3 déc. 2010

Et glou et glou et glou... il est des nôôôôôôtres, il a bu son bib' comme les ôôôôôôôôtres !

Florence, c'est ma copine. Vraiment.
Elle a deux nains qui ont les mêmes âges que les miens. Et qui, apparemment, sont un peu du même genre (qui a dit des boulets?).
Florence et moi, on a vécu ensemble notre dernière grossesse (celle avant hein, pas celle de cette naine méga relou qui va me faire exploser) comme deux vraies copinautes (huhuhu).
Alors Florence, qui a grand pitié de moi même en cette période de grande mollesse de ma part, agrémentée de "Aloooooooors???", "Z'êtes pire qu'un éléphant ma parole?", ou encore "J'ai hâte pour vous que ça arrive, on ne se sent plus vraiment femme hein?" (heu, si), et bien Florence s'est permis de vous concocter un petit artikeul sur les biberons.
Je tiens donc ici à te remercier, parce que :
- je n'avais pas le coeur à rire et que tu m'as fait rire. 
-je n'avais pas envie d'écrire et du coup, j'ai re-blogué (et mon public d'amûr aura un autre petit artikeul à se mettre sous la dent la semaine prochaine).

Voilà, les remerciements d'usage sont faits, je vous laisse avec Florence. Et on lui laisse plein de gentils commentaires, parce qu'écrire avec nains boulets, c'est pas évident (testé et approuvé par moi même).
Allez...






Ajouter une légende

Jeune future maman, jeune maman, mesdames, les mâles, (les nains),

Me voilà à retenter la magnifique expérience qu'on n'oubliejamais, qui marquera ma vie à jamais et qui marquera probablement l'année d'une pierre blanche (oui, j'me comprends!), l'écriture d'un article sur ce forbidabeul site qu'est mamanstestent.
Pour vous aider, chers gens, dans (la dure épreuve) l'apprentissage de la vie de parents, dans (roulement de tambour) :le choix des biberons.

c'est un acte primordial. Déjà, il y a de fortes chances que vous ayiez gagatisé devant un biberon en rêvant du moment où vous aurez votre nain dans les bras, ses grands yeux bleus ouverts et qui vous regarde tendrement, le biberon dans le bec, pur moment de communion mère-nain (mâle-nain) (= oh, mamanpapa, tu me donnes à bouffer ou je hurle???)

Il sera même fort probable que le jour où vous aurez fait pipi sur un test et qu'il aura viré au bleu/+++/ écran tactile qui donne en 2 sec le sexe, la date de naissance, le signe astrologique et même le jour de son départ en retraite (humm), vous choisirez de glisser le test dans un biberon (vide) pour l'offrir une larme dans l'oeil au mâle, qui se demandera pourquoi vous lui offrez un thermomètre dans une bouteille (attention, ceci n'est que pure fiction dans mon cas). Bah, de toutes façons, c'est soit le biberon, soit la paire de chaussons, soit le « chéri, j'ai un truc à te dire, mais attends, je vais vomir avant ». Ben ouais, on a toutes un fort potentiel d'imagination dans ces cas-là !

Alors voilà, vous avez un nain en préparation et comme ça ne suffit pas, il faut préparer un millier de choses avant son arrivée, choisir plein de trucs dont on ne sait absolument rien avant, c'est le jeu.
Et si on veut donner le bib à son nain, ben faut se préparer. Sisisisisi, c'est vrai !

Alors un jour, confiante, naïve et optimiste, on prend sa liste copiéecollée des forums qu'on squatte à longueur de journée, celle qu'on a imprimée du boulot, parce que bon, le soir, avec le mâle, on passe trop de temps à choisir un prénom ou la couleur de la tapisserie de la chambre du nain... des trucs importants, quoi, alors qu'au taf, ben heu, c'est pas pareil !
On a donc une liste de 18 pages de trucs qu'il faut et on prend juste les 4 avec les z'avis z'et conseils sur le choix des bibs, et on va, soit à la pharmacie, soit au magasin toutetrienpourlesbébés soit au supermarché.
Et là, attention les yeux.

Des biberons de toutes les couleurs, de toutes les tailles, de toutes les formes, de tous les prix, en paquets de 12 ou en promo à l'unité (ah ben je savais pas que la prime pour la naissance n'allait servir qu'à ça, je pensais tout de même acheter aussi au moins un paquet de coton avec...). Arg.

Et là, la première erreur tu feras: choisir les trop meugnons avec les petits nounours dessus. Non, chère jeune maman, ton nain ne s'extasiera pas sur le nounours qui fait de la balançoire sur la lune ou sur le petit écureuil qui a un ballon, en tous cas pas tout de suite, et quand il saura/acceptera de le faire, et bien les dessins se seront effacés à force de goupillonner lesdits petits dessins.Oui, je sais, ils sont à l'extérieur des bibs. Mais au début tu es une acharnée, et tu scotchbrittes aussi l'extérieur...

Et puis, deuxième erreur, tu feras : te laisser convaincre que la forme ergonomique de ce qui ne devrait être qu'un simple récipient à lait qui fait en sorte que le nain cesse de hurler une fois qu'on lui met dans la bouche, est une bonne chose. Tu investiras probablement dans un pack de 3 bibs tout tordus fait exprès pour limiter les reflux et qui ont toujours fui : ah ben oui, c'est sûr, le nain ne loupe pas son rototo, puisque l'intégralité de ses 90 ml de lait sont sur le bavoir, sur le body (et mer**, tu venais de comprendre comment il se mettait celui-là!), et sur ton peignoir/pyjama devenu ta principale garde-robe (ras l'seau de laver tes petits tops favoris pleins de lait caillé, beurk et d'ailleurs, ce sont plus les favoris, du coup, re-beurk). Et puis ça marche pas, le nain hurle, et faire cesser tes acouphènes étant le principal but de la manoeuvre (oui, et aussi bien sûr de nourrir ton nain, lui donner le meilleur pour qu'il grandisse bien, et te rendre bécasse de fierté !)c'est un échec.

Donc voilà, hop, un lot de 3 bibs à recycler. On verra plus tard.

Il te reste les biberons droits, en triangle, en rond, avec la taille marquée pour une meilleure préemption (t'as vu, Marie, je peux aussi causer intello!), la marque peaudesfesses, la marque éco+++ plein de Bisphénol, et rien entre les deux.

Ah tiens, il existe autant de sortes de tétines qu'il y a de sortes (de marques?) de biberons. Non, jeune maman, rien n'est compatible. Bien sûr !
Caoutchouc ou silicone?
À 3 vitesses (ou à frein à main, et je vous ai fait la vidange, de rien, moi aussi, je sais faire des cadeaux!) ?
Ah, il y a des tailles aussi : 0-4 mois et 4 mois et +. Bon, là, cherches pas, ça n'a rien à voir avec le gabarit de ton nain à la naissance, pour ça au moins, c'est facile. Pour commencer, c'est à partir de 0 mois. Sisisisi.

Et pis on nous ressert de l'ergonomie, de la tétine en forme de téton (à ne pas confondre avec les bouts de sein, enfin, je crois), des toutes rondes, des écrasées, des avec un trou comme celui d'une épingle, d'autre avec des petites entailles (ça c'est pour les vitesses, j'ai appris.)

Bref, si toi aussi tu as abattu la moitié de d'une forêt en gribouillant des milliers de tenue sympas avec « dessinons la mode » étant petite, tu peux pas rejouer avec les bib : on peut pas choisir une tétine au pif, une bague au pif et un bib au pif, faire tourner et hop, c'est beau, yapluka (colorier) enfourner dans le bec du nain. Non. Ça marche pô. Ça fuit, plutôt.

Et si en plus, un jour, tu lis dans Femme Actuelle que les bibs en verre sont plus faciles pour l'entretien et plus résistants, tu risques l'entorse au poignet car c'est super lourd : la tête du nain au creux du coude, quand il accepte sa pitance et se laisse totalement aller d'un côté, et ton autre bras qui fatigue à porter à bouts de doigt ledit bib qui pèse le poids d'un âne mort de l'autre, tu n'oses pas encore poser sur la fragile cage thoracique de celui qui arrive pourtant à te percer les tympans avec sa capacité pulmonaire, alors et ben, aïe. Ça file des courbatures. Oui, Madame, c'est sportif !

Hop hop hop, encore un lot de deux bibs au placard. Au bas mot.

Et puis au début, ton mini-nain, il prend des minis doses de 30 ml, puis de 60 ml (toujours par tranche de 30 ml, sinons sors ta calculette avec fonction algorythmes pour compter les doses!), alors tu achètes des minis bibs. C'est trop meugnon, ça passe dans ton mini it-bag (mais t'as oublié les bavoirs, les kleenex, la sucette, les couches, le plan à langer, les lingettes, le talc, la crème, le coton, le brumisateur, ah flûte, plus de place pour ton portabeul ni pour ta recharge de parfum. Non, c'est foutu, Longchamps ne fait pas encore dans le combiné sac à langer-sac à la mode. Pas à ma connaissance)

Et puis comme tu ne t'y prends pas totalement comme une manche, ton nain grandit et dévore des bibs de 180 ml et dans les minis bibs, t'as beau avoir une graduation pour remplir comilfo les 180ml d'eau, ben t'as plus de place pour les 6 doses de lait (oui, c'est bien, tu as bien compté!), alors tu range tes minis bibs trop meugnons, et tu refais le stock en maxi bibs.
Hop, encore un carton de bibs à descendre à la cave/monter au grenier, ça, c'est à toi de voir, jeune maman, en fonction de comment c'est chez toi.

C'est pourquoi, comme toutes les autres, malgré tout, un peu de tout, tu prendras !
Car malheureusement, les nourettes de la maternité, cette invention qui fait entrer chaque maman dans le monde merveilleux de biberons dans les 3 ou 4 premiers jours, je veux dire les petits bibs tout stérilisés, tout prêts, rien à calculer, avec hop, la tétine parfaitement adaptée qui est dans son gentil emballage individuel stérilisé aussi, hop, un assemblage comme des légos, et hop, dans le bec de ton nain le plus beau du monde même s'il est encore tout rouge et fripé et qui ne pleure pas encore très fort, vu qu'en 2 secondes 2, tu lui sers un bon bibi des familles, non, jeune maman, les nourettes ne se commercialisent pas encore. À ma connaissance...

C'est pourquoi tu as gentiment préparé tout comilfo dans ta maison toute propre avant de partir à la maternité, avec un échantillon de chaque biberon que tu as trouvé sur le marché, ça prend toute la place sur le plan de travail de ta cuisine, et toute la table aussi. Tu es ruinée, mais heureuse de rencontrer bientôt ton nain et de savoir que tu pourras lui donner un biberon, alors qu'il te regardera tendrement de ses grands beaux yeux bleus, moment intense de pure communion mère-main.

Et tout ça pour quoi? Pour qu'au final, ce soit ton nain qui choisisse à ta place. Déjà, oui. Oh non, pas avec ses mimines qui sortent à peine du body en taille naissance, emmitouflé dans sa nacelle qui prend trop de place dans les rayons de chez Leclerc, mais en s'endormant sur le bib parce qu'avec le silicone c'est trop difficile pour lui, ou en vomissant ses 90 ml de lait ingurgités trop vite car le caoutchouc c'est trop facile. Ou les deux. Oui, ça arrive aussi...
Tant pis pour le gentil écureuil et son ballon...
Ton nain choisira aussi en te faisant dire qu'avec le petit papillon, le train de bulle n'est pas assez régulier (et le mâle est bien d'accord avec le nain, et puis le nounours sur sa balançoire, il n'a pas l'air net) et que du coup il a pourri ton petit haut chéri en un geyser de lait, alors qu'avec les autres, les droits et en triangle (j'me comprends) ça passait mieux.
Mais comment ça s'était passé, déjà, avec les jaunes avec la petite souris, déjà??!!! Ah zut, t'as pas noté ça, recommences... (prends des notes, fais des tableaux excel, achètes des post-it, jeune maman, tu en auras besoin car ta mémoire flanchera)

Tout ça pour dire que ça laisse le mâle dépité avec 15 cartons de bibs inutilisés à mettre à la cave ou au grenier, ça j'ai déjà dit, ça dépend de comment c'est fait chez toi.

Jouons z'un peu : comment recycler ces kyrielles de biberons z'inutilisés?? Je propose le jeu de quilles, à condition de les laisser vides, sinon, c'est la cata, et aussi de jouer, dehors, très loin de tes oreilles. Je propose aussi de les transformer en vases, pour les futures fleurs en paille que ton nain fabriquera à l'école. Ou encore en guirlande : hop, une loupiote dans chaque biberon, un brin de rafia, et succès garanti dans le prochain modezettravaux. Si j'osais, je proposerai bien aussi des boucles d'oreilles, les maxi reviennent à la mode...
Sinon, il y a toujours plein d'associations avec plein de gens gentils dedans qui récupèrent les biberons pour les distribuer à celles qui n'ont pas eu tous les choix !

(Pas de pause pub dans la lecture de cet article, parce que bon, d'accord, pas de retour sur la polémique. Mais bon, j'ai donc presque tout testé et les dodie, c'est ce que mes nains ont tout de même le plus adopté. Chut !) Assez joué, on s'y remet !

Biberons choisis, ou presque, tu te poses la question: je stérilise ou pas? chacun(e) fait bien sûr comme elle veut, là.
Moi, dans mon 1er appart', une fois virés du plan de travail la super cafetière, la bouilloire pour le thé et mon cuiseur vapeur pour mes papillotes de poisson « j'aipasdenainjefaismacrâneuseej'invitedescopinespourlethéetjeconcoctedebonspetitsplatslégersquiprennentdesheures », parce que ça prenait trop de place, il me manquait encore quelques mètres carrés pour poser un bac de stérilisation.J'ai tenté une fois de tout faire bouillir et en dehors de la buée sur mes vitres ( sales) pendant 48h et l'impression de sauna finlandais dans ma cuisine, ben j'ai trouvé ça long, fastidieux et puis en reposant le tout très délicatement sur l'arbre à bibs, j'ai failli pleurer en me disant qu'il y avait peut être bien une bactérie qui avait eu le temps de se poser dessus dans la manip...
moi, je ne stérilise pas, je goupillonne. Enfin au début. Là, au bout de 3 ans et ½, je rince bien. Bouh, oui, bon, hein...

Après, tu te poses encore une question : le chauffe-biberon ou le biberon à température ambiante?
Oui, tu te poses plein plein de questions. Probablement, trop, mais c'est comme ça, tu n'es pas tout à fait Wondermamn qui prépare des bibs à la température idéalement topissime. Oui, mais elle triche, elle tourne très vite sur elle même, et même sans mon minishort à paillette et son diadème qui brille, elle a toujours ce superpouvoir. Ça s'appelle la force centrifuge et la fiction.
Toi, tu as tout de même rêvé, mais ça n'a pas marché : 1) ta tentative de coiffage (non pas coiffure, coiffage) est partie en vrille en moins de 2 secondes, 2) tu as mis du lait de partout, parce tu as oublié de fermer le bib avant de tourner très vite sur toi-même et 3) tu as tout de suite eu la tête qui tourne et tu t'es vautrée par terre, achevant de répandre sur ton carrelage les derniers ml de lait restant par miracle dans le biberon...

Alors tu oublies et tu réfléchis autrement : chauffe-bib? Micro-ondes? Rien?
Moi, je suis bien partis-âne du moindre effort, alors hop, température ambiante. Mais bien sûre, bonne maman primipare que j'ai été, j'ai tout de même investi dans un chauffe biberon.

Hop, la bonne dose d'eau, hop, le calcul de la bonne dose de lait, hop, dans le chauffe-bib, hop la minuterie trop bien faite en fonction de la dose et même si t'es en été ou en hiver, le temps de remettre la main sur ce fichu bavoir qui a encore glissé, trempé, entre les coussins du canapé (ah, ça venait de là aussi, l'odeur de lait caillé, pas uniquement de toi, ni de ton T-Shirt), le temps à ton nain d'améliorer ses performances vocales, et hop, une bague, une tétine, on sert un peu mais pas trop, on se cale dans le canapé et hop, tranquille. Et glou et glou et glou. Youpi.

Bon, bien sûr, ce temps béni ne dure pas : il y a la version « jour » et la version « nuit », quand, à 3h du mat', tu n'as guère les yeux en face des trous, que tu te plantes déjà sur les doses d'eau et de alit en poudre, alors tu recommences, tu t'énerves parce que le nain, lui, il vocalise fort, et que dans le feu de l'action, tu arrives à te crâmer avec le petit filet de vapeur qui sort du haut du chaffe bib et que tu fracasses tout par terre.

Et puis rapidement, avec le minuteur version été ou hiver, le nain commence à faire le lien entre le bib et son estomac : il a faim, maman joue dans la cuisine avec de la dînette, il y a le petit bruit du minuteur et après, miam miam. On peut rester discrète sur la dînetter, mais le petit bruit, très vite, c'est un peu comme la madeleine de Prout : le bruit = le bib. Si, ça fait déjà des raccourcis de ce genre, un nain. Même très nain. Alors 72 secondes de temps de chauffe, c'est 71 de trop (et surtout avec un 2ème nain calé sur les horaires du grand frère, double dose de cris et de larmes pendant deux fois 72 secondes? Non, une simple dose suffit,avec 25 sec au micro onde pour les 2 bib et pis vala (oh la vilaine maman qui met les bib avec peut être du bspA au micro onde !!!)

Bref, j'ai un peu mis le temps de rédiger cet article : 3 mois (oui, mais c'est parce que dès que j'allume l'ordi, il y a un article de Marie et que je passe mon temps à pleurer de rire avec mon mâle en le lisant, et après, c'est déjà l'heure de Plus Belle La Vie), alors pour les laits en poudre, on repassera.
Et sinon, vous les recycleriez comment, vous, les bibs?? parce qu'il m'en reste toujours, là...

28 nov. 2010

Nulli a des principes. Multi a des nains. Volume 2

Pour toi public impatient, voici le volume 2 de nos plus jolis principes. Ceux qu'on pensait ancrés en nous, ceux qu'on pensait acquis à jamais, ceux qu'on pensait transmettre à nos nains. Et qui, par la force de ces mêmes pourris de nains, ont évolué, ont faibli. Et qui, ont fini par passer à la trappe. Lamentablement.

Nulli, ze dream :

"Chouchou? Tu as vu le nain de Multi? Nan pas le petit, le grand. Oui, celui qui a 3 ans. Il a encore une tétine. C'est fou ça quand même.
Oui, que pour dormir. Enfin, là tu vois je suis passée chez elle, il sortait de la sieste et paf, il l'avait dans le bec. C'est d'un ridicule. Ils ont l'air bêtes avec ça, c'est vraiment moche. En plus, sur la sienne yavait écrit "J'aime ma maman". Ce que ça peut être nase. Et puis on ne pige rien quand il parle du coup. Bon, déjà qu'on ne pige pas grand chose mais avec son truc dans la bouche là, c'est immonde. Il bave, il crache et puis tu dois lui faire répéter. Enfin, Multi n'arrête pas de lui dire "enlève ça de ta bouche on ne comprend pas". C'est de sa faute aussi, c'est ELLE qui lui a mis d'abord hein?? Hein Chouchou?
Nous, enfin je ne sais pas ce que tu en penses, mais NOUS, on ne donnera pas de tétine au nain. Nan. 
Moi, je n'ai jamais eu de tétine hein, je prenais mon pouce. Et bin c'était très bien comme ça.
Au moins tu l'avais toujours sur toi. Pas besoin d'aller la chercher en pleine nuit sous le matelas comme Multi me raconte. Alors ça, la tétine, c'est NON. Pas pour mes nains en tout cas"
discrète la tétine du nain...

Multi, ze réalité:


Caoutchouc ou silicone. Physiologique ou à bout bombée voire en forme de cerise, tu es incollable sur les tétines. Les tututtes, les totottes, les tchou-tchou. RI-DI-CULE.
Tu te revois encore avant d'avoir ton premier nain. Pas de tétine, le nain ne sera pas dépendant d'un bout de plastique. Et nous non plus.
Le nain arrive. Dix jours après, direction la pharmacie:
- Bonjour mon nouvel ami (tu ne le sais pas encore mais grâce à moi tu vas pouvoir partir aux Seychelles cette année - avec le médecin généraliste et le kiné) je voudrais une tétine 0-6 mois silvouplé, poliment demandé (sinon je vais craquer - moi ou mon bout de sein sanglant).

Le nain a pris sa tétine. Il a eu l'air niais comme tous les nains avec les tétines. Mais tu as pu reposer ton mamelon irrité (beurb) qui, soit dit entre nous, en avait bien besoin.
Et c'est comme ça que tu es entrée dans le monde infernal de la tétine.
Avec ses partisans : "bah, ça ou un pouce tout ramolli, au moins la tétine tu peux la stériliser hein?"
ou ses vifs opposants : "tu verras quand il faudra la lui supprimer, tu viendras pas dire qu'on ne t'avait pas prévenue ok?".

Et avec sa réalité:
La tétine craquée-bousillée (on ne va tout de même pas la mettre au nain - pourrait s'étouffer) un dimanche à 19h (et pas de tétine de rechange pour la nuit à venir-gulp-bouffée d'angoisse ingérable).
La tétine perdue trente cinq mille fois en 6 mois, préférentiellement de nuit ou en voiture (entre la portière et le siège auto-avec le doudou). Les pleurs de nuit, les levers pour cette "put** de tétine de merde, je te jure les prochains prendront leur pouce", les recherches infructueuses "tu l'as mise où ta tétine le nain??? c'est pas vrai ça, là? nan. là? nan. Ah! Entre le tour de lit et le matelas, logique".
La tétine perdue dans la rue qu'on recolle discrètement dans le bec du nain après l'avoir pitoyablement essuyée sur le manteau (ou mise dans la bouche pour la nettoyer couvrir de bons germes dégueulasses)
La tétine "J'aime ma maman", pas pire que "J'aime le foot".
La tétine accrochée au doudou qui passe lamentablement ses journées dans la "caisse à doudou" de l'école, à fréquenter allègrement des milliards d'autres gentils petits germes..
La tétine que le nain garde dans la bouche pour parler ce qui donne des conversations dans le genre:
pour toi, maman écolo. Mouarf!

"Maman, chzé vu une chorte de chtractopelle chur le chemin za l'école che matin"
"Enlève ta tétine pour parler le nain, on ne pige rien"
"Maman, j'ai vu une sorte de tracto pelle sur le chemin à l'école ce matin"
"T'as vu un tracto pelle à l'école?"
"Mais non maman !!!" (nain qui s'énerve)
"Où ça alors?" (là, tu tentes de comprendre quelque chose qui, tu le sens, est juste carrément incompréhensible et inintéressant)
"Mais cheuteul'ai déchadi" (nain qui part dans les aigus)
"Quoi? Ré-enlève ta tétine le nain, je ne comprends pas"
 "J'ai vu un tracto pelle sur le chemin, c'est pas vrai mais tu comprends rien" (nain excédé au bord des larmes)
" Ok, le nain, j'ai compris".
"Snif" (nain qui chouine et qui se re-colle la tétine dans le bec de dépit)

Moralité: dire qu'on a compris tout de suite, surtout s'il est question d'un tracto pelle (puisque de toute façon, ce n'est pas très intéressant - et qu'on évite un drame cognitif).

En bref, la tétine, en bonne Multi, tu maîtrises.
Tu sais donc maintenant à quel point la tétine n'est RIEN sans un bon accroche tétine. Et sans quelques remplaçantes.
Tu sais aussi que la tétine doit rester un accessoire pour dormir (bien que ce concept échappe quelque peu au nain) ou en voiture (ah, les quelques minutes de silence où seul le bruit du tétouillage résonne dans le Scénic surchargé). Et que pour décider le nain à abandonner sa tétine, bin, heu...tu as plein de théories.
Exemple: le nain la donnera à ce sympathique Papa Noyel (qui fait déjà régner l'ordre dans les chaumières à nain depuis 1 mois) quand il sera prêt.
Ou bien, le nain la mettra dans une boîte pour l'envoyer à Sam Sam (ou tout autre héros sympathique).
Bref, le nain ne veut pas quitter sa tétine pour le moment, mais en vraie Multi, tu sais bien qu'il le fera quand il sera prêt. Si. Car laisser la tétine, c'est grandir. Et tous les nains veulent grandir.
Alors que le pouce, hein??? Ahahahaha...on fait moins les malins. Parce qu'on ne peut pas se couper le pouce pour l'envoyer à Sam Sam, c'est trop dégueulasse...


Nulli, ze dream:
"Chouchou? Je suis rentrée de mon week end chez Multi...youhou.... Oui, ça va, je suis juste rétamée. Attends, 6h45 ce matin quand même. Un dimanche. C'est fou ça. Nan mais attends, ils se couchent à 20h30 et se lèvent à 6h30. Je le crois pas. Heureusement que tu as une petite soirée parce que t'as pas  de matin quand même.
Nan mais tu sais pourquoi? Moi j'ai compris. Parce qu'ils ont le droit de regarder la télé le matin voilà tout. Bin si hein. Ils le savent. Du coup à 7h, ils sont là avec leurs biberons devant la télé. Des zombies.
Alors Multi me dit "ouais mais c'est que le dimanche quand ils se lèvent tôt". Tu parles. Ils ont leurs petites habitudes tu sais.
Tu vois Chouchou, je me disais, moi, pas de télé le matin. Et pas trop en journée. Nan mais ça les rend vraiment zombies je te jure hein, tu aurais vu ça. Le petit lui tend le dividi. Genre à 20 mois il connaît le nom du héros, tu le crois ça?
Nous, on les prendra dans notre lit et on se rendormira tous ensemble, ça sera juste trop chouette..."
avec nains: tu peux remplacer le 10 par un 6


Multi, ze réalité:

Dimanche. 6h22.
"Mamaaaaaaaaaaaaaaaaan???"
"Gné?"
"A faim"
"Gné? Le Mâle?"
"A faim Maman. Biberon"
"Re-gné. Dodo"

Et la journée commence.
"Jouez un peu dans votre chambre hein, les nains? Papa et Maman restent un peu au dodo quand même"
" Mais maman c'est l'heure de se réveiller, il fait jour"
" Alors je t'arrête tout de suite le nain, c'est l'été. Il ne faut donc pas se fier au soleil mais à ce put*** de réveil (que tu ne sais pas encore lire). Et là tu vois, c'est encore un 6. Et Maman ne bouge pas avant le 7 (et le Mâle avant le 8). Donc, tu joues avec ton nain de frère et tu saoules pas."

Parfois, tu peux re-somnoler. Quelques minutes. Ou secondes.
Un cri strident te réveille. Qui contient généralement ces mots "Maman. Fait mal. Méchant. Pas beau."
Ou encore "Peux m'attraper. Livre. Tout en haut".
Si tu es moins chanceuse, tu peux même être re-réveillée de ton pseudo somnolage par la chute d'un objet contondant sur ton divin faciès ensommeillé. Genre un tracteur. Ou une toupie en métal. Ou un livre, ce qui n'est pas moins douloureux (surtout si le petit a envie de lire un imagier Père Castor aux coins acérés).

Ah, les nains qui se rendorment dans le lit des parents. Ton rêve. Mais comme tu es propriétaire de vrais nains, tu sais que c'est impossible. Oh mais tu as tenté. Si.
Petit nain entre vous deux.
Temps record : quinze minutes (et encore il était malade).
Activité motrice au repos le temps que tu te rendormes un chouilla. Puis phase d'observation active et prise de contact tactile.
Touchage de tête. Touchage des yeux. Des oreilles. Et de la bouche. Doigts dans la bouche.
Puis prise de contact sonore : "tu dors maman?"
"oui le nain"
"bin non tu parles"
"je parle en dormant le nain"
"Ah"
Le nain n'est pas si bête.
"Papa?"
"....."
"Maman?"
"Maman dort, va voir Papa"
"Papa dort Maman, il ne parle pas"
Le fourbe.
"Oui le nain?"
"On joue?"
"Nan"
"Mais je suis réveillé moi"
"Bin va en parler au chien, vous devez être les seuls à avoir envie de jouer à 6h35"
"Mais t'es bête maman, le chien y parle pas"
"C'est bien dommage"
"J'ai faim"
"Chuuuuuuuuuuuut" (le Mâle qui croit encore qu'il va pouvoir dormir)
" Ahhhhh Papa tu dors plus"
"Et merde"
" On dit pas merde Papa"
"Oui, bon, ça va, mais heu" (ça y est, le Mâle est de mauvaise humeur)
"Bon, allez, je vais faire les bib'".
"Ouééééééééééééééé"
"Et ferme la porte en sortant" (Le Mâle, goujat)
le nain est un zombie, certes...mais toi, tu dors.

Alors oui, oui, et triple oui, si un dimanche matin, à 6h45, tu croises la petite tronche de Oui Oui qui te sourit lamentablement sur sa pochette de dividi, tu le mets dans le lecteur.
Et tu colles les nains devant. Avec leurs biberons au chocolat. Et une couverture (tu n'es pas une mère si indigne). Et tu sélectionnes "TOUS LES EPISODES".
Et tu remontes près du Mâle. Quasiment une heure de répit. La vie est belle.

Nulli ze dream:
"Beurk, beurk et rebeurk. J'ai cru que j'allais dégueuler hier chez Multi pas toi Chouchou? Nan, pas avec la raclette de Multi (d'ailleurs sait elle faire autre chose?). Nan, tu sais avec leur nain qui pisse et chie dans le pot. C'est vraiment crade hein? Je veux bien qu'il apprenne à être propre mais enfin, il y a des limites quand même. Parler pot tout le temps...et le nain qui ramène son pot. Nan mais j'ai cru que j'allais lui vomir dessus. Et puis cette manie qu'ils ont de lui demander s'il a envie de faire pipi tout le temps. Il sait quand même non? Et puis ce pot ridicule en forme de voiture, j'hallucine! Enfin, il a quasiment 3 ans, il est super en retard non? Enfin MOI j'étais propre à 18 mois m'a dit ma mère.
Tu verras Chouchou, notre nain sera propre tôt et il n'y aura pas besoin d'en faire des tonnes comme ça. Franchement, ça me dégoute, limite ils ont mis le pot au milieu du salon quoi. Et puis féliciter pour un pipi, je rêve..."
on applaudit le nain....youhou...

Multi, ze réalité:
La propreté, miam, ton rêve.
Finito les couches atomiko-dégueulasses, finito les lavages de cucul au karcher dans la douche, finito le "ah merde, il a fait caca, on est en ville, on n'a pas de couches et il en a partout".
Adieu les calculs savants devant la montagne de couches "Jumbo Pack" avec le portable ouvert en mode Calculatrice (alors si je prends le Jumbo Pack, ça me fait la Huggies au prix de la Carrouf', ça vaut le coup quand même).
Adieu les odeurs de poubelles à couche, de fermage de sac poubelle en apnée (avec la peur, la hantise, de se coller un morceau de crotte maudite sur le doigt).
La propreté du nain, c'est une étape pour le nain, mais c'est surtout la fin d'une période odorante difficile pour toute Multi qui se respecte.
Cela dit, entre le moment où le nain se trémousse en marchant comme Donald en tirant la couche et en annônant "Caca" d'un air lamentable... et le moment où il est capable d'aller tout seul aux toilettes...il y a tout un monde parallèle vraiment dégueu. Vraiment hein.
Entre les oublis dans le slibard (beurb) : "Le Mâle??? C'est ton tour..."
Entre les pots à vider: "Le Mâle??? C'est ton tour, ça se décroche pas!!"
Entre les trajets en voiture "Maman? Pipi. Tout de suite". Trop tard. Siège toto puant et ruiné.
Entre les courses au Cora : "Maman? Caca. Tout de suite. Trop tard. Honte suprême et rachat d'un slibard/jogging Influx.
Entre les soirées entre amis: "Délicieuse ta raclette Multi..."
"Merci Nulli"
"Maman??"
"Oui le nain"
"Regarde le pot, j'ai fait pipi"
"SUPER LE NAIN (voix hystérique, mélange d'extase et de réjouissance forcée), t'as vu Nulli? à voix basse : il faut l'encourager, il commence à être propre.
et là, Tchoupi tu vois il fait aussi CACA dans le pot...

Et oui, l'apprentissage de la propreté, les slips motivants et le pot en forme de voiture (ou de trône), les bouquins débiles où ce mauvais Tchoupi veut verser son pot dans les toilettes...(le nain veut faire la même chose mais renverse immanquablement la moitié de son pot sur le carrelage de la salle de bain).
Le pipi dans le pot et la demande incessante : "T'es certain que tu n'as pas envie de pipi le nain?"
"Nan"
"Bon alors on va chez Jardiland"
Chez Jardiland: "Mamaaaaaaaan?? Pipi"
Sur la parking, entre deux voitures, tu montres au nain comment faire pipi. Le nain en fout partout sur tes godasses, dans son slibard, et sur tes mains.
Beurb et rebeurb.
La propreté, que du bonheur. Surtout quand elle est acquise.


To be continued, évidemment, mais à chaque jour suffit sa peine...

En bonus track pour toi, quelques minuscules concessions de rien du tout (qui, sincèrement, ne dérange personne et même plus toi):

- Le nain ne mangera pas entre les repas
Sauf quelques tonnes de compotes dans la voiture. Et quelques milliers de croûtons de pain à 18h30 quand on est encore en ville.

- Le nain n'aura pas de pistolet
Sauf que tu n'avais pas pensé qu'il gagnerait ça à la pêche aux canards

- Le nain n'aura ni Spiderman, ni Oui Oui, ni aucun de ces héros RI-DI-CU-LES
Sauf sur son pyjama. Et ses bottes. Et son bonnet. Ok, et ses gants. Mais c'est tout hein. Ah oui, et ses chaussettes aussi.

- Le nain ne dira pas de gros mots. Du tout.
Sauf que toi même tu dis "putain, chier, merde". Et "elle va avancer la connasse???!!" au volant.
Du coup, la dernière fois que le nain a dit à son frère "putain t'avances avec ton poney là??" tu t'es sentie légèrement pourrite (et coupable).
Wondermaman m'a offert ça...je ne sais pas comment je dois le prendre


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...