17 nov. 2011

I want to thank (les) Nains

Que je vous raconte un peu quand même, vous qui avez grandement participé à tout ça.
En deux mois, vos index ont cliqué plus de treize mille fois. Merci (déjà).
J'étais donc devant l'hôtel de ville de Paris, hier soir, avec un bonnet-inutile-mais-mignon-qui-ne-couvre-pas-les-zoreilles, avec des blogueurs chouettes (Natacha Cranemou, PapaCube, Marjolie Maman, Mère Bordel, Libelul, Alice de Parents testeurs, Ezabel, Madame Parle, Nadia, Stadire du Baby Blog). J'étais là, en train de faire la queue, dans le froid, à attendre qu'on passe autour de mon poignet un bracelet de piscine.
J'étais là, à attendre avec ma Mère Bordel, autre shortlistée dans la catégorie Lifestyle, à me demander si les petits-fours allaient être bons...

Nous sommes (enfin) rentrés, et là, je suis restée coite. Bin ouais, c'est chouette quand même.
Marie sort de chez elle une fois par an.



Rho ce que c'est beau quand même. Hein que c'est beau? Hiiiiiiiiiiiiiiii

Et nous voilà tous serrés comme des sardines contre le troisième pilier à droite en partant du fond. Nous voilà tous agglutinés sous le deuxième lustre en cristal de la galerie de droite (toujours en partant du fond).
Tas de manteaux par terre, rires débiles, mauvaises blagues et photos niaises.
Instant de stress quand même un peu.
Surtout quand on annonce la catégorie Lifestyle. Très honnêtement, je ne suis pas "prix", "récompenses" et je ne suis pas très fan de parler devant plein de gens. Déjà que de parler devant 30 petits CP ça me fait mal au ventre, alors là....
Je n'avais rien préparé de toute façon, à part une robe et un lissage (oui, je suis une adepte de la chevelure lisse en cas de sortie festive, ma vie n'est que strass, paillettes et Jean Louis David).

Lorsqu'on a annoncé le vainqueur, je n'ai rien entendu que des "Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii". Evidemment, nous sommes des poules.
Je n'ai rien vu non plus, parce que je culmine à 1m60 (et que j'étais, je te le rappelle, derrière un pilier).
On m'a poussé vers la scène, je ne me suis pas viandée (étape 1 franchie)
J'ai réussi à escalader les trois marches sans riper (étape 2)
On m'a tendu le trophée et un micro que je n'ai pas fait tomber (étape 3)
Ni le trophée qui pesait huit tonnes (étape 4)
J'ai dit merci, bien poliment.

A vous qui avez voté sans (trop) râler, à votre soutien sans relâche.
Aux blogueurs qui étaient à mes côtés, pour la plupart des collègues d'écriture devenus des amis.
Aux nains, qui m'ont finalement donné matière à écrire, qui m'ont permis de mettre un peu de ma vie sur papier, sur écran, un peu de ce qui était en moi depuis longtemps finalement.
Au Mâle, qui les gardait hier soir.


Bin ouais. Quand même. Une bonne tête de vainqueur.



Je suis redescendue, j'ai fait deux photos sourire-coincé-j'ai-soif-laissez-moi-partir.
J'ai été retrouvé ceux qui m'attendaient. Nous avons zoné, verre de champagne à la main.
J'ai fait un tour dans la salle des lauréats mais, désolée, c'était trop pipole pour moi.

J'ai préféré sortir avec ceux qui comptent vraiment, nous avons fêté ça dans un resto chouette.
Et puis chacun est rentré, au compte-goutte, pour un train ou pour une baby sitter, pour un quotidien qui nous rattrape.

Et moi, ce matin, après une heure trente de train, j'ai retrouvé les trois qui m'attendaient de pied ferme.
Un câlin et un "je suis quand même fier de toi maman même si c'est pas un trophée en chocolat ou une coupe de bonbons".
Un câlin et un serré, l'essentiel a toujours été là.



Merci de m'avoir fait vivre ça. Sincèrement.
Merci pour ce que ça m'a apporté, une confiance en moi et une certaine reconnaissance de mon travail, qui n'est pas vain.
J'aurais voulu que d'autres gagnent, je pense à Mère Bordel qui aurait mérité d'être à mes côtés sur cette scène. Promis l'an prochain c'est moi qui lui pousserait les fesses vers l'estrade.


Je n'ai jamais écrit pour être récompensée, j'ai toujours écrit parce que c'était comme vital pour moi. Et puis vous m'avez trouvée et maintenant, nous sommes comme "liés" et écrire pour vous est devenu plus qu'un loisir, c'est devenu ce que je fais le mieux, ce que je fais avec le plus de passion.
C'est chouette de m'avoir offert cela. Ecrire pour les autres, c'était juste ça qu'il me fallait. Parce qu'écrire pour moi, je ne sais pas.

Merci donc à tous pour vos gentils messages, pour ce que nous construisons ensemble, pour la parentalité que nous partageons, pour ce qui nous rassemble, pour ceux qui nous rassemblent.


Parents ou non, Nulli ou Primi, Multi ou Georges (où es-tu bordel?), merci d'être toujours là.

Et pour vous dire que tout ça porte ses fruits, j'ai deux éditeurs intéressés par mon travail, mon style et mes nains. On peut dire hiiiiiiiiiiiiiiiiii? Je crois que oui.

Encore une fois, point de hasard par ici.




Encore merci.

15 nov. 2011

Manteaux de portage - Article anti Glagla du nain


    Il fait encore bon (presque) mais l’hiver arrive (et avec lui le divin Papa Noye grâce auquel nous allons pouvoir entamer un bon chantage au nain).

L’autre jour (je te raconte ma vie mais l’anecdote a son importance), je devais aller chercher les nains à l’école et le Mâle était parti en formation avec la voiture (et la poussette dans le coffre). Peu importe, me dis-je (oui, j’aime monologuer, ça me donne l’air intelligente), je vais la coller dans le chinado et nous irons ensemble (en papotant gaiement), chercher les nains.

Cependant, la température extérieure étant légèrement frisquette, j’emballe la naine dans son superbe petit manteau (trop choupi – je me régale avec ces trucs de nenettes moi mine de rien).
Et là, Micronaine ressemble à un saucisson porté-hanche.

Pas possible. Me vient donc à l’esprit que je n’ai qu’à la mettre normalement sous mon manteau.
Certes. Mais une fois Micronaine harnachée sur moi, plus aucun manteau ne ferme. Dodue Micronaine ? (ou peut-être est-ce moi ?)


Il me faut donc un gros manteau pour coller Micronaine dessous. Sauf que :
- Je n’ai pas de gros manteau
- Une fois que Micronaine est sortie du manteau, j’ai l’air d’une débile qui s’est acheté un manteau dix fois trop grand pour elle.

Me vient donc l’idée géniale de commander un manteau de portage. Je m'en vais donc faire un tour chez Mamanana histoire de fureter un peu.

Constat : c’est cher (variable mais ça reste cher) et je ne sais ABSOLUMENT pas quoi prendre. Cape ? Poncho ? Veste ? Doudoune ? Avec le prix que ça coûte, pas question de faire le mauvais choix. En plus, je suis balance (=indécise) ce qui n'arrange rien.

Pour quel genre de portage ? Aaaaaargh, mon sang de Mamanstestent ne fait qu’un tour et me voilà en train de taper sur Gougeul "Quel manteau de portage choisir??".
Puis, je me ressaisis, je reprends ma posture de professionnelle du test et je décide d’écrire un mail à Ségolène Finet, Madame Mamanana, histoire de lui demander conseil.

A : Ségolène Finet
Objet : Glagla
Corps du Message : Bonjour Ségolène, je regardais vos manteaux de portage car je souhaite trimballer mon petit boulet partout avec moi sans sortir à chaque fois la poussette. J’habite en Moselle, il ne fait donc pas super chaud l’hiver et je me demandais quel manteau irait le mieux avec ma morphologie de Multi et mes habitudes vestimentaires (pourries) et de portage (devant/dos/hanche).
Bien à vous,
Marie de Mamanstestent

Ségolène, qui est une grande professionnelle, a pris ma question très au sérieux et a choisi de faire mieux qu’un simple conseil en ligne.

Elle m’a envoyé un carton avec des manteaux à essayer et j’ai pu ensuite lui poser mes questions afin de faire un test utile et vrai.
Sur les mannequins, tout est toujours sublime, mais sur une vraie maman (rondeur, cernes, tout ça..) ??

Je te propose donc quelques manteaux en test, très différents (comme ça, tu peux te faire une idée du type de manteau qui te conviendrait).

La pro : Ségolène Finet de Mamanana. La pas pro (mais qui teste pour de vrai dans sa maison): Ma pomme.

Photos: piquées sur le site Mamanana et réalisation maison par le Mâle. J'ai flouté ma tronche et celle de Micronaine, parce que bon, je me suis déjà retrouvée sur un profil FB d'une autre, ça fait drôle...
Et puis vous me connaissez suffisamment hein?
Allez, place au test :




   * La doudoune col renard de Sweet Mommy (que tu peux également retrouver chez La Mère Joie dans cet excellent article).
Bon, sur la mannequin, ça le fait tout de suite...

L’avis de la pro : Elle permet un portage devant et dos assez facilement car il suffit d’enfiler la veste sur le bébé.  Pas de trou où il doit passer sa petite tête.
Inconvénient : le cou de la mère est moins protégé du froid.
La fausse pose mannequin ...
Look super, SI on rentre dans du 40 en buste. Malheureusement, cette année, le fabricant ne la fait qu’en une taille.


Mon avis de pas pro : Très chic, très chaude, très confortable. Effectivement, facile à enfiler, on zippe le pan devant pour portage devant ou derrière pour portage dos. Sans bébé, elle est vraiment belle, ne fait pas de poche sur le devant.  Elle fait donc très femme.
Inconvénient : le prix (300 euros) qui nécessite que la doudoune soit vraiment ton style de manteau. En fait, à acheter si tu as un nain à porter ET si tu avais besoin d’une doudoune chaude pour l’hiver.
     

   * La cape Davai. 



L’avis de la pro : Super coupe et matière, ultra chaude, jolie et mode.  Moins « courant » d’air que d’autres capes car il y a des « manches » et des mancherons intégrés, et le tissu est super chaud. Elle permet portage devant et dos.

Inconvénient : Elle est chère  car c’est un produit de créateur fait en France  en microscopique quantités

Mon avis de pas pro : Mesurant 1m60 et étant légèrement ronde, la cape ne me va pas du tout. En revanche, essayée sur une amie grande, c’est superbe. Les manches intégrées sont un plus et elle est très bien coupée. Le portage dos est moins évident car c’est un trou où faire passer la tête du bébé (il faut donc que bébé tienne bien sa tête) mais le portage de vent est vraiment parfait.
Elle est double : portage ET grossesse. Coup de cœur de mon amie qui va donc en faire un deuxième pour la peine.
Inconvénient : je rejoins la pro, 350 euros c’est très cher. C’est du haut de gamme, certes, mais à se faire offrir par Papa Noyel alors…


* Manteau Suse’s Kinder. 

mignon le nain


L’avis de la pro : Grand praticité mais look très sport. Il y a beaucoup de zips à manœuvrer, il faut vraiment lire les instructions.  Bon rapport qualité prix car on peut pratiquer tous les portages : ventral, dorsal, sur les côtés et on peut  désolidariser la veste impérméable de la polaire.
Point positif, la coupe de ce manteau permet également au papa de l'utiliser pour peu qu'il ait à peu près le même gabarit que la maman.
Inconvénient : Le look très sport qui ne fait pas très féminin



Mon avis de pas pro : bon, moi j’ai adoré cette veste. Elle est effectivement complexe à manipuler les premières fois mais il existe plein de vidéos sur internet.
la naine gigote
Effectivement, elle a un look plutôt « montagne » mais pour l’usage que j’ai du portage (balade, aller chercher les enfants à l’école) elle convient très bien. Capuches intégrées pour tout le monde (mignon capuchon pour nain) et possibilité de porter de chaque côté par un système de pan à zipper/dézipper.
Elle est très chaude, vraiment, et c’est ce point-là qui m’a plu également. Bref, un coup de cœur pour cette veste ultra-pratique.


Inconvénient : Le look. Oui, avouons-le, j’étais bien plus chic avec la doudoune noire. Après, à adapter à son mode de vie. Le prix est de 200 euros, ce qui me semble correct vu la praticité de la veste. Même sans les pans de portage, elle reste une excellente veste pour sortir se promener sans avoir glagla.
Regarde, on est choupies!! En fait tu vois rien mais on est choupies!!

bon normalement ça ne dépasse pas derrière mais là, le Mâle n'a pas bien fait son job!
Et ici papa géant donc pas de prêtage de veste possible!!



* La Veste Zoli : 



L’avis de la pro : une veste très mignonne et très pratique (portage devant et dos), bien conçue, facile d’utilisation car elle se compose d’une veste et de pans à zipper (comme la doudoune noire). C’est une veste d’un bon rapport qualité/prix. Le look est sympa, même si moins tendance qu’une belle cape mais gai et joyeux. Le petit capuchon pour bébé assorti est adorable.


Inconvénient : La veste Zoli est un peu moins chaude que d’autres options car elle n'est en polaire.

L’avis de la pas pro : Deuxième coup de cœur pour cette veste super mignonne. Toute en polaire violette (avec du rose dedans), j’ai craqué. Hyper pratique, hyper confortable, on l’enfile en trente secondes et même le portage dos est aisé puisqu’on se contente d’enfiler la veste. On peut donc porter dans le dos toute seule ! Effectivement, le capuchon est juste über choupi.

Et point positif, on peut l'utiliser enceinte avec un insert spécial gros ventre.

Inconvénient : dans ma contrée froide, je ne sais pas si je pourrais sortir Micronaine en plein hiver avec cette veste. En même temps, pour les sorties d’école rapides, pour les petite virées, cette veste est juste super ! Et une petite touche féminine…
naine contente. Capuchon en place - choupie attitude optimisée



BONUS TRACK : Je n'ai pas testé mais ça mérite d'être montré (en dessous), c'est la veste Peekaru qui coûte bien moins cher (79 euros) que ses copines. Elle est sans manches et ne permet qu'un portage devant (certaines arrivent à porter dos mais il faut être deux) et garde le cou de la maman au chaud et est très pratique. Pour un portage occasionnel par exemple, ça suffit bien. Et cela permet à la maman d'enfiler un autre manteau par dessus tout en gardant le nain au chaud.

La veste Peekaru

Et ce poncho (encore en dessous) qui a une jolie coupe et permet un portage au chaud sans se ruiner (72 euros). Mais, moi j'aime pas les ponchos (c'est parce que je suis petite, ça me tasse - ou bien c'est parce que je suis dodue).

Le poncho. Nain content. Et il peut romir dessus, ça se lave à 30°




Le choix est difficile lorsqu’il s’agit de manteaux de portage parce que ce n’est pas donné et qu’il faut savoir ce que l’on souhaite. Mon conseil :

- Si vous accouchez cet hiver et que vous comptez porter tout de suite, privilégiez un manteau bien chaud et pratique. Si vous comptez avoir plusieurs nains il sera amorti (ou bien ça se revend hein !). En plus, le manteau de portage dissimule le bourrelet…

- Si vous avez un mode de portage occasionnel : genre moi (un peu) avec sorties d’écoles, promenades dans les bois (huhuhuhu), virées rapides en ville, etc… je vous conseille un manteau qui aille avec votre style mais qui soit surtout pratique. A enfiler, à enlever, à mettre, à ré-enlever.

- Si vous portez longtemps, souvent, tout le temps : je crois qu’il faut investir dans un truc chouette qui vous convient à vous et à la région dans laquelle vous habitez. Un vrai manteau que vous pourrez porter tout le temps (avec les inserts manteaux et l’écharpe dans le sac à main pour récupérer le nain)

En gros, moi qui n’avais jamais pensé à enfiler un manteau de portage, j’ai été très agréablement surprise par le confort et l’utilité de la chose.

Je porte ma fille assez souvent dans la journée mais jamais pour de grandes et longues durées, et j’apprécie d’avoir une naine habillée normalement sous un manteau plutôt qu’un bibendum saucissonné dans une combi-pilote que je mets huit jours à enfiler.

Je n’ai pas tout testé mais je trouve cet aperçu pas mal car il donne une idée du type de manteau à choisir selon vos besoins. Evidemment, je n'ai testé que des manteaux de chez Mamanana car Ségolène a eu la gentillesse de m'envoyer des échantillons en test. D'ailleurs les nains lui ont fait un joli dessin que j'ai glissé dans le carton de retour et ils n'ont même pas bavé sur les capes en laine PÔduku. Bravo le nain.

N’hésitez pas à partager vos expériences, vos trouvailles et vos astuces... (même celles  qui mettent des anoraks XXL pour porter le nain sans glagla).

Note finale de la pas pro: si vous souhaitez acheter un manteau de portage chez Mamanana, n'hésitez pas à vous faire conseiller par Ségolène en envoyant un mail par le biais du site. A l'aide de vos mensurations, les professionnelles de chez Mamanana vous diront quelle taille choisir. Par exemple, j'ai mis du S. Si si. MOI.


14 nov. 2011

Gagnante du siège toto

La prochaine fois, promis, je prend un jury qui arrive à se mettre d'accord.
En même temps, il y avait du gros dossier parmi vos commentaires, à nous mettre les larmes aux yeux (et je ne vous parle pas périnée).

La gagnante est Perrine, qui a su raconter avec beaucoup d'humour comment son Nain Deuzan a pourri la nouvelle voiture du Mâle. Je vous laisse lire :


Scène I
(Papa, maman, nain-deuzan)

La petite famille se rend chez le concessionnaire pour aller fièrement récupérer leur nouvelle voiture Maudi rutilante de mille feux.
Tout fier, qu'il est, le papa.
Ouais paske la maman, elle s'en fout un peu, tant qu'il y a la clim et le chauffage, ça lui va.
Nain-deuzan s'en tape encore plus. Tant qu'il a sa collection de livres de Tchoupi qui traîne à ses pieds.

Scène II
(Papa, Maman, Nain-deuzan et la nouvelle Maudi)

Papa fait le tour du propriétaire (intérieur cuir = check, commandes au volant = check...).
Maman occupe Nain-deuzan sur le parking du concessionnaire (tiens, une pelouse, viens on va jouer dedans)

Scène III
(Papa, Maman, Nain-deuzan, nouvelle Maudi et une Pom'popote pour le goûter)

La petite famille rentre dans la nouvelle Maudi, papa demande à tout le monde de bien s'essuyer les pieds avant d'entrer (y'aurait eu des charentaises à l'entrée qu'il les aurait mises de force à nos pieds).
Tout fier, il démarre le moteur, ça sent le neuf, ça fait du bruit, Nain-deuzan fait comme son père et adule la "voiture belle" !
Cri de joie à l'arrière : "papa t'as vu y'a un dauphin et une zirafe !!!"

Elle était pas fraîche, la pom'popote, ou quoi ?
Nain-deuzan, les animaux c'est au zoo, pas en centre-ville...

"mais siiii regarde !!!". Profitant d'un feu rouge, papa-tout-fier-au-volant se retourne et aperçoit... un énoooorme gribouilli de pom'popote sur la vitre arrière !!!

Papa : "hé dis donc, c'est quoi ces saletés dans la voiture toute neuve ??"
Nain-deuzan "c'est la zirafe !!"
Logique imparable.
"Et il est où le dauphin ?" (demande la maman, toujours pragmatique)
"Là, sous mes pieds, regarde " dit Nain-deuzan en montrant le dos du siège passager, maculée de boue qui était restée collée aux baskets (saleté de pelouse boueuse)

Epilogue
Nouvelle Maudi : vitres teintées = check, décoration personnalisée = check




Bravo Perrine, j'attends donc de tes nouvelles.
Je tiens tout de même à partager avec vous les textes des finalistes.
Merci à toutes pour vos participations, nous avons vraiment bien ri. C'était chouette.
Ça m'a donné envie de relancer un petit concours d'écriture tout ça...avec plus de cadals et des votes du public (oui, je m'emballe).

Je vous laisse avec les finalistes, encore merci et bravo à Perrine.

Finaliste 1: Batmax

Par une belle après-midi nous voici rendu en famille à la médiathèque ( voui, je suis Wonder maman) afin de louer de supers livres pour nains. Petit nain étant trop petit ( 13 mois) c’est grand nain qui choisit un joli livre, tout beau, tout neuf, tout propret ( "Victor le castor", pas près de l’oublier celui-là).
Bref, Georges choisit des CDs improbables de musiques inécoutables ( pour mes oreilles en tout cas) et nous voici de retour à la voiture.
Comme de bien entendu, je m’amuse follement à essayer d’attacher les lanières de la ceinture de petit nain ( c’est tout à fait ce que tu racontes sur ton billet). Pour arriver à le faire correctement je dépose le joli livre sur le toit de la voiture. Je finis par clipser le bon truc dans le bon machin, et je retourne à ma place en oubliant le bouquin, comme de bien entendu (là je redeviens Multi).

Alors que nous nous arrêtons à un feu un peu plus loin, mon mari me fait remarquer que la voiture dernière nous a fait une embardée bizarre. « On aurait dit qu’elle essayait d’éviter quelquechose »se marre-t-il. Je souris, et puis j’ai un doute. J’explique à Georges qui ravale sa bonne humeur et reprends aussitôt une attitude mâlesque, il commence même à raler très fort « mais c’est pas possible, comment t’as pu l'oublier, et blablabla » je vous passe le reste … Il s’arrête et je cours sur la chaussée à la recherche du bouquin, je l’aperçois assez vite mais un bus l’a remarqué aussi et se dirige droit sur lui. Trop tard, il roule sur « Victor le castor »… Bref, je me retrouve penaude avec un victor applati et strié d’énormes marques de pneu. En voyant l’état du bouquin, çà a été le fou rire général dans la voiture (même pas honte)grand nain avait de gros hoquets et il nous a bassiné toute la soirée avec « mamanafaitunebêtiseuuuuuuuuu ».

J’ai racheté le bouquin chez Cultu## rapporté le neuf et le foutu à la médiathèque. J’étais morte de honte en expliquant pourquoi leur livre était dans cet état. D’ailleurs, je n’ai pas réussi à faire rire la dame de l’accueil# aucun humour

Voilà pourquoi dans notre bibliothèque pour nains nous avons un spécimen de choix : « Victor le castor » striés de marques de pneus de bus !
Je suis peut-êtreêtre un peu hors sujet, mais bon, mes nains ne font jamais de bêtises en voitures, ils sont fascinés par les autres bagnoles et on ne les entend quasiment pas.Et sincérement, d'un point de vue nanesque c'était très drôle, chaque fois que grand nain voit ce livre, il se marre. 



Finaliste 2 : Julie


Alors Nous étions au péage(papa au volant, maman à côté et moi derrière le nain), ma mère elle avait mit le ticket de péage dans un truc entre les sièges et moi j'avais réussi à l’attraper. Et quand ils sont arrivé à la sortie de péage ils ont pas retrouvé le ticket donc ils ont du payer le max. Quand nous sommes arrivé ma mère elle m'a changé ma couche, et il y avait le ticket dedans...


Finaliste3 :


Par une belle après-midi nous voici rendu en famille à la médiathèque ( voui, je suis Wonder maman) afin de louer de supers livres pour nains. Petit nain étant trop petit ( 13 mois) c’est grand nain qui choisit un joli livre, tout beau, tout neuf, tout propret ( "Victor le castor", pas près de l’oublier celui-là).
Bref, Georges choisit des CDs improbables de musiques inécoutables ( pour mes oreilles en tout cas) et nous voici de retour à la voiture.
Comme de bien entendu, je m’amuse follement à essayer d’attacher les lanières de la ceinture de petit nain ( c’est tout à fait ce que tu racontes sur ton billet). Pour arriver à le faire correctement je dépose le joli livre sur le toit de la voiture. Je finis par clipser le bon truc dans le bon machin, et je retourne à ma place en oubliant le bouquin, comme de bien entendu (là je redeviens Multi).


Finaliste 4: Miss

Donc Grand Nain (2ans et demi je crois) à l'arrière de la voiture, bien tranquille dans son siège toto en train de tétouiller doudou.
On est sur l'autoroute et on arrive au péage (oui ça va souvent avec !) ... Chéri ouvre la fenêtre devant la cabine de la gentille dame du péage, tend sa carte bancaire, et là le nain hurle "des Friiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiites !!!!!"

Mauvais parents qui habituent leur nain au drive de McDal, va !!!!


Finaliste 5: Pauline

Les nains ont les oreilles qui traînent, ce n'est pas nouveau... Plantons le décor: mon mâle à moi a un langage, comment dire, assez fleuri lorsqu'il est au volant... Grande naine (4 ans), n'en perd pas une miette... Dernièrement, fin d'été ensoleillée, fenêtres ouvertes, nous décidons de sortir de la place de parking ou nous étions,quand une charmante vielle dame a décidé de traverser juste devant nous... Et là ma fille (hyper fort): "range toi la vieille!!"
Heureusement la dame n'a pas entendu...!



Finaliste 6 : Marlenguip

mon Minimiam à moi, il adore la voiture! ah oui, surtout la banquette arrière du nouveau Superkangou tout beau tout chaud tout propre acheté ce matin -d'occase, hein, s'entend, faut pas rêver on est pas rotchilde sinon on tenterait pas sa chance pour gagner un siège toto- par Robert (vous suivez?) tout fier tout content de lui paceque ça y est, faut plus se plier en 4 pour installer Minimiam dans son fauteuil toto! Et argument définitif pour le Superkangou, plus besoin de plier le berceau, il rentre dans le coffre! mais je m'égare nous ne sommes pas là pour faire de publicité...
Donc premier voyage dans Superkangou, oh qu'on est bien dedans! chouette chouette! on arrive chez la cousine, à blabli à blabla jusque là tout va bien. On repart, tout va bien. On va pour installer Minimiam dans son fauteuil sans se plier et se contorsionner comme une grenouille, génial! mais tout à coup, une odeur suspecte, voire même osons le dire nauséabonde frappe mon nez délicat... (ouah mon fils ce sera Mike Tison, l'uppercut olfactif, je vous dis que ça!)
Et nous voilà donc Minimiam et moi à tester le confort de la table à langer version "banquette arrière du kangou". On sort le matelas à langer (maman super équipée, je souligne), on sort la couche propre, le body propre (vu l'uppercut je devine que je vais en avoir besoin), les lingettes (mère indigne mode d'emploi) et on commence le change.
Gagné! c'est du super bonus! on nettoie tout, Minimiam gazouille tout content. Au moment de mettre la nouvelle couche, splochhhhhhhhhhhhhhh !!!! un magnifique jet maronnasse envahit son matelas à langer.. et malgré toute la dextérité et la motivation de la super maman indigne, pas le temps de sauver Superkangou, c'est le grand débordement, la banquette arrière est décorée... Mais avec Minimiam qui s'agite dans son oeuvre, pas le temps de réfléchir, Kangou n'est pas prioritaire: on nettoie tout, on jette la couche, on ressort le paquet de lingette (XXL, prévoyante la mère indigne) et on recommence en disant "oh là là oh là là, y'en a partout"... ce qui provoque une hilarité incontrôlable de Minimiam, ponctuée d'un magnifique jet de fontaine partout, sur maman, sur Minimiam, sur le matelas, et sur Kangou bien évidemment...
Je vous passe la fin de l'aventure (trois couches à la poubelle en 3 minutes, un fou rire énorme, 20 minutes pour finir de le changer, un Minimiam ravi de son effet, une banquette arrière digne des toilettes publiques de Saint denis...) pour en arriver au final que vous pouvez sans aucun doute toutes imaginer: la gueule de Robert quand en rentrant à la maison quand je lui ai annoncé le double-baptême de SuperKangou...



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...