16 mai 2011

Rose Indigo : de l'occasion pour ton nain

Ô toi, mère qui aime habiller son nain à vil prix,
Ô toi, père qui déteste fureter dans les cartons remplis de fringues à la brocante de Troudukudumonde.

Vous allez être ravis.
Aujourd'hui, en coup de cœur, une petite boutique dénichée au détour d'un Facebook, puis conseillée par une autre maman et testée par une lectrice (de confiance hein, la lectrice, pas un boulet - mais je n'ai pas de boulet dans mes lectrices, juste un Mâle du nom de Jérôme L. - pardon Jérôme, ça faisait longtemps).


Oui, oui, tu peux cliquer... (je pense à mes feignasses préférées)

La boutique en question s'appelle Rose Indigo et propose des vêtements d'occasion.
Oui, car ton nain a beau être le plus joli des nains du monde, il peut porter de l'occasion et le vivre bien.
D'ailleurs mieux vaut un nain joliment fringué d'occasion qu'un nain fringué en Cars, Oui Oui ou Spiderman. Biiiiih. Vilain le jogging Spiderman.


Personnellement, je trouve parfois des fringues en brocante.
Bon, jusqu'au 2 ans, c'est correct, pas cher (souvent 1 euro le vêtement, voire moins), mais dès qu'on atteint des âges salissants (genre à partir de trois ans - âge auquel le nain aime se vautrer dans la boue et manger son ketchup avec sa manche) il est rare de trouver des trucs de bonne qualité encore vivants.

Sur ce site carrément bien fichu, tu sélectionnes ta saison, l'âge et le sexe de ton nain, et le type de vêtement souhaité.
La recherche est automatique et s'affichent ainsi les vêtements disponibles.

laisse tomber, le pyj à 5 euros il est pour Micronaine
 Bref, une ergonomie au top, des vêtements de marque (Petit Gateau, Jacadi, Sergent Major, DPAM) et des prix vraiment chouettes.
Alors OUI, c'est un peu plus cher qu'en brocante, mais la lectrice-testeuse me l'a confirmé, les fringues sont d'excellentes qualité, non tâchées et l'envoi est soigné.

De plus, si tu es en Parisie (Paris ou banlieue), tu peux même faire appel à la gentille dame de Rose Indigo qui vient dans ton chez toi pour prendre des vêtements à vendre (renfloue ton compte en banque avec les slips du nain).

Je te conseille donc ce site, il permet de shopper en ayant bonne conscience (et ça, ça n'a pas de prix).
Pour toi qui n'aime pas fouiller dans les bacs, lectrice snob (dont moi).
Pour toi qui aime les plans fringues pas chères (dont moi).


Et si tu as d'autres bonnes adresses, partage hein!!

15 mai 2011

Test et avis du Bib Expresso par Georges (Georges who?)


Il y a presque un an (et oui le temps file ma bonne dame), tu pouvais lire ce mirifique artikeul sur le Bib' Expresso. Cet article, sache-le, m'amène encore aujourd'hui de nombreux visiteurs (les malheureux!) avides d'informations sur cet objet (des parents genre Primi et Chouchou quoi).

Les pauvres. Ils cherchent du test, du bon conseil, de l'information vérifiée...et ils tombent ici. Gulp.
Alors au départ ils sont contents hein, ils voient Mamans Testent (chic, du test, chic des mamans).
Et puis ils lisent, persuadés qu'avec un nom pareil, ils vont enfin découvrir du test, du vrai, de l'impitoyable.
Les pauvres (bis). Il lisent l'article en question et se rendent compte que :
- il n'y a pas de test
- je suis une maboule
- quand même c'est marrant (même si ça ne sert à rien).

Pour réparer cette injustice, pour rendre hommage à tous ces parents avide de test bib'expressien, j'ai demandé (poliment) à l'acteur principal de l'article original de venir témoigner ici.

Ouiiiiiiiiiiiiiii (cri hystérique féminin), Georges.
Entre deux visites flegmatiques aux boutiques Nespresso du monde entier (sauf celle de Mulhouse hein), Georges a accepté de passer un peu de temps ici.

"Mes hommages cher public de Marie de Mamanstestent (un nom à particule, déjà ça me parle).

Je viens en ces lieux ma foi fort sympathiques pour la première fois et je ne suis pas déçu du voyage!! L'ambiance est courtoise, le public essentiellement féminin (youhou les filles!) et je me sens mis en valeur tout au long de ces nombreux (et longs) artikeuls.

Bon, je suis là pour bosser, ne chômons pas.
Le bib expresso m'a été offert par une gentille demoiselle du Salon Baby. Reconnu mondialement comme le Sesky Professionnal de l'Expresso, je suis donc tout à fait apte à tester ce genre de matériel.
J'ai embauché mon wondernain pour la démonstration photo.
C'est parti.

Visuellement tout, d'abord, le Bib Expresso est plutôt réussi. Il n'est pas laid, il n'est pas (trop) encombrant (pas plus qu'un Baby Cook), et ses coloris sont ma foi fort sympathiques. En tout cas, rien qui ne jure dans ma cuisine hype trendy.

Oui, mon plan de travail est sublime...


Le bib'expresso fait pas mal de choses : 
- il peut chauffer de l'eau pour un biberon (en gros, c'est une bouilloire qui chauffe à 37°)
- il peut chauffer biberon et petits-pots au bain marie
- il a une partie amovible dans laquelle tu peux stocker les biberons/stériliser les biberons (au micro-ondes).
- il donne l'heure et te plie tes draps-housses (non, je blague, ça c'est Wondermaman, ma femme).

Pour tous les détails techniques, je te laisse consulter le site internet du Salon Baby Virtuel, sur le stand innovation (ça va plaire au Mâle, c'est en 3D).

Passons maintenant aux choses sérieuses. Je vais te montrer comment on prépare un biberon avec un Bib'Expresso :

1) Tu chopes un biberon. Soit tu prends un de ceux que tu avais rangé soigneusement dans le petit récipient à l'arrière du Bib'Expresso...
...soit tu te souviens que ton petit dernier est une FILLE et tu prends plutôt un biberon rose ou violet (huhuhuhu).


oui, le nain a une jolie montre

Tu verses de l'eau dans ton biberon, tout pareil que d'habitude.
Puis, tu transvases (doucement le nain) cette eau dans le réservoir de chauffe du Bib'Expresso.
Tu essayes de ne pas en mettre partout, après Wondermaman doit passer un coup d'éponge et ça a tendance à l'agacer.

Parfait le nain, bien visé (en même temps, c'est pas trop compliqué)



Ensuite, tu appuies sur le bouton de chauffe...

Oui, le nain ronge ses ongles aussi (mais où a t-il appris cette vilaine habitude??)



Pendant que l'eau chauffe, il te faut remplir le biberon de lait en poudre. Magne toi, tu as trente secondes.
En gros, le temps que tu verses le lait dans le bib', l'eau est chaude. A moins que quelqu'un ait l'excellente idée de te parler pendant que tu annones bêtement le nombre de doses que tu es en train de verser. 
- Une, deux, trois, quatre...
- Chérie?
- Attends...cinq...
- Non mais chérie??
- Attends, ...cinq...ah non, merde, j'en suis où déjà?
- Tu n'as pas vu mon porte-feuille?
- Mais merde là, je fais les doses et à cause de toi je.....
- Biiiiiiiiiiiiiiiiiip!!! (Bib'Expresso qui prévient que l'eau est chaude)

En bref, reste concentrée et ne répond à personne. Le porte-feuille est généralement posé dans l'entrée.

Cela dit, l'eau reste chaude un moment hein, pas de stress.

On compte les doses, on racle le surplus, on en met partout sur le plan de travail et la poudre colle à l'éponge
Les doses versées dans le biberon, on se prépare à ajouter l'eau.


La bestiole fait Biiiiiiiiiiiiiiiiip.

L'eau dans le réservoir de chauffe (c'est également là qu'on place petits pots et bib' pour utiliser la bestiole en bain-marie)

Place le biberon à sa place sur la petite grille. Et appuie sur le petit truc orange. Avec le doigt si tu veux te la jouer. Tu peux même le faire avec un nain (hurlant) sur la hanche. Aucun souci.
et l'eau coula....
L'eau chaude tombe donc dans le biberon et se mélange (un peu) avec la poudre. 
Une fois que tout est écoulé, ton biberon est prêt. Il ne te reste plus qu'à visser la tétine, qu'à secouer quand même (surtout si tu prends un lait un peu épaissi genre le Confort/AR) et à le coller dans le bec du nain affamé. 

L'appareil dispose d'une fonction "auto-wash" que j'utilise une fois par semaine (histoire que tout reste nickel pour mes Wondernains). 
Le test au bain-marie est concluant mais carrément plus long, prévoir 15 minutes pour un petit pot (la feignasse de mère indigne que tu es, tout comme Marie, préférera très certainement le micro-ondes).

Après cette petite démonstration, je te livre mon bilan:

Les + : 
- joli, design et chic, le Bib'Expresso en jette dans ta cuisine. En tout cas, bien plus que le mauvais chauffe biberon refourgué par Tatie Relou (qui date de son époque d'ailleurs).
- pratique, il chauffe rapidement l'eau et permet d'éviter les tournicotons au micro-ondes (trop froid, trop chaud, brûlant - faut le refroidir et le nain hurle).
- rapide (toujours rapport au cri du nain affamé), il permet de faire un biberon en une minute. Et même s'il faut tout de même mélanger, les laits épaissis sont moins grumeleux (enfin, plein de grumeaux quoi). 

Les - :
- Il fait un peu "toc" et pas très solide. Parti sur une idée de Bib'Expresso dans le style des machines à café, j'ai été tout d'abord surpris, toutes les pièces sont en plastiques et semblent fragiles. Ce qu'elles ne sont pas, mais c'est vrai que ça fait drôle.
- Il reste souvent de l'eau dans le réservoir de chauffe. J'ai résolu le problème en inclinant légèrement le Bib'Expresso pendant que j'appuie sur le bouton orange qui libère l'eau.
- Il manque des graduations pour l'eau (dans ce même réservoir) ce qui éviterait d'avoir à passer par le biberon (oui, je suis feignasse à mes heures)

Ma conclusion: 

Lorsque j'ai reçu le Bib'Expresso, j'ai, avouons-le, déchanté. J'étais persuadé de recevoir une machine ultra-perfectionnée dans laquelle il suffisait de remplir un réservoir, de mettre des doses de lait et qui me permettrait, en appuyant sur un bouton, d'obtenir un bon biberon tout chaud sans grumeau. 
Alors oui, le Bib'Expresso fait tout ça, mais avec un peu plus d'intervention humaine que prévu.
Cela dit, après trois semaines d'utilisation, je ne pourrais plus m'en passer (enfin si, mais ça m'ennuierait). 
Le biberon est prêt rapidement, avec la puce dans les bras. Elle n'a pas le temps de chouiner que c'est prêt, chaud et bon.
Idéal également pour la nuit : on verse l'eau, on prépare le lait dans le biberon à l'avance et vers 3 heures du matin (quand les yeux sont restés mi-clos et que l'humeur est celle d'un dogue),  on ne se prend pas la tête (que l'on a dans le luc) et on peut retourner se coucher (presque) rapidement (sans recompter vingt fois les doses).
Pour des parents qui attendent des jumeaux, ça me semble vraiment indispensable (surtout au début quand on carbure à 16 biberons en 24h) car on économise du temps (temps économisé = sieste autorisée).

Bref, un achat à faire si vous avez les moyens (parce que ça coûte tout de même entre 60 et 70 euros) et si votre nain est encore Micronain (ou s'il est encore comme le poisson, pas né).

N'hésitez pas à contacter Marie pour plus de renseignements, je lui ai prêté mon Bib'Expresso histoire de lui simplifier la vie (elle a du mal avec ses trois nains - mal élevés soit dit en passant).

Bises et clin d'oeil sesky de Georges...."


Ndlr : Je suis assez d'accord avec Georges. Le Bib'Expresso est un "gadget" bien utile ma foi, surtout si on est amené à préparer de nombreux biberons (crèche/nounou/nain morfale et parent feignasses).
Évidemment, si vos nains boivent leurs biberons à température ambiante, cet accessoire est inutile.
Ici, testé et approuvé par Micronaine qui apprécie son biberon chaud et rapidement en bouche.

Le Mâle a trouvé tout d'abord que, hum hum, c'était de l'arnaque. Deux jours après, il validait la bestiole.
"C'est quand même sioupère pratique, on ne se pose pas de questions hein?". Et, ça, le Mâle aime.



10 mai 2011

Promenons-nous dans les bois....

Ah, la balade dans les bois.
Mais si, celle du dimanche après-midi vers 16h (après la trop courte sieste des nains)
Celle où tu traînes tes nains histoire de te donner bonne conscience (et de les fatiguer un peu pour avoir un semblant de soirée) et où tu comates toi même légèrement. Celle que tu faisais (éventuellement) quand tu étais Nulli, entre quatre épisodes de Desparate Housewives histoire de t'oxygéner...

La balade dans les bois (surnommée par certains nains, devenus ados, la balade des cons), est un grand moment de la vie de tout propriétaire de nains. Il faut sortir les nains, les motiver, les balader, les supporter, les écouter, leur parler (enfin leur répéter vingt fois les mêmes phrases) et tout ça pour les occuper. Bref, ça peut tourner au drame familial (où tout le monde hurle sur tout le monde et où le nain finit par tomber tête la première dans un buisson - ou dans une flaque).

Enfin, ça dépend si tu es Wondermaman ou Multi, évidemment....

Wondermaman et Georges garent la Touran rutilante sur le petit parking de terre battue.
Georges se gare comme un as et coupe le concerto pour violons et violoncelles en ré mineur de Vladimir Pomp'laire. Les wondernains, bien sanglés à l'arrière dans leurs sièges autos, râlent car ils "adoooorent ce morceau papa, surtout le 4ème mouvement".
Georges sourit et pose sa main sur la cuisse de Wondermaman. Qu'ils ont de la chance d'avoir des nains aussi mélomanes...
Allez, c'est l'heure d'aller se promener.

Georges descend de voiture et sort les deux grands. Wondermaman glisse la petite dernière dans son écharpe pour la promenade :
- Hop, hop, chéri je lui fais le triple nœud croisé dans le dos avec basculement balancier pour qu'elle soit bien hein?
- Oui chérie, ça me paraît super, tu veux que je t'aide?

Mais Wondermaman a déjà fais les vingt nœuds nécessaires (sans s'emmêler les pinceaux et en évitant la flaque d'eau boueuse dégueulasse) et attend le reste de sa troupe en chantonnant.
Georges enfilent les chaussures de forêt aux deux wondernains. Ils mettent ensuite leurs manteaux spécial forêt et prennent leur petit panier de forêt.
Ils sont en route. Le chemin est un peu boueux mais nos Wondernains marchent d'un bon pas en évitant les flaques. Georges et Wondermaman sont derrière eux et devisent gaiement. Les Wondernains ne vont pas trop vite histoire que leurs parents ne les perdent pas de vue. La petite s'est endormie, bercée par le doux balancement et les tendres voix de ses parents.

- Oh, Papa!
- Oui mon chat?
- Regarde, un champignon...
- Où ça ?
- Mais là, regarde bien.
- Oui, quels bons yeux tu as Wondernain. Veux-tu que nous cherchions quel champignon c'est?
- Avec grand plaisir Papa.
Huhuhuhuhu...Wondermaman va encore faire des merveilles en cuisine!!!

Et voici Georges qui sort de sa petite poche extérieure de son manteau de forêt un guide de poche des champignons. Wondernain, habitué, l'ouvre à la page des comestibles :
- Je penche pour une truffe Papa!
- Mais non petit Wondernain, c'est toi la truffe!
- Huhuhu les garçons, calmez vous...(Wondermaman s'esclaffe, ses nains sont tellement spirituels)
- Ah non Papa, tu vois, c'est un clitocyble inversé!
- Tu as raison Wondernain, j'aurais confondu avec le clitocyble en entonnoir...

La petite famille repart, fière de sa trouvaille. Les wondernains s'amusent le long du chemin à reconnaître les différentes familles de champignons:
- Oh! Un bolet du bouleau!
- Tiens, une vesse de loup (héhéhéhé)
Regarde Wondernain,un pistourette des ruisseaux!!!

La promenade continue, les Wondernains nomment les arbres qu'ils reconnaissent et tentent d'apercevoir des biches. Malheureusement, même en marchant de longs moments en silence, ils ne voient rien...
Georges les sent deçus et propose alors aux Wondernains de terminer la promenade par une construction de cabane.
- Youpiiii!
- Youpiii!
- Allez d'accord les nains, installons nous par ici.

Wondermaman s'assoie sur un tronc pour allaiter Micronaine tranquillement.
- Maman?
- Oui mon coeur?
- Je peux monter sur le bois?
- On appelle ça une grume mon chéri.
- Je peux monter sur la grume maman?
- Oui mon chéri, installe toi là près de moi pendant que Papa chéri et frérot chéri cherchent un endroit pour une cabane.

Pendant ce temps là, Georges a sorti Copain de bois de son manteau multi-poches.
Il lit à haute-voix : "Trouvez trois arbres équidistants de 90 cm".

- Là Papa, regarde, ceux là pourraient convenir!
- Mais oui Wondernain, tout à fait! Mesurons le tout avec mon mètre ruban de poche mais à vue d'œil, ça a l'air d'être ça...

Continuons : "trouvez environ 18 rondins de 60 cm de long à la pointe affûtée (pour cela demande à ton papa de t'aider avec une hache)".
- Bon, les rondins, faut les trouver en fait.

Et pendant l'heure qui suit, Wondernain et Georges cherchent (et trouvent) des rondins légèrement affûtés, que Georges termine à la machette (poche intérieure de son wondermanteau).
Wondermaman, pendant ce temps là, cherche quelques beaux branchages pour faire des activités manuelles avec ses nains le soir venu (bomber des branchages couleur argentée, ça fera du plus bel effet dans un vase sur la table du salon).
Petit Wondernain l'aide, il trouve même quelques brins de muguet le veinard!

Il ne manque que les wonder-rideaux...

La cabane se termine, les rondins sont parfaitement positionnés en quinconce comme le suggérait Copain des Bois. La petite porte d'entrée a été tressée par Wondermaman et Georges a réussi à faire un petit paillasson de branchages.

- Il va être l'heure de rentrer les chéris, la nuit va tomber. Si nous voulons avoir le temps de prendre un bon bain et de déguster une bonne soupe, il faut y aller.
- Oh oui, chic!! Une soupe à quoi? Je meurs de faim moi!
- Hihihihi Grand Wondernain, une soupe de cresson, tu sais, celui que tu as planté avec papa?
- Génial, ma préférée!!!

La petite famille s'en retourne tranquillement à la voiture. Les Wondernains ont de bonnes couleurs et Microwondernaine regarde son père d'un air enamouré (elle adore quand son papa la porte en écharpe). Arrivés devant la Touran, les Wondernains ôtent leurs chaussures crottées et les posent sur la bâche mise dans le coffre à cet effet.

- On a bien fait de ne pas prendre la poussette ma chérie!
- Tu l'as bien dit mon cœur, la dernière fois elle était toute boueuse...
- Oh oui, j'ai du la passer au karcher!!!

Les Wondernains ont enfilé leurs chaussures propres et ont reposé leurs manteaux de forêt dans la caisse désignée qui reste toujours dans le coffre du Touran (à côté de la caisse à sachets de courses).
Georges attache ses enfants chéris dans les sièges autos et ouvre la portière à sa douce en lui caressant la joue tendrement.
Ils repartent ainsi en musique jusqu'à la maison. Les Wondernains dormiront bien ce soir.
Comme tous les dimanches.


Multi et le Mâle arrivent sur le parking et garent le Scénic entre deux Touran. Les nains n'ont pas fait la sieste, il est donc 15h30.
Multi a tenté de les occuper (pâtisserie mais il manquait des œufs - peinture mais Petit Nain a mangé la gouache - circuit de train mais ils ont fini par se bastonner à coups de locomotive).
Dans la voiture, ça braille, Grand Nain a perdu sa pom'potes entre la portière et le siège auto et Petit Nain ne essaie d'arracher le pare-soleil. Il n'y a que Micronaine qui se tait, elle doit dormir calmement dans son cosy.

- Allez, tout le monde descend là!
Le Mâle extrait les nains du véhicule et demande aux nains s'ils préfèrent marcher ou faire du vélo:
- Maché (Petit Nain)
- Vélo (Grand Nain)

Multi regarde le Mâle en soupirant. La prochaine fois, on ne posera pas la question.
- Bon, allez, on prend les vélos, ça ira plus vite les nains
- Nooooooon, pas vélo (Petit Nain, en rogne - normal, pas de sieste = fatigué = fiant).

Petit Nain rouge de colère se calme un peu lorsque le Mâle lui colle son beau casque sur la tête.
Grand Nain veut mettre le sien "tout seul comme un grand" et se coince le gras du cou dans le système de fermeture.
Il hurle.
Multi lui colle quelques granules dans le bec (c'est du Nux Vomica mais le nain ne sait pas lire) et, tout de suite, ça va bien mieux.

- Moi aussi! Moi aussi! Ganules!
- Oué, tiens Petit Nain. Hop!


le même que pour les dents...

Les nains granulés sont prêts à partir.
Le Mâle sort le cosy. A l'intérieur, Micronaine dort du sommeil du juste.
- Chérie, tu me sors la structure?
- Elle est où?
- Bin dans le coffre hein, tu ne l'as pas rangée sur le toit, huhuhuhu?
- Ah mais moi je ne l'ai pas rangée du tout chéri, je te l'ai mise dans l'entrée en partant
- Bin non, je t'ai dit "as-tu pensé à prendre la structure?"
- Oui, je t'ai même répondu "non elle est dans l'entrée"
- Et donc tu ne l'as pas prise?
- Et toi non plus?
- Non, moi j'avais déjà les trois enfants!
- Et bin moi je portais les manteaux alors NON je n'ai pas pris la structure qui t'attend dans l'entrée.
Pas grave, on va prendre le porte-bébé.
- Mais elle dort!
- C'est comme tu veux hein, si tu veux te trimballer le cosy à bout de bras pendant une heure, tu peux. Moi, je prends le porte-bébé.
- Ok, bon, d'accord.

Micronaine entrouvre un oeil, puis deux, chouine et se rendort contre sa maman.
Multi marche pour que le bercement termine d'endormir complètement la petite.
- Allez les nains, on avance (Multi chuchote, elle ne veut pas hurler dans les oreilles de Micronaine). D'ailleurs chéri, tu gères les deux hein, je ne peux pas gueuler là...
- Ok. Bon, les nains, on y va!!

Les nains partent comme des bolides sur leurs draisiennes. Grand Nain fonce loin devant. Petit Nain reste bien près de Multi et raconte des trucs incompréhensibles.
Le Mâle et Multi tentent de papoter mais sont interrompus par des borborygmes de Petit Nain. Formidable.
Grand Nain, lui, salue chaque personne rencontrée en lui tapant sa laïfe:


- Bonzour!
- Bonjour le nain
- T'as vu j'ai un beau vélo
- Heu, oui
- Il est vert
- Oui, je vois ça, allez je vais...
- Et il a un frein
- Ah bin c'est bien, mais ce sont tes parents que je....
- Et aussi une béquille....
- Super, bon, bin je vais continuer ma ....
- Et en plus je vais plus vite que Soso tu vois parce que Soso c'est un bébé un peu.
- Oui, bon, heu, BONJOUR MESSIEURS DAMES ET BONNE BALADE HEIN AU REVOIR!
Le nain est fier de sa monture multicolore...

Dix minutes plus tard, les nains ne veulent plus faire de vélo.
Petit Nain descend de son biclou, ôte son casque qu'il balance par terre et s'accroupi au bord d'une flaque d'eau pour y jeter des petits caillous.
Grand Nain chouine qu'il a mal aux jambes et qu'il veut aller dans la forêt qui jouxte la route.
Multi propose:
- Bin laisse les vélos sur le côté, on revient dans dix minutes, ya pas grand monde quand même
- ça va pas non? On pourrait nous les voler...!
- Parano va!

ndlr: oui, le Mâle est parano. Le Mâle vérifie donc trente-huit fois que la porte d'entrée est fermée, que la voiture est verrouillée, que le GPS est caché, que la cafetière est éteinte, que tu as fermé le robinet d'arrivée d'eau de la machine à laver, qu'il n'a pas oublié ses clefs, son portable et sa tête.

Le Mâle a peur de les abandonner dans un fourré, il les prend donc sous le bras pendant que la petite famille entre dans la forêt. Il est ridicule, se prend toutes les branches et manque de déraper à chaque pas.

- Oooooo regarde maman des champignons rigolos!!

Grand Nain tient dans la main une chose rouge à pois blancs!
- NON mais lâche ça tout de suite ce champignon, c'est une ammanite machin qui tue les mouches là!
- Hein?
- Lâche je te dis!
- Non mais c'est joli maman
- Évidemment que c'est joli le nain, ça sert à appâter les mouches (et les nains).

Tiens une ammanite tue-nains!


Le drame de l'intoxication alimentaire ayant été évité, notre petit groupe avance tranquillement dans la forêt.


Courrez les nains. Vite. Et fatiguez vous bien surtout (on est là pour ça)

Petit Nain chouine car il n'arrive pas bien à marcher dans les feuilles.
Grand Nain veut toujours passer devant et lâche les branches dans la tête de celui de derrière.
Et le Mâle suit lamentablement derrière avec ses deux vélos en pestant contre ces "satanés-gosses-la-prochaine-fois-on-ne-prend-pas-les-vélos-z'auront-qu'à-marcher-putain-de-merde".

- hého le nain on se calme là, tu vas défigurer ton frère!
La branche feuillue vient de scalper Petit Nain.

Mais l'intéressé ne râle pas, non, car il a trouvé une mare boueuse dégueulasse dans laquelle les sangliers vont probablement se vautrer aux heures creuses.
Il touille le tout d'un air concentré et ravi avec un vieux bâton.

- A la soupe!
Et il dégage le bâton vers son frère.
Qui se retrouve maculé de boue flotteuse et puante (avec des morceaux de feuilles mortes dedans - et probablement du jus de charogne d'écureuil tombé de la branche).

- Mamaaaaaaaan!!!! Ze suis tout mouiiiiiillé....


Chouine et trépigne.
- C'est pas vrai le nain, t'abuses de trop là, ton frère est immonde maintenant (et ça va être encore le drame pour lui laver les cheveux ce soir - rapport au savon dans les yeux et tout ça).
- Rigolo ça!
- Heu non, pas très rigolo, tu lui dis pardon et tu lui fais un bisou. Heu non, tu lui dit juste pardon en fait
- Adon
- Ouais, ça ira

La petite commence à se réveiller (elle a du recevoir une goutte nauséabonde) et a faim. 


- Va falloir que j'allaite la petite là chéri
- Heu là? En pleine forêt?
- Oui, pourquoi? Ça pose un problème? T'as peur qu'on se fasse dévorer par les loups si on reste immobiles?


- Des loups?? Mamaaaan!!! J'a peur, j'a peur!
- Maman blague le nain. Ce n'est pas drôle mais maman blague.

Raté, Petit Nain regarde autour de lui d'un air terrorisé et finit par glisser dans la mare dégueulasse et croupie.
- Sors le de là tout de suite le Mâle. Putain mais c'est pas vrai, ses godasses pour l'école!!!
- Quoi? Pourquoi tu ne lui a pas mis une vieille paire?
- Parce qu'il n'a pas de vieille paire. Si une paire est trop petite, j'en rachète une autre, t'es bête ou quoi?
- Et ses bottes?
- Les Oui-Oui ou les Cars?
- Peu importe je sais pas moi
- Le chien a bouffé les Oui-Oui.  Et les Cars sont restées dehors. Elles sont donc pleines de flotte puisqu'il a plu. Et je pense même qu'un escargot vit dans celle de droite.
Le nain aime à se vautrer dans la boue


Multi se met assise sur une souche. L'avantage d'avoir enchaîné trois grossesses c'est qu'on peut s'asseoir à peu près partout pour allaiter, le rembourrage externe permettant une assise moelleuse et tout confort.

Le Mâle tente de rapatrier les nains vers le lieu de l'allaitement histoire de ne pas en perdre un. Et de poser un peu les vélos.
- On fait une cabane les nains?
- Oué, une bacane une bacane!


- Alors, comment qu'on fait une cabane?
- On tire les arbres papa!
- Ouais allez, on trouve des arbres!

Et voilà les trois couillus à rechercher des branchages non-moisis.
Le Mâle est efficace, il a déjà posé quelques branches afin de faire un semblant de tipi.
Grand Nain tire une buche qui fait dix fois sa taille en rouspétant.
Et Petit Nain, vieille feignasse, est déjà assis dans la future cabane et attend.
Non mais il est bien ton tipi le Mâle (toujours encourager le Mâle)

Grand Nain abandonne la bûche et va rejoindre son frère.
Le Mâle construit donc la cabane tout seul et reçoit les ordres des minis-tyrans sans broncher.
Pendant ce temps, Micronaine sirote son lait tranquillement et en profite pour pourrir sa couche.
Et son body (le beau Petit Bateau)
Et son pantalon (le magnifique Jacadi)

- Et meeeerde, elle a tout pourri!
- Quoi?
- Elle est couverte de crotte!


Les nains sont hilares (normal, le mot "crotte" a été prononcé).
Il va falloir rentrer et voilà Multi qui dispose donc le paquet crotté tout contre elle histoire de pourrir (également) ses fringues.

- T'as pas pensé à prendre les lingettes?
- Si

- Elles sont où?
- Posées sur la structure de la poussette, dans l'entrée.

La promenade s'achève, les nains traînent la patte.
Grand Nain râle derrière et veut rentrer regarder un dessin animé.
Petit Nain se place devant Multi, les bras tendus et marche en reculant tout en répétant son mantra habituel : "Poté Maman, Poté Maman".
- Je ne peux pas te porter Petit Nain, je porte ta sœur toute crottée déjà. Demande à Papa.

Petit Nain change de cible."Poté Papa, Poté Papa".
- Non Petit Nain, je porte déjà ton foutu vélo.
Tu veux refaire du vélo?
- Non, pas beau papa
- Ok, toi, on rentre et tu vas à la sieste
- Biiiiiiiiiiiiiiiiii

Il pleure. Échec de la menace.
La petite troupe arrive à la voiture.
Le Mâle resangle la petite (puante) dans son cosy et jette les vélos dans le coffre.
Les nains grimpent dans les sièges autos et essuyent leurs godasses sur la tablette.
- Non mais les nains on fait attention là, la voiture de papa n'est pas une poubelle (sous-entendu : pas comme celle de maman)
Oui, bon, ça va, demain je vais à l'Eléphant Bleu

Multi s'affale dans son fauteuil et ferme les yeux. 17h09. Plus que le bain (bien mérité), un petit dessin animé, le repas (putain le repas), le nettoyage du repas, l'histoire les histoires du soir, les pourparlers pour le coucher, le brossage de dents, le zzzz...Multi commence à s'endormir.
Le Mâle la réveille (ça ne nous change pas beaucoup)

- Rhâ, ça fouette ici! C'est la petite qui pue comme ça?
- En fait tu as le choix. C'est soit la petite et sa couche. Soit Petit Nain et sa baignade dans le Marais de l'Eternel Puanteur. Soit mon fessier qui a choisi une souche sur laquelle un renard était venu crever. Soit Grand Nain et son odeur corporelle habituelle (rapport au fait qu'il se lave "tout seul comme un grand").

- Bon, allez, on y va les nains, on se met quoi comme musique? Muse?
- Nagawicka Papa!!
- Heu...je crois qu'on l'a pas Nagawicka...
- Mais siiiiiii (commence à chouiner)
- le titi Indien!! (Petit Nain, mouche du coche)
- Hein? Non? Je crois que Maman l'a laissé à la maison, hein Multi?
- Oui, oui, avec Pierre et le Loup.
- Ze veux, ze veux, ze veux Pierrélelou!!!
- Et meeeerde!!

Le trajet se déroulera donc sur un air de Muse.
Mais entre les chouineries de l'un (qui veut Nagawika), de l'autre (qui veut soutenir son frère même s'il n'a pas vraiment compris pourquoi) et de la dernière (la seule qui a raison de chouiner puisqu'elle est toute crottée et a probablement un rot coincé), le Mâle et Multi se contenteront d'échanger un regard complice.
Dans l'adversité, il est primordial de rester partenaires.

8 mai 2011

Mamie

C'est rare que j'utilise ce blog pour passer des messages personnels.
Je le fais de manière pernicieuse dans mes artikeuls, certes. Du genre "lève toi la nuit le Mâle!" ou encore "n'oublie pas de mettre les DEUX chaussettes dans la corbeille de linge si tu ne veux pas être frappé par la malédiction de la chaussette célibataire".

Mais aujourd'hui est un jour particulier puisque c'est l'anniversaire de "Mamie Chéwie".
Qui avant d'être Mamie Chéwie est Maman Chérie (oui, parce que moi je sais prononcer les "R").

Je me dois donc de faire un petit article pour remercier celle qui, depuis presque 30 ans, supporte la (charmante) personne que je suis.
Et oui, devenir mère permet également de se rendre compte que nos parents ont fait ce qu'ils pouvaient. Devenir parent m'a permis, en tout cas, d'arrêter avec les "mes parents n'ont pas fait ça, moi je ferai ci...". Devenir mère m'a fait comprendre qu'au delà de tout ce qu'on pouvait reprocher, il restait l'amour, inconditionnel.
Et que, peu importe certains choix, peu importe certains mots, peu importe tout cela, au départ, il y a l'amour.

Alors je me dois de dire merci.
Merci pour l'humour, merci pour la tendresse, merci pour les nains et merci pour ce que je suis.
Merci pour les concerts et les musées, pour les promenades du dimanche après-midi, merci pour les "NON", pour les "fais tes expériences" et pour les "quoi que tu fasses, je serai là".
Merci d'être là aujourd'hui et l'avoir toujours été
Merci pour les déguisements de Carnaval, pour le Cerf volant bleu, pour les nuits d'angoisse à Madagascar.
Merci pour les chèvres chauds et pour les chaudoudoux, merci pour les voyages en voiture à ricaner bêtement.
Merci pour l'amour des livres, des polars dévorés, pour la danse et pour les stages de poney.
Merci pour le Népal, pour les fous rires et les hontes. Merci pour les virées shopping et les balades du chien, merci pour les gardes d'enfant et pour les pêches au têtards.
Merci pour les coups de fil en pleine nuit, pour le soutien sans dire un mot, pour les remontées de bretelle et les choix compris.
Merci pour science-po, pour la twingo verte et pour la confiance inébranlable.
Après tout ce que nous avons vu, après tout ce que nous avons vécu, avec tout ce qui nous rassemble et avec tout ce qui nous lie, je sais aujourd'hui que l'essentiel est d'avancer et de faire ce qui nous tient à cœur parce que personne ne le fera à notre place.



Lorsque j'ai eu des enfants, je me suis demandée comment remercier ceux qui s'en occupaient pour que je puisse souffler un peu. Tu m'as répondu que tu t'occupais de mes enfants pour remercier ta mère qui avait fait de même. Et que le jour venu, je m'occuperai de mes petits enfants. Et que ce serait ma façon de la remercier. On remercie sa mère en rendant la même chose à ses propres enfants. Crois-moi, je le ferai.

Je suis consciente aujourd'hui d'avoir de la chance. Parce que certaines n'ont plus de maman. Parce que certaines n'ont pas d'aussi belle relation que celle que nous pouvons avoir.

En ce jour donc, je te souhaite un merveilleux anniversaire, avec ce qu'il y a de plus joli, avec ce qu'il y a de plus vrai, de plus sûr et de plus ancré. L'amour de cette petite chose gluante et bleue, pareille à une grenouille que l'on t'a posé sur le ventre il y a presque trente ans. Cette petite chose devenue ce que je suis.
Qui comprend depuis peu que l'essentiel est déjà là. Qu'il suffit maintenant de faire comme on peut. Avec le sourire.
Et avec confiance.
Sans regarder derrière. Parce que ce qui compte est déjà acquis.

6 mai 2011

Carte Blanche à Eliette Abécassis - Les caprices

Oui, ce matin, je suis un peu fatiguée. Mon hibou a décidé de toussoter et mine de rien, la reprise du boulot n'est pas évidente. Bien que, rassure toi, je ne sois qu'une feignasse d'instit', je sens le soir que ma journée ne s'est pas résumée à un loquifiage sur canapé avec Inter en fond sonore.

Bref, bref, ce matin, Eliette a gentiment proposé de rédiger mon article.
Oui, je sais, vil public, tu avais soudoyé Micronaine pour qu'elle se réveille (en pleine forme) à 5h, histoire que je travaille.
Je sais.
Mais que veux-tu, il faut laisser sa chance à d'autres auteurs.

Eliette Abecassis, pour ceux qui ne connaissent pas, a écrit tout de même carrément plus de livres que moi (en même temps, ce n'est pas compliqué hein).
J'ai reçu celui là (en dessous) après la naissance de Grand Nain.
Le petit extrait qui va bien avec.


« Personne ne te rendra plus heureuse que moi, puisque c'est moi qui t'ai faite.
Personne ne te comprend comme moi puisque tu viens de moi, puisque tu es moi. »

Du coup, j'ai acheté celui là :

une sombre histoire de manuscrits de la Mer Morte

et, évidemment celui là  :



où on retrouve tout le paradoxe du "devenir mère". Un bonheur. Mais également la fin de quelque chose.


Et si tu veux offrir un livre sympa à ton nain, elle a également écrit une série spéciale nain, Astalik, où elle aborde les sympathiques tracas de tout nain qui se respecte (arrivée d'un petit nain, le nain ne veut pas dormir) avec humour. Le dernier en date? Une histoire de courses (et de caddie) :
Observe bien le nain. Il est (évidemment) en train de se bafrer (pendant ce temps là, on ne l'entend pas)


Je ne vais pas te faire la liste de tous ces romans, essais, livres pour enfants, etc..., si tu as envie d'en savoir plus, Eliette a également un site internet (ma foi fort ergonomique).
Aujourd'hui, Eliette Abecassis t'a écrit un petit texte sur les caprices.
Invitée à l'émission des Maternelles sur ce thème, voilà ce qu'elle en dit (n'oublie pas de lui mettre un gentil commentaire, c'est un jeune auteur qui se lance - mouarf):

"Je suis invitée aux Maternelles, émission que j’adore! 
Je dois parler des “caprices des enfants” sujet que je connais bien, puisque
1)j’ai des enfants.
2) j’ai écrit des livres pour enfants sur ce sujet.


Nous évoquons le plus gaiement du monde ce sujet qui nous préoccupe tous: que faire des enfants entre 2 et 5 ans? Lorsqu’ils font leur crise, qu’ils ne veulent pas se lever, s’habiller, manger, prendre leur bain, etc… Que la journée n’est plus qu’un rude combat à celui qui imposera sa volonté; et le plus fort, ce n’est pas nous mais l’enfant: l’adorable tyran qui gouverne la maison. Au gré de mes lectures, je suis passée du laxisme le plus total –c’est pas un drame si ma fille va à l’école en hiver habillée de sandales et affublée de lunettes de soleil-  à l’autoritarisme le plus radical –c’est comme ça et pas autrement!

En lisant les psychologues des années soixante-dix, je me suis dit qu’il fallait comprendre mon enfant, et en me baissant pour être à sa hauteur, je lui ai dit: je vois bien que tu es très énervée, je comprends ce que tu ressens. Puis en lisant les tenants du retour de l’autorité, je me suis exercée aux punitions les plus sévères: non, tu n’auras pas ton soixante-quinzième pet shop puisque tu as été très méchante!
Mais rien n’y fait. La petite fille part à l’école avec trois nattes, une robe sur une pantalon, et des moon boots en été. Conclusion de l’émission: il faut prendre sa pilule et attendre l’âge de raison (sept ans) jusqu’à douze ans –la vraie crise, car celle-ci n’est qu’une promenade de santé par rapport à l’adolescence.

Sur le plateau des Maternelles, les enfants jouent. Un petit qui tente de rejoindre sa mère sur le plateau tombe en escaladant la marche, s’ouvre la lèvre et se met à saigner. Je me lève pour le secourir - mais avant que j’aie pu faire un geste, un technicien jaillit du décor tel le Deus ex machina et emmène l’enfant à la vitesse de l’éclair. Nous pouvons continuer de débattre tranquillement des caprices de nos enfants.
Et bien: la voilà, la solution!!


Eliette Abécassis




Voilà public, là, j'avoue, je suis juste super émue d'avoir reçu Eliette Abécassis.
Sans voiloir fayoter, bin, j'aime beaucoup son travail. C'est ça que je veux faire quand je serai grande.
Mais en attendant, il faut aller au boulot.
Je reviens vite avec de l'artikeul poignant (papa sans péri) et animalier (le zoo).
Sois patient...

4 mai 2011

M comme Maman - Concours photos - Mustela

C'est bientôt la fête des mères.
Si.
Ne me dis pas "moi c'est ma fête tous les jours". Je sais. C'est la mienne aussi.
Parce que je vois mon nain qui me dit "ze t'aime maman" (et qu'il pouffe avec son frère en ajoutant "c'est pas vrai cacaprout" - formidable).
Prendre un nain par la main....(et suer un peu mais ne pas pouvoir la retirer)

Non, je blague.
La fête des mères, c'est un moment assez chouette où tu :
- n'oublies pas d'appeler la tienne sinon elle va te pourrir
- rappelles gentiment au Mâle d'appeler la sienne sinon elle va te pourrir (bin oui, elle va quand même pas pourrir son fils, ça va pas non?)
- fais semblant d'être la plus heureuse des mamans quand le nain t'offre un truc miteux fait par l'ATSEM (oui, sache le, le cadal de l'école est bien souvent fignolé par l'ATSEM - qui fait exprès de le faire moche pour que tu croies que c'est ton nain).
- essuies ta petite larme (voire ton misérable sanglot si tu es enceinte) parce que, putain, oui, tu es maman et que, putain, oui, tu les aimes. Fort en plus.
Spéciale dédicace à celles qui ne supportent plus les pots de colle...(Moi! Moi! Moi!)

Cela étant, un vrai cadal de fête des mères, c'est pas du lusque.
Mais le nain disposant en moyenne de 14,97 euros sur son compte Piwi (il y avait un peu plus mais tu l'as vidé le mois dernier histoire de ne pas être [trop] à découvert), ce n'est pas lui qui va t'offrir ce petit bijou reperé dans la vitrine de Mauboussin.
Ce n'est pas lui non plus qui va t'offrir une carte cadal crédité de mille euros à dépenser aux Galeries Farfouillettes.
Non.
Ce n'est certainement pas lui qui va t'offrir un séjour en balnéo histoire de te faire masser le (dodu) fessier et enduire de boue dégueulasse tout en mangeant de la roquette.

Non, ce n'est pas lui. Il t'a déjà fait un cadre photo en pâte Fimo avec sa petite tronche de nain dedans, faut pas trop lui en demander.

Ah bin tu t'es pas foulé le nain cette année...


C'est là que j'interviens.
Oui, je sais, en ce moment, je suis sur tous les fronts (et en plus, je retravaille, c'est dire si je ne dors pas beaucoup - sans parler de ma Micronaine qui fait encore un peu son hibou). Bon, bref, je te raconte ma vie.

En fait, il n'y a pas très longtemps, Mustela m'a demandé d'être Jury Photo. Il s'agissait d'élire la plus chouette des photos (avec d'autres blogueurs) qui représentait une Maman enceinte ou dans un moment de complicité avec son nain.
Je n'ai demandé qu'une chose : "Heu? Oui? Est ce qu'il faut faire voter le public?"
Là, Mustela me répond : "Ah, vous, vous êtes atteinte de la Cosmophobie non?"
Ce à quoi j'acquiesce : "Oui, vous comprenez, j'ai mis trois mois à m'en remettre, j'arrive à peine à cliquer gauche sans y penser. Mes lectrices n'achètent plus Cosmo et moi même je hurle lorsque je passe devant un tabac-presse"
Mustela se veut rassurant : "Non Marie, ne vous inquiétez pas, c'est un jury qui choisit les photos. Pas besoin de cliquer, pas d'appel aux votes".

Voilà la raison pour laquelle j'ai accepté, avec Ezabel, Till the Cat et Isabelle de faire partie du jury Mustela.

Maintenant, à toi de jouer (enfin, je dis ça, je dis rien, si tu préfères te contenter du collier immonde en perles de rocaille marron et jaune - le nain a bon goût - c'est ton problème).

Les lots? (que je t'appâte d'abord) 

- Le premier prix : Un séjour maman-bébé en thalasso (faire sa loque gratuitement avec son Micronain, si ça, c'est pas le bonheur? Personne pour te dire que tu as mauvaise mine, personne pour trouver que "le congé maternité c'est un peu comme des vacances" (et mon cul c'est du poulet), personne pour te pincer le bourrelet en te demandant "combien il te reste à perdre". Convaincue??
Ah oui tiens, le nain flotte. Je te rassure, il s'agit là de Wondermaman et de son Wondernain (rapport aux bras non cellulités de Madame)

- Chaque semaine :
* des séances photos toutes cucul la praline avec ton miconain ou bien ton gros bidon. Oui, c'est cucul, oui on en rêve toutes...(mais il vaut mieux dire que c'est cucul hein? ça fait plus fashion trendy).
* des lots de soin Mustela histoire de t'oindre ou d'oindre ton nain (pendant trois mois environ vu la quantité).


Comment je fais (pour gagner tout ça) ?
Tu vas sur le site de Mustela et tu postes une photo très chouette, très émouvante, très "je vais chialer je suis Primi", très touchante, très TOI, très VOUS, très Maman.
Huhuhuhuhu...que nous sommes complices!!!

Chaque semaine, un groupe de deux membres du jury sélectionne vingt photos qui seront récompensées (une séance photo OU un programme de soin OU la possibilité de participer au tirage au sort pour la thalasso).
Ça dure quatre semaines et tu peux participer à chaque fois, elle est pas belle la vie??

Si tu n'as rien pigé, tu cliques sur la bannière et tu vas tout lire à tête reposée.
Va participer amie photographe!

Allez, fais moi chialer (cela dit, je me suis déjà bien marrée avec vos photos de nains endormis dans la voiture avec leur gueule ouverte et la bave qui coule)...

3 mai 2011

Accroche ton nain - Concours AutoPlus & Britax

Ton nain te coûte un bras.
Entre la poussette trio sioupère tank (qui fait glisser toutes les tuniques des cintres de chez Comptoir des Cotonniers).
Entre le lit évolutif en chêne-pin-massif que le nain ne veut plus parce qu'il veut un lit Spiderman de grand (gulp).
Entre les paquets de couches Pôdukû (parce que sa Majesté du Nain n'aime pas les viles couches Ecopachères).
Entre les heures de crèche, de nounou, de baby-sitter (tout ce qu'on est prêt à débourser pour un peu de silence).

Tu deviens donc parent et pauvre. Mais c'est tellement de bonheur hein?

Bon, je te vois, misérable parent. Tu es obligé d'aller voir ton banquier en chouinant. Oui, je sais, moi aussi. Ma banquière est mieux fringuée que moi (mais ma banquière a environ 20 ans et un jean slim - la salope).
Bref, je m'égare.

Enfanter t'a ruiné. Je sais.
Tu portes des hauts moisis de chez H&M. Tu en as pris trois, ils n'étaient pas chers. Mais ils durent trois semaines.
Quand tu "te fais une petite bouffe", tu vas au Mc Dal.
Quand tu t'achètes un livre, tu vas à la médiathèque.

Mais là, tu n'as pas le choix, le nain a grandit et il faut lui acheter un siège toto.
Oui, tu as beau radiner sur les joggings des nains, tu as eu beau radiner sur le cadal de belle-maman, tu as eu beau faire l'autruche (= ne pas regarder tes comptes à partir du 15 du mois)...là, il faut investir et tu te rends au magasin de sièges totos.

Et là c'est le drame.
En bon parent, tu ne veux pas acheter un truc d'occas'. C'est effectivement à éviter.
Non seulement tu ne sais pas ce que ce siège auto a vécu (accident, dépression pour cause de nain nauséabond, etc...) mais en plus, si ça se trouve, le mauvais nain qui était là avant toi était un nain vomitif qui a dégueulé moultes fois dedans le siège. Tu es donc bonne pour vivre dans une atmosphère vomi à chaque grosse chaleur.

Tu regardes donc les prix. Et la qualité.
Gulp.
Le siège "Princesses" que veut ta naine est, effectivement, superbe (pour qui aime le rose et les dessins niais - ta naine donc).
Le siège "Sioupère Ferrari" fait déjà un peu beauf (et là, il ne te manque plus que la moumoute sur le volant)
Le siège "Pacher" est effectivement pas cher. Mais a l'air d'être en carton. Tu toques dessus. Il est en carton.
Une fois la naine assise, on ne voit plus rien.

Dans le magasin, en même temps que toi, il y a COMME TOUJOURS, les bons parents. Wondermaman et Georges. Qui EUX, ne regardent même pas les étiquettes de prix.
Toi, tu es obligée de les regarder car le nain essaie de les voler toutes.
Et tu t'étrangles. Trois chiffres. Souvent du 99 à la fin. Et du 1, du 2, voire du 3 devant.

Georges se fait faire une démonstration par la jeune vendeuse (certainement une amie de ma banquière d'ailleurs).
- Alors vous voyez Monsiiiiieur (mielleux), le harnais cinq point est rembourré afin de permettre au nain une accroche tout en confort, tout en moelleux.
- Oui mon petit, je vois
- Et lààààà, vous avez une inclinaison en cinq étapes pour garantir au nain une assise tendre et envoûtante
- Superbe mademoiselle, superbe!!

Toi, tu ricanes bêtement car ta seule question est : "Y a des écouteurs intégrés aux oreillettes du siège? Pour que le nain puisse mater Tro Tro sans nous pourrir notre musique? Non parce que je ne sais pas vous mais Muse qui chante "They will not foooooorce uuuuus....We wiiiiill be...l'âne Tro Tro, l'âne Tro Tro, trop trop rigolo", ça le fait moyen".

Mais tu t'abstiens.
Georges tâte, compare et et acquiesce à chaque mot de la doucereuse vendeuse maigrichonne.
- Et évidemment Monsieur, c'est un Britax.
- Mais oui mon chou, what else?

Un Britax.
Tu en rêves?
Allez, approche toi.

Je ne lis jamais Auto-Plus, soyons franc.
Sauf dans la salle d'attente du kiné. Avec le nain qui hurle hystériquement. Normal, des pages entières de moto ou de bagnoles, le nain couillu, ça lui plaît.
Moi, perso, ça ne me fait pas kiffer. J'ai juste un Kangou moisi et un macaron "Parents qui craquent" à l'arrière (d'ailleurs si un jour tu es gentil, je t'en enverrai un public - c'est Papacube qui me l'a fait - oui je passe commande moi sweety).
si tu croises un Kangou moisi avec ça aux fesses, tu peux me saluer mon chou...

Bon, revenons à nos Britax (à ne pas confondre avec la cruche hein? Parce que la cruche c'est bien, mais ça ne retient pas le nain en cas d'accident, même s'il s'y accroche très fort).

Le magazine Auto-Plus m'a gentiment demandé de relayer un concours. Oui, comme ça. Un concours photo sur le thème "le nain et l'automobile" (en vrai ça doit être l'enfant et l'automobile).

Tu vas donc pouvoir tenter ta chance ici.
Il te suffit de poster sur le site une photo de ton nain en voiture. Attention hein, je ne te demande pas de faire poser le nain en costume ridicule sur ton capot de C5. Non.
Une photo sympa, qui te ressemble,une photo choupinette et niaise comme nous les parents nous savons le faire.
Une photo du nain au volant qui bave en faisant Vroum, une photo du nain muni d'une éponge qu'il déguste avec joie pendant que tu essuies tes vitres avec une chamoisette.

Mais clique donc ami photographe

Bref, tu vois le concept. Tu vas cliquer sur JE PARTICIPE et tu n'oublies pas de dire que tu viens de chez moi. En effet (non, je ne gagne pas 1 euro par clic - suis pas siii vénale), c'est juste que c'est moi qui vais regarder toutes vos photos.

JE (moi, le maître du monde) vais donc, à la fin du concours, choisir la plus chouette des photos. Et son auteur va gagner un siège auto. Remercie pas (et n'essaie même pas de me soudoyer, je suis très intègre).
Youpi. Un siège auto, dis-je, et un abonnement à Auto-Plus (pour le Mâle), et le tirage de ta chouette photo en grand (et hop! un cadal pour Mamie). Le siège-auto, comme ils sont assez sympas chez Toto Plus, tu as le droit de choisir entre un 0+,1 ou bien un 2,3. Enfin, vas lire le règlement, ils expliquent ça mieux que moi.

ça, c'est ce que tu gagnes si je choisis TA photo

Non mais ce n'est pas tout.
Parce que nous sommes six blogueuses à choisir les photos.
Si je te sélectionne, petit veinard, tu auras la chance d'aller en finale (on est en finale!! oh, t'emballe pas) et de remporter un autre siège auto.
Oui, la vie est belle.

et ça, c'est ce que tu gagnes si tu as vraiment du talent (et que tu exploses les autres candidats)


Si tu n'as rien compris, ne m'envoie pas un mail agressif, lis plutôt le VRAI réglement :

"Du 3 mai au 3 juin 2011, envoyez-nous vos plus belles photos sur ce thème. Tous les styles de clichés sont les bienvenus, pourvu qu’ils soient drôles, émouvants, artistiques, originaux ou simplement personnels…

A la fin du concours, les 6 blogueuses marraines de l’opération éliront la meilleure photo venue de leur blog. Ces 6 heureux gagnants remporteront tous un siège auto Britax*, ainsi qu’un abonnement à Auto Plus et un tirage 40 x 60 (Ma Belle Photo).

Ce n’est pas tout ! Dans un deuxième temps, un jury composé des 6 blogueuses et d’Auto Plus se réunira pour élire les 10 meilleures participations. Les trois premiers remporteront à nouveau un siège auto Britax*, un abonnement au magazine Auto Plus et un tirage-photo 40 x 60 de leurs clichés, offert par Ma belle photo"

Heureusement que Kiki n'a pas pris la gratounette en métal pour laver la voiture du Mâle...


Tu vois, ami radiche, tu m'aimes. Alors participe et fais moi rêver avec ton nain, roi du tunning...

29 avr. 2011

J'aime mes nains

Suite à l'interview de Marlène Schiappa sur mon blog (ici, pour ceux qui auraient la mémoire d'un poisson rouge), j'ai reçu en cadal une boîte issue de son premier bouquin (co-écrit avec Loïc Lecanu) : J'aime ma famille!

Sur le principe de Vie de Merde, des gentils participants (peut être TOI public) ont balancé des trucs très chouettes sur leur famille.
La boî-boîte de chez Marabout-Hachette. Et non, ya pas de belle-maman dedans...(pour 10 euros? Tu rigoles, on ne brade pas belle-maman...)


Un extrait??


Karen, 28 ans: "Ma mère à la maternité: "Tu y feras attention au bébé, hein? Pas comme le hamster que tu as laissé mourir quand tu avais 7 ans...."

La boîte contient des petites cartes (classées par thèmes) et un livret "extra bonus track" avec des tests ("dans quelle série vos enfants vont-ils naître?"), des conseils (les phrases à ne pas dire lors d'une fête de famille - genre "vous êtes tous super beaufs quand même....") et des petites réflexions bien senties (et souvent bien vues) sur ceux qu'on aime (ou pas) et qu'on ne choisit pas (ça c'est certain).

Cette petite boîte, je pioche dedans de temps à autre et je ricane bêtement. Pas toujours, c'est vrai, parce que certaines familles sont gratinées. Ce qui permet de me rassurer sur la mienne.

Et ça m'a donné l'idée de faire de même (avec ton aide, bien entendu) sur les nains.
Comme je suis avant-guardiste et très audacieuse, je te propose d'appeler ça un "J'aime les nains".
Qu'en penses-tu? C'est bien hein? En plus, ça n'a pas été pioché ailleurs, donc ça va marcher du tonnerre...


Je commence :

Marie, 29 ans : "Avec les nains, nous écoutons une chanson d'Aldebert qui fait comme ça : "Arrête avec tes questions, on n'en peut plus, ...mon chéri tu nous saoules...".
Le nain, en petite section de maternelle, répond à sa maîtresse qui le questionne sur le jour de la semaine: "Maîtresse, arrête avec tes questions, tu me saoules". 
J'aime mes nains!"

et un deuxième pour la route : "A la médiathèque, la gentille dame propose au nain des livres. Tu sais, cette collection "Les petites bêtes". Elle lui tend les livres en lui disant : Loulou le...??pou! Marie la ...?? fourmi!
Et Léon le....??
Le nain lui coupe la parole et lui dit : "Léon le con".
J'aime mes nains!"

Allez, à toi....!

27 avr. 2011

Vivre avec eux, bosser avec eux, et tenir le coup (ou pas)

Je n'arrête pas de me délocaliser...aujourd'hui (et depuis hier pour ceux qui suivent) je suis chez Maman Travaille.

Et oui, je me suis penchée de manière (un tout petit peu) plus sérieuse sur le cas de ces mères qui travaillent avec des nains (tout en ayant des nains à la maison).

Je te laisse donc découvrir cet article ici (mais tu peux cliquer aussi sur la bannière - feign...).

Ce n'est pas précisé, mais tu auras reconnu la touche de Papa Cube ...

Allez, bientôt les aventures d'un Papa sans Péri (mais tu admettras qu'avoir du temps pour écrire en vacances avec nains c'est, heu, impensable).

24 avr. 2011

Tire ton lait

Le problème quand on allaite son nain, c’est qu’on doit l’emmener partout.
Chez le coiffeur, chez l’esthéticienne, en balade, pour faire du shopping.
Le nain aime, c’est certain, avoir près de lui son garde-manger.
Avoir son nichon à proximité est gage de bon repas à venir.
Ok toi le pique-nique, tu ne BOUGES pas. Je te surveille...m'arnaque pas...

Quant à toi, c’est vrai que parfois, tu collerais bien Micronain à son père pour aller te faire masser le visage par des mains délicates, ou pour aller te faire un bon ciné avec les autres nains.
Bref, c’est là qu’intervient le tire-lait.
Je sais, je sais, ça fait vache. Et le Mâle aime te rappeler que c’est, au choix :
-    L’heure de la traite Marguerite
-    Le moment de vider les stocks
-    Le temps de tirer le jus du pis

Je te laisse choisir la meilleure formule selon le degré d’humour (nauséabond) de ton Mâle.

Pour tirer son lait, rien de plus simple, il suffit d’avoir une main.
Et oui, certaines y arrivent et sont partisanes d’extraire leur lait manuellement. Je te l’avoue, il est hors de question que je fasse ça. Déjà parce que je risque de choquer la population mâle qui m’entoure, et ensuite parce que je ne suis rien qu’une grosse feignasse donc si je peux trouver quelque chose qui le fait à ma place, je prends.


Ton tire lait, déjà, je te conseille de le prendre électrique. Le manuel c’est bien pour dépanner, honnêtement, mais ça bousille les mains. Si tu ne me crois pas, presse un citron pendant 20 minutes à main nue et on verra si tu fais encore la maligne.

Avant d’acheter un tire lait, fais toi en prescrire un par ton médecin et loue-le en pharmacie. Histoire de voir si le principe te convient. Le gentil pharmacien (ton futur meilleur ami qui sortira le flacon de Doliprane dès qu’il verra ta tronche derrière ses portes) te louera (pour une modique somme, ça doit être 5 euros par mois de mémoire, mais corrige moi, public averti) un mirifique tire lait.

Selon ta chance (et ta pharmacie), tu auras un modèle à double pompe, … dans sa jolie valisette de transport. N'hésite pas à demander un Medela (double pompage et tout le tralala), il envoie du bois et est silencieux (par rapport aux autres).
Ne te leurre pas, pour la plupart d'entre eux, ça fait un bruit de trayeuse et ça prend de la place. M’enfin, il faut ce qui faut.
N’oublie pas de stériliser tous les trucs (mais ne t’en fais pas, c’est à usage unique hein, le pharmacien ne t’a pas refourgué les embouts de la voisine un peu crado) et lis bien le mode d’emploi si tu ne veux pas t’aspirer le téton puissance 30.

Évidemment, ça fait un drôle d’effet et évidemment, les première fois, tu as l’impression qu’on t’aspire le bout du sein à l’aspirateur. Sans parler du fait que tu vas galérer pour tirer 90 malheureux millilitres. Mais ne t’en fais pas, ça va aller de mieux en mieux et tu tireras ton lait comme une wondermaman (le sourire éclatant en plus).

Si la solution du tire lait te convient et que tu optes donc pour cette solution (lors de ta reprise du travail par exemple),  l’idée d’avoir ton tire lait à toi, que tu l’aimes qu’il est beau, peut être une bonne idée.
Déjà parce que tu comptes allaiter longtemps, et ensuite parce que tu ne te vois pas emmener  la trayeuse de 18 tonnes du pharmacien au boulot (malgré sa valisette de transport très glamour).
Si c'est ton premier nain et que tu comptes allaiter longtemps (et avoir d'autres nains), n'hésites pas à investir franchement et prends un Medela double pompage qui est très rapide. 

En revanche, si tu choisis d'acheter un tire lait de poche (moins cher et moins encombrant) voici mes conseils et mon test.
Choisis un modèle électrique. Oui, c’est plus cher, oui, oui et mille fois oui. Mais ça sera vite rentabilisé. J’avais pour ma part acheté le modèle Avent manuel qui est très bien, pour dépanner, mais qui te bousille la main.

Dans les modèles électriques, je peux te parler de celui que je viens de tester, le Tommee Tippee….
Déjà, quand j’ouvre la boîte, il est monté, top moumoute, j’enregistre bien dans mon petit cerveau de jeune mère au neurone unique la façon dont il faut emboîter les pièces.
Puis, je stérilise tout grâce à la petite boî-boîte fournie dans le paquet qui permet de stériliser au micro-onde. Zou, tout le monde à la marmite.
Le matos est stérilisé, c’est bien (après, personnellement, je le lave très bien et ça va hein, on n’est pas chez « C’est du propre » quand même).
Le montage est assez facile, je reprends tout de même la notice (qui pourrait être un peu plus grosse et plastifiée, ça serait top ça).
En fait, ça se présente comme le gros tire lait : un embout à appliquer sur le sein (un peu rembourré et assez mou pour ne pas te bousiller le nichon tout de même), un biberon qui récupère le divin breuvage (ici un Tomee Tippee de 150 ml), et le tout est relié à un petit boîtier qui est lui-même branché sur une prise de courant (mais qui peut fonctionner à piles si t’as besoin).
Merci pour cette présentation Maryse...

Jusque-là, tout va bien, je n’ai pas fait mon boulet.
J’applique ensuite la bestiole et je teste avec  la Force 1.
Force 2.
Force 3.
Heu, force 2 c’est bien pour commencer finalement.

Pour tirer suffisamment, j'ai mis environ cinq minutes de plus qu'avec le Medela. Je ne suis pas une connaisseuse mais ça me paraît plutôt pas mal pour un tire-lait de poche. 

Le tire lait fait un peu de bruit, mais moins que la majorité des grosses machines, c’est évident. Il est très léger et j’ai même pu bouquiner pendant la traite (dirait le Mâle).
Ensuite, très simple, soit je referme le biberon et je le mets au frigo (si c’est du à emporter pour consommer tout de suite), soit je le transvase dans un petit récipient qui va au congélateur.
Le tire lait est fourni avec des petits pots (mais de contenance trop faible - 90 ml) mais je trouve ça vraiment juste (sauf pour le tout début, tu sais, quand tu patientes trente minutes pour tirer, heu, bin quasi rien c’est la louze).

Personnellement, j’utilise d’autres pots (de plus grosse contenance) et d’autres biberons, parce que c’est mon troisième et que j’ai déjà une dizaine de biberons d’une autre marque. Et qu'il est hors de question que je refasse mon parc de biberons pour sa Majesté de la Micronaine.


Mon avis ?

Un tire lait de très bonne qualité et très efficace, il est fourni avec un récipient pour stériliser et un biberon (en plus des petits pots), et permet honnêtement de tirer son lait au boulot ou en vacances sans galérer. Pour tirer un biberon de 150 ml environ, il me faut une vingtaine de minutes, ça me paraît correct mais dites moi si c'est trop...
Les biberons Tommee Tipee sont très très bien, Micronaine les prend sans souci (puisqu’ils sont censés imiter le mamelon maternel) mais je ne la laisse pas s'habituer puisque je suis un tyran radin.

Le bac à stérilisation est bien pratique et permet de ranger la bestiole sans perdre tous les embouts.
Mais…(il y a toujours un mais chez Mamanstestent sinon ça ne serait pas du test) :
-    Les pots fournis sont vraiment trop petits, je ne m’en suis quasiment pas servi (mais pourront faire des petits pots à congeler pour la diversification)
-    Tu es obligée d’acheter d’autres biberons de la marque si ton nain les aiiiime (bon, ça, en même temps, si ton nain accepte le biberon, tu es tellement contente que tu lui en achètes, peu importe le prix).
-    On aurait aimé une petite pochette pour ranger le tire-lait, un truc un peu glamour, voire isotherme pour transporter le lait.
- La vitesse de traite est tout de même moins puissante qu'un tire-lait loué en pharmacie, donc si tu dois remplir tes stocks tous les midis, il vaut mieux que tu privilégies une machine plus puissante (qui pompe les deux nichons à la fois).
Allez le nain, à la soupe...OUI c'est le lait de maman, on ne t'arnaque pas...


Conclusion :
Moi qui souhaite tirer mon lait pour ma reprise du travail, je suis très contente du tire lait Tommee Tippee, franchement, il est pratique et je pourrais m’isoler un peu pour extraire le divin breuvage sans me ridiculiser avec ma trayeuse de 8m sur 12.En revanche, j'ai le gros tire-lait à la maison, pour aller plus vite et faire un peu plus de stocks les week-end.
Je regrette de ne pas avoir eu ce genre de matos pour les deux premiers, enfin mes mains surtout le regrettent. Ce tire-lait me convient car je vais probablement faire du mixte. Il est confortable pour le nichon et ça, c'est important. Bien entendu il ne remplace pas le gros tire-lait de compèt' mais il permet de ne pas se trimballer en week-end avec une énorme valise.
et tirer son lait, ça permet de continuer à voir cette trogne là le soir quand on rentre...

Attention hein, je coupe court aux commentaires légèrement agressifs qui pourraient survenir à la suite de mes propos (il y a des gens, comme ça, qui sacralisent tellement l'allaitement qu'on ne peut pas en rire). J'adore allaiter, je surkiffe ça et c'est la raison pour laquelle je tire mon lait (en plus, ça te fait un test produit, tu es content). Mais, j'assume totalement le fait que ma fille va avoir dès ma reprise du lait artificiel une fois par jour. Parce que je ne suis pas wondermaman et que je ne vais pas passer deux heures par jour à tirer mon lait (il faut aussi que j'aille chez le coiffeur).

Donc, merci de ne pas pourrir le blog avec des commentaires désobligeants sur ma petite personne "indigne" qui blague avec l'allaitement. Si je me permet de m'auto-appeler "sandwich à pattes", c'est parce que j'adore cette idée d'être (aussi) une réserve bienfaisante pour ma fille. Si je trouve l'energie pour tirer mon lait pendant ma pause déj', c'est parce que j'aime ça.
Et si demain ça ne me convient plus, si demain je n'y prends plus de plaisir, j'arrêterai. Et ma fille n'en sera pas malheureuse.
On fait toujours comme on peut.


Voilà, partage ton expérience en commentaire s'il te plaît, je n'allais tout de même pas tester tous les tire-lait du marché (j'ai une réputation à tenir).
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...