cet attirail, je me surprends a fermer les yeux et a me prendre pour Madonna. Non non, pas la Mado 00's folle de Pilates et d'enfants Malawis, non, la "vraie" Madonna des 80's, muse de JPG:
Bon d'accord, je ferme peut-etre les yeux un peu trop fort...

29 avr. 2010

Triche pô le nain

Tu te souviens de ces jeux formidabeuls qui ont bercé ton enfance??La bonne paye (caisse électorale : reculez tous d'une case et versez tous 100 francs), oui, celle là, tu te souviens?
le Monopoly (ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 20 000 francs mais allez donc en prison mon ami), le Labyrinthe, le Docteur Maboul


et le Menteur (qui veut Tante Carabosse), Destin (ne mens pas, je sais que tu voulais être l'avocat, te marier et avoir une fille et un garçon) Richesses du Monde (qui a fait de moi une farouche anticapitaliste) et le Taboo (pouêt), le Cluedo (cherchez pas, c'est toujours toujours Mlle Rose dans le petit salon avec le chandeloir- ou le bougelier, c'est comme tu veux tu choiz) ou Hôtel (qui n'en veut du Taj Mahal??? et du Safari??).

Et là, nostalgie, nostalgie, tu voudrais bien jouer avec ton nain.
Mais non, cherche pas, le nain ne sait pas tenir une banque, ne sait pas lire un dé, ne sait pas choisir entre petite blind ou grosse blind, ne comprends pas les règles des petits chevaux (en revanche, les pose tous dans son tracto pelle), ne compte pas les atouts à la belote, et surtout, surtout, le nain ne sait pas dessiner le verbe "bougonner" au Pictionnary (ce qui est étonnant puisqu'il sait très bien bougonner en vrai).
                                                             Quinte flush. Pas mal le nain !

Remercie moi donc public car grâce à moi, tu vas pouvoir jouer avec ton nain.
C'est important le jeu pour le nain, ça lui apprend plein de trucs chouettes (genre accepter de perdre :))
D'ailleurs avant même que tu ne commences à jouer, lis ces quelques règles (Marie, tu es fort à propos) :

- le nain, tu ne forceras pas à jouer
- le nain, tu ne laisseras pas toujours gagner
- les hurlements de victoire, tu laisseras de côté
- les énervements de défaite aussi, ça vaut mieux

En clair, il faut jouer avec ses nains, leur apprendre le plaisir du jeu et surtout, surtout... leur apprendre à perdre avec classe et à gagner avec humilité.
Je dis ça, je ne dis rien, je suis la première à faire trois tours de table en hurlant si par bonheur j'écrase, je pile, je pourris, j'explose, je ruine, je gagne contre mon cher mâle à un jeu.
Bref, quand je joue avec le nain aux dominos ou au loto, je ne le laisse pas gagner (déjà parce que je suis une rageuse) afin qu'il apprenne qu'on peut perdre parfois. Et lorsque je gagne, j'essaie de rester humble. Donc, pas de "ouééééééééééééé, trop bon, trop bon, je t'ai explosé la tronche le nain, t'as vu comment je t'ai pourri?? Nan mais là, j'étais trop trop forte, tu pouvais rien faire". Humble on a dit.
Et si tu perds, et bien, tu conclus à la Super Nanny :" Tu vois le nain, maman a perdu (ravale tes sanglots hein) mais maman est très très contente d'avoir joué". Tu as le droit à ce moment là de faire semblant d'avoir envie de faire pipi et de pleurer tout ce que tu peux dans les ouatères (idem pour la victoire, sauf que là, tu peux te faire une robe de princesse victorieuse en Moltonel).
Là, le nain a un full par exemple et il se la pète. Pas bien le nain. Humble on a dit.

En clair, le nain sera bon joueur (enfin, partira avec de bonnes bases) s'il voit ses parents jouer pour le plaisir et non pas avec la rage de pulvériser l'autre. Tu me diras, question de principes hein. T'as le droit de vouloir que ton nain soit compet'.
Ah oui, j'oubliais, le nain triche. C'est signe d'intelligence (c'est ce que m'a dit la maîtresse du nain). Mouais. Quand mon nain triche, je lui dit qu'il est malin mais qu'on ne triche pas aux jeux. C'est comme ça. D'ailleurs, je suis un peu relou mais moi, si quelqu'un triche, je ne joue pas. Faut pas me chercher, le jeu, c'est le jeu.

Revenons à nos jeux pour nains.
Le premier jeu du nain, c'est celui là :
Est ce que c'est pas trop meugnon ça???


ça s'appelle Mon premier verger. Le jeu "Le Verger" est un grand classique et il a été revisité pour les tout petits (règles adaptées, pièces spéciales mimines de nain).
En gros, le nain lance le dé. Selon la couleur, il met un fruit dans son panier (et il nomme le fruit parce que ton nain est dans les APPRENTISSAGES, ne l'oublie pas jeune padawan). S'il tombe sur le vilain corbac, c'est le vilain corbac qui avance. Si le nain récupère tous les fruits avant que le corbac arrive au bout de son sentier, c'est le nain qui gagne. Si le corbac avance plus vite, bin le nain perd. Humblement, je le répète.
Évidemment, comme je ne suis rien qu'une maman hype et prof, ce jeu est coopératif. Ce qui veut dire que ce sont les nains VS le corbac. Et non pas le nain VS un autre nain. Nan, nan, je te l'ai dit, je suis rien qu'une sale bobo.

Bref, le jeu là:

Tu peux l'acheter à ton nain. Ils disent au moins 2 ans sur la boîboîte, je dirais 2 ans et demi, moi la grande experte en nain. Il faut que ton nain connaisse ses couleurs quoi. Enfin, à peu près.

Dans le même genre, je te conseille:
Allez le jaune, allez le jaune!!!


Encore plus simple que le précédent, ce jeu va plaire à ton nain parce que les escargots c'est choupinou. Surtout à l'ail. Beurb.
En clair, six escargots (tout chauds - désolée, c'est cette Souris Verte, je n'arrive pas à me la sortir de la tête), deux dés. Le but du jeu, faire arriver les escargots au bout de la ligne, à la SALADE (Mioume). Chacun jette le dé et fait avancer l'escargot de la couleur annoncée. Tu piges?
Il n'y a pas réellement de gagnant, mais si tu veux que ton nain soit un warrior, tu peux inventer des règles, genre ya un dé pour avancer, et l'autre dé fait reculer. Pas cool ça :)
Un jeu qu'il est bien pour découvrir les couleurs, l'attente entre les lancers de dés des autres joueurs, l'excitation du jeu et tout ça. Les pions sont chouettes, les couleurs agréables et les parties ne durent pas des heures, chose importante car, tu le sais, le nain se lasse vite (sauf du dividi de Oui Oui).

Ces jeux ne se trouvent pas partout, évidemment, mais si tu les gougeulises, tu risques de les trouver. Ils ne coûtent pas un bras et tu peux jouer pas mal de temps avec (parce que les règles peuvent se modifier légèrement tout de même). Il y en a d'autres, certes, des jeux pour nains, mais je trouve que ces deux là sont vraiment chouettes.

Bon, je vous laisse, j'ai un scrabbeul en cours et je suis entrain d'éclater le mâle avec un 7 lettres sur un compte triple. Yahaaaaaaaaaaaaaaaaaa.
Humble j'ai dit.

20 avr. 2010

Mais appuuuuuie le nain!!

Si tu es comme moi, capable de rester des heures à la Knaf (ou autres charmantes petites librairies de quartier, maman bobo rien que Parisienne), à chercher des livres intellectuellement corrects pour ton nain, cet artikeul est fait pour toi.
Mon nain peut également rester des heures minutes à chercher un bon bouquin (surtout si un dessin animé tourne en même temps et qu'il reste de la place sur les micro-sièges). Il finit inévitablement par me tendre un grand chef d'oeuvre de la littérature de jeunesse, du genre "Tchoupi est poli" (moué, Tchoupi est nase), ou bien "Le grand livre super sonore des bruits de la rue" (tractopelle et compagnie en dolby surround, tu fumes le nain???), voire, s'il est touché par la grâce, un pseudo livre du genre "Oui Oui au marché" ou bien "Flash Mac Queen a perdu son doudou".

En clair, heureusement que je suis là pour orienter ses choix (et re-déposer ses trouvailles avant le passage en caisse), sinon les histoires du soir seraient...comment dire....pour rester polie....à chi**.

Je te présente donc aujourd'hui ce petit bijou : Un livre, d'Hervé Tullet.

Il ressemble à ça de devant: 

et à ça, de derrière:

Tu visualises bien?
Ok, il est simplissime ce livre, mais tu vas voir, il envoie du bois.
D'abord, il est tout zen, tout Feng Shui, il ne t'agresse pas le neurone qu'il te reste (je te rappelle que tu as des nains).
Ensuite, il se lit vite (non négligeable pour le coucher du roi nain). Et, cerise sur le gâteau, il est INTERACTIF. Et oui. Comment ça ma bonne dame??? Je ne vois ni manette, ni écran.
Mais tout est dans le livre et c'est ça qui est génialou.

Je te le fais vite?
Oki, va falloir suivre alors.
Page 1: Appuie sur le bouton jaune. Le nain appuie (s'il connaît ses couleurs, mais ça c'est ton rôle de wondermaman)
Page 2: Tiens, la tâche jaune s'est dédoublée. WOW. Le nain est épaté. Toi aussi mais tu comprends un peu plus vite que le nain qu'il s'agit d'une supercherie.
L'auteur t'invite à recliquer sur la tâche.
Page 3: WOOOOW, une autre tâche. Le nain est ravi, ses yeux s'illuminent. Tu es sceptique. Tu as envie de savoir la suite....

Je ne te raconte pas tout, il va te falloir secouer le livre, souffler, cliquer encore... que du bonheur.
Le nain y croit, tu es limite crédulos, et vous passez un bon moment.

Avantage: le nain peut lire le livre avec un grand frère/soeur car, étonnamment, ça amuse également les plus grands nains.
Inconvénient: tu vas te le farcir tous les soirs.
Merci qui???

à partir de 2 ans, 2 ans et demi.

19 avr. 2010

Profite le nain, profite....

Il fait beau, il fait chaud, l'été arrive, l'été est là, tu sens la caresse du soleil sur tes bras dodus et tu respires la bonne odeur de l'herbe fraîchement coupée par la put*** de tondeuse du voisin qui a réveillé tes nains à 7h30.
Et oui, il commence à faire doux, ça sent la vieille chipo grillée partout, on entend tinter la bouteille de rosé au fond des sacs à langer et la pause déj' de midi se fait en terrasse à roussir, la gueule au vent, fièrement boudinée dans LA marinière de l'été.
C'est la fin de l'hiver, du col roulé et des bottines, des flaques d'eau au pied de la portière du nain, de l'enfilage d'anorak et de bonnets, des gants sans ami et des écharpes perdues.
Le nain commence à perdre son teint blafard et à porter le body manches courtes, il refuse de garder son bob sur la tête et se fait claquer l'élastique dans la tronche en hurlant.
Tu hésites longuement entre l'écran total en spray (coloré ou non), en crème (pouah, ça colle), ou bien tu songes au bon vieux t shirt à enfiler au nain qui joue en plein cagnard.

Tu commences à pincer ton ventre en te disant qu'il est presque trop tard pour le bikini, mais tu achètes quand même le Biba supplément minceur. Tu agresses ton mâle car c'est de sa faute si tu manges trop et si tu n'arrives pas à faire attention. Tu contemples avec affliction les vergetures qui s'étalent sur ton ventre et qui n'ont pas disparu (du tout) contrairement aux promesses de la crème Bio aux huiles raffermissantes de l'Île de GroMito.
Tu zones lamentablement dans les rayons maillot des Galeries Farfouillettes en regardant, résignée, ce qui ne dévoile pas grand chose et qui amincit (un sac poubelle avec liens coulissants?).
Cherche pas c'est pas son nain (t'as vu son corps??)


L'été arrive donc à grand pas et tu songes déjà au lieu de tes vacances en famille. Mer? Montagne? Campagne? Chez qui squatter? Qui nous garderait un peu les nains? Qui va réussir à supporter une famille de boulets (+ 1 chien je te le rappelle)?

Ahhhh, l'été. Ses sorbets Picard et ses salades de riz. Ses cocktails givrés et ses nains qui refusent de se coucher sous prétexte qu'il fait encore jour, ses aisselles moites et son sable dans la raie des fesses...

Bon, stop, stop, je ne suis pas là pour te faire fantasmer déprimer, je suis viendue en ce jour de reprise (pour ma pomme, je te rappelle que je suis rien qu'une instit') afin de te parler d'un objet youneedit (tu vas grave en avoir besoin ami ignare) : la couverture à nain.
Quoi? Ne referme pas mamanstestent, non, ne nous quitte pas...je ne suis pas deviendue une pauv' mémé ringarde qui veut mettre une ptite couverture à son nain-nain. Tu m'as bien regardée? Je suis hype moi.
Et c'est la raison qui me pousse à te montrer ça :
C'est tout roulé, on dirait un nem'. Mioumi.
Si tu l'ouvres, ça donne ça :
Sans la wondermaman et le super nain tout sage dessus, tu l'auras compris.

Cette couverture, c'est juste de la balle.
Elle est tûte dûce sur le dessus (car oui, ma bonne dame, touchez touchez, c'est de la flanelle) comme ça le nain peut se vautrer à son aise comme une grosse loque (qu'il est). Un toupeti nain peut également y être allongé car c'est tout rembourré en fibres creuses (je te jure, en FIBRES CREUSES, tu le crois ça???), genre ton nain ne sentira pas les petits cailloux qui pourraient éventuellement agresser son délicat fessier, ou l'humidité de l'herbe (vu l'heure matinale à laquelle tu es obligée d'emmener tes nains au parc).
Regardez madame, c'est magique, je verse de l'eau dessus et ça mouille même pas.

En clair, cette coucouche à nain est idéale. Elle est moelleuse comme du bon camembert, grande (tu peux toi aussi t'avachir à côté du nain), se lave (si si, un de mes nains a romi - vomi en langage humain- dessus et elle est impec), et se replie facilement. Je te promets que (contrairement à la tente pop up présentée par ton adorabeul servitrice par) tu vas réussir à rouler ta coucouche à nain en moins de deux secondes (pas besoin d'avoir un CAP replieuse de sac de couchage énorme dans tûpetisac).

Je te décris la scène idéale? Oui, oui, oui, je sais que tu le veux. Ne me supplie pas, ça vient.

Température au sol: 24°
Horaire: 17h
Humeur: Radieuse, sentiment de pur bonheur, les nains ont fait la sieste (danse de la joie, accompagné de trémoussage de fesses hystérique)
Lieu: tout coin d'herbe (jardin, parc, square, loin des crottes de chien, loin des pigeasses dégueulasses)
Déroulement:
Tu arrives guillerette avec tes nains. Le petit est dans ton dos porté comme un vrai bébé bobo dans son écharpe ou dans son chinado (artikeul qui va viendre, patiente encore un peu). Le grand te tient sagement la main (si, c'est possible avec un habile chantage au toboggan).
Dans ton sac cabas design chiné à la Déroute dans une adorabeul boutique branchouille, se trouvent quelques boudoirs (bien rangés dans un boîte hermétique empêchant toute miette suspecte de pénétrer dans ton mirifique sacàmain), quelques joujoux à nain (playmobil, voiture, poupée, les basiques quoi), une bouteille de Partenaire Minceur (voir allusion au bikini ci dessus) et un livre pas trop compliqué puisque tu ne pourras pas lire. Le mieux c'est encore un magazine people. Mais c'est un peu la louze alors tu peux toujours l'emballer dans le Télérama. Et j'oubliais, dans ton cabas trône la coucouche à nain.
Que tu déplies sur le coin d'herbe sélectionné par tes soins.
Petit coup d'oeil pour voir si les autres parents du square ont bien vu comment t'as la classe. Non? Secoue la couverture avant de la déposer délicatement sur le sol. Ils t'ont enfin capté? Oki.
Décroche le nain de ton dos sans le fracasser par terre (la couverture est moelleuse mais pas à ce point), ça ferait mauvais genre. Installe petit nain à côté de toi avec quelques joujoux, sort ton magazine culturel, propose un petit gatal à grand nain (avant de lui octroyer le gracieux privilège d'aller faire un tour de boggan), et savoure, savoure le soleil.
N'oublie pas de regarder d'un air hautain les autres parents qui ont plié leur pull, ou qui ont mis un vil tapis à langer (issu du sac à langer) pour protéger le cucul du nain et qui ont le jean déjà humide.
Tapote la couverture, frime et joue avec le nain bruyamment.Sois juste toi même quoi.
Je te passe sur le drame du nain qui ne veut pas quitter le toboggan et de la honte que tu te payes lorsque le vent dévoile la supercherie du Voici planqué dans le Télérama. Reste digne, laisse ton nain beugler, remballe l'autre dans le dos et roule ta couverture d'un air supérieur et concentré.
Et n'oublie pas de distribuer un petit coupon avec l'adresse de ce blog aux parents envieux de ta trouvaille.

Comment je me procure cette magnifique coucouche à nain??
Chez nous, c'est Tatie Fofie (Sophie) qui nous a adorablement fourni cet accessoire utile et pratique.
Pour toi, un petit lien vers le site de Brindilles où tu trouveras le modèle à carreaux. Si tu veux un modèle plus neutre, et ma foi, avouons le, un peu plus trendy chic
tu peux le trouver .

Je tiens à m'excuser pour ce court artikeul, mais c'est la reprise et je suis un peu une grosse feignasse.
Néanmoins tu me remercieras quand tu poseras ton ptit cul de maman (ou non) sur l'herbe et que tu ne sentiras pas une vieille limace orange se déposer sur ton slim.

11 avr. 2010

Donne le nonosse le nain!

Si tu es un bon parent, tout bien comme il faut, tu as lu tu es abonné à (comment être de bons) Parents, (comment survivre avec ma) Famili, (comment je fais moi avec mes) Enfants. Et tu n'as pas manqué de lire les nombreux articles qui abordent le sujet, palpitant s'il en est, de l'animal de compagnie.
Limite, tu as fait des fiches pour chaque sujet que tu classes à tes heures perdues.
Ouvre donc ton classeur à fiches et regarde à la lettre A. 
A comme Animal de compagnie
Je te lis quelques extraits: "avoir un animal de compagnie est une chance" (sic) "compagnon de jeu unique (resic)" "responsabiliser l'enfant" (sic et triple sic). Je te passe les "ne laissez pas seul le nain avec l'animal" et les "quel bonheur de les voir s'endormir côte à côte" (laisse moi m'étouffer)
Mytho va!

Sans vouloir pourrir tes doux rêves, chère lectrice naïve et inconsciente, je me propose de te dire la vérité vraie, la seule, l'unique, à propos de l'apport d'un animal de compagnie dans ta vie de famille.

Voilà comment vont se dérouler tes expériences animalières:

- le hamster (jovial), cochon d'inde, lapin et autres rongeurs: 
Il faut déjà acheter le rongeur, la cage, la paille, la petite maison pour que le rongeur dorme tranquillou sans être dérangé par ton nain, la roue, les grignote rolls (c'est le manger du rongeur).
Si ton mâle est motivé, tu me diras, il peut également construire une cage grand lusque au rongeur. Mais je doute que ton mâle, même motivé, prenne un wikend pour construire une cacage à une bébête dont il n'a strictement rinàfout' (c'est lui qui le dit).

Le rongeur, quel qu'il soit, sent relativement mauvais, puisqu'il vit là où il mange/dort/fait caca. Il n'a qu'une seule activité reconnue par la société des loisirs hamsteriens: LA ROUE. La roue, c'est chouette la roue, c'est rigolo, la roue, c'est une drogue la roue, ça fait DU BRUIT LA ROUE.
Surtout si tu as deux hamsters qui se disputent la roue. Ils se poussent, se chamaillent, oh que c'est drôle. Le nain assiste ainsi à une scène des plus burlesque de sa vie.
En revanche, toi, lorsque le hamster décide de faire 3 heures de roue en pleine nuit, sous prétexte qu'il a besoin de se dépenser (avec toutes les croquettes qu'il s'enfile dans la journée, ça ne m'étonne qu'à moitie), déjà, ça te fait moyen rire. Voire ça te fait pas rire du tout, du tout.
Tu peux faire ce que tu veux, le hamster fait de la roue la nuit. Et la roue, ça couine. Genre tu n'entends plus que ça.
Ah oui, et si tu ôtes la roue (je sais que tu es maligne), le hamster jovial se trouvera une autre activité bruyante du style ronger ses barreaux (en les secouant de toutes ses dents). Laisse tomber, le rongeur est juste né pour te faire chier.
Les hamsters, c'est rien que des branleurs

Si ce n'était que ça, encore. Mais non, le rongeur est fragile, il ne faut pas le brusquer. Il ne sort pas beaucoup, et s'il sort, il est très rapide pour aller se planquer sous les lits, dans ton armoire, derrière les toilettes, bref, des endroits où tu adores aller trifouiller, allongée par terre, avec un nain qui sanglote derrière toi parce qu'il " a perduuuuuuuuuuuuu Tchoupi" (oui, le nain n'a pas grande imagination quant au prénom de l'animal).

Sache le, si tu commences à investir dans le rongeur, tu ne t'en sortiras pas. Parce que la première fois, tu prendras un meugnon petit hamster russe, toupetit, tout frêle, tout choupi, tout trognon, oh, tiens tout mort au bout de deux jours.
Ensuite, tu prendras le modèle au dessus (plus résistant), qui sera tellement porté par le nain qu'il finira par mourir d'une crise cardiaque (il mangeait trop de toute façon).
En désespoir de cause, tu décideras de prendre deux cochons d'inde, comme ça, s'il y en a un qui clamse, il en restera un, c'est déjà ça. Sauf qu'il ne peuvent pas se piffrer et qu'ils s'entretuent dès la première nuit (la cage est une scène de crime, "who are you, houhou, houhou).

Finalement, diras tu à la caissière de chez Jardiland en tendant ta carte de fidélité "je vais prendre un lapin, c'est plus costaud et c'est plus sociable". Que tu crois. Rambo (cette fois c'est le mâle, exaspéré par tous ces allers-retours chez Jardiland, qui a trouvé le prénom) grogne dès qu'une main s'introduit dans la cage, attaque le nain qui passe un petit doigt meugnon dans les barreaux et se casse dès que tu ouvres la petite grille métallique qui le sépare de la liberté.
Rambo, 2ème du nom. Qui n'en veut?

Pour terminer, un beau jour d'été, Rambo s'échappera dans le jardin et finira dans la gueule du chat du voisin qui jouera quelques instants avec son cadavre avant de le dépiauter sous les yeux du nain. Charmant. En même temps, ça débarrasse. Et tu te dis qu'un chat, c'est pas mal finalement. Au moins, ça bousille les taupes.

Un chat: Le chat, ah, le chat. Je pourrais t'en causer des heures de l'ami félin. J'ai dit ami? Pardon, le chat n'a pas d'ami. Le chat dispose. Explique cela au nain.
Le chat est très très meugnon quand il est tout petit. D'ailleurs la majorité des gens se sont fait lamentablement traquenarder par un petit chat aux yeux de chat potté.
Mais oui, tu sais, la visite chez une copine dont la chatte (pas de mauvaise blague silteplé, nous sommes entre gens de bonne compagnie) vient d'avoir des petits. Ils sont siiiiiiiiiiiii meugnons, siiiii petits, si choupiiiiii. Oh, là, celui là, il me léchouille le doigt, il se frotte contre le nain. Oh, le nain est ravi (et oui, le nain a 12 mois et voit une peluche qui s'intéresse à son odeur de lait). Allez, on le prend, ça lui fait tellement plaisir (et puis dans Famili, ils disent que c'est bon pour le nain d'avoir un nanimal). Erreur.
Le chaton est mignon, certes. Mais il griffe.Toi, le nain, ta moquette, tes baffles, ta housse de couette. Il fait pipi aussi.
Sur toi, le nain, ta moquette (il esquive les baffles) et sur ta housse de couette.
Il joue, beaucoup, avec tout sauf la petite mygale en poils que tu lui as offert. Avec tout, et surtout tes mollets quand tu as le malheur de passer dans le couloir pendant une de ses parties de chasse à la souris imaginaire. Tu me diras, quand c'est une souris imaginaire, ça va.
Mais lorsqu'à 6h30 du matin, tu descends pour faire le biberon du nain et que tu marches, pieds nus, sur un truc mou et visqueux (de bonnes viscères de souris quoi)...tu n'as qu'une envie, hurler (et gerber, et foncer te désinfecter le pied à la solution hydro-alcoolique, et suicider le chat par étouffement au shébon).
Un chat, c'est sympa, ça t'accueille (moyennement) en miaulant et ça se frotte à tes jambes langoureusement pour avoir son Shébon.
ton chat va forcément se retrouver comme ça si tu le laisses seul avec tes nains, et OUI, il va t'en vouloir 


Un chat, ça dort sur ta couette (parce que c'est tout de même mille fois plus confort que son vil panier en osier - qui t'a coûté un bras chez Jardiland). Et ça décide de dormir sur ta couette vers 4h du matin, et ça prend 15 minutes à s'installer en tournicotant mille fois sur lui même. Puis vers 6h (juste avant le lever des nains), ça décide de venir se laver les fesses près de ton visage. C'est propre un chat.
Un chat, c'est chouette, ça donne un ami au nain. Un ami un peu caractériel, qu'il ne faut pas trop trop emmerder, surtout en pleine sieste. Évite donc que le nain lui tire la queue, lui coupe les moustaches ou lui pique son Shébon. Sinon le chat risque de sortir les coussinets coupants. Et le nain va pleurer. Cela dit, un chat c'est classe, ça se vautre et ça te regarde d'un air hautain, ça donne donc au nain de vraies valeurs. C'est important.
Petit bémol cependant: c'est toi, et seulement toi qui videra la litière du chat (et qui ramassera ce qui est tombé à côté) puisque :
- le nain trouvera toujours que ça pue et que c'est beurk (ou qu'il n'a pas le temps et que c'est trop nul, ça c'est quand il est ado)
- le mâle te rappellera que la pauv' conne qui a craqué devant le meugnon chaton, c'est pas lui, c'est toi.

ah, oui, et essaye également de trouver une bonne poire qui pourra te garder/venir nourrir Mistigri pendant les vacances. Ce qui t'évitera de trouver un lieu de vacances clos (à moins que ton objectif secret soit de perdre le dit Mistrigri). Ce qui t'évitera aussi de te farcir (en plus des nains et du mâle) un boulet de plus qui fait rien que miauler et dégueuler sur le trajet des vacances.
L'achat d'un félin est un achat qui doit donc être réfléchi (en couple et en famille) parce que sinon, je te le dis, non seulement tu passeras toutes tes nuits avec un poids chaud sur les pieds, mais en plus tu videras des caisses de crotte, tout en remplissant des gamelles de pâté qui pue, et pour terminer c'est toi qui emmèneras l'hystérique de chat se faire détartrer les dents chez le véto (parce que tout le monde trouve qu'il sent la raclette de la bouche).

Lorsque tu auras, par mégarde, poussé Mistigri sous les roues du 4X4 du voisin et que tu auras expliqué aux nains que leur meilleur ami est parti vers une vie plus heureuse avec ses autres amis les chats, tu te verras obligée (toute maman culpabilisante que tu es) d'aller chez Jardiland, acheter un nouvel ami à ton nain.

Forte de toutes tes expériences, tu choisiras cette fois: un poiscaille. Au moins, un poiscaille, ça ne chie pas dans une caisse, ça ne griffe pas et ça ne s'emmène pas en vacances.

Attention car un poiscaille ne vient jamais seul. Sache le, il ne se déplace jamais sans son aquarium qui s'encalcaire et ses cailloux fluos, sans sa petite grotte et sa plante qui dépérit, sans son odeur dégueu qui finit par te prendre au nez dès que tu pénètres dans la pièce où loge le poiscaille. Au début, tu penses même que le nain a fait dans sa couche. Ensuite, tu réalises que c'est juste l'odeur naturelle de Bubulle.
Un poisson, franchement, mis à part si c'est la réplique de Némo (auquel cas tu peux monter un spectacle de dressage et démarcher pour des goûters d'anniversaire de nain), ce n'est pas franchement passionnant.
Je peux te parler des heures du poiscaille, sache-le, car je suis actuellement en passe de me débarrasser du mien.
Mon poiscaille ressemble à ça. Hein qu'il est juste nul?

Ne me critique pas. Vraiment pas. Je vais te raconter et tu vas même me faire un joli colis avec dedans de la mort-au-poisson.
Mon poisson à moi, enfin au nain, s'appelle Gros. Cherche pas, c'est le nain qui a trouvé son prénom.
Gros est un achat du mâle. Et oui, le mâle ne se contente pas d'aller chercher le paquet de croquettes de 20kg du toutou (ah bin oui, j'ai aussi un toutou, mais ça, je te raconte après), nan, nan, le mâle t'achète aussi un choli piti poisson que ça va sûrement faire plaisir au nain.
C'est certain que le nain est exastique devant le poisson. Il lui trouve un nom des plus ridicules, ici Gros.
Il remplit l'aquarium avec toutes ces meugnonnes et propres petites choses. Et zou, le poisson, dans sa maison.
Et ça y est. Le nain passera lui donner à manger de temps en temps. Enfin, il lui retournera la moitié du pot de flocons qui puent sur la tronche et le poisson (ne voyant plus le jour) deviendra obèse.
Gros, il est juste, comment te dire, il est là. Dans son bocal qui devient de plus en plus trûble. Et qui pue. Grave.
Limite t'as l'impression qu'un animal est venu crever dans ta cuisine. Ton odorat affiné (surentraîné grâce aux couches puantes des nains) repère rapidement l'origine de la puanteur: le poisson.
Et là, crois moi, le mâle ne nettoie pas l'aquarium (ni le nain d'ailleurs).
Never. Le bocal, ça fait 6 mois que je manque de dégueuler dedans une fois par semaine. Parce que déjà, il faut pécho le poisson avec sa petite épuisette. Le nain n'y arrive pas, tout ce qu'il réussit à faire c'est à t'éclabousser avec l'eauquipue. Donc, le nain, tu donnes l'épuisette et tu regardes (et tu apprends). Malgré l'once de fierté qui t'envahit lorsque tu arrives à capturer le frétillant poiscaille, tu ne peux t'empêcher de grimacer quand tes jolis petits doigts éfleurent la peau, enfin les écailles, de la bestiole lors du transvasement dans un bocal lambda.
Puis vient le récurage de l'aquarium. Personnellement, j'y vais au liquide vaisselle ou au vigor. Mon poisson est un warrior, ne t'en fais pas. La dernière fois, j'ai même essayé de nettoyer sa charmante demeure à la Javel. Gros a eu une petite hémorragie cérébrale bien vite résorbée (le fourbe)
Alors ne venez pas me dire que je suis terribeulement horribeul avec le poiscaille et que genre il faut lui changer l'eau petit à petit. Je SAIS. Mais sincèrement, cette odeur, je peux pas. Alors au moins, pendant 3 jours, il baigne dans une eau cristalline et se pavane dans sa grotte rutilante. Il est heureux Gros, je vous le dit.
D'ailleurs, la dernière fois, le mâle me dit, attendri: "il est gentil, hein, Gros".
J'ai juste failli mourir sur place.
Ah oui, il est très gentil, il me demande toujours comment s'est passé ma journée, il me fait la fête et il m'aide toujours à débarrasser la table.

En bref, le poisson t'oublies direct;  à moins d'être passionnée, d'avoir un sioupère z'aquarium avec la pompe et tout. J'en ai eu un, une fois, mais un poisson a été aspiré par la pompe et pour tout te dire, l'ôter n'a pas été une mince affaire.

Devant les difficultés croissantes que tu rencontres avec les animaux de compagnie (et pourtant, tu veux bien faire), je ne te peux que tu suggérer de laisser tomber et de prendre un tamagoshi. Ou un chien.
C'est bien un chien.

Enfin, nous, on a un chien. Le même que celui là, mais en plus gros.
Pour te dire, c'était notre premier bébé. Il a vite déchanté. Avant, c'était le chouchou.
Les nains l'ont bouté hors du canapé, et il est juste devenu notre toutou.
Avoir un chien, c'est chouette.
ça protège (t'es une trouillue? moi aussi), ça te force à sortir faire de l'exercice (enfin, ici c'est le mâle qui s'y colle), c'est gentil (sauf le mauvais caniche abricot de la vieille d'en face mais les caniches ne sont pas vraiment des chiens), ça joue (surtout avec tout ce qui n'est pas un jeu), et c'est vraiment sympa.
Le nôtre, c'est un labrador (ah c'est gentil ces chiens là, surtout avec les nains, hein ma bonne dame).
Oui, c'est gentil, en même temps au prix qu'on le paye, le toutou, il peut être gentil.
Entre les vaccins et les croquettes, entre les pipettes anti-puces et les joujoux à dépiauter, entre le collier fluo (pour le voir de nuit), la médaille avec son numéro de téléphone (au cas où il ne s'en souvienne plus), sa petite couette (pour faire dodo), et sa nouvelle voiture (pour voyager), le toutou coûte cher.
Énervant le nain

Ici, notre toutou a été à l'école des toutous (si si). A appris à s'asseoir, a se coucher (ça marche moyennement), à sauter les obstacles (les trotteurs de nain/le nain), à faire HALTE (à s'arrêter à la demande quoi) et à revenir (moué, pour tout te dire, un bon jeter de laisse vers le toutou a été le déclic). Ce qui fait de notre cher toutou, un labrador plutôt calme, plutôt sympathique, que le nain appelle "mon toutou" et qui adooore se rouler dans des renards morts. Mioumi.

Je sais que maintenant, tu es tentée, mais avant d'acheter ce meugnon petit chiot qui te fait envie, lis tout de même ces règles de base:
- un toutou vit en moyenne 10 ans. Soit 3650 jours. A raison de deux balades par jour, sache que tu vas devoir sortir au moins 7300 fois (dont la moitié dans le noir, le froid, sous la pluie, en bottes, avec la gerbe, le rhume et toute seule).
- un toutou est moins facile à faire garder qu'un chat. Pour la raison sus nommée
- il faut du terrain pour avoir un toutou (histoire qu'il planque le cadavre des peluches volées au nain)
- il faut un aspirateur new génération car tu vas pouvoir tricoter un pull pour chacun de tes nains vu ce qu'il perd.
- sache que les (rares) nuits où tes nains ne te réveilleront pas, ton adorabeul toutou ne manquera pas de dégueuler le contenu de la poubelle (dévorée dans la nuit) sur ta moquette.
- tu ne pourras pas partir en wikend à l'improviste chez Mickey par exemple. Puisque le toutou dégueule dans le space mountain (et qu'il n'est pas accepté à l'hôtel).

A part ça, le toutou est l'ami du nain. Il a compris que ce mini-maître ne mange pas très bien (et laisse tomber de la bouffe par terre), qu'il est le seul de cette (maudite) famille à lui renvoyer mille fois la baballe sans se lasser, qu'il accepte les bisous sans se passer le visage sous le jet d'eau en criant "mais c'est dégueulasse, beurb". Bref, le toutou aime le nain. Et le nain, avec sa peluche plus grande que lui, aime le toutou.
Cela dit, un conseil, attends que tes nains soient en âge de promener le toutou. Franchement, ça aide.

Voilà, je pense avoir fait le tour, ayant sciemment omis les zoizo (parce que c'est cro criste en cage) et les serpents (parce que ça fout quand même un peu les boules).
Mais partage, ami furettophile ou tortutophile, ta passion pour les zanimo. Enrichis le débat, d'autres te diront merci.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...