30 août 2011

Courage, plus qu'une semaine

Oui, comme l'an dernier...
C'est long hein? Alors imagine moi. Presque deux mois à me coltiner trois nains.
Non, non, ne m'envie pas. Je n'en peux plus. J'ai l'impression que les nains parlent tout le temps. Même quand ils dorment, j'ai l'impression qu'ils chouinent.
Même lorsque j'arrive à les caser une nuit chez Mamie Chéwie, j'ai l'impression qu'ils m'appellent (et je dors mal du coup...non mais les nuits de parents, c'est quand même l'angoisse).

Ils ne font rien qu'à m'embêter, ils ne font rien qu'à se parler en hurlant, ils ne font rien qu'à vouloir regarder la télé, et surtout, surtout, ils ne veulent plus faire la sieste.

Mais, heu....



L'école, c'est quand même bien (oui, la crèche aussi mais bizarrement, ça fait plus mère indigne de le dire).
Cette année, je commence à voir le bout du tunnel : 2 nains sur 3 à l'école.
Danse du sac à dos Cars.

Et cette année, point de stress, les nains sont RA-VIS d'aller à l'école. Oui, car dans leur nouvelle école "il y a des crotinettes (trottinettes, je traduis pour toi lecteur non adepte du langage nain) et aussi des bélos (vélos, évidemment)".
Génial non? Le nain pense qu'il va passer sa vie en récré, laissons le rêver, ça ne mange pas de pain.

Si tu es stressée du slip à l'idée de voir ton tendre nain mignon rentrer à l'école, je te suggère de lire l'excellent article très à propos de ma petite personne, ici.
à l'école, le nain fait plein d'activités qui ruinent ton chez-toi



Si tu n'es pas stressée, c'est parce que tu sais que :

- le nain va évidemment tenter une bonne chialade (voire un petit romi)  le premier jour. Normal, tout le monde chiale, c'est de bon ton. Il essaiera donc de t'amadouer avec des yeux de Chat Potté, un air malheureux et une lèvre supérieure tremblotante. Pitoyable. Surtout que dix minutes après ton départ, tu sais qu'il est en pleine partie de lance-poupées avec le mauvais Jordan dans le coin cuisine.

- le nain va profiter de ta faiblesse de mère poule pour te faire acheter toutes les daubes que tu lui refuses d'ordinaire. A lui donc : la trousse Spiderman (inutile, il rentre en petite section), le sac à dos Cars 2 (très très magnifique avec des lanières rouges et noires en simili-cuir), le slip Cars (oui, on ne sait jamais) et surtout, surtout, les baskets Oui-Oui, tellement moche que tu n'y crois pas toi même.

- le nain est très réceptif aux angoisses parentales. Alors non, tu n'es pas stressée par toutes les horribles choses qu'il pourrait arriver à ton nain (genre pas de doudou à la sieste ou épinards à la cantine). Tu t'es donc renseignée sur le pourquoi du comment, sur la sieste, les repas et le pipi, sur les Atsem, les récréations et les exigences. Tu as rassuré le nain en lui expliquant tout et puis tu as conclu que "de toute façon, il n'y aurait pas de souci, parce que l'école, c'est super chouette".
Le nain, ce qui le stresse, c'est de savoir que tu es stressée...


- tu as bien coaché ton nain. Il s'est enfilé tous les bouquins qui causent d'école. Le nain sait que TOUS ses héros sont obligés d'aller passer leur journée avec une personne charmante appelée Maîtresse. Tchoupi, Petit Ours Brun, Petit Lapin Blanc, et même Sam Sam (oui, même lui) ... vont à l'école. C'est que, quand même, ça doit servir un brin. En tout cas, dans le doute, le nain préfère y aller.


- tu as déjà préparé ton nain à la séparation. Il a déjà été gardé (crèche, nounou ou mamie) et sait que sa mère/père reviendra. Pas tout de suite, certes, mais quand même en fin de journée (à la divine heure des mamans/papas).
Le nain va chialer au moment de ton départ (voir plus haut) mais c'est pour la forme. Ce n'est pas marrant de voir partir sa maman (ou son papa) alors tu sais qu'il ne faudra pas en rajouter avec un mouchoir blanc à agiter, des larmes qui roulent sur tes joues (rebondies) et une main tremblotante qui s'accroche à la poignée de la porte de la classe. Tu sais qu'il te faudra être digne dans ce moment de séparation. Un sourire, un "bye bye" et un tournage de talons en règle.
Tu sais aussi que tu auras le droit de chialer dans ta voiture en pensant à "ton petit devenu grand". Et que tu auras aussi le droit de poster une photo de ton nain en sac à dos sur Facebook (oh tiens, un cartable à pattes!!)

- tu te doutes que le nain va faire pipi dans son joli slip Spiderman (ou ta naine dans sa culotte Dora). Évidemment puisqu' il/elle oublie régulièrement d'aller aux toilettes cette semaine, comme pour te dire "tu vois, je ne suis pas si prêt(e)". Mais toi, tu ne te fais pas traquenarder car tu sais qu'avec ses 20 copains, ton nain va aller dans des minis-toilettes environ toutes les vingt minutes (au début). Et qu'il y aura quelques accidents, certainement, et puis plus du tout. Le nain n'aime pas trop qu'on lui prête un slip de l'école taille 6 ans.

- le nain va adorer l'école. Parce qu'il y est seul, sans toi qui râle, sans son papa qui parle un peu trop fort. Il va vivre SA vie et dire ce qu'il veut. Il va pouvoir grandir et être celui qu'il souhaite être. Il n'aura pas à essayer de faire comme papa ou maman veulent. Il va se construire avec les autres, il va devenir une véritable petite personne sociale. Et ouais.




Pour en terminer avec cette rentrée (youhou), je sais que ce n'est pas toujours évident. Je sais que beaucoup de mamans et de papas arrivent devant les classes avec une boule au ventre et des genoux qui tremblotent. Je sais que vous pensez "mais comment va t-elle pouvoir s'occuper de mon nain adoré aussi bien que moi?".
Elle ne pourra pas. Mais c'est tant mieux. Le nain doit être là. Il doit regarder autour de lui et se rendre compte qu'il y a l'autre. Les autres. Il doit apprendre à écouter, à regarder, à se connaître et à apprécier de faire différentes choses.
Le nain va grandir.

L'école, peu importe celle que l'on a choisi, est un moment difficile car c'est une porte ouverte sur le monde dans lequel on doit laisser son enfant prendre sa place. La première rentrée c'est un peu le symbole de ce qui nous est dévolu: leur donner la vie. Et puis les laisser y prendre leur place.


Allez, courage parents, courage...nous y sommes presque...
Mais n'ayez crainte, le Mâle et moi même ferons moins les malins quant il s'agira de déposer nos deux tronches de nains lundi matin..

29 août 2011

Au moins, il aura des chaussures correctes...

Et oui, dans ton armoire, tu avais tout prévu.
Un petit pantalon propre (même pas besoin de le repasser, l'étiquette est encore dessus), un tee-shirt non-baveux au col et même un sweat-shirt non-morveux aux manches.
Même les chaussettes étaient jolies, à sa taille et par deux.

Et là, quelques jours avant la rentrée, la triste réalité te rattrape.
Puisque tu étais en mode je-ne-peux-pas-laver-mon-linge-parce-que-je-n'en-peux-plus-des-nains, puisque tu étais tétanisée à l'idée de fouiller dans le sac à chaussettes célibataires (huit mètres de haut, six mètres de large et environ six cents chaussettes abandonnées), parce que tu devais aller chez des gens assez regardant sur le look des nains...  TU AS POURRI TON COSTUME DE RENTRÉE.

Et oui. Le pantalon a été porté (et est légèrement brun aux genoux et pisseux à l'entrejambe).
Le teeshirt est compoteux au col (le nain a ripé avec sa compote à boire).
Le sweat shirt git par terre dans ta voiture (il faisait chaud, le nain l'a enlevé et l'a jeté -normal - sur le sol dégueulasse de ta poubelle voiture).
Les chaussettes? Et bien...elles sont, heu...enfin, une d'entre elle est dans le panier de linge sale. L'autre a du partir (avec une des chaussette du Mâle) vers d'autres horizons.

En bref, à part un slip propre, le nain va aller à l'école vêtu comme un pouilleux.
oui bin sinon, le nain peut y aller en bottes aussi....



Je me dois donc d'organiser le give away Petits pas de géant aujourd'hui. Histoire que ton nain ait au moins des chaussures correctes à porter la semaine prochaine.
Et oui, je suis comme ça.

Et ce n'est pas du give away de petit joueur ça, crois moi.

Ta mission?


- Clique là et va sur le site Petits pas de géant. Furette, fouille, regarde, bave et fais ton choix parmi une paire de chaussures (ouais, pas moins) et une paire de chaussons.


Clique va...

- Reviens ici et viens nous raconter une anecdote vestimentaire du nain. Une sortie en costume Spiderman, une robe remontée et qui laisse voir la culotte Hello Kitty en plein pestacle d'école, etc...

- Dis moi le modèle de chaussures que tu as choisi ET le modèle de chaussons que tu aimes d'amour. N'oublie pas de t'identifier hein, je n'offre pas de Give away à Anne Onyme (huhuhu, on ne l'avait jamais faite celle là).


- Un grand (et pas du tout impitoyable) Jury composé de trois illustres amies de moi même lira les anecdotes et sera chargé de choisir DEUX textes. Drôles, honteux, et "nains", il faudra qu'il y ait pourtant un grand gagnant et un gentil deuxième...


- Le grand gagnant (qui aura le droit de regarder les autres d'un air hautain) pourra avoir une paire de chaussures OU de chaussons (au choix).
Le gentil deuxième, un peu déçu, aura tout de même le droit d'orner les pieds du nain d'une paire de jolis chaussons.

- Tu peux partager ou J'aimer leur page si tu le souhaites et revenir vendredi soir pour les résultats.

Allez, lance toi !!

Les gagnantes choisies par le Jury (feignant le Jury) sont : 

1) Lolie 
2) La Mère Cane

J'attends vos coordonnées les veinardes!!!

28 août 2011

1, 2, 3. ça change quoi?

Ceci est une brève introduction car j'ai décidé (dans mon immense mansuétude) de te faire partager mes réflexions hautement poussées sur le fait d'avoir un, deux ou trois nains.

Je veux parler de ce qui change, de ce qui ne change pas, de l'amour qu'on porte à l'un, à l'autre, des différences et de la nécessité de s'adapter. Je veux parler de la patience et des crises de hurlements, des fous rires et des nervous break-down.
Je veux prendre le temps de vous raconter comment la vie change, comment on opte pour une nouvelle voiture, un plus grand frigo et une centrale vapeur.
Je veux essayer de vous dire au mieux comment le couple évolue, comment on passe à travers et comment on en sort renforcé (après quelques cascades et quelques remises en question).

Voilà, cette série d'article, ce dossier sur les nains risque d'être un peu long, c'est pourquoi je vais essayer de le scinder au gré de mes envies, de mon temps et de vos attentes.

1, 2, 3 pour moi, ça a changé tellement de choses, mais au fond, ce n'était qu'un chemin pour arriver là où j'en suis. Et ça continue d'avancer...

(quel teasing le nain, quel teasing...)



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...