18 mai 2011

Ce premier regard

On ne sait jamais à quoi s'attendre. On ne sait jamais comment on va le vivre.
On s'y prépare, on souffle, on s'entraîne, on visualise des bougies à éteindre, des fleurs à humer, des vagues qui déferlent.
On écoute de la musique zen, on prend des bains chauds, on fait l'andouille sur un ballon, on se colle contre un mur et on se met accroupie en respirant bien fort.
On lit, encore et encore, des témoignages d'autres qui sont passées par là.
On pleure (évidemment, on est enceinte), on rit, on s'interroge et on a, quand même, une angoisse au fond du cœur.
On attend, avec impatience, on voudrait que ça soit déjà arrivé. On voudrait le tenir contre nous, on voudrait voir à quoi il (ou elle) ressemble. On voudrait déjà être une autre, on voudrait déjà être mère, on voudrait devenir ce dont on parle depuis neuf mois. Sa mère.

Et puis il y a ce matin. Ou ce soir. Ou cette nuit. 
Il y a ce jour que nous n'oublierons jamais. Il y a cette date qui devient notre code secret. Il y a ces instants gravés à tout jamais. Il y a ces heures qui resteront. Longtemps. 
Il y a la douleur, il y a le chamboulement, il y a le "je ne pensais pas que ça serait ça", il y a le "je ne suis pas prête", il y a le papa qui n'est pas prêt non plus, et il y a tout ce qui revient et qui nous submerge.

Il y a ce moment, cette seconde où le temps se suspend, cette petite boule qui sort de nous et qu'on nous présente. Ce soulagement et cette crainte. Cet achèvement et ce nouveau départ.

Il y a ces petits yeux qui ont déjà tout vu, qui se posent sur nous et qui ont tout à apprendre, tout à voir.
Il y a ces petits yeux qui nous reconnaissent.
Devenir mère, envelopper ce petit corps, le tenir tout contre et savoir que peu importe le reste.
Devenir mère et le re-devenir, en découvrant chaque fois ce nouveau regard, cette nouvelle tendresse, cet amour qui se multiplie au lieu de se diviser.
Devenir mère et savoir que tout change en une seconde. 

Devenir mère et savoir que rien ne comptera jamais autant.


Cette petite participation matinale sert à t'appâter public.
Parce qu'à l'occasion de la fête des mères, je suis ENCORE jury. Pour un très chouette concours organisé par Arthus & Co (avec du pur cadal dedans).

Le principe?
Écrire un petit témoignage sur la toute première rencontre. Drôle, émouvante, vraie,....raconte nous tout ça et gagne (par exemple), un wonder sac à nain (à langer quoi), des produits de la beauté (pour toi, mère qui aime s'oindre.



Je te laisse aller sur ce lien (ou cliquer sur l'image hein!)

Les participations sont à poster en commentaires chez Arthus & Co (pas ici hein, nous sommes plusieurs jurés).
Tu trouves que je suis un peu trop présente dans ces jurys?  C'est vrai mai j'aime cette sensation de toute puissance (ajoute de toi même le rire sardonique qui va avec cette phrase)....
Du coup, je te suggère d'aller jouer, que je puisse dire (fièrement) que mes lectrices sont les plus douées (oui, mais c'est vrai en même temps).

Allez, quoi qu'il en soit, bonne journée à vous, et puis à très vite pour un nouvel artikeul.

Et bienvenue à ceux qui ont vu ma sale bobine sur M6.
Je tiens à vous rassurer, ma vie ne consiste pas à jouer aux escargots. Non, la preuve, je suis levée depuis 6h, du vomi (de nain) sur la jambe et des cernes au bord des yeux...

16 mai 2011

Rose Indigo : de l'occasion pour ton nain

Ô toi, mère qui aime habiller son nain à vil prix,
Ô toi, père qui déteste fureter dans les cartons remplis de fringues à la brocante de Troudukudumonde.

Vous allez être ravis.
Aujourd'hui, en coup de cœur, une petite boutique dénichée au détour d'un Facebook, puis conseillée par une autre maman et testée par une lectrice (de confiance hein, la lectrice, pas un boulet - mais je n'ai pas de boulet dans mes lectrices, juste un Mâle du nom de Jérôme L. - pardon Jérôme, ça faisait longtemps).


Oui, oui, tu peux cliquer... (je pense à mes feignasses préférées)

La boutique en question s'appelle Rose Indigo et propose des vêtements d'occasion.
Oui, car ton nain a beau être le plus joli des nains du monde, il peut porter de l'occasion et le vivre bien.
D'ailleurs mieux vaut un nain joliment fringué d'occasion qu'un nain fringué en Cars, Oui Oui ou Spiderman. Biiiiih. Vilain le jogging Spiderman.


Personnellement, je trouve parfois des fringues en brocante.
Bon, jusqu'au 2 ans, c'est correct, pas cher (souvent 1 euro le vêtement, voire moins), mais dès qu'on atteint des âges salissants (genre à partir de trois ans - âge auquel le nain aime se vautrer dans la boue et manger son ketchup avec sa manche) il est rare de trouver des trucs de bonne qualité encore vivants.

Sur ce site carrément bien fichu, tu sélectionnes ta saison, l'âge et le sexe de ton nain, et le type de vêtement souhaité.
La recherche est automatique et s'affichent ainsi les vêtements disponibles.

laisse tomber, le pyj à 5 euros il est pour Micronaine
 Bref, une ergonomie au top, des vêtements de marque (Petit Gateau, Jacadi, Sergent Major, DPAM) et des prix vraiment chouettes.
Alors OUI, c'est un peu plus cher qu'en brocante, mais la lectrice-testeuse me l'a confirmé, les fringues sont d'excellentes qualité, non tâchées et l'envoi est soigné.

De plus, si tu es en Parisie (Paris ou banlieue), tu peux même faire appel à la gentille dame de Rose Indigo qui vient dans ton chez toi pour prendre des vêtements à vendre (renfloue ton compte en banque avec les slips du nain).

Je te conseille donc ce site, il permet de shopper en ayant bonne conscience (et ça, ça n'a pas de prix).
Pour toi qui n'aime pas fouiller dans les bacs, lectrice snob (dont moi).
Pour toi qui aime les plans fringues pas chères (dont moi).


Et si tu as d'autres bonnes adresses, partage hein!!

15 mai 2011

Test et avis du Bib Expresso par Georges (Georges who?)


Il y a presque un an (et oui le temps file ma bonne dame), tu pouvais lire ce mirifique artikeul sur le Bib' Expresso. Cet article, sache-le, m'amène encore aujourd'hui de nombreux visiteurs (les malheureux!) avides d'informations sur cet objet (des parents genre Primi et Chouchou quoi).

Les pauvres. Ils cherchent du test, du bon conseil, de l'information vérifiée...et ils tombent ici. Gulp.
Alors au départ ils sont contents hein, ils voient Mamans Testent (chic, du test, chic des mamans).
Et puis ils lisent, persuadés qu'avec un nom pareil, ils vont enfin découvrir du test, du vrai, de l'impitoyable.
Les pauvres (bis). Il lisent l'article en question et se rendent compte que :
- il n'y a pas de test
- je suis une maboule
- quand même c'est marrant (même si ça ne sert à rien).

Pour réparer cette injustice, pour rendre hommage à tous ces parents avide de test bib'expressien, j'ai demandé (poliment) à l'acteur principal de l'article original de venir témoigner ici.

Ouiiiiiiiiiiiiiii (cri hystérique féminin), Georges.
Entre deux visites flegmatiques aux boutiques Nespresso du monde entier (sauf celle de Mulhouse hein), Georges a accepté de passer un peu de temps ici.

"Mes hommages cher public de Marie de Mamanstestent (un nom à particule, déjà ça me parle).

Je viens en ces lieux ma foi fort sympathiques pour la première fois et je ne suis pas déçu du voyage!! L'ambiance est courtoise, le public essentiellement féminin (youhou les filles!) et je me sens mis en valeur tout au long de ces nombreux (et longs) artikeuls.

Bon, je suis là pour bosser, ne chômons pas.
Le bib expresso m'a été offert par une gentille demoiselle du Salon Baby. Reconnu mondialement comme le Sesky Professionnal de l'Expresso, je suis donc tout à fait apte à tester ce genre de matériel.
J'ai embauché mon wondernain pour la démonstration photo.
C'est parti.

Visuellement tout, d'abord, le Bib Expresso est plutôt réussi. Il n'est pas laid, il n'est pas (trop) encombrant (pas plus qu'un Baby Cook), et ses coloris sont ma foi fort sympathiques. En tout cas, rien qui ne jure dans ma cuisine hype trendy.

Oui, mon plan de travail est sublime...


Le bib'expresso fait pas mal de choses : 
- il peut chauffer de l'eau pour un biberon (en gros, c'est une bouilloire qui chauffe à 37°)
- il peut chauffer biberon et petits-pots au bain marie
- il a une partie amovible dans laquelle tu peux stocker les biberons/stériliser les biberons (au micro-ondes).
- il donne l'heure et te plie tes draps-housses (non, je blague, ça c'est Wondermaman, ma femme).

Pour tous les détails techniques, je te laisse consulter le site internet du Salon Baby Virtuel, sur le stand innovation (ça va plaire au Mâle, c'est en 3D).

Passons maintenant aux choses sérieuses. Je vais te montrer comment on prépare un biberon avec un Bib'Expresso :

1) Tu chopes un biberon. Soit tu prends un de ceux que tu avais rangé soigneusement dans le petit récipient à l'arrière du Bib'Expresso...
...soit tu te souviens que ton petit dernier est une FILLE et tu prends plutôt un biberon rose ou violet (huhuhuhu).


oui, le nain a une jolie montre

Tu verses de l'eau dans ton biberon, tout pareil que d'habitude.
Puis, tu transvases (doucement le nain) cette eau dans le réservoir de chauffe du Bib'Expresso.
Tu essayes de ne pas en mettre partout, après Wondermaman doit passer un coup d'éponge et ça a tendance à l'agacer.

Parfait le nain, bien visé (en même temps, c'est pas trop compliqué)



Ensuite, tu appuies sur le bouton de chauffe...

Oui, le nain ronge ses ongles aussi (mais où a t-il appris cette vilaine habitude??)



Pendant que l'eau chauffe, il te faut remplir le biberon de lait en poudre. Magne toi, tu as trente secondes.
En gros, le temps que tu verses le lait dans le bib', l'eau est chaude. A moins que quelqu'un ait l'excellente idée de te parler pendant que tu annones bêtement le nombre de doses que tu es en train de verser. 
- Une, deux, trois, quatre...
- Chérie?
- Attends...cinq...
- Non mais chérie??
- Attends, ...cinq...ah non, merde, j'en suis où déjà?
- Tu n'as pas vu mon porte-feuille?
- Mais merde là, je fais les doses et à cause de toi je.....
- Biiiiiiiiiiiiiiiiiip!!! (Bib'Expresso qui prévient que l'eau est chaude)

En bref, reste concentrée et ne répond à personne. Le porte-feuille est généralement posé dans l'entrée.

Cela dit, l'eau reste chaude un moment hein, pas de stress.

On compte les doses, on racle le surplus, on en met partout sur le plan de travail et la poudre colle à l'éponge
Les doses versées dans le biberon, on se prépare à ajouter l'eau.


La bestiole fait Biiiiiiiiiiiiiiiiip.

L'eau dans le réservoir de chauffe (c'est également là qu'on place petits pots et bib' pour utiliser la bestiole en bain-marie)

Place le biberon à sa place sur la petite grille. Et appuie sur le petit truc orange. Avec le doigt si tu veux te la jouer. Tu peux même le faire avec un nain (hurlant) sur la hanche. Aucun souci.
et l'eau coula....
L'eau chaude tombe donc dans le biberon et se mélange (un peu) avec la poudre. 
Une fois que tout est écoulé, ton biberon est prêt. Il ne te reste plus qu'à visser la tétine, qu'à secouer quand même (surtout si tu prends un lait un peu épaissi genre le Confort/AR) et à le coller dans le bec du nain affamé. 

L'appareil dispose d'une fonction "auto-wash" que j'utilise une fois par semaine (histoire que tout reste nickel pour mes Wondernains). 
Le test au bain-marie est concluant mais carrément plus long, prévoir 15 minutes pour un petit pot (la feignasse de mère indigne que tu es, tout comme Marie, préférera très certainement le micro-ondes).

Après cette petite démonstration, je te livre mon bilan:

Les + : 
- joli, design et chic, le Bib'Expresso en jette dans ta cuisine. En tout cas, bien plus que le mauvais chauffe biberon refourgué par Tatie Relou (qui date de son époque d'ailleurs).
- pratique, il chauffe rapidement l'eau et permet d'éviter les tournicotons au micro-ondes (trop froid, trop chaud, brûlant - faut le refroidir et le nain hurle).
- rapide (toujours rapport au cri du nain affamé), il permet de faire un biberon en une minute. Et même s'il faut tout de même mélanger, les laits épaissis sont moins grumeleux (enfin, plein de grumeaux quoi). 

Les - :
- Il fait un peu "toc" et pas très solide. Parti sur une idée de Bib'Expresso dans le style des machines à café, j'ai été tout d'abord surpris, toutes les pièces sont en plastiques et semblent fragiles. Ce qu'elles ne sont pas, mais c'est vrai que ça fait drôle.
- Il reste souvent de l'eau dans le réservoir de chauffe. J'ai résolu le problème en inclinant légèrement le Bib'Expresso pendant que j'appuie sur le bouton orange qui libère l'eau.
- Il manque des graduations pour l'eau (dans ce même réservoir) ce qui éviterait d'avoir à passer par le biberon (oui, je suis feignasse à mes heures)

Ma conclusion: 

Lorsque j'ai reçu le Bib'Expresso, j'ai, avouons-le, déchanté. J'étais persuadé de recevoir une machine ultra-perfectionnée dans laquelle il suffisait de remplir un réservoir, de mettre des doses de lait et qui me permettrait, en appuyant sur un bouton, d'obtenir un bon biberon tout chaud sans grumeau. 
Alors oui, le Bib'Expresso fait tout ça, mais avec un peu plus d'intervention humaine que prévu.
Cela dit, après trois semaines d'utilisation, je ne pourrais plus m'en passer (enfin si, mais ça m'ennuierait). 
Le biberon est prêt rapidement, avec la puce dans les bras. Elle n'a pas le temps de chouiner que c'est prêt, chaud et bon.
Idéal également pour la nuit : on verse l'eau, on prépare le lait dans le biberon à l'avance et vers 3 heures du matin (quand les yeux sont restés mi-clos et que l'humeur est celle d'un dogue),  on ne se prend pas la tête (que l'on a dans le luc) et on peut retourner se coucher (presque) rapidement (sans recompter vingt fois les doses).
Pour des parents qui attendent des jumeaux, ça me semble vraiment indispensable (surtout au début quand on carbure à 16 biberons en 24h) car on économise du temps (temps économisé = sieste autorisée).

Bref, un achat à faire si vous avez les moyens (parce que ça coûte tout de même entre 60 et 70 euros) et si votre nain est encore Micronain (ou s'il est encore comme le poisson, pas né).

N'hésitez pas à contacter Marie pour plus de renseignements, je lui ai prêté mon Bib'Expresso histoire de lui simplifier la vie (elle a du mal avec ses trois nains - mal élevés soit dit en passant).

Bises et clin d'oeil sesky de Georges...."


Ndlr : Je suis assez d'accord avec Georges. Le Bib'Expresso est un "gadget" bien utile ma foi, surtout si on est amené à préparer de nombreux biberons (crèche/nounou/nain morfale et parent feignasses).
Évidemment, si vos nains boivent leurs biberons à température ambiante, cet accessoire est inutile.
Ici, testé et approuvé par Micronaine qui apprécie son biberon chaud et rapidement en bouche.

Le Mâle a trouvé tout d'abord que, hum hum, c'était de l'arnaque. Deux jours après, il validait la bestiole.
"C'est quand même sioupère pratique, on ne se pose pas de questions hein?". Et, ça, le Mâle aime.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...