31 déc. 2011

5-4-3-2-1......

Les nains sont devant Barbapapa.
Enfin, la petite fait sa micro-sieste d'avant le bain et le repas (oui, c'est une fausse naine, je sais).

Mon linge traîne comme il se doit et mon lit n'est pas fait.
Le chien soupire dans sa caisse en regardant d'un air inquiet le dragon playmobil qui trône dans le couloir.

La vie s'est déroulée tranquillement aujourd'hui, et la journée va se terminer comme toutes les autres, par une histoire chacun et une chanson dans le noir. Ils vont me rappeler pour un verre d'eau.
Et puis pour me demander un truc super important (du genre : on va chez mamie demain?).

Je vais faire un bisou bout-du-nez à chaque andouille et je vais fermer la porte de leur chambre.

Nous allons manger et papoter. Nous allons probablement passer une soirée normale parce que ni l'envie, ni l'énergie d'aller faire la fête. Aucun regret d'ailleurs, cette année se termine sur le même ton qu'elle avait commencé, emplie de rires et de courses poursuites, de "ils vont nous rendre dingue" et de "on faisait QUOI avant???".

Je suis quand même passée par ici, entre le bain et le plat de pâtes des nains, histoire de vous souhaiter à tous une très belle année 2012. Je pense à celles qui ont eu une année 2011 difficile, je pense à celles qui attendent 2012 comme une promesse, avec de nouveaux horizons, de nouveaux espoirs, de nouveaux enfants, de nouvelles rencontres.

Je ne sais pas quoi vous souhaiter de plus que ce que vous savez déjà.
Je n'aime pas faire de bilan parce que je sais que le temps est un tout qui avance, je n'aime pas me retourner pour juger parce que les choix que je fais, que nous faisons, sont ceux qui nous semblent être les bons au moment où nous les faisons.

Je voudrais juste vous remercier pour tous ces chouettes moments, pour votre soutien et votre humour, pour votre persévérance et vos mots gentils.
Parce que vous savez prendre avec le sourire ce qui nous tient le plus à coeur, parce que vous savez trouver de la joie dans ce qui peut être parfois dur, parce que vous êtes toujours prêts à prendre la vie du bon côté, parce que vous préférez rire des choses, parce que vous savez que vous faites au mieux.




Je vous souhaite mille belles choses, des nuits pas trop pourrites et des réveils sans pieds sur le ventre, je vous souhaite des câlins-serrés et des "maman ze t'aime", des histoires à lire à trois, à quatre, à cinq. Des trajets en voiture à vouloir se catapulter pour ne plus les entendre, des vacances à marcher au bord de la mer en se disant que la vie est jolie.

Je souhaite des chouettes nains à toutes celles qui les attendent, Ginie, Mariel, Anne et les autres, celles qui ont au creux d'elles des petits rigolos, celles qui vont devenir ou redevenir mère, comme des évidences.

Je souhaite à toutes celles qui attendent de ne plus attendre. Parce que c'est toujours trop long, parce que ça fait toujours très mal.

Je vous souhaite d'avancer, de trouver ce qui vous fait vibrer, je vous souhaite de trouver la force de ne pas vous juger et de vous dire que vous valez le coup.
Je vous remercie d'avoir été toujours là. De m'avoir donné confiance en moi, de m'avoir permis de faire quelque chose de mes dix doigts, de pouvoir poser quelque part ce qui me travaille.

Allez, le bain est coulé.
La vie continue, la vie avance.

Je vous souhaite d'être heureux, de rire et de prendre soin de vous, parce que personne ne le fera à votre place.
L'essentiel est là. Le reste n'existe que parce que vous le voulez bien.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...