9 juin 2012

Grossesse et nausées

C'est très souvent que je reçois des mails de mamans au bout du rollmops me suppliant de faire un article sur les nausées de début de grossesse.
Non, d'ailleurs, ce n'est pas dit comme ça.
Je reprends.

C'est très souvent que je reçois des mails de mamans au bout du rollmops me suppliant de faire un article sur ces putains de nausées de merde de grossesse-que-c'est-quand-que-ça-se-termine-qu'on-revive.

Demandé comme ça, je ne peux que dire : "D'accord, sans souci, moi le romi, ça me parle. Celui des nains me dégoûte, le mien m'angoisse. J'adore donc en parler, c'est un peu ma passion".

Voilà donc l'article ragoûtant à lire avant de passer à table: les nausées de grossesse, la gerbe permanente et le devoir de continuer à vivre comme si de rien était.

I. Explication scientifico-on s'en-fout-on-a-la-gerbe.

Clairement, on s'en fiche de savoir pourquoi on a envie de vomir, on A ENVIE DE VOMIR et c'est tout.
Evidemment, toutes les femmes ne sont pas sujettes à ces nausées (que les pourrites-veinardes sortent immédiatement) et d'une grossesse à l'autre, ça peut changer du tout au tout.

Par exemple, pour parler de moi même (car c'est mon blog), j'ai été malade comme un vieux putois pour les nains mais je n'ai jamais eu un haut-le-coeur enceinte de sa Majesté de la Micronaine (que voulez-vous).
On ne peut donc pas prévoir, on ne peut pas se réjouir à l'avance (ou pleurer de désespoir en voyant le +++ sur le test-pipi), on ne peut qu'attendre en espérant passer entre les gouttes (de romi - charmant).

Les nausées débutent en général dès la troisième semaine de grossesse (mais ça peut être avant ou après) et dure en moyenne jusqu'au troisième mois (INCLUS évidemment, sinon ce n'est pas drôle).
Comme de par hasard, tu peux aussi te taper la gerbe jusqu'à l'accouchement, c'est pas glop et c'est pas glamour mais c'est comme tout, il faut faire avec.

Bref, la nausée te prend dès le lever jusqu'au coucher, avec des pics en journée (aux moments les plus fourbes) et ne te laisse parfois pas une heure de répit.
Certains te diront "tant mieux, c'est que tu es VRAIMENT enceinte". Toi, tu as juste envie de leur coller ta bassine (pleine) sur la tête.

II. Les nausées, ça veut dire quoi au quotidien?

Pas facile d'expliquer à quelqu'un qui ne sera jamais enceinte (genre le Mâle) ou qui n'a jamais eu de nausées enceinte (genre Wondermaman) ce qu'avoir des nausées 24/24 signifie.
Afin d'avoir un aperçu de cet état nauséeux permanent, je te suggère de soumettre le Mâle (oui, il faut qu'il comprenne) à une petite expérience.

Prépare une raclette. Chargée la raclette. 
Et achète pour accompagner cette raclette un mauvais vin blanc. Un truc un peu pourri, acide et peu goûtu (tu t'en fous, tu n'en boiras pas).
Qu'il mange et qu'il boive. Beaucoup.

Le lendemain matin, lève le assez tôt.
Et savoure.

Oui, l'état nauséeux des trois premiers mois de grossesse est légèrement comparable à un lendemain de cuite au mauvais vin blanc + difficultés digestives dues à l'abus de raclette.

En vrai, ajoutées à la fatigue des trois premiers mois, les nausées sont juste désespérantes.
On se lève? On a la gerbe.
On mange? On a la gerbe.
On sent le pain chaud en passant devant la boulangerie? On a un haut-le-coeur.

Formidable.
Et c'est ça toute la journée.
Plus on est fatiguée, plus on a la gerbe. La vie est sympathique.

En plus, on dirait que les gens font exprès de puer. La voisine de bureau cocotte. Le mec dans le bus sent la transpi. La voisine cuisine du poisson.
Ne craquez pas.

III. Comment je gère??

L'état d'esprit doit être positif autant que possible.
Effectivement, les nausées doivent rassurer, c'est que tout va bien.
Mais ça rend tarée. Il faut le savoir.
Quand on se traîne toute la journée en ayant l'impression qu'on va dégueuler toutes les cinq minutes, ce n'est quand même pas le pied.
En plus, certaines se contentent d'avoir des nausées mais d'autres dégueulent vraiment. Charmant et glamour. Surtout au boulot. 

1° Gestion bouffe

Niveau bouffe, on apprend à s'écouter. On ne mange que ce qui semble passer et on évince sans se poser de questions certaines choses qui vont inévitablement nous rendre encore plus malades : les trucs gras, les trucs frits, les trucs épicés (genre bouffe indienne ou chinoise), les plats en sauce et les gâteaux à la crème.
Il ne faut même pas se poser de question et se contenter du basique: pain, fromage à tartiner sans goût, bouillon aux vermicelles, tomates, féta, riz, purée, etc...
Le fade est ton ami.

Pour la boisson, idem, on évite les boissons gazeuses qui mettent le ventre sans dessus-dessous et on se contente d'eau, de tisanes citronnées ou mentholées, de choses fraîches mais pas difficiles à avaler.
Pour la flotte, évitez également de vous liquider une bouteille en trente secondes, prenez des petites gorgées, ça vaut mieux..
En gros, côté nourriture, on essaie de revenir aux basiques. L'important c'est de pouvoir digérer vite et bien.
Essayez également de fractionner au maximum vos repas. 
Oui, vous aurez l'impression de passer votre temps à manger, mais c'est mieux comme ça.
Scindez plat et dessert, scindez le goûter. Passez pour une morfale, personne ne vous dira rien.

Évitez également au maximum de rester le ventre vide, c'est terrible.
Le matin, avant même de passer en position verticale, n'hésitez pas à vous enfiler une petite compote à boire que vous aurez déposé intelligemment sur votre table de nuit. On se réveille, on gobe, on attend un peu et on se lève. Marche évidemment mieux si vous n'avez pas d'autres nains qui vous forcent à vous lever en pleine nuit ou de bon matin sans prendre trente secondes pour vous enfiler une compote.


2° Gestion physique

Inutile de mentir, la nausée rend la femme enceinte comparable à une vieille serpillère bonne à rien qui se traîne en gémissant dans toute la maison. Quelques allers-retours aux toilettes, une position foetale, recroquevillée dans le lit à chouiner, un corps avachi sur le canapé, un coussin sur la tête et toujours la même rengaine : 
"Je vais crever. Quand est-ce que ça se termine? Je vais crever c'est sur".

Les odeurs dégoûtent, celle du liquide vaisselle et la crème de jour du Mâle. L'odeur de la lessive devient tout d'un coup le truc le plus gerbant du monde et même l'huile pour le corps Pôduku ressemble à une huile de friture dont vous n'avez absolument pas envie de vous oindre.

On ne peut pas prévoir, on ne peut que subir.
Et le Mâle avec.
Bin oui.

Le Mâle ne peut pas vraiment comprendre. Même après sa cuite au vin blanc.
Vous avez beau lui souhaiter de se réincarner en femme mormon "qui aura 9 enfants, jte jure que t'en chies un peu", il ne peut pas vous soutenir à fond.

Déjà parce que lui, a FAIM.
Et bien oui, mesdames, il a faim. Il ne voit pas pourquoi, tout d'un coup, les repas sont froids. Pourquoi non-non-non-non-par-pitié-pas-de-livraison-de-poulet-tandoori. 
Il ne comprend pas pourquoi vous n'êtes plus ravie de partager le repas du soir avec lui, pourquoi vous prenez cet air dégoûté quand il parle du menu du week end ...

Le Mâle trouve que vous êtes un peu chochotte.
Le Mâle trouve que vous êtes une mauviette.
Faites fi de cela, vous seule savez.

Cela dit, profitez-en pour déléguer des tâches écoeurantes et peu attrayantes.
Idées géniales? 
- Chéri, va falloir que tu vides la poubelle, je crois que je vais vomir sinon... (marche avec la poubelle de couches si vous êtes déjà parent).
- Chéri, tu peux cuisiner là, si je grille ce steak, je vais vomir dessus...(sacrilège).
- Oui, mon coeur, papa va venir t'essuyer parce que si maman se penche au dessus de la cuvette en plein petit déjeuner elle risque vraiment de te retapisser le dos. (marche évidemment si vous êtes déjà parent).

Vous pouvez également déléguer: le nettoyage de la litière féline, les courses (oui, déambuler au supermarché quand on a la gerbe, c'est un supplice), l'essence (l'odeur peut vous incommoder, oui oui) et le repas chez belle-maman (vas-y seul, je vais me sentir mal).

Bref, évitez de vous mettre dans des situations où vous allez forcément avoir envie de vomir.
Et surtout, reposez vous, la fatigue amplifie les nausées, il faut le savoir. Un corps reposé est un corps qui aura moins envie de dégueuler, c'est un crédo.

IV. Trucs et traitements anti-nausées

Il y en a des traitements et des trucs.
Qui marchent ou pas. En fonction de vous, principalement et de la sévérité de vos nausées et vomissements.
Si c'est grave et fréquent, si vous perdez beaucoup de poids, il faut absolument consulter, on ne rigole pas avec ça.
En revanche, si c'est juste très incommodant (ce qui est déjà vraiment relou), il existe quelques petits trucs à adopter.

- La menthe : les pastilles à la menthe, les boissons à la menthe, le dentifrice. Tout ce qui peut rafraîchir la tronche est bon à prendre.

- L'eau fraîche: idem, un verre d'eau avec des glaçons, ça apaise. Certaines apprécient de boire un peu d'eau pétillante. J'ai envie de dire: essayez!!

- Le gingembre: pourquoi pas, il paraît que ça peut marcher. Je trouve que ça sent un peu le savon mais bon...à grignoter rapé ça passe un peu mieux.

- Le citron: un jus de citron pur ou bien un petit morceau à croquer, ça arrache bien mais ça peut atténuer la gerbe.

Côté médicaments, c'est à voir avec votre médecin en fonction de votre état. Le Vogalène, par exemple, peut marcher sur certaines et pas du tout sur d'autres. Le Primpéran peut être prescrit en cas de nausées vraiment difficiles.
N'hésitez pas non plus à vous faire prescrire ce que j'appelle le trio gagnant de la gerbe en homéopathie, les pharmaciens connaissent bien, il s'agit de granules pour être moins nauséeuses (type Ipeca, Nux Vomica). Si ça marche sur vous, tant mieux.

Un nouveau produit vient également d'arriver sur le marché, il s'agit du Maternov. Ce sont des gélules fourrées au gingembre à prendre quatre fois par jour. Comme tout le reste, ça s'essaie :)

Voilà, je pense que chacune a ses trucs anti-romi, ce n'est vraiment pas évident comme période, on est cuites et pas encore suffisamment grosse pour se faire plaindre. On a envie de vomir et souvent l'impossibilité de dire vraiment pourquoi.

Courage donc à toutes mes lectrices baleines qui sont en ce moment à deux doigts de dégueuler, ça va passer.
Si si.

En attendant, je vous conseille la lecture de ce post de Maman Travaille :  Travailler lorsqu'on a des nausées 
et du dernier petit livre de ma collègue et néanmoins copine Marjolaine (du blog Marjolie Maman) avec une partie Maux de Grossesse qui risque de vous intéresser au plus haut point!: 

un bouquin vraiment sympa, très clair, très pratique (et pas cucul).


7 juin 2012

L'habituel concours Vertbaudet - le nain, cet artiste

Tous les ans, vertbaudet organise son fameux concours de dessin.
J'en parle à chaque fois parce que j'aime beaucoup vertbaudet (surtout leurs nouveaux pantalons renforcés aux genoux) et parce que le nain adore dessiner (surtout des bateaux fusées qui envoient des rayons lasers).






Cette année, le nain étant motivé, je lui ai annoncé qu'il pouvait participer au Concours Graines de Stylistes.
Oui, je suis ambitieuse.
En même temps, 500 euros de bons d'achat vertbaudet, c'est quand même l'occasion de rhabiller les nains pour une année ou plus.


Cette année, on repart sur le thème : "Dessine le cartable de tes rêves" avec un cartable à imprimer et à customiser selon l'imagination (et le talent) de ton nain.
Réservé aux enfants de 4 à 12 ans, tu as jusqu'au 26 juin pour faire bosser l'artiste.



Comment faire?


Etape 1 : Tu te rends sur la page dédiée au concours : http://www.vertbaudet.fr/page/concours_dessine_ton_cartable.htm  


Etape 2 : Tu télécharges le superbe cartable que tu imprimes plusieurs fois (oui, le nain RATE-j'ai-raté-c'est-trop-moche-maman-donne-moi-une-autre-feuille-ouiiiiin).


Etape 3 : Tu fais dessiner le nain avec ce qu'il veut: crayons, feutres, peintures, stickers, doigts, cheveux (biiiiih) ou insectes écrasés (c'est un concept).


Etape 4 : Tu scannes le chef d'oeuvre (hum) et tu l'envoies à Vertbaudet en implorant le dieu du mauvais goût. Ou bien, tu postes le tout à vertbaudet concours « Graines de stylistes » 59981 Tourcoing cedex. 



Bon, ne t'emballe pas, toute l'Europe y participe mais bon...si ton nain est doué, il y a quand même du pactole à gagner.


Oui, oui, regarde plutôt.
Le vainqueur remportera son magnifique cartable réalisé « pour de vrai » par une styliste et 500€ en bons d’achats vertbaudet



A t-on vraiment envie de voir ce cartable réalisé pour de vrai???





Bon, c'est pas gagné pour nous...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...