4 févr. 2011

Primi Vs Multi : Le retour à la maison. Multi

Et voilà Multi, public impatient et avide de nouvelles aventures.
Devant tant de commentaires en faveur d'articles à rallonge, promis, je vais alterner court zé long.
Mais bordel, mettez vous d'accord... :)

Multi:
Elle a accouché lundi. Et est rentrée jeudi matin. Tout allait bien et les autres nains piaffaient d'impatience à la maison. Et le Mâle n'avait pris la télé dans la chambre de la mat' que pour 3 jours.
Trois jours de coulitude pendant lesquels Multi a pu prendre des douches (sans que quelqu'un ne lui tire le rideau de douche en hurlant "T'es oùùù mamaaaaan???"), a pu mater la télé jusque 2h du mat' (et des conneries en plus) sans quelqu'un pour lui mettre Petit Ours Brun ou Manny et ses Outils.
Multi a mangé dans le calme son mauvais plateau repas (endives braisées et salsifis) sans donner la becquée et sans ramasser de pommes noisettes écrasées au sol. Multi a bouquiné des heures sur son lit en plastique (et a même joué avec la télécommande du lit tellement elle avait du temps rien que pour elle).
Hé le nain, on se mate les Maternelles? Et D&CO? Yepee!!

Mais Multi est tout de même contente de rentrer pour voir ses nains. Et son Mâle.

Le même Mâle est RAVI de voir rentrer sa chère et tendre. Surtout pour la chanson du soir (les nains se sont foutus de lui quand il a entonné "Petit Papa Noël" sur l'air de "A la claire fontaine").

Multi se vautre dans la voiture. Écrase un biscuit resté sous ses fesses. Dégage du pied un magazine de nain (probablement un Papoum de décembre 2008). Et baisse le son.
Les nains écoutaient Pierre et le Loup volume 40.
Multi se retourne vers la brochette

- Alors les nains? Contents que maman rentre?
- Ouiiiiiiii (Petit Nain s'est manifestement levé tôt, il hurle très aigu)
- Et toi Grand Nain?
- Oui. Dis Maman, on peut aller manger des frites?
Le Nain ne perd pas le nord.
La voiture est blindée, petit cosy entre sièges autos.
- Dodo bébé?
- Oui, Petit Nain, elle fait dodo
- Nin-nin bébé? (il lui jette son nin-nin dessus)
- Heu NON!!!! On ne jette RIEN sur le bébé.
ça commence bien.


La maison est en bon état (surtout si on pense que trois mâles ont vécu ici sans Multi - et que la femme de ménage ne vient que le lendemain). Bon, évidemment, il y a des playmobils en vadrouille, des pièces de puzzle qui traînent et des morceaux de grissini qui craquent sous les pas (lourds) de Multi.
Mais il y a aussi des dessins magnifiques partout (les nains ont manifestement lu "Tchoupi a une petite sœur"). Le Mâle a bien géré sa petite troupe de mâles dans cet instant artistique et les nains veulent montrer leur talent à leur chère môman:

- Rhôôôô c'est beau le nain c'est quoi? (phrase toute faite à dire très vite qui sert à Multi dès qu'un nain fait une œuvre d'art - pâte à modeler, pâte à sel - sculpture en terre, peinture, etc...)
- Bin là tu vois c'est un bonhomme (oui non, je ne vois pas mais si tu le dis) et puis là c'est une épée et le bonhomme en fait il va tuer les loups (ah ouais c'est chouette ça le nain) et puis aussi il va courir et monter sur un arbre pour tuer tout le monde.
 - Suuuuper le nain.
Multi pense que le nain est un Dexter en devenir
- C'est pour la petite soeur? C'est pour maman?
- Ah bin non, c'est pour mettre dans ma cabane!
- Ok (le nain est psychopathe et radin)
- Et toiiiii Petit Nain?? Tu as fait un dessin???
- Oui, il a fait de la peinture (Multi comprend mieux pourquoi le Mâle a du noir sur la joue gauche depuis tout à l'heure)
-Rhôôôô c'est beau le nain, c'est quoi?
- A vature
- Une voiture, mais c'est génial ça! Une voiture noire alors ?
- Heu....oui. Et un zavion.
- Ah bin oui, on le voit bien hein? Et ça c'est quoi le nain?
- Caca !

Ok, fin de la conversation. Les nains partent jouer mettre le bordel dans la maison.
Micronaine est dans son cosy, elle roupille dans le bruit ambiant. Multi en profite pour ramasser les soixante dividis que Petit Nain vient d'étaler sur le sol du salon (probablement à la recherche de l'Âne Tro Tro - planqué par le Mâle en overdose).
La petite chouine.
Les nains se penchent sur elle. Le grand, tout mièvre, lui dit "bonjour ma douce".
Le petit, tout maboule, lui hurle "COUCOU".
Et tient à préciser à toute la famille, toujours en hurlant " MAMAAAAAN???PAPAAAA??? CHUUUUUT!! "
"Quoi le nain ?? Chut toi même!!"
Et Petit Nain reprend, en chuchotant : "Bébé dodo".
Heu, non, Multi peut le vérifier, Bébé ne fait plus dodo et ouvre de grands yeux étonnés.
tu vois, c'est fragile un micronain, on ne lui envoie pas d'avion playmobil dans la tronche

Les premières journées se déroulent plutôt sportivement, et Micronaine apprend à vivre dans une ambiance plutôt agitée (et plutôt sonore). 
Entre les hurlements de joie des nains qui trouvent un nouveau jeu passionnant (genre faire une course dans le couloir en chaussettes sans se prendre le radiateur).
Entre les hurlements de colère de Petit Nain qui veut "le tracteeeeeur, c'est moi....le premiiiiier", puis qui veut faire "du bééééélo" (vélo) alors qu'il fait nuit noire.
Entre les hurlements hystériques de Grand Nain qui a très bien compris la signification du "tu es un GRAND frère maintenant" :
- C'est moi le grand, donc tu écoutes et je commande
- Naaaaaan.
- Si, sinon ze te punis, t'as compris?
- Mamaaaaan?? Mémo pas beau!
- Tu dis pas "pas beau". Mamaaaaan?? Soso il a dit pas beau! Moi je suis le grand, je dis quand Soso il fait des bêtises. (Appelez le Joe la Balance).

Multi se fâche, elle a Micronaine au sein, assise sur une demie-fesse sur son lit (installée comme ça, elle peut tout de même garder un oeil sur les marioles).
- Bon, les nains, on se calme, Micronaine doit boire un coup et dans le silence (tout relatif).
Mais Micronaine s'accommode très bien de tout cela. Elle tète goulûment (elle a probablement peur d'être interrompue par une peluche en plein vol d'essai).
A peine la tétée finie, Multi porte Micronaine à la verticale (histoire de se faire régurgiter dessus) et s'empresse d'aller consoler Grand Nain (qui a fini par se prendre le radiateur).
- Mais où est ton frère?
- Je sais pas (ravale ses sanglots dans les bras de Multi - morve sur pull déjà couvert de régurgitis de lait)
- Petit Nain??? T'es où?
- ....
- Petit Nain?? Nan mais c'est pas vrai t'es où là??? T'es caché??
- Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii (il a encore une notion très floue du cache cache).

Ah bin oui, Multi découvre Petit Nain au milieu d'un tas de vêtements. Puisqu'il a vidé son placard pour s'enfermer dedans.
Formidable. A chaque tétée, une connerie.
Hier c'était le pot (plein de pipi) vidé sur le sol de la salle de bain (le nain expliquera ensuite qu'il visait les toilettes - pour faire comme Tchoupi...gulp).
Manifestement, il ne faut pas laisser les nains seuls, ça va être coton. Heureusement, Multi a installé des transats et des repose micronain un peu partout dans la maison. Et a un porte-nain qui traîne pas trop loin. Histoire d'avoir les mains libres (pour essuyer des fesses par exemple, la tête de micronaine ballotant au dessus des toilettes).

Le premier bain de micronaine?
Heu...bin, en fait, comment dire...
Elle ne va pas au bac à sable, hein, ça sera pour demain.
Et c'est le Mâle qui s'y collera, les bonnes habitudes ne doivent pas se perdre.
Le lendemain, le Mâle allonge micronaine sur la table à langer pendant que les deux grands sont au bain. Dans la grande baignoire.
Il fait couler l'eau dans la petite baignoire en plastique:
- Chééériiiie??? Tu as encore le thermomètre?
- Pour prendre la température du Nain? Oui, dans la trousse à nain.
- Heu, non, pour le bain!
- Rhô, là, je sais pas, attends, je fouille.

Quelques longues minutes passent.
- ça y est, je l'ai!
- il était où?
- dans la cabane des nains
- ah oui, à sa place donc
- Bon, allez, hop, je le mets dans le bain... Il indique 29°. Je pense qu'il est cassé en fait (les nains ont du le mâcher).
- Trempe ton coude tu verras bien, de toute façon t'as l'habitude nan?
- Ouais, allez, ça va.
- On la savonne sur la table à langer?
- Normalement oui, mais franchement, trempe là dans l'eau va, sinon elle va se cailler les miches.
- Purée, elle est toute minus.


on l'essore et on la sort!
Et oui, Micronaine a l'air toute petite sur cette table à langer. Plus petite en tout cas que son mastodonte de frère. Multi est toute émue. Et se prend le contenu d'un bol d'eau sur le pantalon.
- Nan mais c'est pas vrai les nains, l'eau c'est DANS la baignoire, pas à côté!
- Mais on fait une soupe nous!
- Bin la soupe c'est dans la baignoire et puis c'est tout.


- Mamaaaan??
- Oui le nain?
- Ze veux aller dans la petite baignoire de la petite soeur
- Non le nain, c'est la baignoire de bébé, c'est pour les tout-petits.
- Ze veuuuuuuuuuuuuuuuuux....(il chouine)
- J'ai dit NON. Tu veux sortir du bain là?
- Naaaan.
- Bon, alors tu te calmes tout de suite.

Pendant ce temps là, le Mâle a savonné Micronaine et l'a emballé dans une mignonne cape de bain (un peu rapeuse, elle a fait deux nains déjà).
Il essuie les petits plis du cou en se disant qu'il ne se souvenait pas à quel point c'était minuscule.
Multi lui tend les tout-petits bodies (un peu jaunes aux fesses - irrécupérables pour certains) et le pyjama bleu.
- Tu l'as habillée aujourd'hui?
- Bin non, elle est aussi bien en pyjama hein? Elle ne va pas faire un défilé de mode...

Micronaine toute propre patiente dans son transat pendant que les nains mangent (enfin râlent pour manger leur soupe - puis se baffent de dessert en se tartinant la tronche de moussochocolat).
Micronaine chouine deux minutes et commence à monter dans les aigus (ce qui, en langage micronain ne peut signifier que deux choses : j'ai faim/je veux dormir) :
- Je t'entends Micronaine, mais là, pour le moment tu vois, je suis couverte de vache qui rit et j'éponge le verre d'eau de ton frère qui s'est malencontreusement renversé par terre (après un violent coup de coude du nain). J'arriiiiiiiiiiiiiiiiive!!
- Chériiii?? Tu me reprends cinq minutes, la petite a faim.
wondermaman allaite tranquillou sur son canapé white. Et rit bêtement à la blague de cul de Georges...


Et voilà comment Multi se retrouve sur le canapé, avec les nains qui braillent, avec le Mâle qui menace (tu termines ce put** de kiri le nain, tu l'as demandé tu le manges sinon pas de flamby!), et avec cette petite chose au sein qui complète la famille.

La reprise du Mâle arrive. Terminée les journées en tête à tête avec une petite puce qui dort beaucoup. Finis les restos entre midi et deux avec une Micronaine qui roupille dans son cosy.
Le boulot reprend pour le Mâle et Multi va devoir se charger à nouveau de certaines choses pas glop du tout (jusqu'alors gérées par le Mâle).
Du genre : déposer les nains à l'école et à la crèche le matin.
A 8h20 pour l'école
A 9h pour la crèche.
Youhou.

Le premier matin, Multi émerge difficilement à 6h45. La petite a bu à 5h. Elle pourra donc tenir (Multi fait le calcul de tête) jusque 9h30 (en voiture, Micronaine oublie qu'elle a un estomac).
Multi se prépare rapidement (de toute façon, elle n'a même pas envisagé de rentrer dans autre chose que dans ses jeans de grossesse) et va petit-déjeuner.
Elle boit son thé devant le micro-onde qui réchauffe les bib' des nains.
Tiiiing.
Evidemment, c'est trop chaud.
Multi rajoute du lait froid et en verse partout à côté. Super.
Puis le cacao. Paf, il y en a partout, elle a raté le biberon. Re-super.
Une tartine de Nut' (c'est pas ça qui l'aidera à rentrer dans ses autres pantalons) et hop, on monte réveiller la Marmaille.
Qui dort à poings fermés, normal, il y a école.
- Allez les nains, on se lève...youhou, c'est l'heure les mollusques. Tralalalalala...
- Gné???
- BIBERON!!! (Petit Nain, lui, n'oublie JAMAIS qu'il a un estomac).
- Maman?
- Oui Grand Nain?
- On fait quoi aujourd'hui?
- Moi, je reste à la maison bien tranquille à ne rien faire. On va à l'école le nain.
- Oh non, j'ai encore sommeil. Et puis je tousse. Kof! Kof!
- Tu rigoles?
Allez les nains, on prend le bib'.
Et les deux à prendre le bib' sur les genoux de Multi (régression de nain quand tu nous tiens).
Pendant ce temps, Micronaine roupille (la veinarde). En même temps, elle s'est endormie à onze heures (yeux de hibou et cris de chat). Le Mâle, lui, a bien dormi. Mais est déjà parti travailler.
Multi termine de donner les biberons et s'empresse d'habiller les nains qui jouent par terre aux voitures.
Un slip, deux slips.
Des tee-shirts à peu près propres (de toute façon, ils seront sous le pull) et des pulls corrects (si on excepte la légère trace de bave sur l'encolure).
Les pantalons sont enfilés à la va-vite et une fois que Multi a trouvé deux chaussettes qui ont l'air d'aller ensemble, les garçons sont prêts.
Elle enfile sa combi pilote à Micronaine qui ne bronche pas (Multi s'étonne toujours de voir à quel point sa fille dort très bien dans ces moments là...et pourquoi elle n'a pas ce sommeil profond la nuit).

Le cosy à bout de bras, Petit Nain sous le bras resté libre, Multi descend d'un étage. Là, elle s'empare du sac de crèche du Petit Nain et continue sa marche vers la voiture. En chemin, Petit Nain perd son nin-nin (en même temps, il le tenait dans la bouche). En chemin, Grand Nain veut emmener un livre à montrer à la maîtresse. Mais il ne veut pas le porter (il a déjà son nin-nin dans la main, le Nain est une grosse feignasse). Multi se retrouve donc avec un magnifique ouvrage sur les pirates entre les dents, un nain sous le bras qui agite ses pieds, un cosy au bout de son bras (qu'il va falloir soulever pour passer la barrière de sécurité-enfant des escaliers) et un Grand Nain qui suit en ronchonnant qu'il ne "veut pas aller à l'école, c'est nul l'école, je veux rester à la maison comme maman".

Ouf, Multi installe tout ce petit monde dans la voiture. Clic Clac les sièges autos des nains sont clipsés. Et le cosy entre eux deux est installé. Multi a chaud, très chaud
Tiens, le voilà ton doudou le nain!!


Elle met le contact, France Inter, et puis regarde l'heure.
8h02 : presque en retard.
On frappe à la vitre. Et merde.
La voisine.
- Bonjour Simone!
- Bonjour Multi!! Alors, ya toute la petite famille?
- Et bin oui, c'est école (dans 20 minutes mémé) et crèche (alors si tu pouvais me laisser partir, ça serait le top)
- Ah bon? Vous les mettez à l'école et à la crèche?
- Bin oui Simone, l'école c'est obligatoire.
- Pas pour les maternelles quand même...m'enfin...mais le petit?? La crèche c'est pas obligatoire?
- Pour ma survie, si. Non
Là, Multi respire un bon coup et décide de ne pas culpabiliser. Pourtant, elle se sent obligée de se justifier;
- Oui, mais à la crèche, il fait plein de trucs, de la peinture et tout ça..
- Enfin, vous faites comme vous voulez hein, si vous voulez le mettre à la crèche alors que vous êtes à la maison, c'est vous hein...
- Oui, c'est ça. Merci Simone (et dégage avant que je te coince la tête en remontant ma vitre électrique).

L'arrivée à l'école est sportive. Evidemment, Multi tourne cinq minutes pour trouver une place et jure comme un charretier.
- Put** mais avaaaance toi, tu vois bien qu'il n'y pas de place!
- On dit pas ça maman, c'est un gros mot.
- Je sais le nain, mais tu vois, maman est un peu énervée, on ne va pas trouver de place et puis on va être en retard et maîtresse va être fâchée après maman.
Hep! Attendez! Vous oubliez le nain!

Multi finit par trouver une place et recommence sa virée infernale. Petit Nain à la main, Grand Nain à la main de Petit Nain et cosy à bout de bras.
A l'école, Grand Nain veut montrer sa petite soeur à tout le monde.
Multi sourit (malgré les gouttes de sueur qui perlent dans son dos), embrasse Grand Nain et repart emmener Petit Nain à la crèche. Siège auto/ Cosy/France Inter/Sueur.
A la crèche, Petit Nain veut montrer sa petite soeur à tous les copains. Morveux les copains, et tous très intéressés par le bébé. Ils se jettent tous sur le cosy et Petit Nain hurle:
- C'est MA bébéééééééééééé!
- Oui, ok, détend toi le nain. De toute façon, Maman va y aller. Allez, bonne journée le nain.
Mais le nain est accroché aux jambes de Multi.
- Ah bin ça, il sent que vous rentrez chez vous hein, avec la petite, à la maison.
En même temps, s'il ne le savait pas, maintenant, il le sait.
- Nan, mais il s'est surtout réveillé tôt, hein le nain?
- Gros dodo maman
- Mais oui, le nain, gros mytho surtout.
- Allez, va faire de la peinture, Maman vient te rechercher tout à l'heure.
Le nain a pigé, le nain est barré.
- Ah, ça les deuxièmes, c'est pas facile hein?
- Heu...
- C'est pas la bonne place hein
- Bin...
- Enfin c'est que j'en dis moi
- Oui, bon, merci, à ce soir, et bon courage
- Bonne journée à vous!
- Oué oué, merci.

Multi rentre chez elle. Il va être dix heures et Micronaine roupille gentiment en attendant sa tétée.
Multi en profite pour ranger la table du petit dej, ouvrir les chambres, mettre les lessives en route, vider les poubelles de couches (beurb) et donner ses croquettes au chien (rebeurb).
La journée se déroulera tranquillement entre tétées et bouquinage, entre "mais pourquoi elle pleure bordel?" " Ah, c'était encore un put** de rot!", entre "tu vas dormir un peu ma douce, maman va s'allonger" (et puis finalement pas).
Et se terminera sur la même course que le matin pour récupérer les nains.
Qui prendront un bain pendant que leur soeur boit un coup.
Qui iront se coucher à 20h pendant que leur soeur squatte la soirée de Multi et du Mâle.
Multi et le Mâle qui se regarderont un épisode de Desparate Housewifes avant d'aller se coucher (oulà, 22h30 déjà).
Ok les nains on garde la pause bucolique près de la botte de foin..

Les jours vont filer et le rythme à cinq va s'installer.
Il y aura des moments de crise où tout le monde hurle en même temps et où Multi songera à balancer nains, transat, tracto-pelles et sièges autos par la fenêtre.
Il y aura des soirées pourries où Micronaine braille et où Multi et le Mâle se souviendront qu'ils ont été Primi et Chouchou. Et que devant un nain, on oublie tout et on recommence.
Il y aura des trajets en voiture interminables avec des nains hurlants de faim, d'ennui...et juste parce que ce sont des nains.
Il y aura des soirées entre amis, enfin plutôt des apéritifs dînatoires, qui commencent tôt et finissent tôt (venez vers 18h si vous voulez profiter des nains et repartez tôt parce qu'on est crevés - et qu'on se lève à 7h demain matin).
Il y aura ces gestes qui reviennent, les premiers sourires et l'émerveillement, intact.
Il y aura ce temps qui passe encore plus vite, cet amour qui ne se partage pas mais se multiplie.
Et la certitude d'être au complet.

1 févr. 2011

Primi Vs Multi : Le retour à la maison. Primi

Je sais, je sais, elles t'avaient manqué.
Mais comprends moi, public, il me fallait tester le véritable retour à la maison de Multi avant de pouvoir en parler.
C'est chose faite (je t'écris d'ailleurs du fond de mon canapé, cernée et en vieux jogging, avec dans le cou, comme un vieux relent de lait caillé - et des chaussettes plus que douteuses).

Après petit sondage sur mon blog, j'ai eu quelques retours me disant que les artikeuls étaient trop longs. Oui, je sais, je sais, je n'arrive pas à m'arrêter une fois lancée. Mais je comprends que toi et tes nains qui braillent dans ton dos, que toi et ton Mâle qui râle parce qu'il a "faim, c'est pas vrai, tu peux pas le lire tout à l'heure ce blog, c'est toujours le même??", et bin bref, je comprends que tu préfère plus d'artikeuls, mais moins longs. Je m'exécute, moi, humble servitrice de ta pomme.

Donc aujourd'hui, je te propose de découvrir le retour à la maison de Primi (Multi arrive vite, ne t'en fais pas).

Allez lecteur, plongeons nous dans cette période vaporeuse et floue de la vie de toute jeune maman, le retour à la maison avec un micronain.
 

Primi :


Primi a  accouché lundi. Et est de sortie samedi. Que le temps lui a paru loooong sans Chouchou...
Primi est épuisée après ce séjour à la maternité.
Les autres nains ne faisaient rien que de pleurer la nuit (sans compter le sien qui voulait téter toutes les deux heures) et en plus, sa chambre était à côté de la biberonnerie (bruits de verre qui s'entrechoquent et discussions sur les dernières vacances de la puéricultrice - aux Seychelles, la veinarde).
Bref, elle est contente de se glisser sur son siège (délicatement, elle a tout de même mal à l'entre-jambe, fallait les sortir les 3,8kg du nain) pendant que Chouchou galère à l'arrière avec les sangles du cosy et la ceinture de sécurité.

Il grommelle (en plus il pleut) et regarde une millième fois le mode d'emploi pendant qu'elle somnole à l'avant. Rien que le trajet jusqu'au parking l'a lessivée, elle qui n'est pas sortie des 12m² de sa chambre depuis une semaine. Primi a juste l'impression de sortir de taule.
Elle regarde le monde d'une autre manière. Je suis maman, se dit-elle. Et ça résonne différemment. Maintenant, à l'arrière, il y aura toujours quelqu'un. Gloups. Elle a les larmes aux yeux.
Chouchou pose sa main sur sa cuisse (molle et capiteuse) :
"ça ne va pas chérie?"
"Siiiiii" chouine Primi, "je suis heureuse c'est tout".
"Ah, ok" dit Chouchou qui, comme tout bon Mâle, ne comprend absolument pas qu'on puisse pleurer quand on est heureux. M'enfin.

Arrivée chez elle, chez eux, Primi retrouve les odeurs familières (de chaussette mâlesques) et se sent mieux. Chouchou pose le cosy au milieu du salon. Il se retourne fièrement vers Primi et lui demande si elle n'a rien remarqué.
"Heu...ah bin si on a reçu des fleurs pour la naissance de micronain"
"Bin non chérie, tu ne trouves pas que c'est super propre?"
"Heu...si si si, c'est nickel, hmmmm ça fait du bien de rentrer dans une maison propre, oulà que c'est propre, que ça brille. Dis donc, c'est super sympa, vraiment génial, c'est le top".
Ouf. Primi a très bien réagi car elle sait qu'il faut en faire des tonnes lorsque Chouchou fait le ménage. Manifestement il y a passé du temps et il attend qu'on le félicite.
Ce que ne manquera pas de faire Primi à chaque fois qu'elle rentrera dans une pièce.
Chouchou lui sert un petit café et Primi s'affale dans le canapé.
Ils regardent tous les deux cette petite chose qui semble perdue dans ce gros cosy. Micronain dort.
Ils se regardent tous les deux et Chouchou demande:
"On en fait quoi maintenant?"
"Bin je sais pas on le laisse dedans ou pas?"
" Il ne va pas avoir trop chaud? Ou trop froid? Il est dans les courants d'air non?"
"Je sais pas moi"
"Faudrait peut être le mettre dans son lit non, qu'il s'habitue?"
"Je n'en sais rien. Oui, peut être. Ou bien on attend qu'il se réveille"
"Oui, on va faire ça".

Et là, Primi et Chouchou attendent. Une boule d'angoisse au ventre. Il est là. On fait quoi?

Primi a pourtant bien préparé son retour à la maison.
Chouchou aussi.
La chambre de micronain est prête, fraîchement peinte en vert d'eau avec frise de nain totalement régressive.
Les microcouches sont rangées dans le petit sac à couches, les cotons sont rangés dans le sac à coton et les serviettes de toilettes (spéciales cucul de nain) sont lavées à la lessive poduku hypoallergénique. Le mobile en bois bio véritable est accroché au berceau design et le tour de lit "mes amis de la savane" (tête de tigre niais sur fond jaune) est accroché avec soin.
Primi avait d'ailleurs passé des heures sur les forums Auféminin pour savoir si le "Tour de lit : nécessaire ou non?". Et au final, elle a craqué sur celui là. Trop choupi. En plus il se lave à 40°. Une bonne aubaine.

moulin roti pour le nain

Les peluches sont au bout du lit (il ne faudrait pas que micronain s'étouffe - il bouge tellement les premiers mois - héhéhé) et la turbulette "Bébé chéri" attend son propriétaire.
Tout est très joli et Primi avait posté plusieurs photos sur son blog pour montrer ses talents de décoratrice à ses copinautes. Qui avaient adoré, bien sûr (Huuuu mais j'adooore, c'est adorabeul)
Mais là, devant cette petite chose qui dort, Primi est démunie.
Elle attend qu'il se réveille.
"On pourra lui donner un bain aussi"
"Ah oui, chic!"
"Tu te souviens bien hein?"
"Heu, ouais, ouais"
"Je vais quand même relire le petit guide, il y a des photos, ça montre bien comment il faut faire hein"
"Ouais, vas y, moi pendant ce temps je vais chauffer la salle de bain"
"Tu le laisses seul dans le salon là?"
"Bin oui, il ne va pas se barrer en courant"

Le premier bain à la maison est à filmer.
Mais Chouchou et Primi sont occupés à dérouler les serviettes, à goûter l'eau du bain ("tu crois que le thermomètre ment? je trouve ça super chaud!"), à savonner dans les hurlements ("je me dépêche micronain, maman se dépêche"), et à sécher les moindre petits plis du cou ("je crois qu'on ferait mieux d'utiliser des disques à démaquiller Chouchou, il sent encore le camembert sous les bras")
oui, le Micronain rentre très bien dans un lavabo

Ouf! Une demie-heure après, Primi et Chouchou, trempés, se remettent de leurs émotions sur le canapé. Micronain tète, il a bien mérité de se sustenter après ce bain.
Après la tétée, Primi note sur son petit carnet l'heure à laquelle micronain a bu, ainsi que le sein. Chouchou tente une mauvaise blague sur la taille du sein non-tété qui permettrait, selon lui, de savoir lequel donner. Primi ne rit pas (elle a un début de crevasse et serre les dents).
La soirée se déroule tranquillement, micronain dormant sur le ventre de son papa, Primi prenant des photos pour les mettre sur son blog (et les envoyer à sa famille, impatiente de voir la merveille).
 Au moment du coucher, tout se complique. Micronain est toujours endormi sur son papa. Que faut il faire?
Primi et Chouchou tente une montée à l'étage tout en douceur. En chaussettes sur les escaliers. Chuchotements:
- Mais chuuuuuuuuuuuut. Eteins la grande lumière!!!
- Attends, j'ouvre le nid d'ange
- STOP! Il ouvre les yeux.
- ...... 
- Et merde.
- Quoi?
- Il est réveillé.

Et voilà, micronain en mode hibou.
Primi l'allaite et Chouchou regarde le tableau idéal de sa douce en train de donner le sein.
Puis Chouchou s'endort, exténué (tout ce ménage, ça l'a achevé).
Pas Primi.
Ni micronain.
Primi tombe de sommeil, ses yeux se ferment tout seuls. Chouchou ronfle. Primi résiste à l'envie de lui mettre un léger (mais efficace) coup de latte. Micronain fixe sa maman.
Il finit par s'endormir dans les bras (dodus) de Primi. Qui se tâte pour emmener micronain dans son propre lit. Elle a trop peur de le réveiller.
Elle le dépose. Ouf! Il n'a pas bronché.
Primi va se recoucher et laisse toutes les portes ouvertes pour ne pas rater le moindre petit chouinement de micronain.
Elle a du mal à se rendormir d'ailleurs, attentive au moindre signal.
Elle se dit que demain, elle branchera le baby phone pour plus de sûreté (elle a pris le Angel Care qui sonne si bébé rate une respiration - ou si un souffle de vent agite le mobile en bois bio).
Elle s'endort enfin. Pour être réveillé trois fois par une petite chose affamée. Chouchou émergera trois fois également d'un air niais et hagard. Et replongera dans une douce torpeur. Pendant que Primi allaitera en somnolant, avec une crampe dans le bras laissé sous l'oreiller.
ou comment se réveiller toute engourdie...

Les premiers jours vont se dérouler sur le même schéma. Comme dans un rêve un peu flou (dont on se réveille la bouche pâteuse et le regard vide).
Primi a lu dans le dernier numéro de Parents, "il faut suivre le rythme de micronain". Elle suit donc son rythme. Chouchou s'occupe de son micronain pendant qu'elle se douche, se lave les cheveux ou petit déjeune.
Elle se couche à point d'heure puisqu'elle attend que Micronain décide de regarder l'intérieur de ses paupières.

La semaine de congé paternité s'achève et Primi se sent un peu angoissée à l'idée de rester seule avec son nain. Elle se demande comment elle va s'en sortir.
Oui, il dort un peu , mais le reste du temps, comment va t'elle faire toute seule... Les tétées, les changes, le bain, les pleurs, tout cela, rien que pour elle. Gulp. Primi stresse.
Le fameux lundi de reprise de Chouchou arrive. Il a mauvaise mine (il dort mal expliquera t'il à ses collègues).
Primi agite sa main à la fenêtre, les larmes lui montent aux yeux.
Micronain tète, Primi a encore mal aux seins. Elle a envie de se faire une petite sieste. Mais Micronain, lui, aurait plutôt envie de se promener.
Primi se dit qu'elle va donc aller faire un tour, il fait beau en plus, et un petit tour en poussette endormira peut être le nain.
Elle monte donc se changer.
Et là, c'est le drame. Rien ne lui va. Ni le jean d'avant grossesse.
Ni le jean de "quand elle était un peu plus ronde".
Ni le pantalon large d'été à ceinture élastique (pas si élastique finalement).
Elle ré-enfile donc, les larmes aux yeux, un jean de grossesse. Et fond en larme en se voyant dans le miroir.
Elle cherche le plus long gilet du monde histoire de cacher sa masse adipeuse.
Elle se coiffe (un peu) et se lave les dents. Elle met une crème teintée histoire de dissimuler ses cernes.
wondermaman profite d'une wondersieste de wondermicronain pour parfaire son mascara vomi-proof

 Primi sort dans la rue avec son tank sa poussette premier âge qu'elle a payé un bras. Elle est très fière de sa poussette rutilante, elle a même réussi à l'ouvrir toute seule. Youhou, fierté de maman.
Micronain dort déjà. Primi se promène tranquillement, pas trop vite car elle a encore un peu mal en bas (un concept que le Mâle - en manque- ne semble pas comprendre).
Primi décide d'en profiter pour faire quelques coursinettes (le sac shopping de sa poussette n'étant pas très grand).
Arrivée au supermarché, Primi est presque contente de voir du monde. Elle sourit béatement.
Elle prend une pizza et une salade (le Mâle sera content de manger du gras) et elle arpente le rayon bébé, très fièrement. Elle regarde les mignons petits habits, les mignons petits bavoirs, et hop! dans le sac shopping. Et oui, c'est compulsif, depuis qu'elle est maman, Primi n'a envie de faire plaisir qu'à son micronain. Qu'il est choupi quand il dort comme ça.
- Alooooors, elle va bien cette petite là??
Tiens, une mamie. Primi ne l'avait pas vu venir.
- Bin IL va bien oui, c'est un garçon (il est en vert mémé!)
- Rhô bin de nos jours, hein, on ne sait plus vraiment, les hommes sont parfois en rose hein ma ptite mademoiselle?
- Heu, bin oui, c'est vrai
- Et ça lui fait quel âge?
- Bin, 15 jours
- Et vous le sortez?
- Heu...oui (la voix de Primi tremblote)
- De notre temps, on ne les sortait pas tout de suite comme ça, vous voulez qu'il choppe la mort?
- Nan, mais il est bien couvert vous savez (body+fringues de micronain + sioupère combinaison polaire + couverture)

- Oui, moi je dis ça mais avec toutes les maladies qui traînent. Et vous le nourrissez?
- Hein?
- Il prend la gougoutte je veux dire?
- Ah? Si je l'allaite? Oui, oui.
- C'est bien ça. Mais ça exclut le papa quoi.
- Bah, il lui donne le bain!
- Un papa qui donne le bain, on aura tout vu.
- Il aime bien en fait
- Enfin, chacun fait comme il le sent hein, allez, au revoir madame!
- Gulp. Au revoir (vieille bique).
je pense qu'il n'aura pas froid en fait...

Après cette conversation pour le moins stressante, Primi s'en va payer à la caisse.
Où on lui demandera "C'est pour quand?" avant que Primi ne montre la poussette, les larmes aux yeux.
Primi rentrera chez elle, à l'abri.
Elle attendra le Mâle en regardant des conneries à la télé.
Et pleurera dans ses bras en lui disant qu'elle n'y "arrivera jamais". Qu'elle est "nuuuulle et que de toute façon", elle ne sera "jamais une bonne mère, qu'il pleure et qu'elle ne sait pas pourquoi alors que dans les livres ils disent qu'une mère sait toujours..."

Et puis, les jours vont passer. Primi osera prendre sa douche (en laissant la porte ouverte et le transat dans la salle de bain).
Primi osera sortir (en rentrant le ventre) sans avoir peut que ça soit PILE l'heure de la tétée.
Primi donnera un bain toute seule à son micronain et trouvera qu'elle s'en est bien sortie.
Elle arrivera à reconnaître des pleurs de fatigue et des hurlements de faim.
Elle tournicotera encore des heures avec un bébé hurlant dans les bras à se demander "mais qu'est ce qu'il a bordel". Avant de se rendre compte qu'il avait juste un tout petit putain de rot à faire.
Primi racontera sa journée (épuisante) au Mâle avec fierté.

Primi ira même boire un thé chez une copine en passe de devenir Primi à son tour.
Pour lui donner de bons conseils.
En lui disant que "ce n'est que du bonheur". Pas tout de suite, tout de suite. Mais presque.

tu verras, c'est pas tous les jours facile...mais ça ira, jte jure...

31 janv. 2011

Didier Porte aime le nain

Le pipole qui a accepté de venir papoter ici, je suis toute émotionnée rien que de l’écrire, c’est Didier Porte.
Si tu n’es rien qu’une inculte qui n’écoute pas France Inter, je te laisse aller faire un tour sur son site, là. (mais siiiiiiiiiiiiii tu sais, c’est le chroniqueur, mais siiiiiiiiiiiiiii tu sais, celui qui s’est fait virer….)

mais siiiii....

Si tu es comme moi, tu dois être entrain de dire « Naaaaaaaaaaaaaaaaaan, mais je le crois paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas, DI-DIER PORTE ??? ».
Si tu es pire que moi, je suppose que tu as entamé une danse trotskiste dans ton salon en hurlant de joie.

Bref, je suis très heureuse aujourd’hui d’accueillir celui qui m’a fait mourir de rire au volant de ma poubelle Kangou, tous les midis pendant, oulàlàlà je ne compte plus, j’ai nommé Didier Porte (petite musique affriolante).

Moi-même : Mossieur Didier Porte, bonjour (salutations, courbettes zé galipettes – arrêtez moi si j’en fais trop).

Didier Porte : conservez un minimum de dignité, svp, même si je comprends votre dévotion...

Moi-même : Je tiens tout d’abord à vous remercier. En effet, ce blog est loin d’avoir l’audience du Fou du Roi (quoique, on se débrouille) mais vous avez tout de suite accepté de venir papoter un brin avec nous. Merci donc.

Didier Porte : Effectivement, la mansuétude n’est pas la moindre de mes qualités...

Moi-même : La raison pour laquelle j’ai pensé à vous est double. D’une, vous êtes un journaliste brillant et un humoriste hors pair (si, si) et de deux, vous êtes papa. Et, si je ne me trompe pas, vous êtes même papa de quatre nains. Respect.
Moi-même : Ce petit entretien a été préparé par mes petites mains avec quelques questions de lectrices soigneusement triées sur le volet pour vous (selon les critères physiques que vous m’aviez fait parvenir au préalable).
La première question est très simple : Quatre nains???


Didier Porte : Ben oui, je travaille pour arriver à sept...

Moi-même : Pardon, je voulais dire : Comment fait on pour coupler, comme vous le faites, vie publique et professionnelle bien remplite et quatre nains (bon, là, ok, vous avez été viré donc vous pouvez rester en peignoir à lire Tchoupi toute la journée si le cœur vous en dit…mais sinon… ??)

Didier Porte : On ne couple pas, on rame. On en chie !

Moi-même : Tiens, d’ailleurs, aimez-vous Tchoupi ? Quels sont les héros de la littérature enfantine que vous aimez (s’il y en a), et que vous abhorrez ? (interdiction de s’acharner sur Tchoupi).


Didier Porte : Je ne suis pas certain que ce Tchoupi n’ait pas d’accointances avec l’UMP...
Je le trouve globalement assez complaisant avec le pouvoir et en conséquence, je ne souhaite pas que mes enfants le fréquentent...A part lui, il y a petit ours brun qui me court sur l’haricot....

Moi-même : Et pour la télé ? Est ce que vous aussi vous devez rester sur Tiji/Canal J/Teletoon, ou devant Tro Tro alors que vous zapperiez bien sur Canal+ ou brancheriez même la radio (Europe 1 ou RTL, je sais que vous êtes un grand fan). Et est-ce que les génériques vous restent dans la tête toute la journée ?

Didier Porte : Mes enfants ne regardent que la Chaine parlementaire.

Moi-même : Donnez-vous des surnoms ridicules à tes nains (chaton, crapule, loulou, pioupiou, pitchoune) ? Promis on ne se gaussera pas, rien n’est vraiment ridicule quant il s’agit de nain (quoique pioupiou me laisse dubitative)

Didier Porte : Mes deux aînés, Perrine et Gaston était délicatement surnommés Gigotine et Cassecouillu ; ma petite dernière Stélla : la Stouille( !). Quant à Virgile, il n’y a pas de mot pour exprimer de quoi il est capable...

Moi-même : Qu’est ce qui vous gonfle le plus depuis que vous avez des nains ? La logistique (couche/petits pots/lit parapluie/doudou), le fait de ne plus sortir autant ? La vie de célibataire ?
Tout cela et pire encore ????


Didier Porte : Pour toutes les raisons évoquées dans votre question, j’ai juste envie de mettre fin à mes jours.

Moi-même : Et qu’est ce qui vous rempli le plus de bonheur (on a le droit de répondre un truc gnangnan à cette question, le lectorat majoritairement féminin de mon blog sera RA-VI et EMU aux larmes- faites nous pleurer).

Didier Porte : De savoir qu’ils vont se barrer un jour.

Moi-même : Est-ce que quand on bosse à la radio, on peut passer des tas de messages personnels à ses nains discrètement? Genre je dirais le mot « carotte » et tu sauras que ça veut dire que si tu n’as pas rangé ta chambre quand je rentre ça va chauffer pour toi mon coco.

Didier Porte : Je n’ai rien à dire à ces futurs délinquants.

Moi-même : Avez-vous déjà abandonné vos nains dans un  club Mickey ?

Didier Porte : Non. Il y a des limites à la cruauté mentale.

Moi-même : Quelle est la plus grosse honte due à un de vos nains ?

Didier Porte : Je leur demande de sortir de ma voiture au minimum à 500 metres de leurs école, tellement ils me foutent la honte !

Moi-même : Avez-vous déjà goûté à un petit pot ? Et….


Didier Porte : j’ai beau être un vrai toxico, je ne suis jamais allé aussi loin
et oui, il est drôle en plus

Moi-même : Quand on est un pipole, est ce que les couches se changent toutes seules ?

Didier Porte : Je dois pas en être un !

Moi-même : Et pour terminer, une question d’une de mes lectrices : « Comment qu'on fait pour convaincre son conjoint/sa femme d'appeler son fils Virgile ?? Nan parce que, j'aimerais bien moi, mais j'suis à court d'arguments pour convaincre mon Bobby ».

Didier Porte : on lui demande pas son avis ; c’est celui qui gagne le plus de pognon qui décide !

Moi-même : Didier Porte, merci d’avoir répondu à ces questions pour le moins intellectuelles.
J’essaie de maintenir un niveau d’exigence assez élevé sur ce blog et je suis certaine que vous saurez apprécier ce travail de chaque instant.
Je tiens par ailleurs à vous féliciter pour tout ce que vous faites et avez fait, il est rare de nos jours de rester fidèle à ce que l’on est, bravo donc.
Et merci encore. Vraiment.


Ces chouettes filles là :
Severine, Chrys, Carine et Nadège. Cécile, Marie, encore Karine et encore Céline.
Mathilde, Oum, Camille, Olivia et Vanessa. Samantha, Charline, Emilie, Nath et Alex. Florence, Laure, Ambre, Estelle et Béa. Christine, Myrtille, Aurélie, et Carole.

ont préparé en sicrète quelques questions pour les pipoles. Merci merci les filles. Vraiment.
Et pardon si j'en ai oublié une. T'as le droit de m'envoyer un mail hargneux.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...