17 nov. 2014

6 petites choses à vous chuchoter

Je fais tout comme ma copine Sabine. 
Beaucoup ont suivi, et je suis un mouton aphone (malgré ma tisane Vox Clara avalée par litres) qui vient vous confier également six petites choses que vous ignorez sur moi. Oui, six parce que je n'en trouve pas dix. C'est la maladie, ça affaiblit mon neurone unique. Ne vous en faites pas, il n'y a là rien de mystérieux, rien qui ne vaille vraiment la peine mais j'avais envie.
Normal, on a toujours envie de parler de soi, c'est l'essence même du blog ça non?





* J'ai sur le corps une large cicatrice qui me tire quand il pleut.
Les médecins la trouvaient "parfaite et discrète", je la trouvais monstrueuse. 
Je la cachais gamine, en maillot de bain. Il fallait que je trouve quelque chose de couvrant, pour que ça ne se voie pas. Maintenant je n'y prête même plus attention. Et effectivement, à bien y regarder, elle est parfaite. Comme un rappel de ce qui est au dessus de nos têtes.
On m'avait dit : vous ne pourrez juste pas faire de plongée comme il vous manque un morceau. On m'avait dit : la course à pied, ça sera compliqué.
Je ne peux effectivement pas plonger même si j'ai fait un baptême à Madagascar, pour dire.
Mais je cours. C'est ma revanche, ou appelez ça comme vous voudrez. 


* On m'a contactée deux fois pour être chroniqueuse aux Maternelles. J'ai passé les castings, j'ai préparé mes fiches. La première fois j'étais enceinte. La seconde fois j'ai vu passer après moi des tiges filiformes et journalistes alors je n'ai même pas espéré. Avec le recul, je suis bien mieux cachée derrière mon ordinateur. Même si le boulot m'aurait définitivement beaucoup plu. Il n'y a pas de hasard. 

* J'ai souvent la trouille à cause de la rapidité avec laquelle mon cerveau bascule en mode "tragico-polar". Cela ne m'empêche pas de vivre mais ça remplit bien mes journées. Si je cours seule et qu'une silhouette apparaît au loin je suis certaine que c'est un assassin qui va me dépecer. Le soir, avant de m'endormir, je songe à tous ces trucs horribles qui pourraient nous arriver, corps abîmés, maladies foudroyantes, accidents et autres réjouissances. J'en pleurerais.
Et je continue à lire des polars toute la journée, comme quoi hein...

* De cette trouille permanente découle une chose peu pratique : je ne confie jamais ou très peu mes enfants. Et il vaut mieux que j'évite d'y penser sinon je ne les confierais jamais jamais. Je suis une angoissée des voitures, des chutes et des noyades. Du coup, on ne part pas souvent tous les deux (en même temps, essayez de confier quatre mômes c'est plutôt drôle) et l'idéal pour nous serait de pouvoir partir dans des trucs avec club au moins une fois par an histoire de pouvoir souffler quelques jours. Sauf que bon, on a pu le faire grâce au blog mais ce n'est pas franchement possible côté budget. 

* Je déteste attendre. Vraiment. Du coup je suis toujours en retard.
Cela a le don d'agacer le Mâle qui, lui, attend patiemment dans un couloir/une voiture/une salle d'attente sans broncher. Et moi ça m'agace aussi parce que je me speede, je me stresse, je hurle après les mômes (qui n'y peuvent rien), tout ça pour arriver TOUPILE et en sueur. Je tente de me soigner, surtout pour l'école.

* Je n'ai plus envie d'avoir de bébé. Même si je sais que des choses vont me manquer, le ventre rond et le sentir bouger. Le porter, le respirer, le tout petit posé dans le lit. Il y a des choses qui prennent le pas sur tous ces petits bonheurs. La fatigue, la patience à bout, le temps qui file et qu'on voudrait désormais prendre pour nous six. La logistique dont je n'ai plus du tout envie.
Et de plus en plus présent ce sentiment que tout cela est derrière nous, que nous passons désormais de l'autre côté, de ceux qui regardent les nourrissons avec autre chose dans les yeux que de l'envie, et pas tout à fait encore de la nostalgie. 




Voilà, je n'en dirais pas plus, vous finissez par me connaître depuis le temps.
Vous savez que j'aime cuisiner même si je rate la majorité de mes plats.
Vous savez que j'ai environ douze mille projets en cours pour trois qui vont aboutir.
Vous savez que j'ai du mal à dire non.
Vous savez que je râle beaucoup mais qu'au fond, je suis plutôt quelqu'un qui tente de voir les choses du bon côté.
Vous savez que j'aime les hiboux, les marmottes et les pingouins. Et je pense qu'on peut y ajouter les lémuriens.
Vous savez que je dors peu, jamais très bien, mais que je n'y pense plus, pour ne pas craquer, pour ne pas devenir timbrée. Que je dormirai après.
Vous savez que chez moi, il faut avancer avec précaution parce qu'il y a trois bébés, un caddie, et Flash Mac Queen qui papote devant les toilettes avec Raoul ça roule.
Vous savez que je suis tout le temps débordée mais que je repasse (mal) mes housses de couette.
Vous savez que depuis vous, je cuis mes cordons bleus au four. 
Vous savez que j'ai un roman en cours depuis deux ans, qu'il faut juste que je m'y jette, que je m'y attelle que je combatte cette trouille du "je n'y arriverai jamais". 

Vous savez que je ne suis ni mieux ni pire (enfin un peu plus pire parfois) que vous. 

34 commentaires:

  1. Très sympa cette petite présentation, J'aurais adoré te voir aux maternelles tu aurais été superbe. Je suis comme toi complètement flippé de laisser les mômes peur de tout, voitures, noyade, les psychopathes... Nous sommes constamment en retard à l'école et partout ou l'on va d'ailleurs, je crois que j'aurais du mal à changer !!!
    Bonne semaine !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis un brin rassurée pour les psychopathes alors ;)))

      Supprimer
    2. Tu laisserai tes enfants partir en classe verte une semaine ?
      Parce que ma CP ne va peut-être pas partir à cause de parents flippés qui ne veulent pas laisser partir leur petit loin de la maison ...

      Supprimer
    3. Nathalie > bin oui bizarrement ça me fendrait le coeur mais j'aurais presque plus confiance. Tout est encadré, les enseignants font super attention et il y a beaucoup d'animateurs. Etant instit' moi même je suis presque plus rassurée de voir mes enfants en sortie scolaire finalement (logique).

      Supprimer
    4. bon ça me ferait super drôle hein. Mais je crois que je prendrais sur moi du coup pour ne pas le priver d'un truc comme ça. Même si c'est long pour des CP quand même.

      Supprimer
  2. Oh la peur de tout!! Moi qui me pensais un peu folle... je me fais aussi des scénarios catastrophe mais je me dis qu'ils m'aident à grandir et à voir le positif le lendemain matin! (Mais gare au camion de pompiers qui se gare devant l'école des enfants, j'ai du mal à ne pas courir voir si mes bébés vont bien!)
    Merci de nous livrer un peu de toi, j'apprécie ton humour et ta sincérité et ton humilité! !

    RépondreSupprimer
  3. +1 pour les psychoses nocturnes
    +1 pour avoir du mal à laisser mes monstres à autrui (familier soit-il)
    +1 pour Marie aux Maternelles !!!!!!!!
    +1 pour la Minirevanche sur mon corps qui m'en a fait voir, I can walk c'est déjà ça !
    BIzouxx
    (punaise : les cordons bleus au four??? J'ai raté ça !!!!!!!!!!)

    RépondreSupprimer
  4. Points 5 et 6 tout pareil : on ambitionnais 4 mais ce sera 3... Mais qu'est-ce que ça va me manquer (le ventre rond, toussa toussa). Tu es mon idole à repasser les housses de couettes (je les remets aussitôt sorties du sèche-linge) ! Respect.

    RépondreSupprimer
  5. La trouille : CHECK. Avec le grand et ses foutus troubles autistiques, j'arrête pas de me demander s'il sera autonome, et pis si jamais on avait un accident ? QUI gérerait ? Avant d'avoir des enfants, j'avais pas peur de la mort. Aujourd'hui, j'analyse toutes les probabilités comme... une grosse psychopathe.

    Ne pas confier les enfants : rha la la... Des mois avant de confier Noam..... 1 nuit. Et 18 appels plus tard ou enfin je le récupérais, j'avais l'impression d'y avoir laissé un bout de coeur. La petite ? Même combat. MAIS aujourd'hui, quand BM (la seule à qui je les laisse yeux fermés) me propose de les prendre 1 semaine entière pendant les vacances, j'ai envie de me jeter à ses pieds pour lui nettoyer les chaussures à coup de langue servile.

    Je lis ton blog. Je regarde pas les Maternelles. CQFD.

    Mon corps ? oh beh la cicatrice, elle est intérieure ici. Celle qui fait mal je veux dire. Celle de la césa', c'est une double blessure de guerre, je l'aime. Celle dedans ? Et bah chaque jour ou je sors de mon lit est une petite victoire, aidée par ces deux petits loups qui me sortent de mes gonds aussi souvent d'ailleurs.


    bisouuuus

    Chawacee

    RépondreSupprimer
  6. J'adorerais que tu sois chroniqueuse aux Maternelles !

    RépondreSupprimer
  7. Hé mais j'aime bien les moutons aphone ;-) ! Wow je me désespère de mes commentaires pourris quand je suis malade (aussi) !
    Compassion et c'est toujours agréable d'en apprendre un peu plus sur ces personnes qu'on aime tant lire !

    RépondreSupprimer
  8. Tu aurais été Top aux Maternelles! (mais ça t'aurait laissé moins de temps pour le blog, alors l'un dans l'autre...) et ici aussi, trouillarde pour confier mes petits!

    RépondreSupprimer
  9. Comme toi je n'ai presque jamais confié ma fille à quelqu'un d'autre, j'ai énormément de mal à faire confiance. Dur de se forcer en même temps, je préfère prendre sur moi plutôt que de m'en mordre les doigts. Et puis je sais que les accidents, ben ça arrive! Et sinon moi aussi j'aime les lémuriens,avec les éléphants!

    RépondreSupprimer
  10. J'aime bien ce post :-) d'ailleurs, il me fait penser que tu as beau être devenue une star du web, tu n'en es pas moins proche de tes lectrices. Tu es comme une copine quoi! depuis le temps qu'on te lit, on te connaît un peu.
    Mais à la télé, ce ne serait plus pareil... pas de regret donc !

    RépondreSupprimer
  11. Ce que je m'apprête à écrire va être écrit sans flagornerie aucune parce que j'ai chassé la démagogie de ma vie depuis bien longtemps : tu aurais été parfaite aux Maternelles.

    RépondreSupprimer
  12. donat magnin karine17 novembre 2014 à 14:34

    Quelle jolie presentation de ta personne... des fous furieux qui te suivent ... ils nous suivent aussi ici ...., c'est dingue ces trouilles qui nous collent à la peau et qu'on aimerait tant voir disparaitre, ici ce sont les morceaux.... c'est comme ca, je ne me controle pas mais j'en deviens marteau.... j'assume un peu...

    bref continue comme cela c'est tellement bon de te lire.... et ton roman j'en suis sur qu'il va dechirer....

    RépondreSupprimer
  13. Quand je courrais avant ma grossesse, j'étais comme çà aussi, je m'imaginais toujours le pire au moindre bruit; maintenant, je m'apprête à recommencer, mais, avec le temps gris plus la nuit qui tombe tôt, je n'ose imaginer comment je serais....
    Je ne regarde plus les Maternelles, mais avec toi, sûr que j'aurais regardé !!!
    Et pareil pour moi, trop de mal à faire garder mes 4 loupiots, il n'y a que les grand-parents qui peuvent mais ça m'a pris du temps !!!

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour ce petit bout de toi (encore un peu plus).

    Les milles projets à la douzaine, j'en ai aussi... Mais j'ai peur de foncer....
    Courage à toi pour la page blanche

    RépondreSupprimer
  15. moi aussi les angoisses... mais c'est bizarre, dans mes scenario catastrophe c'est toujours moi ou le papa qui sommes aux manettes (les faire accidentellement tomber d'une fenêtre, les écraser en sortant le voiture ... j'en passe et des meilleures). du coup ça ne m'empêche pas de les faire garder, c'est déjà ça!
    l'idée arrive dans mon cerveau, souvent en une image fugace, elle me tord le bide, électrocute mon cerveau, transforme ma peau en glaçon alors je la chasse aussi vite que possible avant qu'elle n'ait le temps de s'assoir. en général ça marche mais c'est une sacrée gymnastique. en tous cas ça fait du bien de le dire à quelqu'un qu'on s'imagine tout ça.

    RépondreSupprimer
  16. En tout cas, ce qu'on sait, c'est qu'on t'aime comme tu es <3
    C'était la minute niaise!
    Et tu sais quoi? Bah j'aime pas Les Maternelles moi! A chaque fois que je tombe dessus (en vacances ou en congès mat), j'arrive toujours sur un sujet tout-pourri-flippant qui me donne juste envie de *zap* Comme quoi hein!!

    RépondreSupprimer
  17. Je crois qu'on pourrait faire un concours de cicatrices ;-) De jolies confidences en tout cas. Côté voyages, dès qu'ils seront un peu plus grands, vous pourrez partir en mode "routard" sans vous ruiner. J'ai vu des familles de 6 à vélo...etc ! En te souhaitant de futures excellentes nuits !

    RépondreSupprimer
  18. Pour être moins débordée : arrête de repasser tes housses de couette ! :-)

    RépondreSupprimer
  19. Et toi, est-ce que tu sais qu'on t'adore ? (oui c'est lèche-luc mais j'assume, au nom de mes insomnies de grossesse passées à te lire !)

    RépondreSupprimer
  20. tu es quelqu'un de normal quoi... merci

    RépondreSupprimer
  21. ce sont les maternelles qui n'ont pas la chance de vous avoir , sincèrement !! et " un peu plus pire " que vos lecteurs , c'est pas vrai du tout :) vos billets sont extra ordinaires .. vraiment

    RépondreSupprimer
  22. Les cordons bleu au four???!!!! Tiens donc j'ai loupé!
    Malgré ta dernière phrase, je te trouve 100 fois mieux que moi; et si, tu y arriveras! ;)

    RépondreSupprimer
  23. Comme toi, pas envie de les laisser, trop peu ou alors vraiment vraiment pas longtemps.
    J'adore tes billets alors les petits défauts tout le monde en a, personne est parfait.

    RépondreSupprimer
  24. Bon courage pour ton roman. Je te souhaite de tout coeur d'arriver à y mettre le point final :-)

    RépondreSupprimer
  25. je suis psychopathe pareil et j'aurais tellement te regarder à la télé tous les matins ;)

    RépondreSupprimer
  26. Ah ah ah ah !!! J'ai beaucoup rigolé pour la trouille du psychopathe. Sûrement parce que comme toi je lis beaucoup de polars et aussi sûrement à cause des informations de 13 et 20h. Alors avec le soleil qui se couche de plus en plus tôt je me suis retrouvée 2 ou 3 fois à promener le chien dans le parc dans une nuit totale sans éclairage et sans mon téléphone utile pour la fonction lampe torche mais surtout pour la fonction appel d'urgence ce je me fais attaquer. Et du coup ces fois là j'ai flippé comme pas possible au moindre bruit de feuilles vent eau etc ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah et au fait !!! Tu as été en voyage à Madagascar ????? J'ai passé une partie de mon enfance la bas et mon papa toute son enfance la bas. Quel beau pays n'est ce pas ?

      Supprimer
  27. Hé j'pensais ! Pas de raison que tu sois seule à partager 6 chuchotages ;)

    1- j'ai 32 ans et je dors toujours avec un doudou.
    2- Je me fous des Louboutins, mais refourgue moi un bébé animal (tout sauf l'araignée), je deviens dingue.
    3- Je lis tout. Même des livres de gosse. Tout le temps. Partout. Même des livres "de la honte" comme Twilight.
    4- Je suis supersticieuse parfois, et bien que non croyante, je me surprend à donner ma p'tite prière quand j'ai la trouille pour quelque chose.
    5- Je dis parfois à mes enfants qu'il n'y a plus de sucreries (ou de glace) à la maison pour m'en empiffrer une fois qu'ils sont couchés.
    6- Je ne pleure pas à la télé, mais j'ai versé ma larmichette devant.... Alien IV.

    Voilà ! Chacun son tour, comme ça t'en sais plus aussi.

    Chawacee, la maman de Noam et Armelle.

    RépondreSupprimer
  28. Hou la la!! Que c'est rassurant de voir que je ne suis pas la seule flippée!!!
    Peur des voitures (énormément! Que mes nains soient dedans ou dehors…), des noyades, des balcons,… Un peu tout pareil quoi!… Dur dur de laisser ses schtroumfs dans ces conditions: toujours l'impression que les autres ne savent pas, ne feront pas attention, n'ont pas les sens en alerte comme moi… Bref… Je prends quand même sur moi pour essayer de ne pas trop leur transmettre tout ça… mais c'est pas facile!

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire sans identifiant, il suffit de sélectionner Anonyme ou Nom/URL.
Et si tu es une buse, bah, envoie un mail, je t'expliquerai ça un peu mieux...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...