22 févr. 2013

J'aurais voulu

J'aurais voulu vous dire que tout va bien, que quatre nains, c'est facile à gérer, que je m'en sors comme une chef et que je n'ai presque pas de cernes.

J'aurais voulu vous dire que je dors très bien, que ma Nanonaine n'est pas un hibou et qu'elle a la décence de s'endormir avant 1h30 tous les soirs.

J'aurais voulu vous dire que je ne connais ni les Ch'tis à Las Vegas, ni les Real Housewives, ni même les mauvais replay de M6 ou d'NRJ12 sur les familles nombreuses, ni même aucun de ces programmes nulissimes qui sont pourtant les seuls que j'arrive à regarder passé minuit.

J'aurais voulu vous assurer que j'arrive à tout mener de front, les livres et le boulot, les nains et le ménage (le quoi?), les trajets et les impératifs, les imprévus et les repas. Et qu'en plus, j'arrive à faire des siestes.

J'aurais voulu vous dire que l'article "Le Nain fête son anniversaire" est prêt, drôle et que vous allez vous régaler à le lire autant que moi à l'écrire. Mais je n'ai réussi qu'à coucher quelques dizaines de lignes sur ma feuille Word avant d'être interrompue et les prochains articles sont des sponsos parce qu'il faut bien payer les croquettes du chien et les couches de Nanonaine puisque je n'ai pas de congé maternité (enfin si mais j'ai honte de dire à quel point ça n'y ressemble pas).

J'aurais voulu vous dire aussi que la fatigue ce n'est rien, que ça passe trop vite et que ces moments-là vont me manquer. C'est vrai. Mais pour l'instant, je suis plutôt dans la phase "ça se termine quand les nuits de merde?"



J'aurais voulu vous raconter ce matin à quel point je suis fatiguée. Mais je n'arrive même pas à chiffrer.

J'aurais voulu vous dire que, mine de rien, j'ai quatre enfants super chouettes et que ce matin, en les habillant pour le Carnaval et malgré les cinq heures de sommeil et le café à peine bu, j'avais juste envie de les serrer bien fort pour arrêter le temps.

J'aurais voulu vous décrire du mieux possible l'installation épique des nains dans la voiture, les virées épiques à la crèche, les sorties encore plus épiques en balade durant lesquelles je me retrouve à pousser une poussette-tank non maniable (oui, je suis mamanstestent la poussette de merde) avec une draisienne au bras et un bébé (à poil, car Micronaine met tous ses bébés à poil) dans la bouche.

J'aurais voulu vous raconter à quoi ressemble ma maison, un mélange entre Joué Club et un quartier en cours de démolition, un sol jonché de voitures, cartes à jouer et accessoires modes de poupon.


J'aurais voulu écrire, écrire, et encore écrire pour sortir tout ce qu'il y a à sortir, le manque de sommeil et le trop-plein de nains, les moments de craquage et cette sensation que nous sommes vraiment maboules même si au complet.

J'aurais voulu vous dire que ce matin, au Carnaval, je me suis demandée si j'étais la seule à avoir les larmes aux yeux quand les enfants font un pestacle. Même si ce ne sont pas les miens, ça m'émeut tout de suite. Achevez-moi.

J'aurais voulu vous raconter tout ça et mille choses encore mais il y a mieux à faire. Lui donner le sein et éviter une chaussette volante, crier un bon coup (mais pas trop fort) pour qu'ils remettent un pantalon parce qu'on ne se balade pas en slip toute la journée.
Tourner la soupe et les sortir du bain, embrasser un coin de bouche du Mâle et lui refourguer une mission pyjama.

J'aurais voulu vous dire tout ça. Mais vous vous en doutiez.
On redevient presque Primi, à essayer de les endormir et puis en se disant que  finalement, ça n'a pas grande importance.
A chercher pourquoi ils pleurent et puis finalement à se dire qu'il vaut mieux les réconforter.
A s'engueuler passé minuit parce qu'on ne dort pas et que l'autre dort. Et à s'excuser le lendemain en prétextant la fatigue.

Et à oublier tout ça à la première nuit correcte.
Et à se dire qu'on a bien fait.
Et à regarder dans le rétroviseur les quatre sièges et les petites têtes qui dépassent.
Et à puiser là la force d'avancer, de faire et de se mettre de côté pour un moment.



PS: L'article sur l'anniversaire du Nain est vraiment presque prêt et je m'excuse d'avance pour les quelques sponsos (ce n'est pas dans mes habitudes mais j'ai du mal à tenir le rythme là)

PPS: Devant les splendides participations pour Alizouille, je me vois obligée de récompenser : Une Korrigane ET Louise Lecomte. Le choix a été plus que difficile, si j'avais pu offrir dix CD, je l'aurais fait. Merci à toutes, j'ai ri et ça fait du bien à défaut de dormir.
Pour les perdantes, le CD peut toujours se télécharger ou se commander là : http://alizouillefripouille.wix.com/partenvacances

PPPS : Le livre les Mamans Testent marche bien, très bien, et je tiens à vous remercier pour les photos, les articles et les petits mots en privé ou sur la page Facebook. Je voudrais vous répondre à chacune mais le temps me manque. Sachez juste que ça compte beaucoup, que je suis touchée et heureuse d'avoir des lectrices comme vous (minute je vous aime d'amour).

PPPPS: Je serai à Hagondange au salon du livre féminin ce week-end, pour celles et ceux qui sont dans le coin, j'aurai du bonbon et Nanonaine, quelques kilos et quelques cernes mais le sourire.

20 févr. 2013

Flexilivre, un livre pour les photos du nain

span style="font-family: inherit;">
Vous faites quoi de vos photos vous ?
Non parce que le numérique, c’est génial, vraiment génial, surtout quand les nains décident de prendre des photos et qu’ils cadrent aussi bien qu’une taupe hypermétrope.
Ils flashouillent en rafale et on peut jeter la quasi intégralité de leurs œuvres d’art. Quoi ? C’est vrai non ? Personnellement, j’essaie de conserver quelques clichés qu’ils ont fait mais, très sincèrement, les photos floues de leur doudou, d’une pyramide de cubes ou de leur livre favori, bon…je m’autorise à les supprimer.

Mais nos photos à nous, les mignonnes, les rigolotes, les photos de famille, les photos-souvenirs, nous les regardons peu. Enfin, nous les regardons peu tant qu’elles sont sur l’ordinateur. Alors je m’efforce, tous les six mois environ, de les tirer sur papier. Histoire de les ranger dans un album et de les conserver. Les nains adorent les regarder, les commenter, se revoir quand ils étaient bébés et trouver que « maman, t’étais super belle avant !! » (sympa) ou confondre le Mâle avec un inconnu (chauve et moche) en arrière- plan (super sympa).


Depuis peu, je me suis mise à trier les photos par nains, histoire de leur fabriquer à chacun un petit livre. Oui, je sais, je suis en mode « wondermaman » mais j’ai envie de leur faire à  tous les quatre un petit album-livre rien qu’à eux, une fois par an. Un tout petit bouquin à garder, moins fragile qu’un album photo.

Et pour la peine, je garde ces mêmes photos pour faire un joli bouquin pour les grands-mères (je vous avais prévenu, je suis véritablement wondermaman sur ce coup).


L’idée, je l’ai. C’est déjà bien me direz-vous. Après, il faut faire. Et je ne sais pas vous mais moi, rien que de faire tirer mes photos sur papier par le biais d’un site internet, ça me rend timbrée. Moi ou le Mâle, c’est selon celui qui s’y colle d’ailleurs.

Il faut déjà sélectionner les photos (et donc supprimer toutes les photos niaises des nains, celles où le Mâle fait l’andouille et celles où je suis définitivement trop grosse/moche/fatiguée – toutes donc). Ensuite, il faut les CHARGER. Aaaargh. En croisant les doigts pour que, pendant le chargement, la connexion internet ne saute pas. Ce qui arrive, hein, ne nous leurrons pas.
Bref, quelques gouttes de sueur plus tard, vous voilà avec vos photos chargées et prêtes à être tirées. Evidemment, comme vous galéré, vous vous retrouvez avec certaines photos floues et en double, mais le résultat est là.
Quand il s’agit de créer un album photo, l’affaire se complique.


Vous pensiez charger vos photos de la même façon ? Ahahahaha. Pardon. Non, il faut télécharger un logiciel et re-galérer pour agencer les photos à l’intérieur dudit logiciel (sueur X3) avant de finir par déclarer forfait par KO informatique.


Je le sais, j’ai tenté de faire un livre Eté 2012. J’ai téléchargé le logiciel, j’ai tenté d’y charger mes photos, ça ne marchait pas, c’était moche, c’était nul, ça plantait. J’ai fini par annuler et tirer 200 photos à ranger minutieusement dans un album.


Mais cette fois, par le hasard des requêtes, on m’a proposé de rédiger un petit article sur un site qui devrait me sauver la vie (et mes prochains cadeaux de Noyel) : le  flexilivre.









Tout récent puisque créé en 2012, ce site propose de créer des livres-photos sans avoir à télécharger de logiciels au préalable. Ouf. Me voilà sauvée.


Sur le papier (enfin sur le site), tout a l’air extrêmement simple : on sélectionne le format souhaité et on charge ses photos qui se placent de manière automatique dans le bouquin. On peut modifier quelques paramètres  et on lance l’impression. Deux jours après, on doit recevoir le petit livre, emballé et protégé.


Personnellement je trouve l’idée plaisante et même si c’est un peu plus cher qu’un simple tirage, ça fait un chouette objet à garder et on évite ainsi de perdre les photos à droite et à gauche. On peut également se contenter de faire un livre de temps en temps pour les grandes occasions, ça fait un joli souvenir.


Je ne suis pas Mamanstestent pour rien, hein, et même si je m’énerve assez facilement quand il s’agit de  creer mon livre-photo annuel, je me suis attelée à la création d’un petit livre pour vérifier que c'était effectivement très simple (ou pas).



Etape 1: Sélectionner ses photos et les mettre dans un dossier prévu à cet effet histoire de ne pas se mélanger les pinceaux et de ne pas choisir des photos en double.


Etape 2: Se rendre sur le site Flexilivre et choisir le format souhaité. Vous avez du choix, entre le livre Portrait, Paysage ou Poche-livre.






Etape 3 :
Je sélectionne le livre et le format de ce que je souhaite charger. Ensuite, je vais, par le biais de l'interface habituelle "Ouvrir" choisir les photos que je veux voir dans l'album. Elles apparaissent à l'écran et je peux modifier l'ordre dans lequel elles figurent. Pratique pour faire un album chronologique pour les nains par exemple.





Etape 4: Vous choisissez ensuite l'endroit dans le livre où vos photos vont apparaître (mise en page) où vous optez pour le placement automatique si vous êtes pressée (ou feignasse).


Etape 5: Vous sélectionnez une photo pour la couverture de votre livre et vous lui attribuez un titre (et un auteur). Puis vous choisissez le type de couverture et la reliure (souple/rigide/collée/à spirale) avant de concevoir véritablement votre livre photo.Jusque là, tout se passe bien, je ne me suis pas encore énervée.







Etape 6 : Votre livre prend forme, vous placez les photos (ou pas) et vous sélectionnez des couleurs de fond, des cadres, et éventuellement de petites images pour illustrer. L'ajout d'encart de textes est possible également. Bref, vous gérez votre livre.
Comptez environ 30 minutes de création pour un livre que vous avez déjà en tête (ou sur papier) ou bien plus si vous êtes un artiste (ou si vous hésitez indéfiniment sur les couleurs de fond).




Etape 7: Si vous êtes satisfait de votre création, vous validez le livre. Ouf.
Le budget prévu ne s'alourdit pas et est visible tout du long, frais de port inclus. Ce qui évite la mauvaise surprise de dernière minute (genre 10 euros de livraison) qui nous obligerait à fermer le site.

Etape 8: Patienter quelques jours (48 heures) avant de recevoir son chef-d'oeuvre. Le contempler et savourer. Et l'offrir (ou le garder finalement).




Mon livre et mon avis? 


La fabrication du livre a été très facile mais comme j'avais oublié de remplir certaines pages, le service client m'a contacté directement pour que je remédie à la situation (un bon point).


Le livre a été terminé avant hier, je dois le recevoir aujourd'hui ou demain, je me permettrais de faire un édit avec le livre reçu afin de voir si la qualité correspond à mes attentes.


Et j'avoue que je vais peut être me laisser tenter par un petit livre avec quelques billets du blog (je m'aime).


Bref,


Sur le site de Flexilivre, on peut donc charger des photos (classique) mais également des textes (si vous avez envie d’imprimer une de vos nouvelles ou un joli poème agrémenté de photos) de formats divers (PDF, DOC) et même un blog (hiiiiiii mais ouiiiii). Côté tarifs, on est en deçà des autres sites (un tableau comparatif le prouve) ce qui évite d’avoir à chercher LA réduction et de changer de sites à chaque fois qu’on a des photos à imprimer.
Bref, devant la facilité de la chose, j’ai eu quelques idées cadeaux que je tiens à vous faire partager :



-          Un livre de poche pour les mamies avec toute la famille qui fait l’andouille ou des grimaces. Plutôt que des portraits classiques, ça fait un joli souvenir et un objet plutôt rigolo à montrer aux copines !
-          Un livre avec les photos de paysage ou de lieux les plus chouettes. Histoire de les montrer aux nains et de les faire rêver.
-          Un petit livre de poche pour chaque nain, donc, avec des photos bien à eux, de leur vie, de leur enfance et de leurs copains.
-          Pour les plus grands, la possibilité de rédiger un carnet de vacances pendant l’étéqu’on mettra en page et qu’on fera imprimer pour garder en souvenir
-          Pour les bloggeuses et blogueurs, la possibilité de s’imprimer un petit livre blog à feuilleter ou à garder en souvenir. Par exemple, le blog de votre première grossesse, huhuhuhu, à cacher dans la table de nuit et à retrouver dans dix ans, la larme à l’œil.
-          Un magnifique livre-photo pour un fanatique de Cars : prendre en photo ses petites voitures et lui éditer un album-photo avec. Oui, ça peut vous paraître inutile mais croyez-moi, c’est une idée de génie. Si si.
-          En cadeau de fin d’année pour la maîtresse, un livre-portrait de tous les élèves de la classe. Un joli souvenir à offrir avec un petit poème à ajouter (histoire de faire pleurer la maîtresse le dernier jour !).
Comme c’est un peu tard pour la St Valentin et la création d’un livre « Je t’aime le Mâle », je vous propose de jouer pour la création d’un petit album photo rien que pour vous ou pour votre nain (ou pour offrir à une gentille mamie).


omment donc ? En J’aimant la page Facebook de Flexilivre qui, selon moi, mérite d’être connu et en laissant un commentaire en dessous de cet article en me précisant quel album vous feriez et à qui il s’adresserait si jamais vous étiez gagnant de ce petit concours.

Le 27 février, je tirerai au sort deux personnes qui pourront donc créer leur propre album-photo.

(concours terminé)

Article sponsorisé



Edit : Voilà le résultat du livre Flexilivre reçu.
La qualité est vraiment très bonne, que ce soit pour les photos ou pour les illustrations (vous aurez reconnu la plume de Chloé). Les nains adorent le feuilleter et gageons que les Mamies seront ravies d'en recevoir un. Je trouve que ça fait un chouette souvenir, par exemple pour des vacances d'été, plutôt que de chercher un album photo de qualité pas trop laid....








Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...