12 nov. 2012

Voyager et DORMIR en famille avec Ibis Styles



Vous le savez, je suis une adepte du bon plan pour vadrouiller en famille.
De l'aire d'autoroute nain friendly (qui dispose de véritables petites toilettes choupies plutôt que des toilettes à la turque génératrices d'angoisse) en passant par les meilleures places pour voyager en train sans se faire pourrir par tout le wagon, je cherche, je valide ou je regrette. Toujours à la recherche du bon plan pour faciliter la vie du parent, c'est un peu mon credo.

Et je partage le fruit de mes investigations avec vous.
Vous n'êtes donc pas sans savoir que j'ai testé cet été (après un mirifique voyage en bateau) un hôtel Ibis Styles (anciennement All Seasons) à Marseille (Marseille Timone me souffle le Mâle, qui aime la précision - c'est son côté GPS). Et que j'ai réellement été conquise par le concept, par l'accueil (et par le prix qui reste très sincèrement raisonnable compte tenu des prestations). D'ailleurs, c'est bien simple, je pense qu'à part dormir sous tente (et mourir d'une overdose de zipette de moustiquaire - le nain aime à zipper et dézipper) on ne trouve pas meilleur rapport qualité/prix/services que l'Offre Famille proposée par les hôtels de la chaîne. En effet, pour une nuit famille, il faut compter en moyenne 100-120 euros, ce qui n'est pas excessif puisqu'est inclus dans le prix la wifi (oui je suis blogueuse) et le petit déjeuner (oui je suis gourmande).

Il y a quelques jours, j'ai reçu une proposition d'article sponsorisé pour participer à un concours organisé par Ibis Styles justement. Ce concours, qui s'adresse aux blogueurs, nous invite à rédiger un article original sur l'offre Family Pack. Le gain est plutôt chouette, car il s'agit de passer une nuit en famille dans un hôtel du groupe. Bon, d'ici là, j'aurai 4 nains à caser dans une chambre donc je pense que ça va être coton mais bon, on peut toujours réussir à caser les grands chez Mamiechéwie (si tu nous lis...ceci est un message subliminal de toute beauté) et se faire une virée avec Micronaine et Nanonain.

Pour gagner, il me faut : soit récolter le plus grand nombre de commentaires sous cet article, soit faire un article original sur le thème de ces chambres Famille. Je ne vais pas vous demander de commenter exprès, parce que je sais que vous êtes comme moi, que vous avez la fleeeeemme (si si, on a le droit d'avoir la flemme de commenter) et puis pour l'article original, bah, espérons que les autres participants soient moins originaux que moi...



Article original pour présenter l'offre Famille des hôtels Ibis Styles (ok, le titre, lui, n'est pas très original, j'ai déjà perdu une place)


Lorsque je choisis une chambre d'hôtel pour y dormir avec les nains, je regarde plusieurs choses qui ne me paraissaient pas importantes avant.

Et oui, lorsque j'étais Nulli (nostalgiiiie), peu m'importait.
Je regardais la situation de l'hôtel, certes. Histoire d'éviter les 45 minutes de marche dans un quartier glauque le soir.

Je regardais les photos de la chambre, certes. Histoire d'éviter la vue sur mur en béton et le décor à base de poupées de porcelaines.

Je regardais même les auberges de jeunesse parce "qu'on s'en fout, on est des jeunes, on peut dormir en dortoir, dans une cave, à douze".

Il nous arrivait même de réserver chez l'habitant. Oui, nous avons ainsi découvert Pierre, un charmant habitant de Stockholm avec son chien pouilleux, sa décoration super glauque, sa couette pleine de puces, sa salle de bain très très limite niveau hygiène, sa fausse-jambe-prothèse posée dans le couloir la nuit (jolie rencontre) et ses petits déjeuners caloriques aux saucisses périmées mais cuites dans de l'huile (on ne sent plus que c'est périmé).

Bref, le Mâle et moi, avant d'avoir des nains, on s'en fichait un peu de là où on allait dormir.
(ok, le coup de la prothèse, j'ai quand même flippé).
Ce qui nous importait, c'était d'avoir un lit correct et de ne pas trop dépenser pour pouvoir rester dans le pays plus longtemps.

Ah oui...
ça.
C'était avant eux.

Papa, tu as une tête de ravioli!!!


Avant que ses Majestés ne décident d'arriver dans nos vies.
Maintenant, il nous faut tout de même :

- des lits corrects (déjà qu'on ne dort pas beaucoup, autant dormir bien)
- des lits grands (rapport au fait qu'on récupère souvent du nain cauchemardeux pendant la nuit)
- des toilettes attenantes (pour des envies nocturnes pressantes nainesques)
- une salle de bain privative (parce que trimballer trois nains dans les couloirs, on peut faire, mais c'est tout de même légèrement boulet)
- une chambre où on puisse se caser à quatre (voire cinq et bientôt six...) sans écraser la tête d'un nain sous une basket au moment du coucher et sans dormir avec une tétine de nain dans l'oreille.

Bref, il nous faut un hôtel "comme à la maison".
Avec, en plus, le côté "friendly".

Oui, je suis exigeante mais avouez que ce n'est pas très agréable de débarquer avec des nains dans un hôtel et que tout le monde vous jette des regards haineux. Avec des soupirs en plus.
C'est le problème quand tu as trois nains de moins de 6 ans.
Ils bougent, ils crient, ils ricanent bêtement à la première bêtise de l'autre et ils ne comprennent absolument pas le concept du "vous êtes sages deux minutes à l'entrée de l'hôtel".
Du coup, depuis ma découverte des Family Pack des hôtels Ibis, j'avoue que je n'angoisse plus à l'idée de vadrouiller avec les marioles. Alors qu'avant....

Voilà un bref aperçu de "Mes Nains à l'Ibis Styles" VS "Mes Nains à l'Hôtel Nokid"


L'arrivée : 
Nous débarquons à cinq après quelques heures de voiture. Grand Nain pleure car nous avons du interrompre Toy Story 2 avant la fin sur son petit écran de télé. Moyen Nain chouine parce qu'il dormait avec de la bave aux lèvres. Micronaine hurle parce qu'elle veut tirer la valise à roulettes (qui pèse juste huit tonnes).

 à l'Hôtel Nokid : 
 La chambre est prête et la dame de l'accueil tente de nous expliquer les modalités du petit déjeuner pendant que Micronaine essaie de dévorer les pétales de rose du pot pourri que lui tend gentiment Moyen Nain.insta
Pendant ce temps Grand Nain vide la fontaine à eau tout en discutant avec des Anglais qui patientent derrière nous. Puis, il renverse son verre d'eau et veut aller appeler l'ascenseur avec son frère, ils se ruent donc en même temps en hurlant vers le bouton de l'ascenseur "C'est MOUAAAAA qui appelle l'ascenseur, hein MAMAN??". Micronaine, déçue qu'une baston se déroule sans elle, court vers l'ascenseur mais se prend les pieds dans son manteau et se vautre sur le carrelage. Et hurle.
Les Anglais murmurent un "Oh My Godness" et s'enquièrent de notre numéro de chambre pour être certains qu'ils sont à un étage différent (et lointain) du nôtre.

à l'Ibis Styles: 
Les nains se ruent vers le Kid Corner qui dispose de petits ordinateurs à nains, de poufs et de tables d'activités. Ils jouent dans un calme tout relatif (ils veulent le même ordi CARS, what else) mais n'osent pas se taper de peur qu'on les vire du lieu-saint.
Ils jouent donc pendant les quelques minutes où la dame de la réception nous explique le fonctionnement des chambres et du petit-déjeuner. Nous déclinons le lit parapluie (Micronaine sort toujours avec son lit parapluie sur elle) mais nous acceptons un réchauffage de plat pour nains dans l'espace Mioume (restaurant) du bas.
Il faut ensuite monter dans la chambre, les nains ne sont pas motivés mais un petit sac-cadeau tendu par la dame les convainc d'accepter de quitter les ordinateurs. Ils disent merci (poli les nains) et se ruent tout de même pour être le premier à appuyer sur le bouton de l'ascenseur.

Ici, le Nain ne dégage pas sa frangine pour jouer avec l'ordinateur Winnie (= faux nain)


L'ascenseur:

 à l'Hôtel Nokid : 
Une mamie en manteau de fourrure ne veut pas laisser les nains appuyer sur l'étage 5.
Ils pleurent et Grand Nain demande pourquoi la dame est méchante
Vous êtes gênés.
Mais pas autant que lorsque Moyen Nain demande pourquoi la dame a tué un chat pour faire un manteau.


à l'Ibis Styles: 
Les nains ont la tête dans leur sac magique et s'extasient parce qu'il contient des crayons de couleur, un petit carnet de jeux et du gel douche au bubble gum. Micronaine tente d'ouvrir son tube en criant "frice frice" (comprendre dentifrice).
Moyen Nain lui, s'évente avec les questions des Incollables tel un pacha.
Grand Nain, bien sage et opportuniste, appuie sur le bouton de l'ascenseur en toute discrétion.

La chambre

 à l'Hôtel Nokid : 

Vous êtes obligés de vous contorsionner pour réussir à passer entre les lits.
Forcément, une chambre pour deux avec deux lits de camp ajoutés pour l'occasion, ça serre.
Il reste une petite place pour Micronaine et son lit pliant, tant mieux.
Bon, il faut enlever le pot pourri de la table basse, Micronaine a dévoré assez de pétales pour aujourd'hui.
Et bouger la table basse car les coins sont pointus.
Il faut aussi songer à ôter le bibelot en porcelaine qui représente une danseuse étoile du guéridon de la chambre. Et virer le porte savon en verre. Et aussi ôter le dessus de lit en mohair blanc, Micronaine sait très bien se servir des feutres.
La salle de bain est correcte, la douche glisse très bien et les nains patinent au sol.
Les nains commencent à sauter sur les lits et Micronaine téléphone à la réception (le sait-elle?) en hurlant "Mamiiiiiie???"

Bon, on fait quoi??


à l'Ibis Styles: 

Les Nains rentrent en hurlant dans la chambre
Hiiiiiiii des lits!
Hiiiiiiiii une partie nains (ça, c'est le cri du parent ravi de voir qu'il y a même une séparation entre les chambres des nains et des enfants dans cet Ibis là).
Pendant que les nains déballent le contenu de leur petit sac à malice, nous pouvons déballer les petites affaires. La télé propose des chaînes nains et nous retrouvons les trois andouilles affalés sur leurs lits en train de regarder un bon petit Disney.
Les lits sont grands et tout est très moderne, design et agréable. Pas de bibelots, pas de trucs dangereux, une chambre nain-friendly. Une suite nain-friendly même.
"C'est plus beau que chez nous hein maman?" (c'est mieux rangé surtout).

La nuit : 

 à l'Hôtel Nokid : 
Grand Nain ronfle.
Moyen Nain ronfle.
Micronaine ronfle.
Il est 21h03 et tout le monde ronfle.
Sauf vous.
Mais vous êtes tout de même couchés puisqu'il n'y a qu'une minuscule chambre pour 5.
Le Mâle tente de faire une partie de Ninja Fruits sur son téléphone pendant que vous envoyez des textos à tout votre répertoire...
Quelle soirée sympathique!! Pendant la nuit, un nain tombera du lit de camp et viendra nous pousser pour intégrer le nôtre. 1m40, deux adultes, un nain en diagonale et des ressorts apparents sous les fesses: vivement demain matin!!


à l'Ibis Styles: 
Puisque cet hôtel dispose de deux chambres (hiiiiiiiiiiiii - bon choix) et que les nains se sont endormis trèèèès sagement après avoir eu le droit de regarder un petit dessin animé sur LEUR télé, vous pouvez vous octroyer un bain. Oui, un bain. Dans la salle de bain design que vous prenez même en photo pour vous souvenir à quel point prendre un bain sans canards ni playmobil, ni tapis anti-dérapant Oui-Oui, ça fait du bien.
Tiens, une serviette à ma taille. Tiens, une serviette sèche.
Les nains sont juste à côté, on a laissé la porte entre-ouverte au cas où.
Evidemment dans la nuit, un des nains viendra se glisser dans le lit parental. Peu importe, le lit est grand...




Le petit déjeuner:

 à l'Hôtel Nokid :
Levés à 6h45 pour cause de nain excité, nous sommes ravis de pouvoir profiter de cette belle journée qui s'annonce.
Nous habillons les nains à la va-vite, les affaires sont empilées dans le minuscule corridor.
Puis nous descendons dans la salle dédiée au petit-déjeuner.
La gentille dame veut bien nous réchauffer un biberon de lait.

- Ah non, on n'a pas de chocolat pour enfant. Mais je peux vous mettre du Van Houten.
- Heu...oui, essayons...


Grand Nain veut un yaourt.
Il n'y a pas de yaourt.

Moyen Nain voudrait une compote.
Il n'y a pas de compotes.

Les nains picorent des miettes de pain et boivent un verre de jus d'orange. Ils s'ennuient et la table leur arrive aux yeux (léger souci de taille manifestement). Micronaine regarde d'un air stupéfait le biberon (brûlant) de Van Houten et fait "non" de la tête avant de repousser l'objet du délit. Elle sucote un croissant en déambulant dans la pièce sous les regards amusés des autres clients.
Regards qui deviennent rapidement agacés puisque Micronaine éfleure les manteaux de son croissant (gras). Et qu'elle est rapidement suivie par deux nains hilares (et barbouillés de beurre) qui font "Tchou Tchou" en se tenant par la taille entre les tables.
Mirifique.

Nous nous dépêchons d'avaler notre café (brûlant) et notre petit croissant (gras).
Puis nous nous ruons vers les ascenseurs pour quitter ce lieu où les gens aiment à déjeuner en paix.
(référence musicale pitoyable).


à l'Ibis Styles: 
Les nains ont dormi jusque 8h dans leur lit et ont exceptionnellement eu le droit de regarder les Zouzous pendant que leurs indignes-parents "terminaient un peu leurs rêves" (= bavaient dans l'oreiller).
Ils commencent à avoir faim, cela dit, et nous descendons déjeuner après une toilette de chat et un habillage sportif (nain après télé = nain excité).

Nous voilà dans la salle dédié et là, les nains sont heureux.
Ils y a des compotes à boire, des yaourts, des "bébés viennoiseries" (oui le nain est niais et sensible à ce genre d'attention).
Le biberon est chauffé avec un sourire (et du bon chocolat sucré) et les nains sont surélevés avec des rehausseurs et une chaise haute.
Une fois leur petit déjeuner terminé, ils se ruent vers le kids corner (oui oui, ZE place toubi pour les nains, avec ordinateurs et jouets). Nous terminons de petit déjeuner en paix (si on occulte les légers cris de joie des nains devant l'ordinateur Winnie).


Conclusion : 


Evidemment, l'hôtel Nokid n'existe pas.
Evidemment.

Tout est toujours fait pour accueillir le parent et occuper les nains (hum hum).
Mais dans le doute, je préfère réserver ma chambre Famille dans un hôtel Ibis Styles.
Au moins, je suis certaine d'y passer une bonne nuit, certaine que les nains pourront trouver de quoi jouer, et j'apprécie que les familles soient traitées comme des clients normaux et pas comme des boulets qui viennent polluer l'espace vital des autres (bon, ok, on est un peu des boulets).



PS :

Ibis Styles s'est associé avec le site Jedessine.com pour proposer des jeux en ligne aux nains (sur le thème des chambres famille).
Je vous laisse découvrir ça par ici : http://www.jedessine.com/c_34921/jeux/viens-t-amuser-avec-ibis-styles
Et pour les parents, rêver sur des destinations possibles par là : Ibis Styles Hotel

PPS : Je n'ai pas pu résister à vous faire moi aussi deux petits jeux en ligne sur le thème des chambres famille.

Avec nains inside (et seulement 6 pièces, je suis sympa pour votre neurone).
Regardez ce temps qui défile...la clepsyyyyyydre!!!





10 nov. 2012

Dodo dodo dodo


Oui je sais.
Le mot dodo est un mot qu'on prononce trop (à moins qu'on soit une vraie maman qui préfère dire sommeil ou dormir parce que le mot "dodo" est débilisant).

"Fais dodo le nain!"

"Il est l'heure de faire dodo le nain!"

"Pourquoi tu ne fais pas dodo là le nain?"

"Tout le monde fait dodo tu vois!!" (pourquoi pas toi???).

"6h, c'est encore l'heure du dodo" (si, et 7h aussi idéalement).


Alors en passant, petit clin d'oeil à la toute nouvelle Mum Box presque épuisée (ça m'apprendra à partir en vacances PILE quand elle sort), qui s'intitule "Mes Premiers Dodos".

Box fille

Box garçon


Pour celles qui voudraient se l'offrir (ou l'offrir), elle reste toujours sans abonnement (contrairement aux autres box) et contient ce mois-ci plus de 130 euros de produits. Elle est donc en vente à un prix légèrement supérieur à la normale mais bon, ça se comprend.

Dedans, il y a :


Sans oublier des Mum Magnets et un Mum Book…


En passant, le Mum Book est super bien (même s'il n'est pas de moi hein :)) et même après trois nains, j'ai appris plein de trucs sur le sommeil du nain (bon, pas encore comment leur faire comprendre la notion de grasse matinée mais on y travaille).



Voilà, je vous laisse, en parlant de dodo, Micronaine vient de terminer sa micro-sieste de l'après-midi (gulp).

Et à très vite pour de nouvelles aventures : Le Nain part à l'étranger (on ne s'emballe pas, le Nain revient tout juste de Hollande et d'Allemagne hein, il n'a pas encore l'âge d'être trimballé au bout du monde - surtout vu sa chiantitude en voiture).

TEASING???

- Bonjour Madame!! (Grand Nain)
- Bonjour Caca! (Moyen Nain)

Non, les nains!!!!
Grand Nain, on dit Hallo en Allemagne, la dame ne peut pas comprendre sinon.
Et TOI Moyen Nain, tu sais exactement ce que je vais te dire hein??? Je ne le dis pas et tu dis bonjour correctement dans cette boulangerie ok???

En choeur : Oui MAMAAAAN (faux-culs les nains).

- Hallo Madame (Grand Nain)
- Ach, Hallo klein Nain (Madame Boulangerie touchée par l'accent nainesque)

- Hallo CACA (Moyen Nain)
- Heu...Gné?? (Madame Boulangerie désemparée...)



30 oct. 2012

Parce que j'écris aussi ailleurs!

Je suis un peu moins présente ici, parce que j'écris ailleurs.
Ah, oui, parce que ce sont les vacances aussi et que sur les trois, il n'y en a plus qu'une qui daigne nous fiche la paix deux heures par jour.
Les deux autres, il faut les occuper, leur trouver des trucs passionnants à faire et répondre vingt fois aux mêmes questions.

Et puis je ne sais pas vous mais chez nous, le décalage horaire (oui, on peut parler de décalage horaire tellement on en chie là) les rend tarés.
Ils se lèvent super tôt (genre jamais après 6h30) et sont très fiants (normal, ils sont fatigués) et puis ils meurent de faim (donc ils sont fiants) et ne veulent pas siester (alors que nous OUI).

Bref, j'adore quand mes nains sont en vacances.
Vraiment.
On se régale.
Ils ont fait un parcours dans leur chambre en empilant des voitures et des livres.
Ils ont décidé de sortir tous les jeux de société et de redécouvrir mille merveilleux jouets planqués en haut de l'armoire (ouf, j'avais rangé la pâte à modeler encore plus loin).
Ils trouvent que ce qu'on fait c'est "trop nul" qu'on ferait mieux de "zouer" avec eux et que NON, ils ne trouvent pas que leur chambre soit en bordel.
Et que OUI, ils ont bien rangé les jeux sortis dans leurs boîtes respectives (ah? et donc les pièces du Docteur Mamoule au milieu du salon c'est la nouvelle déco tendance kid everywhere?)

Vendredi on part.
Pas très loin (rapport à mes petits soucis de santé qui m'empêchent d'aller bien loin) mais un petit peu, histoire d'oublier la chambre en désordre et les poils de chien dans la cuisine, histoire de changer d'air et de se ressourcer.

En attendant, je voulais tout de même vous mettre en lien les quelques articles que j'ai pu écrire pour le site Avis de Mamans, parce que certains sujets peuvent vous intéresser.
Voili, voilou :

- Donner son bain au nain 

- Les cadeaux de naissance (quoi offrir et quoi demander?)

- Une petite sélection de DVD pour les 2-5 ans

Bonne lecture et bon courage à ceux qui sont en train de se demander ce qu'ils vont bien pouvoir faire pour occuper les nains aujourd'hui :)

Et demain...

(merde, demain c'est Halloween)

24 oct. 2012

Le nain achète des chaussures

Lorsqu'on est une maman, on apprend à se simplifier la vie.
Pour gagner du temps, de l'énergie, du sommeil et pour économiser sa patience (et ses forces).


Et oui, puisqu'avant, nous n'avions que notre petite personne à gérer, tout était plus ou moins simple.
Mais si...
Souvenez vous.
Fermez les yeux et redevenez Nulli.
Je vous dis : "Ce matin, tu dois aller en ville te chercher une paire de chaussures".
Sur votre visage, se dessine un sourire.

Maintenant, revenez à la réalité.
Fermez les yeux et soyez vous même, Multi (ou Primi).
Je vous dis "Ce matin, tu dois aller en ville chercher une paire de chaussures pour tes nains".
Sur votre visage, une légère crispation, suivie d'un mouvement de la tête incontrôlable de gauche à droite "non, non, non".
Car, dans votre petite tête de maman, se déroule inexorablement la sortie "achat de chaussures".
Et même en se simplifiant la vie....ça ressemble quand même à ça :

Allez les nains, mission godasses


Il faut déjà vous rendre en ville.
Ou dans un magasin de chaussures d'une ZA (comprendre Zone Attractive comportant des magasins démentiels type Castorama ou encore Darty et des superbes restaurants appâteurs de nains genre Mac Dal ou Buffalo - rebaptisé Restaurant des Indiens par les nains).
Bref.

Il faut donc motiver vos troupes pour vous rendre  dans le lieu susnommé.
Déjà, clairement, personne ne veut y aller. Et déjà pas vous.
Il faut leur remettre leur pantalon (cette manie de vivre en slip) et trouver les godasses (virées dans le couloir de l'entrée puis malencontreusement dégagées par un pied de maman agacée) et les enfiler.

- Purée, mais à 3 ans ET DEMI, tu pourrais au moins mettre tes godasses tout seul...non? hein?

(Le nain est allongé par terre et regarde le plafond en attendant que son esclave - vous - termine de lui enfiler ses godasses - pourries - on sait pourquoi il faut aller en racheter).

Il faut ensuite vérifier que Grand Nain a VRAIMENT enfilé ses chaussures (et qu'il n'est pas en train de terminer sa tour infernale en légo), et que Micronaine a enfilé SES chaussures (et non pas les chaussons de ses frères, tellement plus chouettes que des véritables chaussures car ornés de pingouins malins).

Une fois que les trois sont prêts, que les manteaux sont mis "mais pas fermés maman il fait super chaud dehors".

ndlr : à partir du moment où il ne pleut pas à verse, le nain prétend qu'il fait chaud et que, de ce fait, son manteau peut rester entrouvert. Je ne bataille plus. Ils savent zipper et dézipper.

L'an prochain, c'est sabots


Les nains descendent et montent dans la voiture. Tout le monde veut grimper le premier, évidemment, et ils écrasent en passant les sacs de goûter, des bouquins (" hého les nains!!! On n'écrase pas les livres bordel!!") et des ODNI (objets dégoûtants non identifiés) de type alimentaire (mais pas que).

Les nains sont sanglés et votre dessous de bras est déjà merveilleusement humide.
Vous vous installez au volant, faites coucou dans le rétro à la brochette derrière vous et cherchez la clé que vous avez du fourrer dans une poche quelconque lors du sanglage des nains.

Pas dans le manteau.
Pas dans le jean.
Pas dans la poche du gilet.

Bon.
"Putaiiiiin"
"Maman, on ne dit pas putain, on dit crotte, zut ou fichtre" (Grand Nain)
"Ou bien ça fait chiiiiiier!!" (Moyen Nain)
" Ah non, ça fait chier c'est aussi un gros mot!"
"Non"
"Si"

"Hein maman?
" Quoi??? Vous ne voyez pas que je cherche ces putains de clés là?? Quoi le nain?"
" Hein oui que CHIER c'est un gros mot"
"Mais bien sur le nain que c'est un gros mot"
" Ah tu vois!!!" (regard triomphant de Grand Nain)
" Vieux caca prout" (répartie intelligente de Moyen Nain)
"Cacacacacaca" (Micronaine a enfin saisi un mot dans la conversation)

"Aaaaaaaaaaaaaah!!!!! Je les ai. Quelle andouille, elles étaient sur le contact!!
" C'est quoi le contact?"

(et merde)

"Bin c'est là où on met la clé tu vois, le petit truc là, on met la clé et on tourne et BAM le moteur démarre"
" Et pourquoi?"
"Oh, heu, on regardera ça dans le livre des machines ok? C'est un peu complexe donc on regardera ça au calme ce soir" (plutôt oui) - en lien vous avez un superbe livre pour nains avides de savoir COMMENT ça marche.


Vous démarrez.

"Gateaaaaau"
Ah tiens, le réflexe gatalique!

ndlr : réflexe Micronainesque qui consiste à demander un gâteau à chaque fois que son petit cul est installé dans un siège auto et que le moteur démarre.
Nécessite la présence de boudoirs dans toutes les boîtes à gants parentales sous peine de mourir d'overdose décibellique.


"Super mamie!"
Ah tiens, le réflexe Supermamique!

ndlr : réflexe MoyenNainesque qui consiste à réclamer Super Mamie à chaque fois que son petit cul est installé dans un siège auto et que le moteur démarre. Nécessite la présence d'un lecteur cd dans la voiture et du cd d'Aldebert sous peine de mourir d'overdose de réclamations en tout genre.

"On ne peut pas mettre Super Mamie dans la voiture de maman le nain, tu le sais, je n'ai pas de lecteur CD. On peut écouter la radio"

"Non, j'aime pas France Inter. Pourquoi t'as une voiture pourrite?"

"Heu, mais MA voiture n'est pas pourrite, déjà on dit pourrie. Et ensuite, elle roule, c'est quand même l'essentiel".

"Mouais. Mais elle est quand même pourrite".

simple, classe mais...pas imperméable...



Vous arrivez en ville, déjà gavée par les propos aberrants des nains sur TOUT.
C'est incroyable mais en quinze minutes de voiture, vous avez réussi à aborder pas mal de sujets.
Dinosaures, galaxie, planètes, pauvreté, couleur de peau et handicap.
Ne manque plus que Papa Noyel et vous êtes prête à faire demi-tour pour les coller devant un bon petit dessin-animé.

Mais non, vous avez une mission.
Vous rendre chez un marchand de chaussures Pôduku pour investir votre dernier rein valide dans trois paires de chaussures pour nain (en mettant au bout ça devrait le faire). Les chaussures de mi-saison, c'est de la vile basket. Mais l'hiver, vous avez beau faire, votre côté wonder maman vous entraîne irrémédiablement vers l'achat d'une bonne paire résistante et chaude.

ndlr : après plusieurs hivers, je me suis effectivement rendue compte qu'il fallait mieux acheter une bonne paire de bottines en gore tex à 75 euros plutôt qu'une paire automnale en cuir ET des bottes de neige (introuvables en taille 22). En effet, le gore tex est indéchirable, imperméable et solide. Merci pour cette minute culturelle de la godasse.

Le magasin est petit (évidemment) et assez classieux (évidemment, au prix de la godasse, le sol du magasin pourrait même être pavé d'or).

- Bonjour Mâdââââme!! (la vendeuse, flairant la bonne affaire - même si elle sent venir également le quart d'heure de transpiration)
- Bonjour-vous-dites-bonjour-les-enfants? (salutation typique de la jeune maman)

- Bonjour (mielleux de Grand Nain)
- Bonjour Madame Madame (légèrement moqueur de Moyen Nain - mais la dame le trouve mignon pour l'instant)
- Bouzou (Micronaine qui joue à la timide - pour l'instant aussi)

"C'est une bien jolie famille que vous avez là!!"
" Oui oui, ne m'en parlez pas"
" Et un quatrième alors?"
"Et oui...."
"C'est super ça"
" Tout à fait"

"Ma maman elle va avoir un bébé" (Grand Nain)
" Je vois ça mon grand, tu es content?"
" Oui, j'ai hâte! Il arrivera après Papa Noyel!"
"Super ça mon grand"
"Et ma maman pour l'instant elle n'a pas de lait dans les seins mais après elle aura du lait pour nourrir le bébé tu vois"

SUPER - La dame sourit poliment.
Vous êtes écarlate et tentez d'aborde le sujet "godasses"

"Bon, on vient pour acheter une paire de chaussures alors. Enfin trois"
"Et bien vous êtes au bon endroit"

Merci oui, effectivement, c'était ridicule.

"Vous cherchez quel genre de modèle?"

Envie de répondre : le moins cher, le plus solide, mais surtout le moins cher.

Vous répondez : un truc costaud, souple, avec lequel ils puissent marcher dans la neige et sous la pluie. Le prix, bah...montrez moi ce que vous avez.

Madame Chaussure vous présente les modèles.
Les nains veulent voir.
Les nains veulent le plus cher
La petite veut les roses (heureusement qu'il n'y a pas du Hello Kitty)

Vous regardez sous les chaussures les prix.

"Bon, on va essayer ces trois modèles là pour les garçons. Et puis ces deux là pour la puce"
"Les violettes à paillettes là?"
"Celles qu'elle serre contre son coeur? Oui, je crois qu'elle les aime d'amour"
"Elle a bon goût, ce sont les plus jolies"
"Les plus chères aussi" (mais ça, vous ne le dites pas)

"QUI veut commencer?"
"Moi ! Moi! Moi!"

Evidemment.

Les nains passent les uns après les autres au mesureur de pied.
Micronaine, pensant qu'on veut lui couper le pied, hurle.
Puis re-hurle quand la dame veut lui reprendre la bottine violette (voleuse).

Madame Chaussure comprend vite et file à l'arrière chercher les modèles.
Vous bénissez vos nains lève-tôt puisque vous êtes les premiers dans la boutique.
Wonder maman qui arrive avec sa Wondernaine et sa Mac Laren propre va devoir patienter....

Madame Chaussure revient avec toutes les boites.
"Wow, t'es un vrai jongleur" (Grand Nain, cirque addict)

Les nains essaient leurs chaussures.
Moyen Nain choisit tout de suite.
Grand Nain hésite entre deux modèles.
Micronaine embrasse ses bottines violettes.

"Bon, et bien, on va prendre celles-là pour Moyen Nain alors. Et puis celles de Micronaine, on va lui laisser au pied, prenez juste les références. Et toi Grand Nain?".

"Je ne sais pas"

"Ecoute, elles sont belles toutes les deux, et presque au même prix. Donc tu te fais plaisir et tu prends celles que tu préfères, ok?"

Grand Nain hésite, chouine et fond en larmes.
Vous avez chaud, les deux autres s'agitent (normal ils ont trouvé chaussure à leur pied) et Wondermaman commence à tapoter sur son guidon de Mac Laren avec ses ongles manucurés.

"Pourquoi tu pleures?"
" J'ai peur de mal choisir..."
"On s'en fiche Grand Nain, si tu es bien dans les deux, tu prends vraiment celles qui te plaisent ok?"
"Oui mais si ça ne me plaît plus après?"

ZEN (il a hérité de vous cette indécision chronique et sa bonne humeur du matin et de son père sa propension à bouder et ses jolis yeux).

 "Ecoute, on va prendre une des deux paires ok? Et puis l'autre, on va la laisser là mais ce n'est pas grave parce que SI JAMAIS on regrette notre achat, on pourra revenir chercher l'autre demain. Tu es d'accord? On reviendra tous les quatre, dans la voiture, plutôt que de se mater un petit dessin animé JUSTE pour changer tes chaussures, ok?"

(Grand Nain ne saisi pas la plaisanterie)
"Ok. Snif. Alors je prends celles-là"
"Les mêmes que ton frère?" (et merde)
"Oui"
"Ok" (penser à écrire l'initiale au fond des godasses avant de devenir chèvre).

Quand même, est-ce vraiment raisonnable???



Il est temps de passer en caisse.

"Vous souhaitez un flacon d'imperméabilisant?"
"Heu non, merci, il m'en reste" (phrase mytho mais à l'idée de sortir 11,90 de plus, vous paniquez et avez le sentiment de vous faire arnaquer)
" Et bien ça nous fera très très cher"
"Je vais payer par carte" (si elle passe)
"Voilà. Vous pouvez composer votre code" (et vendre votre rein)

Vous empochez le ticket de caisse du délit.
"Vous voulez un ballon les enfants???" (à ce prix là elle pourrait même leur offrir un playmobil hein)
"OUiiiiiiiiiiiiiiiii"

Super.
"Vous voulez garder les boîtes Madame?"
"Non merci!" (si tu voyais chez moi, tu proposerais même de venir m'aider à trier les anciennes boîtes)

Les nains hurlent parce qu'ils veulent que vous gonfliez leurs ballons TOUT DE SUITE.
Vous saluez Madame Chaussure qui vous tient la porte (courtoise) et qui s'empresse de se retourner vers Wondermaman en lui disant "je suis à vous tout de suite".

Vous retournez péniblement à la voiture.
A moins que vous n'ayez monnayé auparavant la gentillesse des nains contre un tour de manège près la torture du pied.

Quoiqu'il en soit, votre trajet du retour se fera sous les hurlements de nains jetant des ballons dans la voiture.
Grand Nain qui garde le sien précieusement et qui s'amuse à se rendre les cheveux électriques et hirsutes.
Moyen Nain qui balance le sien sur vous.
Micronaine qui perd le sien dans le coffre et qui hurle pour qu'un esclave (vous donc) le lui récupère.

Vous ne remerciez donc pas intérieurement Madame Chaussure.
Parce que vous avez ruiné votre petit haut.
Parce qu'il ne vous reste plus qu'à remettre vos bottes de l'an dernier (puisque VOUS n'avez pas la délicieuse idée de passer du 24 au 27 en trois mois).
Parce qu'il vous faut encore aller acheter de l'imperméabilisant.

Et prier pour que Grand Nain ne change pas d'avis.
Et pour que les chaussures des nains ne subissent pas le sort de celles de Milou...


pour cet été, on va faire simple le nain...



22 oct. 2012

Du bouquin pour maman or-ga-ni-sée (et papa aussi)

Je vous en avais parlé de ce bouquin, parce que je sais à quel point c'est un aboutissement que de voir son nom sur une couverture.
Surtout quand le livre en question concrétise (en partie) ce qu'on essaie de faire au quotidien.

Aujourd'hui, donc, petit zoom sur le livre d'Isabelle Cantarero, auteure du blog "Mon blog de maman".





Ce bouquin, intitulé 50 listes pour mamans débordées est un petit format, à glisser dans le sac à nain, qui recense (comme son titre l'indique) de la liste pour maman (et papa) lors de diverses occasions.

Par exemple : 

- Liste pour chez la nounou
- Partir en colonie de vacances
- La trousse à pharmacie
- Le musée
- La virée aux urgences


Il y a les listes évidentes (maternité) et puis celles auxquelles je n'avais pas pensé (liste des trucs à faire contre les poux), accompagnées de petits textes très bien vus, d'anecdotes et de conseils d'autres mamans (les prévoyantes, les débordées, les natures, etc...).



Bref, un petit bouquin très bien fichu, très complet et assurément pratique lors d'un départ en vacances, d'une virée chez papi & mamie, d'un petit séjour (non prévu) aux urgences...

Puisque vous êtes des lectrices débordées (si si, je le sais), Isabelle a accepté de faire gagner DEUX exemplaires ici.
Youhou.

Je vous laisse donc me rédiger un petit commentaire (en me précisant à quel moment de votre vie vous faites des listes - bandes de maboules) et le tirage au sort aura lieu LUNDI 29 (avec les gagnantes en edit de ce billet).


Par ailleurs, il me manque toujours Audwey, la gagnante de Cha'Gribouille, qui a jusque lundi 29 également pour faire un petit coucou (après quoi, je remettrai son bon en jeu - et oui mon ptit!).




Si jamais vous n'avez pas envie de zouer et que vous souhaitez tout de même acquérir le bouquin d'Isabelle (qui ne vous ruinera pas, à moins de 6 euros), vous pouvez le trouver un peu partout et aussi là.



18 oct. 2012

Gaston, le petit garçon qui n'arrêtait pas de poser des questions

A vous qui craquez sous les Pourquoiiiii incessants...

A vous qui ne savez pas toujours comment répondre à certains pourquoi??? (et à certains "Comment?" d'ailleurs).




Je ne peux que vous conseiller de lire le nouveau test du nain, en ligne chez Avis de Mamans.


17 oct. 2012

Le coaching sexuel de Vanessa Lope (épisode 3)


Avant de laisser la parole à Vanessa, je prends quelques instants pour vous présenter son avatar, plutôt réaliste et conforme à la réalité (évidemment) réalisé par mon cher ami Papacube.
Placée dans la colonne de gauche, ce petit dessin fort ressemblant vous permettra désormais de retrouver chaque prise de parole de votre coach préférée de manière automatique. Voilà, je m’éclipse et vous laisse en compagnie de celle qui saura, mieux que moi, répondre à vos questions, j’ai nommé Vanessa Lope.








Bonjour à tous et toutes…
J'espère que tout va bien, côté sexe et côté couple, côté "on passe du temps ensemble" et surtout que vous déculpabilisez pour tout (ou presque).
Je reviens cette semaine histoire de papoter un peu, parce que j'ai reçu quelques mails et qu'il faut quand même que je bosse un peu!

Voilà ci-contre mon petit avatar réalisé par l'exquis Papacube, vous remarquerez qu'il a eu la décence de me vêtir, huhuhuhuhu...


Bon, trêve de bavardages, cette semaine, intéressons-nous aux deux questions reçues par mail :


« J’ai accouché il y a 3 mois maintenant et j’ai du mal à retrouver mon corps et mon conjoint. Lorsque nous faisons l’amour, ça finit par être agréable mais j’avoue avoir du mal à m’y coller et à me détendre. Parfois je me dis que je devrais lui en parler mais je ne saurais même pas quoi dire en fait. Le seul conseil qu’on me donne c’est que l’appétit vient en mangeant, super non ? Des pistes pour y venir progressivement? ».


Trois mois c’est long.
Trois mois c’est court.
Trois mois c’est à peine le temps d’un congé maternité, c’est parfois le temps qu’il faut à un super gentil nain pour faire ses premières nuits.
Trois mois, c’est encore des kilos en trop (bien souvent) et du sommeil en moins.
Trois mois c’est du temps qui a filé (mais pas tant que ça). Evidemment, vous avez du mal à vous « y coller », et évidemment, vous voyez ça comme une obligation. Vous devez d’ailleurs compter les jours, vous dire « tiens, ça fait 10 jours (ou 15, ou plus), il va falloir le faire ». Parce que rien ne semble entraver une soirée sexe (vous dormez un peu mieux, vous avez un peu récupérer) et qu’il en a envie. Et que vous aimeriez bien en avoir envie aussi, histoire que tout redevienne comme avant.

J'en avais parlé dans mon précédent coaching, Combien de temps. Parce qu'il faut du temps, effectivement.
Pendant ce temps là, l'un des deux a souvent plus envie que l'autre (et c'est souvent lui, bien sur, qui n'a pas accouché, héhéhé) et du coup, la fois où vous vous décidez à passer une soirée sensuelle, c'est vite fait, c'est vite fini et ça vous laisse comme une impression de bâclée et de "bof, la prochaine fois, je prends un bon bouquin". Dommage.
Pour tous les deux.
Les quickie's (petit coup rapide, pour parler crûment) doivent devenir vos meilleurs amis, certes, parce que votre quotidien s'y prête, mais pas systématiquement. Même si c'est pratique, même si c'est toujours plaisant, il faut aussi prendre son temps.

Alors le temps...heu...comment dire...je sais que vous n'en avez pas.
Donc, il faut le prendre. Même si c'est peu, même si ce n'est pas à la hauteur de ce que vous pouvez lire dans les magazines (débiles) féminins  remplis de "Jules", "orgasme" et de "comment le rendre fou de désir".
Nous n'en sommes pas là...

Ne vous mettez pas la pression.
Pas la peine non plus de planifier.
Ne collez pas les enfants chez les grands parents en vous disant "c'est pour ce soir". Inutile d'investir non plus dans de la lingerie dans laquelle vous ne vous sentirez pas à l'aise. Vous n'avez pas besoin de ça.

Se retrouver, prendre son temps, c'est autre chose.
Je l'ai dit, ça passe déjà par le quotidien. C'est écouter l'autre, c'est lui parler, c'est se parler
C'est apprendre à se faire des compliments l'un à l'autre.
C'est du petit rien qui donne envie de plus.
Qui donne envie de se laisser aller plutôt que de penser à la liste de courses, qui donne envie de rendre un baiser plutôt que de détourner la tête parce qu'on pense au planning du lendemain.

Au delà du sexe à proprement parler, c'est un couple qu'il faut ré apprivoiser.
Massages, oui.
Câlins, oui.

Mais surtout tendresse et grandes discussions au lit. Parce que si on s'y sent bien, on a envie d'y rester (et d'y retourner).




« Depuis que je suis enceinte, mon homme ne me touche plus. Du tout. Comme si je le dégoûtais. Je ne vous cache pas que MOI j’ai envie. Souvent, très souvent. Et que, du coup, je me sens nulle, moche et que je lui en veux ».

Ah, voilà un cas plus rare mais qui existe…et oui, même si ce sont souvent les femmes qui se plaignent d’un manque de libido, il existe également le cas contraire, avec des hommes qui n’ont plus envie du tout ou qui ont peur de faire du mal au bébé.
En faisant quelques appels à témoins, j’ai réussi à obtenir des raisons différentes à ces blocages masculins :

- La peur de faire du mal au bébé, donc, j’en parlais, avec cette angoisse de provoquer une fausse couche.

- Le sentiment de n’être plus seul mais d’être observé (et de près s’il vous plaît) par un petit être…

- L’impression de ne plus avoir sa « femme » avec soi mais une entité double, une mère ET son enfant.

Gloups, ça ne fait pas rire.
Ce qui rassure, c’est de se dire que nous ne sommes pas les seules à avoir des blocages, des baisses de désir voire du dégoût à certains moments de notre vie.


Fondamentalement, ce n’est pas grave. C’est humain même.
L’essentiel, c’est (encore une fois) de réussir à le verbaliser et à en parler.

Que votre conjoint ne veuille pas vous blesser, ou blesser votre bébé, c’est tout à son honneur J !
Dans un cas comme celui-ci, il faut veiller à ce qu’il comprenne que ni vous, ni le bébé ne risquez rien, emmenez-le donc à un rendez-vous gynéco pour qu’un spécialiste le lui dise s’il n’a pas toute confiance en vous.

De la même façon, l’entretien chez la sage-femme du 4ème mois peut être un moment idéal pour aborder tout souci de libido devant une professionnelle qui ne vous jugera pas. Elle saura expliquer au papa et trouver éventuellement une solution pratique pour vous deux.

En effet, si c’est votre ventre qui le gêne (psychologiquement), il existe des positions dans lequel on ne l’a pas en gros plan. De la même façon, il existe d’autres moyens de prendre du plaisir (même seule d’ailleurs), je ne vous fait pas de dessin !


Cela dit, je serai ravie d’avoir un point de vue de papa sur la question. J’imagine à quel point ça doit être douloureux pour vous, qui avez envie, qui sentez votre corps changer, de ne pas voir dans les yeux de votre conjoint du désir brûlant et des envies soudaines.
Encore une fois, ce n’est pas parce qu’il y a un chapitre de témoignages « ce qui les rendent fous chez vous, enceinte » que c’est comme ça chez tout le monde.
Si la majorité des hommes trouvent que des seins qui s’alourdissent et une silhouette qui s’arrondit est très sexy, très féminin, pourquoi certains n’auraient-ils pas le droit de trouver ça angoissant, stressant et même peu joli ?

Sans parler des hormones, de notre caractère qui fluctue et de nos émotions qui prennent parfois le dessus, des coups de pieds du bébé qui peuvent déranger et de ces séances d’haptonomie où on répète au papa que le bébé ressent TOUT.

Alors oui, le papa a le droit de ne plus avoir envie.
Ce n’est ni contre vous, ni contre votre enfant. Normalement, ce nain, vous avez choisi de le faire à deux et il va en falloir du courage et des nuits blanches pour l’assumer. Ce n’est donc pas une petite grossesse et une baisse de la libido qui va ruiner votre couple. Hein ?
Non. Vraiment pas.

Pour moi, il faut faire exactement ce que vous aimeriez qu’IL fasse dans le cas contraire.
Parler, expliquer et dire franchement ce qui ne va pas.

Puis, être patiente et accepter que lui aussi, soit touché, se questionne, s’angoisse et ressente à sa manière cette grossesse qui se déroule en nous.

Evidemment, il y a ceux qui iront voir ailleurs mais je ne pense pas qu’il faille tout de suite se braquer et songer au pire. Si ça dégénère tout de suite, c’est probablement qu’il y avait des soucis d’ordre sexuel dans le couple auparavant.

Dans un couple dit « normal », on a le droit, d’un côté comme de l’autre, de ne pas avoir envie de sexe. Ce qui n’empêche pas le reste, la tendresse et les caresses, la compréhension et le « ça ira mieux après ». Encore une fois, même si vous vous sentez rejetée, essayez de le comprendre et d’entendre ce qu’il a à vous dire. Ne prenez pas tout contre vous, mais tentez de voir ce que cela remue en lui.



Je vous invite également à lire l'excellent Opus des 9 blogueurs sur le sujet (avec un kama sutra des meilleures positions enceintes :))


Je vous laisse me poser vos prochaines questions en commentaires (ou en privé par le biais d’un petit mail adressé à mamanstestent@ gmail.com).
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...