6 sept. 2011

1, 2, 3, ça change quoi?? Le temps (Opus 1)

Quand j'étais Nulli (je sens que je vais me mettre à pleurer en rédigeant ces lignes), j'avais le temps.
Le temps de :
- prendre des bains (marrant comme c'est une des premières choses qui me vient...)
- dormir (en fait, c'était ça la première chose, mais je ne voulais pas trop faire "en manque")
- lire, lire et encore lire (maintenant que j'ai porté une trentaine de cartons de livres, je peux te le dire, je lisais trop).
- me faire des petits cinés avec mon Mâle (films coréens sous-titrés en serbo-croate de quatre-heures trente)
- me faire des restos chic (ou pas) avec le Mâle (ou pas).


Enfin, bref, je ne vais pas m'étendre (je pleure déjà) sur tout ce que j'avais le TEMPS de faire. Entre la gym deux fois par semaine (un petit cours de Fesses Abdos Cuisses - FAC pour les connaisseuses), des virées shopping "juste pour repérer je reviendrai un autre jour", je prenais du temps pour moi et pour mon couple. En même temps, nous n'avions rien d'autre à faire qu'à penser à notre (sympathique) tronche.
la roue tourne ma bonne dame...la roue tourne...



Lorsque nous avons eu Grand Nain, notre Priminain d'amour....c'est toute notre vie, toute notre organisation temporelle qui a basculé dans un néant, dans un trou noir.

Lorsque j'ai eu mon premier enfant, croyez moi, j'ai vu disparaître à peu près TOUS mes moments à MOI. J'ai vu partir en fumée mes rendez-vous mensuels chez Samantha, mon adorable esthéticienne, j'ai du me contenter d'un polar par mois (en même temps, lire uniquement aux toilettes, ça ralentit la cadence), j'ai vu mes cinés/restos/sorties entre filles être relégués à la fin du calendrier "quand le petit sera assez grand pour qu'on le laisse".

Bref, lorsque je suis devenue Primi, j'ai perdu mon planning. Chaque case "Ma tronche" s'est vue remplacée par des trucs bizarres comme :
- Jouer avec Priminain
- Changer Priminain
- Endormir Priminain
- Sortir chez des amis et passer sa soirée avec un Priminain pénible dans les bras
- Vouloir aller à la gym et se rendre compte que le seul jogging à sa taille est constellé tâches de lait et de caca sec.
- Tenter une sieste crapuleuse et terminer avec un Priminain qui n'a pas du tout envie de dormir et qui préfère aller faire du vélo, tomber, s'ouvrir le front et terminer sa journée aux urgences glauques.


Alors vous allez me dire : elle se démerdait mal!
Oui, tout à fait. Mais être Primi, c'est, par essence, aller au plus compliqué, ne faire que des conneries, être mal organisée. Il faut se fourvoyer pour progresser.

Pourquoi laisser le nain dans le parc une demi-heure histoire de s'épiler les jambes à l'arrache-poil alors qu'on peut tranquillement jouer avec lui (et ne pas s'épiler)?
Pourquoi sortir une petite purée bio de chez Picard qui réchauffe en trois minutes au micro-ondes alors qu'avec mon Baby Cook je lui prépare la même en trois heures (et même qu'il n'en veut pas parce qu'elle est légèrement grumeleuse)?


Avec un nain j'étais débordée parce que j'essayais de faire rentrer le nain dans MON planning. J'essayais de faire des choses avec lui en plus. Par exemple, j'essayais de bosser (genre en le laissant jouer à côté de moi, en misant tout sur le fait qu'il allait effectivement trouver ça extraordinaire de taper sur un établi Fisher Price très bruyant pendant une heure).
Et comme, évidemment, ça ne fonctionnait pas, ça m'énervait (surtout que le Mâle, lui, y arrivait très bien). Et comme ça m'énervait, j'étais énervée. Oui, logique. Et je trouvais qu'on ne pouvait RIEN faire avec un nain. Rien du tout. Que c'était trop nul en fait. Biiiih, vilain.

Mais je ne sais pas pourquoi, MOI, un seul nain, ça me prenait tout mon temps. Du lever au coucher.
le Priminain était au coeur de mes pensées et de mes actions.

Et quand, soudain, il a commencé à être propre, à jouer tout seul, à savoir descendre trois marches sans se fracasser sur le plancher, quand on a pu comprendre ses cris et ses pleurs, quand il a eu terminé (un peu) son terrible two...

Et bien, là, j'ai accouché du deuxième (cherche pas).

Le passage du premier au deuxième, je ne vais pas te mentir, ça a été pour moi très difficile.
Niveau TEMPS hein, puisque cet épisode est dédié au temps (le reste sera l'objet d'un autre artikeul tout aussi palpitant).

Avoir un deuxième, c'est plus qu'un bouleversement, c'est une remise en question.

Mon deuxième avait un RGO. Gloups, tu l'as dit.
Allaitement terrible, nuits inexistantes avec hurlements incessants, pas de siestes, avis médicaux tous divergents et ambiance du tonnerre à la maison (fatigue + incompréhension + souffrance d'un nourrisson + Grand Nain à gérer + boulot).

Inutile de te dire que je suis passée de "c'est fou, j'en ai qu'un et je suis débordée" à "mais COMMENT j'ai fait pour être débordée avec UN"???

Parce que là, c'était clair : jamais plus de sieste (ils étaient en décalé à chaque fois), les nuits commençaient à 23h (pour mon RGO) et terminaient à 6h15 (pour mon Grand Nain, fort matinal).

Et entre les deux?
Les préparer, les déposer à la crèche, aller bosser. Le midi? Manger et faire les courses.
Puis rebosser.
Le soir? Aller les chercher, rentrer, les baigner, les faire manger, les coucher. Récupérer le petit RGO hurlant et manger avec lui sur les genoux. Regarder une série télé et s'endormir à moitié devant.
Puis aller coucher le RGO et aller soi même dormir dans le canapé du salon avec le Mâle. Remonter huit fois dans la nuit. Se lever tôt. Et recommencer. Encore et encore.

Pendant environ neuf mois, ça a été notre quotidien au Mâle et à moi. On se prêtait les nains histoire de varier les plaisirs. On sortait en alternance, histoire de souffler. Sachant très bien que celui qui sortait allait (quand même) se faire (un peu) pourrir en rentrant par celui qui était resté avec les nains.

Le tableau n'est pas idyllique hein?
Mais mon cas était particulier.
Cependant, passer de un à deux bouscule ta gestion du temps de manière spectaculaire.
Terminé le casage du nain dans ton planning de parent. Maintenant c'est le nain qui t'octroie des cases vides pour toi (et pas tous les jours).
La clepsydre!! Sooooooors!!!!

Quand tu as deux nains, tu n'arrêtes jamais au début.
Une fois que tu as géré le petit, il faut passer un peu de temps avec le grand pour qu'il ne soit pas jaloux.
Et une fois que tu as passé du temps avec les nains, il ne faut pas oublier le Mâle (pour qu'il ne soit pas jaloux).

Trêve de plaisanterie, passer de un à deux a été pour moi le plus difficile car il a fallu accepter que, désormais, JE ne passais plus en premier. Que MES besoins et MES désirs devraient patienter et que, si vraiment il me fallait faire quelque chose d'important, tout devait être mis en oeuvre pour que j'y arrive.
C'est ce qu'on appelle, optimiser son temps.
Un boulot à terminer? On colle les nains à quelqu'un (crèche ou télé).
Un gros coup de fatigue? On demande au Mâle de les sortir histoire de récupérer.
Des corbeilles de linge qui dégueulent? On prend sur sa soirée l'Amour est dans le Pré pour le faire (ou on prend une femme de ménage).

trop de mains tue le nain...
Bref, deux nains, c'est juste renoncer à certaines choses. Sans douleur, sans hargne. Mais avec tout de même l'impression qu'une partie de nous est définitivement lointaine (vous savez, le bain qui dure, qui dure...)




Et TROIS??
Bin oui, parce que même si je dis que le passage de un nain à deux nains a complètement bouleversé ma gestion du temps, j'ai quand même voulu retenter le truc.
Parce qu'en fait, une fois que tu en as deux, le plus dur est fait.
Trois, c'est pareil que deux, en un peu plus pire quand même niveau temps.

Trois, c'est dire adieu à l'imprévu.
Trois c'est dire "je t'aime" à Mamie (Papi ou tout autre personne qui accepte d'en prendre un des trois, voire les trois soyons fous, pendant quelques heures).
Trois c'est de l'or-ga-ni-sa-tion.

Avant, lorsque j'entendais des mamans de familles nombreuses expliquer "comment (bordel) elles arrivaient à gérer trois, voire quatre (voire plus) gamins", elles disaient:
Tout est question d'organisation. Il ne faut pas qu'un truc foire, sinon c'est foutu.

Et c'est vraiment ça.
Avec trois (mais comme avec un ou deux), il ne faut rien laisser au hasard. Rien. Il faut tout envisager et ne pas se laisser surprendre. Sinon, on y laisse nos nerfs, des litres de sueurs et des cris hystériques de maman au bord du burn out.

Avec trois, tu sais exactement où tu vas et ce que tu vas faire. Tu as essayé d'envisager d'autres possibilités et tu as de quoi parer au plus urgent (change, bouffe). Avec trois, tu es constamment en train de vérifier qu'ils sont tous là, qu'ils vont tous bien.

Évidemment, du temps pour toi, tu en as peu.
Mais contrairement aux autres fois, tu sais en profiter. Et tu sais que le temps qui t'est imparti est variable d'une fois sur l'autre.

Par exemple, lorsque j'étais Primi et que j'avais prévu de corriger quelques copies pendant la sieste du nain, ça me rendait malade qu'il ne veuille pas dormir. J'en pleurais de rage (et de fatigue, je te l'accorde).
Maintenant, je raisonne différemment. Je me dis "s'ils dorment, j'écris un peu". Le SI est très important.
S'ils ne dorment pas, tant pis, je ferais ça à un autre moment.
Je ne me rends plus malade. Idem pour les siestes et pour les réveils matinaux. C'est tout, c'est comme ça.

Je me souviens que ce déclic nous est venu, au Mâle et à moi même, avec notre Moyen Nain.
Un soir, nous avions prévu de bosser tous les deux, et le petit hurlait. Nous nous le refilions toutes les vingt minutes, histoire de pouvoir avancer dans notre travail.

Et puis, au moment de nous coucher, nous étions tous les deux dans un état proche du nervous break down. Et là, nous nous sommes dit "STOP. Arrêtons de vouloir faire à tout prix quand nous ne pouvons pas. Prenons les choses comme elles viennent".

Pour nous, ça a été la clé. Arrêter de penser à tout ce que nous ne pouvions pas faire.
Et faire tout ce que nous pouvions faire. Parce que nos nains, nous les avons voulu. Très fort.

Pour conclure ce premier épisode sur la gestion du temps avec 1, 2 ou 3 nains, je voudrais préciser quelques règles qui m'ont été bien utiles (et qui me le sont toujours):

- Se prendre du temps pour soi, certes, mais du VRAI. Inutile de prendre un bain si Micronain dort à côté et s'il n'y a pas d'autres adultes dans les parages. Le bain sera gâché, le moral à zéro et la seule pensée sera : "je n'ai même pas le temps de me prendre un bain".

- Avoir un moyen de faire une pause. Quand les enfants sont grands, un peu de télé permet souvent de faire un break. Non, ce n'est pas indigne, non, ce n'est pas nul. Surtout si c'est un dvd mignon et pas une série abrutissante entrecoupée de publicités débiles.
Le moyen de faire une pause, ça peut être le Mâle, ou une amie, ou une mamie. Il faut le demander, personne ne pourra le deviner.

- Ne pas se forcer. Personnellement, je n'ai jamais laissé mes nains plus de trois jours. Je n'y arrive pas. C'est comme ça. Alors oui, on me dit "mais vas-y...ça fait du bien". Pour certains oui, pour moi, non. Et c'est très bien comme ça, ça me regarde, ça nous regarde (parce que le Mâle est un papa poule hein...).

- Se coucher tôt. Je l'ai déjà dit mille fois, mais plus on a de nains, plus il faut se coucher tôt. Avec Grand Nain, je me couchais à minuit et je pleurais le matin lorsqu'il se levait à 7h genre "buuuuu...mon fils va m'achever". Maintenant, je me couche à 22h30 et je suis levée (parfois) avant les nains. Si si. Je vieillis hein?

- Prévoir. Le sac de change, le lit parapluie, la poussette, le porte-nain, la bouffe, les lingettes, des jeux. Histoire de pouvoir improviser (parfois). Parce qu'avec trois enfants, tu ne peux jamais te laisser surprendre.


En résumé, et pour le temps, il est clair que plus du as de nains, moins tu as de temps pour toi. C'est évident, surtout s'ils sont rapprochés (ici, environ 20 mois entre chaque nain).
A chaque fois qu'on commençait à être un peu tranquille, PAF, on rempilait.

Mais le bout du tunnel n'est pas si loin et j'estime que vers les quinze mois des nains, on est presque sortis de l'auberge. Le temps devient plus élastique lorsque les enfants marchent et commencent à comprendre et à se comprendre entre eux.

En gros, compte qu'à chaque enfant, tu as environ un an de "vie sportive". Un an où tu es dans l'organisation et dans la logisitique, un an où tu limites un peu les sorties et les soirées de folie.

Mon conseil? Se simplifier la vie au maximum histoire de niquer la gueule au temps.
Et ce temps de gagné? Le partager.
Entre les nains, toi et le Mâle.

Le prendre pour les regarder grandir, le prendre pour se dire qu'on a bien fait.
Le prendre pour réfléchir à tout ce qu'on peut faire en famille, le prendre pour se dire que ça passe, que ça file et qu'il y aura de plus en plus de choses à faire, de choses à vivre.

Quand je vois mes trois enfants, de neuf mois à quatre ans, assis sur le tapis à discuter. Quand je vois le regard de la petite s'illuminer au moindre cri débile d'un de ses frères.
Quand je vois l'état de ma voiture et de mes sourcils.
Quand je me couche à 23h en me disant "je vais morfler demain".
Quand je me mets à imaginer nos prochaines virées avec poussettes et porte-nain, avec boudoirs et pom'potes.
Je sais que j'ai bien fait.
Que peu importe le temps que je ne me suis pas consacré, que peu importe tous ces films, tous ces suhis et tous ces poils qui restent, je ne regrette pas une seule seconde ce temps là.

Parce qu'il a été nécessaire.
Parce qu'il m'a permis de les voir grandir.



Le temps avec un, deux ou trois, c'est finalement le même. C'est le temps pour apprendre à devenir parents. C'est le temps où on les regarde. C'est le temps qu'il fallait. Pour être nous mêmes, pour donner un sens à tout ça.

82 commentaires:

  1. Merci Marie car ce soir en bonne primi j'étais un peu au bout du rouleau après une longue, très longue journée avec mon loulou (7 mois 1/2). Et alors que j'allais faire une grosse crise nerveuse, cet article est arrivé pile poil! Le temps pour moi j'y ai pensé toute la journée et je n'ai qu'un nain... Mais au bout du compte quand je regarde qu'aujourd'hui j'ai pu le voir éclater de rire (en arrachant mes cheveux!), faire une tête émerveillée (en jettant pour la 42ème fois son doudou par terre et moi je le ramasse!) je me dis que ça vaut le coup d'avoir du temps pour lui...

    RépondreSupprimer
  2. Punaise, ici deux nains, 16 mois d'écart, pendant un temps j'essayais d'être "wondermaman", il fallait que tout roule, que tout soit rangé, propre, les nains sages, occupés et stimulés
    Et puis un beau jour, on s'est aperçus avec l'homme que l'organisation tip top n'était pas la bonne pour nous, on profite plus quand on a des imprévus, quand on court, quand on se demande "mais quand pourrais finir le dernier coben"
    Et nous on aime ça et pourquoi pas un petit trois :-)

    RépondreSupprimer
  3. LaMadre DeLaMiniNana!!6 septembre 2011 à 21:12

    Merci Marie!!! Il est magnifique cet artikeul....

    RépondreSupprimer
  4. Mon père disait...6 septembre 2011 à 21:14

    Un choix est un abandon!
    C'est difficile de renoncer à certains plaisirs même pour des bonheurs aussi grands que ceux que nous procurent nos enfants.
    Moi aussi, je garde un ressentiment envers les gens qui profitent encore de leur liberté sans enfant. Pourtant, je ne pourrais jamais échanger mon sort avec le leur. Cette ambivalence me fatigue parfois davantage que le manque de sommeil...
    À cela s'ajoute la culpabilité de ne pas profiter suffisamment de la vie ...??? Pour ma part, j'ai toujours l'impression d'être en retard sur ma vie, d'être dépassée. Pourtant, je sens aussi ma joie d'être femme, d'être mère grandir chaque jour...
    Allez comprendre!!! :)
    Merci pour ce blog, pour d'autres grossesses j'ai potassé du pernoud et consort... pour celle ci, je me suis régalée avec tous ces articles et les liens vers d'autres blogs...

    RépondreSupprimer
  5. Et sinon, les chaussures... Parce que la rentrée a eu lieu!!! LOL

    RépondreSupprimer
  6. C'est beau mais c'est aussi TRES flippant ! Argh !

    RépondreSupprimer
  7. il faut prendre le temps de prendre son temps!!!!!!
    pour nos nains en priorité car eux ont réellement besoin de nous et sont dépendants!!!

    on aura le temps d'aller au ciné , en boite , au resto , aux soldes , chez l'esthet quand nos nains seront ados!!!!!!

    moi je n'ai pas perdu mon temps à gerer mes nains qui ont 16 mois d'écart!!!! , en revanche j'ai perdu des amies qui ont mal (ou pas) compris mon choix de faire passer la chair de ma chair avant ma carriere (inexistante) et ma vie de célib!!!!!



    encore une fois bravo Marie de dire et retranscrire si bien les choses de nos vies de primi et multi!!!!

    RépondreSupprimer
  8. Houaaaaaaaaa... le gros coup de gueule / coup de blues / envie de parler...
    C'est bien de se lâcher, se déculpabiliser, de dire "oui je ne suis pas parfait(e) et alors ? Ca te gênes ? moi pas"

    On a une petite troisième depuis fin juin, et je la bénie de faire ses nuit depuis ses 15 jours. SInon je ne vois pas comment on aurait pu tenir.

    Je suis tout à faire d'accord avec toi, il faut savoir laisser couler et surtout... accepter ! Accepter de ne plus être comme avant, d'avoir moins de temps pour soi et plus pour les autres, de faire 1001 corvées alors qu'il est déjà 21h32 et qu'il faut encore donner un bib, vider le lave-vaisselle, faire la lessive et les sacs pour le lendemain. Même à deux parfois on n'en voit pas le bout...

    Alors prend du temps pour toi Marie, dis m... à ceux qui t'em...

    Bisoux d'un papa

    RépondreSupprimer
  9. il est exceptionnel ton post, Marie!
    à chaque fois que tu écris je me dis "mais c'est moi!". Et ce post ne déroge pas à la règle.

    J'en suis à 2, pour l'instant (avec 2 ans d'écart). Et je me fais la même réflexion que toi. Le passage au 2ème à été chaud, mais nous le vivons finalement plus cool, moins violemment.
    Je te rejoins sur le fait que je m'adapte bcp plus à LEUR rythme, que mes BESOINS sont de moins en moins essentiels, et qu'ils passent encore plus après. Et que, bizarrement, je vois moins ça comme un sacrifice, alors que, franchement, j'ai encore moins de temps pour moi que lorsque j'avais "un seul" enfant.

    L'esthéticienne ou le coiffeur: connait presque plus. Mais je m'épile toute seule comme une grande à la cire orientale pour rester nickel, et je me masque les cheveux à l'huile d'argan 1 fois par semaine (j'ai ma dignité)

    Les restos: presque plus. Mais on n'hésite pas à sortir le Champ' pour un oui ou pour un non, et à se commander des petits plats sexy (des trucs au homard, au curry, des crumbles à la pêche, bref, des trucs qui changent de la purée et des nouilles-jambon, quoi)

    Le ciné: pfiou. Avant notre rythme c'était à peu près 4 par mois. Maintenant c'est une fois par an. Mais je suis incollable sur toutes les critiques des films qui sortent actuellement. Je continue à adorer lire ce qui se dit sur les films.

    Les livres: je continue à lire. Moins de pages d'affilée qu'avant, mais le soir, la nuit même, j'y consacre un peu de temps. Et je ne regarde presque plus la téloche.

    Le sommeil: je dors encore moins qu'avec 1 seul enfant... mais finalement je morfle moins. Si je sais que je sors et que je ne vais dormir que 3h30 pendant la nuit, je fais attention à ne pas boire trop (contrairement à avant), et ça passe. Pas trop souvent. Sinon, comme toi... à 23h00 on est couchés.

    Avec mon Jean-Chou aussi, on est mieux. Même si la vie est plus sport, plus crevante, on s'engueule moins, on est solidaires, ça roule mieux que lorsqu'on avait un seul nain. On est heureux ensemble, encore plus chaque jour.

    Dis-moi... en me relisant j'ai l'impression que je suis prête pour le 3ème nain, là, non? ;-)

    RépondreSupprimer
  10. j'ajoute aussi que je passe presque zéro minute par semaine au ménage: on a embauché une femme de ménage 2h par semaine pour l'arrivée du p'tit 2me. Et je mets un point d'honneur à ne pas compléter son travail pendant la semaine. Rien à foutre... autant que ce soit vraiment sale quand elle revient la semaine suivante!
    et comme je ne suis pas maniaque... ça me laisse vaaaaaachement de temps pour faire autre chose/

    RépondreSupprimer
  11. ah!! cet article tombe à pic! Pile dans le sujet du moment qui est "passer de 2 à 3? Pourquoi? Quand?..." Je viens de tout lire à monsieur fleurdeschamps pour essayer de faire pencher la balance en faveur du petit troisième...

    RépondreSupprimer
  12. Bizarrement je dois dire qu'en fait ton article donne envie d'agrandir la famille :-) je dois être maso non?

    RépondreSupprimer
  13. Ce qui est formidable c'est surtout que tu trouves encore du temps pour nous faire sourire, rire et pleurer à chaque article !!!
    Mille mercis...vivement un bouquin signé Marie.
    (Ps : tu vas me manquer au boulot..snif)
    Bisous
    Laëtitia B.

    RépondreSupprimer
  14. C'est si juste que je n'ai pas de mots... Vous vous arrêtez à 3 vous ? Nous oui. Parfois, l'idée m'effleure (nous avons 3 garçons, çà motive), mais nous commençons à revivre (le dernier a 2 ans), j'ai repris le boulot, et je veux aussi penser un peu à ma "carrière", parce qu'un jour, les nains partiront vivre leur vie... Voilà, merci, merci Marie pour ce très beau texte si juste.
    Aurélie

    RépondreSupprimer
  15. Je n'ai qu'un mot : magnifique. (En fait, non, j'en ai plusieurs). C'est magnifique pour la conclusion que tu fais et pour les conseils que tu donnes.
    Pour ma part, j'en ai deux. J'ai frôlé le burn-out jusqu'à ce que j'accepte de leur donner mon temps, de râler quand je ne peux pas faire certaines choses, de revoir mes exigences (de ménage en particulier) à la baisse, etc (ce que tu expliques très bien). C'est la clé en effet.
    Après, ça va beaucoup mieux, on vit plus sereinement.

    Merci infiniment pour cet article !

    RépondreSupprimer
  16. Superbe article! J'adore!

    RépondreSupprimer
  17. C'est tellement vrai tout celà! Moi avec un, ça allait, je gérais! Puis les jumeaux sont arrivés et là, j'ai eu le nez dans le guidon sans vraiment m'en rendre compte, seul le mêle me disait régulièrement "quand même c'est sport!".J'ai réalisé que je ne voyais plus le jour quand un de nos petits nains a été diagnostiqué pour un cancer! Et là en fait, ça a tout changé : le temps est précieux, si précieux! Maintenant on vit, chaque moment pleinement, on sélectionne, on laisse de côté le secondaire, et on savoure chaque instant, chaque sourire, chacun des petits moments de bonheur (même si c'est s'émouvoir de voir une jolie crotte dans le fond du pot et le regard tout fier de mini nain!) Comme toi, je n'arrive pas à décrocher bien longtemps de mes nains, mais 2 nuits pour le mâle et moi tous les 6 mois en dehors de la maison, c'est réalisable et ça fait vraiment du bien
    Alors merci pour ce bel article et continue de profiter, c'est toi qui a tout compris!

    RépondreSupprimer
  18. Très chouette cet article. En tant que primi d'un pou de bientôt 6 mois qui a repris le travail il y a une semaine, je me désespère de ne pas avoir assez de temps à consacrer à son fils. En tout 3h par jour c'est trop peu. Alors m'occuper de moi, ça me paraît bien futile.

    RépondreSupprimer
  19. Merci Marie !
    une fois de plus... tu as touché juste !
    on se reconnait dans tout ce que tu nous partage !
    on rit , on verse une larme ..
    ca me remonte le moral, de multi !

    RépondreSupprimer
  20. Sarah avec un camion et 4 boulets
    c'est tout à fait ça Marie, le temps à soi!!
    L'année dernière j'ai fait une grosse dépression et pas loin d'un burn out (j'étais prise d'une énorme envie de les laisser en plan dans la voiture et de me barrer!! Trop de choses sur mes petites épaules (le père ne gère pas les nains, pas du tout) des VRAIS nains et une habitude d'exigence jamais contentée; normal les vrais nains sont pleins d'imprévus!!
    J'essaie de lâcher la pression mais j'avoue avoir des envies de meurtre quand on me dit devant petite der (3 ans) "ça grandit trop vite" Ben non; j'ai besoin d'avoir du temps pour lire, pour moi, pour dormir et pour pouvoir gérer les devoirs des grands alors Dieu merci depuis 3 joursqu'elle a commencé l'école elle s'écroule devant la télé et laisse travailler les deux grands!!
    Mais je les aime!!

    RépondreSupprimer
  21. ha non me casse pas le morale, j'ai reussit malgres 2 loulous a continuer les sorties cinéma, resto, la gym, les voyages alors si tu me dis qu'à 3 je ne pourrais plus rien faire je pleure mdr

    non non j'ai compris 1,2 ou 3 on peut tout faire pareil si on resonne avec plus de patience et autant d'organisation (voir plus) c'est sa docteur? rassure moi hihi

    RépondreSupprimer
  22. Un bien joli texte (encore, c'est lassant ! ;-) ). Je m'y suis reconnue, avec mes 2 nains (en espérant le 3ème, mais il faudra encore du temps pour décider le papa qui n'en veut que 2 et donc se prend en pleine poire le passage de 1 à 2).
    Mon temps à moi ? Toutes les 5 semaines, depuis toujours, 1h pour moi, chez l'esthéticienne, pour me faire la jambe nette. Sans nain, ou avec un nain de plus d'1 an, c'est toutes les 3 semaines /1 mois, avec les petits, c'est plus difficile de se dégager ce temps sans eux, donc j'augmente l'espacement, mais j'y tiens ! Mais devine quoi ? Je passe cette heure-là à parler d'eux avec mon esthéticienne !

    RépondreSupprimer
  23. Ici, deux nains !
    Je m'y retrouve bien quand tu parles de 'se prendre du temps pour soi et du vrai' ! j'ai mis un bon moment à accepter (de ne pas pouvoir faire ce que j'avais décidé de faire), mais ça y est c fait et ça va bcp mieux ...
    et du coup, avec mes deux nains, je ne trouve pas que j'ai moins de temps qu'avec 1.
    Et puis aussi parce que je ne culpabilise plus de les laisser à leur père une soirée par semaine, ou encore à la nounou alors que j'ai pris mon lundi et que je ne travaille pas (pas à chaque fois, hein, de temps en temps).
    Sinon burn out assuré ...
    Merci pour cet article, ça profite à toutes les mamans, on se sent moins seule ! :-)

    RépondreSupprimer
  24. J'aime beaucoup ton article... Je m'y retrouve tout à fait ! Mes cops me demandent comment je m'en sors avec 3 enfants... bah j'ai changé de philosophie !
    Bon j'avoue la fatigue me rattrape assez régulièrement mais je me reposerai quand je serai vieille ! Sinon il faut arrêter un projet pro un peu ambitieux et des activités pour moi toute seule (sport, théâtre...)
    Je n'échangerai ma vie pour rien au monde, ils sont trop chouettes nos enfants !

    RépondreSupprimer
  25. J'en ai une seule mais j'ai tout de suite mis des priorités dans ma vie (peut être que quand on devient maman à 38 ans, le sens de priorités change aussi, certaines choses ne sont plus si importantes qu' 20 ou 30 ans ...), un ciné plutôt que deux heures de ménage etc... Il y a aussi le fait d'avoir été obligée de reprendre le travail très vite, tu as du temps pour toi à l'heure du déj et sans culpabiliser en plus :) je fais tout ce que je peux quand ma fille est à la crèche/école/au lit... le reste du temps je suis à elle et j'aime ça !

    RépondreSupprimer
  26. Merci Marie!

    J'ai lu ton article ainsi que les commentaires avec beaucoup d'intérêt: je suis enceinte du 2ème et mon premier a 15 mois. Même si je me doute que ça va être sportif, je pense que je n'ai pas encore réalisé l'étendue du boulot à venir! ^^ D'autant que le premier a été plus que facile jusqu'à présent (il fait ses nuits depuis le 1er jour de ses 3 mois et n'a jamais été malade...). Mais peu importe: ce deuxième, je le veux et je n'oublierai jamais l'énorme sourire du futur "papa-pour-la-2ème-fois" à l'annonce de ma grossesse... Alors le temps, on ne l'a peut-être pas mais on le trouvera!

    RépondreSupprimer
  27. Héhé....avec deux pitchounes de 16mois d'écart, je confirme : "il faut simplifier pour niquer la gueule au temps" !!!!! j'adore !!!
    Merci pour ce post, c'est tellement vrai, tellement réel, tellement vécu,....à un moment j'ai cru que tu avais mis une caméra chez moi !! ;)
    J'adore mes filles et si c'était à refaire, je le referais sans hésiter !

    RépondreSupprimer
  28. Une seule naine de 7 ans, 40 balais avec problèmes de santé...et pourtant c'est maintenant ou jamais, en gros! Impossible de trancher, je me revois encore aller chez la psy quand la naine a eu 2 ans, en lui disant "ma fille me dérange". Horrible, non? Pourtant désirée, adorée, papouillée mais chronophage aussi! J'arrivais pas à m'adapter à son rythme et en te lisant je comprends mieux pourquoi (t'aurais du écrire y a 5 ans: j'aurais économisé 50E/semaine!!!). Aujourd'hui c'est toujours mon p'tit pot de colle (couchée 22H40...), j'ai toujours l'impression qu'elle me réclame (oui, même dans ses silences)...donc le 2ème "oui, non , envie , peur, pas le courage, elle va pas rester fille unique c'est nul, c'est trop mignons les petits copains avec leurs frères et soeurs"..en même temps, impossible de donner la poussette, les fringues (7 ans de fringues en stock!!) enfin tout ce qui pourrait re-servir quoi! au secours!! mais ton post m'a fait un bien fou: ah, ok , y a pas que moi que ça fait flipper, qui trouve que un, deux ou trois c'est JAMAIS facile mais que ça reste le sel de la vie! merci Marie

    RépondreSupprimer
  29. Maryvonne Liegaut6 septembre 2011 à 23:02

    Comme vous avez raison, le mâle et toi !
    Contemplatifs, nous l' avons été. Nous avons pris le temps de les voir grandir. Nous ne nous sommes que rarement séparé d' eux.
    Alors bien-sûr nous avons eu droit aux moqueries de certains, y compris dans la famille ( parents-poules, ne savant pas profiter, tssss, tssss, tssss )
    Bien-sûr la maison était loin d' être top
    Bien-sûr c' était boulot-minots-dodo
    Mais c' était bien....
    Et maintenant qu' ils sont grands, on ne regrette rien du tout.
    Et nos nains non plus, crois-moi....
    Continuez comme ça !

    RépondreSupprimer
  30. Whaouh j'ai rarement lu un témoignage aussi vrai, drôle et poignant, je me reconnais dans tout, et moi j'ai eu 2 bébé RGO...ptdr Pour la 3ème j'y pense et tu as totalement raison...je ne devrais pas penser à ce que je ne pourrais plus faire mais a ce que je verrais tous les jours, au bonheur qu'ils me donneront! Bravoooo et merci!!!!

    RépondreSupprimer
  31. Merci ^^ je n'ai qu'un priminain de 2 mois et cet article donne bizarrement envie d'en faire d'autres ! Merci de nous donner envie, et de nous rappeler que être parent ça s'apprend et c'est beau !

    RépondreSupprimer
  32. Très bel article. Mon nain n'a que 16 mois et m'en a déjà bien fait baver... Je n'ai que 27 ans et c'est difficile de passer le cap du "je fais ce que je veux, qd je veux" à celui de "je fais ce qu'IL veut qd IL veut". Vivant à l'étranger, je me retrouve "seule" sans aides et sans soutiens proches (plus de famille, plus d'amis, pas de connaissances...). Dur dur... Bref, devenir mère est un boulot à plein tps et j'ai encore du taf! Vivement la crèche quand même... Mais qu'est ce que je vais m'ennuyer sans lui! lol. Merci d'arriver à mettre des mots sur toutes ces émotions... Bref, quel talent!

    RépondreSupprimer
  33. Ma technique perso, c'est de réserver des plages horaires où je ne me dédie qu'aux enfants ou qu'à une autre chose; de me lever plus tôt qu'eux et de faire la sieste (au moins 20 minutes par jour).

    C'est pour les parents comme nous que je construis www.mes-courses.fr.

    RépondreSupprimer
  34. Blandine et ses boulets7 septembre 2011 à 07:04

    la tite larmounette parce que c'est vrai et beau, le ti sourire qui va me permettre de tenir aujourd'hui "MERCREDI jour des enfers"... en plein dans le mille comme d'hab'...on râle on râle, normal, mais pour rien au monde je n'échangerais mes loulous , normal ;)

    RépondreSupprimer
  35. Amélie et son lutin7 septembre 2011 à 07:26

    Merci Marie...
    Debout depuis 5h sachant que j'ai encore eu droit à 2 tétées nocturnes de mon lutin qui arrive pourtant sur ses 6mois, je me regonfle le moral avec ton post avant d'aller bosser!!
    Il est vrai que la vie passe tellement vite que même s'ils nous épuisent, nos petits sont tellement source d'émerveillement que ça vaut le coup de se laisser pousser les poils de jambes et d'oublier de manger le soir parcequ'on tombe de fatigue!
    Ca fait du bien de te lire, l'espace d'un instant, on se sent relié à toutes les mamans du monde qui vivent la m^me chose!

    RépondreSupprimer
  36. En lisant vos commentaires, j'ai les larmes aux yeux. Debout depuis 6h, j'ai râlé trois secondes et puis merde, l'important est ailleurs.

    Il faut accepter de laisser les choses un peu comme elles sont...

    Merci à toutes <3 oui, on a le droit de faire des cœurs, ici :))

    RépondreSupprimer
  37. merci marie ;))
    aaaaaaaaah ce satané temps !!!!
    choupy a 9 mois maintenant, crapahute partout, se leve, tombe ... donc attention de tous les instants, autant dire que j'ai du temps que quand il dort !!!!
    alors moi aussi j'ai laissé tomber le menage, l'estheticienne c'est 1 fois par mois le samedi quand papa est la, le ciné euuuuuuuuuuh je ne me rappele plus mon dernier film et les boukin aux oubliettes
    mais a coté de ça j'ai un super papa qui passe du temps avec lui, ce qui me permet de souffler de temps en temps, et chez les amies ce sont elles qui s'en occupe gagas comme elles sont :P

    RépondreSupprimer
  38. Nous on en a 2, 19 mois d'écart. Comment as-tu pu faire le 3e aussi vite ??? je me retrouve bien dans ton article, ça me donnerait presque envie de m'y remettre ! (le petit à 15 mois)

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour,"Petite Maman courage" ;)
    Ton article m'a fait sourire. Je me revoyais avec mes 2 nains quelques années en arrière..L'ainé a aujourd'hui 22 ans et le dernier 14 ans.Plus une fille ado (de l'A.S.E),chez moi depuis longtemps..
    Je suis passée par le même parcours du combattant!
    Je tenais donc à te rassurer...toi et toutes les autres "mamans de vampires-nains"!Depuis que mes nains sont devenus pré-ados..je fais tout ce que j'ai envie de faire!!!Et on s'en donne à coeur-joie avec mon mari! ;-))
    Patience et bon courage à toutes les Mamans :)

    RépondreSupprimer
  40. Après cet article sur le temps, il reste un grand mystère pour moi : mais comment fais-tu avec ces journées de folie pour mettre à jour ce super blog ? (car moi avec deux naines, quand j'arrive à allumer mon ordi, j'arrive juste à relever mes mails, lire les titres des quotidiens et quelques pages de blogs...)

    RépondreSupprimer
  41. houlala mais que cette artikleu et beau et réelle lol

    alors multi récidiviste j'ai prix le mode compliquer avec des jumeaux lol puis une tite 3eme est venue compléter le lot suivie de prés d'une tite 4eme et comme nous somme un peu maso faut se l'avouer nous avons resigner 8 ans après avec un p'tit der lol

    donc a l'heure actuel ils ont 13 ans 2 fois lol, 11 ans, 8.5 ans et 18 mois et je me reconnais dans toutes tes phrases
    merci de nous faire comprendre que nous nous ne sommes pas des modèle unique loooool et que non nous ne sommes pas parfaite et ce n'est pas une maladie

    RépondreSupprimer
  42. Jessica et les ninjas7 septembre 2011 à 08:48

    Merci Marie,

    J'ai repris le boulot il y a 2 semaines.Ninja et Norrissette ont repris la garderie 3 jours par semaine, et leur papa reste avec eux le reste du temps.
    Ils sont malades tous les deux et ont toussé, reniflé, crié cauchemardé toute la nuit... et ça fait plusieurs nuits que ça dure... J'avais le moral au niveau de la mer morte, mais grâce à toi, encore une fois, je souris bêtement devant mon écran, et je me redis qu'on va s'en sortir. <3 <3

    RépondreSupprimer
  43. Maman de trois enfants (en 4 ans) je me suis beaucoup reconnue dans ce texte ! Ici on a mis deux ans pour sortir la tête de l'eau (2 ans de la petite dernière). Maintenant qu'elle a 4 ans, c'est nettement mieux ; l'avantage d'en avoir plusieurs est qu'ils jouent ensemble et viennent donc moins t’embêter ;-). Pour le boulot (je suis prof), j'ai appris à bosser par petits bouts de 5 min et quand je ne peux vraiment pas, je le fait le soir ou le We quand le papa est là (ou même la nuit). Pour la coiffeuse, j'en ai longtemps eu une à domicile ; maintenant je vais dans un salon parfois avec les trois (j'emmène livres et crayons ; j'ai les cheveux courts donc c'est rapide). Pour le sommeil, j'essaye de ne pas me coucher trop tard sachant que je suis une lève tôt (mes enfants de moins en moins), cela me fait maintenant des petits dej tranquilles et ça c'est jouissif ! j'ai eu mes enfants tard (après 35 ans), je récupère moins vite qu'à 20 ou 30 ans. J'essaye de faire une sieste de temps en temps même si eux ne la font plus. (ils vont dans leur chambre pour un temps calme (enfin ils essayent !))
    Et moi aussi, je suis une maman poule (moi aussi plus de trois jours sans eux c'est trop dur, j'en suis malade physiquement).
    Merci pour ce texte qui m'a beaucoup émue (que de souvenirs !)

    RépondreSupprimer
  44. Ben c'est malin, tu m'as fait pleurer !

    J'accouche de la 2ème dans 5 semaines. L'ainée a bientôt 4 ans, et on n'a pas encore récupéré de la fatigue (nuits à 13 mois, plus Papa et Maman qui persistent à se coucher à minuit).

    Ce qui m'inquiète le plus, c'est bien la gestion du temps, de la fatigue...

    Mais je vais piocher plein de bonnes idées dans ton article (je suis en train de l'imprimer, là) et le relire en cas de blues.

    Bon, je te laisse, ma grande me harcèle pour que je fasse de la peinture avec elle. ;)

    RépondreSupprimer
  45. Une maison, un papouzèbre (en déplacement à l'étranger 6 mois par an), 1 zèbre(RGO, EIP, TDA, nuit à 4ans1/2), 1 zébrette(EIP mais zen, nuit à 2ans) et une maman que dire sur "moi". Ma vie est compliquée, tellement que je n'ose + en parler de peur d'entendre encore "Rhooo ma pauuuvvvrrreee, je ne sais pas comment tu fais, moi je ne pourrais pas". Honnêtement, je ne sais pas comment je fais, j'ai la tête dans le guidon en permanence, je l'ai relevée, il y a 6 mois, lorsque ma zébrette a eu 2ans1/2, que le diagnostique est tombé pour mon grand, que ma patience ce réduisez chaque jour un peu plus et papouzèbre toujours à 6000km, j'ai dit "Stop" et avec l'aide de ma super baby-sitter que je ne remercierais jamais assez, j'ai pris du recul pour être mieux dans ma tête, pour arriver à patienter jusqu'à la rentrée. Et j'y suis arriver difficilement mais sans trop de casse, j'adore mes enfants, je les aime plus que tout mais être "Maman" en permanence 24h/24h, 7j/7, je n'en pouvais +. Depuis 2 jours, je revis (et je n'ai pas honte de le dire), je me suis remise au sport, nous sommes allé au cinéma avec papouzèbre hier matin (je ne me souviens la dernière fois que c'était arrivé) mais malgré tout si c'était à refaire, si on me proposait de de tout effacer,de réécrire c'est 6 dernières année, je recommencerais tout pareil à une chose près, j'hésiterais moins à laisser mon grand pour une soirée toute seule ou avec papou !!
    Merci, Merci, Marie ... Je suis moi aussi un cas particulier et heureusement mais les voir grandir, rire, complice, heureux, ça fait toute ma joie et mon bonheur.
    Continue à écrire ton quotidien, notre quotidien ça fait tellement de bien de ne pas se sentir seule :)

    RépondreSupprimer
  46. Je verse une larme et pourtant je ne suis que primi de petite naine RGO (mais alors qu'est ce que je me souviens de pas de siestes, pas de nuits). ça fait beaucoup de bien de lire que les autres mamans rencontrent aussi des difficultés et se posent des questions. Même si j'en rajouterais un paquet sur les rapports avec le mâle.

    RépondreSupprimer
  47. Merci Marie pour ces artikeuls qui tombent toujours au bon moment pour moi. Quand je me suis posé des questions sur la façon de gérer ma naine RGO, il y avait ton article, quand je me posais la question du biberon mais que je ne me sentais pas prête, j'y ai entrevus des moyens de l'aborder dans ce que tu écrivais, tout comme l'allaitement... et là, que je suis over bookée parce que j'ai un master à préparer, ma poulette qui fait une rentrée à la crèche pas terrible, qui ne veut pas me lâcher, je me dis que finalement, je ferais bien d'essayer de ne pas trop essayer, de laisser venir les moments pour moi plutôt que de tenter de caser un planning pas possible en inscrivant ma naine dans les trous. Et tu écris ceci, dans lequel je me retrouve et qui me permets, encore une fois, de me dire que je ne suis pas la seule, que je ne débloque pas, que je ne suis pas complètement une mauvaise mère, que j'ai des solutions.
    Merci Marie ^^

    RépondreSupprimer
  48. Je compatis pour les sourcils, je compatis ... on doit avoir les mêmes ...

    RépondreSupprimer
  49. Je ne sais même pas quoi dire tellement j'aime ton article!!! Limite j'aurais pleuré (euh fatiguée maman ours?????)... Je trouve que c'est très vrai ce que tu dis, il faut savoir accepter de ne pas être wonderwoman, il faut accepter de lâcher prise, et de laisser les choses se faire comme elles doivent se faire... Je n'ai que 2 oursons, et pas l'intention de faire un 3ème, et je commence à trouver la vie plus "facile", mes oursons ont 5 ans 1/2 et 3 ans 1/2, donc déjà plus de couches à changer, des loulous à l'école tous les 2 le matin depuis lundi, bref, la vie change quand les bébés n'en sont plus... Oui parfois j'ai eu des envies de disparaitre, de partir loiiiiiiin, quand je voyais que j'étais débordée ou épuisée (ou les 2 lol), mais quand je les regarde, comme là maintenant, qui jouent ensemble et discutent, quand je vois que demain mon "grand" va s'occuper de sa petite soeur qui va prendre le car scolaire pour la 1ère fois, etc. ben je suis remplie d'une fierté qui me fait tout oublier.... De toute façon il faut gérer, donc on gère, et puis voilà!!!!

    RépondreSupprimer
  50. Wahoo, tu remues des souvenirs...

    Une naine, débordée. Faut dire que la naine hurlait à la mort toute la journée, qu'elle crevait la dalle et qu'elle ne voulait pas dormir. La vie chamboulée, rien n'est plus comme avant, on le sent aussi dans notre couple : le centre de gravité du foyer s'est clairement déplacé !

    Là-dessus, un 2e nain s'annonce, un peu vite, 11 mois après sa grande sœur !! Angoisse, stress, "mais comment je vais faire ?", "mais comment je vais m'en sortir ?", "je ne vais jamais y arriver !", et pour finir "vivement cette pu***n de naissance que j'arrête d'angoisser et que je sois enfin dedans !!".
    Au final, l'abandon, je m'y étais préparée, il a été facile. Je garde un meilleur souvenir de ces premiers mois avec 2 nains que des premiers mois avec un seul !
    En fait, j'avais enfin accepté ce que tu décris bien, cette dépossession de soi pour plonger à fond et sans retenue dans son rôle de maman, et au final les choses en deviennent plus simples. On ne regarde plus ce qu'on avait avant et dont on est privé, mais tout le "en plus" qu'on arrive à s'octroyer de temps en temps.

    J'ai même eu la même sensation de cap aux 15-16 mois du 2e ! Enfin, il mange à peu près comme nous, peut sauter/rattraper ses siestes, alors on n'a plus qu'à embarquer des couches, de l'eau et on bouge à nouveau !!!

    Maintenant, il faut se motiver pour petit troiz, accepter de reperdre à nouveau cette légère autonomie acquise au fil de la croissance des 2 grands... Mais nous sommes tellement bien tous les 4 que nous ne pouvons pas ne pas agrandir encore le "cercle d'amour" !!

    Merci à toi pour ces jolis mots qui filent la pêche (et l'attendrissement sur les 2 monstros aussi) dès le matin !!!!

    RépondreSupprimer
  51. Tiens tiens tiens... cet article m'inspire sur un sujet un peu proche, GENRE que je dois rédiger pour dans 2/3 semaines. GENRE.
    Très bel article au demeurant ;)

    RépondreSupprimer
  52. Ici 5 loulous de 12ans, 10ans, 9ans, 4ans, et une puce de 2ans et demi qui à un handicap du coup je cours tout le temps ....l'organisation c quoi ça ....j'connais pas !!!! lol enfin si un peu quand même pour le repas du soir: j'explique: manger tôt enfants couchés tôt papa et maman tranquille tôt!!!! c'est je crois le seul truc auquel on essai(autant que faire ce peut) de ne pas déroger!!!!
    J'ai aussi essayé d'être un wondermaman mais je ne m'y retrouvai pas ce n'était pas moi!!lol j'ai abandonné l'idée d'avoir une maison rangée, un bac a linge vide, un frigo plein, j'ai aussi abandonné l'idée de me lever vaillante après une boooooonne nuit heu c'est quoi une bonne nuit???? 12 ans que j'ai 5ans que je n'ai pas eu ça!!enfin mon bilan de maman de famille nombreuse c'est que passé 3 enfants on voit plus la différence.....un p'tit cochon au bout de l'auge ça s'voit pas!!!! mdr .....
    par contre si ct a refaire et ben ....................................................................................................................................................................je ne changerais rien !!! j'aime ma vie

    RépondreSupprimer
  53. il faut lire : 5 ans que je n'ai pas eu ça

    RépondreSupprimer
  54. j'adore (comme toujours) ton article.
    Ici nain 1 et nain 2 ont deux ans d'ecart et là il y aura a peine 28 mois entre nain 2 et naine 3 ;).
    Le passage entre 1 et 2 c'est fait nickel mais j'appréhende entre 2 et 3 je me sit c'est pas normal j'ai pas morflé niveau organisation. Ca va me tomber dessus c'est obligé. Enfin on verra bien...
    Le seul truc négatif ici ce sont les nuits (mes nains ne savent pas faire des nuits complètes) donc au lieu de morfler encore plus de ce coté la je vais investir dans un lit cododo.
    Et pour le temps à soi ca j'ai su en garder sinon pétage de plomb assuré mais quand naine sera là ca sera un peu plus compliqué...
    Bon par contre moi j'ai pas le soucis de pas allez chez l'esthéticienne j'y suis jamais allée et le coiffeur rarement.

    RépondreSupprimer
  55. Marie, tu es venue chez moi, je ne vois pas d'autre explication! tellement vrai le fait qu'au n°1 on continue à faire comme si rien ne s'était passé, et puis au fur et à mesure on lâche du lest pour arrêter de se flageller...

    Mon aînée a 5ans, le 2nd 3 et le petit dernier 6 mois.
    Ah ben clairement j'organise ma vie de façon à ce que je sois le moins speed possible (bon là grosse galère, ma nounou depuis 5 ans qui devait me garder les 3 m'a filé sa dem ce matin, j'ai repris le boulot hier, tout va bien) mais surtout pour que mes enfants soient le moins stressés possible !
    donc oui, les zouzous m'ont sauvé bien des matins chagrin, oui, le dvd du roi lion est en permanence dans le lecteur en cas de besoin, non, mon appart n'est pas au carré, ya des jeux dans toutes les pièces, je ne les range que le mercredi quand la femme de ménage vient.

    Comme une autre lectrice, si on ne sort plus trop au resto, on se fait facilement des petits diners en amoureux avec bonne bouffe et bonne picole à la clé, tranquille devant un dvd (puisqu'on ne va plus au ciné hinhhin) et je lis dans le métro

    mais ma vie de mèrede3 est tellement plus enthousiasmante que ma vie de célib même en couple !
    ces 3 petites vies qui ont tout à faire, tout à découvrir, tout à imaginer, ça me fait vraiment bien plus tripper qu'autre chose!

    j'ai hâte de lire les autres opus...

    RépondreSupprimer
  56. Ahhh je l'avais demandé depuis longtemps cet article, trop génial! Merci beaucoup!!

    ça a presque motivé mon mâle hier soir pour un petit troiz quand je lui ai lu quelques extraits ;-=

    bon 20 mois entre chaque on aurait peut-être tenté pour le 2ème, mais là à 14 mois il commence tout juste à faire quelques nuits alors on va profiter un peu avant de remettre ça (si on change pas d'avis).

    d'accord aussi avec toi que c'est une année chaude question organisation, après ça va gentiment mieux!

    RépondreSupprimer
  57. Encore un artikeul qui a failli me tirer une larme... J'adore ta façon de raconter tout ça et c'est tellement vrai! Dès que j'ai compris que ça ne servait à rien de lutter, je profite beaucoup mieux des moments avec mes loulous parce que je ressens beaucoup moins de frustration et eux aussi. Merci pour ton soutien virtuel dans nos quotidiens de Maman

    RépondreSupprimer
  58. Puré, Marie, mince encore une fois je sui en train de chialer à te lisant ...
    Pour moi, jeune Primi d'une micronaine de 3 mois et 1/2, tes articles sont une bouffée d'oxygène et d'un grand réconfort !
    Comme toi je suis prof... et depuis la rentrée et la découverte des mes classes (je suis en lycée) plus les trajets à la crèche (pas encore au point à cause des embouteillage) je suis à bout et je me dis tous les jours "mais comment je vais faire ?"
    Te lire me remonte le moral, vraiment.

    Un seul mot donc et un grand :
    MERCI !

    RépondreSupprimer
  59. je parle de toi:
    http://unechambreamoi.blogspot.com/2011/09/la-gestion-du-temps-avec-1-2-3-enfants.html

    RépondreSupprimer
  60. je lis souvent, je comm' rarement (j'ose pas...) mais vraiment, j'adore te lire! je ris, je pleure, je compatis, je me sens moins seule...
    j'attendais cette série 1,2 & 3 avec bcp d'impatience car je me pose justement la question du 3 en ce moment. Un priminain de 3 ans et 3 mois et un petit deuz de 15 mois... que faire?
    j'attends la suite de la série pour me décider ;-))
    et pour le temps, arf, pareil, je cours tout le temps mais je l'accepte de plus en plus, en me délectant de tout le temps que j'aurais, après, quand ils seront plus grands! en attendant je profite de les voir grandir et encore se blottir contre moi!
    à bientôt
    Claire et ses deux nains couillus!

    RépondreSupprimer
  61. J'an rajoute une couche: je trouve que c'est l'article le plus émouvant que j'ai lu sur tous les blogs de mamans

    RépondreSupprimer
  62. carmen a écrit :
    Putain, marie, c'est trop beau ce que t'écris! Ca me remue de partout.
    J'ai même bien envie d'en faire un troisième de nain, c'est dire!

    RépondreSupprimer
  63. Il faut absolument que j'envoie ce texte au mâle qui veut un deuxième mais qui râle car il ne trouve plus le temps de jouer de l'harmonica...alors qu'on a qu'une naine de bientôt 3 ans... Argg!!!

    RépondreSupprimer
  64. trop beau ta ptite fin j'en ai pleuré :) merci !

    RépondreSupprimer
  65. Merci Marie, tu crois que l'Homme accepterait en 3ème en lisant ça ? (ok, je sors ...)

    RépondreSupprimer
  66. Alefto (L&#39;HOMME)7 septembre 2011 à 19:44

    Bon ben ça va bien l'optimisme, faut qu'elle arrête la dame , là !
    Ça ne m'aide pas a décourager ma femme de mettre un 3e en route ...
    On va dire que j'exagère mais vu que je lis ce post du fond du lit de mon numéro 2 et que je vais (encore) m'endormir avant lui, et subir le ralage de la Mother (qui voudrait bien un câlin des fois avant que je ronfle), en fait, non, je n'exagère pas ...

    RépondreSupprimer
  67. Ici 4 nains, "des vrais des durs des tatoués", désirés, voulus. En lisant ton article, je pensais à ma vie d'avant qui était riche, pleine (sorties, voyages, sports, restos, ...)mais maintenant bien que ralant sur ce manque de temps pour moi et pour le mâle, je me dis qu'elle etait bien vide.
    Il y a 2 ans et 3 nains, le mâle a dit STOP et nous sommes partis une semaine, quel bonheur de se retrouver, de manger dans le calme, de lire plus qu'une page. Mais aussi un gros budget de mouchoirs avec toutes mes larmes. Je précise que grande nainne avait 9 ans et c'était la 1ére fois que nous les laissions, jamais fait même pour une nuit.
    maintenat, nous en avons 4 et le mâle hier parlait d'un "petit 5éme"; A méditer! Pourquoi pas: le tout s'est l'ORGANISATION

    RépondreSupprimer
  68. Merci Marie! C'est dur de se resoudre a faire des choix et de realiser qu'une maman ne peut pas TOUT avoir, il y a des priorites.
    Je n'ai qu'un seul Choupinou de 18 mois mais sans famille proche geographiquement et un Papa qui travaille beaucoup. Je travaille a plein temps et il va a la creche.
    Au debut c'etait dur car j'avais des regrets comme tu le dis si bien. Et la frustration de ne passer que 3h/ jour avec lui en semaine.
    Puis j'ai realise que ces heures la devaient etre agreables pour tous les 2, que nous devions en profiter. Donc presque tout est livre a la maison et achete sur internet. La femme de menage nettoie et repasse.
    Quand je dois lancer une lessive ou vider le lave vaisselle, il vient m'aider et ca devient un jeu auquel il est ravi de participer! Je cuisine? Il est assis sur le plan de travaille et grignote du pain ou joue avec de la vaisselle en plastique.
    OK parfois je craque quand je suis enfermee aux toilettes 5min et qu'il gratte a la porte!
    Le sport? Entre midi et 2. La lecture? Dans le metro.
    Et moi je suis prete pour le 2e, plus qu'a convaincre le Papa que c'est le bon moment.
    Notre plus grand bonheur de parent? Voire notre enfant grandir et etre heureux.
    Et c'est un cercle vertueux: une maman plutot detendue et sereine aidera l'enfant a etre confiant.
    Et oui je me couche a 22h en semaine et me leve a 6h20 pour avoir le temps de petit-dejeuner et de me preparer ;-) Je reeeeeeeeve d'une vraie grasse matinee un week-end, et de pouvoir partir un WE sans lui.
    Mais nous avons une baby sitter le samedi soir :-)

    RépondreSupprimer
  69. C'est ce genre d'article qui nous permet de ne pas craquer le mercredi par exemple quand on est seule avec les nains qui hurlent, la baraque qui déborde de bordel et la pluie qui tombe dehors. ALORS MERCI!!!! ça vaut toutes les thérapies contre l'épuisement maternel, ça nous permet de nous sentir moins seule dans cette merveilleuse galère et ça nous fait réaliser que avoir plein de nains c'est quand-même drôlement chouette et qu'on est même prête à en avoir un de plus.
    Moi aussi je suis admirative que tu trouves encore le temps de nous pondre de si bons articles.
    A quand le bouquin car moi j'ai plein de copines sur le point d'accoucher à qui je voudrais faire un p'tit cadeau

    RépondreSupprimer
  70. Et bien voilà, je pleure...
    Depuis quelques semaines, je me demande si on lance le 3è... Mari est prêt pour ça... ... mais pas très investit dans le quotidien !
    Nous avons 2 filles : 5.5ans et 3ans. Passé les 2 ans, le temps est moins compliqué je trouve. Arrivé 3 ans, c'est l'école et depuis 3 jours je m'étonne de tout ce temps disponible (je suis à la maison).
    Pour moi, l'arrivée de la petite 2è m'a bien sûr pris beaucoup de temps. Mais elle m'a aussi permis de relativiser beaucoup de choses et de prendre plaisir à être avec les enfants et de prendre plaisir à être sans eux...

    MERCI Marie pour ce très bel article. J'attends les prochains avec impatience !

    RépondreSupprimer
  71. Ca me rassure ! J'en suis à deux nains et je me retrouve dans ce que tu décris !
    Je pourrais donc me lancer dans le petit 3ème sans crainte, j'ai fais le plus dur ! ;)))

    RépondreSupprimer
  72. coucou,je suis une primi et comme toi je n'ai le temps de rien, pourtant elle a bientot 17 mois, mais déja plus de sieste, je suis à bout, et le soir tellement out pour faire koi que ce soit ! et il y en a des choses à faire !
    pourtant je l'aime ma fille hein faut pas croire, j'ai perdu 3 bébés avant elle et c notre amour, mais dur dur !
    avant j'avais une passion, mais ça fait presque 2 ans que je n'ai pas le temps
    en plus mon mari voudrait un 2e, j'avoue que ça me tente, mais comment gérer
    ce qui me fou les boules c qu'avant de lire ton récit je pensais faire un babyblues qui dure, faut dire que j'ai pris 3kg pendant ma grossesse et perdu 15 à la sortie de la mat, mais depuis j'ai pris plus de 20kg, et ça pas bon pour une nouvelle grossesse, mais là je me dis que c juste le quotidien d'une maman !
    merci pour ton récit si honnete, merci
    bisous
    Muriel

    RépondreSupprimer
  73. wouahou!!!!! et bin dis donc ça c'est de l'artikeul!!!!!et bin voilà... je chiaaaale!!! c'est tellement vrai! j'ai 2 nains de 32 mois d'écart (oui ça fait presque 3 ans, mais en mois ça rend mieux!) et le petit ne fait toujours pas de nuits complètes (il a 21 mois grrrrr!) et c'est vrai que au niveau temps c'est super rude des fois, surtout quand on est crevée.... (en même temps j'ai qu'à me coucher tôt!!!) j'ai laissé mon taf pour m'occuper de la priminaine... et maintenant je me demande comment je ferais si je bossais; et comment font les supermamans qui bossent à l’extérieur avec plusieurs nains.... et bin elles en chient!!!! alors chapeau à elles toutes!!! et bravo à Marie pour cet artikeul( et tous les artikeul en général!) et bravo aussi pour l'organisation avec tes nains!!!!

    RépondreSupprimer
  74. Magnifique artikeul comme le reste du blog!! Et dire que vous trouvez le temps d'écrire tout ça en plus de vous occuper de vos nains... attention vous frolez le wondermaman!
    Merci en tout cas ça soulage bien ma conscience de vous lire.
    Je me permets une remarque! Si pour beaucoup "Primi" rime avec un nain pour certaine d'entre nous "primi" rime dès le départ avec "Multi"... et oui c'est la cadeau bonux de la première écho où l'ont vous dit:
    La sage-femme: Le premier va bien
    Vous intérieurement: comment ça le "premier"? Le "premier" quoi?
    La sage-femme: Et le deuxième il va bien aussi. Regardez il y en a deux...
    Vous: gros blanc
    La sage-femme: On va vérifier qu'il n'y en a pas un troisième...
    Vous: Glurps!!!
    Et voilà comment d'un coup on passe de Nullipare à Multipare en accueillant Naine-jujuN°1 et Naine-jujuN°2!!!! Et croyez moi réussir à se laver 2 à 3 fois dans la semaine devient un luxe, sans parler des repas qu'on n'oublie pas de prendre. Mais heureusement tout est en double et les bonheur et les joies aussi!!!

    RépondreSupprimer
  75. Superbe ;)

    Il reste un truc génial pour les longs bains qui durent, avec trois nains...

    Baigner les deux premiers nains ensembles, méga-longtemps, en tentant de contenir la dernière naine de 7 mois qui attend son tour (au choix : téter dans l'écharpe, jeu sur le canapé...) et préparer l'attaque : un DVD+un plateau de fruits frais pour les nains qui sortiront du bain.
    Les mettre devant leur plateau, devant la téloche et SE FAIRE couler un méga bain à partager avec la naine nouvellement née...
    Un bonheur sans nom... que je renouvelle une fois par semaine, si, si, si...
    Je veux pas faire de jalouse... Mais ça détend :p

    D'un autre coté, je suis du genre ultra scotchée à mes nains à moi... Même trois jours, je les ai pas laissé (tout au plus 2h, à 4 et 2 ans... juste avant l'arrivée de la dernière... et c'était un grand max... niveau poulerie, mon Mâle et moi sommes très forts aussi ^^ )

    Au plaisir!

    RépondreSupprimer
  76. Génial ton article ! J'ai eu les yeux tout mouillés à la fin. Ma puce va avoir 18mois et je profite de mon non-boulot pour concevoir un deuxième enfant.
    Je me dis que sans boulot, j'aurai plus de temps, mais je sais aussi que ça sera un peu Bagdad à la maison.
    Mais tant pis, parce que nos gosses on les adore ! :)

    RépondreSupprimer
  77. Je lis tout plein de blogs de mamans et de papas aussi, et je découvre le tien aujourd'hui (merci zhom !). Et ben c'est la première fois que je me reconnais dans certains passages que tu écris, ça fait super drôle !! Alors merci pour ça, et bien sûr, je reviendrai te lire !

    RépondreSupprimer
  78. Elle est où la caméra ? Par ce que chaque article a l'air d'être inspiré par mes journées !

    J'ai 3 nains aussi, une trisou (ça complique les choses!) de bientôt 5ans, un moyen de 21 mois et une petite dernière d'un mois.
    Le sac à langer et toujours prêt avec un change pour les trois et un pour moi (merci les vomito), un gouter (penser à vérifier la date de péremption, ça fait un moment qu'il est dedans !), de jouets etc... autant dire que je me traine une valise partout où je vais !

    Il y a des jours où je n'ai pas dormi de la nuit (merci la poussée de croissance et les tétées à rallonge), la grande est infernale, le moyen pleure parce que je gronde sa sœur, la petite hurle dès que je la décolle du sein pour aller faire pipi... il y a des jours où j'oublie pourquoi je les ai voulu !
    Et puis après une micro sieste de 20minutes (merci mon Z'hom), je les vois tout les 4 dans le canapé à lire une histoire avec la musique à fond : la première chante à tue-tête, le deuz écoute l'histoire de son père, la troiz dort dans les bras de z'Hom (elle a lâché prise voyant qu'il n'avait pas de mamelle à lui donner !) et ils me regardent tous amoureusement descendre les escaliers comme une star. ça , ça redonne la pêche et on se dit que oui, on a bien fait de les vouloir et de les avoir !

    RépondreSupprimer
  79. Salut !
    Ben j'admire ton courage ! Moi j'avoue, je suis fainéante ; à un tel point que :
    _ je laisse mon copain faire le ménage quand je veux pas le faire et m'occuper de moi (d'accord parfois il faut avoir de la patience : il veut bien le faire quand c'est vraiment crade ! et un petit appartement)
    Virginie
    _ je lis parfois une après midi entière et j'allaite en même temps couchée sur le lit : j'ai juste à changer de position et je peux dormir en meme temps qu'elle ainsi !
    _ mon bébé dort avec moi donc je ne me lève pas la nuit et je me réveille à peine pour la mettre au sein (elle a pas fini de téter que je me suis déjà rendormie).
    _ j'invite des amis (là faut qd meme faire un peu de ménage avant !) et je vais au ciné : comment me direz vous ? Oui, oui, je la mets dans l'écharpe et elle dort de dans et elle tète de dans (si besoin en défaisant un peu le noeud et en le refaisant apres)!
    L'allaitement m'a bien simplifié la vie. pou faire un poil plus compliqué, je lui mets des couches lavables de temps en temps la journée uniquement (déjà que les couches jetables c'est pas top de les laisser plus de 12h sur son popotin !).
    Voilà, mais bon les 2 premiers mois, je ne sortais pas, je ne faisais rien ( à tel point que je limitais la durée et la fréquence des douches !!) et je regrettais d'avoir fait un enfant qui pleurait des que je le posais ! Maintenant ça va mieux (elle dort toujours sur moi, sur un coussin d'allaitement qui me permet d'etre sur l'ordi en meme temps ou dans l'écharpe la journée)... J'espère que de "défusionner " quand je reprendrai le travail ne sera pas trop dur !
    En tout cas, comme ton expérience (et la mienne débutante) le montre : élever des enfants devrait être un plus sur un CV !!! Ce serait bien que le monde des entreprises (et des hommes) changent de regard sur cette période dite paradoxalemen d'inactivité qu'est le congé parental !
    Bon courage
    autre choses : je ne comprenais pas pourquoi on me disait "profites en bien " dans les 2 premiers mois ( profiter de quoi ? de ses pleurs !! )

    RépondreSupprimer
  80. Encore une chose, j'aime beaucoup ta conclusion qui me donne de l'espoir ! Et comme le disait une autre maman, j'ai l'impression que ce bébé a remplit un vide !! Que les journées sont différentes, il y a des sacrifices à faire c'est sur (piscine, vélo...) mais aussi à sublimer (bébé nageurs? trouver une femme de ménage !!)
    Bon courage,
    Virginie (encore)

    RépondreSupprimer
  81. J’avoue c’est criant de vérité et pourtant je suis primipare mais c’est vrai qu’on cherche désespérément à trouver du temps pour tout et quand ça ne roule pas comme prévu limite la journée est foutue !
    J’essaye du coup d’être un peu plus souple si la paniére de linge n’est pas vide, la maison un peu en bazar, je veux profiter de moment avec elle aussi et de moment tous les 3 c’est important !
    Après je pense qu’avec deux enfants le temps est encore réduit et qu’il faut faire diféremment surtout quand on travaille parce que le temps libre n’est pas énorme surtout en semaine…

    C’est la toute la difficulté d’être parents…

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire sans identifiant, il suffit de sélectionner Anonyme ou Nom/URL.
Et si tu es une buse, bah, envoie un mail, je t'expliquerai ça un peu mieux...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...