6 févr. 2010

Le portage pour les nuls

Un jour, avec mon amoureux, on a décidé de se reproduire, rapport au fait qu'on s'aimait, tout ça tout ça, et qu'on trouvait chouette l'idée d'élever un enfant ensemble. On a donc fait le nain.
Le nain, quand il est né, était le plus beau. Bien évidemment.
Comme je suis (ou en tout cas j'essaie) d'être une bonne mère, je n'avais pas omis de faire le nain avec deux poumons fonctionnels, et des cordes vocales.
Le nain, c'est trop un malin, et il a TRÈS rapidement compris comment on pouvait utiliser les deux premiers pour faire du bruit avec les deux dernières.
Genre dès que t'essaies de le poser loin de ton giron, accueillant certes, mais peu habitué à avoir un nain, aussi beau soit-il, scotché là 24h sur 24.
Au bout de peu de temps, j'ai compris que deux options s'offraient à moi:
1) Laisser le nain faire fonctionner ses cordes vocales à plein régime, et prendre des actions chez Audika, rapport au fait que mon audition allait en prendre un coup.
2) Accepter ma nouvelle condition physique, qui n'allait pas tarder à ressembler à cette photo, vu que le nain ne se faisait pas prier pour manger.


Jeune mère après quelques semaines avec son nain

Ne trouvant ni l'appareillage auditif ni le physique de Stallone très sexy, j'optais pour une troisième solution, le portage, qui avait l'avantage de me rendre l'usage de mes deux bras tout en préservant mon capital auditif.

Lors de ma grossesse, j'avais eu le temps de surfer longuement sur internet, et j'avais lu que les porte-bébés classiques, genre ça


c'était trop le mal, parce que le bébé est suspendu par " son entre-jambe" (aka ses parties génitales), que ça ne respectait ni sa position physiologique (en grenouille, avec les genoux un plus haut que les hanches), ni le dos du porteur. Bref, vade retro le porte bébé classique qui a servi à tant de parents, c'était nul, archi-nul, c'était out.

Ce qui était in, par contre, c'était le portage en écharpe:
car comme on le voit absolument pas sur cette image, le bébé est en position grenouille, son dos est arrondi, le poids est réparti sur les épaules du porteur, mais pas que: aussi sur son dos et ses hanches.
L'écharpe de portage avait plus plein d'arguments trop de la balle: déjà, tu peux porter ton nain jusqu'à un âge/une taille avancé(e) (15kg soit trois ans pour les plus aventureux). Ce qui laisse de la marge par rapport au porte bébé classique, qui ne sert pas très longtemps (5-6 mois maximum), surtout quand on hérite d'un modèle de nain maousse costaud, option hiver et donc avec combi-pilote qui lui donne rapidement un air saucissonné.
Et puis, avec l'écharpe, plein de façon de porter: devant, sur le coté, dans le dos, allongé.
Bref, c'était l'achat à faire.

Je n'ai peu de résistance, j'avoue,à tant d'arguments, et j'avais donc investi dans ce qui semblait être LE truc à avoir.
Je l'avais même emportée à la maternité, c'est dire comme j'étais convaincue du caractère indispensable de l'accessoire.

Sauf qu'en fait, faire les nœuds, même avec le manuel et la dame si sexy qui fait office de mannequin, c'est pas si simple.

L'écharpe était donc rangée bien sagement, jusqu'à ce que mon nain hurleur option scotché-aux bras-de-maman, me fasse retenter l'expérience.
Et là, miracle, après quelques conseils avisés de mamans porteuses, je parvenais à maitriser le dit-objet, et à pouvoir ainsi récupérer un minimum d'autonomie.

Par la suite, j'ai découvert plein d'autres chouettes façon de porter, et comme je suis trop sympa à mes heures, je vais les partager avec vous (bientôt).


5 févr. 2010

keskecékecetruk?

J'ai un nain modèle "couillu".
Fan de voitures donc. (Et de camions, et de bus, et de motos, enfin de tous les trucs avec des roues et si ça fait du bruit en plus, c'est trop le bonheur.)
Avant d'avoir un nain, j'avais lu Simone de Beauvoir "on ne nait pas garçon ou fille, on le devient", ou comment l'éducation contribue à rendre sexué et à inclure dans des stéréotypes genre "nain couillu devant son établi" et "naine à couettes devant sa mini-table-à-repasser-comme-maman" et la féministe en moi adhérait vachement à ça. C'était décidé, mes nains couillus auraient des cuisinières et mes naines à couettes des gros camions. J'ai pas de naine à couettes, mais le nain a une cuisinière. Qu'il adore.

Sauf qu'en fait, le nain modèle couillu est bel et bien livré de série avec "aime les trucs avec des roues qui font vroum-vroum". Et vlan pour Simone de Beauvoir, qui soit dit en passant avait des tas d'idées sur les nains mais n'en n'avait pas à elle. Elle n'avait pas pu donc expérimenter de visu le nain de sept mois qui voit pour la première fois une petite voiture et qui fait "vroum-vroum" de façon spontanée, ou qui s'extasie: "beau beau" devant le camion poubelle, ou qui commente chaque bus qui passe " le bus, le bus" avec un air ravi (mères de nains couillus, je sais que vous me comprenez)


Bref, à la maison, nain modèle couillu hyperactif oblige, nous avons donc plein de trucs avec des roues, dont le but officiel est d'amuser le nain (le but officieux étant de le fatiguer, ce qui marche moyennement. Mais c'est une autre histoire.)
- Un vélo tricycle que toi parent tu peux pousser sans te casser le dos grâce à la petite canne qui va bien,
- une draisienne (cf le chouette article ci-dessous), qui fait comme un vélo de grand et que le nain enfourche fièrement,
- une trottinette que c'est rigolo, mais encore plus si tes parents te poussent dessus,
- et pas moins de DEUX porteurs.

Ouais. Deux.
Mais pourquoi donc deux, me direz-vous?

Parce que le premier, j'avoue, je l'ai surtout acheté pour moi. Oui bon, pas pour monter dessus, hein, mais parce que je le trouvais trop choupi avec sa petite bouille ronde et ses couleurs vives.



Le nain, il le trouve trop beau aussi (quel bon goût, ce nain). Mais surtout je pense parce qu'il a 4 roues.
Le verdict: ce porteur est beau MAIS: il est assez lourd, il est moyennement maniable, il faut déjà être assez grand pour monter dessus.
Cela dit il plait beaucoup au nain quand même.

Et puis je suis tombée sur ça:


Le wheely-bug.
Et le wheely-bug, c'est trop un jouet qui déchire.
Le concept: une base en bois hyper solide, une forme toute ronde recouverte de matière type cuir (ou simili cuir) douce et antidérapante, un arceau pour se tenir, et 4 roues MULTIDIRECTIONNELLES.
Et c'est là qu'est toute la différence. Parce qu'avec ces 4 roues, le wheely-bug tourne hyper bien, y compris sur lui même, et le nain va pouvoir aller vite, tourner vite, faire des simili dérapages, le tout en étant super stable. Le nain s'éclate.
Des fois, quand je vois le nain sur son whelly-bug, j'aimerais bien redevenir naine. Et ouais. (Parce que le wheely-bug marche aussi si tu as un nain option "couettes".)

En plus, comparativement à un porteur "classique", le wheely-bug prend peu de place. Et cerise sur le gâteau, il existe en deux tailles: un-trois ans et deux-cinq ans.

Si vous voulez voir plein de nains qui s'éclatent avec leur wheely-bug et que vous ne craignez pas la pointe de jalousie qui ne va pas manquer s'emparer de vous, il suffit de cliquer.

4 févr. 2010

Mon premier biclou

Tim est un cascadeur, un aventurier, un vrai de vrai. Il a donc besoin d'un biclou digne de ce nom.
Adieu tricyle aux roulettes en plastique qui réveille tout le village le dimanche matin aux aurores.
Bienvenue à la draisienne, le premier vélo de Tim, dont je viens vous faire l'apologie parler tantôt.

Pour les raisons sus-mentionnées, nous avons décidés, le papa de Tim et moi même, de lui offrir un nouveau vélo pour ses 2 ans. Mais puisque nous sommes des bobos-chics (casual et trendy à la fois), nous avons opté pour un super biclou. Un biclou sans pédale. Ouais. Même que c'est celui là, le bleu...


Quel intérêt me direz vous?
Apprendre l'équilibre. Tout seul, sans les roulettes.
Le principe est simple. L'enfant est assis sur la selle et ses pieds touchent le sol. Il avance (vite, surtout en descente) avec ses petits petons (comme il le ferait sur un porteur) et apprend ainsi à contrôler son équilibre (s'il lève les pieds du sol).
Bref, il gère tout seul ses sensations, sans avoir les roulettes en aide.
Il existe des modèles avec freins, nous en avons un sans. Evidemment, les chaussures prennent un peu, mais nous trouvions que le frein...ça faisait une chose de plus à gérer.
Bref, normalement, si tout se passe bien, un enfant qui utilise la draisienne (c'est le nom hyper scientifique du vélo sans pédales) peut faire du vélo avec pédales sans passer par l'étape roulettes. Yes!

A partir de quel âge?
Nous avons donc offert ce mirifique vélo à notre fils pour ses 2 ans. Soyons honnêtes, au début, il restait debout au dessus de la selle et avançait à petits pas. Et n'y voyait AUCUN intérêt.
C'est cet été qu'il a commencé à poser son petit popotin sur la selle et à avancer en poussant le sol. A 2 ans et 4 mois donc.
Maintenant, il maîtrise grave. Il arrive à aller vite (au grand bonheur de ses parents qui trouvent qu'ENFIN, on avance en promenade) et à freiner (voir ci dessus l'allusion aux avants de chaussures déglingués).
Il ne lève encore pas trop les pieds, peur de tomber, mais il se débrouille bien.
Je dirais que c'est idéal vers 2 ans et demi donc. Avec LE CASQUE, bien entendu, qu'on ne quitte plus, même pour dormir (si si, c'est l'accessoire mode).

Comment bien choisir?
Tout dépend de :
- votre budget
- le caractère de votre enfant
- votre mode de vie
- votre nombre d'enfants

On trouve des modèles à partir de 50 euros environ et jusqu'à 150 (voire plus).
Evidemment, les différences se font sur la qualité de l'animal: bois/métal/plastique, sur les roues (en pneu plein ou gonflable), sur la taille (ajustable ou non).
 La chose la plus importante : la taille. Et oui, beaucoup de vélo ont une taille minimale qui est déjà bien haute pour un tout petit. Pour savoir quelle taille choisir, il vous faudra mesurer la distance entre le sol et l'entrejambe de votre nain. Ensuite, vous pourrez choisir un vélo donc la selle s'abaisse jusqu'à cette taille. Le site Cenetis (qui vend aussi des vélos) propose un comparatif qui n'est pas mal. Vous vous rendrez compte que peu de vélos conviennent à des petits de 2 ans. En tout cas, pas les moins chers, évidemment.

Pour le matériau choisi, à vous de voir. Si vous vivez en ville et que vous êtes, vous aussi, un super bobo écolo, je vous suggère un modèle en bois. Le poids est sensiblement le même qu'un vélo en métal et il sont généralement très beaux. On peut trouver des modèles à partir d'une soixantaine d'euros. Inconvénients: pour une utilisation plus rurale dirons nous, le bois est un peu salissant et moins évident à nettoyer. Il ne fait pas très sportif mais plutôt chic.

Les roues. Alors là, ça n'a l'air de rien, mais des roues qu'on doit regonfler tous les dimanches avant de sortir, ça gonfle, c'est le cas de le dire.
Nous avons opté pour des pneus pleins. Ouais. Et même que c'est bien de ne pas se poser la question : "mais où c'est que j'ai mis la pompe?".


La qualité. Un cher? Un pas cher?
Toujours la même question pour chaque achat. Un super poussette canne qui me fera les trois? Une toute pourrite que je jette si elle casse?
Là, j'avoue, je ne peux que partager mon expérience: j'ai fait moitié moitié. La qualité mais pas le luxe. Le modèle que nous avons choisi nous a coûté 75 euros. C'est déjà pas mal je trouve. Mais nous avons 2 nains. Au moins. Et les balades en forêt dans la boue n'aident pas à la préservation du biclou, loin de là.
En revanche, si vous n'allez pas faire de vélo souvent, si vous n'avez qu'un nain, et si vous ne faites pas de cascades, je pense qu'un vélo sans pédales basique convient.



En conclusion: 
Ce vélo est un des meilleurs achats que nous ayons fait. Il est chouette et il est utilisé. Les balades sont plus joyeuses, plus rapides surtout, et le nain dépense de l'énergie (ce qui n'est pas pour déplaire à ses parents, rapport à l'heure du coucher). Tim va sur ses 3 ans et ne s'en lasse pas, il va de plus en plus vite et maîtrise de mieux en mieux son équilibre.
J'imagine qu'à un moment, cela ne sera plus suffisant et qu'il faudra investir dans un biclou à pédales, mais pour le moment, tout roule (d'ailleurs il existe des modèles sur lesquels on peut ajouter les pédales).


En prime, un lien proposé par une lectrice, bebeok : des protèges godasses pour le freinage :) c'est laid, évidemment.

28 janv. 2010

Le roi des papas




Pas besoin d'en dire plus que les paroles....chez nous c'est validé!!

(Chuchotements)
- Bibi, le v'la !
- L'ours qui pète !

Bonjour les enfants
Si je suis si fripon-pon
Et aussi si glouton-ton
C'est que les saucisses sont un souci pour mon bidon

(Chuchoté : quel crétin)

L'haricot de mouton-ton
Tout le monde trouve ça bon-bon
À part les petits moutons-tons
(ouais t'as raison)
Et les haricots à ton tonton

REFRAIN
L'ours qui pète et qui rote
Jamais deux fois sur la même note
C'est un sacré prout-en-train
Jamais deux fois le même refrain

À vous

Ce que j'aime dans le jambon-bon
Ce sont les petits oignons-gnons
Quand c'est pas la saison-son
Je mange des salsifis
Les artichauts bretons gnons
Ça fait du bien au bi (devine !)
Ça aide à faire des petites cham (pignons !)
Des jolis sons dans mon cal (-çon)

REFRAIN

Sauf ici bien sûr ; mais là on est si bien

Chœurs
L'ours qui pète et qui rote (oh le crétin !)
VM : allez les enfants
Jamais deux fois sur la même note
VM : venez plus près
Est un sacré prout-en-train
VM : non pas toi !
Jamais deux fois le même refrain
Enfant : tant mieux tu pues
(Euh Bourguignon il est con-con)

Champignon goût gnon-gnon
VM : bien !
Klaxon pouet-pouet
VM : bravo !
Et gros crétin d'ourson
VM : ah ça non

REFRAIN (ad lib)

VM : Sales mômes



Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit. Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.

26 janv. 2010

Move your body at home


Je suis une maman. J'ai donc 5 kg de trop et absolument pas de temps (ni l'envie) de sortir dans le froid glacial (ok j'exagère) pour aller bouger mon délicat fessier sur des rythmes endiablés de 20h à 21h.
J'ai donc testé pour vous, mesdames aux délicats fessiers et aux abdominaux quelque peu ravagés par un nain squatteur, quelques DVD de gym.

A savoir: OUI on a l'air nouille devant un DVD de gym. C'est évident. Mais franchement, peu importe. Au moins, personne ne nous reluque en se disant "au moins, je suis moins pire qu'elle" ou encore "purée, elle ne s'est pas épilée" ou encore "ohlàlà, son tshirt de gym est tout dégueu" (oui, c'est le même que celui qu'on met pour porter le nain baveux de lait).
Donc, avantages des DVD: on le fait quand on veut, on s'arrête quand on veut. Personne ne nous regarde d'un air (au choix) hautain, désolé, dégoûté. Les DVD durent en moyenne 1h, ce qui permet de faire un bon cours, normalement assez efficace.

  • Quelques sélections INTERNET pour commencer:

- En ligne, j'ai trouvé quelques cours sur Dailymotion dans ce genre : http://www.dailymotion.com/video/xa8vpn_fessiers_sport mais perso je trouve que ça fait un peu pitié :)

- Le mieux, pour moi, ce sont les rediffusions des émissions proposées par la chaîne Direct 8. Si vous avez le temps (et la télé), les cours de gym (Gym Direct) sont à 6h (youhou) mais vous pouvez les enregistrer cela dit.
Sinon,vous pouvez, sur internet, les revoir, encore et encore. Comme ici, le cours du 17 janvier: http://www.direct8.fr/video/gym-direct-du-17-01-10_18-01-10/

Je trouve ces cours de gym très chouettes, pas trop difficiles (ce qui permet de reprendre tranquillou le sport) et surtout pas trop stressants. Les commentaires sont correct, la petite jeune fille est trop mince, mais les figurants sont sympathiques (gniark).
Bref, pour celles qui ont envie de s'y remettre, et de faire chaque fois une séance différente, c'est un bon truc.

  • Les DVD move your body

Il y en a pas mal.




Ceux de Cindy Crawford sont un peu vieillots mais efficaces. Oui, on la déteste quand elle nous dit que c'est bon pour la cellulite (elle est où ta cellulite gr....asse..??)
mais bon, soyons honnêtes, elle est assez sympa et on travaille vraiment.
La dernière série de fessiers, par exemple, seule, sans Cindy, on ne l'aurait pas fait.
Là, on se sent un peu obligée.



Mes préférés: ceux de Jessica :)
Alors il y en a pour tout les goûts: Abdos fessiers, Body Sculpt, Stretching, Step, Aérobic.
Mes préférés: Abdos fessiers. Ma soeur m'a entraîné dans une séance avec Jessica...et pfiou. Ok, on bosse. Vraiment. Le rythme est soutenu, 1h, et on sue. Les commentaires sont un peu niaiseux, comme toujours, mais on a vraiment l'impression d'avoir fait du sport.




En vrac, quelques autres DVD, pas testés par moi même mais qui ont des avis positifs un peu partout.
A vous de compléter si vous en avez essayé d'autres.



Les abdos fessiers de Gisèle Godiane (qui m'a l'air fort sexy ma foi).





Le Kickboxing de Kathy Smith, très bien critiqué (mais je ne suis pas fan du kickboxing, j'avoue, et je trouve qu'ils ont l'air un peu nases sur le dvd...)






L'Absolutely Fit de Kathy Ireland (faut il s'appeler Kathy pour être musclée et ne pas avoir l'air trop cruche en caleçon moulant?)



Et le Nancy Marmorat (1 semaine pour être en forme) qui a la particularité de proposer des séances de 10 minutes. Une pour chaque jour. Je pense que cette solution peut être pas mal lorsqu'on travaille.
10 minutes, c'est rien ça.




Voilou...yapuka.

23 janv. 2010

Le nain attend un petit frère.

J'ai un nain. Et un deuxième qui pousse dans mon ventre.
Le nain, quand on lui a appris la nouvelle, il était pas trop jouasse.
Le problème, c'est que mon nain à moi, le langage, c'est pas trop son truc. Difficile donc de savoir ce qu'il en pense et les émotions que ça lui procure (sauf bien sûr quand il a pointé mon ventre du doigt en disant "veux pas bébé". Là c'était assez clair.)
Donc on a investi dans tout un tas de livres qui parlent de maman, de bébé, de grand-frère ou de grande sœur. Ça pullule sur le marché, faut croire que la majorité des nains sont pas content-content d'avoir un autre nain dans la famille. En tout cas au début.
Donc voici ma sélection à moi de livres pour nain qui va devenir grand-frère ou grande sœur.

D'abord celui-là: Maman pourquoi tu m'aimes, de l'excellente Stéphanie Blake.

De loin mon préféré. Et celui du nain aussi.
Le problème c'est qu'il n'est plus édité, bon c'est un détail. Mais si vous le trouvez dans une brocante, sur ebay ou je ne sais où, foncez les yeux fermés, c'est un bijou.
Un dialogue tendre entre une grande sœur et sa maman. "Maman, pourquoi tu l'aimes mon petit frère?" "Parce que c'est mon bébé" "Mais tu sais c'est tout petit riquiqui les bébés, et moi, je suis très grande". S'en suit une longue liste de tout ce qu'elle sait faire (faire de beau dessins, jouer de jolies chansons, presque faire ses lacets toute seule etc etc etc) et que son petit frère ne sait pas faire. D'accord lui dit sa maman, tu sais faire tout ça, et je suis très fière de toi mais... "je t'aime parce que tu es toi."
Ou comment en 8 mots rassurer un enfant.
A lire et à relire sans modération.

Dans les indispensables, il y a aussi "Et dedans il y a" "Et après il y aura" de Jeanne Ashbé.


des petits livres illustrés de façon douce, avec plein de rabats (les nains adorent), sur un même principe: en trois parties et à partir d'expériences de tous les jours de la vie du nain, le livre ouvre sur la grossesse ou l'arrivée du bébé.
Exemple: Partie 1: Quand on peut ouvrir pour voir dedans: qu'y a-t-il dans le cadeau? Un doudou. Partie 2: il y a des choses, il ne vaut mieux pas les ouvrir pour voir dedans: Qu'y a-t-il dans la télévision? Ouh là là c'est compliqué! Partie 3: Le ventre de Maman quand s'annonce un nouveau bébé, on ne peut pas l'ouvrir pour voir dedans mais... Et s'en suit des rabats avec le bébé qui grandit.
Même chose avec "Et après, il y aura", qui traite plus spécifiquement de l'arrivée du bébé. Avec un message fort: après, quand le bébé sera né, certaines choses vont changer. Et d'autres pas...

Autre livre plébiscité ici: Bébé Cadum de Stéphanie Blake, encore.


Ou les aventures de Simon, alias Superlapin, 3 ans.
Simon joue. Il a fait la plus grande fusée du monde avec ses cubes. Il est peinard. Il enfourche son bolide (aka son tricycle) pour une chevauchée intrépide mais badaboum! La fusée s'effondre. Chuuuuuuuuuut, lui dit sa Maman, on a un tout petit bébé à la maison. Simon va voir l'intrus: "Rentre chez toi, espèce de Bébé Cadum!" Et puis Simon réfléchit "Ça fait déjà trois jours qu'il est là... Peut-être qu'il va rester pour toujours? Mais c'est horrible! C'est affreux! Moi, j'en veux pas! S'il reste je fais caca partout!" Par la suite évidemment, Simon va découvrir qu'avoir un petit frère, c'est chouette aussi, surtout la nuit.
Un livre qui permet à l'enfant de dire et d'exprimer ses réticences face à l'arrivée d'un autre enfant. Adoré ici.

Évidemment, il y a plein d'autres livres traitant du sujet qui sont très bien. Évidemment on en a d'autres, mais ils sont moins appréciés par mon nain. Citons tout de même:
un très joli livre sur un petit garçon qui sait bien, lui, pourquoi sa maman a un gros ventre: elle a avalé un ballon! Plein de poésie et de tendresse.



Bébé se trouve tellement bien dans le ventre de maman qu'il n'a aucune envie de sortir: c'est normal, Madame Bontemps, c'est le nom de la maman, ne cesse de dialoguer avec son bébé. Toute la famille, grand-parents, frère, sœur, tente de convaincre Bébé de sortir. En vain. Il y a pourtant une chose, toute simple, qui le fera changer d'avis et c'est son Papa qui a la solution...

Michaël, sa poupée, son bateau, Toutou et plein d'autre choses aiment plus que tout se blottir contre maman, sous la couverture d'élan, et en avant, en arrière, en avant, en arrière...ils se balancent. Mais quand le bébé se réveille, Michaël trouve qu'il n'y a plus assez de place pour qu'il vienne les rejoindre. Plus assez de place? Mais si! Il y a toujours de la place sur les genoux de Maman...
Un livre pour plus grands.

Des livres pour les nains.... Mais pas trop en fait.

J'adoooooooooooore acheter des livres pour mon nain. J'aime passer des heures à fouiller dans ma librairie préférée, dénicher des petites perles, connues ou pas, anticiper le plaisir de mon nain quand il va découvrir l'objet, et notre plaisir commun à lire, relire et re-relire et re-re-relire le dit-objet.
Mais des fois, je tombe sur des trucs pour nains qui sont en fait trooooooooooooooooop chouettes pour moi.
Par exemple ça:


La première fois que je l'ai lu, j'ai été émue. La deuxième et la troisième fois aussi, du reste.
Depuis, je l'offre en cadeau de grossesse/naissance parce que je suis rien qu'une fille qu'aime bien voir les yeux des autres s'embuer.
Donc," La première fois que je suis née", pour vous raconter un peu, c'est un livre sur toutes les premières fois au fur et à mesure que la vie s'écoule. La première que je suis née. La première fois que j'ai entendu mon prénom. La première fois que j'ai mis un soutien gorge. La première fois que je l'ai vu. Etc. Une page, une première fois, et un dessin en face.
C'est drôle, c'est fin, c'est émouvant, et comble de bonheur, c'est bien écrit.
Exemple:
"La première fois que j'ai ouvert les yeux, je les ai fermés aussi tôt. J'ai pleuré. des mains m'ont soulevée dans le ciel et m'ont posée entre deux montagnes de lait. J'ai arrêté de pleurer. Et j'ai ouvert les yeux pour la deuxième fois de ma vie. J'ai vu la lumière la plus douce du monde: c'étaient les yeux de ma maman."
"La première fois que j'ai vu papa, il pleurait. Mais il avait aussi un immense sourire. il me regardait comme s'il me voyait pour la première fois. D'ailleurs, il me voyait pour la première fois."
Voilà pour les deux premières pages.Il doit en avoir une petite centaine au total, toutes faites de premières fois d'une vie... ou presque. "La première fois que j'ai joué au foot, c'était toute seule. J'ai gagné."
Il a bien sûr la première fois ou elle met un soutien gorge, tellement vraie, le premier baiser, le premier chagrin d'amour, et puis.... la première fois ou elle attend un enfant. Mais je vous laisse découvrir ça par vous même.
Bon, je m'arrête là, j'espère vous en avoir dévoilé assez pour foncer vous procurer ce petit bijou de tendresse et de poésie, parce que la première fois qu'on le lit, on a les larmes aux yeux.

22 janv. 2010

La Peuto. Enfin la ptite Taupe

La Petite Taupe où comment un truc qui date des années 1970 plaît à un nain de 2007.
La Peuto, donc, rebaptisée ainsi vous l'aurez compris, est née d’une commande au dessinateur tchèque Zdenek Miler d’un film d’animation sur la fabrication de vêtement.
C’est ainsi que la petite taupe (en tchèque, taupe se dit “krtek”) a fait ses premiers pas à la recherche de la salopette de ses rêves (pleine de poches) et la fabriquant lui-même avec l’aide des animaux de la forêt…
Depuis, le petit animal a fait son chemin pour de venir une star dans son pays d’origine où il est décliné sous toutes les formes possibles: films, livres, peluches, gadgets, vêtements, linge de maison...(extrait du site).


Pour nous, c'est un dessin animé vraiment très désuet, assez poétique et sans Petit Ours brun ou Tchoupi, ce qui n'est pas négligeable.
En plus, pas de blabla inutile, la taupe étant tchèque, elle ne nous abreuve pas de considérations stupides et moralistes sur la télévision, la politesse, la sieste, le pot...etc.

Chez nous, on aime. Surtout l'épisode avec la voiture.
De mémoire, ce n'est pas excessivement cher (10 euros)
A partir de 15-18 mois.

La baignoire shantala

Quand bebe nait, il est tout rose, tout beau et il sent bon le bebe. Mais apres quelques explosions de couches et des regurgitations qui vous ont flingue votre plus beau pull, il faut se rendre a l'evidence: bebe a besoin d'un bain.

Et c'est la que l'affaire se corse.

Si vous n'avez dans votre maison ou appartement qu'une baignoire, vous comprendrez vite que meme si se mettre a 4 pattes pour enduire un nain gigotant de savon et le rincer est un bon moyen pour faire bosser vos abdos abandonnes pendant 9 mois, c'est aussi un exercice perilleux pour votre dos (qui a lui aussi ete soumis a rude epreuve recemment). En plus, a moins de vivre proche de l'equateur ou d'avoir une facture de chauffage aussi elevee que la pile de linge a repasser, vous redoutez surement que bebe ne prenne froid pendant le bain avec les 2.5cm d'eau requis pour ne pas qu'il se noie.
Voici la solution a vos problemes:

La baignoire shantala.



Honnetement, c'est un seau ameliore. Mais je dois avouer que je l'aurais bien eu pour mon nain. et que je ne regrette absolument pas cet achat pour ma naine.


D'abord, on peut la poser ou on veut, sur un plan de travail en hauteur (securise, bien entendu). J'avoue, je mets la mienne sur la cuvette des toilettes (oui, ma salle de bains est un placard avec eau courante) et je m'assois sur le rebord de la baignoire, avec le savon (sans paraben, of course) et la cape de bain a portee de main. Mon dos me dit merci.


Ensuite, bebe a de l'eau jusqu'au torse lorsqu'il est dans la baignoire, mais sans risque pour lui de mettre la tete dans l'eau (enfin, surtout a partir du moment ou il sait tenir sa tete). La position assise qu'il prend dans cette baignoire et la sensation immergee lui rappellent sa vie in utero (enfin ca, ce sont les fabriquants qui le disent, la naine n'a que 2 mois et ne parle pas encore). Tout ce que je sais, c'est qu'elle se marre quand elle est dedans.

(c'est pas ma naine mais il/elle aime aussi) .





Les +:

Pas besoin d'etre contorsionniste pour donner un bain a bebe.

Bebe a bien chaud pendant tout le bain.


Les-:


Sa taille: vu que mes enfants jouent plus dans la categorie basketteur/rugbyman que danseuse etoile, j'ai un peu peur que la baignoire soit trop etroite avant que ma naine ne sache se tenir assise.

Il faut le coup de main pour soulever bebe et lui nettoyer les parties intimes.

Conclusion:

Un bon investissement (moins de 20 euros) si vous n'avez pas de baignoire/table a langer.

Le poisson rouge



Un site internet dedié à l'enfant, au tout petit même. Sans paroles, sans texte, sans pub.Juste des activités pour apprendre à cliquer, à déplacer la souris. Un pantin de bois à faire bouger, un accordéon à faire fonctionner, des poupées russes à ouvrir, une chorale à diriger...le tout avec un clic gauche.



Des formes, des couleurs, de la musique, une partie "arty" avec un petit musée.
Un site éducatif mais très ludique.

En bref, un site sympa pour les tout petits.

A partir de 2 ans et demi.

20 janv. 2010

l'imagerie des tout-petits

Moi aussi, moi aussi, je me lance !

Je viens vous conter fleurette de quelques bouquins de la bibliothèque de mon grand ! Il en a moult, mais une série de livres fait sa part belle du côté de son bazar : l'imagerie des tout-petits.

premier bon point : la résistance des bouquins, primordial pour moi qui vénère les livres et ne supporte pas de les voir abîmés (et avec un monstroplante et son petit frère baveur, c'est pas gagné d'avance!). La couverture peut être grignotée et/ou mordillée, elle tient bon et s'en sort avec les honneurs (et les traces des dents!). Les pages, cartonnées, sont assez solides aussi. Il n'y en a qu'une qui a capitulé sous les assauts des doigts du grand, qui a tout simplement arraché la première couche, celle avec les images ! Mais elle n'est pas partie en lambeaux et si je trouve un peu de temps, j'aurais peut-être l'occas' de la recoller sur le carton!

deuxième bon point : le côté pédagogique. Les personnages ont de bonnes bouilles, il y a plein de détails mais rien n'est surchargé, l'enfant peut facilement retrouver des objets ou reconnaître une action. Voire même s'identifier ! Et de bonne dimension, ni trop grand pour leurs mimines, ni trop lourds, le top !

troisième bon point : le prix ! 8€ pour des livres qui durent et qui peuvent être lus à différents niveaux: d'abord les images et ensuite les histoires !

Je n'ai pas toute la collec'. (oups, pardon, mes fistons n'ont pas la collec'!), mais voici ceux qui trônent dans le salon:

1) Attendre un bébé
Premier achat, pour expliquer au grand qu'il y aurait un plus petit: la grossesse, la maman qui est fatiguée, qui mange ou a envie de faire pipi, les préparatifs, les ressentis du bébé dans le ventre, le départ à la maternité, la naissance, la rencontre, tout y est ! Avec des images sur les bébés allaités ou biberonnés, tout seul ou jumeaux, en couveuse ou dans les bras de maman, toutes les situations peuvent être abordées et cela me semble supercomplet ! Mon fils a beaucoup aimé lire le "livre des bébés" avec nous pendant ma deuxième grossesse, et même après! On a pu reconnaître la maternité, se souvenir du gros ventre et encore aujourd'hui, il aime revenir dessus!

2) Attention, bobo !
Même veine, avec des situations très complètes ! Cela montre bien qu'il y a beaucoup de situation dangereuses et qu'il faut faire attention. Pour sensibiliser le petit à mettre ses pantoufles pour que ça fasse moins mal quand il se prend le pied dans la table basse, pour éviter qu'il ne finisse les verres d'alcool des parents partis se coucher avant de faire la vaisselle, pour éviter de donner de grands coups de jouets sur la tête des autres ou de planter sa fourchette dans l'oeil de son voisin...
Le problème, cependant, c'est que cela peut donner des idées aux enfants qui n'avaient pas pensé à jouer à cache cache dans les placards ou dans le lave-linge... Il faut donc faire attention (aux bobos) et à l'imagination de nos petites têtes blondes mais au bout d'un moment, ça marche !


3) La maternelle
Pour préparer les parents et les enfants à l'entrée à l'école ! Tout y est fidèle ! à croire qu'ils se sont inspirés de la classe de l'école de mon petit village de campagne pour illustrer ce livre ! le premier jour, les parents qui restent, les enfants qui pleurent, la récré, la maitresse qu'on écoute, la cantine, la sieste, les mini-toilettes, la pâte à modeler, le spectacle de Noël ! C'est vraiment très bien fait et mon grand a passé son été dessus ! et en septembre, comme un grand, il a fait comme dans le livre !

4) et 5) La mer et la nature
Ce sont des cadeaux de Noël. Un peu récents, on n'a pas encore bien eu le temps de les maîtriser. Mon grand commencerait-il à être un peu grand pour ces livres, à bientôt 3 ans? Pourtant, ce sont des bouquins un peu différents des trois autres, car ils ne décrivent pas des situations, mais des lieux, avec beaucoup d'images et de détails. Ce sont de véritables imagiers ! Assez pratiques aussi pour les parents, pour faire la différence entre les bigorneaux, les patelles, les palourdes et les praires ! ça enrichit beaucoup le vocabulaire de tous !













J'attends encore un peu que mon grand soit plus discipliné avec les livres et ne les abîme pas systématiquement pour passer au niveau du dessus !

18 janv. 2010

L'imagier des instruments




Zou, je me lance et vous donne mon avis sur le très sympathique "Imagier audio des instruments" car non, non, non, nous n'écoutons pas que Chantal ! J'étais à la recherche d'un support ludique pour initier les oreilles de ma fillotte et j'ai découvert cet imagier.

Il se présente sous la forme d'un bouquin cartonné et pas moins de 14 instruments y sont représentés ! A chaque page, les paroles de la comptine, les mimes a reproduire (enfin soit dit en passant pas besoin de dessins pour savoir mimer "je joue du violon, je joue du piano"!) et un joli dessin.

Points positifs : les comptines sont courtes, les mélodies restent bien dans la tête et sont plutôt agréables à écouter. Et puis, c'est Rémi la star des petits (dixit le livre) himself qui chante.

Points négatifs :  la qualité du son des instruments est un peu moyenne et on peut regretter le fait que chaque instrument ne soit pas isolé même si on l'entend de manière très distincte.

Voilà. Ma fille adore. Elle chante, mime et danse à chaque écoute.
Elodie

De la zizique maman

Mon chéri est absolutely CONTRE toute forme de musique niaise dans SA voiture.
Donc exit Henri Dès, Anne Sylvestre et compagnie.
Bonjour Muse, M, Delerm et les BB Brunes (ça c'est pour moi).

Un seul CD fait exception: Aldebert.

Je trouve que les chansons sont très sympas, pas demeurées et ne faisant pas intervenir d'animal stupide jouant du violon.
Vous pouvez écouter des extraits sur son site : http://www.aldebert.com/

Moi j'aime.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...