15 nov. 2011

Manteaux de portage - Article anti Glagla du nain


    Il fait encore bon (presque) mais l’hiver arrive (et avec lui le divin Papa Noye grâce auquel nous allons pouvoir entamer un bon chantage au nain).

L’autre jour (je te raconte ma vie mais l’anecdote a son importance), je devais aller chercher les nains à l’école et le Mâle était parti en formation avec la voiture (et la poussette dans le coffre). Peu importe, me dis-je (oui, j’aime monologuer, ça me donne l’air intelligente), je vais la coller dans le chinado et nous irons ensemble (en papotant gaiement), chercher les nains.

Cependant, la température extérieure étant légèrement frisquette, j’emballe la naine dans son superbe petit manteau (trop choupi – je me régale avec ces trucs de nenettes moi mine de rien).
Et là, Micronaine ressemble à un saucisson porté-hanche.

Pas possible. Me vient donc à l’esprit que je n’ai qu’à la mettre normalement sous mon manteau.
Certes. Mais une fois Micronaine harnachée sur moi, plus aucun manteau ne ferme. Dodue Micronaine ? (ou peut-être est-ce moi ?)


Il me faut donc un gros manteau pour coller Micronaine dessous. Sauf que :
- Je n’ai pas de gros manteau
- Une fois que Micronaine est sortie du manteau, j’ai l’air d’une débile qui s’est acheté un manteau dix fois trop grand pour elle.

Me vient donc l’idée géniale de commander un manteau de portage. Je m'en vais donc faire un tour chez Mamanana histoire de fureter un peu.

Constat : c’est cher (variable mais ça reste cher) et je ne sais ABSOLUMENT pas quoi prendre. Cape ? Poncho ? Veste ? Doudoune ? Avec le prix que ça coûte, pas question de faire le mauvais choix. En plus, je suis balance (=indécise) ce qui n'arrange rien.

Pour quel genre de portage ? Aaaaaargh, mon sang de Mamanstestent ne fait qu’un tour et me voilà en train de taper sur Gougeul "Quel manteau de portage choisir??".
Puis, je me ressaisis, je reprends ma posture de professionnelle du test et je décide d’écrire un mail à Ségolène Finet, Madame Mamanana, histoire de lui demander conseil.

A : Ségolène Finet
Objet : Glagla
Corps du Message : Bonjour Ségolène, je regardais vos manteaux de portage car je souhaite trimballer mon petit boulet partout avec moi sans sortir à chaque fois la poussette. J’habite en Moselle, il ne fait donc pas super chaud l’hiver et je me demandais quel manteau irait le mieux avec ma morphologie de Multi et mes habitudes vestimentaires (pourries) et de portage (devant/dos/hanche).
Bien à vous,
Marie de Mamanstestent

Ségolène, qui est une grande professionnelle, a pris ma question très au sérieux et a choisi de faire mieux qu’un simple conseil en ligne.

Elle m’a envoyé un carton avec des manteaux à essayer et j’ai pu ensuite lui poser mes questions afin de faire un test utile et vrai.
Sur les mannequins, tout est toujours sublime, mais sur une vraie maman (rondeur, cernes, tout ça..) ??

Je te propose donc quelques manteaux en test, très différents (comme ça, tu peux te faire une idée du type de manteau qui te conviendrait).

La pro : Ségolène Finet de Mamanana. La pas pro (mais qui teste pour de vrai dans sa maison): Ma pomme.

Photos: piquées sur le site Mamanana et réalisation maison par le Mâle. J'ai flouté ma tronche et celle de Micronaine, parce que bon, je me suis déjà retrouvée sur un profil FB d'une autre, ça fait drôle...
Et puis vous me connaissez suffisamment hein?
Allez, place au test :




   * La doudoune col renard de Sweet Mommy (que tu peux également retrouver chez La Mère Joie dans cet excellent article).
Bon, sur la mannequin, ça le fait tout de suite...

L’avis de la pro : Elle permet un portage devant et dos assez facilement car il suffit d’enfiler la veste sur le bébé.  Pas de trou où il doit passer sa petite tête.
Inconvénient : le cou de la mère est moins protégé du froid.
La fausse pose mannequin ...
Look super, SI on rentre dans du 40 en buste. Malheureusement, cette année, le fabricant ne la fait qu’en une taille.


Mon avis de pas pro : Très chic, très chaude, très confortable. Effectivement, facile à enfiler, on zippe le pan devant pour portage devant ou derrière pour portage dos. Sans bébé, elle est vraiment belle, ne fait pas de poche sur le devant.  Elle fait donc très femme.
Inconvénient : le prix (300 euros) qui nécessite que la doudoune soit vraiment ton style de manteau. En fait, à acheter si tu as un nain à porter ET si tu avais besoin d’une doudoune chaude pour l’hiver.
     

   * La cape Davai. 



L’avis de la pro : Super coupe et matière, ultra chaude, jolie et mode.  Moins « courant » d’air que d’autres capes car il y a des « manches » et des mancherons intégrés, et le tissu est super chaud. Elle permet portage devant et dos.

Inconvénient : Elle est chère  car c’est un produit de créateur fait en France  en microscopique quantités

Mon avis de pas pro : Mesurant 1m60 et étant légèrement ronde, la cape ne me va pas du tout. En revanche, essayée sur une amie grande, c’est superbe. Les manches intégrées sont un plus et elle est très bien coupée. Le portage dos est moins évident car c’est un trou où faire passer la tête du bébé (il faut donc que bébé tienne bien sa tête) mais le portage de vent est vraiment parfait.
Elle est double : portage ET grossesse. Coup de cœur de mon amie qui va donc en faire un deuxième pour la peine.
Inconvénient : je rejoins la pro, 350 euros c’est très cher. C’est du haut de gamme, certes, mais à se faire offrir par Papa Noyel alors…


* Manteau Suse’s Kinder. 

mignon le nain


L’avis de la pro : Grand praticité mais look très sport. Il y a beaucoup de zips à manœuvrer, il faut vraiment lire les instructions.  Bon rapport qualité prix car on peut pratiquer tous les portages : ventral, dorsal, sur les côtés et on peut  désolidariser la veste impérméable de la polaire.
Point positif, la coupe de ce manteau permet également au papa de l'utiliser pour peu qu'il ait à peu près le même gabarit que la maman.
Inconvénient : Le look très sport qui ne fait pas très féminin



Mon avis de pas pro : bon, moi j’ai adoré cette veste. Elle est effectivement complexe à manipuler les premières fois mais il existe plein de vidéos sur internet.
la naine gigote
Effectivement, elle a un look plutôt « montagne » mais pour l’usage que j’ai du portage (balade, aller chercher les enfants à l’école) elle convient très bien. Capuches intégrées pour tout le monde (mignon capuchon pour nain) et possibilité de porter de chaque côté par un système de pan à zipper/dézipper.
Elle est très chaude, vraiment, et c’est ce point-là qui m’a plu également. Bref, un coup de cœur pour cette veste ultra-pratique.


Inconvénient : Le look. Oui, avouons-le, j’étais bien plus chic avec la doudoune noire. Après, à adapter à son mode de vie. Le prix est de 200 euros, ce qui me semble correct vu la praticité de la veste. Même sans les pans de portage, elle reste une excellente veste pour sortir se promener sans avoir glagla.
Regarde, on est choupies!! En fait tu vois rien mais on est choupies!!

bon normalement ça ne dépasse pas derrière mais là, le Mâle n'a pas bien fait son job!
Et ici papa géant donc pas de prêtage de veste possible!!



* La Veste Zoli : 



L’avis de la pro : une veste très mignonne et très pratique (portage devant et dos), bien conçue, facile d’utilisation car elle se compose d’une veste et de pans à zipper (comme la doudoune noire). C’est une veste d’un bon rapport qualité/prix. Le look est sympa, même si moins tendance qu’une belle cape mais gai et joyeux. Le petit capuchon pour bébé assorti est adorable.


Inconvénient : La veste Zoli est un peu moins chaude que d’autres options car elle n'est en polaire.

L’avis de la pas pro : Deuxième coup de cœur pour cette veste super mignonne. Toute en polaire violette (avec du rose dedans), j’ai craqué. Hyper pratique, hyper confortable, on l’enfile en trente secondes et même le portage dos est aisé puisqu’on se contente d’enfiler la veste. On peut donc porter dans le dos toute seule ! Effectivement, le capuchon est juste über choupi.

Et point positif, on peut l'utiliser enceinte avec un insert spécial gros ventre.

Inconvénient : dans ma contrée froide, je ne sais pas si je pourrais sortir Micronaine en plein hiver avec cette veste. En même temps, pour les sorties d’école rapides, pour les petite virées, cette veste est juste super ! Et une petite touche féminine…
naine contente. Capuchon en place - choupie attitude optimisée



BONUS TRACK : Je n'ai pas testé mais ça mérite d'être montré (en dessous), c'est la veste Peekaru qui coûte bien moins cher (79 euros) que ses copines. Elle est sans manches et ne permet qu'un portage devant (certaines arrivent à porter dos mais il faut être deux) et garde le cou de la maman au chaud et est très pratique. Pour un portage occasionnel par exemple, ça suffit bien. Et cela permet à la maman d'enfiler un autre manteau par dessus tout en gardant le nain au chaud.

La veste Peekaru

Et ce poncho (encore en dessous) qui a une jolie coupe et permet un portage au chaud sans se ruiner (72 euros). Mais, moi j'aime pas les ponchos (c'est parce que je suis petite, ça me tasse - ou bien c'est parce que je suis dodue).

Le poncho. Nain content. Et il peut romir dessus, ça se lave à 30°




Le choix est difficile lorsqu’il s’agit de manteaux de portage parce que ce n’est pas donné et qu’il faut savoir ce que l’on souhaite. Mon conseil :

- Si vous accouchez cet hiver et que vous comptez porter tout de suite, privilégiez un manteau bien chaud et pratique. Si vous comptez avoir plusieurs nains il sera amorti (ou bien ça se revend hein !). En plus, le manteau de portage dissimule le bourrelet…

- Si vous avez un mode de portage occasionnel : genre moi (un peu) avec sorties d’écoles, promenades dans les bois (huhuhuhu), virées rapides en ville, etc… je vous conseille un manteau qui aille avec votre style mais qui soit surtout pratique. A enfiler, à enlever, à mettre, à ré-enlever.

- Si vous portez longtemps, souvent, tout le temps : je crois qu’il faut investir dans un truc chouette qui vous convient à vous et à la région dans laquelle vous habitez. Un vrai manteau que vous pourrez porter tout le temps (avec les inserts manteaux et l’écharpe dans le sac à main pour récupérer le nain)

En gros, moi qui n’avais jamais pensé à enfiler un manteau de portage, j’ai été très agréablement surprise par le confort et l’utilité de la chose.

Je porte ma fille assez souvent dans la journée mais jamais pour de grandes et longues durées, et j’apprécie d’avoir une naine habillée normalement sous un manteau plutôt qu’un bibendum saucissonné dans une combi-pilote que je mets huit jours à enfiler.

Je n’ai pas tout testé mais je trouve cet aperçu pas mal car il donne une idée du type de manteau à choisir selon vos besoins. Evidemment, je n'ai testé que des manteaux de chez Mamanana car Ségolène a eu la gentillesse de m'envoyer des échantillons en test. D'ailleurs les nains lui ont fait un joli dessin que j'ai glissé dans le carton de retour et ils n'ont même pas bavé sur les capes en laine PÔduku. Bravo le nain.

N’hésitez pas à partager vos expériences, vos trouvailles et vos astuces... (même celles  qui mettent des anoraks XXL pour porter le nain sans glagla).

Note finale de la pas pro: si vous souhaitez acheter un manteau de portage chez Mamanana, n'hésitez pas à vous faire conseiller par Ségolène en envoyant un mail par le biais du site. A l'aide de vos mensurations, les professionnelles de chez Mamanana vous diront quelle taille choisir. Par exemple, j'ai mis du S. Si si. MOI.


14 nov. 2011

Gagnante du siège toto

La prochaine fois, promis, je prend un jury qui arrive à se mettre d'accord.
En même temps, il y avait du gros dossier parmi vos commentaires, à nous mettre les larmes aux yeux (et je ne vous parle pas périnée).

La gagnante est Perrine, qui a su raconter avec beaucoup d'humour comment son Nain Deuzan a pourri la nouvelle voiture du Mâle. Je vous laisse lire :


Scène I
(Papa, maman, nain-deuzan)

La petite famille se rend chez le concessionnaire pour aller fièrement récupérer leur nouvelle voiture Maudi rutilante de mille feux.
Tout fier, qu'il est, le papa.
Ouais paske la maman, elle s'en fout un peu, tant qu'il y a la clim et le chauffage, ça lui va.
Nain-deuzan s'en tape encore plus. Tant qu'il a sa collection de livres de Tchoupi qui traîne à ses pieds.

Scène II
(Papa, Maman, Nain-deuzan et la nouvelle Maudi)

Papa fait le tour du propriétaire (intérieur cuir = check, commandes au volant = check...).
Maman occupe Nain-deuzan sur le parking du concessionnaire (tiens, une pelouse, viens on va jouer dedans)

Scène III
(Papa, Maman, Nain-deuzan, nouvelle Maudi et une Pom'popote pour le goûter)

La petite famille rentre dans la nouvelle Maudi, papa demande à tout le monde de bien s'essuyer les pieds avant d'entrer (y'aurait eu des charentaises à l'entrée qu'il les aurait mises de force à nos pieds).
Tout fier, il démarre le moteur, ça sent le neuf, ça fait du bruit, Nain-deuzan fait comme son père et adule la "voiture belle" !
Cri de joie à l'arrière : "papa t'as vu y'a un dauphin et une zirafe !!!"

Elle était pas fraîche, la pom'popote, ou quoi ?
Nain-deuzan, les animaux c'est au zoo, pas en centre-ville...

"mais siiii regarde !!!". Profitant d'un feu rouge, papa-tout-fier-au-volant se retourne et aperçoit... un énoooorme gribouilli de pom'popote sur la vitre arrière !!!

Papa : "hé dis donc, c'est quoi ces saletés dans la voiture toute neuve ??"
Nain-deuzan "c'est la zirafe !!"
Logique imparable.
"Et il est où le dauphin ?" (demande la maman, toujours pragmatique)
"Là, sous mes pieds, regarde " dit Nain-deuzan en montrant le dos du siège passager, maculée de boue qui était restée collée aux baskets (saleté de pelouse boueuse)

Epilogue
Nouvelle Maudi : vitres teintées = check, décoration personnalisée = check




Bravo Perrine, j'attends donc de tes nouvelles.
Je tiens tout de même à partager avec vous les textes des finalistes.
Merci à toutes pour vos participations, nous avons vraiment bien ri. C'était chouette.
Ça m'a donné envie de relancer un petit concours d'écriture tout ça...avec plus de cadals et des votes du public (oui, je m'emballe).

Je vous laisse avec les finalistes, encore merci et bravo à Perrine.

Finaliste 1: Batmax

Par une belle après-midi nous voici rendu en famille à la médiathèque ( voui, je suis Wonder maman) afin de louer de supers livres pour nains. Petit nain étant trop petit ( 13 mois) c’est grand nain qui choisit un joli livre, tout beau, tout neuf, tout propret ( "Victor le castor", pas près de l’oublier celui-là).
Bref, Georges choisit des CDs improbables de musiques inécoutables ( pour mes oreilles en tout cas) et nous voici de retour à la voiture.
Comme de bien entendu, je m’amuse follement à essayer d’attacher les lanières de la ceinture de petit nain ( c’est tout à fait ce que tu racontes sur ton billet). Pour arriver à le faire correctement je dépose le joli livre sur le toit de la voiture. Je finis par clipser le bon truc dans le bon machin, et je retourne à ma place en oubliant le bouquin, comme de bien entendu (là je redeviens Multi).

Alors que nous nous arrêtons à un feu un peu plus loin, mon mari me fait remarquer que la voiture dernière nous a fait une embardée bizarre. « On aurait dit qu’elle essayait d’éviter quelquechose »se marre-t-il. Je souris, et puis j’ai un doute. J’explique à Georges qui ravale sa bonne humeur et reprends aussitôt une attitude mâlesque, il commence même à raler très fort « mais c’est pas possible, comment t’as pu l'oublier, et blablabla » je vous passe le reste … Il s’arrête et je cours sur la chaussée à la recherche du bouquin, je l’aperçois assez vite mais un bus l’a remarqué aussi et se dirige droit sur lui. Trop tard, il roule sur « Victor le castor »… Bref, je me retrouve penaude avec un victor applati et strié d’énormes marques de pneu. En voyant l’état du bouquin, çà a été le fou rire général dans la voiture (même pas honte)grand nain avait de gros hoquets et il nous a bassiné toute la soirée avec « mamanafaitunebêtiseuuuuuuuuu ».

J’ai racheté le bouquin chez Cultu## rapporté le neuf et le foutu à la médiathèque. J’étais morte de honte en expliquant pourquoi leur livre était dans cet état. D’ailleurs, je n’ai pas réussi à faire rire la dame de l’accueil# aucun humour

Voilà pourquoi dans notre bibliothèque pour nains nous avons un spécimen de choix : « Victor le castor » striés de marques de pneus de bus !
Je suis peut-êtreêtre un peu hors sujet, mais bon, mes nains ne font jamais de bêtises en voitures, ils sont fascinés par les autres bagnoles et on ne les entend quasiment pas.Et sincérement, d'un point de vue nanesque c'était très drôle, chaque fois que grand nain voit ce livre, il se marre. 



Finaliste 2 : Julie


Alors Nous étions au péage(papa au volant, maman à côté et moi derrière le nain), ma mère elle avait mit le ticket de péage dans un truc entre les sièges et moi j'avais réussi à l’attraper. Et quand ils sont arrivé à la sortie de péage ils ont pas retrouvé le ticket donc ils ont du payer le max. Quand nous sommes arrivé ma mère elle m'a changé ma couche, et il y avait le ticket dedans...


Finaliste3 :


Par une belle après-midi nous voici rendu en famille à la médiathèque ( voui, je suis Wonder maman) afin de louer de supers livres pour nains. Petit nain étant trop petit ( 13 mois) c’est grand nain qui choisit un joli livre, tout beau, tout neuf, tout propret ( "Victor le castor", pas près de l’oublier celui-là).
Bref, Georges choisit des CDs improbables de musiques inécoutables ( pour mes oreilles en tout cas) et nous voici de retour à la voiture.
Comme de bien entendu, je m’amuse follement à essayer d’attacher les lanières de la ceinture de petit nain ( c’est tout à fait ce que tu racontes sur ton billet). Pour arriver à le faire correctement je dépose le joli livre sur le toit de la voiture. Je finis par clipser le bon truc dans le bon machin, et je retourne à ma place en oubliant le bouquin, comme de bien entendu (là je redeviens Multi).


Finaliste 4: Miss

Donc Grand Nain (2ans et demi je crois) à l'arrière de la voiture, bien tranquille dans son siège toto en train de tétouiller doudou.
On est sur l'autoroute et on arrive au péage (oui ça va souvent avec !) ... Chéri ouvre la fenêtre devant la cabine de la gentille dame du péage, tend sa carte bancaire, et là le nain hurle "des Friiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiites !!!!!"

Mauvais parents qui habituent leur nain au drive de McDal, va !!!!


Finaliste 5: Pauline

Les nains ont les oreilles qui traînent, ce n'est pas nouveau... Plantons le décor: mon mâle à moi a un langage, comment dire, assez fleuri lorsqu'il est au volant... Grande naine (4 ans), n'en perd pas une miette... Dernièrement, fin d'été ensoleillée, fenêtres ouvertes, nous décidons de sortir de la place de parking ou nous étions,quand une charmante vielle dame a décidé de traverser juste devant nous... Et là ma fille (hyper fort): "range toi la vieille!!"
Heureusement la dame n'a pas entendu...!



Finaliste 6 : Marlenguip

mon Minimiam à moi, il adore la voiture! ah oui, surtout la banquette arrière du nouveau Superkangou tout beau tout chaud tout propre acheté ce matin -d'occase, hein, s'entend, faut pas rêver on est pas rotchilde sinon on tenterait pas sa chance pour gagner un siège toto- par Robert (vous suivez?) tout fier tout content de lui paceque ça y est, faut plus se plier en 4 pour installer Minimiam dans son fauteuil toto! Et argument définitif pour le Superkangou, plus besoin de plier le berceau, il rentre dans le coffre! mais je m'égare nous ne sommes pas là pour faire de publicité...
Donc premier voyage dans Superkangou, oh qu'on est bien dedans! chouette chouette! on arrive chez la cousine, à blabli à blabla jusque là tout va bien. On repart, tout va bien. On va pour installer Minimiam dans son fauteuil sans se plier et se contorsionner comme une grenouille, génial! mais tout à coup, une odeur suspecte, voire même osons le dire nauséabonde frappe mon nez délicat... (ouah mon fils ce sera Mike Tison, l'uppercut olfactif, je vous dis que ça!)
Et nous voilà donc Minimiam et moi à tester le confort de la table à langer version "banquette arrière du kangou". On sort le matelas à langer (maman super équipée, je souligne), on sort la couche propre, le body propre (vu l'uppercut je devine que je vais en avoir besoin), les lingettes (mère indigne mode d'emploi) et on commence le change.
Gagné! c'est du super bonus! on nettoie tout, Minimiam gazouille tout content. Au moment de mettre la nouvelle couche, splochhhhhhhhhhhhhhh !!!! un magnifique jet maronnasse envahit son matelas à langer.. et malgré toute la dextérité et la motivation de la super maman indigne, pas le temps de sauver Superkangou, c'est le grand débordement, la banquette arrière est décorée... Mais avec Minimiam qui s'agite dans son oeuvre, pas le temps de réfléchir, Kangou n'est pas prioritaire: on nettoie tout, on jette la couche, on ressort le paquet de lingette (XXL, prévoyante la mère indigne) et on recommence en disant "oh là là oh là là, y'en a partout"... ce qui provoque une hilarité incontrôlable de Minimiam, ponctuée d'un magnifique jet de fontaine partout, sur maman, sur Minimiam, sur le matelas, et sur Kangou bien évidemment...
Je vous passe la fin de l'aventure (trois couches à la poubelle en 3 minutes, un fou rire énorme, 20 minutes pour finir de le changer, un Minimiam ravi de son effet, une banquette arrière digne des toilettes publiques de Saint denis...) pour en arriver au final que vous pouvez sans aucun doute toutes imaginer: la gueule de Robert quand en rentrant à la maison quand je lui ai annoncé le double-baptême de SuperKangou...



11 nov. 2011

Un peu de douceur - Pompon Carabine

Après toutes ces émotions, toutes ces choses renvoyées dans ma petite tronches, tous ces commentaires émouvants que vous avez eu la gentillesse de rédiger. Après tous ces messages de soutien, après toute l'empathie dont vous avez fait preuve, il me faut vous offrir un petit peu de douceur.

J'aurais pu vous filmer le nain en train de chanter la souris verte. C'est mignon au départ, c'est tout doux. Mais, à peine arrivé à "trempez-là dans l'huile", il hurle et ça, ça n'est pas très détendant.

J'aurais pu vous écrire un joli poème que vous auriez lu à la bougie  mais faire rimer nain avec bain ou putain, c'est quand même pas super plaisant à lire.

J'aurais pu aussi vous chantonner une chanson douce que vous auriez écouté les yeux fermés, allongé dans votre lit douillet...mais je suis en overdose de comptines niaises.

J'ai donc demandé de l'aide (et des idées) et c'est Marie, la maman créatrice de Pompon Carabine, une jolie boutique de Montpellier, qui a eu l'idée de ce petit cadal spécial lectrices chouettes de Mamanstestent.

Le joli cadal c'est ça :
un duo maman/nain ou papa/nain ou mamie/nain (ou belle maman/nain - moins drôle tout de suite)
Oui, je me suis dit que c'était le moment parfait pour t'offrir une petite chose comme ça.
Un petit truc qui vous lie, un petit bijou rien qu'à vous.

Je te laisse découvrir le produit par ici (couleur des cordons, tout ça...) et revenir jouer si tu veux le gagner.
En commentaire, ton choix de couleur et, surtout, ton choix de gravure.

tu peux j'aimer sa page, ça fait toujours plaisir...(ceci n'est pas une condition de participation hein...le nain n'est pas comme ça)


La plus originale, la plus touchante, la plus drôle, la plus "toi", la plus chouette...sera la gagnante.
Le jury? Moi même (je m'aime) et Madame Pompon Carabine qui sera ravie d'offrir à son coup de coeur ce joli duo.

Résultats vendredi prochain.

En attendant??? Bon jour férié, profite bien de ces trois jours avec nains. Gniark.
Et encore merci. Pour tout.



Et la gagnante est : HELMUT LE PROUT (je ne pensais pas écrire un jour un tel mot en majuscule sur mon blog).
Bravo donc, tu as été sélectionnée par moi même et toute l'équipe de Pompon Carabine.
Tu as le droit de dire Hiiiiiiiiiiiiiiiii



9 nov. 2011

Un pont. Un instant.


Cet article ne parlera pas de nains, ne parlera pas de matos pour nain, ne proposera pas de chouette cadal.
Cet article, j’ai hésité avant de l’écrire, parce qu’il n’est pas glop, parce qu’il est même carrément triste et totalement hors sujet.
Mais c’est mon blog, c’est mon cœur qui s’est tordu et c’est ma tête qui ne cesse, depuis, de cogiter.
alors je vous le livre, comme ça, probablement que ça ira mieux ensuite, l’écriture, c’est à ça que ça me sert, en règle générale.

Cet après midi, mon cher et tendre Mâle a fait son Georges et m’a pris les nains pour me laisser aller shopper SEULE en ville. Oui, seule. Crois-moi, j’étais heureuse en partant tranquille dans mon Kangou rouge, ma musique à MOI à fond et ma voix débile chantant sans commentaires nainesque à l’arrière.
Je roule vers le centre ville. Pour y arriver, je franchis le pont de l’autoroute. Pour ceux qui connaissent, il s’agit de l’A31 qui, vers 16h30, est juste blindée de camions.
Je roule et je vois une jeune fille qui marche seule sur le pont. Je continue et par réflexe, je la re-regarde dans mon rétroviseur. Je la vois qui s’approche du bord. Et qui enjambe la balustrade. Je n’ai même pas réfléchi. J’ai monté ma Kangou sur le trottoir et j’ai mis mes warnings. Je suis sortie en courant et en hurlant « ne sautez pas, s’il vous plaît, ne sautez pas ! ».
J’ai attrapé la fille par le ventre. Je l’ai serrée. Je n’ai jamais tenu quelqu’un aussi fort de ma vie. J’avais les larmes aux yeux et j’essayais de lui parler.
Un homme est arrivé derrière moi et l’a attrapée aussi. Puis un second. Ouf.
Ne la lâchez pas, s’il vous plaît.

Et c’est ainsi que j’ai passé dix minutes qui m’ont semblé des heures à attendre sur ce morceau de trottoir, à tenir la main d’une jeune fille de 17 ans, irraisonnable, qui voulait mourir parce que son mec venait de la plaquer.  Son ex (donc) était là, c’était le premier à arriver après moi. Elle ne voulait rien, disait que sa vie n’était rien, qu’il n’y avait rien de plus à vivre, qu’elle ne voulait plus souffrir.
Une belle fille, une jolie fille, une fille meurtrie.
Pendant dix minutes, les camions sont passés sous mes pieds, pendant dix minutes, j’ai cru qu’elle allait ressauter.
Pendant dix minutes, je ne l’ai pas lâchée.

La police est arrivée, les témoignages ont été notés. On l’a installée dans une voiture, son frère est arrivé. Je n’avais plus rien à faire là. Je me suis accroupie près d’elle et je lui ai juste dit de penser à elle, qu’il y avait des choses chouettes à vivre, et qu’elle allait bientôt le voir.
J’ai récupéré mon Kangou. J’ai démarré. Au feu rouge d’après, j’ai croisé les pompiers.
J’ai fondu en larmes.

Ce moment, il me vrille le ventre depuis que je l’ai vécu.
J’aurais voulu lui dire qu’il y avait mille choses à vivre, j’aurais voulu lui dire que putain, moi aussi j’ai eu 17 ans et moi aussi j’y ai pensé. Et qu’il ne faut pas. Parce que ça vaut le coup.
Et cette gamine, qui n’avait que dix ans de moins que moi, cette gamine qui n’avait rien vécu mais qui en avait déjà trop vu, cette gamine m'a brisé le cœur.
Je me suis trouvée là, j’ai pensé à ce que j’étais, à ce que je suis devenue, j’ai pensé à sa mère, et j’ai pensé à elle, si elle trouve la force d’avancer et de trouver.
J’aurais voulu lui dire, mais les mots ne sont pas sortis, j’aurais voulu lui dire que la lumière est en elle, que ça ne sert à rien de la chercher chez les autres.
Mais je n’ai rien dit. Je lui ai serré la main. Longtemps. J’ai vu dans ses yeux un merci lointain et une souffrance de vivre.
J’ai vu dans ses yeux la difficulté d’être soi.
Et ça m’a bouleversée.

Je tenais à partager avec vous ce moment. Parce que voilà, en un instant, c’est la claque. C’est la fragilité et l’impuissance, c’est la force de vouloir que l’autre reste en vie et c’est la trouille au ventre de le voir si mal. C’est le sentiment qu’en une seconde tout bascule, c’est la conscience de la réalité.
Parce que cette fille, c’est la fille de quelqu’un. 
Je n’écris pas ces mots pour vous dire à quel point je suis fière d’avoir aidé cette jeune fille à passer ses deux jambes de l’autre côté de la rambarde. J’écris pour ne plus y penser, pour ne plus avoir les larmes qui me montent aux yeux et le ventre qui se tord.
J’écris parce que j’ai eu peur, j’écris parce qu’elle m’a fait mal.
Je prends ce qu’il y a prendre dans cet instant si tragique. L’importance des moments que je vis, la conscience de ce et de ceux qui comptent. La certitude qu’il faut chercher en soi les raisons de continuer.

La valeur d'un hasard est égale à son degré d'improbabilité. Milan Kundera

5 nov. 2011

J'ai un nouveau copain. Il s'appelle Germain.

Il y a presque deux ans, j'ouvrais ce blog. J'y racontais des tests produits, j'y racontais ma vie.
Quelques personnes ont aimé, puis d'autres, et nous voilà aujourd'hui comme une jolie bande de propriétaires de nains (ou pas) à essayer de rire de tout. Plutôt que d'en pleurer, vous le savez, c'est mon adage.

Quelques "marques" m'ont donné la chance de tester leurs produits, quelques mamans m'ont demandé d'ouvrir ce blog à leurs créations. J'ai fait ainsi de jolies rencontres avec celles qui ont eu le cran, le courage et la passion de monter leur boutique, leur entreprise...parce qu'elles en avaient envie, parce que c'étaient leur rêve. A toutes, bravo, chapeau, courbettes et respect.

Aujourd'hui, mon clin d'œil s'adresse aux deux mamans qui ont été les premières, je crois, à penser que Mamanstestent avait un avenir (malgré mon humour douteux et mes nains maboules).

Il 'agit de Catherine, d'Arthus & Co, vous le savez (puisqu'elle vous a pourri-gâté pour mes trente ans) qui fête en ce moment les deux ans de sa superbe boutique (où tu peux profiter du coup de 30% de réduction avec le code DEUZAN). Merci donc. Pour le soutien et la présence, pour la générosité et la bonne humeur. 

Et la seconde, c'et Yaëlle des Babilleuses. Mon premier giveaway, c'était avec elle. Un coussin de maternité gagné par une certaine Zaza. Depuis, le blog a fait un petit bout de chemin. Mais lorsque Yaëlle m'a proposé d'adopter un de ses coussins et de lui faire vivre quelques aventures au pays des nains, je n'ai pas pu résister...

Et je vous laisse découvrir chaque mois, ce que ça donne, un coussin chez les nains..
D'ailleurs, si tu veux y penser, il suffit de t'abonner à la newsletter...j'y écris un petit édito...


Tu peux cliquer sur l'image, on ne change pas une feignasse...

4 nov. 2011

Moyen Nain t'offre un Siège Toto : Safety 1st Tris Safe +

Salutations à toi public.

Mon chef (tu peux l'appeler Maman) m'a confié une mission de la plus haute importance.
Un test. Et oui, elle veut que je reprenne le flambeau histoire de faire de moi le plus jeune Agent Testeur de la planète.

Et oui, désormais, je ne suis plus Moyen Nain, non. Appelle-moi Agent Nain.

Ma mission aujourd'hui est de te proposer un test de siège auto, le Tri-Safe + de Safety First.

Oui, j'aime bien prendre des photos artistiques...

Voici sa fiche signalétique et mon rapport d'enquête. Tu pourrais ainsi vérifier que j'ai bien fait mon job (entre deux Kinder et un "zu au socola")

ndlm (note de la maman): Moyen Nain, pardon, Agent Nain se nourrit exclusivement de jus au chocolat et de Kinder lorsqu'il est en mission. Sache le.

Groupe : 1-2-3.
C'est à dire que le nain peut aller dedans à partir de 9kg et jusqu'à 36 kg.
Bon, alors soyons honnêtes, il faut tout de même être un bon petit nain pour aller dans un siège comme ça. Maman me l’a dit « c’est un siège de GRAND ». Fierté.
Ma petite sœur est bien trop petite pour y aller, je frime donc lorsque je pose mon délicat fessier dedans. Il est bien large, je peux donc être dodu (ce que je ne suis pas).

Inclinaison : Gros point faible de ce siège selon moi. Il ne s’incline pas. Mais alors pas du tout. Hier, je me suis légèrement assoupi (j’étais malade, avouons-le) pendant un trajet en voiture court (ce qui a tendance à énerver ma mère) et j’ai eu la tête pendouillante. Ma mère disait « rhôlalala…regarde Grand Nain, il fait trop mal au cœur ton frère avec sa tête toute penchée… ». Bon, moi, en plus, je n’aime pas, ça me réveille et je suis de mauvaise humeur.
Bref, pour des longs trajets, c’est vraiment pas glop du tout.


Cale-tête: Alors le cale tête est moelleux, on peut lui reconnaître ça. Mais évidemment, lorsqu’on s’endort, la tête ne reste jamais sur le cale-tête, elle tombe (tellement elle est lourde d’intelligence).


Énervement à l'installation : Aucun énervement je tiens à le signaler. Et pourtant, ce siège a été installé sous une pluie battante alors que ma petite sœur hurlait dans son siège (oui, elle aime bien hurler parce qu’elle trouve que sa capuche la dérange surtout quand on est enfermés dans la voiture, ça rend l'ambiance un peu tendue du slip).

Donc, installation facile car guidée par un mode d’emploi au top. Sincèrement, je crois que je n’ai jamais vu ma maman faire aussi vite. Bon, il pleuvait aussi, ça aide (et ma petite sœur a une voix très stridente).

Confort du nain: Super confortable. L’assise est bien moelleuse, on ne sent pas le siège en plastique dessous. La tettière (oui, c’est le petit mot du cale-tête) est super douce et on peut vraiment se vautrer dans le siège comme dans un bon vieux fauteuil. Surtout qu’il y a des accoudoirs. Bon, moi je ne m’en sert pas (je ne vois pas l’intérêt de laisser ses bras reposer alors qu’on peut mettre des mandales à son frère) mais c’est chouette. Surtout qu’ils se relèvent, ce qui évite à ma mère de s’énerver quand elle m’attache.



Énervement au sanglage:  D’habitude, ma mère s’énerve (beaucoup) au sanglage. Elle tire comme un bourrin, se fâche parce que je ne suis pas bien assis au fond (alors que j’ai une figurine de Sam-Sam sous les fesses) et peste contre les gros anoraks et les trucs qui doivent se clipser ensemble et qui-ne-se-clipsent-pas-du-tout-bien-bordel-de-merde.
Bref, le sanglage, moment délicat s’il en est.

Ndlm (note de la mère) : franchement, pardon mais QUI a inventé le brevet d’attache des sièges autos ? Hein ? Tu dois mettre les deux trucs-muches dans un sens improbable (mais noooon, regarde, ça doit faire une forme de triangle après c’est sioupère facile) et pas du tout intuitif (mais siiiii, regarde, tu ne vois pas les deux encoches là ??? Non) avant de te rendre compte que les sangles sont trop petites et que tu ne peux absolument pas rentrer ton assemblage dans le truc rouge.
Donc, tu lâches tout, tu essaies de desserrer les sangles en pestant (bin oui, quelle idée de mettre un si gros manteau) et tu tires comme un bourrin sur les lanières tout en appuyant sur le judicieux petit bouton coincé sous le siège (fourbe le bouton, fourbe). Tu tires, ça ne marche pas, tu n’oses pas forcer. Et puis ça y est, ça lâche. Et le nain n’est plus du tout serré. Et il faut re-tirer comme un damné pour l’arnacher. Avec un nain qui braille que « c’est troooop serré ». Alors OUI, ça m’énerve
.


sur ce siège, on tire là (et pas tout en haut). Ce qui facilite grandement le tirage de sangles...


Je reprends. Ma mère n'arrive vraiment pas à me laisser écrire tout seul sur son blog, je pense qu'elle a un peu les chocottes que je lui fasse perdre de l'audience.
Alors qu'avec mon style exceptionnel et mon humour sans failles, vous allez être conquis...

Le sanglage est aisé pour une fois. En appuyant sur le bouton planqué, tout se desserre sans souci et on resserre en tirant légèrement dessus. Le bouton ne fait pas toc et on peut vraiment agir sur le serrage du harnais. Un point positif pour le siège.

Regarde comme il est choupi avec ses accoudoirs qui font guili-guili à ses copains sièges toto....





Conclusion:

- un siège confortable pour le nain, facile à installer pour la mère et qui fait "très bonne qualité" (tu auras reconnu la touche sécuritaire du Mâle).
- un prix correct pour ce genre de produit (129 euros) que tu peux aller tâter toi même en supermarché.
- un siège qui ne s'incline pas du tout donc à éviter pour de loooooongs trajets
> en clair, un super deuxième siège. Il est dans le Kangou-poubelle de ma mère et nous faisons avec les trajets quotidiens durant lesquels je ne suis pas censé m'endormir (sauf le vendredi en rentrant de la piscine).

Moi, j'ai effectué le test en position 1, c'est à dire avec les harnais. Si tu veux voir un test très chouette fait par deux "grandes", je te propose d'aller lire le test de Till the Cat et de ses miniatures.
Si tu veux lire la vraie fiche produit, c'est par là.


1 nov. 2011

Acquis - Non Acquis - En voie d'acquisition...

Chez moi, ça ne déconne pas, le nain a avec lui un livret de compétences qui le suit tout au long de sa petite enfance.
Le Mâle et moi pouvons ainsi le remplir au fil des jours afin de suivre l'évolution de ses compétences de nain.
Cela se présente comme un cahier dans lequel nous inscrivons des compétences qui nous semblent essentielles pour être un bon petit nain.
Si la compétence est acquise, nous mettons un A (comme acquis, chère buse) en bout de ligne.
Si elle est presque acquise mais pas trop, nous mettons un VA (en voie d'acquisition).
Si le nain fait vraiment son boulet, il a un NA (non acquis, chère buse).
Dans les deux derniers cas, nous ré-évaluons ces compétences à un autre moment de l'année (voire l'année suivante si le nain est particulièrement boulet).

Évidemment, pour lui, cela ressemble à un moment ordinaire, il ne sait pas qu'il est testé et évalué. Gniark. Gniark. Oui, je suis machiavélique. Si ce genre d'initiatives parentales t'intéresse, je te laisse découvrir ci dessous un extrait du cahier du nain. Régale toi...


S'approprier le langage :
"Le nain est capable d'écouter et de répondre aux sollicitations de l'adulte"
Situation d'évaluation : 
- Grand Nain?
-.....
-Grand Nain???? Houhou...
- Hein? 
- Tu m'écoutes quand je te parle?
- Hein mais QUOI? Tu veux quoi?
- Que tu me répondes correctement le nain pour commencer.
- Oui, bon. Tu veux quoi maman chérie?
- Est-ce que tu peux juste me rapporter un rouleau de papier wc qui est dans la réserve parce que là il n'y en a plus et puis j'en ai besoin??
- Quoi?
- Tu peux me ramener du papier WC le nain? 
- T'es où là maman?
- MAIS aux toilettes le nain, t'es sourd ou quoi?
- Tu veux quoi maman?
- (putain je rêve mais c'est trop un boulet) Je suis aux TOIL-ETTES et je veux du PQ pour m'essuyer mais il n'y en a PLUS. Alors PEUX-TU, dans ton infinie bonté, m'en rapporter?
- T'as pas dit le mot magique...
- S'il te plaît Grand Nain chéri...
- Oui d'accord mais c'est quoi le PQ en fait?

Compétence en voie d'acquisition. Oui, parce qu'il a tout de même fini par me jeter le rouleau de papier toilette à travers les toilettes en hurlant pékuuuuuuuuuuuuuu pour faire rigoler son frère (probablement la sonorité du mot qui prête au ricanement niais).


Coopérer et devenir autonome :
"faire l’expérience de l’autonomie, de l’effort et de la persévérance"
Situation d'évaluation :
Le nain se lève. Il est grognon. Il vient râler et veut son petit déjeuner. Un bol de lait. Avec "seulement deux cuillères de cacao s'il te plaît maman" (et un sourire ça t'arracherait la tronche le nain?).
Il déjeune et voudrait "une tartine mais que avec du beurre s'il te plaît maman" (que de toute façon il va mâchouiller et abandonner sur la toile cirée côté beurre).
Puis, il va jouer dans sa salle de jeu (sous une injonction claire et précise "va jouer un peu dans la salle de jeu avec ton frangin pendant qu'on boit un café cinq minutes tranquille" - on peut rêver).
Et là, il sort un jeu. Les Kapla par exemple. Ah, les Kapla. Cher le Kapla, cher mais efficace et facile à ramasser lorsqu'il est éparpillé partout dans une pièce.

ndlr: le Kapla est un excellent investissement car il plaît énormément aux nains. Et aux Mâles. Qui passent des heures à construire de mirifiques bateaux/maisons/tours (en regardant bien le modèle et en se félicitant d'avoir attendu d'avoir trente ans parce que, quand même, on réussit bien mieux les constructions Kapla à trente ans). Mirifiques constructions détruites en huit secondes par les nains hystériques. Mais avant, Maman a pris en photo son Mâle tout fier, évidemment.
Le Mâle tenait à ce que je partage son travail d'orfèvre (sans commentaire...)



Bref, le nain sort ses Kapla. Non, déjà, le nain cherche ses Kapla:
- Maman???
- OUI? (énervée mais on était censé boire un café tranquille cinq minutes - on peut rêver).
- Y sont où mes trucs en bois là? (vérifier ses compétences langagières assez rapidement)
- de quoi?
- Mais siiii, tu sais, les trucs pour faire des maisons et tout ça...
- Han? Les Kapla?
- Ouééééééé!
- Bin, je sais pas moi, dans la caisse à Kapla (que si j'étais wondermaman j'aurais pris en photo un Kapla, j'aurais plasifié la photo et je l'aurais collée sur un bac pour que tu saches bien que le bac à Kapla contient des Kapla).
- Ah oui.

Et là, le nain déverse sa caisse à Kapla sur le sol. Et empile huit kaplas. Puis, chouine.
- Mamaaaaan??
- Mais QUOI encore??
- J'arrive pas.
- T'arrives-pas-à-quoi-t'-as-même-pas-essayé? (phrase toute faite du même type que tu-vas-te-laver-les-dents-faire-pipi-et-au-lit).
- Une maison.
- Bin si, c'est bien (mytho). Elle est belle ta maison.
- Mais non c'est nul. Viens toi.
-
Ah non, moi je ne sais pas faire des maisons, essaye un peu tout seul chaton, je suis certaine qu'elle va être très chouette ta maison puisque ça sera TA maison et pas celle de maman (encourager le nain)
- Non mais ma maison elle est toute petite et même que je ne me souviens plus du tout comment il faut faire.
- Essaye je te dis le naiiiiin... (tu es entrain de POURRIR ton évaluation ma poule là!)
- Non c'est nul.

Abandon des cent Kapla au sol.
Le nain préfère jouer avec son avion playmobil. Trois minutes. Avant de se rendre compte qu'un des trains d'aterrissage est sorti de son encoche et qu'il faut ab-so-lu-ment que Maman l'aide à le réparer-s'il-te-plaît-maman-chérie.

 Compétence non acquise. Le nain a beau être mignon, tout ça, il est in-ca-pable de jouer tout seul plus de cinq minutes. Oui, je sais, ça va en s'améliorant. Mais quand Grand Nain valide cette compétence, Petit Nain, LUI, prend le relai et se met à chouiner avec sa tête de Chat Potté.
Le goût de l'effort, n'en parlons même pas, lorsque le nain doit marcher plus de trois minutes, il se met à geindre, à marcher PILE devant moi à l'envers, ses petits bras potelés tendus vers moi avec des "Po'té maman!". Pour le goût de l'effort, on repassera également.


Cela dit, si tu n'as pas le temps d'évaluer des compétences aussi complexes (car, oui, cela prend du temps), rien ne t'empêche de fonctionner avec des objectifs plus simples qui s'insèrent de manière quotidienne dans la vie du nain.
Par exemple :

* le nain est capable d'utiliser des repères dans la journée, la semaine et l'année:
 Situation d'évaluation:

Le nain est fiant, il faut l'admettre. Il passe l'année à te demander : 
- quand c'est Halloween? ou sa variante c'est quand qu'on fait la citrouille et qu'on se déguise en monstres pour avoir des bonbons?
- quand c'est Carnaval? ou sa variante c'est quand qu'on se déguise en Spiderman (ou en princesse) et qu'on mange des bonbons?
- quand c'est PAPA NOYEL? (pour le moment, reste indétrônable le bougre)
- quand c'est mon naniversaire? ou sa variante c'est quand qu'on invite mes copains pour manger des bonbons?
C'est quand Noyel maman? Bientôt le nain, bientôt....
Bref, le nain voudrait que son année soit jalonnée de fêtes prestigieuses et riches en sucreries de manière moins sporadique que cela ne l'est actuellement. Il ne comprend donc absolument pas POURQUOI Noyel ne se passe qu'une fois par an. Si c'est si bien que ça, effectivement, pourquoi on ne le ferait pas plus souvent?? (pas con le nain, pas con).


A toi de lui expliquer que "non, ce n'est pas demain Noyel. Non pas le jour d'après demain. Il reste encore plein plein plein de dodos".
Pas facile et la compétence temporelle est loin d'être acquise.

Au delà de ces évènements festifs (sponsorisés par l'inter-profession dentaire), le nain a du mal à se situer dans le temps:

Sortie de l'école - 11h45. Petit Nain arrive (en courant, son sac de goûter Petit Ours Brun dans le dos, si je n'étais pas sa mère, je le trouverais attendrissant):

-Maman?
- Oui le nain?
- On va goûter aux jeux?
- Bin non c'est midi on va manger.
- Et après c'est la nuit?
- Bin non après toi tu vas à la sieste à l'école et après on va goûter aux jeux..

Grand Nain arrive.
- Maman?
- Oui Grand Nain?
- On va goûter aux jeux?
- A ton avis?
- Oui, il fait beau...
- Non mais on est quand là le nain?
- Bin l'heure de goûter aux jeux...

Et cette scène a lieu TOUS les midis depuis la rentrée. Et tous les soirs également mais là, pour le coup, on va vraiment goûter aux jeux. 
Le nain a du mal à cerner le déroulement d'une journée. Il te dit "bonne nuit" quand tu le couches à la sieste et "bonne sieste maman" quand tu le couches pour la nuit.

Il te demande si "c'est aujourd'hui qu'on va chez mamie?" alors tu réponds "non, c'est demain". Phrase à laquelle il répond "et c'est aujourd'hui demain?".
Gné?

Le nain mettra du temps. Laissons l'école et ses rituels du matin faire son boulot parce que, personnellement, ça me rend DINGUE d'expliquer au nain que NON, Papa Noyel ne passera pas demain mais dans plein plein de dodos.
Compétence en voie d'acquisition. Oui, parce qu'il fait quand même des efforts. Il ne me demande plus tous les matins si c'est le jour de Papa Noyel. Il faut donc récompenser cette évolution positive.


* Le nain est capable de comparer des quantités
A table.
- Les naiiiiiins, à taaaaaaable (trentième appel puisque les nains décident toujours de jouer très tranquillement sans se taper sur la tronche PILE quand il ne faut pas : au moment des repas ou du coucher).
- On arriiiiiiiive.
- On se dépêche là, ça va être froid.
- On mange quoi?
- Du goûte-zi et du mangezan (huhuhuhu)
- QUOI? Je comprends rien maman.
- Normal le nain, tu n'as pas d'humour (dit en apparté). 
On mange du cacaboudin.
- Ahahahahahaha. CACABOUDIN!!! 

Oui, c'est assez drôle, je sais. Mais ça a cet inconvénient d'exciter le nain qui commence à rire bêtement et à se tenir mal à table. A éviter donc.

- A votre avis, on mange quoi?
- Des-frites-et-des-nuggets (oui, c'est un plat à lui tout seul)
- Heu non.
- Des pâtes?
- Bin non plus.
- Ah alors c'est pas bon.
- Si c'est bon. J'ai fait des haricots verts et des pommes noisettes avec du steak mâché (rapport à l'état du steak après passage sous la fourchette du nain qui chipote).
- BEURK-des-haricots...
- Ecoute le nain, t'as quel âge?
- 4 ans.
- Et bin t'en manges 4 et puis c'est tout.

C'est le moment où Petit Nain se félicite d'avoir deux ans.

- Hé Maman?
- Quoi le nain?
- T'en as mis cinq.
- Hého ça va...
- Et les pommes noisettes tu peux y aller par contre maman, je compte pas.

L'assiette du Mâle...pas de bol.


Compétence acquise: oui, oui, quand il s'agit de bouffe, le nain sait très bien compter.
Quand il s'agit de minutes de télévision, il rencontre quelques difficultés mathématiques. On peut comprendre.

* Le nain est capable d'utiliser le dessin comme moyen d'expression et de représentation

- Regard' maman
- Quoi le nain?
- Mon dessin que j'ai fait pour toi...
- Oooooh, c'est beau, ce sont des fleurs? Elles sont beeeeeelle mon coeur (mon nain est un sensible, je suis joie)
- Bin non. Tu rigoles ou quoi?
- Heu, bin on dirait des fleurs un peu le nain (
marche arrière toute) mais retourne bien ta feuille que je vois mieux. 
- Rhô quand même maman, voilà regarde.
- Ah bin oui, t'as raison. Tout de suite on voit mieux tes,.......tes...
- Bin les radars
- Oui, c'est ça, les radars
- Ils ont plusieurs lumières tu vois, et aussi ils font un peu de fumée 
- Oui, je croyais que c'était des pétales en fait
- Non, bien sur que non. Ils vont calculer la vitesse des voitures là, tu les vois?
- Oui, oui, les voitures, celle là par exemple?
- Non, ça c'est Soso qui m'a piqué ma feuille et qui m'a fait un escargot gribouillé. La voiture elle est là.
- Ah bin oui, on reconnait bien le volant
- NON, ça c'est le monstre-ogre qui conduit. T'es quand même pas très forte en dessin toi maman.

Gloups.
Que dire?
Compétence acquise non? Il dessine ce qu'il veut, de toute façon, je suis une buse alors, je n'ai absolument rien à lui apprendre sur ce sujet à part qu'il faut accepter de ne pas exceller partout.

Pour terminer, si tu n'es pas à l'aise avec ce langage estampillé Education Nationale (feignasse et mots compliqués avec sigles à la con), tu peux tout à fait inventer TES propres compétences avec tes objectifs. Si, si, tu as le droit, tu es le propriétaire du nain après tout, il n'y a pas de raison!

Un exemple?
 * Le nain est capable de ranger son bordel:

Dans notre nouvelle maison (appartement devrais-je dire), nous avons trois chambres.
Une pour nous.
Une pour les nains.
Une pour les jouets.
Cette dernière pièce, plus communément appelée chez les autres gens normaux "salle de jeux" pourrait, chez nous, porter le doux nom de "sauras-tu-où-poser-le-gros-orteil?" ou encore "tiens-il-manque-un-rail-pour-finir-le-circuit-il-doit-être-sous-la-tonne-de-peluches-du-bac-n°33".

Bref, la salle de jeux des nains c'est juste improbable comme lieu. Un peu comme si on avait placé l'intégralité d'un Joué Club dans une pièce et qu'on avait secoué très très fort. 
Les nains jouent, balancent leurs jeux, décident de faire de la pâte à modeler, des tampons encreurs, et puis finalement un peu de tracto-pelle ou bien de camion poubelle (rempli au préalable de feuilles mortes de la cour).
Les nains découpent (déjà...voir compétence sur le repérage temporel) des catalogues de jouets (comme s'ils en manquaient) et laissent les tout-petits bouts de papier tomber lamentablement sur le sol. Ces petits bouts qu'on ne peut ramasser qu'en s'humectant le bout du doigt....

La salle de jeux, dès fois (genre quand on a Wondermaman qui vient dîner), je tente de la ranger. 
Je prépare les nains: 
- Allez les mec, on va faire les femmes de ménage (oui, bon, je sais, c'est pathétique mais il faut trouver des trucs hein...ne me lynchez pas).
- Mouais bof maman.

Ok, c'est nul mais j'entonne alors une petite chanson sur l'air d'un dessin animé débile (genre Oui Oui) dont les paroles tournent toutes subrepticement autour du rangement et de la propreté.
Du genre 
"Oui vas y le Nain, avec ton beau balaiiiiii (bip bip bip), oui vas y le Nain, faut touuuuut ramasseeeeeeeer (bip bip bip)".

Minable hein?

Les nains ramassent un truc ou deux. Puis retrouvent un jouet sympa derrière un meuble.
Et je me retrouve comme une quiche à fredonner Oui Oui pendant la demie-heure qui suit, courbée en deux, à balancer des jouets dans des caisses.

La salle de jeux est nette (enfin tout est planqué).
Pendant un bon quart d'heure au moins (le temps du retard de Wondermaman).
Allez, on me range ces baballes les nains!!! On pourrait même les trier par couleurs non??


Compétence non acquise.
"Mais c'est parce que tu fais tout à leur place". Dirait Tatie Relou.

 .....................................................................................................................................................
Je vous laisse me suggérer de bonnes idées de compétences à évaluer histoire de vérifier que mes nains sont aussi boulets que les vôtres....
 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...