2 déc. 2012

Je me demande


Je me demande comment tu seras

Je me demande s’il vaut mieux acheter le sapin maintenant ou un peu plus tard si je veux qu’il tienne jusqu’après Noël sans perdre ses épines partout dès qu’on le touche.

Je me demande si bateau pirate ou QG des espions.

Je me demande.

Je me demande si je ne ferais pas mieux de jeter les chaussettes célibataires qui doivent être dans ma corbeille rouge (celle des chaussettes célibataires) depuis deux ans.

Je me demande si je n’ai pas oublié un tupperware de soupe dans ma voiture

Je me demande quand tu seras là.

Je me demande si je vais pouvoir accoucher comme je le souhaite ou s'il y aura des impondérables qui feront que...

Je me demande pourquoi mes bas de pyjama passent toujours sous mon ventre alors qu’ils devraient rester au-dessus.

Je me demande.

Je me demande pourquoi ma fille aime autant lire Tchoupi alors qu’elle a des livres autrement plus chouettes dans sa bibliothèque.

Je me demande si je penserai à appeler le garagiste demain.

Je me demande ce que je vais bien pouvoir lui offrir à Noël parce que j’ai toujours envie d’extraordinaire mais que je ne peux pas souvent le faire.

Je me demande comment ton prénom va résonner.

Je me demande parfois comment je vais faire.

Je me demande.



Je me demande pourquoi je n’arrive jamais à être à l’heure à l’école alors que je me réveille très (trop) tôt.

Je me demande si les gens remarquent que j’ai mal quand je marche et s'ils se gaussent en silence de ma démarche de canard.

Je me demande pourquoi nous n’avions pas songé au lit d’1m80 avant cette année.

Je me demande où nous allons bien pouvoir partir en vacances cet été.

Je me demande s’il y aura de la neige pendant les vacances et si nous pourrons faire de la luge dans les champs. Enfin, surtout eux.

Je me demande si tu dormiras contre moi.

Je me demande comment mon ventre va pouvoir grossir encore.

Je me demande s’il reste un super bon chocolat dans la boîte de chocolats belges du Mâle ou s'il a mangé le dernier tout à l'heure.

Je me demande si je vais réussir à terminer mon prochain livre dans les temps et s'il sera bien.

Je me demande s’il y a des hasards ou si tout est lié.

Je me demande bien à quelle heure il va falloir les réveiller demain matin puisqu’il y a école.

Je me demande si je suis prête.

Je me demande comment ils seront. 
Je me demande s'ils sauront rester gentils.
Je me demande pourquoi je n’ai jamais le temps de rien.

Je me demande comment elle va et je n'ai jamais le temps de le lui demander.

Je me demande si je ne devrais pas racheter une poubelle de salle de bain avant de mourir d’asphyxie au prochain changement de couche.

Je me demande chaque mercredi matin si je vais réussir à nager mes huit cents mètres ou si je vais m’arrêter avant pour aller me coller sous une douche chaude.

Je me demande si je ne gagnerais pas du temps à préparer les vêtements et les sacs de goûter la veille au soir.

Je me demande si tout ce bonheur va rester et continuer, encore et encore.

Je me demande si ce chien ne fait pas exprès de se gratter sur le carrelage gris/blanc de la cuisine rien que pour me faire chier.

Je me demande si je ne suis pas en retard pour les visites chez la pédiatre.

Je me demande si je vais réussir à écrire encore, à écrire d’autres choses, à écrire tout simplement.

Je me demande comment.

Je me demande quand nous allons pouvoir voyager en famille, loin et longtemps.

Je me demande comment demain sera
Et puis je ne me demande plus,
Je verrai bien…


Comme pour les "Je suis du genre", ça me ferait plaisir de lire vos "Je me demande".

1 déc. 2012

Mon shopping grossesse - Partie 1


J’ai décidé d’entamer une série d’articles « Mon shopping de grossesse » parce que bon, quand même, je suis enceinte (oui oui), que ça se termine bientôt (plus que deux petits mois) et que j’ai quelques belles choses à vous montrer.

J’ai shoppé dans quelques boutiques différentes, en ligne (ou non), avec des coups de cœur un peu chers parfois mais aussi des pièces plus accessibles (faut pas déconner quand même).
Bref, aujourd’hui, zoom sur mon shopping réalisé chez Emoi-Emoi, qui reste une de mes boutiques préférées tant par la gentillesse de l’équipe que par le choix et la qualité dans les vêtements proposés.

Voilà donc mes achats sur le site et ce que j’en pense. Ça peut servir, surtout lorsqu’on est comme moi : perpétuellement enceinte (ou entre deux grossesses) et perpétuellement en quête du JEAN de grossesse (entre autres).

Un jean de grossesse :


Pour cette grossesse, j’ai eu l’extrême honneur de recevoir de la part de la marque Lov2Wait, LE jean qu’il me fallait. J’en avais déjà un (j’en parlerai dans ma sélection H&M puisque c’est un H&M) mais il avait déjà bien vécu et surtout, il était évasé en bas, ce qui n’est tout de même pas du plus bel effet lorsqu’on souhaite le porter avec une robe-pull ou tout simplement avec une tunique un peu habillée.

J’ai peu d’exigences en ce qui concerne les jeans de grossesse si ce n’est que :
1.      Je ne veux pas qu’on pense que j’ai acheté le jean en promotion au supermarché du coin, coupe confort et cuisses d’éléphant.
2.      Je ne veux pas de coupe taille basse sans bandeau, j’ai besoin que mon ventre soit enveloppé. Oui, comme moi.

Bref, j’ai essayé un jean très très bien coupé de chez Faire Dodo et s’il tombait effectivement très bien, l’absence de ceinture pour ajuster à la taille ne me convenait pas. En revanche, je le conseille à celles qui n’ont pas besoin de cet ajustement à la taille car il tombe franchement super bien et il est très confortable.


Bref, pour mon ventre de Multi, il me faut une ceinture et de ce fait, Madame Emoi-Emoi m’a envoyé un modèle avec ceinture intégrée et bandeau couvrant.
Le modèle m’a été offert mais je pense sans hésiter que j’aurais pu mettre ce prix là dans un jean de grossesse (70 euros) car je le porte depuis juillet et ce quasiment tous les jours (enfin, là, je mets plus de robe parce que je suis en fin de grossesse). Il n’a pas bougé, tombe très très bien, et n’est pas non plus extra-slim (c’est-à-dire que je peux le porter avec bottines apparentes ou bottes ET avec bottines rentrées dessous – mais par contre, il est trop étroit pour y glisser des bottes dessous).
Donc, un véritable coup de cœur, une couleur et une coupe qui mettent en valeur, moi qui suis anti-slim, j’avoue, c’est plutôt plaisant de porter un jean comme celui-ci qu’on peut agrémenter d’un pull basique ou d’un haut un peu plus habillé sans pour autant passer pour Miss Faute-de-Goût.


Une robe de grossesse :

Aaaah, mon cadal d’anniversaire du Mâle. Je m’étais auto-offerte le modèle en gris il y a deux ans et je l’ai portée jusqu’à plus soif. Elle est extrêmement bien coupée, arrive au dessus des genoux et est très douce, et chaude.
Bref, j’étais prête à resigner cette année pour cet investissement qui vaut le coup.


Je n’ai pas pour habitude de mettre cher dans mes fringues, mais très sincèrement, je l’ai portée presque tous les jours en fin de grossesse pour Micronaine ET après (car la robe ne se déforme pas) donc je n’ai aucun scrupule à dégainer la carte bleue dans des cas comme ça.
Le modèle Dominette donc, de la marque Enseinte est sublime de simplicité. Cette année, en plus, la robe est doublée d’un tissu ultra doux, un vrai bonheur à enfiler et je suis sérieuse.
La coupe est toujours nickel, le décolleté permet de faire oublier le reste et le ventre est au chaud. Je la porte avec des collants rouge foncés ou gris histoire de trancher et avec des bottines basses ou des bottes. On peut aussi la porter sur un jean mais j’avoue que je préfère encore un legging (on ne voit pas les poches à travers la robe).
Une robe que je conseille donc, pour celles qui veulent une pièce classique à porter au quotidien.
Ici, offerte par le Mâle <3

Un pyjama de grossesse et d’allaitement :

Ah, le pyjama, c’est essentiel. Parce que les nuits sont dures et qu’il faut assurer quand même. Parce que, franchement, un bon pyjama ça évite la honte du matin avec les pantalons qui descendent et les hauts qui bâillent. 
Il me restait deux bas de chez Etam ( à l’époque où Etam faisait de la maternité) mais côté hauts, j’avoue, je prenais du « pas enceinte » une taille au-dessus. Cela dit, jamais agréable d’avoir le ventre à l’air la nuit… Même si je continue à jongler entre ces pantalons taille haute et mes quelques nuisettes, j’ai donc choisi de me prendre un joli pyjama.
J’ai jeté mon dévolu sur celui-ci, de Noppies :






Et je suis plus que ravie.
Il est très beau, la matière est super agréable, il est bien coupé et franchement de bonne qualité. Côté prix, si je compare avec un pyjama Etam (45/50 euros pour l’ensemble haut + pantalon), je m’en remets. Et il est quand même mille fois plus glamour que ceux de chez Kiabi non ?


Un haut de grossesse original :



Voilà un joli cadeau d’une amie adorable. Je ne me serais jamais arrêtée sur ce modèle de chez Melli Pou parce qu'au départ, je ne suis pas du tout truc à messages genre "bébé arrive dans 3 mois" ou d'autres trucs niais du genre.
Cela dit, celui ci est loin d'être niais et je le porte très souvent. Il est super confortable, très bien coupé et se porte avec un jean et des baskets (j’ajoute juste un gilet long en coton car c’est l’hiveeeer). Les gens ne peuvent pas s’empêcher de lire ce qu’il y a d’écrit, ça me fait ricaner. On peut colorier ce qu’on veut, ici je me suis amusée à le faire une fois, en coloriant Spiderman (oui, que voulez-vous) et princesse, mais désormais, je le porte sans coloriage (pas le temps) et c’est très chouette aussi (surtout que je dépasse lorsque je colorie).
Un haut très sympa à offrir je trouve et qui fait des souvenirs !


Un haut de grossesse et d’allaitement :


Bellybutton c’est une marque super chouette, très tendance et de très bonne qualité.
Donc mon amie (la même qu’au dessus) a eu un goût très sûr en m’envoyant ce petit haut pour mon anniversaire (ou j’ai été pourrie-gâtée).
Le haut est super doux, très couvrant, assez moulant mais enceinte, tout passe.
Je le porte avec un jean majoritairement, ou bien avec une jupe noire courte et des collants noirs.
En revanche, même s’il me semble parfait pour allaiter côté confort, je trouve la coupe un peu trop moulante pour être portée juste après l’accouchement (snif). A garder pour un allaitement après perte de ventre (si si, il faut y croire).


Et en passant, pour celles que ça intéresse, il s’agit actuellement des Ventes Privées Emoi Emoi (jusqu’à 40%) réservées aux inscrites du site. Evidemment, on peut s’inscrire même maintenant. Ça vaut vraiment le coup puisque ma petite robe noire fétiche est à 75 euros au lieu de 96 euros.
J’en profite également pour signaler à toutes les baleines qu’Emoi Emoi organise un casting pour trouver de jolies femmes enceintes, leurs It Moms. Il suffit juste d'être enceinte pour participer (et remporter un shooting photo - croyez moi, c'est un super moment un shooting photo et ça fait de très chouettes souvenirs) .
Rendez vous sur la page Facebook du site :https://www.facebook.com/emoiemoi/app_373065719403295

Les photos ayant récolté le plus de J’aime remporteront cette séance photo. N’hésitez pas à poster ici vos liens qu’on vous soutienne (entre baleines).


A la semaine prochaine pour ce rendez-vous shopping « femme enceinte » !!

29 nov. 2012

On a beau prévoir. On ne peut jamais savoir.

Aujourd'hui, j'avais envie de partager avec vous un joli témoignage.
Peut être parce que j'ai eu trois accouchements très différents.
Peut être parce que j'ai parfois eu peur d'y laisser la vie, ou sa vie.
Peut être parce que je commence à me dire que tout cela approche.


Peu importe.
Lorsque j'ai reçu ce texte, je me suis dit qu'il fallait que je le publie. J'ai pleuré en le lisant, j'ai ri, j'ai eu mal au ventre parce que les mots sont justes, les mots sont tendres, les mots sont vrais.
Certaines blogueuses n'aiment pas faire cela mais j'aime à penser que cette petite tribune permet de dire, d'écrire, de cracher parfois ce qui nous reste sur le coeur.
Je n'ai pas la prétention d'aider à quoi que ce soit, mais un texte, ce n'est jamais que des mots pour ceux qui le lisent. Mais c'est un peu de nous qui doit s'en aller (pour mieux rester).





Alors, voilà, je vous laisse lire ces mots.
Et laisser un petit message à celle qui préfère rester anonyme mais qui sera ravie d'avoir quelques petits mots de vous. Parce que ça compte de le dire aux autres. 



23 nov. 2012

Mon deuxième


Il va se passer quelque chose, je ne sais pas trop quoi mais je le sens. J’ai peur. Je tremble. Dehors je hurle après les autres, je crie, je baisse les yeux quand on me parle et je pleure si je me cogne pour laisser couler les larmes. Je ne veux plus leur parler, je ne veux plus leur dire, je voudrais qu’ils devinent. Quand on me parle j’ignore et quand on me gronde, je pars. Loin. Dans ma tête.
J’ai peur. Je ne sais pas ce que je vais devenir, je ne sais pas pourquoi ils me font ça. Nous étions si bien.

La nuit, je vais me blottir contre elle parce que je sais que bientôt, je ne pourrais plus.
La nuit, je me fais tout petit contre son ventre, là où je ne rentre plus.
J’ai peur. Je sais que ce n’est pas grave, je sais que ça va aller, je sais que des choses vont changer mais que certaines resteront les mêmes. Mais moi ? Que vais-je devenir ?
J’ai peur. J’essaie de ne pas trop y penser, j’essaie de vivre, de m’amuser, de rire et de faire semblant.
Mais lorsque j’y pense, mon ventre me fait mal et j’ai envie de me cacher, j’ai envie d’être un autre, j’ai envie que l’on m’oublie... 

et puis non finalement, ne m’oubliez pas.



Je suis si petit.
Et si grand.
On voudrait que je comprenne mais je n’ai pas envie.
On voudrait me dire les choses mais je ferme mes oreilles.
Ils n’ont qu’à m’écouter moi.
Si je parlais.
Mais je ne veux pas.
Je ne veux plus rien d’ailleurs, laissez-moi tranquille....

et puis non, finalement, ne me laissez pas.

Quand elle le regarde.
Quand elle me regarde.
Quand elle lui parle.
Quand elle me parle.
Ce n’est plus pareil.
Elle ne peut plus.
Elle ne pourra plus.
Il faut que je m’y fasse, il faut que je m’éloigne, il faut que je parte un peu, grandir un peu loin d’elle.

Les autres, ça ne les dérange pas.
Lui sera toujours premier.
Elle pense encore être la petite dernière.
Et moi je sais.

Je voudrais suspendre le temps juste le temps d’être petit.
Mais il faut grandir, il faut faire seul et « tu es un grand maintenant » mais moi je ne veux pas être grand, fichez moi la paix, partez....

 et puis non, finalement, ne partez pas.

Dans deux mois, je serai toujours le deuxième.
Maman porte en elle ce qui change nos vies.

J’aurai 4 ans.
Et toute une vie à me dire qu’il y a une place à trouver.

22 nov. 2012

La sélection de Noyel des Nains - Partie 2

article sponsorisé

Ah oui, effectivement, cette sélection est sponsorisée.
Mais quand vous aurez vu les petites merveilles du site Jouets des Bois, vous comprendrez mieux pourquoi je n'ai eu aucun mal à accepter cette proposition.

Il est vrai que j'achète parfois des trucs en plastique qui font du bruit.
Les nains aiment ça quand ça braille, quand ça clignote, ils sont un peu nouilles et ont l'impression que le jouet interagit avec eux.

Cela dit, ce ne sont pas mes jouets préférés. D'ailleurs, depuis quelques temps, j'achète préférentiellement des jouets en bois, que ce soit des puzzles ou des accessoires de cuisine, des voitures et des trucs à construire (Grand Nain en est friand). Je trouve que c'est plus joli (déjà), moins bruyant (sauf peut être le tap tap poule) et que c'est légèrement plus écolo (ça, c'est pour ma conscience bobo chic de mangeuse de Nutella).

Bref, chez Jouets des Bois, je suis servie, il y a du bois, du beau, du joli et de l'original.
En farfouillant sur le site pour faire ma sélection de Noyel, j'ai pu constater qu'il y avait :

- des basiques habituels (genre maison de poupées, jouets d'éveil, hochets, boîtes à forme) et des marques bien connues des parents-bois comme Goki, Janod, Jeujura, Brio.

- des trucs carrément plus sympas (entendez moins cher) qu'ailleurs et des marques que je ne connaissais pas mais qui sont vraiment jolies : Ulysse, Automoblox, Selecta Spielzeug, etc...

Je me suis donc régalée, j'ai moi même shoppé et je suis ravie de pouvoir vous proposer cette petite sélection spéciale Noyel des Nains. Deuxième du nom.

Encore une fois, comme je suis d'une sympathie rare, j'ai inséré le lien sur l'image, vous n'avez qu'à cliquer sur l'objet convoité pour arriver directement sur la page (avec le prix bien sur).
Vous pourrez d'ailleurs constater qu'à part quelques pièces un peu chères, je vous ai concocté une sélection qui ne coûte pas un bras.


21 nov. 2012

Comment bien éduquer ses parents - Pestacle

Avant de lancer un nouveau concours, j'annonce les gagnantes du super livre de listes d'Isabelle Cantarero. Il s'agit de Amandine dine dine: et de : fraizycc . J'attends un petit mail de votre part.




Et voilà le petit concours express du jour 

"Les parents ne savent plus éduquer leurs enfants, alors ce sont les enfants qui vont éduquer leurs parents"

Il y a quelques temps, j'ai reçu un super livre-CD de la part des éditions Naïve. Vous le savez, j'aime écouter de la bonne musique en voiture et, par exemple, lapins, taupes et autres niaiseries ne font pas long feu dans mon lecteur....

Ce CD a passé le crash-test sans aucun souci!



De la compagnie Famille Nombreuse (vous comprenez pourquoi j'étais presque conquise avant l'écoute), voilà une conférence musicale menée de main de maître par des enfants partis du constat (affligeant) que les parents ne sont plus vraiment vaillant en matière d'éducation. Louise et Adèle, ces deux petites filles (10/11 ans) ont donc décidé de donner quelques pistes à leurs congénères du genre : comment bien réussir votre caprice, comment gérer le fait d'être un enfant unique, comment amener l'adulte à faire ce que vous voulez qu'il fasse, comment éduquer un adulte qui n'est pas votre parent.


J'ai écouté, j'ai ri.
C'est bon, très bon.
Mes nains sont un peu petits (quoique, le grand a bien rigolé aussi) mais très franchement, c'est un moment en musique très agréable pour les grands. Le CD a donc droit de passer dans notre voiture, entre Muse et les Brigitte, c'est dire.

"En  matière de psychologie parentale, voilà quelques règles de base pour cerner la personnalité de vos géniteurs et ainsi les amener en douceur à faire ce que vous avez envie qu'ils fassent..."

Les chansons et les commentaires (très fins) s'enchaînent sans longueurs, on ricane (jaune parfois) et les enfants sont ravis d'entendre qu'ils ne sont pas le seuls à avoir des parents-boulets.
De la tendresse, du vécu, des thèmes actuels (divorce, enfant unique) et très bien connus des parents (caprices), je pense que vous allez valider ce livre-CD.


Loin des niaiseries habituelles, et tout à fait dans le ton de ce que vous pouvez lire ici, j'ai donc le plaisir de vous inviter à :

écouter les extraits du CD par ici

Et si cela vous plaît, et que vous avez la possibilité de venir assister au concert SAMEDI 24 NOVEMBRE (oui oui CE samedi) à L'Européen à Paris. A partir de 5/6 ans le concert hein, avant je pense que ce serait gâchis (surtout que le nain qui ne pige rien a tendance à pourrir le concert des autres).


- Participer en commentaire pour gagner 2 invitations.

J'ai 10 places à vous offrir, soit 2X5 (merci je suis matheuse). Vous pouvez également J'aimer la page Facebook, il y a quelques statuts très sympas à partager entre nains (et parents de nains) comme celui là :

"Conseil n°9 : les psys. 
Lorsque les parents ne vont pas bien, immanquablement, ils vous envoient chez le psy.
Ils espèrent ainsi aller mieux en s’épargnant la peine d’une introspection douloureuse.
Il convient d’imaginer quelques troubles imaginaires (cauchemars, peur d’aller à l’école), ou des pulsions inavouables (vous voulez épouser votre mère ou votre père, pulvériser votre petit frère). Au bout de quelques séances, vous prétendez que cela va beaucoup mieux, merci docteur, au revoir docteur, et ni vu ni connu, j’t’embrouille"

ou encore : 




Conseil n° 2 : La flatterie
La flatterie est également un excellent moyen d’obtenir en douceur certaines faveurs parentales.
Ne craignez nullement l’exagération, leur crédulité est sans bornes.
« Maman, tu es la plus belle du monde », « Papa, tu es le plus costaud »...
Aussi improbable que cela puisse paraître, ils vont y croire.

Tirage au sort jeudi soir 18h pour vous y envoyer samedi. D'ailleurs si certains parents veulent faire un retour article, c'est avec plaisir!!
Pour le pestacle, la compagnie tient à préciser que :" Pour les enfants qui n'auraient pas de solution de garde, il est possible d'amener vos parents qui seront sous votre pleine et entière responsabilité". Bon à savoir!!


Edit : de toute urgence, j'attends les vrais noms de :

Caroline
Gaelle
CLine
Clersev et
Carole


Si jamais je n'avais pas de réponse rapidement :) je prendrai Anne Lise d'office !!!

20 nov. 2012

Julie Capable - Projet Samoa 999 - Coup de pouce du Nain

Les fidèles lecteurs de ce blog le savent, si j'écris aujourd'hui c'est (entre autres) parce que j'ai été élevée aux livres, aux jolis livres, aux simples livres qui disaient justement aux enfants des choses de grands, des choses normales, des choses intelligentes.

Si j'ai choisi d'écrire c'est parce que c'était en moi et c'est aussi parce que d'autres ont su me donner envie de le faire.

Parmi ces "autres", il y a Thierry. Thierry Lenain (ça ne s'invente pas).
J'ai déjà longuement parlé de lui et il est même intervenu sur ce blog dans un petit jeu de questions-réponses très chouette.

Si je reparle à nouveau de cet auteur, c'est parce qu'il porte aujourd'hui un superbe projet que j'ai eu envie de relayer.


Ce projet, Samoa 999, il en parle sur son blog, mais je vous copie colle un extrait (je sais que vous êtes des feignasses)  : 

"Du 1 avril au 30 juin 2013, je pars dans le Pacifique avec Wahid (mon fils de 13 ans) pour un séjour solidaire sur l'île de Samoa. Ce projet solidaire est encadré par l'association Project Abroad (http://www.projects-abroad.fr), qui l'a validé.
Samoa, c'est une très belle carte postale pour touristes, mais c'est aussi, quand on retourne la carte postale, un pays répertorié par l'ONU comme l'un des plus pauvres et, selon une enquête de 1999, le 3e pays où, proportionnellement au nombre d'habitants, on se suicide le plus….
Mon projet consiste, une fois sur place et autour d'un blog que nous allons construire avec les enfants samoans, à mettre en lien pendant ces trois mois 4 classes de 8/10 ans : une classe de Samoa, une classe du Québec (grâce à la complicité d'Yves Nadon), une classe de Saint Malo (grâce à la complicité de Sylvette Heurtel) et une classe de l'Île Maurice (grâce à la complicité de Véronique Massenot).


En utilisant ce blog (je vais fournir un ordinateur et une connexion à la classe de Samoa), les enfants de ces 4 coins du monde échangeront à propos de leur culture, de leurs fêtes, de leur environnement social et familial, du passé de leur communauté et de la vision de leur avenir. Ils partageront aussi un projet littéraire, qui prendra appui sur deux livres : L'histoire des couleurs (Le récit du vieil Antonio) qui raconte l'apparition des couleurs sur la terre d'après un mythe des Indiens du Chiapas (raconté par le Sous-commandant Marcos), et le nouvel album de Véronique Massenot et de l'auteur mauricien Amarnath Hosany :  Diya les lampes éternelles (une histoire atour de Diwali, la fête hindouiste qui célèbre la lumière). Les enfants pourront rechercher les contes similaires dans chaque culture. Et on travaillera à la traduction en samoan du Récit du vieil Antonio (j'emporte dans ma valise les originaux de Benoit Morel).

 Parallèlement, Wahid, lui, initiera aussi les enfants à son sport préféré, le basketball, en lien avec une association de jeunes joueurs samoans qui essaient de promouvoir ce sport dans cette île où le rugby est roi…"


Bref, joli projet pédagogique et humain que j'ai eu envie de soutenir, par amitié pour Thierry et par envie de participer à une telle aventure.
Comment j'ai participé???

En achetant un livre. Oui, tout simplement.
Mais pas n'importe quel livre. 

Comme Thierry et son fils doivent entièrement financer leur projet solidaire (voyage, hébergement, nourriture, contribution au fonctionnement de l'association, matériel…), il faut bien récolter un peu d'argent.
Et comme Thierry est auteur (youpi), il a demandé à 22 illustrateurs s'ils voulaient bien m'offrir une image que leur inspirerait le texte Julie Capable.

Ces illustrateurs, vous les connaissez : Beatrice Alemagna - Olivier Balez - Barroux - bobi+bobi - Irène Bonacina - Laurent Corvaisier - Kitty Crowther - Rebecca Dautremer - Thierry Dedieu - Claude K. Dubois - Delphine Durand - Yann Fastier - Antoine Guilloppé - Emmanuelle Houdart - Joëlle Jolivet - Benjamin Lacombe - Régis Lejonc - Antonin Louchard - Henri Meunier - Benoit Morel - Gilles Rapaport - Rascal



Et ce sont ces images donc, qui accompagnent le superbe texte de Thierry, dans une édition limitée et numérotée à 999 exemplaires.
Le prix de cet ouvrage est fixé à 25 euros, ce qui ne me semble pas cher compte tenu de sa qualité, de la qualité du texte et des illustrations.



Voilà, je tenais à partager avec vous ce joli projet de quelqu'un que j'ai toujours vu oeuvrer pour les enfants, quels qu'ils soient. Parce qu'ils sont des enfants. Et en ce moment, plus que jamais, j'ai l'impression qu'il faut le rappeler encore et encore. Que ce ne sont que des enfants mais déjà des enfants et que tout ce qu'on peut faire pour eux, c'est déjà ça de gagné.

Je vous laisse avec ces images du livre, cette adresse de blog : http://thierrylenain.blogspot.fr/p/julie-capable.html et un merci pour ceux qui iront y faire un tour.

Edit : Pour commander le livre, il vous suffit de vous rendre sur le blog de Thierry, tout y est expliqué.... (don Paypal ou chèque). Enfin, je dis don...Mais vous recevrez le joli livre en plus de permettre à ce joli projet de se réaliser...









19 nov. 2012

La sélection de Noyel des Nains - Partie 1



Et oui, comme tous les ans...
"Il vient QUAND Papa Noyel?"
"Dans encore pas mal de dodos le nain"
"C'est combien exactement?"
"Heu, plein, on comptera sur le calendrier (un jour)"


Bref, Papa Noyel va se pointer et il va falloir assurer.
Oui, ici on croit au Père Noël (à la petite souris aussi d'ailleurs), ça n'aura qu'un temps, ça ne fait de mal à personne et on passe des heures à parler de l'organisation de maboule du Père Noël, ça rend les nains heureux et c'est l'essentiel.

Ce n'est pas le sujet de toute façon, chacun fait ce qu'il veut, ici on est là pour parler cadals, et vous venez probablement chercher une petite sélection testée et approuvée par moi-même.
Vous avez raison!

Je vous copie-colle mes trouvailles de la semaine et si vous cliquez sur l'image, vous tombez sur le site et même la fiche produit,  c'est marvellous, n'en dites pas plus, vous êtes bluffés et je le sais.

Il y aura d'autres sélections qui arrivent cette semaine, pas de panique si vous trouvez que ça fait chiche....





Pour les Micronains (0 à 12 mois)

un culbuto parlant - oui, ça énerve, oui le nain aime bien


ne perdez pas la boule (huhuhuhu)
Les nains aiment le concept

Le truc à rouler, il faut qu'ils soient nombreux, le nain préfère!

Le jouet qui dure


Toujours génial (attention aux chevilles)


Pour les Petits Nains (1 à 2/3 ans)

je sens que vous n'allez pas kiffer!!
tout simplement, le nain tape. Et il aime ça


puzzle sonore (ça aide le nain)

je suis fanatique de cette baballe






Jouet bobo écolo de 30 cm (pas rien pour un Petit Nain) - à partir de 1 an


La brouette, le jeu par excellence (comme son congénère, le chariot de marche)
mon côté Mamanstestent!

LE jouet de bain qui va rester...
Et oui, elle va dans le bain




Pour les Moyens Nains (3/5 ans)

super bien ce puzzle (et pas cher)

super cuisine  (livrée AVEC les accessoires) 


Une tente d'indien (tu peux aussi la fabriquer hein)





le risque? retrouver tout partout. Mais les nains adorent
le rêve de Moyen Nain (Jake et les Pirates du pays imaginaires - je maudis Mamie Chéwie qui leur a fait découvrir ce programme)


Pour les Grands Nains (4/6 ans)


Un théâtre pour les pestacles!
Ma maison coup de coeur!



Je suis super niaise mais j'adorais ça gamine :)
LE bateau Papo en bois







Pour les Super Grands Nains (Et plus)

Un kit pour construire une alarme (à partir de 8 ans) 
A partir de 6 ans, les petits magiciens...


véhicules solaires (youhou) à partir de 8 ans
A construire, of course !!
moi j'aime bien faire ça :))


à déterrer (super non??)



Et les incontournables : 

- Playmobil 

- Légo

- Duplo

- La Famille Sylvanian

- Kapla

Qu'on ne présente plus et qui font plaisir à chaque Noyel.
Ici, préférence pour les véhicules ou les barils de légo/duplo plutôt que pour les structures aux mille petites pièces (genre clinique vétérinaire avec pansements miniatures pour animaux).
Et comme le rappelle Charlie Guerrier dans ses conseils que j'ai pu apprécier, MONTEZ le jouet compliqué avant Noyel, ça vous évitera la soirée sur le tapis à tenter de monter (bourré) une caserne de pompier super compliquée.



Où je trouve ces jouets???

- Chez Bonhomme de Bois

- sur Amazon


- chez Bilboquet


- Chez Hoptoys

- Chez Oterciel

- Chez Le Lutin Rouge



J'achète où, comment et quand??

Pour vous aider à trouver le meilleur prix sur internet, je ne peux que vous conseiller de chercher vos jouets par le biais du comparateur de prix Idealo.fr.

Idealo m'ayant offert le petit théâtre (un peu plus haut dans ma sélection) pour tester le site, j'ai fait le test sur ce produit (et sur environ une trentaine d'autres) et effectivement, on gagne parfois presque 10 euros sur un même article selon le site choisi et la période à laquelle vous allez acheter.
D'ailleurs, Idealo a fait une étude à ce sujet avec les prix de l'an dernier pour savoir "QUAND vaut-il mieux acheter ses jouets de Noël", étude que je vous laisse regarder, c'est super intéressant, surtout que je pensais que certains produits ne changeaient jamais de prix (Légo, Playmobil).


En gros, ça se présente comme ça (pour la fameuse Arche de Noé tant appréciée des Nains par ici) :
Je ne sais pas si on voit bien mais quand même (voix choquée) on trouve l'Arche à 49 euros ET à 73 euros.
(peut être même la trouverez vous moins cher en magasin mais bon).
Voilà, bref, ça peut servir!!




Bon, le truc c'est de se décider quand même à un moment ou à un autre pour acheter, au risque de voir le fameux jouet "épuisé".



Voilà ma première sélection avec ce premier petit conseil pour trier un peu les prix, je vous laisse me donner quelques belles trouvailles en commentaires (moi aussi j'ai besoin d'idées).


Ah, n'oubliez pas non plus d'aller faire un tour pour lire des Avis d'autres mamans quant à certains jouets (surtout pour du Premier âge) sur lesquels vous hésitez. Le xylophone, par exemple...est-ce VRAIMENT utile???


Ça peut vous éviter un achat crétin...



A très vite pour une seconde sélection....

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...