23 mai 2012

Les enfants sont méchants - Vincent Cuvellier

Avant même des enfants, je n'avais qu'une seule envie, qu'un seul désir profond quant à ce qu'ils pourraient être.
Gentils.

Je m'en fichais qu'ils soient moches (bon, pas trop quand même), chiants et même bêtes. Je m'en fichais du moment qu'ils soient gentils.

J'ai du mal avec la méchanceté, j'ai du mal avec ceux qui sont véritablement méchants, comme ça.
Je sais, je suis niaise.

Alors j'essaie, au maximum, de ne pas dire à mes enfants qu'ils sont méchants.
Parce qu'ils ne le sont jamais.
Et pourtant, ça va vite de le dire.

Une chambre en bordel alors qu'on vient de la ranger : "Franchement, t'es pas gentil"
Un gamin qui refuse de dire bonjour en arrivant à l'école : "Rhô, fais pas ton méchant garçon".

C'est nul.
Je le sais.
J'en ai lu des livres où c'est écrit en gros : "Ne dites jamais à votre enfant qu'il est méchant. Si son acte vous déplaît, ce n'est pas la même chose. C'est son acte qu'il faut condamner, pas ce qu'il est".
Je sais.

Parce que les enfants ne sont pas méchants. C'est nous qui confondons bien souvent ce que nous aimerions voir et ce qu'ils sont vraiment.
C'est nous qui avons du mal avec certaines attitudes propre à l'enfance.
Parce que nous sommes adultes. Parce qu'il y a bien longtemps que nous avons décidé de dire bonjour aux gens que l'on croise.
Parce qu'il y a bien longtemps qu'on ne balance plus notre repas s'il n'est pas bon.


Si je te parle de ça, c'est parce qu'en ce moment, le livre préféré de Moyen Nain, c'est celui-là :




Ce chouette bouquin liste toutes les raisons pour lesquelles les enfants sont méchants.
Au fil des pages, on sourit.
Au fil des pages, on a la gorge qui se serre parce que oui, les enfants sont méchants.
Méchants pour de faux, méchants parce qu'on ne prend pas toujours le temps de réfléchir à ce qui compte.






Les illustrations sont superbes.
Le texte, n'en parlons pas, il touche exactement là où il doit toucher.

La méchanceté n'est pas là où on dit parfois qu'elle se trouve.
Ce qui compte ce ne sont pas toutes ces petites choses qui nous opposent, ce ne sont pas ces petits conflits qui ne devraient pas être.

Ce qui compte c'est tout le reste.
Et ce livre le dit de la meilleure manière possible.

Evidemment, je ne peux que vous conseiller de l'acheter, il dédramatise nos attitudes et celles des nains,  il nous montre que oui, c'est difficile, mais que ce n'est pas l'important.
Ce livre, il rappelle à l'essentiel.

Croyez vous?


De Vincent Cuvellier et Aurélie Guillerey


28 commentaires:

  1. je ne sais pas si les enfants sont méchants, je pense qu'ils sont cruels, égoïstes, blessants... Mais ni plus ni moins que nous, adultes. J'en arrive à être méchante aussi avec mes enfants quand ils me poussent à bout, mes mots peuvent dépasser mes pensées. Pour qu'ils s'arrêtent, pas pour les peiner. Ce que je fais invariablement. Alors, ne sont-ils finalement pas le reflet de ce que nous sommes? Malheureusement, je pense que même si on essaie de leur dire que ce sont leurs actes qui sont méchants et pas eux, ils sont "contaminés" par leur environnement : l'école est un nid à méchanceté, par ex! Mais je vais aller de ce pas regarder ce petit livre, il m'a l'air pas mal, merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ose espérer que l'enfant n'a rien à voir avec ce que nous sommes devenus...
      J'aime à penser q'un enfant n'est pas méchant.

      Supprimer
    2. Moi aussi j'aime à penser qu'un enfant n'est pas méchant ...
      Est-ce notre société qui "change" l'enfant ou est-ce dans la nature de l'Homme d'être "méchant" ... Opale

      Supprimer
  2. Je crois que ce bouquin correspond exactement à la problématique du moment à la maison... Je m'en vais de ce pas l'acheter, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Marie ! N'ayant pas lu le livre, je ne peux bien sûr pas porter de jugement et ignore de quoi il retourne exactement. Non, nos enfants ne sont pas méchants, quoique, certains le sont. Lorsque je les observe au parc, certains font preuve de méchanceté gratuite, inexpliquée, j'en ai fait le constat le week-end dernier : un grand garçon (environ 7 ans) s'approche de ma fille (de 2 ans), et sans raison tente de lui attraper le visage et de la taper. Ayant assisté à toute la scène, je garantis qu'elle n'a rien fait, à part peut-être lui adresser son plus grand sourire, elle adore les grands, elle aime que d'autres enfants viennent jouer avec elle... Quant à l'attitude que nous avons à leur égard, parfois je crois que nous sommes dépassés par la situation. Je prends mon exemple, très personnel: mon conjoint travaille sans cesse dans son restaurant et n'est à la maison que pour dormir, il a parfois une soirée ou une matinée de libre, mais je suis 95% du temps seule à m'occuper de ma fille. Après le travail, je suis parfois fatiguée (enceinte actuellement) et clairement, lorsqu'elle sort toutes les couches du sac, toutes les casseroles de l'armoire, qu'elle refuse de manger en étalant son repas sur la table, ce n'est pas si terrible, certes, mais cela ajoute des tensions et à un moment, j'explose... Je ne crois pas pour autant traumatiser ma fille lorsque je lui dis que "ce n'est pas bien", "C'est pas vrai ! Ce n'est pas gentil, regarde ce que tu as fait"... c'est ce que je ressens sur le moment. Je l'aime ma fille, mais parfois elle me... gonfle!!! Signé : une mère qui veut se déculpabiliser!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est là toute la tendresse du livre.
      Qui dit à quel point les enfants sont "méchants" de par leur petites bévues, de par leurs gestes qui ne sont pas ceux d'adultes raisonnables (et encore :))

      Mais, le livre termine ainsi: sur un parent qui vient regarder son enfant qui dort. Paisiblement.
      Parce que les enfants sont gentils.

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse ! Je n'habite pas en France, mais je vais le commander. Bon après-midi, et bravo pour ton blog ! Il y a toujours des sujets qui suscitent la réflexion !

      Supprimer
  4. Argh j'y avais jamais pensé et voilà que je me mets à cogiter me dire que "j'devrais pas lui dire ça à mon ptit monstre" :-( et que ben voilà c'est ma faute si elle se met à me dire parfois quand je la gronde "maman t'es méchante"
    Snif snif et re-snif
    mais fallait me le dire avant euh... J'y avais pas pensé à ça moi (et à tout un tas d'autres choses aussi)
    ça va me traumatiser pour la journée au moins!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahahahahhaah j'adore ta réponse Ann! Je pense que Marie nous fait découvrir des aspects de l'éducation que s'il n'y avait pas internet on se serait pas poser la question... mais vive l'évolution!!!!!!!!

      Supprimer
  5. ça me parle beaucoup...je fais toujours très attention à ne pas dire "tu es méchant " mais plutôt "faire ça, c'est méchant"...mais c'est parfois difficile sous le coup de l'énervement...
    et la méchanceté dans les cours de récré..je (ma fille) est en plein dedans (en tant que victime).
    Bref, l'éducation n'est pas chose facile. Encore moins pour les enfants des autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'essaie d'eviter "tu es mechante" mais je me trompe tout le temps! Pour compenser je dis toujours "tu es gentille" quand elle fait des choses de bien. Et je crois que je lui dis plus qu'elle est gentille que mechante... Alors j'espere que ca va!

      Supprimer
  6. Et moi j ai horreur quand mes enfants me disent " t'es méchante toi " ça fait mal ! Alors j essaie de pas trop leur dire . Je vais aller voir ce livre.

    RépondreSupprimer
  7. completement la problematique du moment ici... dis, juste en rappel, Moyen Nain a quel age ? voir si ca cible aussi le Nain d'ici ... merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merki...

      Merci quoi :)

      Supprimer
  8. Je vais courir acheter ce livre, car j'ai un vrai problème avec ça. J'en arrive à me dire que mes twinains sont parfois vraiment "méchants" : ils rient de bon coeur lorsque quelqu'un se fait mal, ou échoue à faire quelque chose. Ils adorent torturer le chat (enfin heureusement qu'on veille), ou écraser toutes les petites bêtes qu'ils voient. Ils n'ont même pas encore 4 ans, on essaie d'être respectueux des choses et des gens, et je me demande ce qu'on a raté... Pourtant, ils ont des tonnes d'amis, limite en PS ils sont les stars de la maternelle (et leurs copains sont des GS/CP...). Bref, j'espère que ce livre pourra nous aider, même si je ne suis pas sûre que le sujet soit vraiment là dessus, mais plutôt sur les petites bêtises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais pourquoi tu dis rater quelque chose??? mes jumeaux se tapent et se mordent et puis se calinent... pourtant je ne pense pas rater quoique ce soit... les caracteres se manifestent pas l'experience et dans le cas de multiples l'experience est un peu en double!

      Supprimer
  9. Moi j'aime beaucoup quand tu fais le conseiller de lecture, ça me donne toujours des idées pour proposer de chouettes livres à mon gamin... Merci!

    RépondreSupprimer
  10. Delphine, 1 Grand-Nain et 1 Nainette23 mai 2012 à 18:03

    Je pense que l'éditeur va bientôt être en rupture de stock :-) 1 exemplaire commandé, un ! C'est aussi un peu la question du moment à la maison... :-)

    RépondreSupprimer
  11. Moi, je pense que non ils ne sont pas méchants....mais qu'ils sont égocentriques: ben oui, un enfant, il croit qu'il est le centre du monde ( ah bon, ce n'est pas vrai ?.
    Du coup, pour moi, ils font en fonction de leur plaisir et de leur intérêt à eux...et du coup, pas vraiment d'empathie pour les copains, les parents, les animaux etc.

    ça me gêne quand on me dit qu'un enfant est méchant: ça voudrait dire qu'il a la volonté de blesser, de faire mal sans raison...et en plus, je trouve que c'est une étiquette qui colle facilement à la peau...

    Et le livre, tip top, je pense que c'est un bon support pour en discuter avec les petits bouts après.

    RépondreSupprimer
  12. Une autre claire23 mai 2012 à 21:31

    Coucou !
    Moi aussi j adore faire passer les messages par les livres ! Chez moi on ne dit pas " tu es méchant " mais " c est méchant " Parceque pousser sa petite sœur qui commence à marcher ou la pincer quand elle le gonfle je trouve ça méchant ... Mais je pense qu il faudrait plutôt que je trouve un livre sur la jalousie car je suspecte plutôt que notre pb est la ! Si t as des idées je suis preneuse !

    RépondreSupprimer
  13. Voilà un petit livre à commander au plus vite !
    Méchants non, moi non plus je ne le crois pas mais devant leur énergie débordante, leurs besoins intenses d'attention, leurs petites jalousies entre frère et soeur, l'exaspération et la fatigue aidant, des mots - méchants, eux - sortent si vite, si facilement, des mots qu'on regrette tant une fois le calme revenu... Alors on parle, on explique, on verbalise pour désamorcer. Et là, je dis merci à Isabelle Filliozat, dont les lectures m'aident tant à me remettre en cause, à essayer de faire mieux.

    RépondreSupprimer
  14. et un livre de plus à rajouter dans la (très grande bibliothèque) de mon nain de moi..
    mon mien est doux, très doux parfois même trop !! (non, trop ça n'existe pas !!)
    c'est vrai qu'excédée j'en viens parfois à dire des choses de ce style, et à les regretter dans la seconde, ou un peu plus tard !! surtout quand je réfléchis au vrai sens de ce que j'ai dit !
    mais pour mon nain aîné, 2 ans et demi, c'est plus par rapport aux autres que je me fais du souci !!
    quand je le vois jouer avec d'autres et se faire "marcher sur les pieds," ou pousser ou ces trucs que font les enfants, j'ai envie d'intervenir !
    je prends sur moi car je veux qu'il apprenne aussi ce que c'est..
    mais je suis comme toi marie, je déteste la méchanceté, la violence.. je ne sais comment réagir face à ça, en fait ça me dépasse complètement..
    je ne dis pas que mon fils est parfait, loin de là (bien que vu que c'est le mien il est parfait !!) mais pour l'instant (je dis bien pour l'instant) ça ne fait pas partie de lui d'être "méchant" autant qu'on peut l'être à 2 ans..
    j'ai peur de l'école pour cette raison principalement..
    lui donner des billes pour réagir face à ça, lui expliquer, lui donner tout ce que je sais comme je peux..
    mais il est si petit !!!(même quand il est pénible et que je le gronde et que ces mêmes mots sortent de ma bouche.. tu n'es pas gentil avec ton petit frère..)
    je ne sais comment terminer ce commentaire.. il ne me reste qu'à signer !!!
    a-niès
    a-niès

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon je suis un peu décousue et confuse à la relecture et en plus je signe 2 fois !!
      et le pire c'est que je décris mon fils comme une chochotte !! pouvrette, s'il savait !!!

      a-niès

      Supprimer
  15. Bonjour
    Je commente rarement (même si je suis une lectrice assidue de ce blog que j'adore) mais là je voulais partager mon expérience. J'ai un petit garçon de deux ans, qui un beau jour a commencé à dire "maman méchante" (ou "papa méchant" ou "chat méchant"), cela m'a déconcertée car à la maison on n'utilise pas (encore) cet adjectif. C'est à la crèche qu'il a du apprendre ça et je n'ai pas du tout aimé.
    Un peu dans le même registre, ma grand-mère (une femme extraordinaire avec qui j'ai une super relation) dit parfois à mon fils gentiment" "petit sot va" ou "idiot" et cela me choque aussi.
    Par contre, je ne sais pas très bien comment moi réagir devant ça surtout vis à vis de la crèche, avec ma grand-mère je lui en parle mais bon à plus de 80 ans je comprend qu'elle ait du mal à changer ce genre de détails qui ne lui paraissent pas important et mon fils l'adore ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Moi je pense que si l'enfant en question pousse sa soeur ou fait mal à quelqu'un, il faut lui dire que l'acte est méchant, donc ne pas dire "tu es méchant" mais "ça, c'est méchant", et que ce n'est pas digne de lui. Histoire de montrer la limite quand même, car oui un enfant peut être méchant... souvent sans se rendre compte, et c'est là qu'il faut expliquer.

    RépondreSupprimer
  17. Je n'ai jamais dit à ma fille qu'elle était méchante, simplement que ce qu'elle fait n'est pas gentil.
    Bon, elle n'a que 2 ans et un caractère pas franchement en acier trempé donc pas rebelle à tout va mais j'espère pouvoir continuer à garder la différence en tête.

    RépondreSupprimer
  18. Je cherchais des idées de cadeau, et je tombe sur ce livre que je vais acheter... pour l'offrir, car je n'utilise jamais les mots "gentils" et "méchants", et que ça m'énerve quand d'autres jugent ainsi mes filles, surtout en les comparant (l'a$inée, 2 ans, est méchante, la cadette, 4 mois, est gentille...).
    Même quand mon aînée me tape, je lui dit que "je ne veux pas rester avec une petite fille qui me fait mal", et je m'éloigne en lui disant que si elle veut faire un câlin, elle revient quand elle veut.
    Quand elle tape sa petite sœur (c'est de plus en plus rare, et la plupart du temps sans faire exprès, après 3 mois un peu difficiles), ou un autre camarade, je lui dit "regarde, il/elle pleure/a peur/ ne veut plus jouer avec toi, pourquoi ?".
    Et je rappelle LA règle : il est interdit de taper, si on a besoin de se défouler il y a un coussin de colère...

    Merci Filiozat !

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire sans identifiant, il suffit de sélectionner Anonyme ou Nom/URL.
Et si tu es une buse, bah, envoie un mail, je t'expliquerai ça un peu mieux...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...