19 juin 2014

Corps et bienveillance

Nous sommes à Noël 2013.
Je pèse 74,9 kilos (notez que je ne suis pas arrivée aux 75) et je ne dors quasiment pas.
Nous sommes en décembre, Nano va avoir un an et j’ai pris du poids, trop de poids alors qu’elle ne grossit pas. J’ai pris du poids comme un rempart à la fatigue, à la crise, à la dépression. Je mange pour tenir le coup, pour me protéger, pour être forte.

Je passe mes nuits sur le canapé assise, avec Nano qui pleure, se rendort, se cambre, hurle de nouveau. Je passe mes soirées à ne pas manger, à supporter les questions, les remarques, les interrogations. Les « elle a l’air bien en journée, pourquoi elle ne dort pas ? » (sous-entendu « et si tu la laissait un peu brailler non ?).
Je peux prendre mon ventre à deux mains, j’ai envie parfois de l’arracher, j'en pleure, je me dis que je n’ai qu’à jeter tous mes vêtements en 40/42 puisque désormais je fais du 44/46. C’est une période difficile. Je n’ai jamais été mince. Là je me sens grosse.  


Et puis janvier arrive et nous redonnons à Nano de l’anti-acide même si on nous assure que ce n’est pas un reflux. Une semaine après le début de l'inexium et sous éviction de plein de petites choses, elle fait une nuit correcte. Puis deux, puis trois.
Et moi, le 8 janvier, je décide de commencer un régime, comme pour mettre de côté cette année écoulée, comme pour sortir du puits, du tunnel, de là où je m’étais réfugiée.


Il faudra attendre une fibroscopie pour diagnostiquer l’œsophagite de Nano et aujourd’hui encore, fin juin 2014, il nous reste des nuits moisies, des crises et des maux de ventre selon ce qu’elle mange. Il nous reste le lait sans lait, le « fais attention, pas de pommes de terre, ni pâtes, ni maïs ».  Mais je me dis que nous avançons petit à petit. De mon côté n’ai pas replongé, j’ai laissé derrière moi ces nuits sans sommeil, ces instants hors du temps, ces angoisses et ces pourquoi.


Depuis le 8 janvier et petit à petit je suis sortie de cette relation à la nourriture qui consistait à l’utiliser pour ne pas penser. Je ne me jette pas la pierre, je n’avais pas le choix. Je ne pouvais pas faire autrement que de manger, que de prendre du sucré, un dessert, un bon plat. Comme s’il ne restait parfois que cela. Il ne restait parfois que cela.

Faire un régime m’a aidée, clairement. J’ai redonné à la nourriture son rôle premier : me nourrir. 
Je sais désormais refuser. Je sais désormais jeter ce dont je ne veux plus. Cela m'a pris du temps. Mais maintenant je sais m’offrir un macaron nappé de chocolat. Et le trouver bon. Très bon.


Ça n’a pas été facile, je suis aussi du genre à intellectualiser tout. A m’interroger sur mon grignotage.  A me demander pourquoi je mange, est-ce que j’ai faim ou est-ce que je suis énervée ?
Et puis stop.  

J’ai détaché la nourriture de mon cerveau. Pas tous les jours, mais la plupart du temps.
J’ai appris à m’énerver ailleurs qu’en dévorant. J’ai appris à gérer différemment. 


Encore une fois, ce n’est pas facile. J’avais (et j’en encore parfois) tendance à compensera avec la nourriture. Pendant le repas des enfants, il m’est encore parfois difficile de ne pas grignoter un morceau de nuggets ou un bout de chauchiche. Mais c’est de plus en plus rare.

J’ai fait le régime Slenderline, pour celles que ça intéressent, parce que c’est mon oncle qui le gère, c'était plus facile pour moi d'en parler, de lui dire des choses et de me sentir soutenue. Un coup de fil tous les 10 jours pour faire le point et ajuster, et non pas pour juger ou sanctionner. Détacher le "bien" ou le "mal" de la bouffe, ça passe aussi par là.
Pour celles qui souhaitent des informations sur le régime, je suis disponible par mail et pas mal de choses sont expliquées sur le site (même s’il n’est pas super design ;))


J’ai fait un régime qui me convient, riche en féculents parce que je dois tenir le coup, parce que je voulais préserver mes muscles et ne pas me gaver de haricots verts. J’ai mangé quasiment comme les nains (les petits suisses en moins) et même si le Mâle s’est payé quelques pizzas et quelques magnums sans moi, je dirais qu’il n’a pas été traumatisé par ces six mois de régime.
J’ai fait des écarts, pas mal, puisque je suis à un mois d’écart des prévisions. Mais j’avais (et j’ai) le temps. Vraiment. J'ai perdu presque 15 kilos. J'avais le temps. 

Et il en faut du temps pour, semaine après semaine, se dire qu'on va y arriver, se dire qu'on fait du mieux que l'on peut, se dire qu'on fait du bon boulot. Se motiver, ça demande du temps et de l'énergie. Mais on y arrive, petit à petit. Il en faut des nuits à réflechir, à se dire qu'on n'y retournera pas dans le tunnel, qu'on va y arriver, un point c'est tout. Que ça prendra le temps que ça prendra. Que ça n'a pas que à voir avec la volonté. Que ça a aussi à voir avec mille autres petites choses du quotidien. 


Bien sur, sur ces six mois, j'ai mangé des profiteroles et de la tartiflette, de la tarte au citron meringuée et des chocolats.  Mes repas hors-régime, je ne les considère pas comme des ratés, je ne culpabilise pas. Parce qu’ils sont peu nombreux, parce que je les limite, parce que je sais les gérer.
Au final, je mange normalement. Sans vin, chocolat et raclette bien entendu pour le moment.
Mais j’ai surtout appris à gérer mon rapport à la nourriture, à ne plus la voir comme une amie/ennemie mais juste comme un moyen de se nourrir. Avec des petits extras plaisirs de temps en temps. Je ne cherche juste plus mon plaisir uniquement dedans, ni du réconfort dans le sucre ou la calorie. C’est tout. Même si c'est facile, je vous l'accorde, et que c'est totalement humain.


Je fais du sport aussi, beaucoup plus qu’avant. Un matin de janvier, j’ai commencé.
J’ai couru 15 minutes en me disant que je n’y arriverais jamais.
Je cours désormais entre 8 et 10 kilomètres deux fois par semaine, avec un nain ou une amie, ou toute seule et ma musique. Dehors. Ça me fait un bien fou, je ne pense plus ou bien si, justement, je pense. Je fais le vide en faisant le point, je parle de tout et de rien ou je ne parle pas. Courir, je détestais. Véritablement. Aujourd’hui, c’est un peu mon sas de décompression. 






Voilà, ce témoignage parce que je suis plutôt fière de moi. Je ne suis pas mince mais j'ai presque retrouvé mon poids de forme, celui qui ne me permet de manger des macarons quand j'en ai envie, celui qui fait dire aux gens "elle a des formes", celui qui me va bien parce que je fais du sport mais que je mange plein de bons trucs. Moi quoi.

Je n’ai pas baissé les bras, je me suis accrochée, parce que je n’ai pas envie d’un dernier bébé et qu’il me semblait essentiel de retrouver mon corps et mes sensations désormais. J'avais le temps, je le répète et même si parfois j'avais envie que le temps file et que les kilos s'envolent plus vite, j'ai su me dire "regarde d'où tu pars, ne regarde pas quand tu arrives". 




et je me suis acheté mon premier short du coup 

Ces six mois m’auront appris à être bienveillante vis-à-vis de moi-même.
J’ai pris le temps, j’ai pris du temps, je n’ai pas voulu aller trop vite, je ne me suis pas affamée.
J’ai encore du ventre mais j’ai quatre enfants, on ne peut pas tout avoir.
Il me reste quelques menus kilos à perdre mais ils partiront tranquillement, sans faire de bruit. 

Je sais qu'après une grossesse ce n'est pas facile de se réaproprier son corps, de le voir transformé, abîmé, maltraité. Ce ventre dont je parle, je l'ai detesté.

Mais vous y arriverez. Peut être demain, peut être dans un an.
Il m'aura fallu du temps à moi aussi. L'essentiel est de poser sur soi un regard respectueux et bienveillant (je me répète mais ça me paraît essentiel). Parce qu'on ne peut pas tout faire. Mais quand vous le ferez, vous y arriverez. 

Je tenais à partager ces six mois avec vous parce qu’ils ont été bénéfiques. J’ai appris la patience, j’ai appris à me dire que je n’étais pas si moisie. J’ai appris à me re-regarder. J’ai appris à me regarder avec douceur et empathie. Cette empathie que j’ai si souvent pour les autres, je l’ai eue pour moi-même. J’ai cessé de me dire « il faut ». Je me suis dit « tu peux, prends ton temps, mais tu peux ». 
Et petit à petit. J’ai su.





Edit : le short qui ne moule pas trop le cuissot et qui donne un aspect limite fuselé c'est le boy-friend de chez H&M (et en plus il taille grand!!). De rien les cuissots!!

101 commentaires:

  1. Bravo!!!! Je suis en plein dedans, et je vis exactement ce que tu décris si bien. Et du coup, je me dis que tu l'as fait, et que je vais y arriver aussi! Tu as toute mon admiration!

    RépondreSupprimer
  2. Bravo Marie! Tu peux être très fière de toi.

    RépondreSupprimer
  3. LaurenceDeBruxelles19 juin 2014 à 15:26

    Bravo Marie, pour les kilos perdus, bien entendus, mais surtout pour le travail fait sur toi-même, et la bienveillance que tu t'es accordée (qui nous permet, je pense, d'arriver en fait à des résultats beaucoup plus efficaces!)

    RépondreSupprimer
  4. Le temps, la clé aussi pour que cela dure après. La bienveillance aussi, être son amie c'est un beau cadeau à se faire. Je suis fière de toi Marie et laisse-moi te dire que tu es une belle femme avec ou sans ces 15 kilos mais je comprends tellement le fait de se sentir mieux sans que cela doit se voir aussi dans ton sourire. Des baisers.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo Marie, tu me donnes du courage, j'ai moi aussi attaqué la reprise en main post nains et ça fait du bien !

    RépondreSupprimer
  6. Je kiffe la conclusion! Bravo pour ce bel état d'esprit!

    RépondreSupprimer
  7. Bravo !!! C'est super géniale toutes ces bonnes nouvelles !! Je suis super contente pour toi ;)

    RépondreSupprimer
  8. Bravo et merci pour ce témoignage. Je me dit qu'il est peut être temps que j'y pense, moi qui ai perdu toute bienveillance envers mon corps et moi depuis tellement longtemps. Ma dernière a eu un an il y a peu, c'est peut être le moment de prendre le temps...
    Merci pour ces mots vrais, situation qui a écho en moi au début de ce parcours que tu décris, peut être arriverai je à le terminer comme le tien?
    Merci en tout cas de m'y faire réfléchir...

    RépondreSupprimer
  9. Merci Marie, ca me fait beaucoup de bien de te lire :-) merci de nous rappeler d'être bienveillante avec nous-même, d'avoir de l'empathie pour soi, d'appliquer la méthode des "petits pas", de ralentir, de prendre le temps... Et franchement, quelle Victoire ! Vraiment Bravo Marie! Tu as joliment minci et ce short te va super bien ! Hélène

    RépondreSupprimer
  10. Bravo! C'est une belle bataille que tu as gagné pour toi même

    RépondreSupprimer
  11. Un témoignage qui fit du bien ... je n'ai pas de soucis avec mes loulous mais je suis à la maison et donc je grignote ... tous les jours. Pour le moment j'attends mon 3 ème petit mec mais je sais qu'après je devrais penser à moi et à faire attention. Même si je devrais commencer maintenant finalement. Merci à toi et je garde le nom du site pour l'année prochaine après mon allaitement qui m'aidera je l'espère ;)

    RépondreSupprimer
  12. Bravo, moi je n'y arrive pas. Parce que j'ai un boulot (que je déteste) physique. Que je n'ai pas envie de laisser mes enfants pour aller encore suer à la fin de la journée, pourtant j'avais aimé la zumba pour ça, mais je ne trouve pas la motivation pour me bouger. Alors je suis flasque .... :(
    Bravo à toi et merci pour cet article

    RépondreSupprimer
  13. Bravo! 15kg en 6 mois, c'est un bel effort... Je te comprends... Pour moi, c'est un seul enfant, et 7 kg à perdre (5 en 2 mois, le reste viendra petit à petit...),Le régime était important pour réapprendre à manger (le sucre ça fait du bien, ça compense la fatigue, mais c'est pas la meilleure solution), faire du sport (pour se vider la tête, et être en forme), et surtout se retrouver dans son corps de femme et se sentir belle, bien dans sa peau!
    Merci pour ce témoignage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alice (je préfère signer, nous ne sommes pas que "anonyme" ;-)

      Supprimer
  14. Sincèrement, Bravo !

    Le changement est bluffant.
    Je n'arrive vraiment pas à trouver la volonté. J'ai 5kg à perdre mais aucune volonté :-/

    RépondreSupprimer
  15. Merci Marie et surtout bravo !!!! si je suis à quelques jours d'attaquer ce régime dans lequel je place pas mal d'espoirs c'est grâce à toi qui me l'a fait connaître, moi qui fait le poids que tu faisais il y a 6 mois. J'aurais pu écrire tout ce que tu as écris, la fatigue des premiers mois, les maladies du bébé qui te tuent et ne te laissent que le sucre comme seul refuge, j'espère me retrouver ou plutôt même me trouver à l'issue de ces quelques mois.

    RépondreSupprimer
  16. Et ben c'est super classe. Bravo, auto-félicites-toi plein de fois, c'est mérité. Ce n'est jamais simple quand la nourriture devient une question, quand le corps ne plait plus. Bravo encore.

    RépondreSupprimer
  17. J'ai oublié de te dire que la différence est clairement là. (je sais que c'est important de l'entendre et c'est plus que vrai)

    RépondreSupprimer
  18. Félicitations !!!
    Tu me remotives pour perdre les derniers kilos que m'a offert ma micro-machine :-)

    RépondreSupprimer
  19. Je trouve ça très courageux de te montrer sans fard, telle que tu es/étais.
    Bravo, tu es magnifique !

    RépondreSupprimer
  20. Merci mArie pour cet espoir que tu me donne...(et que tu donnes a beaucoup d'entre nous je crois)

    RépondreSupprimer
  21. Et je rajouterais: Tu es superbe!

    RépondreSupprimer
  22. Wahou! Quel beau parcours!! Tu es magnifique! On l'oublie trop souvent et tu le dis très bien, il faut être bienveillante! Merci à toi pour ton partage!

    RépondreSupprimer
  23. Merci pour ce beau témoignage !!
    Et bravo pour tes efforts !

    RépondreSupprimer
  24. Bravo Marie, motivation et tenacite, c'est tres valorisant de voir qu'on a atteint son objectif :-) Tu es toute jeune, a 4 beaux enfants et maintenant te sens bien dans ton corps! Happy :)
    j'ai appris a etre gentille avec mon corps, enfin bienveillante, depuis mes grossesses. Avant je faisais des trucs epuisants: beaucoup de sport, peu de nourriture et une humeur de m... Et pas envie de gronder mes petits juste parce que j'ai faim. Donc alimentation plutot equilibree et tout fait maison (simple hein, poulet grille et pates, saumon en papillotes et riz blanc), des ecarts pour le plaisir et aussi la reprise du sport. Tres important pour l'equilibre.
    Je ne me pese pas tres souvent, me sens plutot bien. Et oui il faut s'aimer soi meme pour etre heureux! Et quel plaisir de pouvoir remettre ses habits d'avant la 1ere grossesse hein! Bon ils sont devenus demodes alors il en faut quelques nouveaux quand meme ;)
    Pauline

    RépondreSupprimer
  25. Je me retrouve un peu dans ton texte ( mes enfants non pas de problemes de santé comme nano) 4 ans sans une nuit complete ormis une "pause" de 2-3 mois entre les nuits completes du premier et la naissance du deuxieme.On compense comme on peu pour retrouver un peu d energie pour la journée et paf: on ose plus ce regarder dans le miroir et surtout on ne veux plus voir ce qu il renvoit. Je suis grande: 1.77m et j ai atteint mon poids le plus haut debut mars je pense( parceque faut pas rever on veux pas monter sur la balance pour savoir ou on en est au debut) 87.6kg. J avais deja commencer a voir pour une activité sportive rien ne me plaisait . Puis en fevrier mon homme m a trouve run programme pour apprendre a courir correctement ,pour les debutant: start to run . Au bout de 7 semaines on doit etre capable de courir environ 14 minutes sans pause( premier cours tu court une minute et tu en marche deux).Moi qui avais jurer ne jamais courir de ma vie je me suis vue apprendre a aimé ca.A la moitié du cursus je me suis repesée -1.5kg .Puis je me suis dit que ca serais bien de reduire mes portions de nourriture qui etait beaucoup trop importantes ( dans l ensemble je cuisine sainement),de manger une tomate ou deux a la place d une tablette de chocolat entiere de premplacer mes 8 tartines de pain quotidiennes par d autres produit etc etc. A la fin du cursus j avais perdu 3 kg .J ai pas suivi de methode particuliere, je fais juste attention a ce que mes repas soient equilibré. ( j ai trouver une application qui me permet de prendre tout ca en compte) . Une salle de sport pres de chez moi ( avec garderie) avait une promotion pour 3 mois en illimité je m y suis inscrite. Maintenant je cours 3 fois par semaine et pour l instant je vais 3 fois par semaine a la salle de sport. Quand mon abonnement sera terminer je ferais de la corde a sauter. Au bout de 4 mois j en suis a -10 kg , je n ai pas encore fini j aimerais en perdre un total d au moins 15 histoire de retrouver mon poids d avant grossesses peut etre plus si j y arrive encore comme maintenant.
    Je recommence a aimer mon corps, il redevient mien. J arrive a rerentrer dans des vetements d "avant"sans rentrer le ventre ou sans etre boudinée de partout.
    Je sais aussi que quand j aurais atteint un poids dans le quel je me sens bien j'irais faire un petit tour chez un nutritionniste histoire de stabilisé tout ca sans reprise de poids

    Le weekend dernier j ai couru mon premier 5km pendant le marathon d Amersfoort : J avais jamais encore fait un temps pareil en courant. Ca fait du bien aussi d etre fiere de soi :) Maintenant j attaque les enrtainements pour le 10 km :)

    Bonne chance a toutes celles qui tentent de se reapprivoiser :)

    RépondreSupprimer
  26. Hey ! Mais Marie tu es canon, dans ton corps et dans ta tête :-) et ça fait du bien.
    Non mais c'est très gentil de partager cette expérience qui va parler à beaucoup d'entre nous.
    Je fais la guerre à mon ventre depuis Petite Crevette (et je n'ai que 2 Crevettes), mais comme tu le dis si bien, le temps aide à la ré appropriation (je ne sais pas si ce terme existe mais il retranscrit bien ce que je vaux dire) du corps.
    Bravo pour le chemin parcouru, tendresse pour les larmes versées, réussite pour la suite du parcours et bienveillance pour toujours (à toi et ta famille).

    RépondreSupprimer
  27. Tout cela me parle tellement ...
    Un gros RGO et des nuits méga moisies pendant 16 mois pour numérobis ici aussi !!! Le stress, l'angoisse et les "pourquoi tu ne le laisses pas pleurer la nuit ?" et les " le traitement ne marche pas pourquoi ?" ... la reprise du boulot au bout de cinq mois : boulot le jour, deux loulous à gérer le soir et le RGO la nuit et les "il faut tenir" ... l'enchainement des maladies d'un numérobis fragilisé par son RGO et les examens divers et variés ... un supplice pour la "control freak" que j'étais : je me demandais sans cesse pourquoi je n'arrivais pas à le soulager !
    Résultat : burn out au bout de 14 mois : les dix kilos je les ai perdu en seulement qq semaines : mon corps me disait "assez" et pourtant je m'en voulais tellement !
    Alors j'ai appris aussi la bienveillance à mon égard : cela m'a pris du temps !!! Oui, j'ai eu le droit de flancher, mon corps a eu le droit de me dire stop ! J'ai pris du temps pour moi : moi qui détestait le sport, je me suis mise à la piscine et je suis devenue accro : je suis archi nulle mais j'ai l'impression de laisser mon stress et mes angoisses dans l'eau !! J'ai le sentiment de me réconcilier avec mon corps qui a flanché !!! J'ai appris la patience : à me laisser le temps de me remettre et d'aller mieux !!! Désormais mon loulou va mieux, je suis presque remise et l'impression, enfin, de tourner la page ... je garde malgré tout mes séances de piscine ... et ce que tu as si magnifiquement écrit : se laisser du temps et porter un regard bienveillant sur soi !
    Oui tout cela me parle tellement ...

    RépondreSupprimer
  28. Bravo Marie ! Bravo pour le régime, bravo d'avoir pris les choses en main et bravo pour Nano parce que putain que ça a dû être difficile !!! On a eu moins de nuits moisies que toi en 2 nains et c'était juste horrible !!!! Moi faudrait que je me booste pour perdre les quelques kilos qui m'empoisonnent, pour retrouver une silhouette qui me plaise devantage. J'ai du mal...

    RépondreSupprimer
  29. Même parcours sans les nuits moisies mais un mal être de maman de 3 enfants de moins de 5 ans et un rapport anarchique avec la nourriture.
    Ce n'est que lorsque le dernier a eu 2 ans et suite à une photo que j'ai décidé de me prendre en main.
    Je n'ai jamais été maigre mais je n'avais jamais été aussi grosse. je voulais être à l'aise et pouvoir courir derrière mes 3 garçons.
    Re-équilibrage alimentaire , début de la course à pied qui représentait des parenthèses de temps pour moi 3 fois par semaine (au début seule sur mes chemins et puis en club pour rencontrer et partager); je suis devenue accro et voila le cocktail idéal pour chasser 15 kg. 3 tailles en moins! Dans l'idéal encore un peu de ventre à perdre mais je ne le vois plus. Je suis bien et tout le monde s'en ressent! beau parcours et la preuve est là. On peut le faire! Sandrine

    RépondreSupprimer
  30. Bravo pour cette belle perte de poids!

    Je suis en plein dedans aussi , et je me reconnais carrément dans ton histoire !
    J'ai fait un petit article récemment sur mon blogounet si tu veut lire : http://bambinsbeauteetfutilite.com/perdre-ses-kilos-pour-saimer-de-nouveau/

    La j'en suis à -6.5kg depuis le 6 mai , j'ai encore minimum 13kg à perdre!

    Bisous

    RépondreSupprimer
  31. bravooooo
    j'ai commencé en juin 2013...un jour j'ai craqué j'en pouvais plus de ce corps
    j'ai perdu 13 kilos jusque décembre où j'ai décidé de faire une pause. Pause qui perdure hélas alors que j'ai encore quelques kilos à perdre
    il faudrait que je me remotive

    RépondreSupprimer
  32. Merci Marie j'te kiffe !
    merci de me rappeler que c'est encore possible, que oui 6 kgs c'est déjà bien, que certes le chemin est long mais que lentement ET sûrement, JE PEUX Y ARRIVER !
    Encore merci... et rendez-vous dans -25 kg =)

    RépondreSupprimer
  33. 74kgs c'est le poids que j'aimerais atteindre mais le combat d'accepter son corps, de ne pas trop le malmener et avoir un rapport sain avec la nourriture sont des combats qui me parlent ;)
    J'ai commencé à 99 kgs fin avril et la je suis à 92. C'est déjà bien et je suis fière de cet énième combat que je mène. La 1ere fois (25 kgs en 6 mois) c'était après la maladie de ma fille et d'autres petits problèmes
    les 30 kgs que j'ai repris ce sont des pbs familiaux, un burn out, le cancer du père de Toutptinain mais surtout (autant le reconnaître) un rapport malsain avec la nourriture.
    Bref bravo à toi je te trouve superbe surtout après 4 loulous!

    RépondreSupprimer
  34. Félicitations ! vraiment ! car c'est pas facile .. vous êtes très belle et ce n'est pas que le short :)

    RépondreSupprimer
  35. Bravo, vraiment ça se voit et ça vaut le coup. J'ai pris beaucoup - trop - de poids à chaque grossesse. En général un coup de WW et ça repart. J'ai pas trop mal perdu après le 3ème mais comme je l'allaite encore, il me reste qq kilos et surtout je n'ai pas repris le sport, j'avais repris WW récemment mais le déménagement du bout du monde m'a flingué le truc, je compte m'y remettre (avec le sport en plus) dès qu'on sera en métropole. Bises et encore bravo.

    RépondreSupprimer
  36. Ouahhhhh je suis admirative et je te dit BRAVO.
    Je me reconnais dans ta relation a la nourriture. Un gros problème de santé puis un divorce (qui me fait mal) n'ont fait qu'ajouter a ce mal être. En début d'année j'ai plaqué mon boulot et je vais reprendre mes études. Et il y a un mois j'ai découvert l'appli My fitness PAL et moi qui cuisine bcp j'ai adoré. Et il y a 3 semaines j'ai repris une activité physique. La piscine...je ne suis pas une grande nageuse mais je vois déjà les progrès dans l'effort. Je n'ai plus de balance depuis ma séparation et j'espère voir ça a les vêtements dans qques temps. Je te re-felicite et merci de me donner de l'espoir.

    RépondreSupprimer
  37. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  38. 'ai un rapport avec la nourriture trop de la complexité. J'ai arrêté de fumer ya 17 mois. 3 kilos en +. C'est rien dirons certains. Moi et mes 152cm et ma desestime de moi diront que ça fait (beaucoup) trop... Ces cuissots ces mini bourrelets !!!!je considère que c'est plus un travail sur moi que je dois faire . Accepter mes failles, ma non pseudo perfection, et m'aimer comme je suis... Chose que j'essaye de faire passer au mieux a mes nains car c'est le plus important je pense. J'aimerais tant qu'ils commencent avec leur capital confiance a 100%!!!
    Bref je mégare...
    Bravo a toi et ce short .... Hum...
    Et au fait bravo pour la course ! Je n'ai jamais pu courir plus que 100m... Je me demande comment c'est possible d'arriver a 10km en 6 mois !!! Chapeau bas !!!! (ayé avec l'ordi ça va mieux)

    RépondreSupprimer
  39. quatre regards bleu tendresse19 juin 2014 à 20:03

    Après la pluie le beau temps comme on dit...la pluie est passée et maintenant à toi les beaux jours...bravo pour tout
    bisous marie

    RépondreSupprimer
  40. J'en ai les larmes aux yeux: "Se dire qu'on fait du bon boulot", hum oui. Je pense qu'il faut que je commence par là, par la bienveillance envers moi-même. Le reste suivra et les remparts cèderont, avec quelques efforts.
    Bravo Marie et merci pour ce témoignage qui fait écho

    RépondreSupprimer
  41. Bravo et merci encore pour ce beau témoignage. On Vit toutes des choses +- similaires mais c'est important de lire des femmes qui savent le verbaliser, l'écrire. J'aurai moi-aussi perdu 12 kilos en presqu'un an (je ne suis pas pressée non plus) après mon 3ème et un corps éprouvé par les grossesses et la fatigue qui s'accumule. Mais comme tu le décris si bien, c'est tout ce qui va avec qui est important: l'acceptation de son corps, en prendre soin, la bienveillance, et un peu de sport pour être et rester bien dans sa tête et dans son corps. Je cours comme toi et je trouve que ca permet d'évacuer une certaine nervosité, de se retrouver ET d'avoir un meilleur sommeil (même si les nuits sont plus courtes, autant que les précieuses heures soient de bonne qualité ;-)) Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sis une clinche...c'est pas anonyme, c'est Christine mais je ne sais pas comment on fait.

      Supprimer
  42. Que ça fait du bien te lire un grandd rgo et iplv jusqu'à 3 ans et une petite de 3nmois sous inexium.. nuit pourries toujours faim je me dit en te lisant que moi aussi jy arriverais un jour quand je prendrais le temps de penser a moi

    RépondreSupprimer
  43. mille bravo à toi Marie :) gros bisous !

    RépondreSupprimer
  44. Bravo Marie, tu es magnifique !
    j'ai les larmes aux yeux en lisant la 1ère partie de ton témoignage, je me revois complètement dans la phase des Kg qui s'accumulent car besoin de sucre et de manger des douceurs pour tenir le coup...

    une sacré pub pour slenderline ! mais les preuves sont là. je vais me pencher sérieusement sur cette méthode car les régimes à base de haricots verts, très peu pour moi. trop frustrant.

    RépondreSupprimer
  45. Ah Marie, comme il fait plaisir cet article! Tu es superbe et ton travail sur toi, huis que et psy est superbe!
    C'est drôle car justement, j'ai ce mot en tête ces jours-ci, " bienveillance". Sauf que je pensais que je l'attendais des autres. Mais je comprends que ça doit surtout venir de moi...
    Merci Marie! Je m'en vais regarder le régime pour les quelques kilos qu'il me reste après 2 enfants! Et je rêve de courir à nouveau... Mais pas envie d'y aller seule. Y a pas des mamans du 92 qui veulent courir avec moi???

    RépondreSupprimer
  46. Bravo pas tant pour la perte de poids mais ce témoignage qui rassure tellement que nous ne sommes pas seule!! Les laisses le pleurer, c'est parce que tu l'allaites qu'il prend ce s mauvaises habitudes de pas s'endormir seul.... ça use.. on sait qu'ils ont besoin de nous qd ils pleurent comme nous avons besoin de leur câlin qd nous avons envie de pleurer

    RépondreSupprimer
  47. Félicitations pour ces kilos perdu et félicitation pour ta motivation! Ton témoignage m'a beaucoup touché car il me fais un peu écho, sauf que moi ma poupette vient d'avoir 4ans et que ça toujours été une dormeuse : attention tu vas me détester : à 4 mois elle faisait 14h de nuit + 5h de sieste!!!! mais moi ce sont des soucis de santé, pas graves mais qui m'ont "handicapé" quelques temps! bref comme toi je me suis réfugiée dans la bouffe j'avais besoin de me "remplir" pour me sentir bien enfin une fois "rempli" je me sentais encore plus mal je me détestais!!! ma particularité c'est que dans le miroir je ne me vois pas grosse je me vois à 18 ans : 54kg pour 1m71 sauf que j'étais à 83kg!!!!! c'est sur les photos que je me trouve hideuse!! Là ça y est j'ai eu le déclic (ce n'est pas le 1er ça fait 15ans que je fais yoyo, je perd 10 kilos et j'en reprend 15...) en retrouvant ma copine de lycée : la pauvre elle a eu un choc en me voyant :-( j'ai perdu 7kg200 en 1mois 1/2 : beaucoup trop car je me prive trop :-( je n'arrive pas à avoir ce rapport "sain" avec la bouffe, soit je m’empiffre soit je m'affame! j'ai rendez vous la semaine prochaine chez une diététicienne j'espère qu'elle va m'aider à perdre du poids mais surtout ne pas en reprendre!! ça doit être très confus mon récit... bref tout ça pour te dire MERCI de ton témoignage et encore BRAVO :-)

    RépondreSupprimer
  48. Coucou Marie et un grand bravo.
    Une mini réaction à un "je ne suis pas mince" que j'ai lu qqpart dans ton texte... Alors moi en voyant la 2e photo ma 1e réaction spontanée ça a été "ououououh elle est ultra mince! trop? nan, ça va, pas trop".
    Alors c'est une photo, ça peut ne pas être fidèle, et je ne te connais pas sinon (à part à travers le blog mais bon...^^), j'ai essayé de traduire ce qui m'est passé par la tête la 1e milliseconde, avant d'intellectualiser quoi que ce soit... Donc cette réaction spontanée n'a pas la moindre valeur, mais juste, pour te dire que quand même tu dois être plutôt mince...
    Bref, ne minimise pas tes efforts, tes résultats, ta victoire. BRAVO. Et bon courage encore pour la phase de stabilisation (si on dit comme ça).

    RépondreSupprimer
  49. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  50. wauohhh ha ouiii bravo! bravo pour le régime jai jamais réussit a en faire un..enfin si 1 semaine javais pas perdu 1 grammes
    bravo pour la courses idem jai fais une fois jai cru mourir
    et bravo pour ta ligne toute mince maintenant t'es superbe!

    RépondreSupprimer
  51. Chapeau... çà me fait du bien de lire finalement ce qui se passe aussi dans ma tête... et je vais essayer de revoir aussi mon rapport à la nourriture....

    RépondreSupprimer
  52. Bravo Marie ! Comme quoi tout est une question de volonté.
    J'ai vécu la même chose mais après mon accouchement de bb1 (et je m'arreterai à 2, 4 pas possible !). plusieurs mois de relation intense avec ma fille, allaitement, mais à passer vite devant le miroir sachant très bien que les kilos en trop sont là... et puis déclic et motivation de mon mari en juillet 2013 (ma fille avait donc 18 mois !) qui lui aussi avait besoin de perdre du poids. Régime de couple en reprenant les bases de mon ancien nutritionniste (comme toi je n'ai jamais été mince).
    J'ai perdu 15 kg ! et comme toi je me sens beaucoup mieux. Le sport ? pas trop jusqu'à maintenant, pas le temps...mais c'est prévu de m'y remettre pour me tonifier un peu et pour m'aérer la tête...car je dois affronter de nouveaux challenges malheureusement beaucoup moins marrants (lymphome=chimiothérapie + perte brutale d'audition=s'adapter aux appareils auditifs en espérant re entendre normalement). Pour cela VOLONTE et MENTAL !!

    RépondreSupprimer
  53. Bravo Marie ! Peut être qu'un jour j'arriverai à faire de même. Pour l'heure j'en suis à l'étape de détester ce corps gros et mou qui n'ai plus le mien. Peut être parce que pour Mini je remettais mes vêtements au sortir de la maternité, j'accepte très mal cette vengeance karmique qui fait que là, 4 mois après la naissance de chaton je suis toujours grasse :( Heureusement que j'ai mon sarouel car sans lui je vivrais nue : je ne rentre plus non plus dans les vêtements de grossesse :( On a été faire un brin de shopping, et quand j'ai vu que je ne rentrais pas le cuissot dans certains 42, j'ai pleuré intérieurement (je fais un 36 maladif en temps normal) alors oui, je voulais en garder un peu de ces kilos, mais pas tant :'(

    RépondreSupprimer
  54. Ton témoignage est très touchant, mais surtout il me permet de réaliser que le diagnostic a pris aussi longtemps pour Nano... je me rendais pas compte, le temps des réseaux sociaux étant vraiment cadencé au jour le jour.

    RépondreSupprimer
  55. Mon Dieu ça me parle tellement...

    Et bravo Marie!!

    RépondreSupprimer
  56. Bravo Marie, et merci de montrer à toutes qu'il faut être patiente et bienveillante...
    Personnellement, il aura fallu 18 mois pour que tranquillement, les kg de la 1ere grossesse disparaissent... Pour la seconde, je suis encore un peu dedans... mais j'ai bien le temps !!
    Félicitations pour le resultat et bonne continuation...

    RépondreSupprimer
  57. Claire, deux nains couillus, un troiz' en préparation!20 juin 2014 à 09:26

    bravo! le changement de silhouette est impressionnant!!
    quelle volonté et surtout quel bel état d'esprit.... c'est sans doute ce regard bienveillant qui change tout.
    moi, je suis atypique, sans doute, dans tout ça.... je suis l'inverse. Des formes, je n'en ai pas et j'en rêve... malgré deux grossesses, je n'ai pas gardé un kilo. Et j'encaisse les remarques sur ma minceur que le traduis en "maigreur". Je ne m'aime pas parce que je ne suis pas comme les autres, parce que je me sens différente, non désirable et si peu femme.
    Etre mère m'a malgré tout appris à me sentir femme et même belle, en quelque sorte...je commence tout juste une nouvelle grossesse,la dernière, et j'ai envie d'oublier ces histoires de kilos et juste profiter de ce corps en "formes" pour une dernière fois.
    Mais ton article raisonne en moi à cause de la bienveillance. Il faut apprendre à être empathique avec soi, se donner du temps et reconnaître les efforts et les progrès.
    Merci pour tout ça et encore bravo. Et un bisou à Nano ;-)

    RépondreSupprimer
  58. magnifique témoignage. bravo a toi pour cette prise de conscience et pour cette belle réussite. j'aurais bien besoin d'en faire autant apres la naissance de Sauticot, j'espere avoir le déclic, l'allaitement aidera bien.

    RépondreSupprimer
  59. Bravo Marie ! Et, oui, je confirme ce qui a été dit plus haut, on voit la différence, tu peux être super fière de toi !

    RépondreSupprimer
  60. Tu es superbe ! Bravo ! Tout mon respect, c'est admirable quand on est mère de famille nombreuse.

    RépondreSupprimer
  61. Bravo Marie pour ce beau parcours et ces mots que tu sais toujours si bien écrire.
    J'ai vécu la bouffe refuge, les 2 bébés rapprochés et les nuits pourries...J'ai de la chance dans tout cela ma morphologie, cadeau de maman, donc je ne grossissais pas, mais je me gavais comme jamais et j'étais tellement fatiguée que je ne faisais rien..
    La marche de notre 2ème a tout amélioré, le sommeil est revenu à la maison et j'ai décidé en janvier qu'il était temps de penser un peu à moi et pas seulement comme une maman.
    Décider de s'aimer de nouveau, prendre du temps pour soi, pas facile quand on devient maman, et pourtant salvateur!
    Comme tu le sais je cours tout comme toi et ça me change la vie, je suis zen, je n'aboie plus le soir car trop tendue (enfin moins quoi) et tout le monde s'y retrouve.
    C'est d'ailleurs un plaisir de te suivre sur Runkeeper,
    continue ainsi, aime toi, prend le temps que tu mérites et encore bravo :)

    Blandine (alias "une maman créative")

    RépondreSupprimer
  62. Bravo Marie et merci de partager cela avec nous. Ce qui me plait le plus, c'est la bienveillance dont tu as su faire preuve à ton propre égard pendant ces 6 mois. C'est le plus difficile, je trouve, mais le plus motivant. Se détester, c'est le plus sur moyen de replonger dans un cercle vicieux. Les remarques désobligeantes me démotivent comme pas possible. 9 mois après la naissance du Petit Prince, je réussi à tenir une discipline alimentaire correcte (je ne parle même pas de régime). Reste à remettre mes chaussures de course à pied: j'en rêve mais le temps file trop vite tous les jours.

    RépondreSupprimer
  63. Bravo Marie et merci de partager, car ça nous aide!
    Comme d'hab, on se sent moins seule d'un coup, et si tu y arrives, pourquoi pas nous!
    Le short est top!!!

    RépondreSupprimer
  64. Bravo pour ce beau parcours, et pour le partager avec franchise et bienveillance.
    Emue par ton témoignage sur le RGO, pour être aussi par là, pas loin de l'oesophagite pour mon dragon, l'Inexium était mon meilleur ami !
    Félicitation pour le régime en tout cas, les résultats sont bel et bien là ! Super ce short !
    PS: j'aime beaucoup le selfie, dans la salle de bain so typique d'une maison nainesque :)

    RépondreSupprimer
  65. J'ai un peu l'impression que c'est moi qui est écris une part de ton article! Difficile de voir tout ces kilos de grossesse en trop! Notons que je n'ai jamais été mince, mais quand même!
    Tu as bien fait de ne pas lâcher pour le reflux! Quelle merde ça! Personne ne me croyait, tous le monde me disait (et en particulier ma belle mère grr) "ce sont des colliques!" bien sur que non! Sous Mopral les choses ce sont nettement arrangé même si elle ne mange toujours pas énormément. On fait un test avec l'Inexium en ce moment voir si cela fonctionne mieux !
    En tout cas bravo pour ta perte de poids, du moment que tu te sente mieux dans ton corps! Moi j'attends de voir dans quelques mois à combien je serais :)

    RépondreSupprimer
  66. tu as bien raison, il faut savoir être fière de soi!!! ici, c'est runkeeper et moi qui sommes fières! ce soir, et depuis qq jours, c'est reparti entre lui et moi, après plusieurs mois d'arrêt suite à une mauvaise bronchite! alors bravo encore une fois!!!

    RépondreSupprimer
  67. Un grand bravo à toi et merci, ça me donne du courage.. J'ai 10kg en trop qui traînent depuis bien trop longtemps et j'ai vraiment du mal à my mettre... Il faut que j'y arrive!! Et T'ES TROP CANOOOOON!!!

    RépondreSupprimer
  68. Amandine Dominguez20 juin 2014 à 20:24

    Merci Marie pour cet article et surtout bravo pour ta reprise de ton toi et cette perte de poids ! Pour le moment je ne me suis pas mise au sport, quant au régime encore moins. Numéro bis a 5 mois et je l'allaite donc mangeage équilibré, mais tu me donnes du courage pour la suite !

    RépondreSupprimer
  69. Quelle transformation ! J'ai essayé mais je retombe inexorablement dans mon travers et ce rapport pernicieux à la nourriture... chapeau !

    RépondreSupprimer
  70. Comme je voudrais pouvoir suivre le même chemin !
    Je n'ai qu'un nain, un avec un RGO soit, mais maintenant sur la bonne voie ... donc aucune excuse, sauf la fatigue, la course parisienne, le boulot, le "jonglage" permanent, les reflexions de la hiérarchie masculine dont "bobonne" gère les schtroumpfs... et comme le disait une maman plus haut, une relation un peu biaisée à la bouffe soyons franches ! Rien d'insurmontable sans doute, juste que je ne suis pas en état de supporter la frustration, même minime, d'un regime ou rééquilibrage alimentaire.
    Un brin d'envie j'avoue, beaucoup même, mais au fond de mon coeur de maman fatiguée et pas tjs bien dans son corps (et donc un brin aigrie) je voudrais pouvoirquand même te dire que pour tous les fous rires et bons moments que tu m'as apportés, je suis vraiment heureuse pour toi. tu es une warrior, allez, même une idole !

    RépondreSupprimer
  71. Merci Marie, pour ce témoignage qui, encore une fois, me parle tellement. Mon petit troisième, celui dont tout le monde me disait qu'il s'élève tout seul, a commencé l'innexium à 10 jours, après un malaise et un séjour à l'hopital. Il vient de souffler sa première bougie et est sous mopral depuis ses 3 mois, nuits terribles, prise de poids chaotique, culpabilisation au maximum d'avoir tout essayé, et même de l'avoir laissé pleurer... Depuis ses 9 mois, il dors enfin.
    Ayant repris le boulot à plein temps alors qu'il avait 2 mois (les joies du travailleur indépendant...), j'ai passé un temps infini en mode zombie, à me demander comment tenir toute la journée à travailler devant mon ordinateur sans m'effondrer, avec mes 5 petites heures de sommeil haché... Alors je grignotais et je me sentais mal. Mal dans mon travail, grosse remise en question, impression d'être nulle, mal dans ma vie de mère, impression de ne pas savoir m'occuper de ce bébé alors que tout avait si bien roulé pour les deux premiers, mal dans mon corps, que je ne reconnaissais plus, impression de gonfler de partout, mal dans ma tête, impression de ne plus avoir le contrôle sur rien. Quand enfin j'ai commencé à mieux dormir, je me suis encore laissé quelques semaines, histoire de reprendre mon souffle. et enfin, il y a 6 semaines, ca y est, l'envie que ca change, et tout à coup, en même temps que mon régime, l'impression qu'enfin, tout reprend sa place, l'impression de reprendre ma vie après m'être un peu perdue. -4,3 kilos pour l'instant, encore 3,5 petits kilos pour atteindre mon poids idéal, mais surtout le sentiment d'être moi à nouveau. Se réapproprier son corps, le reconnaître à nouveau, se sentir mieux dans sa tête, reprendre confiance en ses compétences, et voir son bébé heureux. Toujours sous mopral, mais détendu. enfin. et moi aussi. enfin...

    RépondreSupprimer
  72. Marie merci encore pour ta bienveillance, tout simplement.... Je 'ai appelé au secours par mail quand mon bébé ne mangeait pas t hurlait en permanence, et le tout sous inexium....quand on me disait qu'il avait un pb psy, et que, je devais sûrement en être la raison! Moi, ces pleurs, cette "anorexie infantile", ce manque de sommeil, cette angoisse, ça m'a fait la même chose qu'à toi, mais à l'inverse! Aux 3 mois de bébé (mon petit deuz'), je pesais 49kg pour 1m70! Il ne mangeait pas, j'en étais responsable? Et ben je n'avais plus le cœur à manger. S'il n'y arrive pas, pourquoi j'y arriverais moi?
    Tout comme pour Zélie, Sohan a un très très gros reflux diagnostiqué très tôt. L'inexium fonctionnait, car il arrêtait les oesophagites chroniques. Mais il a des effets secondaires très fréquents : nausées, vomissements. Il a fallu arrêter le traitement une semaine pour que mon loulou se mette à manger pour de vrai, pour la toute première fois de sa vie...mais alors comme un fou! J'ai pensé : merde, il devient boulimique maintenant! Et puis l’œsophagite est revenue, les 6h de pleurs quotidien, et là, ça a fait tilt!
    Soit il a de l'inexium, plus d’œsophagite, mais une nausée à couper l'appétit....
    Soit il n'a pas d'inexium, des reflux qui poussent à l’œsophagite, envie de manger pour passer la douleur, jusqu'à ce que l'oesophagite revienne et qu'il ne puisse plus manger du tout et pleure 6h par jour.
    Il m'a fallu 6 mois pour comprendre! Et pour dire merde aux psychiatres qui voulaient nous surveiller en unité mère/enfant. Pour déculpabiliser, pour être vraiment certaine de l'origine du problème, et savoir vraiment que non, ce n'est pas moi la fautive. Mais ce RGO ultra-puissant!
    Du coup, on divise l'inexium par 2, on n'en donne pas du tout une fois de temps en temps, on tâtonne, et il mange un peu, sans pleurer trop, il dort mal, mais il dort de temps en temps.... Rien de parfait mais c'est déjà ça! Le temps fera le reste.
    Et le plus important, c'est cette bienveillance envers soi-même dont tu parles. Celle qui permet de lâcher du mou, d'arrêter de se dire en permanence : je suis fautive, quel qu’en soit le sujet. Les phrases que tu dis sont tout aussi vraies pour les kilos que pour le rôle de mère, de femme, d'individu au boulot, etc. C'est vrai et applicable en permanence, mais quand on a la tête dans le guidon, on finit clairement par oublier ces vérités. Et par se faire du mal à soi-même, sans le vouloir!
    Merci encore Marie, pour ton aide, si juste.
    Mélodie de Strasbourg (qui remonte vers les 51kg....moi aussi je me surveille!!)

    RépondreSupprimer
  73. Ma..... Quelle BOMBASSE !! J'ai rien de mieux qui me vient. Quel travail sur toi, je suis impressionnée. Ici. Comme d'autres, j'ai perdu du poids, mais, trop. Après les grossesses. J'ai fondu à moins de 40kg (ne sautez pas au plafond, je fais 1m47), même moi je me suis perdue. Je remonte doucement la pente... Je t'admire !

    RépondreSupprimer
  74. Comme vous êtes belle ! Quelle volonté en si peu de temps ! Bravo !
    Le manque de sommeil, ça nous a connu pendant deux ans et demi avec la petite deuz'
    Et je comprends , et comme on se sent seul et démuni. Cette période est gravée en moi à jamais . Tenir bon coûte que coûte , malgré l'épuisement , aller travailler , gérer tout ce qu'il ya à gérer au quotidien . Cette culpabilité .
    BRAVO BRAVO
    maud

    RépondreSupprimer
  75. Merci Marie pour ce témoignage si positif. Je suie jeune maman et dès que je suis sortie de la maternité (il y a 3 mois) je me suis dit : pas de problème, je peux vivre comme ça, je ne suis pas comme avant, mais je peux vivre comme ça. Mais plusieurs mois après, c'est le début de l'été, et les vieux démons reviennent, ce serait quand même sympa sans ce ventre. Alors ça fait du bien ce rappel qu'il faut prendre son temps, être bienveillante avec soi même. Merci.

    RépondreSupprimer
  76. Je ne connaissais pas ce régime, merci pour cette découverte! Le résultat sur toi est épatant, et tu m'as boostée pour mes petits kilos en trop!!!

    RépondreSupprimer
  77. Bonjour Marie,

    Excuse-moi cette double familiarité (le tutoiement et le fait de t'appeler par ton prénom) mais tu m'as un peu sauvé la vie sur les 6 premiers mois de vie de Popie. Popie qui hurlait, qui mangeait, qui hurlait. Et moi qui ne mangeais pas, qui pleurais, et qui pleurais. Ma famille ne comprenait pas. Heureusement j'ai trouvé ton blog qui m'a montré que je n'étais pas la seule. J'ai dévoré tous les articles en rapport avec Nano (les autres aussi d'ailleurs, notamment sur Moyen Nain et le reflux...). Du coup j'ai l'impression de te connaitre, un peu, même si toi tu ne me connais pas.

    Je suis heureuse de voir que ça va mieux ET que tu ne crains plus maintenant de dire que ça a mieux sans que cela te porte préjudice la nuit d'après.

    Bravo pour ton courage sur ces longs mois, pour t'être accrochée vis à vis des médecins aussi. Et t'être remerciée comme il faut (oui, parce que parfois les mamans sont trop dures vis à vis d'elles-mêmes). J'espère que maintenant même si d'autres difficultés arrivent tout se passera bien pour toi.

    RépondreSupprimer
  78. bonjour et ... bravo !!!!! pour ton blog
    je souhaiterais m'inscrire à ce régime dont tu parles mais sur leur site je ne vois pas comment on peut s'inscrire . peux-tu m'aider?
    merci beaucoup
    bonne journéee

    RépondreSupprimer
  79. Félicitation pour ce beau chemin parcouru et bravo de cette prise de conscience, point de départ pour se recentrer un peu sur soi et retrouver cette bienveillance nécessaire à la réussite d’un tel projet.
    Après deux enfants, j’ai encore 10 kg à perdre et comme toi j’ai connu les nuits d’enfer qui s’enchainent avec un petit Piou RGO plus œsophagite. 7 mois après sa naissance, les choses s’apaisent enfin. La famille trouve enfin son rythme après 3 ans de nuits pourries (depuis notre ainée, on n’a pas vraiment dormi…). La balance constate comme pour toi ce réconfort dans le sucré (mais aussi le salé pour moi).
    Je tenais à te remercier pour ce témoignage. Partager ta réussite nous permet à nous lectrices de s’accrocher dans ces périodes difficiles et de se dire qu’on trouvera aussi la force d’y arriver sans avoir à se malmener.
    Ton article tombe à pic, juste au moment où je commence à faire le bilan, à ne plus me reconnaitre sur les photos et à me dire qu’il est temps d’amorcer un changement.
    Enfin, merci pour ton blog, que je suis depuis longtemps et qui m’apporte beaucoup.
    Caroline

    RépondreSupprimer
  80. Alors, là, bravo, déjà d'avoir tenu le coup, les nuit sans sommeil que tu décris ça rend juste folle! Moi aussi je compense à mort sur la bouffe, du style après la soirée à s'occuper des (seulement) 2 marmots, mon premier réflexe à 21h me jeter sur le chocolat en mode vite je décompresse, je le mange debout à la rache sans déguster, mais juste du gras et du sucre (et des noisettes), et là je souffle. Je mange du chocolat au boulot parce que je m'ennuie. Donc tu vois ton article résonne très fort pour moi!
    Les photos avant /après sont stupéfiantes. Je te trouve mince sur la 2è.
    Tu me redonnes envie de me remettre à la course, pour le moment je n'arrive pas à me donner le temps et je n'ai pas un cadre génial pour cela, dommage. Je sais aussi que ça me vide la tête à la perfection.
    Merci de partager tout ça, tu as raison, plus que raison d'être bienveillante avec toi, 4 enfants rapprochés, une année sans dormir, moins 15kgs,un super blog, franchement, respect total!!

    RépondreSupprimer
  81. Je me demande si tu te rends compte de l’espoir que tu redonnes, la force que tu partage et l'envie de prendre soin de soi que tu nous offres... Tu viens de mettre les mots sur des sensations que je ne reconnaissait pas...
    Je suis déjà HS, j'ai pas eu de pause, sortie de la mater le vendredi, reprise de la routine le mardi suivant, avec un week end rempli de visites...
    Et je mange... J'ai tout le temps faim, je me dois de trouver le régime alimentaire qui me convienne mais surtout qui convienne à l'allaitement! Mon but n'est pas de perdre du poids de suite, mais au moins de ne pas en prendre et avoir un certain équilibre...
    Purée quatre enfants, je jongle un peu, mais pour rien au monde de reviendrais en arrière!

    Encore merci...

    Et puis surtout un grand bravo rempli d'admiration pour ce que tu as et ce que tu fais

    RépondreSupprimer
  82. Félicitations!!!!

    Je suis une jeune et toute nouvelle maman depuis 8 mois et ton blog m'a été particulièrement d'un grand secours. Je le suis toutes les semaines avec assiduité et dès que j'ai une question, j'essaie d'y trouver des réponses. A chacun de tes posts, je pleure soit de rire soit d'émotions.
    Encore Félicitation pour avoir réussi ce combat et surtout pour avoir eu l'intelligence de comprendre d'où venait le problème.
    Bravo et merci de ce partage

    RépondreSupprimer
  83. Bravo Marie pour tout ce chemin parcouru!
    Ton article me donne aussi de l'espoir. Mon deuxième enfant est né il y a trois mois et j'ai du mal à me sentir bien dans mon corps surtout avec cette saison où il fait bon de se découvrir. Avant d'avoir des enfants je ne m'attardais pas trop sur mon apparence. Je me sentais bien. Depuis mes deux grossesses, mon corps s'est forcément transformé, pour la bonne cause, je le sais, mais j'ai du mal à l'assumer. Mon objectif est de mieux m'alimenter et de perdre du poids pour de nouveau me sentir bien dans mon corps même si aujourd'hui il est différent. Je me dis que c'est comme mon arrêt du tabac, cela parait insurmontable au début. Merci encore pour cette article qui m'encourage dans ce sens.

    RépondreSupprimer
  84. Chapeau bas Madame! Il faut une sacrée volonté pour faire ce que tu fait.

    RépondreSupprimer
  85. oups... faiS bien sûr. ;)
    Je l'avais mis au passé composé d'abord puis, me disant que tu n'avais pas encore fini, je l'ai remis au présent mais oublié de changer la terminaison...

    RépondreSupprimer
  86. Merci Marie... je n'ai jamais posté, mais je lis ton blog depuis un moment.. maman d'un loulou de 10 mois... sous inexium depuis 1 mois de vie... depuis la diversification cela va mieux. Je comprends tellement tout ce dont tu parles... je me revois, à Noël dernier, donner le bib en pleurant à mon bébé qui se cambrait au bout de 30ml... mais bon "il grossit bien, donc il supporte la douleur". voilà ce qu'on me disait... et puis j'ai aussi eu droit à "ce sont des caprices"... blabla... bref, je suis passée de moi même aux purées, bouillies etc... à 4 mois. c'est pas parfait, mais ça va. par contre les nuits sont toujours pourries et je suis lessivée... 10 mois de nuits de m... ahah ça commence à peser sur mon déficit sommeil que j'estime à environ 2 millions d'heures ; ) bref... j'avoue que j'ai du mal à penser à moi. j'ai pas le temps... j'ai 4 kg qui me collent à la peau... quand je serai prête ! bravo en tous cas pour ta détermination et ta patience vis à vis de toi. On est malheureusement parfois trop exigeante avec nous mêmes, et à vouloir toujours tout bien faire, on s'y perd... A bientôt ! et so girly ce short !!! Hélène

    RépondreSupprimer
  87. Bravo, tu es toute belle, je rêve d'avoir ton courage et de venir à bout des kilos qui me restent de mes 2 petits relous !!

    RépondreSupprimer
  88. bonsoir,
    je ne sais pas quoi dire....je n'écris jamais maisj'ai tellement besoin de manifester le fait que je partage tellement ce que tu décris. je ressens tellement de choses en te lisant que je ne pouvais pas juste être cette lectrice qui dévore à 22h13 , parce que les petits sont couchés et qu'il faut combler par la nourriture le manque de sommeil , de temps pour soi, de temps pour prendre conscience que je ne suis plus moi. le moi avant bébé 2 qui dort mal (elle a 16 mois).
    cet article certes ancien me réconforten et me donne les larmes aux yeux. merci pour cette qualité d'écriture qui donne la sensation de ne pas être Seule. tu as traversé le tunnel....j'ai peur de l'emprunter...il me parait si long a traverser que je ne me sens pas le courage de l'affronter seule. j'ai rv avec un nutritionniste pour un accompagnement psy surtout (la nutrition j'en connais un bon rayon mais je sais me mentir à moi même et faire passer une tablette de chocolat à 0kcal...). merci pour ton partage .
    je t'embrasse par ce que j'en ai envie, j'aime beaucoup la personne que tu es sur ce blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire. Sincèrement, je sais à quel point c'est difficile. Mais on y arrive, et ça n'a rien à voir avec la volonté ou tout le reste. On y arrive parce qu'on avance quand c'est le moment d'avancer.

      Supprimer
  89. Marie-Anne - chouette_family27 mars 2015 à 12:11

    Comme cet article me parle, me touche... en ce moment, je compense tellement par la nourriture, cette fatigue constante, ce non-temps pour moi, ces nuits pourries... je hurle, je crie, je me sens énervée en permanence, je n'ai plus aucune bienveillance envers moi-même. J'espère bientôt me sortir de ce tunnel... tu es un peu mon modèle Marie, je te l'ai souvent écrit, ma vie ressemble tellement à la tienne... merci pour ce beau témoignage qui m’encourage !

    RépondreSupprimer
  90. Bonjour Marie,
    bravo pour le courage!
    je m'intéresse à ce régime que je crois bien efficace.
    je me pose une question sur la pérennité de la perte de poids, faut il continuer le régime à vie pour garder les acquis?
    peut on l’arrêter et le reprendre si on reprend du poids? il y a t'il un jour de régime à vie comme le jeudi de protéine pure de Dukan?
    D'avance merci pour la réponse.

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire sans identifiant, il suffit de sélectionner Anonyme ou Nom/URL.
Et si tu es une buse, bah, envoie un mail, je t'expliquerai ça un peu mieux...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...