29 oct. 2014

La Honte Parentale Intersidérale

(désolée pour la police, je ne sais pas ce qui se passe - buse inside - probablement parce que j'ai écrit mon article sous word et que j'ai fait un copié collé moisi, on verra ça demain)


Il y a un sentiment très désagréable qu'on expérimente malheureusement trop souvent (et surtout depuis que nous sommes pourvus de nains), c'est la honte. 

La honte, voyez-vous, je la maîtrise plutôt pas mal.

J'ai eu des moments difficiles étant jeune, de l'os à moelle que le chien avait déposé dans mon sac à dos et qui a eu le malheur de rouler en travers de l'allée en plein cours de géographie en passant par la vieille culotte oubliée dans une jambe de pantalon qui ressort en pleine cour de récréation alors qu'on ne lui avait rien demandé.


J'ai raconté ici ma fameuse expérience du Maillot de la Honte et même plusieurs anecodotes honteuses offertes gracieusement par mes Adorables Nains. D'ailleurs ne vous moquez pas, de mémoire cet article aux 82 commentaires regorgent de petites histoires de VOS nains (et j'y raconte déjà la fabuleuse histoire de l'os à moelle qui m'a manifestement traumatisée bien plus que ce que je m'imaginais).


Tout à l'heure, pendant que je repassais (oui, le repassage me permet de faire le vide et, de ce fait, de penser à de futurs articles palpitants), je me suis dit qu'il fallait que je m'attelle à une petite classification des hontes offertes par nos enfants. Afin que chaque parent puisse retrouver les principales situations honteuses auxquelles ils risquent d'être confrontés durant les premières années de leurs nains.


Pas que ça s'arrête ensuite, mais j'aime autant vous dire que dans quelques années, ce sont vos nains à qui VOUS mettrez la honte (et sans le vouloir en plus).


A charge de revanche dirons-nous.


Voilà donc une petite typologie de la honte intersidérale gracieusement offerte par sa Majesté du Nain, en 4 classes de Honte, pour vous servir (oui, j'ai 4 nains, un classe pour chacun).








Classe 1 : La réflexion à voix haute du nain qui pense que son propos n'est en aucun cas gênant (alors qu'il l'est très clairement).


Cela peut se passer n'importe où. Dans le métro, ami Parisien (mais comment fais-tu pour tenir le coup dans ce haut lieu microbien riche en tarés de toute sorte - pardon pour l’aparté), où ton Nain hurle très fort que la dame à côté de vous "est très très grosse et prend toute la place".

Ou bien (vécu) "qu'il y a de plus en plus de noirs dis donc" (hin hin - rire gêné). L'enfant n'y voit aucun mal, c'est souvent une simple constatation de sa part, mais VOUS, vous êtes liquéfié.

Cela peut aussi se passer devant l'école lorsque vous proposez au petit copain de classe de venir goûter chez vous. Tout le monde a l'air emballé sauf votre nain qui déclare que "non il ne veut pas que Victor vienne, parce qu'en fait, c'est plus son copain" (sic).

Merveilleux. Sourire, excuses et retour fissa à la maison.

Cela peut se passer dans le train, quand le nain crie que ça pue le vieux prout "c'est ENCORE toi papa?" ou aux toilettes, chez un ami (qui en sort) avec un enfant qui refuse de passer après ledit ami parce "qu'il a fait un caca qui pue". Dans ces cas-là, on fait chut, on lui dit de se taire, mais le mal est fait (et c'est vrai que ça pue).


Le nain n'a aucun surmoi pour ce genre de réflexion, il dit les choses comme elles lui viennent.

Malheureusement souvent exactement ce que vous pensez, mais dit avec bien moins de tact et beaucoup plus fort.






Classe 2 : Le nain qui perd tout sens commun et qui se met à faire un truc totalement abruti (qu'il n'a jamais fait par ailleurs - ou très peu - ou bien vous ne le saviez pas).


Vous êtes dans la file d'un excellent pâtissier superbement côté qui propose dans sa vitrine immaculée d'adorables petits macarons à 3 euros pièces, tellement beaux qu'on croirait qu'ils sont faux, tellement chers qu'on se demande si le pâtissier n'a pas lui même été ramasser son cacao à mains nues.

On les regarde et on se demande lequel on va choisir, sur lequel on va craquer. On patiente et le nain patiente aussi puisqu'on lui a promis un macaron (oh ruine) en espérant qu'il ne trouve pas ça bon et qu'il nous file le reste.

note de l'auteur : en règle générale, le nain trouve ça très très bon mais ne savoure absolument pas le croustillant du chocolat mêlé au fondant du caramel au beurre salé. Non. Il s'enfourne le macaron dans le bec tout en vous en réclamant un second parce que c'est encore "plusse bon qu'un Kinder Bueno presque". 


Nous voilà de retour dans la pâtisserie ultra chic dans laquelle les vendeuses sont plus belles que des Miss et portent de petits gants noirs charmants histoire de ne pas pourrir les macarons.

Tout le monde chuchote et se tient bien. Vous regardez avec envie les délicieuses petites mignardises très caloriques aux noms poétiques : Croustillant aux Amandes Sucrées et Dégueulis Chocolaté, Fondant aux fruits rouges mousseux qui manque définitivement de chocolat...etc, etc..
Tandis que vous rêvassez, la mamie aux cheveux abricot et au caniche bouclé (à moins que ça ne soit le contraire) devant vous prend environ 3800 macarons (peut être que 12 mais ça vous semble interminable).
Vous baissez les yeux et là, devant vous, se tient le NAIN. Vautré sur la vitre.
En train de la lécher. Avidement.
Vous regardez autour de vous si quelqu'un le voit. TOUT LE MONDE LE VOIT.
(honte)
Vous le tirez en arrière et lui demandez s'il n'est pas malade de faire ça?
Non, il n'est pas malade, il a faim. Et ces macarons, il a envie de les lécher. Donc il lèche la vitre en attendant. LO-GI-QUE.

Le nain adepte de l'attitude abrutie en public est souvent un enfant à l'imagination débordante. Il va donc lécher les vitres rencontrées un peu partout, les barres en métal des bus ou des métros sur lesquelles tout un petit monde microbien-immonde se promène.

Le nain peut également décider de se déplacer comme un chien dans la rue ou de se jeter sur les gens lorsqu'il marche dans un wagon de train qui tangue un brin. Pour faire rigoler.
C'est vrai que c'est hilarant.
Il est également capable de vous mettre une fessée en pleine rue pour rire (toujours), vous attirant les regards outrés des Mamies issues du "bon vieux temps ou ça ne se faisait pas".

La honte survient parce que tout d'un coup, votre nain apparaît comme le plus mal élevé des nains du monde entier. D'ailleurs on a le sentiment que vous avez tout juste récupéré un enfant sauvage élevé par des biquettes. Et encore, des biquettes mal élevées.







Classe 3 : Une petite crise digne du Terribeul Two (même s'il est en plein Fucking Four) en public.


Vous ne l'avez pas vu venir celle-là.

Au milieu de chez Gifi, magasin hautement chic et design dans lequel vous dégottez à coup sûr mille boîtes très très utiles qui viendront encombrer la majorité des pièces de votre maison, le nain décide qu'il VEUT (au choix) : ce faux-Minion en peluche (vous aurez beau lui expliquer que ce n'est qu'une pâle copie de Kevin, il n'en démordra pas), cette toile cirée avec de fausses pommes et mouches dessus (alors que vous aviez repéré celle, plus sobre, à pois blancs sur fond rose) ou ce superbe tee-shirt à message vulgaire qu'il ne peut même pas lire.

note de l'auteur: s'il savait lire il pourrait ainsi arborer un polo sur lequel est inscrit "Pourquoi vivre d'amour et d'eau fraîche quand on peut vivre de sexe et d'alcool?". 


Mais le Nain n'en a que faire de vos protestations, il trouve (au choix) le Minion Magnifique, même qu'il est certain que c'est un vrai Kevin, la toile cirée sublime et pourquoi ce n'est pas lui qui la choisit pour une fois ?? (laisse moi réfléchir le nain? parce que tu as des goûts de chiottes) et le tee-shirt très très tendance, notamment parce que le message est écrit en lettres ondulées et que c'est beau.


Il hurle en agrippant (au choix) le Minion, à la toile cirée (la dévidant de plusieurs dizaine de mètres) et au tee-shirt (sous le regard outré de Mamie Caniche venue chercher son bubble gomme au rayon toile cirée justement pour protéger sa table de salon des coups de fourchette de son petit-fils).


Il hurle et vous avez beau tenter de le soulever de terre, il vous refait le coup de la crise des jambes molles en se vautrant par terre.  Il a l'air idiot et vous aussi puisque vous (au choix) tentez de lui arracher un Minion des mains, ré-enrouler les 28 mètres de toile cirée hideuse (les gens vont penser que vous n'avez vraiment pas de goût) ou de remettre au mannequin le tee-shirt vulgaire que le nain tente de subtiliser.


Il perd tout sens commun et vous voilà obligée de reposer les dix-sept merveilleuses boîtes que vous aviez pourtant sélectionné avec soin avant de ressortir du magasin avec un nain hurlant "TU ME FAIS MAAAAAAL" comme si vous étiez une mère indigne usant de violence de manière quotidienne (il n'y a qu'à voir la façon dont il fait semblant de se recroqueviller lorsque vous vous retournez vers lui pour lui intimer de se taire).

Inutile de dire que vous êtes désormais fichée chez Gifi.
La prochaine fois, vous irez à la Foire Fouille.



Classe 4 : La grosse grosse grosse bêtise alors que le nain est en visite chez vos amis Nulli, Jean-André et Marie-Caroline.


Vous lui avez pourtant rappelé les 87 règles en vigueur chez Jean-André et Marie-Caroline.

Vous avez insisté sur le fait qu'ils étaient assez inquiets à l'idée de recevoir un enfant de cinq ans chez eux puisque eux-mêmes n'avaient pas encore franchi le pas (d'ailleurs à l'issue de ce dîner, gageons qu'ils préféreront opter pour un chinchilla à poils longs).

Mais.

On voit pourtant qu'il a fait des efforts. Qu'il s'est abstenu de toucher le zizi du superbe fétiche Aztèque que Jean André a rapporté de voyage.
Qu'il n'a pas balancé de coussins moelleux en pilou blanc sur la table de l'apéritif.
Qu'il a même évité de goûter le chorizo de l'apéro (il avait testé la semaine dernière chez ses grands parents et tout recraché en une seule fois sur le tapis en peau de buffle à poils longs du salon).

Mais.

Il a eu envie de faire caca. Il l'a dit à voix basse (ô miracle) et Marie-Caroline, stupéfaite par son attitude positivement discrète, l'a conduit aux toilettes. Immaculées. Sentant bon la Sieste Après le Figuier.
Il y est resté un moment. Vous ne vous êtes pas inquiétés tout de suite, rapport au fait que le Nain aime encore pas mal prendre son temps en feuilletant les magasines de ses hôtes.
Après une dizaine de minutes, vous avez entendu la chasse d'eau et vous êtes félicités de ne pas avoir eu à subir le "J'A FAIT CACA PAPA!!" hurlé à travers les 90m² de l'appartement.
Et puis vous avez entendu la chasse d'eau de nouveau.
Et un hurlement.

Il est sorti en trombe des toilettes, les pieds trempés.

Pataugeant dans un mélange de papier toilette Lotus JUST ONE, tellement épais qu'on pourrait très clairement l'utiliser en rideau occultant, et son caca de nain.
Marie Caroline a cru défaillir et Jean-André a bondi vers les toilettes en hurlant "oh le con, il me les a bouchées".

Vous vous excusez platement tout en expliquant que chez vous, le nain a l'habitude du papier toilette plus fin, mais vous sentez bien que désormais, ils vous considéreront comme les parents du "petit con qui a bouché les chiottes".



Illustration de Pierre Botherel empruntée ici (site à voir absolument, c'est très chouette) 

Il me faudra clore cette typologie par la mention express de la fameuse Classe 4 bis : "Le nain est une grosse balance" qui précise que plus le mensonge que vous aviez concocté pour éviter de rester dîner chez Belle-Maman est bien ficelé, plus le nain se fera un plaisir de vous balancer de manière discrète mais efficace.
En règle générale, la honte procurée par le Nain Balance est immédiate et sans retour en arrière possible puisque tout le monde voit (et SAIT) qu'il dit la vérité.
De la bière quotidienne du père au retard du matin à l'école parce que Maman a joué à Ruzzle aux toilettes, tout y passe, sans concessions.

Pour éviter cette classe de honte, nous vous suggérons d'éviter de préparer vos mensonges devant le nain. Ou tout du moins, de lui promettre une petite récompense s'il sait garder le silence.


Un macaron?




69 commentaires:

  1. mouahhhhhhhhhhhhhhhhhhh ici pas encore de grosse honte juste des classes 3 ! mais cest pas fini....

    RépondreSupprimer
  2. Ha Ha Ha !! Excellent et tellement vrai !! Merci Marie pour ce bon fou rire avant de dormir :)

    RépondreSupprimer
  3. Merci marie pour cette immense barre de rire ! Je me sentirai moins coupable d'avoir raté son éducation, la prochaine fois que Petit Loup s'allongera dans la rue, en travers du trottoir, raplapla des guiboles en faisant des bruits d'animaux, tout ça parce qu'il n'y a plus de biscuits (c'était celle du jour, classe 2 et 3 à la fois. Car oui, il y a des COMBOS pour les parents chanceux)

    RépondreSupprimer
  4. Très drole! Quelques jolies hontes ici aussi... La 1ère fois, poulette qu'on retrouve en couches (et c'est tout) dans le salon d'amis qui nous avaient invité à diner, se trémoussant à fond devant le clip de Magic system pendant qu'on prend tous l'apéro sur la terrasse (comment oui-oui est devenu Magic system et comment elle a fait pour retirer aussi vite ses vetements, mystère..;-) La dernière en date, un joli et tonitruant " Oh, c'est trop drole, t'as vraiment une petite tête marrante, on dirait un petit cochon!" laché à une gentille boulangère (au nez un peu retroussé, c'est vrai...)...je connais ce sentiment de vouloir claquer des doigts et disparaitre dans un trou...loin

    RépondreSupprimer
  5. Moi, j'ai de la chance les 'pourquoi elle est grosse la dame, elle a un bébé dans son ventre?' c'est dit en français mais en Angleterre et je m'en félicite... En France, la femme était vraiment enceinte mais elle parlait anglais :-) Oh la chanceuse, que je suis! :-)

    RépondreSupprimer
  6. Ah génial. J'ai bien rigolé et déculpabilisé aussi :-)

    RépondreSupprimer
  7. Ahahah en amatrice avertie des coup pendables je plussoie et je me suis bien marrée. Merci pour ce pouffement réprimé dans le lit conjugal

    RépondreSupprimer
  8. J'en pleure de rire depuis 10 minutes!! Je n'arrive pas à m'en remettre!!! Mais je te l'accorde ça fait beaucoup plus rire quand c'est chez les autres!!!

    Merci pour ce fou rire

    RépondreSupprimer
  9. J'en ai une bonne du matin... ouf seule dans mon lit enfin tant que ça puisque mr Nain 1er du nom viens de me sauter au museau a peine 1 seconde après m'avoir hurler de sa chambre "je suis RÉ VEIL LE"... bref son l'animal me mal mène quand soudain il me dit tiens maman tu sent mauvais mon nez a senti que ça pu..... Ça sent le petit caca on dirait! Voilà la mauvaise haleine du matin dans ta gueule le nain! T'a qu'à attendre avant de m'attaquer... Je ri je ri mais quelle honte!

    RépondreSupprimer
  10. Hahaha! Trop bon! Hé mais ça me rassure grave en fait! En ce moment c'est un peu festival de honte chez moi et en ce moment en plus j'ai pas super de l'humour. Donc merci!

    RépondreSupprimer
  11. Ici j'ai une naine obsédée par les seins. C'est un genre d'effet secondaire à l'allaitement long (pourtant fini depuis belle lurette), dont on avait oublié de me parler.

    Le résultat, c'est que de manière complètement random, quoiqu'elle semble viser les momentss ou c'est le plus embarrassant (quand je parle sérieusement a un interlocuteur, histoire d'attirer mon attention...), elle se tourne vers moi et me tripote les nichons. Parfois en faisant "pouuuuet" . A 2 ans ça pouvait passer. A 5 ans beaucoup moins. Surtout dans des moments bien sérieux.

    Enfin je m'estime heureuse, passé ses trois ans elle a (enfin) compris qu'il n'était pas socialement acceptable de caresser amoureusement la poitrine des autres femmes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh pardon mais là je suis plié de rire!!! "Dis camion"

      Supprimer
    2. Mon fils de 3 ans a l'habitude de demander aux gens à peine présenté: "et toi, tu as du lait dans tes seins?" ce qui fiche pas mal la honte quand c'est la secrétaire du médecin ou le collègue obèse de papa...

      Supprimer
  12. merci marie encore une fois pour ce chouette texte ! on s'y retrouve comme d'habitude, avec la finesse et l'humour dont tu fais toujours preuve, alors merci !

    RépondreSupprimer
  13. Et moi je pouffe de rire en visualisant le rembobinage des 28m de toile cirée... le réveil sonne dans 10min, je vais avoir droit à un "mais kestufous encore avec ton portable ?!" de l'ours... je ris, monsieur, je ris ;-)

    RépondreSupprimer
  14. Voilà, au bout de 3, j'en ai à la pelle, de toutes les classes, Mamaannnn, pourquoi la maman elle est petite ? C'est une maladie, le nanisme, mais pourquoi .... En plein boulanger, Papa il a une grosse qu...ette ! Chez la marie caroline, un jour de pluie, sauter sur le canapé blanc en chaussures au lieu de dire poliment bonjour...
    La plus drôle après coup : week end chez tata monique, pas d'enfant la tata, et bien maniaque...bébé, 2 ans dort tranquillement dans la chambre d'amis pour sa sieste, bien longue la sieste et silencieuse... J'avais mis le lit parapluie à côté d'un lave mains, le nain malinx s'est levé dans son lit et a ouvert le robinet : bilan : épongeage de l'eau avec nos serviettes de toilettes, tata monique à ce jour n'en a jamais rien su ! Et le nain ne s'est pas fait trop engueulé sinon elle aurait entendu !
    En grandissant ils en font beaucoup moins mais en y repensant c'est savoureux

    RépondreSupprimer
  15. Le coup des wc bouchés... j'en ri encore !
    Bon sinon moi aussi j'ai expérimenté les 4... de l'exclamation "oh papa ! Regarde ! Le monsieur il a un si gros bide que si il se couche sur le ventre il peut plus respirer" en plein milieu de la piscine... jusqu'au "le nain baisse son pantalon et pisse sur les jouets des enfants de nos hôtes à 5m de la table où on prend l'apéro" (heureusement oneétait dans le jardin...hinhinhin)... en passant par le "dit, tu peux me donner ton magnet, à la maison on n'en a pas" chez une connaissance éloignée de la famille qui nous offrait le café car on passait par là.
    Et moi aussi je suis fichée chez gifi.
    Ce qui me rassure c'est qu'on en ri beaucoup...après...

    RépondreSupprimer
  16. Ton billet est parfait... à l'exception de la police c'est vrai :p ;)

    RépondreSupprimer
  17. Merci Marie, ça fait du bien de rire de bon matin! Ma fille est encore trop petite pour nous mettre la honte mais je ne m'inquiète pas ça viendra!

    RépondreSupprimer
  18. Merci j'ai bien ri :-)

    RépondreSupprimer
  19. Ce billet m'a tellement fait rire, encore ! Je suis juste en train d'en finir un sur le même sujet, c'est drôle, et je me rends compte qu'avec mon petit grumeau de 2 ans et demi, je suis encore très loin d'avoir atteint le haut niveau en termes de honte !! Hilarant, vraiment !

    RépondreSupprimer
  20. Au moins je sais ce qui m'attend. Enfin, ça a déjà commencé: quand le sieur doudou avait 7 ou 8 mois, dans un bus plein, la logique du tétris poussettes/caddies de mamies sur la plateforme centrale a fait que je me suis retrouvée à coté d'une jeune fille aux fesses rebondies, à hauteur de la pointure 19 du nain. Qui n'a pas manqué d'apprécier, avec délectation, le moelleux du fessier de la jeune fille. J'ai eu beau m'excuser: je ne pouvais pas bouger pour empêcher le nain de malaxer les fesses de cette dame avec ses pieds. Les feux rouges ont été longs. Très longs...

    RépondreSupprimer
  21. :-)) Effectivement ils sont au top question honte nos naines ;-) On a eu bien entendu les réflexions, les crises dans le magasin; mais le plus drôle reste la honte chez des amis je trouve. Mon ainée (3 ans à l'époque)en sieste sur le grand lit de ma belle soeur a trouvé marrant de fouiller dans la table de nuit, trouver une crème à son gout et s'enduire le corps généreusement sur le lit. Résultat, un linge de lit pourri tout gras et un tube de crème de très grande marque vide (genre dior, me souvient plus). Sachant que ds la table de nuit il y avait aussi du mixa bébé et de la crème neutrogéna mais non en terme de connerie, la naine a des gouts de luxe. La honte internationale car ma belle soeur ne voulait pas entendre parler de lui rembourser et mon frère qui lâche que c'était son cadeau de saint valentin...bref ça va qu'ils avaient 3 enfants et connaissaient ça.

    RépondreSupprimer
  22. J'ai bien ri ! Mon nain ne m'a encore fait que peu de honte intersidérale -mais il n'a que deux ans. Un petit "bonjour poulet" au voisin, c'est déjà bien non ? J'ai jamais compris pourquoi... Gageons que le meilleur reste à venir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour poulet c'est bien... ici c'est "bonjour caca" plutot! (et j'ai jamais compris pourquoi non plus)

      Supprimer
  23. "Il hurle et vous avez beau tenter de le soulever de terre, il vous refait le coup de la crise des jambes molles en se vautrant par terre."
    Ma fille a bientôt 20 mois, on est en plein dedans. Ça s'arrête (un peu) à un moment, dites ?

    RépondreSupprimer
  24. Mais ouiiiii ! Marie tu nous régales (et je ne parle pas des macarons).
    Nous avons déjà récupéré un soir dans le sac d'école de Grande Crevette "The culotte" oubliée dans une jambe de pantalon... oups (et m'est arrivée la même avec une chaussette ressortie fort heureusement en toute discrétion sous le bureau au travail... le moment de solitude...).
    Je ne supporte plus le coup des "jambes molles", j'ai l'impression de tenir ces espèces de marionnettes au jambes désarticulées.
    Et a chaque lecture de tes billets je me pose toujours cette même question, mais où trouves tu le temps d'écrire tout ça avec tant d'inspiration et de brio ?
    Superbe !

    RépondreSupprimer
  25. Séance éducation sexuelle dans le bus : "Maman, moi je suis un garçon, j'ai un zizi" (bien fort) "hum, oui oui", "toi, t'es une fille, t'as pas de zizi, t'as une nénette" "oui oui...", "Papa, il a un zizi", "oui". Interlude réflexion intense puis : "Le monsieur là (pointage de doigt) il a un zizi !" et, sottement, tu regardes dans la direction pointée par le doigt, un type qui a tout entendu et qui te regarde bien en face...

    RépondreSupprimer
  26. J'ai bien ri... et me suis bien souvent reconnue dans le rôle du parent honteux qui chuchote pour faire taire son nain qui braille fièrement des trucs qui font rougir de honte!
    Dernièrement, la miss korrigane à qui je soufflais discrètement dans une salle d'attente "ne mets pas tes doigts dans ton nez" m'a répondu avec conviction (et volume sonore conséquent) : "si parce que moi j'adore les crottes de nez. C'est trop bon!" Soit.

    RépondreSupprimer
  27. Hahaha j'adore l'article (et ses commentaires).
    Ma mère m'a récemment rappelé les anecdotes me concernant....
    * Mes parents étaient invités à l'apéritif chez Marie-Caroline. j'avais 18 mois à l'époque et apparemment j'étais toujours hyper sage. Sauf que cette fois, prise d'une crise de folie, j'ai déchiré une page du superbe livre d'art qui trônait sur leur table basse. mes parents ne savaient plus où se mettre.
    * à 2 ans et demi, je marchais dans la rue avec mes parents quand soudain, (allez savoir ce qui m'est passé par la tête) j'ai soulevé ma jupe. mes parents (et tous les passants) ont pu constater qu'ils avaient oubli de me mettre une culotte ce matin-là.
    * à 3 ans, j'attendais ma maman instit en maternelle qui discutait avec une mère d 'élève. La situation était délicate : la maman était triste car les services sociaux parlaient de lui retirer sa fille un temps pour de gros soucis d'hygiène. Et là, je m'écrie, en tirant ma mère par la manche : "Viens maman, on s'en va, la dame elle pue." Voilà voilà.
    Aujourd'hui j'ai 31 ans, deux enfants, et c'est à mon tour de me taper la honte.
    * la crise dans les magasins, un grand classique quand ma fille était en plein terrible Two. (J'ai super hâte que mon fils de bientôt 4 mois y passe....). Un jour, à bout, j'ai fini par la mettre au coin dans un King Jouet où elle faisait un énorme caprice. J'ai aussi eu la honte de ma vie quand, alors qu'elle se roulait par terre en hurlant et que j'essayais de la relever, je suis tombée nez à nez avec certaines de mes étudiantes (je suis prof).
    * les remarques pleines de tact dites bien fort : "pourquoi la dame elle est marron?", "Le monsieur il a un gros ventre, hein", "pourquoi la petite mamie elle est vieille?", "elle est rigolote, on dirait un peu une sorcière".
    Son petit frère de bientôt 4 mois semble déjà prêt à prendre le relais:
    * à la soutenance de thèse de mon beau-frère, il se tenait super sagement quand soudain, bien entendu pendant un moment où personne ne parlait, il a lâché le vent du siècle. (5 minutes avant, ma fille m'avait montré son index triomphalement en chuchotant : "regarde, j'ai une crotte de nez.")
    *Le week-end dernier, j'avais invité une amie qui n'aime pas trop les enfants et ne veut surtout pas en avoir. Et là, à la fin de son biberon, mon fils qui ne régurgite JAMAIS a vomi l'intégralité de son lait sur les super fringues de ma copine, qui avait eu le malheur de s'asseoir à côté de moi. M'est avis que c'est pas encore ce soir-là qu'elle a oublié sa pilule.
    dégueulé lait

    RépondreSupprimer
  28. PS : Je ne sais pas ce que ce "dégueulé lait" vient faire là, sans doute un coup de mon inconscient.

    RépondreSupprimer
  29. Moultes hontes de classe 3 ici...

    RépondreSupprimer
  30. Coincidence ou non, notre Tikoala a fait sa première crise du terrible two (à 1 an !!) dans un GIFI, première honte de parents...
    (bon maintenant il sait parler donc la honte, c'est régulier)

    RépondreSupprimer
  31. J'ai l'embarras du choix :
    - "Mamaaaaan, j'ai fini Cacaaaaaa !" alors que j'assistais à une réunion téléphonique du boulot depuis la maison...
    - Sa variante (le frère) "J'ENTENDS PAS OUI OUI !" en mettant le volume à fond...
    - Pipi sur l'arbre... du milieu de la cour d'école...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pipi dans la cour ici aussi. Réponse du fiston à la directrice "mais mon papa aussi fait pipi sur les arbres !" Évidemment la veille du jour où mon mari accompagnait l'école en forêt...

      Supprimer
  32. J'ai bien rigolé! ton article est super!
    et je me reconnais dans beaucoup de situation!
    Je dois dire que ma plus grosse honte que je revis plusieurs fois dans l'année quand même c'est quand je viens récupérer ma grande chez ses copains et qu'elle ne veut pas rentrer. Elle a 4 ans et la poupée molle à 4 ans, c'est résistant!!

    RépondreSupprimer
  33. Ah Gifi...... je me sens moins seule :-D
    Pour contrer la honte de mauvaise mère quand mon fils me fait un cirque dehors (souvent ces temps-ci), j'ai inversé les choses. Partout il y a un coin pour le punir quand il devient infect. Et la mémé et son caniche, elle passe, elle regarde mais elle se tait, parce qu'elle a compris que c'était pas le moment de me chercher :-)

    RépondreSupprimer
  34. ah ah un peu d'humour dans cette journée ça fait du bien merci ;).
    Pour l'instant ici on a que de la classe 3 en mode je te choppe la gamine sous le coude et je file en courant dans la rue avec un bébé qui hurle huhu ^^

    RépondreSupprimer
  35. Moi j'en ai une en deux temps (comme quoi le nain tient compte de nos explications et fait des efforts pour s'améliorer)
    1. Visite d'amis nullis. Ambiance détendue. Moustique, qui venait lui même d'aller chez le coiffeur et était très fier de sa nouvelle coupe de cheveux, engage la conversation et demande à notre ami à la calvitie bien installée: "Qu'est-ce que t'as fait avec tes cheveux? T'as été chez le coiffeur?" ...Gros silence... Notre ami, qui a le sens de l'humour heureusement, lui explique que ses cheveux sont tombés et qu'il est chauve. Moustique écoute attentivement.
    2. Visite de potentiels acheteurs pour notre appartement. Le couple sonne à la porte. J'ouvre. Et là, Moustique, à la vue du Monsieur, s'exclame d'un air triomphant: "Ah je sais! Toi tu t'es pas coupé les cheveux, tu es CHAUVE!!!

    RépondreSupprimer
  36. la mère des grands nains30 octobre 2014 à 14:28

    c'est si terriblement vrai que j'en ai ri toute seule devant l'écran .....

    En représailles j'ai menacé mes grands de leur faire honte en leur promettant (à 13 ans)
    - de les accompagner au collège et de leur dire "a ce soir poussin" devant leurs potes
    - de revenir les chercher en faisant de grands signes juste à la porte du lycée
    - de demander le numéro de téléphone l'adresse le mail le portable le cv des parents avant chaque anniversaire des copains
    - d'être délégué de parents d'élèves


    Leurs têtes !!! c'est chaque fois un pur bonheur !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage : la version collégienne du nain offre de nombreuses perspectives de vengeance...

      Supprimer
  37. Tu as vraiment un véritable don pour rendre hilarant de grands moments de détresse parentale. Rien que pour ça MERCI Marie

    RépondreSupprimer
  38. Moi, j'ai eu le droit à 2 ans aux "papa? papa?" bien fort en pointant du doigt chaque fois qu'il y avait un homme noir (comme son papa) qui marchait dans la rue.

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour et merci pour ces moments de rire.
    Je tiens à préciser que ces moments de honte ne sont malheureusement pas réservés aux femmes.
    Je suis papa de 2 nains et la honte intersidérale me parait effectivement exponentielle au nombre d'enfants et leur age. Anecdote faisant rappel de ta formidable histoire du maillot de bain, et y rajoutant une honte classe 1 saupoudrée de classe 2 :
    Je ne vais pas décrire tout le trajet en voiture et pour la piscine, puisqu'ils étaient assez similaire à ton histoire. Bref, je suis dans la cabine pour se changer avec mon fils de 4 ans. Il se met tout nu (sauf les chaussettes, car il semble que les chaussettes ne fassent jamais partie des vêtements et puissent être conservées en toute circonstance) et tente de lamentablement d'enfiler son maillot de bain (en trempant ses chaussettes dans les marres d'eau bien évidemment). Ca y est, il est prêt au bout de 5 minutes à se tortiller comme une chenille, en râlant, et grognant car il aurait préféré ses brassières Flash McQueen et son maillot de bain Cars pour nager plus vite. Comme s'il savait déjà nager.
    Je me déshabille à mon tour, suis tout nu, et il a cette grande phrase philosophique :"Papa, quand est ce que j'aurai un gros zizi comme toi ?". Le murmure, tout comme la proportion, étant des nuances inconnues, sa voix nasillarde de nain porte loin. J'ouvre la porte du vestiaire pour me diriger vers les casiers et déposer nos vêtements. La porte du vestiaire à côté du mien s'ouvre. En sort la maîtresse de mon nain, bien évidemment, qui d'autre. Elle me dit bonjour avec un sourire sur les lèvres, qui me fait comprendre qu'elle a tout entendu. Je pique un fard énorme. Classe N°1.
    Je reste parler un peu avec elle, puisque je la connais, elle a fait ses études avec moi. La pluie, le beau temps, ça se passe bien les cours, pas trop fatiguant...des trucs très intéressants pour faire bonne figure malgré la réflexion du nain.
    Arrive la classe 2. Mon fils, dans une idée révolutionnaire et spontanée, décide de baisser non pas son maillot de bain, mais MON maillot de bain. Je ne peux arrêter son geste, car je suis toujours en train de tenter de fermer ce casier et de discuter.
    Je me retrouve donc nu, devant sa maîtresse, ancienne copine de lycée, avec mon maillot sur le chevilles. Honte intersidérale et combo. Heureusement, la maîtresse rit (vous le prenez comme vous le voulez...) et détend l'ambiance en me disant : "Pourtant, il ne fait jamais de bêtise à l'école, c'est bizarre..." oui ça doit être la mauvaise influence de ses parents.
    Je ne suis pas allé à la réunion des parents d'élèves le mois suivant. Trop honte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AHHHHHHHHHH je like 10 000 fois!!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
    2. Oh mon dieu, ça mérite la palme !!!!

      Supprimer
    3. Alors là j'ai un fou rire depuis 10 mn !!!!! Excellent !!!!!

      Supprimer
    4. ARFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFf !!!

      Supprimer
    5. Ha ha ha excellent !!!! Je pense que je l'aurai limite changé d'école moi :)

      Supprimer
    6. J'adooooore !!!!!!!!!

      Supprimer
    7. Génial!!
      Imaginez que la dite maîtresse lise ce blog...... ������������

      Supprimer
  40. Mdr! Pour l'instant je n'ai pas trop de hontes à déplorer avec mon bouchon (sauf peut-être la fois où un livreur a sonner, j'étais en train de faire téter mon tout petit bébé à l'époque et j'avais oublié de ranger le garde manger! lol)

    Mais je me souviens de mes frères... l'un a sorti un jour en pleine rue à mon père : "oh regarde papa! elle a des gros seins la dame!"....

    ^^

    RépondreSupprimer
  41. Je pleure de rire devant ce billet et certains commentaires... (Le coup du slip à la piscine, aie...) Merci pour ce partage !!

    Pas encore d'énorme honte avec mon p'tit bout de 14 mois (à part que quand il fait caca il fait un bruit énorme partout et en toutes circonstances... dans le magasin bio prout prout, vide et silencieux, avec le regard un peu outré de la vendeuse, ça le fait pas...), mais il me revient des tonnes de souvenirs avec mon frère et ma sœur, plus jeunes que moi, dont je me suis pas mal occupée.
    Notamment un passage mémorable dans une grande surface où ils m'ont "piqué" le caddie et se sont mis à se sauver dans le magasin... Et moi de leur courir après en les cherchant partout... et eux d'éclater de rire en courant de rayon en rayon pour me fuir... Ils avaient peut être 6 et 10 ans, et moi 20. Ca a duré un moment !
    La honte...

    RépondreSupprimer
  42. Merci Marie pour cette franche rigolade!!!

    RépondreSupprimer
  43. Mes nains avaient 3 ou 4 ans : dans le tram, une dame assez agee a coté de nous et mon fils me demande : elle est vieille la dame non ? Gloups...Euh oui un peu mon chéri.. Donc elle va bientôt mourir la dame hein ? Grand moment de solitude.....

    RépondreSupprimer
  44. Le mien avait 3 ou 4 ans et dans le bus (on ne peut pas s'enfuir en courant) il me dit "c'est un fantôme la dame ?" d'une dame en hijab blanc... Grand moment de solitude.. Heureusement, elle avait de l'humour et lui a juste souri. Ouf...

    RépondreSupprimer
  45. ahah! j'adore lire les commentaires!
    moi j'ai eu droit à ma troizan-et-demi qui crie bien haut et fort à des amis que l'on venait de rencontrer, invités à la maison pour la première fois: "elle est belle hein, ma petite soeur! c'est papa qui l'a mis dans la foufoune de maman!"
    et après un "héhéhé c'est mignon les enfants vous savez........": "...et maman, elle a une foufoune-à-poils... mais moi non, parce que je suis trop petite."

    voilà voilà... et on ne peut même pas dire que bon, on va y aller c'est tard, on est dejà à la maison...

    RépondreSupprimer
  46. holalalalala ... je suis mortifiée à la lecture de cet article. Par compassion d'abord. Mais surtout parce que je sais qu'un jour, ça sera notre tour !!

    RépondreSupprimer
  47. Dans le genre, ma mère a un souvenir très vivace d'un baptême dans la famille éloignée où mon frère s'était fait particulièrement remarquer. Quand on est arrivés à l'église, ma mère avait d'abord voulu nous garder avec elle dans le fond, mais le curé avait insisté pour nous asseoir devant avec les autres enfants. Vous imaginez donc deux mômes, qui n'ont aucune idée de la lithurgie catholique, assis au premier rang, sans adulte et avec un curé qui sort plein d'accessoires rigolos, ça craint. Surtout quand ledit curé a commencé à poser des questions apparemment destinées aux enfants qui suivaient le catéchisme avec lui, et que mon frère a essayé d'y répondre. "Et le monsieur là, pourquoi il a une robe?" - "Eh mais elle pue votre huile?" - "Et ça, à quoi ça sert?"
    Je ne peux qu'imaginer la honte que ça a du être pour mes parents!

    RépondreSupprimer
  48. ici la monstresse est une grande habituée du léchage de vitrines de pâtissier ou tout autre objet passant à proximité de sa bouche, je me demande comment elle n'a pas encore chopé le choléra (pourquoi pas) ... et euh on va oublier les multiples crises avec roulement par terre , hurlements à vous crever les tympans assortis de arrête maman , tu me fais mal (ou peur au choix) quand j'essaye de la porter histoire de me faire la malle au plus vite ... Pourtant à la voir , elle a l'air angélique (vite fait quoi)

    RépondreSupprimer
  49. Ayant un nain peu bavard, nous avons gouté aux hontes assez tard. La 1ère à la sortie de l'école où, sans aucune, mais alors aucune raison, il s'arrête nette, fait un petit saut sur place tout en criant "dégueulaaaaasse", le tout avec un large sourire. Il aurait pu le faire 50m plus loin (ou mieux pas du tout) mais non, juste au moment ou on passait le portail devant tous les parents qui attendaient leurs gosses. Une autre fois dans le train, petite discussion sur Peter Pan et plus particulièrement sur le gros nez de Monsieur Mouche :"la dame aussi elle a un gros nez" hum hum. Sur le parking du super marché : "elle a des grosses fesses la dame" (d'après le mâle, elles étaient vraiment très grosses). Et puis le classique "au revoir caca fesse" tout en se tapant le derrière.La naine qui va bientôt avoir 2 ans est malheureusement plus bavarde et nous a gratifié d'un magnifique "j'ai fais caaaacaaaaa" au beau milieu d'hippopotamus il y a peu. Et comme depuis quelques semaines elle exige que sa couche soit changer dans la seconde où elle a démoulé son cake, elle l'a répété en boucle jusqu'à ce qu'on rentre à la maison (parce qu'en plus je n'avais pas pris de change, la gourde). Heureusement on en était au dessert.

    RépondreSupprimer
  50. vero et ses quatre poulettes1 novembre 2014 à 07:56

    On a eu droit en plein restaurant au vomi de naine sur la table. ... la classe! Déjà qu'on sentait bien qu'on faisait chier avec notre poussette au milieu du passage. .. on n'y est plus jamais retourné

    RépondreSupprimer
  51. Mon nain de 5ans aussi m'en fait des belles: en allant à l'école le trottoir est très étroit, un papa passe à côté de nous et le bouscule: " ben il ferait bien de manger moins ce mr avec son gros ventre et en plus il est mal poli, moi de répondre chéri c'est pas gentil de dire ça! Mais c'est vrai regarde maman il est vraiment trop gros son ventre!!!!!

    RépondreSupprimer
  52. Mon mari qui regarde les inscriptionsmade in.china sous les petites voitures de notre fils:-"ils sont partout ces jouets chinois"...
    et le lendemain, à pa caisse du supermarché,nous faisons la queue et notre fils s écrié: -"papa,t as raison!! Regarde, les chinois sont partout, il y en a derrière nous, regaaaaaaarrrdeuuuu. !!!!!!"
    j étais morte de honte,...et mon homme en a eu pour son.grade!!!

    RépondreSupprimer
  53. bonjour,

    Je ne sais par où commencer...j'ai rigolé, j'ai pleuré de rire.

    La culotte oubliée qui sort du pantalon, le gosse qui crie "tu me fais mal" dans Gifi (le tee-shirt à message OMG !!), la visite chez les nulli...

    Merci beaucoup pour ces éclats de rire. Punaise, ce que c'est bon ! Et qu'est-qu'on se sent moins seul !!

    RépondreSupprimer
  54. J'en ai une plutôt pas mal de honte classe 10^10: resto en amoureux pour nos 10 ans bon pas vraiment en amoureux le monstro-nains est avec nous, la gentille serveuse apporte les plats et la sans raisons sans même avoir goûter le monstro-nain (référence à Henry?!) Se met à hurler sans arrêt " c'est dégueulasse, c'est dégueulasse. .." rhô mon dieu rien que d'y repenser...

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire sans identifiant, il suffit de sélectionner Anonyme ou Nom/URL.
Et si tu es une buse, bah, envoie un mail, je t'expliquerai ça un peu mieux...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...