24 sept. 2010

Ton guide de survie : démasquer le Faux nain

Et oui, cher public, je te propose aujourd'hui de découvrir les premières pages du guide de survie à l'usage de toi même que je compte écrire. Oui, tu ne le sais pas encore mais je compte profiter de mon congé de maternité (si quelqu'un daigne me l'accorder un jour) pour rédiger un guide à ton intention.
Que j'éditerai moi même (et que je relierai avec de la pâte à fix) puis que j'enverrai à mes lectrices les plus fidèles. J'ai prévu de l'intituler "J'élève mon nain" (mais ça fait déjà-vu), ou encore "Elever son nain sans crier" (ça me paraît difficile), ou bien "l'ABC du nain" (ça fait peut être trop intello).

C'est un projet comme un autre, ne me pourris pas mon groove, public.

Je suis donc venue en ce jour sur mon blog pour te dire à quel point ce monde est tristement manichéen, digne d'un mauvais Walt Disney.
Et oui, public, sache le, dans la vie, nous n'avons jamais que deux choix qui s'offrent à nous:

string ou culotte?
frites ou salade?
PC ou Mac?
Light ou Zéro?
otite ou bronchite?
avec ou sans sucre?
rondelle ou sirop?

Et bien pour les nains, c'est pareil. Dans la vie, tu as le choix. A tes côtés évoluent des vrais nains (les tiens) et des faux nains (ceux des autres).
Les faux nains sont partout, sache-le. Préférentiellement dans ton entourage proche, voire pire, au sein même de ta famille. Ils sont fourbes, mesquins et n'ont qu'un seul objectif: te faire passer pour une mère indigne (que tu n'es pas, loin de là) et foutre la honte à tes (vrais) nains.
Oh, non, ne crains public et ne prends pas cet air terrifié en fuyant tous les nains que tu vas croiser. Non. Calme toi, je suis là. Je vais te dire, je vais te raconter.

Je vais te donner, dans ma grande bonté, les moyens infaillibles pour reconnaître un vrai nain d'un faux nain. Ce n'est pas évident, loin de là, mais quelques situations bien choisies t'aideront à mieux comprendre où se situe la différence. Tu pourras ainsi éviter les faux nains. Crois moi. Cela vaudra mieux pour toi et pour ton self-esteem.

Situation 1: la sieste

Vrai nain: le vrai nain ne dort que le strict minimum. Et ce, depuis toujours. Il daigne parfois s'assoupir pour une sieste, mais cela ne dure jamais longtemps. Il sait exactement quand il faut s'éveiller. Pour le vérifier, tente de prendre un bain au moment de sa sieste. S'il continue de dormir quand tu fais couler l'eau, cela ne veut rien dire. S'il ronfle quand tu mets ton bain moussant, poursuis l'expérience. Tu es nue et il n'y a aucun bruit? C'est normal. En revanche, allonge toi dans l'eau. Oui, là, tu es bien? Tu te détends 1/4 de seconde?
Il hurle. C'est un vrai nain.
Cependant, tu peux toujours être flouée car le vrai nain sait dormir quatre heures d'affilées. Préférentiellement quand tu as prévu quelque chose. Ou quand tu veux partir de chez quelqu'un.

Faux nain: Le faux nain n'a absolument pas besoin d'être dans son lit pour faire la sieste. Encore moins dans le noir, encore moins avec son doudou. Il dort n'importe où et parfois même dans la poussette, à côté de ses parents qui déjeunent d'une salade en terrasse.
Le faux nain s'endort dès qu'on lui dit que c'est l'heure de la sieste. D'ailleurs il va en souriant dans son lit. Il dort de deux à trois heures d'affilées. Ce qui ne l'empêche pas de dormir la nuit.
Si tu as un neveu/nièce qui s'endort à l'heure du repas des adultes tandis que le tien doit passer de bras en bras autour de la table, pas de doute, c'est un faux nain.
évidemment c'est un faux nain

Situation 2: le repas

Vrai nain: le vrai nain est un fin gourmet. Et il n'aime pas les morceaux. Il n'aime pas non plus les petits pots d'ailleurs. Ni les légumes. Sauf en soupe. Et bien moulinée la soupe. En revanche, les pom'potes, les gâteaux, les bonbons, les frites et les Pringeuls ne lui posent aucun souci de mâchonnage. Aucun.
A table, le vrai nain fait fi de toute bonne manière et s'enfourne des cuillerées de 10 cm de haut dans le bec. Uniquement si c'est bon. Dans le cas contraire, le vrai nain ferme la bouche. Pour tout aliment salé. Et ne la ré-ouvrira que pour, au choix, cracher la purée avec laquelle on a tenté de l'empoisonner, ou accueillir le petit suisse bien mérité.
Un vrai nain termine toujours son repas par un grand verre d'eau. La moitié pour lui, la moitié pour son body.
biiiiiiiiiiiiiiih. Pas bon

Faux nain: le faux nain mange de tout. Mixé ou non et ce, depuis ses 9 mois. Les morceaux? Aucun souci. Les légumes? Il en raffole. Les biscuits? Tu peux lui en proposer mais il n'aime pas vraiment. Les bonbons, c'est pareil, on ne l'habitue pas.
Le faux nain est capable de manger un petit pot froid à la plage si ça arrange ses parents. Il mange tout son plat, son dessert et boit un verre d'eau pour digérer. Il manie la cuillère à la perfection. Et lui n'a absolument pas besoin qu'un parent se ridiculise à imiter le tracteur, le camion, l'avion ou tout autre véhicule chargé de purée.
En famille, le faux nain est dans la chaise haute mitoyenne de ton nain. Qui n'a pas la même couleur puisque ton (vrai) nain a fait brrrrrrrrrrr avec les épinards la veille au soir. Il grignote tranquillement un morceau de pain pendant que tous les adultes mangent. Enfin tous sauf celui qui est délégué à TON nain et qui est chargé de lui enfourner les dernières cuillerées du pot de compote qu'il n'arrive pas à racler tout seul.

Situation 3: les jeux

Vrai nain: le vrai nain s'amuse tranquillement seul, mais peu de temps. Il préfère la compagnie des autres nains, voire des adultes. Il s'intéresse quelques minutes à un jouet mais vient vite chercher la compagnie d'autres êtres humains. Surtout de ses parents. Il leur jette un playmobil à la tête ou leur pose un tracto-pelle bruyant sur les genoux. S'il a envie d'une histoire, il l'amène et s'installe pour écouter. Jouer dehors? Oui, le vrai nain veut bien jouer dehors mais pas tout seul.
Un DVD? Oui, le vrai nain aime à regarder des DVD mais avec quelqu'un pour partager (pour la trentième fois) les aventures de Flash Mac Queen, Ratatouille, ou ce mauvais Oui-Oui.
En compagnie d'autres nains, le nain est heureux mais ne tient pas particulièrement à partager ses jouets. Pour bien se faire comprendre, il a tendance à pousser des cris stridents parfois accompagnés de tarte-dans-ta-tronche. Voire de coups de pieds.
Lorsqu'un vrai nain joue au ballon, il déteste perdre et part en hurlant. Aux jeux de société, le vrai nain déteste perdre et envoie valdinguer le jeu avant de partir en hurlant.
Le vrai nain est un balançoire-addict. Il se rue dessus et appelle : "Papaaaaaaaaaaa??? A viens me pousser????".
Avec son frère, il emploie très souvent l'expression "c'est à MOI" et trouve que la ficelle à rôti volée dans la cuisine est très pratique pour tirer son cheval à roulette à travers la maison. Il jette les cartes de mémory en l'air en hurlant "il neiiiiiiige". Il fait des combats d'épée contre son frère avec des chausse pieds sur le lit de ses parents.
le vrai nain ne tient pas plus de 20 secondes devant une telle tentation de bordel

Faux nain: le faux nain aime à jouer seul. D'ailleurs, tout petit, il reste parfois une heure dans son parc à taper avec un marteau sur son petit établi magique. La musique n'agace pas ses parents puisqu'ils l'ont coupée. Le faux nain ne leur en tient pas rigueur, il trouve que c'est tout aussi drôle. En grandissant, le faux nain trouve que tout est amusant. Le rouleau de sopalin terminé avec lequel il peut faire l'hygiaphone, la cuillère avec laquelle il fait semblant de nourrir ses nounours. Pendant une demie-heure. Le faux nain joue bien seul, ou avec les autres. Il prête son seau et sa pelle au bac à sable et ne râle pas si un autre nain vient lui chouraver. Il gambade gaiement et ne hurle pas comme un goret s'il tombe. Il se relève et repart de plus belle.
En vélo, il n'a pas besoin qu'on le pousse dans le dos, il avance seul.
Il adore jouer avec ses parents et reste bien calme, même s'il ne soulève pas la bonne carte au mémory.
En famille, le faux nain reste bien tranquillement à jouer au pied du canapé pendant que ses parents bouquinent. Il fait vroum vroum avec ses petites voitures. Pendant ce temps, tu as un de tes nains sur les genoux qui veut absolument lire Tchoupi fête Noël (en plein mois de juillet) et l'autre qui hurle parce qu'il n'arrive pas à décoincer sa jambe en haut du toboggan.

Situation 4: les courses

vrai nain: le vrai nain n'aime pas du tout faire les courses et il le fait savoir. Petit, il hurle dans le siège en se jetant en arrière. Il alterne avec des moments où il veut voler dans les rayons. Et d'autres où il met en entier le truc en métal (qui sert à accrocher les caddies entre eux) dans la bouche.
Il aime à baver sur la barre de caddie. Et hurle dès qu'on passe près du rayon, au choix, jouets, compotes, gâteaux. Tu finis systématiquement par oublier la moitié de ta liste de courses. Sauf celle qui intéresse le vrai nain (rayons sus-nommés). Tu termines exténuée à la caisse.
Plus grand, le vrai nain aime à rouler son propre petit caddie. S'il n'y en a pas à l'entrée, il faut partir à la recherche d'un véhicule. Ce qui lui permet de se servir lui même dans les rayons. Puis de décréter que le petit caddie est trop lourd. Tu te retrouves donc à traîner le petit caddie par son drapeau. En te retournant toutes les dix secondes pour vérifier que le nain te suit. En évitant les rayons où se trouvent des parents qui ont choisi la voiture caddie. Celle qui provoque des hurlements d'envie chez ton nain.
Ton vrai nain ne va d'ailleurs, pour toutes ces raisons, pas souvent en courses avec toi.
ze dream of ze nain

faux nain: le faux nain est ton capital sympathie en courses. Il fait des sourires à tout le monde et regarde avec attention les produits dans les rayons. Le faux nain suçotera un morceau de pain pendant toute la durée des courses ce qui lui évite de quémander. Il reste bien tranquillement assis et pointe du doigt ce qu'il souhaite. Il chantonne et s'intéresse à ce que sa maman lui dit. Il choisit les yaourts avec elle sans hurler qu'il en veut UN TOUDESSUITE. Il sélectionne des desserts qui ne sont pas systématiquement au caramel, au chocolat, avec des smarties, avec des bouboules qui se jettent dans le chocolat, avec la tronche de Mickey dessus.
En famille, le faux nain se reconnaît car il est le seul à avoir le droit de faire un tour de manège dans l'allée du centre commercial. Parce qu'il a été le seul à être sage parmi tous les nains.

Situation 5: le médecin

vrai nain: un vrai nain est un habitué du médecin. Dans sa petite enfance, il peut parfois y aller plusieurs fois par semaine. La première fois, le vrai nain se fait prescrire de l'Hélicidine et du  Pivalone. Comme la situation empire toujours, le vrai nain finit sous antibio.
Dans la salle d'attente du médecin, un vrai nain, même malade, déballe tout le coffre à jouet par terre. En criant. Il amène les jouets un à un près de l'adulte qui a eu l'amabilité de le conduire en ces lieux. Il sélectionne toujours le jouet le plus bruyant et en fait profiter toute la salle d'attente. Il va parfois même voir un autre nain malade pour l'agresser. Le vrai nain vient demander plusieurs fois "quand c'est son tour" et a systématiquement envie de pipi-caca quand son tour vient. S'il est petit, le vrai nain fait toujours caca dans sa couche avant que tu ne le déshabille. Toujours. Surtout si tu n'as pas prévu de couche de rechange.
Dans la salle d'examen, le vrai nain se débat toujours pendant qu'on le déshabille. Et chouine pendant l'examen. Puis tire sur le stéthoscope. Une fois l'examen terminé, il ne veut pas être rhabillé et profite que le médecin parle avec l'adulte (qui a chaud, engoncé dans sa veste) pour aller dérégler le pèse personne. Et aller toucher au matériel stérile. Et s'entortiller dans les rideaux.
Un vrai nain est toujours sorti manu-militari de la salle du médecin et rhabillé dans la salle d'attente. Devant une armada de faux nains.
au revoir le nain

faux nain: le faux nain n'est pas souvent malade. Il a été certainement été allaité plus longtemps que le vrai nain. En tout cas, il prend tous les matins son traitement cuivre/or/argent, ce qui lui évite d'être trop sensible aux petits virus saisonniers. Lorsque toutefois, faux nain est malade, il se rend bien volontiers chez le médecin. Dans la salle d'attente, il prend un vieux Popi et s'installe auprès de son adulte responsable qui lui, feuillette le dernier Voici. Parfois, un peu KO, il s'allonge sur ses genoux et se repose. Il regarde d'un air abattu les autres nains qui jouent, un peu bruyamment à son goût, avec les tracto-pelles du docteur. Quand vient son tour, le faux nain rentre poliment dans la pièce et se laisse manipuler sans râler. Il demande l'autorisation de jouer un peu avec le presse papier coloré pendant que son adulte responsable remplit le chèque et discute. Au moment de partir, le faux nain se fend d'un "au revoir docteur" et non pas d'un "au revoir méchant pipi".
 En famille, le faux nain se reconnaît au fait qu'il prenne très bien ses médicaments, sans les recracher. Il se mouche proprement et n'a pas la morve verte qui lui tombe sur la bouche. Il ne dégueule pas partout à trois heures du matin en réveillant tout le monde. Et surtout, le faux nain malade dort encore plus que lorsqu'il est en forme. Ce qui n'est absolument pas le cas du vrai nain à qui la maladie donne un coup de fouet inattendu vers 22h, 22h30.

Situation 6: la nuit 



vrai nain: le vrai nain trouve que dormir est une perte de temps. Et que "regarde maman, on est le matin" (à 22h en été, puisque le soleil ne s'est pas encore couché). Il rechigne pour monter dans sa chambre et a toute une série de techniques bien à lui pour repousser encore plus l'heure de l'extinction des feux. Il sait pertinemment qu'il y a un rituel mais fait tout pour y déroger. Dans l'ordre: histoire (encore une histoire, celle du loup, ma préférée, silteplé maman chérie), pipi (encore un pipi, j'ai trop envie, et caca aussi), eau (je voudrais de l'eau fraîche, j'ai "foif"), doudou (j'ai perdu mon doudou - caché sous la couette/le lit), peur (il y a un monstre), question existentielle ("est ce que le tracteur de papi, il balaye les feuilles?". A 23h).
Le vrai nain est donc un spécialiste du bordel-in-bed, surtout s'il est deux. Lancers de doudou, déguisements de fantômes avec couette, le vrai nain est un grand professionnel.
faux nain - vraies pantoufles

faux nain:
le faux nain aime dormir. Longtemps. Il écoute sagement son histoire et n'oublie jamais de rappeler à ses parents qu'il est temps de se laver les dents. Il fait un dernier pipi, boit un petit peu d'eau et va se coucher. Il tient la main de sa maman pendant la chanson du soir et embrasse tendrement les deux joues tendues avant de plonger dans les bras de Morphée. Il ne tente jamais de redescendre ou de retarder l'heure du coucher, il sait à quel point le sommeil est important pour lui. Le faux nain dort d'ailleurs d'une traite et ne se réveille jamais pour un cauchemar (ou s'il le fait, il chuchote pour ne pas réveiller toute la maisonnée).
En famille, le faux nain va se coucher à 20h, (21h lorsque c'est la fête). Il est couché en dix minutes et personne ne remontera le voir. Il dort comme un ange tandis que ton nain te rappelle pour la trentième fois et que tu le retrouves dans le lit de son frère entrain de faire une cabane.
Lorsque tu redescends à table, ton repas est froid.

Situation 7: le matin

vrai nain: le vrai nain est matinal. Parfois, il pousserait bien jusque huit heures mais ce sont les matins où il y a école. C'est ballot. Le vrai nain se réveille souvent entre 6h30 et 7h30. Jamais plus tard. Il sait très bien sortir de son lit mais persiste à t'appeler en hurlant pour que tu vienne le voir. Puis le vrai nain décide, avec son frère, de venir jouer dans la chambre de ses parents et pour ça, il amène plusieurs tonnes de jouets. Dont le garage (sonore), le tambour, le porteur, la chenille musicale et quelques livres. Le vrai nain aime à lire des livres sur ton à 7h du matin, surtout lorsqu'il s'agit d'un livre cartonné dont les pages se tournent pile sur ta tronche.
Puis, au bout d'un petit quart d'heure de jeux et de cris, le vrai nain décide qu'il a faim et qu'il est temps d'aller préparer les biberons. C'est le moment où il monte, avec son frère, sur le lit parental, pour y déloger ses parents cernés. C'est également le moment où il saute sur les dits-parents. Le petit, tout en couche, aura l'excellente idée de faire caca à ce moment précis et d'atterrir les fesses sur le visage de son père.

faux nain: le faux nain ne résiste pas à une bonne grasse matinée. D'ailleurs le jour où il ne fait pas de grasse matinée, il dort plus longtemps à la sieste pour rattraper son retard.
Le matin, s'il est trop tôt, il joue tranquillement dans son lit, boit son biberon d'eau et gazouille gaiement. Et dès qu'il est assez grand, il se lève tout seul et joue tranquillement dans sa chambre.
Jamais il ne lui viendrait à l'idée d'aller se faire une tartine de Nutella sur le canapé du salon ou de se démouler trois petits suisses dans une passoire au dessus de la moquette parce qu'il a faim.
Le faux nain peut éventuellement aller chercher ses parents une fois que son réveille mouton lui a indiqué qu'il était l'heure autorisée. Et le faux nain ne tapera JAMAIS sur son réveille mouton pour qu'il se réveille plus tôt. Et il ne lui criera jamais dessus "réveiiiille toiiiii mouton", à 6h du matin.
Que nenni, le faux nain patiente tranquillement puis va embrasser ses parents dans leur chambre.
En famille, le faux nain dort encore plus longtemps. Tellement longtemps que tu te retrouves seule dans la cuisine, enfermée avec tes vrais nains qui tapent sur des casseroles à 6h30 du matin. Pour qu'ils ne réveillent pas le faux nain et ses parents. Qui émergeront, repus de sommeil vers 9h.

notre réveille mouton est pour le moment au SAV Fnacéveil et jeu. Il se réveillait inopinément vers 3h du matin.


Voilà, cher public, un extrait de ce fameux guide de survie à l'usage de toi même, propriétaire de nain.
J'espère que ces quelques exemples t'aideront à mieux cerner les faux nains qui t'entourent.
La règle principale à adopter en présence de ces faux nains est de faire fi de leur attitude et de, surtout, ne pas se remettre en question.
Ton nain, il n'est pas parfait, loin de là, c'est même souvent un petit boulet, avouons le.
Mais à côté de ce faux nain là, tout mielleux, tout wondernain... ton nain, il est juste le plus chouette de tous les nains. Parce qu'il est vrai.

22 sept. 2010

Primi Vs Multi: 2ème round

Je sais que tu attends cette deuxième phase avec impatience public, alors la voici.

2° La grossesse de Primi et Multi

Primi:Elle ne parle plus en jours, ni en semaines, ni même en mois, mais en SG (semaine de grossesse), SA (semaine d'aménorrhée) et en DPA (date prévue d'accouchement).

D'ailleurs, elle a créé un petit truc très choupi qu'elle a inséré dans son avatar sur le forum.

Elle en est donc à 8SG et trouve que son ventre tarde à s'arrondir. Pourtant ce n'est pas faute de marcher cambrée. Elle est très fatiguée et s'allonge donc une heure en rentrant du travail. Puis elle prend un bon bain chaud, ça calmera ses douleurs lombaires. C'est vrai que ça commence à tirailler.
Les nausées sont bien présentes, et Primi en souffre. Elle s'enfile une Pom' Pote dès qu'elle se sent gerbeuse et n'hésite pas à aller se reposer pour se sentir mieux. Elle a dévalisé la pharmacie et ingurgite ses granules de Nux Vomica 9CH, Sépia 9CH et Ipeca 9CH. Beurb. Elle ne se sent vraiment pas bien et comate sur le canapé. Sa gynéco l'a arrêté une bonne semaine histoire qu'elle reprenne des forces.

3 granules 3 fois par jour. ça ne change rien? C'est normal

Mais Primi se sent moooolle.
Mais il faut bien vivre sa vie de tous les jours, avec pourtant dans le ventre, ce petit asticot (comme elle l'appelle) qui grossit. Primi trouve tout d'un coup que le liquide vaisselle lui donne des hauts le cœur, que sa collègue Martine cocotte et elle se demande comment un jour elle a pu boire un jour du café le matin.
Primi est beurb...

Au jour d'aujourd'hui, elle se nourrit exclusivement de tomates, de riz et de vache qui rit.
Et encore, la vache qui rit commence à lui retourner le cœur.

Sur son nouveau blog de grossesse (intitulé "un bibi dans mon bidou"), elle prend en photo son ventre toutes les deux semaines. Ses copinautes trouvent qu'il a bien grossi.
Mon bidou à 28SG (dit Primi)

Elle n'a pas encore besoin de vêtements de grossesse mais elle a tout de même acheté un bandeau à mettre sur son jean car elle commence à avoir du mal à fermer le bouton du haut.
Ses seins ne rentrent plus très bien dans son Princesse Tam Tam, elle va devoir investir. C'est le Mâle qui investit, trop content de pouvoir contempler l'opulente poitrine de sa douce (et peu lunatique) femme enceinte.

Lunatique? Primiiii?
Un peu.
En même temps, ce doit être les hormones.
Elle pleure devant Joséphine Ange Gardien (sic) et ne peut retenir une larme quand elle voit un accouchement à la télé.
Elle a vu et revu '"l'Odyssée de la vie", en se repassant chaque mois le moment de grossesse où elle se trouve. Elle a adoré le Premier Cri et ne se lasse pas de le revoir, avec un Mâle qui somnole à côté. Mais qui verse tout de même sa larmichette. Et qui se moque de la hippie et de sa piscine en plastique.
huuuuuuuuuuuu. On voit TOUT.

La première écho arrive. Le Mâle et elle se tiennent la main devant l'écran.
Une crevette. Leur crevette.
Primi pleure. L'échographe leur fait écouter le cœur. Le Mâle renifle. Primi pleure toujours.
En sortant de là, tout est un peu plus concret et cela donne envie à Primi de mieux se préparer à l'accouchement.
Elle a acheté le Guide de la femme enceinte et lit chaque semaine les changements qui s'opère dans son corps. D'ailleurs belle maman lui a offert "J'élève mon enfant" et elle ne se lasse pas de le bouquiner au lit, le soir, bien calée dans son nouveau coussin d'allaitement.
Elle cite des passages entiers au Mâle. Qui lève le nez de sa BD et acquiesce poliment.

Son ventre commence à s'arrondir, elle a acheté un Tshirt "Fille ou garçon?" pour bien montrer qu'elle est enceinte. Malgré tout, elle se fait toute petite à la caisse prioritaire, à côté du Mâle qui la somme (à voix très haute) de "passer devant, sinon à quoi ça sert qu'ils fassent des caisses femme enceinte???".

Primi a acheté un joli jean de grossesse, elle se sent beaucoup mieux dedans et le dit à ses copinautes.
Le soir, elle pose ses deux mains sur son ventre, elle est à 16SG, elle devrait commencer à le sentir bouger. "Comme des ailes de papillon" lui a dit sa copine de blog qui a la même DPA qu'elle. Elle pense à s'oindre d'huile anti vergetures tous les soirs et tous les matins. Pendant 15 minutes, ça fait du bien.

Elle n'ose pas encore faire du shopping surtout qu'elle veut faire la surprise du sesque.
Elle se contente de rêver devant les petits bodys 1 mois, naissance même. D'ailleurs elle se demande s'il faut qu'elle achète du naissance ou du 1 mois. Elle fait part de cette question existentielle sur le forum dédié aux "vêtements pour bébé".
D'ailleurs, elle se rend compte que tout est sujet à questionnement existentiel:
- sein ou biberon?
- nacelle ou cosy
- 3 ou 4 roues?
- break ou monospace?
- berceau ou réducteur de lit?
- nid d'ange ou gigoteuse?
que choisir les copinautes???

Primi est perdue. Vraiment.
Elle parle à qui elle peut de sa grossesse, de ses questions, de tout ce qui lui arrive.
Tout le monde l'abreuve d'excellents conseils. Entre les "surtout, prends une Mac Laren" de Martine, les "tu verras, la péri n'a pas marché, j'ai tout senti sauf ma jambe droite" (merci Caro) et les "bin bon courage, PRO-FITE et DORS SURTOUT" (de tout le monde), Primi a limite peur. Elle stresse à l'idée de ne pas être une bonne mère, de ne pas être à la hauteur. Elle confie ses craintes au Mâle qui lui assure "qu'elle y arrivera". Merci, ça rassure.
Heureusement la deuxième écho arrive, le temps passe un peu plus vite. Elle a l'impression de compter en J-...
Le jour J finit par arriver.
A l'écho, on voit un joli bébé qui gigote. Le Mâle écrase une larme. Primi s'éponge les yeux avec un kleenex. 
Primi est une artiste

Après cette deuxième écho, tout passe un peu plus vite. Primi commence à acheter des petits vêtements, belle maman aussi (Primi n'ose pas dire non). Primi surfe toujours sur internet pour mettre à jour sa liste de prénoms puisque le Mâle et elle ne sont pas encore tout à fait d'accord sur les choix faits. Elle imagine son bébé. Elle "a hâte de voir sa frimousse" dit elle sur son blog.
Comme elle va mieux et qu'elle a un peu de temps, elle décide de se mettre au tricot. Ce n'est franchement pas compliqué en fait. Elle fait de jolis chaussons. Et des moufles.
Charles, Jules? Clara, Emma?

Primi est maintenant franchement enceinte et cela se voit. Elle est fière de se promener au bras du Mâle et a l'impression de voir des femmes enceintes partout. Elle trouve qu'elle est en forme mais a tout de même hâte de s'arrêter de travailler pour prendre du temps pour elle.
Les cours de préparation à l'accouchement sont géniaux.
Elle discute pendant des heures avec d'autres mamans Primi, et souffle comme le dit la sage femme.
Le Mâle est bien présent, il s'investit et vient aux séances, à la plus grande joie de Primi. Ils apprennent à respirer sur la contraction, à se couler dans la contraction, à songer au bébé qui descend.
Ils ont confiance.
on coule dans sa contraction le Mâle

Primi commence à préparer sa valise de maternité. Elle demande conseil sur les forums sur la taille des culottes jetables. Elle achète un soutien gorge d'allaitement, un peu plus grand, sur les conseils de ses copinautes. Elle a hâte d'accoucher maintenant, tout est prêt. Les petits vêtements taille naissance ET un mois sont lavés à l'Ariel hypoallergénique et repassé avec amour (une larme au coin des yeux).
Primi a même mis un petit sachet de lavande pour que le linge sente bon.

La liste de naissance est bouclée. Le transat, la table à langer, la gigoteuse à 80 euros, tout y est.
La chambre est installée depuis belle lurette, le Mâle l'a montée (en pestant) et elle l'a regardé faire, des étoiles dans les yeux.

Elle attend maintenant et ne pense qu'à ça. Elle a acheté le bouquin "J'accouche dans un mois" et attend. De toute façon, elle sait qu'elle va accoucher avant. Elle le sait, c'est tout. Même si sa gynéco lui a trouvé un col long, postérieur et fermé. Elle le sent.

Elle reçoit des textos toute la journée lui demandant " Aloooors???" et propose à ses lectrices de faire des pronostics sur la date d'accouchement et le sexe. Elle prend le temps d'écrire chaque jour et se confie. Elle pleure le soir dans les bras du Mâle car le temps ne passe pas, car elle dort mal, car elle a des contractions.
Primi trouve qu'un mois c'est trop long

Elle est à J-14 et Primi n'en peut plus.
Ce soir, elle a des contractions. Elle compte. Toutes les 10 minutes. Elles commencent à tirer dans le dos. Primi demande au Mâle de lui faire couler un bon bain chaud. A trois heures du matin.
Il est cinq heures et Primi a vraiment mal. Les contractions sont là toutes les cinq minutes.
Primi et le Mâle prennent la voiture au petit matin pour aller à la maternité. Ils se regardent, bientôt ils seront trois.

Arrivés à la maternité, la sage femme regarde Primi et lui lance un "moué, ça m'étonnerait que ça soit pour aujourd'hui!". Primi pleure car effectivement, depuis qu'elle a passé le seuil des urgences, plus une seule contraction.
Un monitoring confirmera que ce n'est pas le jour J. Mais le col est un peu ouvert, Primi reprend espoir.
Dès le lendemain, elle raconte ses aventures sur son blog. Ses copinautes la plaignent. Sauf son amie à même DPA qui est à la maternité, ELLE, avec son bébé. La veinarde. Primi est verte.
Tant pis, il ne lui reste plus qu'à faire le ménage toute la journée et l'amour le soir, histoire de déclencher le travail. Primi frotte et récure, astique et époussette (le ménage, public, le ménage).

Trois jours plus tard, une violente contraction plie Primi en deux. Puis une autre. Et encore une autre.
Un bain, deux spasfon, un coup de fil au Mâle. Primi va mourir.
Elle attend encore deux heures pour aller à la maternité. Il faut y aller, dit elle au Mâle (qui rechigne de peur de se prendre la honte). T'es sûre?
Oui, je meurs.
Arrivée à la mat' Primi apprendra que son col est ouvert à 2. Et demandera vite la péri.


Multi:

Multi a déjà raté la date de retour de sa déclaration de grossesse à la CAF. Et merde.
Les nausées s'estompent un peu. Elle a l'impression d'avoir passé l'été à dégueuler dans le sable. Son médecin l'a arrêté une semaine pour qu'elle souffle un peu. Puis elle est retournée bosser.
et meeeeerde

Ses collègues l'abreuvent de remarques en tout genre. Entre les "bin dis donc, vous êtes de vrais lapins" (la grande classe Martine), les "t'avais reperdu tous tes kilos?" (va te faire Samantha), et les "ah? Et tu comptes en faire combien?" (écoute Maurice, quand on aura besoin de l'avis d'un quinqua chauve, on te fera signe ok?)... Multi est pressée d'être en congé maternité.

Mais pour le moment il faut tenir le coup. Enchaîner les journées de boulot, les trajets en voiture, les déposages de nain à la crèche puis à l'école. Tout cela sans un regard compatissant puisque, bon, quand même, c'est une "troisième"grossesse, Multi doit avoir l'habitude.

Niveau fringues, Multi se fait quelques petits plaisirs en s'achetant un bon jean et un haut sympa.
Sans mention 100% Fragile ou "J'arrive dans 9 mois", ça, tout le monde le voit très bien. A part ça, elle fait plutôt pitié avec ses vieux pantalons de grossesse délavés et ses pulls grisâtres.
ah? j'aurais dit pour mai...pardon...

M'enfin, elle ne va pas encore réinvestir. C'est sa dernière grossesse. Normalement.
Le temps file. Entre les nains qui lui sautent sur le ventre, qui veulent être "poté maman, poté" (portés, jeune primi non adepte du langage nain), entre les courses, le ménage, les rendez vous esthéticiennes décommandés, et les nuits hachées par les nains, Multi ne voit pas le temps passer.

Les gens regardent Multi avec compassion lorsqu'elle se promène en famille, gros ventre et nains qui braillent. A la caisse prioritaire, elle prend son mal en patience et affiche un air résigné. Une Primi en souffrance lui demande si elle peut passer. Multi rétorque qu'elle n'est pas grosse. Mais ENCEINTE.

Multi se sent toujours obligé de préciser que "c'est son troisième". Si. Non, on ne dirait pas.
Oui, elle en a déjà deux. 18 mois et 3 ans. Oui, ça va être du travail. 20 mois d'écart. Oui, elle sait qu'elle va en chier et qu'elle a du courage. Non, ce n'est pas pour dans 2 mois. Non, ce ne sont pas des jumeaux. Non, elle ne veut pas savoir le sexe.
Multi est gavée par les gens qui lui demandent "ce que c'est cette fois?". Elle est tentée de répondre "un babouin" mais elle se contente de dire "une surprise".
Au boulot, les commentaires vont bon train.
Micheline lui assène que "c'est possible d'avoir 3 garçons, d'ailleurs elle a une amie qui a eu des jumeaux à sa troisième grossesse. Des jumeaux après deux garçons."
 Sylvie sent que c'est une fille. Elle en est certaine.
Multi soupire et acquiesce.
Elle regarde son agenda de temps en temps histoire de découvrir qu'elle a encore raté sa prise de sang toxo pour ce mois ci. Et que la deuxième écho est dans deux jours. Shit.

Multi retrouve sa vieille huile anti-vergetures. Elle ricane en regardant son ventre strié. Et en applique un jour sur quatre, quand elle y pense.
Ses soutien-gorges commencent à être un peu petits, elle enfile ses vieux d'allaitement, ça fera l'affaire.

Multi tente d'expliquer aux nains qu'on ne s'avachit pas sur le ventre de maman. Parce qu'il y a un bébé dedans. Les nains regardent le ventre, font toc-toc et s'avachissent dessus. Multi soupire.

A la deuxième écho, Multi et le Mâle découvre leur troisième nain. Ils se regardent. Ils avaient oublié à quel point c'est chouette un tout-petit.
Le lendemain matin, lorsque les nains se réveillent, à 6h28, ils se souviennent mieux.
C'est encore la nuit le nain

Multi est bientôt en congé, ça tombe bien, elle n'arrive quasiment plus à faire des créneaux avec son ventre. Ses collègues lui demandent tous les jours "quand c'est ton congé? ah? tu prends tes 14 jours pathos?" (crève Maurice).
Et le congé arrive. Multi est heureuse, elle a enfin des journées rien que pour elle. Les nains déposés à l'école et à la crèche, il lui reste quelques options: légumage sur le canapé, cinéma, piscine, shopping.
Bon, entre temps, il faut que Multi range un peu la maison, repasse, fasse les repas et aille chercher les nains. Les journées sont vite passées. Surtout que petit nain nous fait une otite carabinée et qu'il faut le garder à la maison. Multi trouve que finalement, le boulot, ce n'était pas si mal.

Le lit du micronain est prêt, c'est celui de son frère, ça ira très bien. La gigoteuse est un peu passée, mais ça ira très bien aussi. Quant à la chambre...micronain dormira avec ses frangins, ça ne leur fera pas de mal d'être réveillés en pleine nuit, ça changera.

Multi dort très mal et si, par bonheur, elle arrive à enchaîner quelques heures de sommeil, un nain ou un mâle la réveille. Le coussin d'allaitemement est plein de gerbouilli du petit nain, il faudra songer à le laver pour le suivant.
Tout comme les fringues de micronain d'ailleurs. Que Multi retrouve à la cave. Gulp.
Certains bodys sont irrécupérables. Multi lave tout à 90°, sèche, puis empile dans la valise de maternité. Elle n'a pas vraiment le temps de repasser.

Elle prend sa liste peaufinée grâce à ses précédents séjours à la mat' et remplit sa valise.
Puis elle commence à se dire que le temps est long. Il lui reste deux semaines.

Elle a fait les cours de préparation en piscine, au moins cela lui a permis de faire un peu de sport. Le Mâle n'est pas venu, "c'est aussi bien que tu y ailles seule hein? Je connais moi".

La gynéco la félicite, elle n'a pris que 12 kilos contre 18 à la précédente grossesse (en même temps, il lui restait 5 kilos à perdre alors le compte y est).

Le jour J, Multi sent arriver les contractions. Elle déclenche l'opération "garde ton nain" pour caser les deux premiers. Elle se plie en deux en chantant Petit Papa Noël pour ne pas affoler les deux marioles. Les nains casés, elle part à la maternité en demandant au Mâle de la rejoindre. Elle charge mais va tout de même marcher encore quelques heures histoire d'accélérer le travail.
La sage femme qui l'accueille la reconnaît. Elle l'ausculte. Vous êtes à 5.
"L'anesthésiste est avec une patiente pour le moment et il doit voir une Primi qui souffre beaucoup avant. Vous pouvez patienter VOUS?"

Multi acquiesce et broie la main du Mâle.

20 sept. 2010

Marie teste pour toi - la baignoire Tigex évolutive anatomy.

Que je t'explique toute cette sombre histoire de baignoire.
Déjà, une baignoire j'en ai une. Une grande même qui est remplite de joujoux moisis et de gobelets gigognes...remember le nain du bain? Des vaches, des hippo roses (t'appuies dessus t'as de l'eau partout dans la salle de bain), des vieux trucs à faire des bulles mâchouillés par le nain, un tracteur-tom (avec Greg d'ailleurs), et une brosse à dents douteuse...

Tu seras donc d'accord avec ma délicate personne, public:
un nain de quelques jours (tout doux, tout frêle, tout minus, tout mou, tout fragile), tu ne peux décemment pas le faire patauger dans la graaaaande baignoire des deux allumés de la mèche qui ne font rien que de boire des "pipis cocktails" en trinquant "tchiiiin".

Lorsque j'ai su que j'étais enceinte de mon troisième nain naine, mon sang n'a fait qu'un tour : Où est passée LA MINI BAIGNOIRE DE NAIN??? Mais siiiiiiiiii le Mâle, tu sais, celle de chez Mikéa, la bleue là....Il faut AB-SO-LU-MENT la retrouver.
Oui, ok, je n'ai peut être pas over-réagi comme ça, mais crois moi, je n'en étais pas loin (enceinte, je te l'assure, on est vite hystérique pour pas grand chose).

J'ai donc mené l'enquête.
Oh, je n'ai pas eu à aller bien loin. La baignoire de petit nain avait été volée. Oui, volée. Tu m'as bien lue. Par un vil personnage machiavélique et prêt à tout. Le Mâle.
Oui. Lui même.
Le Mâle avait subtilisée de manière discrète la baignoire de Petit Nain pour y mener des actions indélicates et hautement toxiques telles que : dissoudre du Round-up pour tuer le liseron, ou pis encore, faire du ciment pour cimenter (que veux tu, le Mâle bricole parfois).
En clair, la baignoire de Petit Nain gisait, retournée, dans le jardin. Entre tracteur et jouets mâchonnés du chien.
Sic. RIP.

Alors tu penses bien, lecteur malin, que lorsqu'on m'a proposé de tester la tûte nouvelle baignoire de chez Tigex qu'elle est tellement top qu'elle a gagné un wonderful prix (si si, World of baby Care 2009, si tu causes pas angliche, je ne peux rien pour toi), j'ai dit :
Ouiiiiiiiiiiiiiiiiii bien entendu, je veux je veux je veux.
En vrai, j'ai fait ma snob et j'ai juste dit "bien entendu, pourquoi pas?". Alors que, genre Tigex, il a sauvé mon Mâle d'une prise de bec avec femme enceinte ulcérée.
joli schéma pour toi, jeune maman ignare

Donc, me voilà avec mon colis de 10m sur 12m sur mon carrelage de salle de bain.
Youhou, les nains sont contents, ils vont pouvoir faire une cabane. Du calme les nains.
J'ouvre le cadal.
Re-youhou, ya des morceaux de polystyrène. Ok, merci Tigex. Grand nain les jette en l'air en hurlant "il neiiiiiiiiiige, viens vite Papa Noyel!!!" (oui, je te parlerai une autre fois de l'obsession Papa Noyel du nain) et Petit nain pense que ce sont des chipsters et s'en enfourne deux dans le bec.

où comment rendre un nain barjo
 Bon, déjà, la baignoire a un joli colori.
J'en profite pour tester les couleurs du nain.
"Elle est de quelle couleur la baignoire de bébé le nain?"
"Rose"
" Nan, mais sérieux le nain, déconne pas, allez (sinon tu vas te faire virer de chez les petites sections)".

hu le joli colori
Comme tu peux le voir sur cette charmante illustration, la baignoire de Tigex existe avec des barres de toit. Qui, selon le Mâle, sont tout de même beaucoup plus faciles à poser que ces put*** de barres de toit.
Tu peux donc poser ta pitite baignoire en équilibre sur ta grande baignoire. Si, si, ça tient.
Bon, personnellement, je n'ai pas testé avec des nains dedans puisque mes deux nains dans la baignoire, ça vous fait un bon 25 kilos quand même (yen a un peu plus, je vous le laisse?).

Mais manifestement, c'est testé et approuvé.

Bon, je reprends.
Chez moi, les nains sont dodus.
J'ai donc, pour toi public, kidnappé un petit nain histoire de tester véritablement la baignoire. N'est pas mamanstestent qui veut.
Le charmant mannequin ci dessous est donc un adorabeul nain prêté par une adorabeul maman, Perrine (que je salue bien bas et que je remercie).  
D'ailleurs Perrine, j'ai toujours ton sioupère gel douche (qui est tout nul parce qu'il ne fait pas de bubulles de savon, dixit le nain).

 L'adorabeul nain a 6 mois et ne tient pas encore assis. Nous l'avons tout de même calé dans le nano de bain intégré.
Ah bin oui, j'allais oublier de te le dire, cette baignoire, elle a un nano de bain intégré. Ce qui t'évite d'en acheter un, certes, mais ce qui t'évite surtout d'avoir à tirer comme une grosse malade pour déventouser le nano une fois le nain sorti du bain.
Parce que toi, je ne sais pas, mais moi à chaque déventousage de nano, la ventouse restait collée au fond de la baignoire. Utile.

Bon donc, cette baignoire a un nano amovible pour nain qui tient assis mais pas bien. Il se met et s'enlève très facilement ("il suffit de dé-clipser là, dixit le Mâle d'un air suffisant, c'est quand même pas compliqué, ce que tu peux être buse").

La baignoire est posée dans la douche (oui, car je vais ensuite la tester avec mes deux mastodontes éclabousseurs, je veux donc limiter la casse). Le remplissage est rapide (en même temps, d'habitude, je dois remplir la grande baignoire alors là, ça me change) et il y a une petite encoche pour maintenir le pommeau de douche. Ce qui est bien pratique car ça t'évite de faire la potiche en tenant le-dit pommeau, ou bien de tremper la salle de bain parce que tu as laissé le pommeau tout seul et qu'il a été pris de convulsions.
Bref, je parle, je parle et le bain est rempli.
Il est temps d'y plonger nos gentils cobayes qui poireautent à poil sur le tapis de la salle de bain. En grelottant. Que voulez vous, c'est pour la science!

Premier test: petit nain, 6 mois, avec nano.
Impec mec, le nain ne tient pas sioupère bien, mais le fond est antidérapant ce qui limite les risques de noyades. En même temps, comme tu peux le voir Perrine-alias wondermaman- reste bien à côté de son nain fétiche.
Petit nain a même des petits joujoux accrochés à l'anneau, il peut donc faire pouet-pouet en toute tranquilité. Pour le savonner, j'ôte l'anneau (enfin, le mâle ôte l'anneau, moi je prends des notes) et petit nain s'allonge comme un pacha.
Puis, devant l'impatience des deux culs nus qui grelottent sur le tapis, petit nain est sommé de sortir du bain.
aucun commentaire sur ma douche ne sera toléré ici

Deuxième test: deux nains - 18 mois et 3 ans et demi
Les nains plongent dans le bain en hurlant de joie. Débordement. Ouf, on est dans la douche (que je suis maligne). Pas de glissades avec le fond antidérapant. Plus vraiment la place de glisser non plus tu me diras.
Le nain trouve les petits repose gel-douche sur le côté très pratiques pour y coller ses animaux aquatiques. Les nains s'éclatent et trouvent que la baignoire de bébé, c'est le top.
Comme de bien entendu, il y a baston au bout de 5 minutes pour une sombre histoire de mouton qui aurait craché de l'eau dans les yeux de petit nain. Qui pleure. Qui balance son cochon cracheur d'eau à la tête de son frère.
Extraction.

Ok, le petit est un peu boudiné dans la baignoire


Troisième test: grand nain de 3 ans et demi
Le grand s'étale, il pachatise (du français "pachater": faire son pacha) et regarde son frère d'un air triomphant.
Il est dans un bateau et trouve que c'est trop la classe. Il trouve le truc pour vider l'eau (tssss, la vidange, explique le Mâle pour la trentième fois) mais n'arrive pas à l'ouvrir. Dommage, ça aurait été vraiment drôle.
Il joue tranquille et profite de son bain.


Tu imagines bien, public, que désormais, cette petite baignoire attend son véritable propriétaire, qui n'arrive que dans deux mois.
Tu imagines aussi la colère des deux nains quand il a s'agit, le lendemain, de retourner dans la grande baignoire qui ne ressemble en rien à un mini-bateau

En bref, ce test était plutôt convaincant. La baignoire est solide et de qualité, l'anneau intégré te fait économiser cet achat. Elle a des couleurs sympatoches ma foi, qui ne jurera pas avec l'intérieur coquet de ta salle de bain. La quantité d'eau est minimale pour un bain de nain, foi de nain, elle est drôlement plus confortable qu'un lavabo.

Le bouchon pour vider l'eau (la VI-DANGE) permet d'éviter un dos ruiné (tout comme les barres de toit)

En revanche, elle est tout de même de bonne taille pour toi, maman parisienne, qui doit caler la baignoire du nain dans les 3m² de ta salle de bain.
Son prix est correct puisqu'il me semble qu'elle tourne autour de 45 euros. On aurait aimé un petit thermomètre intégré, histoire de ne pas ébouillanter le nain.
Donc, voilà, une baignoire qu'elle est bien pour prendre son bain.

Et pour faire du ciment? (demande naïvement le Mâle)

Hippo rose valide le bain et te salue bien bas



Vous l'attendiez toutes...

Pour ce chouette cadal offert par Bonjour Toile  j'ai listé tous vos commentaires mielleux et fayots, je les ai mélangés, shakés, mixés (et j'ai imprimé les plus gentils en format A4 pour les accrocher dans mon placard aux louanges).

Puis j'ai demandé un numéro sur Twitter et Facebook entre 1 et 106.Bin voui, la chance, c'est la chance.
La plus rapide à me donner un numéro fut la Mère Joie (ça, c'est pour les réclamations) qui m'a donné le numéro 99.
J'ai usé de toute mon intelligence pour repérer, dans mon tableau word qui était en face du 99.
Et voilà le résultat: 

qui a dit "il manque du rose dans ton tableau"??


Alors voilà un truc qui est trop fort et que c'est la première fois que ça m'arrive...
La gagnante est Elise Marchetti qui était en fait, si tu veux tout savoir public, ma voisine de devant en hypokhâgne...C'est pas trop fort ça??? Et sans tricher en pluche, je le crois pas.

Bon, les autres, je sais que vous êtes déçues et je vais tout de même vous proposer le lot de consolation qui est d'une remise de 10% sur le site. Oui, je sais c'est pas énorme mais si tu veux offrir une toile des nains à Mamie pour Noyel, c'est déjà ça de pris. Le petit code magique c'est "lesmamanstestent" (comme c'est étrange).

Voilà, ce joli concours s'achève, bravo Elise et à tout de suite (les autres) pour un prochain artikeul...


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...