15 déc. 2012

T'as vu la biquette? Elle fait dodo... (et autres troubles langagiers du parent)



Avant tout, la gagnante des 4 places pour le pestacle de Zut est Krousti. J'attends ton petit mail...

Salut. Je suis une biquette




Je sais, je sais.
On peut se prétendre "blogueuse influente" et s’exprimer en langage texto sur Facebook, faire trois fautes d'orthographe par paragraphe, sans parler des erreurs de syntaxe (aaaaargh).  Moi-même, professeur des écoles nainesque à la base, je laisse souvent passer quelques "s" ou quelques accords à la con (que si on me demandait mon avis on cesserait de ne pas accorder même si ce putain de COD est placé après le verbe - je ne suis pas claire mais vous me comprenez).

Bref, je ne suis pas très influente (en tout cas j’ai beau hurler personne ne fait ce que je dis à la maison) mais j'ai tout de même une certaine estime de mes propos (oui, tout à fait) et un certain respect pour ceux qui savent manier la langue française avec délicatesse et intelligence.
Parce que j'aimerais savoir écrire et dire les choses de manière alambiquée, parce que je voudrais, parfois, qu'on se dise "putain, elle cause bien" (peut-être qu'on se dirait plutôt "c'est fort joliment dit" d'ailleurs).

Mais je suis parent.
Et ça, croyez-moi, ça anéantit tout.

Si, si, je suis sérieuse.

On a beau tenter de s'exprimer correctement, ça foire, ça échoue.
On a beau tourner ses phrases de manière subtile, essayer d’être crédible et précieuse…ça rate.
On passe juste pour une mère lambda, hystérique par moment (voire souvent) et à qui il manquerait la lumière dans toutes les pièces.
 A partir du moment où on a des nains, on souffre de troubles langagiers récurrents, c'est ainsi.

Oui Nulli, je sais. Tu mets un point d’honneur à le répéter à tout le monde :
« Je ne comprends pas ces parents qui se bêtifient quand ils ont un nain. MOI je parlerai normalement à mon nain ».


Je sais. Moi aussi. Et parfois, même souvent, j’y arrive. Je ne miaule pas quand je vois un chat. Je n’aboie pas pour désigner le chien (bon, je l’appelle toutou à la place).
Mouais.  


Je n'ajoute pas systématiquement de mignon, ou de love ou de cute quand je parle des nains. 

"Oh, oui, Micronaine est tellement cute en ce moment, je la love de trop".
Ah oui, parce que ça arrive ça aussi, l'introduction de l'anglais de manière systématique pour souligner que nos nains sont ultra-chouettes.


Il faudrait se pencher sur tous ces phénomènes de langage, c'est passionnant.

A la lecture de cet article, peut
-être vous fendrez-vous d’un commentaire outré en disant que « non, chez vous, on parle normalement aux enfants ».
Na na na na nère.
Moi pas.

Enfin pas toujours…


Lorsque mes nains étaient tout bébés, j’avoue, j’avais souvent la voix-débile qui prenait le dessus sur la voix normale et habituelle. 
Parfois même, je chantais.
Ouais.
Bon, je préfère oublier. Surtout que ça va vite revenir.

Alors, si, effectivement, il y a des termes que j'emploie et que je retrouve dans la bouche des nains qui me font sourire.
Ou bien Grand Nain qui trouve que les cauchemars sont "angoissants".
Voire Micronaine qui souhaite sa « friandise » du calendrier de l’Avent…

(Faux nains va)



Pour étoffer un peu mon propos, je vous suggère ici quelques situations parentales lors desquelles les troubles langagiers du parent sont exacerbés.
Peut-être vous y reconnaîtrez-vous.
Peut-être pas.

Mais chez moi, lorsque le moment arrive....

·       D’aller se coucher…


On devrait dire « allez, c’est l’heure d’aller se coucher, il est 20h et le marchand de sable va passer ». Mouais.
Bon.
Chez nous, ça ne ressemble pas à ça.
« C’est l’heure du dodo !!!  Il faut aller faire dodo ! Allez, zou, aux plumes ! Tu vois là, il est minuit, Grand Nain fait dodo, Moyen Nain fait dodo, PAPA – ce pourri- fait dodo et même Toutou fait dodo. Donc toi, tu vas au dodo. C’est comme ça et on se retrouve demain (enfin tout à l’heure)».

Mais c’est vrai quand même, il faut aller au dodo. C’est bon pour grandir, le corps, pendant que tu fais dodo, il grandit. Si. Plein.

Je ne sais pas pourquoi, le dodo, c’est sacré.
On va à la sieste. Mais le soir, on va au dodo.

« Laisse maman faire dodo ».
« Papa fait ENCORE dodo LUI »

Bref, excusez-moi mais chez moi, on ne dort pas, on ne s’assoupit pas, on fait dodo.
Enfin, on aimerait bien.
bon dodo ça le nain, bon dodo




·       De passer à table

Lorsqu’arrive le moment de manger, il n’y a pas mille solutions pour appeler le nain (qui joue tranquillement pour une fois) :

« A table ! »

Ici, se décline en
« Mioume Mioume les ptits gars ! »
« On maaaaaange (bordel) »
« Le repas est prêt, vous faites comme vous voulez mais après c’est froid je ne réchauffe rien tant pis » (mode énervée)



Ça va encore.
Chez moi, ils veulent « manzé ». Parce qu’ils ont « faim » et qu’ils n’ont presque pas du tout goûte (les mythos). Et beurk, encore de la soupe.
« C’est pas le flunch ici, tu manges et puis si tu ne manges pas bin tu ne manges pas ».

Les pâtes.
La semoule (voir chapitre : riz)
La purée (sainte purée collante)
Le colin pané (voir chapitre : nuggets)
Les tissuisses
Les biscuiks (ici, Nesquicks au chocolat – 2 euros les 6, mangés en deux jours, un sain investissement).
 Un Gü de Papa et Maman (quoi??)
Et la chauchiche. Bien entendu. L'inégalable chauchiche.

Chauchiche au menu


·       De saluer les chèvres, les chevaux, les lions, etc…


En compagnie de nains, l’animal malchanceux qui, de plus, n’a absolument rien demandé, devient tout autre.


De cheval il devient poney, ça fait moins peur.
D’âne, il devient Naan (comme les pains indiens oui), c’est plus facile à prononcer.
De chat il devient Babou (chat bien connu de Micronaine qui a donc décidé de ce fait que tous les chats se prénommaient Babou), Matou, Minou, ou pire Miaouuuuu.
De lion, il devient Simba. Ou plutôt non, le papa-de-Simba.
Cette pauvre biche devient Bambi. Ou plutôt non, la-maman-de-Bambi-tu-vois-qu’elle-va-bien-finalement.
Ce poisson rouge neurasthénique (qui pue) devient Némo. Oui. Ou Bubulle. Ou « ce mauvais poiscaille qui pue et c’est toujours moi qui change l’eau de l’aquarium » (ok, ça c’est moi).

bonjour Poney!


Bref, l’animal paraît choqué, tente de protester, mais le nain l’assomme d’une carotte (si c’est un Naan) ou d’un trop-plein de copeaux-qui-puent (si c’est un Némo).



·       D’enfiler des chaussettes ou des chaussures.



On lève les papattes.
Donne-moi ta papatte.
Si tu veux que je t’aide, tends moi ta (putain) de papatte.
Bon, c’est bien.
Ah non, c’est pas le bon pied.

Les chaussettes, les chaussures, même combat.
Il y arrivent.
Et puis non.
Et puis tu m’aides ?
Et puis je suis en anorak tout engoncé et puis je n’y arrive pas.
« Mets-toi donc assis là. Donne la papatte »

Ouais, je sais.
Mais j’ai un chien toutou, c’est pour ça je confonds.
Quoi que le chien se prépare tout seul, LUI.




.
  
·       D’enfiler n’importe quelle fringue en fait


On lève les bras au ciel.
Lève ta papatte.
Oh, il est où le petit bras ??
On a perdu Micronaine ?? Non, elle est là !!

Et tous les jours.
On se marre trop en fait.

Entre la tétête qui dépasse du col.
Entre les petites mimines « qui sont où les petites mimines ?? »
Et ces « petits petons, guililguili, je les attrape PAR ICI ».
Et les fefesses ?
Hein ?

Tout ça pour qu’ils nous laissent les habiller sans hurler ni se débattre.
Tout ça pour qu’ils ne demandent pas à faire SEULS ce matin parce qu’on est super-méga-à-la-bourre (comme tous les matins).
Tout ça pour qu’on puisse enfiler discrètement le haut propre prévu et non pas l’hideux tee-shirt Hello Kitty fétiche qu’on veut porter pour dormir faire dodo et pour vivre. Devant des vrais gens.




·       De changer une couche





Bouhhhhhhhhhhh….ça puuuuuuuuuuuuue.
Qui a fait un gros caca ?
Hein ?
Comment une si petite chose peut-elle faire un si gros caca ?

Oh non !
Un tout petit pipi finalement.
On change le cucul ?

Et bin voilà, qui a le cucul tout propre ??

Pathétique.
Le tout, sans respirer.
Le tout, en retenant de jurer parce qu’on a trempé son doigt dans une micro-crotte.
Le tout, en marmonnant un « MERDE » parce que la couche est tombée de la table à langer (mieux vaut la couche me direz-vous) du mauvais côté, évidemment.
Le tout, en chantonnant bêtement, en retenant les petites menottes (niaise) de Micronaine qui voudrait bien sur les tremper dans sa micro-crotte (hilarant).

Le tout en comptant combien de temps encore il faudra emballer ce petit cucul tout propre dans une coucouche avec un toutou dessus, c’est pas rigolo et dès fois c’est même Ouinnie sur la coucouche.


PS : Encore deux ans et demi au minimum si je compte bien.

 Et...

L’adjectif qualificatif employé à outrance :
  
J’en note surtout deux qui sortent du lot (laissons de côté le « mignon ») : petit et gros. Oui, ça peut sembler surprenant mais le parent aime user de l’un ou de l’autre selon l’ambiance.

« Alors on prend le petit pied et on le glisse dans la petite chaussette »


« Qui c’est qui va faire un GROS dodo dans son PETIT lit ?? »

« Tu fais un petit bisou à Tatie Relou ? (ou pas) »

« Tu fais un GROS câlin à Papa ?? »




Et puis il y a l’adaptation au langage NAIN qui n’appartient qu’à votre nain à vous.
Et l’adulte en face de vous ne vous comprend pas non plus.

Je me permets, en guise de jeux et pour conclure, de vous proposer deux exemples précis tiré de ma vraie vie (j'attends vos réponses en commentaires, huhuhu)

-        Konkin

La scène se déroule en voiture, sur une départementale louche, tôt le matin.

"Oh tu as vu loulou devant nous?"
"Ah Vi, un KONKIN!!!"
"Il est superbe ce konkin, vraiment superbe, il faudra le dire à papa qu'on a double un magnifique konkin"
"KONKIIIIIIN".


Attention, je suis un Coin Coin moi

- Croton

La scène se déroule vers 6h02.
Un nain dans un lit de grand.
Au milieu.
Les grands comatent. Le Mâle comate mieux d'ailleurs puisqu'il a collé son oreiller sur sa tête.
Le nain triture le visage de sa mère.

- Les zieux.
- Purée, laisse mes yeux bordel!
- Les feveux!
- Oui, mais me tire pas les cheveux, il est SIX HEURES DU MAT' !!!
- Les zoreilles...
- Dégage tes doigts de mes oreilles le nain, va voir papa, va parler à papa.

Le nain boude.
Il revient.

- Croton maman?
- Demande à papa j'ai dit, il aime bien faire les croton.


Et bin, je suis AUSSI une biquette ....


Et par chez vous?
Qu'est ce qui revient le plus?
La biquette?
La papatte?
Le dodo?


Certaine d'en avoir oublié, je viendrai coller ici vos ajouts....allez, à vous!!!

77 commentaires:

  1. Génial comme d'habitude!

    RépondreSupprimer
  2. Le konkin ne serait-il pas un Pom-Pin ou camion de pompiers ?
    chez mes petits cousins il y a eu le Toucou qui était bien sur comme son nom l'indique un cheval !! (pasque Toucoutou toucoutou quand il galope ! Mouais)
    Ma fille est encore trop petite pour avoir ses propres inventions mais ça va venir sous peu je le sens.

    RépondreSupprimer
  3. Juste MDRRRRR! Ici on a dépassé ce stade (enfin en général hein) mais qu'est-ce que c'est drôle!!!!!!!!!!!

    Eu en revanche, le Konkin et les crotons, je sèche!!!

    RépondreSupprimer
  4. Okaaaaaaaaaay. Je suis une Primi, je parle un peu nainesque, mais pas à ce point. Là, t'es ma déesse.

    RépondreSupprimer
  5. Hahah ! Oui et n'oublie pas que l'autre gros souci de langage quand on a des enfants (outre le fait de parler avec une voix suraigüe, en effet ; que je pratique avec intensité sans pouvoir me l'expliquer), c'est le doublement de syllabe couplé au petit nom hypocoristique (ben ouais, j'ai un dico, qu'est-ce que tu crois?). Je m'explique : pourquoi les appeler par leurs prénoms ? C'est froid, c'est solennel, c'est pour les autres. En tant que mère, on se doit d'être douce et ça s'exprime, entre autres, par des petits mots à double syllabe du style : chouchou, loulou, poupou, boubou (le "ou" a le vent en poupoupe...); mimi, bibi, pupuce (attention à ne pas déraper sur "pupute" ou "poupouffe"; ce qui ne serait pas dramatique non plus puisqu'avant 3 ans, ils oublient tout), lulu, louloute, et autre pépette... Je les utilise tous régulièrement pour seulement 2 enfants et je ne suis pas certaine qu'ils se reconnaissent quand je les appelle "mon gougou" et ma "crocrotte", mais ça m'aide à me sentir douce et aimante... (ha et puis l'index qui glisse dans la crotte BORDEEEEL !!! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soulagée!!! Il y a donc d'autres familles normales sur cette planète qui surnomme leur enfant "crocrotte"! Personnellement je n'y tiens guère (pas de dico alors je fais avec ce que j'ai) mais ma belle-mère appelle (bon allez disons appelait car si mon homme tombe sur ce commentaire je risque de passer un sale quart d'heure...:-) )son fils "Crocrotte"! Ce qui les premiers temps m'avaient au mieux intriguée au pire affolée!!!! Mdr

      Supprimer
  6. Autant pour le konkin je pense avoir identifié le canard, mais le croton là je vois pas...

    Chez nous c'est le dodo qui est au top, à égalité avec le bébé (bébé chat, bébé fourchette, bébé savon, tout y passe...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahh oui, moi aussi, je mets du 'bébé' à toutes les sauces!
      Bébé nez, bébé pied...
      Primi depuis 2 mois, les mains et les PIEDS dans la couche, ça commence!

      Supprimer
  7. Je n'ai pas encore réussi à abdiquer sur "bobo". Moi je ne supporte pas ça mais la nounou puis les maîtresses l'emploient à toutes les sauces. D'où conversations surréalistes:
    Nain: Maman, je m'ai fait un bobo!
    Moi: Où t'es tu fait mal? Et on dit "je me SUIS fait" (crénom! pour la 800è fois de la journée)
    Nain: Je m'ai fait mal à la main. Ca fait mal le bobo!
    Moi: Montre-moi ça. Ce n'est qu'une égratignure! On va faire un petit bisou magique!
    Nain: (entre deux larmes) oui... ouin... ça fait mal... Je peux pas prendre mon bain, l'eau ça pique les bobos...
    (c'est ça le nain, c'est ça)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paradoxe quand tu nous tiens: tu n'aimes pas le terme "bobo" mais tu "fais des bisous magiques"!!!! lol

      Supprimer
    2. Oui mais c'est parce que ça marche ;)

      Supprimer
  8. huhuhu!!!
    chez moi y'a le dodo c'est l'heure on va au lili!!
    les pitous dans les chaussettes
    et pour le grande ses iép!
    les noeil
    se laver le kikil
    heu doit y'en avoir d'autre

    RépondreSupprimer
  9. Mort de rire le paragraphe sur la papatte !
    Heu par contre, je suis Nulli et je dis déjà "je vais faire du dodo" "tu as fais bobo" et je mets des "petits" partout (exemple : un ptit thé et un ptit gâteau pour le goûter) -_- On n'est pas dans la merde...

    RépondreSupprimer
  10. Chez nous, on fait de la patate à mon blé !
    delfi

    RépondreSupprimer
  11. De mon enfance, je retiens le "pouapoua" pour le ketchup ! Que j'emploie encore aujourd'hui, alors que je ne suis qu'une primi en devenir ...

    RépondreSupprimer
  12. hé oui... mon "choubidou" de 27mois commence à dire nanou pour tout ce qui est félin, dadou pour mamie, vroum, faim, chaud, tata et des bruits de gorge pour tonton et merci. donc pas besoin de l'embrouiller tout de suite avec tout le dico, on verra aprés. qu'il alligne déjà 3 mots ce sera pas mal.

    RépondreSupprimer
  13. hihihi, tu m'as bien fait rire!
    je crois que je suis sur la mauvaise pente aussi car Bébé n'a pas 6 mois et j'utilise des "petit" à toutes les sauces, je lui explique les animaux sur sa couche en faisant le bruit (donc le chat c'est le miaaaaaaou et la chèvre la bêêêêêêêêê!) et lorsque je lui parle, même si c'est pas tout le temps hein, je le fais avec ma voix plus aigüe qui déborde d'amour chamallow! Je suis mal barrée visiblement...!

    RépondreSupprimer
  14. trop fort comme d'hab ;)
    je me suis revue avec la papatte qui fait bien rire le nain (deuzan)

    dodo incontournable ici
    meme papa à cheval sur la langue française dit dodo!!

    tutu pour la tetine
    cucu pour les fesses bien sur

    RépondreSupprimer
  15. Ma fausse naine a parlé très tôt (premières phrases sujet verbe complément vers 18 mois), avec bcp de vocabulaire et très peu de néologismes. Mais bon, dodo, pipi, caca, prout, crottes de nez sont des valeurs sûres, surtout pour faire faire les "grozieux" à Belle Maman alias Mamy Chewie.
    Souvenir de solitude au parc: un enfant tout mignon dit à sa mère "oh regarde le joli n'avion". Ma naine, juste scandalisée répond "Mais Maman c'est un hélicoptère". Le regard de l'autre mère sur mon entant à moi....
    Bref l'important c'est de se comprendre et d'avoir plaisir à échanger avec ses piou piou (une amie appelle ses 4 nains comme ça).
    Bon we!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D :-D J'adore l'hélicoptère!!!!

      Supprimer
  16. Lexique de mon Loulou (et oui double syllabe) :
    Papi-pallion (facile celui là)
    Naou (chat)
    cot cot (un classique)
    taider (jamais aider : on lui je t'aide ? alors forcément)
    galop ou ti-galop (le premier : cheval, le second : le gentil petit âne qui s'est laissé caressé longuement)
    les pinpons (un garçon alors obligé) mais maintenant aussi camion pompier
    Tchoutchou

    et j'en passe....

    RépondreSupprimer
  17. croton = tartine grillée ?...
    quant à konkin...

    Le "dodo" est couramment employé ici aussi, tout comme le "bobo", et Louis est surnommé "Loulou" évidemment, de même que le doudou s'appelle "Doudou"... Pour le reste, l'honneur est à peu près sauf... pour le moment ! On verra avec N°2... ;)

    RépondreSupprimer
  18. Pourtant on est instit' quoi... on avait dit que jamais au grand jamais on parlerait comme ça à nos enfants! ^^
    Sinon dans cet article de Kisubel y avait quelques délicieux exemples :
    http://blablabulle.over-blog.com/article-cheri-ou-est-garee-la-vroum-dans-ton-prout-108661488.html

    RépondreSupprimer
  19. Nous depuis 7 mois bientôt on parle de nous à la 3ème personne et on commente ce qu'on fait : " maman va te changer et après ce sera l'heure de faire dodo" "papa va prendre sa douche, tu joues tranquillement et papa t'habillera après" ... C'est pas bien mais c'est une habitude dont il est dur de se défaire !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ce n'est pa bien? C'est sûr le pronom "je" ne risque pas de lui être familier mais après tout il paraitrait que ce ne serait pas avant 2 ans et demi; trois ans alors vous avez le temps pour "corriger" tout ça!!!!

      Supprimer
  20. Ici, il n'y a pas à discuter, c'est "dodo" qui revient le plus... Tous les soirs, dans les 5 minutes (25 minutes) qui précèdent le coucher, on doit bien dire au moins 50 fois "Allez, cette fois, au dodo. Si si, je ne te demande pas ton avis, on va faire un gros dodo..."

    RépondreSupprimer
  21. Alors je tente le jeu de la devinette...
    "croton", vu l'heure et le lieu, ça pourrait être ce qu'à la même heure, dans notre lit, on appelle "céyale" (grosse jaune, ou jaune et noire petite mélangée - malheur, deux paquets de céyales ouverts en même temps)
    "konkin" euh... je sèche....
    Chez nous, le mémorable de la grande restera surement le "duveuta" (mais si, un effort, un yayout au duveuta, du duveuta dans le bibon, un gateau oulé au duveuta). Le petit ne cause pas encore (du moins rien de bien clair), du coup, Bubulle se résume à ouvrir et fermer la bouche plusieurs fois, et les céyales sont des yayas!

    Mais c'est bien sur!!

    RépondreSupprimer
  22. Nous en ce moment c'est le schoun! Comprendre le clown qui est en fait le père Noël! Et oui ce petit à déjà tout compris :-)

    RépondreSupprimer
  23. Une belle tranche de rigolade encore Marie, merci!!
    Chez nous on a la "patate de nez" ;-)

    RépondreSupprimer
  24. Moi aussi je mise sur le canard pour le konkin, et les croutons (tartines, donc!) pour les croyons!
    Ici, on n'a pas des fesses, mais des fessounes, ma fille veut ses "amines" le matin (vitamines), après son cacayo (cacao) mais ce qui marche le mieux c'est le fameux "apou": "non pépettes, apou de yaourt!", y en a plus quoi, c'est elle qui a commencé, son frère a suivi, c'est devenu un mot à part entière chez nous, et j'ai honte à chaque fois que je me surprends à le prononcer en public...

    RépondreSupprimer
  25. huhuhuhu, et vive les principes ;-))) alors chez nous on a bien sur le classique dodo, bobo, le double syllabe et tout et tout ... on boit le ticafé (et ce, meme dans un mug xxxxxl hein )on mange des wawout au dessert, et adore les papallions, on fait un gros caca qui poutche (oui, oui, je sais pas d'ou il vient celui la), on utilise des cototiches et ce meme pour le coton de debarbouillage, on fout du gros et du petit en toutes circonstances, pour tout, tout le temps ... et j'en passe et des meilleurs ... ;-) en tout cas, comme d'hab, j'ai bien rigolé avec cet artikeul

    RépondreSupprimer
  26. Hello!
    Pour les devinettes, konkin ça doit être camion de pompier...je reconnais la mélodie du jouet offert par le tonton qui n'a pas d'enfant!!!
    Et croton, c'est des papouilles?
    Chez nous, on essaye de limiter le langage de nains! Mais on n'échappe pas à dodo, bobo!
    Et depuis qq mois, on a le droit à caca boudin!!!!
    Et bien sur le zizi et les "coucou-miettes"! Lol
    J'aime bien aussi quand il me dit: "tu peux me t'aider, maman? "
    Hihihi

    RépondreSupprimer
  27. Merci encore pour cet article qui m'a beaucoup fait rire! Et qui me sera certainement d'utilité car j'ai une explication supplémentaire à mon manque de vocabulaire! Jusqu'à présent j'utilisais le prétexte de ma "blonditude" (comme quoi pas besoin d'être un nain ou micro nain pour générer du vocabulaire débile) et ces derniers temps le prétexte temporaire de mon "enceintitude"... Maintenant j'ai cette théorie bluffante du cotoiement dess nains...
    Evidemment je suis comme tout le monde et j'ai mon lot de mots nainesques...
    Tout d'abord je surnomme mes filles "Coco" et "Pipiche" (je plains la deuxième) sachant que la premère ne se prénomme pas Corinne...
    Et le canard est un Kingouin!!!!! Certainement une confusion avec le pingouin!

    RépondreSupprimer
  28. Ici, s'ajoute au vocabulaire nainesque, un léger soucis de prononciation (c'est pire que J-L David le coiffeur aux "fix fent salons"). Pour le reste, on a beau lui expliquer que les liaisons ne se font pas aux singuliers (enfin on ne lui dit pas comme ça), mais une Zétoile, reste une Zétoile ! Et la quisouine ne veut pas se transformer en cuisine... pourtant plus simple. Compliqué le nain.
    Côté parent, nous sommes accros aux DODOS aussi, et j'ai encore tendance à vouloir "changer les fesses" de mes enfants (alors qu'elles sont très belles leurs fesses !). Pour les surnoms, il y en a une ribambelle, mais je ne peux plus appeler ma fille "choupinette", puisque selon son grand frère "c'est sa choupinette, c'est ma puce" ! Ok chef !

    RépondreSupprimer
  29. Ici aussi on change "le gros cacounet", on le chante même sur un air de musique classique quand on est de bonne humeur avec mon homme (un gros cacounet, counet, counet, un gros cacounet, counet, counet, un gros cacouuuunetttt, cacouuunetttt, caounet, net, net, net net net net net), comme ça le "ptit cul qui pue" sent meilleur, et puis bien sur on "fait dodo... tout de suite!" le soir, mais j'avoue que tu envoies du très lourd dans ton billet, on joue largement dans une catégorie inférieure

    RépondreSupprimer
  30. pour ma grande, il y a luckylucky luke! c'est resté.
    pour ma deuxième, ce sont les Couics qui reviennent chaque année dans la grange (comprenez les hirondelles!) et bien sûr le Nane du st nicolas;
    la dernière n'a que 3 semaines, mais je lui chante, comme je l'ai fait pour ses aînées, "qui a du caca kaki collé au cucul", un classique ! ridicule.

    RépondreSupprimer
  31. Allez je suis d'humeur joueuse, "kinkon" ce pourrait être un tracteur? Et "croton", mmmh, je sèche mais au pif je dirais des tartines...
    Sinon ici on utilise bien sur le "dodo", le "bibi" pour le biberon et surtout, surtout j'ai nommé "la loutche" pour la sacro-sainte-sucette... Bravo Madame l'orthophoniste (pour le langage ET pour la sucette)!
    Bon en même temps je me vois mal dire "Ma chère enfant, prenez garde à votre pitance et permettez moi de vous porter assistance dans le maniement de votre fourchette"... ça donnerait plutot "rhoooooooooooo fille! T'en as encore foutu partout, c'est dégueu! Allez arrête de repeindre ta chaise avec ton bibi et ouvre ton bec!"...

    RépondreSupprimer
  32. Amélie, maman poule16 décembre 2012 à 13:16

    Mouuuuaaaah !! Trop vrai !

    Chez nous, on parle de papoutes, de fessounes, de pyjamoutes, de petits petons, de mamoutes... Ridicule... Mais on a beau essayer de parler correctement, c'est trop tard, on est contaminés!

    RépondreSupprimer
  33. OH MON DIEU, j'ai juste pleuré de rire (et failli m'étouffer par la même occasion, amen).

    Bon "croton", j'avoue, j'ai pas décrypté.

    Mais j'en ai d'aussi belles de ma 18 mois : quand Mademoiselle dit "Cacaaaaa !", ça peut (QCM inside) vouloir dire : "camion", "canard" ou, à l'occasion, "caca" (mais très rarement). J'ai beau être sa mère, je te le dis : je galère encore un peu sur ce coup-là. Disons que je percute pas toujours d'office, d'office.

    Ah, et sinon, bien sûr : "Rooooo", qui, comme chacun le sait, veut dire "biscotte".

    Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

    RépondreSupprimer
  34. Ici aussi, on doit décrypter :
    - amono pour biberon
    - payon pour camion,
    - la tahié : la serviette
    - la goteute : gigoteuse
    - le papanon : pantalon
    - le ta et le tin : le chat et le chien
    dodo, doudou, bobo, même combat !

    RépondreSupprimer
  35. "aller, on met le pschit-pschit dans le nez"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Et puis après, on met le 'pirateur dans le 'tit nez !" (= mini-aspirateur, c'est-à-dire le mouche-bébé !) :-)

      Supprimer
  36. Merci pour ce post !!! J'ai eu un magnifique fou rire, j'en pleurai !!!!
    Ce matin à 6h15, mon nain à moi à lui aussi mis son PETIT doigt dans mon œil, tirer mes cheveux avec ses PETITES mains bref à fait son relou ( terme employé fréquemment chez nous) pendant que son PAPA DORMAIT ENCORE LUI !!! et pour finir a très doucement demandé avec sa GROSSE voix son BIBERON !!!
    AHhhh nos chers enfants...

    petits mots de Mister T :
    - "abracacamagi" : "le stylo marron sur lequel repose une figure de Simba et que j'utilise comme une baguette magique"
    - " Boubi" : Bambi
    - "papa cerf" : tout cerf ou renne de passage dans le coin...
    - "papanoyel" : père noël
    - "la bulette" : la turbulette
    - " le BRRRRR" : le mixeur pour faire la soupe...

    La maman de Mister T ( 2 ans)

    RépondreSupprimer
  37. Je sais pas si ça fait partie des troubles langagiers du parent, mais je pense pas être la seule à ne jamais appeler mes enfants par leur prénom: doudou, nounours, chouchou, loulou, chichou, choupinou, canard, poussin (toujours précédé d'un "mon") et j'en passe, pour le grand, pupuce, minette, choupinette, cocotte, poussinette, etc.
    Sinon du côté du bestiaire, on a le binou (dérivé lointain de lapinou), le téphant, la gueunoune, la gihakk...
    Bref, comme d'habitude, je me retrouve à fond dans ton article ;-) Au fait c'est prévu pour quand le 4e ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Poussinette, etc. c'est évidemment pour la petite...

      Supprimer
  38. Mon premier, s'est longtemps auto-dénommé Assou, alors que son prénom c'est Maxime. Cherchez le lien... En fait c'est ma faute: Maxou, dans sa bouche de bébé est devenu Assou. Maintenant qu'il a 4 ans, il m'a bien fait comprendre que "Maman, ze m'appelle Maxime pas Maxou"... Oui mon chéri. Du coup je me venge avec le petit, je l'appelle Titou pour Baptiste... Je sais pas ce que ça va donner il ne se nomme pas encore!
    Sinon je suis aussi très habitué de tous les loulou chouchou bibou et autres niaiseries. Le dodo aussi ça va sans dire...

    RépondreSupprimer
  39. Du côté de chez moi, les nains sont grands mais cela ne nous empêche d'avoir encore quelques récidives surtout avec la fille que l'on surnomme au gré de nos humeurs : pupuce, choupinette, schtroumphette à roulettes...
    Par contre, petits, on n'a jamais prononcé de "bobo", "tutute" ou "sussu" car perso je trouve ces mots laids !!
    quant aux déformations nanaisques, on a eu droit à piplimosse (pamplemousse), pipon (papillon) et le pire de tous "socamé" :
    "bon sang, mais tu l'as collé où ta tétine (bordel)?" réponse du nain : "socamé" (gnin, arretes de foutre de ma tronche le nain..); jusqu'au jours où j'ai retrouvé une tripotée de tétine "sous le canapé" et que mon fils a explosé littéralement de joie en me gueulant dessus "ouiiii, socamé" (sous le canapé !!) **moment de solitude**

    Quant à ton konkin, je penche pour du verlan : regarde devant le nain c'est encore konkin (c'est qu'un con, bien vu la mère !!)
    et les crotons : des scrontch-scrontch ?? (ici chez nous on dit comme ceci les papouilles aux cheveux !!!

    RépondreSupprimer
  40. Merci pour ce texte si vrai... J'ai fort souri car ici aussi on parle de dodo, de papatte, etc. Ha mais des fois tu es surpris, des fois ce sont en effet tes nains qui s'expriment mieux que toi. Je cite mon beauf-ils qui avait 3 ans : "Donne moi du gâteau, j'en suis très gourmand".

    RépondreSupprimer
  41. J'adooore !
    Ton article m'a bien fait rire !
    tellement vrai !
    Ici les dodos, cucul, et compagnie sont toujours de rigueur !

    RépondreSupprimer
  42. Merci une fois de plus pour ce bon petit fou rire, particulièrement utile le lundi matin !!

    Alors chez nous, on parle "normal" le plus souvent, sauf que... Monsieur Papa est québécois et, sans vouloir être méchante, massacre allégrement et de bonne foi la langue française. Et du coup j'entends mes filles dire tout naturellement "aller AU coiffeur", "c'est pas l'fun" (= c'est pas drôle), "tirer quelque chose à terre" (faire tomber quelque chose), ou "piger une carte" (= piocher). Et la meilleure, bien sûr : "les foufounes" (s'emploie au pluriel en québécois, puisque désigne... les fesses). Sans parler des anglicismes, ou pire, des mots anglais "francisés" comme: "J'ai scédulé un rendez-vous" (scéduler = to schedule).

    Pour l'instant, tout ça n'est pas trop embêtant, mais je m'attends à quelques soucis à partir de l'école primaire. Ou bien à des remarques bien senties quand nous irons au Québec, du style "Mais Grand-Papa, on dit pas Aller à la toilette mais Aller aux toilettes, et on dit pas Déloder l'char mais Vider le coffre de la voiture !" (déloder + to deload)... Help !!

    RépondreSupprimer
  43. tout ceci est très vrai, et malgré les bonnes résolutions prises à l'arrivée de n°1 ....2 ans après n°2, tout est grand ou petit, va au dodo quand on le range (même les livres), patou, voire patoupatou (qu'en y'en a vraiment partout)... Mais je te rassure, on ne répète pas non plus tout ce que les filles peuvent inventer...Ca nous sauvera!!
    Le konkin, c'est peut-être le train (au vu des sifflements à l'entrée des tunnels)??? les crotons alors là... je sèche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez nous aussi, tout "va faire dodo", les livres, les héros des DVD (quand on éteint la télé), le téléphone i-pomme de Papa quand il est en train de se recharger... :-D

      Supprimer
  44. Ah ! ici aussi on est frappés du syndrome de Jules César, on parle de nous à la troisième personne "Maman va te mettre le manteau".
    Mais le mot mystère pour notre entourage est quand le nain dit "i-douille, moi i-douille?". On ose pas leur dire qu'on passe nos journées à lui répéter "Le nain, arrête de faire l'andouille!!"

    RépondreSupprimer
  45. Marie et son crevetton17 décembre 2012 à 13:02

    Chez nous, c'est plutôt le rafraichissement de slogans publicitaires... Vous connaissez "Bosch du travail de pro"? Nous, non, par contre, on connait bien "Bosch du travail de gros"!

    RépondreSupprimer
  46. J'adore! c'est vrai que ça rajoute à notre niaiserie! déjà il y avait les moments de solitude quand devant une bande de nulli on a hurlé "we did it wa did it yeah" et qu'ils n'ont pas compris la subtile allusion à Dora (c'te pomme qui répète tout 3 fois! quand elle aura Alzheimer ça sera grave). Ici on fait de gros efforts pour transformé nos viles insultes en mots passables, du coup ça déteint sur nos nains, l'aîné a sorti à son père (2 ans à l'époque pour le nain) au lieu de "va chier" il a dit "mais t'as cas aller faire caca papa,comme ça on est tranquilles" merci le nain!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'être obligé de hurler "Punaise !" au lieu de "Put...n", c'est pénible. Je conseille de se mettre aux "sacres" québécois, du style "Câlice !" ou "Tabernak'", voire même dans leurs versions atténuées ("Câlinne" et "Tabernouche"), comme ça même si les petits les disent devant la maîtresse ou les grand-parents, ça fera rigoler et personne ne s'offusquera ! ça m'est arrivé d'insulter en québécois mon ordi de bureau, déclenchant l'hilarité générale de mes collègues, gros succès ! :-D

      Supprimer
  47. Très drôle et si véridique!! je me reconnais dans presque tout... sauf les mots perso...puisque justement, ils sont perso!! Personnellement, dans le genre niais doublé de ridicule, nous avions ici, pour le moment tant attendu (et moultes fois répété) de la "vidange"... la fantastique chanson dont les paroles devraient figurer dans tout manuel du parent gaga... Oh nan, j'ai trop honte!!! Puis allez, si... au moins la version phonétique à chantonner à haute voix en martelant bien les syllabes: "Kiii ka du kaka kaki ké kollé au kuku? kollé au kuku, kollé au kuku? Ki ka du kaka kaki ké kollé au kuku? kollé au kuku jusqu'au kiki? Ouiiii!" (allez, on reprend tous en choeur?). Avantage indéniable: le micro-nain tout attentif au son et pendu à vos lèvres, ne tente plus de faire un retourné-jeté pendant la phase délicate de la couche ouverte mais pas encore enlevée sur fesses cracra. Cette méthode a fait ses preuves avec mes 3 nains et convient jusqu'à un âge avancé (3 ans 1/4 avec nain2, paresseux du fond de couches!) puisque toute la valeur de cette chanson réside dans son adaptabilité à l'âge dudit nain: plus il grandit plus il peut la reprendre en choeur avec vous et lorsqu'il est déjà un peu grand (et paresseux du fond de couches), le but du jeu consiste à la faire chanter de plus en plus vite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent! Super drôle. J'ai bien ri.
      Paresseux du fond de couche... Expression très imagée.
      Qui fait honneur à cet.artikeul d'anthologie.
      Qui donne le sourire le.lundi!

      Supprimer
  48. Tiens, on dirait moi !! 3 nains et c'est pire de nains en nains... M'en fou, j'ai l'air ultra naze quand je parle à mes mômes mais on rigole bien !
    Surtout quand leurs mots déformés surprennent tout le monde ! Ben oui, qu'est ce qu'est un soif, un chikinik ou une poutine ? Moi j'adore et je trouve ça nun (nul en langage moyen nain) de parler correctement :D

    RépondreSupprimer
  49. je sais pas si c'est du fait qu'on les a eu "tard", (on a beaucoup attendu) mais on n'a pas eu de phase "mot spécial enfant". Juste ma doudoune et mon doudou parfois pour les nommer, mais que dans l'intimité sinon ils ont un prénom....(sans possibilité évidente de jeu de mot ou de surnom, on a bien cherché qd même pffff)
    en tout cas très drôle cet article!

    RépondreSupprimer
  50. Qd elle fait des bêtises je dis à ma fille qu'elle est une crapulette. C'est devenu un gimmick mère fille très complice.
    Croton: croutons, miettes de gâteaux du dimanche matin qd on traînasse dans le lit des parents???
    Merci pour ce post qui m'a donné une bonne énergie de sourire, de même que les commentaires.

    RépondreSupprimer
  51. Bonsoir... merci pour tes textes...
    je me permet un commentaire pour te signaler que la mise en page du texte saute parfois! du genre - Konkin...

    désolée de ne parler que de ces détails de lecture!
    au plaisir de te lire
    Charlotte

    RépondreSupprimer
  52. Je n'ai plus ces tics de langage depuis belle lurette, passé les 2 ans de l'enfant je pense, mais par contre j'ai un problème plus grave ! quand je demande un truc à ma fille, j'inverse les mots et ça devient du n'importe quoi. Du style "va te laver les dents" au lieu de "va te coucher", "mets ton manteau" au lieu de "mets ton pyjama" et c'est tout le temps... La fatigue ou les neurones qui se font la malle, je ne sais pas !

    RépondreSupprimer
  53. taide
    tatete
    les mots... voici une liste non exhaustive des nos gagatisations .. à titre perso j'assume bien !

    lala : chocolats
    cochola : chocolat de mon grand
    moreveve : mauvais rêve
    dodo
    bobo
    lolo : bib
    tutute : sucette de micornaine
    ninin : doudou
    bulette : turbulette
    bumbum : sucette de mon cinquan
    tine : clementine micronaine

    RépondreSupprimer
  54. ah mais les miens ont réussi à carrément changer notre vocabulaire ! On ne dit plus "papillon" mais "pipilla", ainsi que l'a rebaptisé notre ainé...et les gens ne nous comprennent plus...merci qui ? merci les marmots ! :D (ça vaut pour plein d'autres mots de la vie courante, sinon ça ne serait pas fun...)

    RépondreSupprimer
  55. c marrant, ici ma fille a aussi modifié quelques mots
    trouchette = fourchette
    c'est mon préféré!
    sinon son truc (qu'on reprend comme des grands niais) c'est sa façon de faire les phrases à l'anglaise "je veux ma bleue trouchette" ou même façon maître Yoda encore souvent "nuit dehors il fait" ON OUBLIE QUE chez elle c'est mignon, chez nous c assez ridicule!!

    RépondreSupprimer
  56. J'ai beaucoup rit avec cet article et les commentaires.

    Ici on y va avec du :
    Le joli ptit cucul.
    On chane la fesse ( oui mon fils. Na qu'une fesse de sale lol)
    on ca au dodo ou la variante tu te rmtournes et tu fais dodo !
    Zozo en surnom. ... Aucun rapport avec son prenom...
    Un bisou de je taime a maman.
    Un calin de je taime a papa.
    On va mam ?
    Le bidon

    Mon fils ne parle pas encore mais on retient :
    Le wouwou pr le chien
    a bobooooo
    caca... Pr parler de lui (lucas de son prenom)
    gata pr gateau
    waouuuuuuh pr une decouverte
    Ébeau pr ce quil trouve beau (souvent des photos de lui lol )
    mmmmm mam (en se frottant le ventre quand ce quil mange lui plait)

    RépondreSupprimer
  57. Ah ben voilà tu m'as fait pleurer (de rire) !
    Ici ce ne sont pas les papates mais les gambettes. Ah et puis on met les petons dans les chaussures, peton qui devient "allez pousse le pied (bordel) !"
    J'adore le passage sur le "dodo" et l'adjectif "petit", d'ailleurs ici on fait "le GROS dodo", la maman a de l'espoir ;-)

    RépondreSupprimer
  58. Mes nains sont venus tous les trois se coller à mes genoux pour savoir pourquoi maman hululait devant son ordi. Crédibilité zéro ! Merci pour cette bonne tranche de rire. D'ailleurs, outre le langage de nains la journée, le soir ici on passe en mode poétique langage grossier de parents qui se sont retenus trop longtemps, et c'est jouissif ! Si on m'avait dit ! Ah, on m'avait peut-être dit, mais c'est autre chose de le vivre.

    RépondreSupprimer
  59. Un konkin, c'est pas un camping-car?

    RépondreSupprimer
  60. et le bidou-bidou!! y'a pas chez toi?

    RépondreSupprimer
  61. Chez les mamies ça revient très très vite aussi, ce langage "spécial-nain". On se reconnaît fort bien dans ton article, Marie :-).
    Emma aime les mots qui "claquent" : beurk bien-sûr, sac, cinq (elle compte : " ti, ta, ti, ta, cinq ". Bravo !!!!
    Son dernier : la sècre. Plantée devant la crèche, elle me regarde d'un air assuré "la sècre !". Moi : "mais oui chérie, la crèche !". Elle: "viiiiiiiii, la sècre". Bon, soit....
    Et quand on éternue, "atchoum" devient "hapi !!!!". Oui, la puce, ce qui est certain, c'est que nous sommes très "hapi" (happy) avec toi <3.
    Marie, de tout cœur, merveilleux Noël à vous cinq, presque six <3. Je n'oublie pas Mamie Chewie par solidarité mamiesque ;-)
    Bisousssssss....
    Maryvonne Liegaut
    PS: Emma fait toujours aussi caca-couche....

    RépondreSupprimer
  62. Quand mon grand était tout p'tit il ne faisait aucun effort pour parler, il arrivait à se faire comprendre, la preuve, "té" voulait dire fromage de chèvre...ne me demandez pas pourquoi ni comment on l'a deviné....
    Sinon, mon deuz met des "siples" sous son pantalon, à force je commence à le dire....

    RépondreSupprimer
  63. Chez moi on va prendre le "bibou" pour le biberon... ou on mets ses chaussettes, chaussons, chaussures sur les petits "petons". Et chez nous on "change les fesses"...
    Et ma fille avait aussi un langage bien à elle et quelques mots bien marrants lors de son apprentissage du langage... Mon petit billet à ce sujet se trouve ici : http://camilleandcie.wordpress.com/2010/05/05/rythme/

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire sans identifiant, il suffit de sélectionner Anonyme ou Nom/URL.
Et si tu es une buse, bah, envoie un mail, je t'expliquerai ça un peu mieux...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...