5 nov. 2010

Marie teste pour toi Center Parc - Lac de l'Ailette

Comme tu le sais, cher public, mes nains, le Mâle et moi même sommes des accros de la piscine.
Les nains aiment à patauger dans l'eau tiédasse. Et le Mâle et moi même adorons stagner dans 30 centimètres d'eau en se pelant le jonc.
Et oui, la piscine, c'est un peu notre dada. Les nains en reviennent fatigués et, tu le sais, un nain fatigué est un nain heureux (et un parent RAVI).
Bref, bref, si tu veux, la piscine, ça nous connaît. Alors inutile de te dire qu'à chaque vacances, nous allons au moins deux fois tremper notre délicat fessier dans de l'eau chlorée. Voire plus.
rejoins moi dans le jacuzzi....

Pendant ces douces et ensoleillées vacances de la Toussaint, puisque mon très joli mais néanmoins très rempli ventre nous a empêché de nous payer une semaine de fiesta aux Seychelles (et aussi l'idée de se farcir quelques heures d'avion avec les nains), nous avons pris la décision de tester Center Park. Oui, car je n'oublie pas mon premier amour : le test. Je pense à toi en vacances public, réjouis toi.

Ce qui aide, c'est que nous avons un Center Parc pas très loin de notre maison, à 45 minutes de voiture. Donc, allez, motivés, on va à Center Parc pour la journée.
Pour se faire, nous attendons un matin où les nains se lèvent tard (enfin moins tôt).
Dimanche matin : 6h24. Ok, on n'y va pas.
Lundi matin : 8h37 (youhou, danse de la couette, on y va).
Déjà, que je t'explique, Center Park, même si tu ne veux y aller que la journée, il faut réserver. Si.
Et là...heu...comment dire, il faut être aussi motivé que pour un appel à la CAF.
si vous vouliez taper 1 et que vous avez tapé 3, tapez étoile.

"Bonjour, ne quittez pas, un correspondant va prendre votre appel (tralala tralali, patience, patience, patience)".
Pendant ce temps là, Grand Nain te demande "à qui tu téléphones maman????" en hurlant.
" A la piscine le nain"
" Pourquoiiiiiii?" (en même temps c'est vrai que c'est un peu surprenant de téléphoner à la piscine)
" Pour voir si c'est ouvert"
" Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii maman c'est ouveeeeeeeeeeeeeeeeeert" (il pleure presque - oui, car le nain qui s'est imaginé à la piscine ne PEUT pas y renoncer comme cela).

Au bout de 18 minutes d'attente, tu te résignes à raccrocher. Le nain est dans un état proche de la crise de nerfs. Tu te décides à appeler l'AUTRE numéro. Celui pour réserver un long séjour/week end. Gniark, tu ricanes, tu vas bien les arnaquer.
Ah bin, là, ça répond toudessuite (dès qu'il s'agit de réserver un long week end bien cher, ya du monde qui décroche - pensée mauvaise de moi même après 18 minutes de musique d'attente niaiseuse).

Et bien évidemment, tu te fais rembarrer par la douce standardiste qui ne peut RIEN pour toi, car ici on ne réserve pas à la journée...
GULP. Tu commences à t'énerver car, toi même, tout comme le nain, tu n'aimes pas qu'on contredise tes plans.

Bon. Le Mâle prend le relais pendant que tu habilles les nains et que tu fais les sacs.
Maillots, serviettes, couches de piscine (4 - on ne sait jamais), gel mouche, shampoing, compotes (non, il n'y a pas d'intrus, la compote est essentielle à toute sortie avec nains).
ils font pas sac à nain mouillé???

Les nains sont habillés, le Mâle est au téléphone. A croire qu'il aime la musique d'attente.
Personne n'a décroché. Il raccroche et dit "on ira demain plutôt".
Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan.
ça c'est la femme enceinte, légèrement sur les nerfs qu'il ne faut pas contrarier.
Les nains chouineurs (bin oui, il va être quasiment 10h30, l'heure de la collation) sont avec le Mâle et tu prends les choses en main.
Véritable geekette, tu pianotes "journée Center Parc" sur ton Gougeul (en te maudissant, comme toujours, de ne pas avoir eu ce réflexe plus tôt).
Et là, par le biais d'un forum Doctissimo (comme toujours, c'est dingue ça, ils parlent de tout chez Docti....) tu trouves LE site qui permet de réserver à la journée.
Genre le site taupe sicrète.
Alors comme je suis over sympa, je te donne le lien. Ce qui t'évitera de te farcir 36 minutes d'attente au téléphone. Tout débilement, ça s'appelle : Journée Center Parc.Promis. Et JAMAIS PERSONNE ne t'en parle de ce site internet. Dingue. Bon, passons. En gros, par le biais de ce site, tu pré-réserves. Et tu imprimes ton joli mail de résa avec lequel tu peux aller à Center Parc.
Bon, tu me diras, ça se trouve, tu peux te pointer la gueule enfarinée à Center Parc et payer... peut être...
Mais tenterais-tu le coup avec deux nains à l'arrière? Et si tu te fais refouler, tu leur dis quoi??
Angoisse.

Bon, du coup c'est parti.
10 minutes de voiture, Grand Nain qui demande "pourquoi?" (pourquoi on va à la piscine? pourquoi on a téléphoné? pourquoi Soso il a eu une compote Pomme Abricot? - rien de très inhabituel).
Petit Nain répète "boggan" et "piscine" en boucle. Légèrement saoulant mais rien d'inhabituel.

Le Mâle entre en scène:

- T'as pensé à prendre mon maillot?? (le Mâle, tout en confiance)
- Ah bin nan, t'as pas fait ton sac ?? Moi j'ai fait le sac des nains et le mien, c'est tout...(humour de merde, mais ça fait du bien)
- Quoi??? Nan mais t'es trop pas sympa.... ( le Mâle ne marche pas, il court).
- Mais bien sûr que j'ai pris ton maillot le Mâle...
- Ah t'es con !(ouais un peu).
Le moule bite. Qui porte bien son nom, avouons le

2 minutes plus tard
- T'as pris lequel?
- Le moule bite noir pourquoi? (je l'achève là)
- Tu déconnes? T'as pris que celui là?
- Bin oui, tu voulais que j'emmène toute ta collec'?
- Putain t'abuses trop... (il ne court pas, il vole)
- Mais non, j'ai pris les deux au cas où..le short ET le moule bite si jamais le short est interdit.
- Ah t'es trop con toi (ouais je sais, mais on normalement on dit t'es sympa aussi...)

Arrivés à Center Parc, le Mâle (qui devait tout de même dire aux gens que PERSONNE n'avait décroché ce matin de sa voix grave et pas sympa) fait du charme aux jeunes demoiselles de l'entrée. Je rêve.
Les tarifs sont un peu chers, 20 euros pour un adulte, 14 euros pour un nain au dessus de croizan. Gratos pour Petit Nain (normal, il est vraiment meugnon avec ses lunettes de piscine qu'il ne veut pas quitter, c'est notre capital sympathie ce nain).
Plus le parking : 6 euros. A ce prix là, j'espère que personne ne va même regarder dans notre voiture pour voir si elle est propre.

Évidemment, il est midi moins cinq et, maintenant que nous avons deux nains (et une solide expérience du nain affamé), nous décidons de manger AVANT. Oui, public, tu m'as bien lue. AVANT.
Car, tu le sais, il ne faut jamais reculer l'heure du repas du nain. Sous aucun prétexte.
Comme c'est la fête du slip de bain en ce jour, la petite famille testeuse décide d'aller grignoter des crêpes.
10 euros le menu. gratos pour les nains.
Bon, Petit Nain conchie les morceaux donc il mangera une soupe.
Grand Nain aime la crêpe.
Le Mâle et toi même dégustez une crêpe (à quoi d'ailleurs?) attendue un peu (trop) longtemps. Oui, car le Mâle affamé n'est pas très patient non plus.

Bon, 13h, l'heure d'aller dans l'eau.
L'heure de la sieste habituellement, tu croises donc les doigts pour que les nains ne sombrent pas dans un sommeil profond. Au prix de la journée, z'ont intérêt à être en forme les nains. Le Mâle a enfilé le moule bite. Et le short par dessus. Faut pas chercher à comprendre.

Sous la bulle, il fait bon. Pas très chaud quand même, on est loin de la pub' où la morue en bikini se prélasse comme s'il faisait 40° à l'ombre. Personnellement, je trouve qu'il fait même un peu frisquette.
Une grande structure de jeu à nains avec de l'eau qui tombe régulièrement du ciel, de l'eau qui sort de certains tuyaux (que le nain peut diriger, quel bonheur pour le nain, fan des pompiers) et des petits tuyaux adaptés aux nains. Grand Nain (croizan) y va seul. Petit Nain y va avec le Mâle ou sa chère mère au ventre proéminent.
Il préfère y aller avec le Mâle d'ailleurs (qui va plus vite et qui hurle moins fort).

Toutes les cinq minutes environ, un gros seau d'eau (qui se remplit progressivement) tombe sur la tête des malheureux qui sont juste dessous. Crois moi, tu vas vite repérer l'endroit où il ne faut pas rester. Ni toi, ni le nain.
J'ai testé pour toi (à l'insu de mon plein gré). Si si. La baleine rouge qui s'est retrouvée à moitié à poil sous la structure de Center Parc, c'était moi.
Crois moi, 100 litres de flotte dans le haut du maillot de bain, ça le fait plier. Et tu te retrouves les seins à l'air. Glamour. Toujours.
tu le visualises bien le gros seau, là, tout en haut???

Après cette expérience des plus réjouissantes (pour la gente masculine en faction autour de la structure à nains), tu pourras te diriger vers la pataugeoire. Quelques faux poissons, une fausse tortue, un bac à sable, deux toboggans (pour petits nains) et surtout, surtout, un fond antidérapant qui permet à ton petit nain d'avancer sans se gaufrer. Ce qui te permet de rester avachie dans le fond de la pataugeoire pour le surveiller. Et de ne pas être constamment en position pliée au dessus de lui pour le retenir.
wondermaman, svelte, aime à se cailler les miches dans 15 cm de flotte

Après ce petit moment pataugeoire, tu décides de changer d'endroit, trop de nains. Trop de couches Némo. Trop de parents ébahis.

D'ailleurs, le Mâle te propose d'aller faire des tuyaux. Je te présente le Mâle, 4 ans.
En même temps, avec le prix qu'on paye, on va tout faire. Même le pédiluve.

Les tuyaux sont classés par couleur: vert, rouge, noir (il faut faire trembler ta voix quand tu dis noir hein, n'oublie pas).
Bon, ici, on a testé le rouge. Bon.
Petit Nain, avec le Mâle, s'en est sorti indemne.
Grand Nain, heu..., et bien Grand Nain (et c'est tout à son honneur) a permis à sa mère de tester l'infirmerie de Center Parc.
Oui, car Grand Nain a, ma foi, heurté le tuyau à l'arrivée. Car sa mère, avec son ventre proéminent, a lâché quelque peu Grand Nain. Dont l'arcade sourcilière a fait juste "bong". Et "gonfle".
Petit Quasimodo et moi même nous sommes donc rendus à l'infirmerie pour poser des glaçons (hurlements - c'est froiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiid) sur l'œil. Ce qui m'a permis de manger quelques glaçons également (lubie de femme enceinte, ne cherche pas) devant l'infirmier étonné. Quoi? Vous ne pouvez pas comprendre.
Déclaration d'incident et nain en larmes. Nain avec un bel œil au beurre noir surtout.
Note, cher public, que tu peux te couper un bras à Center Parc car l'infirmerie dispose d'une valise à membre coupé. Vas donc sans crainte coincer ta jambe public. Grâce à moi, te voilà rassuré.
le nain retournera à Center Parc, mais sans sa mère probablement...

Grand Nain n'est pas une chochotte et après cette expérience douloureuse, il est prêt à tester la rivière magique.
Le Mâle ne peut pas s'empêcher de faire quelques remarques désobligeantes sur la "sécurité du nain" avec sa mère et demande au nains "s'il préfère aller avec maman danger ou avec papa sécurité". Humour de chiottes et culpabilisation maternelle.

La rivière magique lente est un peu lente mais ça permet à tout le monde de reprendre ses esprits. Surtout qu'on passe dehors et que l'air glacé frais sur les cheveux a un effet youhou. Bon, cela dit, c'est bien plan plan et le Mâle veut qu'on tente la rivière sauvage.
Sache que le Mâle aime tenter tout ce qui comporte un qualificatif extrême.
Rivière sauvage
Burger de la mort
Couscous royal
et j'en passe....

Nous voilà donc partis pour la rivière sauvage. Qui est en fait un attrape couillonne. Ou comment te ridiculiser lorsque tu fais un mètre de circonférence.
En gros, c'est un toboggan géant, avec trente centimètres d'eau, où tu ne peux rien faire que de glisser (sur le ventre, sur le côté) en te débattant pour te redresser et conserver un semblant de dignité. Peine perdue, surtout quand ton centre de gravité n'est pas là où il devrait être.
Imagine donc une grosse en maillot de bain Isabella Olivier des plus chics (qui a déjà montré ses seins à tout l'Aqua Mundo) qui dévale lamentablement une rivière sauvage, un nain accroché à sa main. Et qui flippe sa race de re-cogner le nain, ou de le perdre, ou qu'il se noie.
Et le Mâle, devant toi, qui glisse allègrement, Petit Nain hilare dans les bras.
Et toi, qui bat des bras comme une dinde en essayant de te raccrocher à ce qui passe. Pardon Monsieur.
En bref, cinq minutes de délavage de pente et de ridicule.
Le Mâle adore. On la refait?
Heu...pas tout de suite alors... (histoire qu'on ne retombe pas sur les mêmes gens).
toi tu ne peux pas faire coucou de la main

Pour continuer la journée, nous descendons quelques toboggans, verts cette fois, et courts (et pas dans le noir, malgré la motivation Mâlesque).
Les nains commencent à être fatigués vers 16h et nous mêmes commençons à saturer du monde, du bruit et de l'eau tiédasse.
La piscine à vagues les amuse encore un peu. Surtout le Mâle qui fait 1m80. Pour toi, qui es submergée de flotte à la moindre vague, c'est un peu moins le kiff. Tu tentes de parler mais tu avales des litres d'eau.
Bah, c'est tout, tu retournes dans la pataugeoire.

La journée s'achève vers 17h. Les nains parlent très aigus (signe de fatigue extrême).
Il faut retourner à la voiture. Grand Nain - Quasimodo - est cuit et recuit et n'est plus sensé. Il veut aller au bord de l'eau voir les biquettes. En même temps, j'ai du mentionner le fait qu'il y avait peut être des biquettes au bord de l'eau dans la voiture le matin en venant. Le Mâle est un peu énervé également (heureusement, tu as des Curly dans la voiture pour tout ce petit monde à l'hypoglycémie désagréable).

Petit Nain aura le temps de manger trois poignées de Curly avant de sombrer.
Grand Nain cinq (il a de l'entraînement).
Le Mâle un peu plus (en même temps, il conduit).
Arrivés à la maison vers 18h, les nains ne vont pas au bain (on s'en doute) mais ont le droit de comater devant la tivi.
Et iront se coucher vers 19h30.
Quant au Mâle et à ta servitrice, heu, 21h30 .

Bilan:
Une journée chère, environ 80 euros (si tu comptes le resto - à mon sens il vaut mieux prévoir un petit picnic - mais bon, il faut être pris pour apprendre - devise de parents).
Mais une chouette journée. Les nains étaient RAVIS et les parents aussi (et les Mâles qui ont vu mes seins également).
Pour l'âge des nains, à mon sens, pas avant deux ans. Enfin, je veux dire tu peux y aller avec un tout petit, pas de problème. Mais pour le prix...
Ici avec deux nains qui savent marcher, c'était le top. Le sol est (à peu près partout) anti-dérapant et il y a suffisamment de jeux et de tuyaux pour les occuper une après midi entière.
Pour les parents, bon, c'est certain qu'il vaut mieux avoir gardé son esprit de nain...


Donc, voilà, en revanche, je n'irai pas pour un wikend, ou une semaine (vu les tarifs) car quasiment tout est payant...je préfère me louer une petite bicoque avec piscine tu vois...
Si tu as des questions plus précises (genre quel est l'endroit où il ne faut pas se mettre si on ne veut pas se prendre deux cents litres d'eau dans le maillot), n'hésite pas.
Et sinon, si tu t'inquiètes, le nain a encore un peu de jaune sur l'œil mais ça lui donne un genre...
le nain a ripé manifestement...


on n'oublie pas de voter hein???

3 nov. 2010

Nulli a des principes. Multi a des nains. Volume 1

Je reprends à mon compte et à ma sauce, pour cet artikeul, le sublime propos relayé par la Poule Pondeuse :
Avant, j'avais des principes, maintenant j'ai des nains

Et oui, tu ne me contrediras pas, public, avant d'avoir tes propres nains, tu étais farci d'augustes principes. Et maintenant que tu es, toi même, propriétaire de nains, et bien, tu reviens, petit à petit, sur certaines choses.
Sous les yeux de Nulli. Qui, vraiment, "ne comprend pas comment" tu peux "laisser faire ça" à tes nains.
Et que ELLE "c'est certain", surtout, elle "ne fera pas comme ça". D'ailleurs, elle prend Chouchou à témoin.
" Hein Chouchou que nous on ne fera SURTOUT pas comme ça?"
Et Chouchou acquiesce.
Les malheureux, les inconscients, les naïfs. Que dis-je? Les crédulos...

Nous aussi Nulli, nous étions comme toi. Nous aussi nous avons énoncé de glorieux principes.
Nous aussi, ma douce, nous avons pris le temps d'établir de grands projets éducatifs pour nos nains. Sous le regard approbateur de Chouchou.
La preuve?
Je te propose de remonter dans le temps histoire de voir à quoi nous songions, nous, les Multi, quand nous étions des Nulli, quand notre ventre s'arrondissait, ou quand, bien avant encore, nous côtoyions des amis propriétaires de nains.
Voilà pour toi, le volume 1, la compil' du Top des Top de nos principes de parents. Avant. Et après.


Nulli ze dream:

"Moi, quand j'aurais un nain, je ne lui donnerai QUE des petits pots maison. Nan mais attends, il suffit d'aller faire le marché tous les samedis, de cuire à la vapeur avec le babycook et puis de remplir des petits pots qu'on congèle avec une jolie étiquette dessus. C'est quand même pas vraiment compliqué. Je veux dire, au pire des cas, j'achète du surgelé, tu vois, et puis hop, je décongèle, je cuis, je mixe et ça me fait des petits pots. Au moins, tu sais ce que ton nain mange. C'est quand même le top et puis ça te fait faire de sérieuses économies. Quand je pense que Multi ne lui donne quasiment que des petits pots, je trouve qu'elle pourrait faire un effort quand même..."
t'en veux pas plus le nain? Nan parce qu'il y en a 300 au congèl' en fait...


Multi, ze réalité:
Les petits pots vides, ah bin oui, ça tu en as. Tu en avais acheté pour en faire. A l'époque de la diversification.
Et puis tu t'es rendue compte que pour faire goûter de l'artichaut au nain, il te fallait environ trente minutes d'épluchage (avec les brûlures de l'enlevage des cheveux-dégueu du cœur d'artichaut) sans compter la cuisson, le mixage (et l'odeur d'artichaut persistante dans ta cuisine). Le nain a aimé, ah bin ça oui, il en a mangé 4 cuillères et puis tu t'es retrouvée avec ta bouillie d'artichaut à congeler. Et une nouvelle idée de légumes à trouver pour le lendemain. Potiron? (ah non, trop long à éplucher) Haricots Verts? (la dernière fois, yavait des fils, le nain a fait une tête de nain-pas-content)
Et puis il y a ce petit pot de panais que tu t'es fait carrément chier à faire. Et que le nain t'a recraché au visage. Là, tu as décidé de jeter l'éponge et de craquer pour un petit pot "patate douce bio" lors de tes courses au Carrouf'. Puis pour un haricot vert. Et un épinard.
Et le nain kiffant le petit pot, tu as continué, vilement, à lui enfourner des cuillères de poulet basquaise et de fausses spaghettis bolognaises.  Surtout que le nain n'aime pas tes préparations (trop de goût, trop de morceaux, trop d'application à les faire).

Et sincèrement, le samedi matin, bin, en fait, tu n'as pas vraiment envie de te trimballer la couenne au marché. Et encore moins de passer trois heures en début d'après midi à éplucher tes légumes. Ni à les faire cuire (ras le bol d'avoir les cheveux qui sentent la soupe), ni à les mixer (ni à nettoyer le mixer), ni à remplir les petits pots sans trop déborder. D'ailleurs, tu n'as même plus d'étiquettes pour écrire ce que c'est dessus.

Donc, le nain, il mange des petits pots, il aime ça et toi, tu gagnes du temps. Il aura bien le temps d'y goûter à ton gratin de pomme de terre/choux-fleurs. Et de dire "beurk, c'est pas bon, c'est trop beurk".

qu'est ce qu'on vous sert mon ptit bonhomme???

Nulli ze dream:
" Nan mais t'as vu ses nains? Attends le petit il a quoi? 18 mois, et il mange des frites... Je rêve. Des frites. Pourquoi pas des nuggets et du coca tant qu'on y est? Je te préviens Chouchou, JAMAIS mon nain ne mangera de frites avant au moins ses...ses... allez, ses 3 ans. Voire 4 ans. Et jamais au Mac Dal hein?
Toujours des frites maison".
et bien essuyées avec du sopalin...

Multi, ze réalité: 
Petit Nain déteste les morceaux. Grave. En revanche, quand son frère mange des frites, il hurle. Et quand on lui en tend une, il la dévore. Mioume le nain. Il surkiffe les frites. Et sincèrement, quand tu ne sais pas quoi faire à manger le soir, qu'il est 18h30 et que les nains chouinent dans la voiture...et que tu vois ce grand M jaune salvateur (ou ce grand Q rouge salvateur - mais ça fait un peu pervers, grand Q rouge), et bien, tu t'arrêtes, tu commandes deux boîtes (avec le cadal) et tu laisses les nains s'empiffrer de junk food et sauter dans la piscine à balles (pleine de miasmes et de morvonain). Toi même, armée de nuggets de poulets morts (dans d'atroces conditions - RIP) et du dernier Harlan Coben, tu savoures ce petit moment à l'odeur de graillon.
merci Ronald pour toutes ces bonnes poules mortes panées


Nulli, ze dream:
" T'es déjà monté dans la voiture de Multi Chouchou? Nan? Attends, c'est juste l'angoisse. Les nains sont harnachés (bon, au moins ils ne bougent pas hein), ils ont des jouets partout, des voitures qui traînent, des bouquins, des morceaux de puzzle (va savoir à quoi ça leur sert) et des bouteilles d'eau avec des morceaux de gâteaux dedans. Ah oui, et puis des miettes, PARTOUT. Promis. Et puis tu sais, elle a des affreux pare soleils. Je te jure. Avec un mauvais lutin dessus. Oui Oui je crois. Immonde. Je ne comprends pas, on fait des pare soleils corrects pourtant, des noirs, des basiques. Et puis cette musique dans la voiture, je ne comprends pas. Je me suis farcie Pierre & le Loup tout le trajet. Et je pense qu'elle ne m'a pas sortie Henri Dès en plus.
Purée, c'était le voyage de l'extrême. Et tu sais quoi? Elle a même des petits écrans pour que ses nains regardent la télé pendant les longs voyages...Si...
Je te préviens Chouchou, ni pare soleil ridicule, ni musique de nains, ni écran dividi et surtout, une voiture qui reste NOTRE voiture et non pas un char à nain. L'horreur. J'ai même marché sur une couche. Nan, propre. Mais quand même.
dodo le nain. sinon aire d'autoroute avec chiottes à la turque


Multi, ze réalité: 
 Multi a un Kangou. Avec plein d'endroits pour mettre des trucs de nains. Des couches, des slips de rechange, des compotes, des lingettes, des bonbecs, des biscuits, du PQ.
Multi a nettoyé sa Kangou, heu, il y a quelques mois maintenant. Dans le coffre, les vélos des nains, une roue de secours et une paire de bottes boueuses taille 25.
Les nains ont des sièges autos. Pas vraiment propres, plutôt mietteux. Et des tonnes de jouets. Et oui, quand on roule, on s'ennuie. Enfin, les nains s'ennuient. Alors toi, Multi, tu donnes les joujoux. En tendant le bras à l'arrière (danger certes, mais un nain qui hurle est un danger pour ta concentration aussi).
Un hélicoptère pour l'un, un bus pour l'autre.
Et tu calmes celui qui a perdu son doudou entre le siège et la portière (irrécupérable = cris pendant de longues, trop longues minutes).
Les pare-soleil? Bah, tu as pris Oui Oui, les deux étaient d'accord. Le grand préférait Cars et le petit Némo, il a bien fallu bien trancher. Les noirs basiques, ils les avaient arraché (pas beau maman).
Pour les petits trajets quotidiens, tu as toujours la musique qui les tient tranquille. Entre Pierre et le Loup et Henri Dès, ils se taisent. Ou chantonne. Ce qui est nettement plus agréable que "Pourquoi il va vite maman? Et pourquoi tu doubles? Et pourquoi il y a des tracteurs? Et pourquoi tu vas pas vite? Moi, je ne veux pas aller à l'école! Je veux allez chez mamie toudessuite!!! On arrive quand? J'ai envie de pipi..."
Avant tu chantais. Après avoir chanté trente trois fois le générique de Tracteur Tom sur le trajet crèche-maison, tu as investi dans des CD de musique pour nains.
cherche pas, c'est à ça qu'on voit que tu es parent...

Dernièrement, tu as même investi dans des petits écrans de télé qui s'accrochent aux sièges avant.
En fait, tu n'étais pas forcément pour. Et un trajet de deux heures t'a fait changer d'avis. C'est long deux heures de nains qui braillent, qui s'ennuient, qui n'en ont rien à secouer des "éoliennes, regarde le nain, des éoliennes".
Deux heures à écouter Tro-Tro et Petit Ours Brun, au final, c'est juste le kiff. Même si POB est un peu crétin, au moins on a le calme entre deux génériques. On peut même parler avec le Mâle, c'est pas génial ça? Et tu n'es pas obligée de te retourner toutes les trois secondes pour faire les marionnettes. Youhou!


Nulli, ze dream:
"Tu en as pensé quoi de la soirée chez Multi Chouchou? Tu sais, je veux dire, de leur couple? Tu ne les as pas trouvé un peu, comment, trop,...."nains"?
Nan mais je veux dire, ils ne font que ça quoi. Le matin, ils se réveillent parce que les nains les réveillent, après ils font des activités avec les nains, après ils mangent avec les nains. Et l'aprèm, s'ils ont de la chance et que les nains dorment, ils peuvent un peu faire des trucs pour eux...
Et hop, rebelote jusqu'au soir...Je veux dire, en plus le soir, ils vont se coucher tôt hein...ils ne sortent pas j'en suis certaine. Nan mais c'est clair.
Promets moi Chouchou, qu'on ne deviendra jamais un couple plan-plan à nains comme ça hein?
On va continuer à aller au resto et tout ça...Franchement, quand le petit fera ses nuits, genre vers deux-trois mois, on ira au ciné. Hein Chouchou? On ne se laissera pas aller....huhuhuhuhuhu...."
Chouchou? Oui. Je t'aime Chouchou. Moi aussi je t'aime Nulli.


Multi, ze réalité: 
Faire garder tes nains? Oui, tu en rêves.
Ils sont déjà à la crèche la journée, ou à l'école. Ouf, ça fait un bon break. Sauf qu'il y a les soirées, les week end et les vacances. Et que c'est long parfois.
Et oui, comme toute Multi qui se respecte, tu détestes les dimanches pluvieux. Surtout si les bottes étaient restées dehors et qu'elles sont maintenant remplites de cinq bon centimètres de flotte.
Les soirées, ça passe encore. Sauf quand les nains décident de faire la fiesta et la danse de la couche jusque 23h.
Ah bin oui, il faudrait songer à les faire garder pour que le Mâle et toi même vous puissiez vous retrouver. Certes.
Alooooors? On demande à qui????
Papi? Mamie? Ah bin ils habitent à 300 kilomètres alors pour une soirée resto, ça risque de gueuler un peu...
Beau papa ? Belle maman? Heu, non, surtout s'il s'agit de passer une soirée no-stress...
Baby Sitter? Bin, comment dire...deux choses:
- trouver une baby sitter qui n'a pas peur des nains trouver une baby sitter en qui tu as confiance...toi qui es accro aux polars-thriller glauques...ça relève du miracle. Si c'est pour passer la soirée en pensant qu'un malade mental (petit ami de la dite baby sitter) est en train de les découper en rondelles... merci bien la soirée!!

- la soirée resto (environ 50 euros, bin oui, on ne sort jamais alors on flambe) + la baby sitter (au moins 40 euros, voire plus, si les nains sont terribeuls) = une soirée à 100 euros quasiment.
Pour retrouver le Mâle?
Heu.. bin sinon, je peux faire une soupe poireau pomme de terre et on la mange sur la table du salon avec un chouette chandelier entre nous deux???

Donc, non, les nains, tu ne les fais pas garder. Enfin pas tout de suite. Sont si petits...
Tu as essayé de les emmener au resto, hein? Oui, une fois. Enfin deux.
La première fois à deux mois. Il n'a fait qu'à roupiller le nain. Sauf quand on t'a servi ton plateau de fruits de mer. Et que tu as du allaiter. Jus d'huître dans les cheveux du nain.
La deuxième fois, à deux ans. En plein terribeul tou. En plein "ze veux manger des frites, ze veux manger tout de suite". Et ze fais pipi sur le siège du resto. Et ze fais tomber mon flan par terre.

Donc, non, les sorties, avec ou sans nains, tu ne fais plus.
Après, oui, tu referas. Plein. Quand ils seront grands...
un petit plateau télé qu'il est bien pour ressouder le couple


Nulli, ze dream:

"Tu ne trouves pas que Multi est encore grosse?
Nan mais c'est vrai, le petit dernier a quoi? Quasiment un an? Et elle est toujours un peu empâtée là nan?
Siiiiii....
Enfin, je trouve. Ce n'est pourtant pas compliqué de prendre un peu soin de soi.
C'est comme ses vergetures. Je veux dire, elle se plaint mais elle n'a certainement jamais mis d'huile anti-vergetures pendant sa grossesse, ça c'est clair. Et t'as vu ses sourcils? J'imagine même pas ses jambes...
Tu sais Chouchou, MOI, enceinte et jeune maman, je ferai toujours des efforts. Pour toi et surtout pour moi."
avec ça, je ne risque pas de prendre...

Multi, ze réalité:
Pfiou. Le petit a 12 mois et tu peines à perdre ce petit bourrelet de graisse. Il te reste 5 kilos de cette put** de dernière grossesse. Tout dans le bide.
Quand tu penses à celles qui disent que "avec trois, tu vas perdre tout, tout de suite", tu leur enverrai bien un extrait adipeux de ton ventre.
Parlons en de ce ventre. C'est clair que ce n'est pas joli joli toutes ces vergetures. Mais bon, tu n'as déjà pas le temps de te mettre de la crème de jour, tu ne vas pas commencer à t'oindre le bide. En plus à chaque fois, ça te rappelle à la dure réalité. Malaxer des bourrelets, merci bien.
Tu mets du déo et c'est déjà pas mal. Il faudra aussi que tu penses à te faire les sourcils. D'ailleurs il faudrait que tu retrouves ta pince à épiler. Elle doit être avec ton rasoir à jambes. Planquée (pour éviter que le Mâle se cherche les poils de barbe incarnés - comme si on les voyait).
Ton corps, tu en as parfois honte, mais en même temps, il a porté trois nains. Alors respect.
Et tant pis pour le régime, tu finis la mousse au chocolat du nain. Tu as déjà des millions d'heures de sommeil en moins, tu ne vas pas commencer à te priver de calories.
On fera attention demain, hein, quand on sera en forme....
bien sûr. Il suffit de ne plus respirer.


To be continued....
Je pense qu'on va pouvoir faire ici comme la compil' des daubes tubes de l'été....Volume 23...on en trouvera encore...


1 nov. 2010

Doubeul winner

Ce matin, dans le brouillard marnais, Petit Nain a eu l'excellente idée de se lever vers 6h10 pour profiter du beau temps.
Ce matin, dans le brouillard marnais, Grand Nain a trouvé que l'heure de lever de son divin frère était tout à fait propice à une course de motos. De police. Bruyante.
Ce matin, dans le brouillard marnais, le Mâle a tiré au sort la gagnante du zoli bracelet Méli Mélow.
Ce matin, dans ce même brouillard marnais, j'ai tiré au sort la gagnante du concours de dessin organisé par Madame Pop and Kids.


Et voilà le résultat:

- les deux nains comatent devant la tivi (en chantonnant du générique débile, une tétine dans la bouche et de la morve au nez)
- Le Mâle a désigné pour gagner le, je cite "bracelet au cordon noir avec plaque or et la médaille ronde" est Fanny FAUCONNIER. Bravo ma chère, pour une fois, c'est donc toi qu'on va féliciter :)
- Moi même j'ai sélectionné le dessin de la naine de Karine (Galatée) qui aura la chance de voir son œuvre sublimée. Et Karine pourra donc décorer sa maison avec une toile du nain. C'est pô courant. Et les invités de Karine se fendront d'un "oh, c'est très meugnon ça... " (et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu). Je le mettrai bien en ligne le joli dessin, mais j'attends l'autorisation de la môman...

Autorisation de la maman !!


Et je tenais à ajouter :
Merci pour vos messages suite aux commentaires peu sympathiques.
Je n'avais pas eu à modérer les commentaires jusque là, et je me contenterai donc maintenant de les supprimer. Les gens qui souhaitent donc me faire reproches et critiques peuvent continuer à le faire, mais par mail uniquement. Toute critique est bonne à prendre, toute erreur fait progresser, c'est ce que je dis en début d'année aux gentils élèves. Cela dit, je n'apprécie pas qu'on me prête de mauvaises intentions, ni qu'on se permette des réflexions sur mes choix de vie ou mon racontage de vie (justement).
Je passe énormément de temps à alimenter ce blog et vous le faites vivre également, je trouve que c'est un juste retour des choses que de proposer de temps en temps un coup de pouce à des mamans qui lancent leur boîte et qui font de jolies choses. Je ne touche pas un centime pour ce que je fais, et je ne réclame jamais rien. Effectivement, on m'envoie de petites choses, à tester ou non, mais, croyez moi, je ne gagne pas ma vie en écrivant, loin de là. Ce blog est pour moi un réel plaisir et je m'éclate vraiment à vous "raconter ma vie" comme tant d'autres le font.
C'est tout, j'avoue avoir été choquée, c'est vrai que je suis une petite nature :) et je ne comprends pas réellement l'intérêt de ce genre de prise de parole. Je ne reproche rien à personne, je me contente de rire et d'essayer de dédramatiser certaines choses. Parce que, lorsqu'on devient maman, on fait comme on peut, toujours. Et je fais comme je peux.
Si certaines personnes se sentent agressées par ce que j'écris, je leur conseille d'aller voir ailleurs.
Voilà, la page est close et j'espère ne plus avoir à me justifier, j'écris parce que j'aime ça, parce que mes nains me donnent de quoi rire et raconter,et parce que, sincèrement, ça ne m'apporte que du bonheur. Ou presque.

Merci à tous et à toutes, je continuerai à écrire, bien entendu mais je tenais à préciser tout ça!

31 oct. 2010

Le nain reçoit. Chez lui. A dîner.

Et oui.
Le nain dîne.
Enfin, je dis "dîne" mais le nain ne dîne pas. Le nain se baffre, le nain bouffe, le nain s'en colle plein les bajoues.
le nain brunche ses Cheerios en fait


C'est Wondernain qui dîne. Ouaip'. Il dîne, déjeune et met son petit doigt de wondernain en l'air.

Je le sais, tu as le sentiment d'avoir une vie sociale proche du néant depuis que tu es l'heureux propriétaire de quelques nains mal dégrossis.. je le sais.
Mais rassure toi, c'est pour tout le monde pareil.
tiens, une vie sociale...

Enfin, Wondermaman mise à part. Qui continue à aller au resto, à dîner chez des amis, à bruncher en ville le dimanche vers 11h (après le réveil des wondernains).
Avec ou sans wondernains d'ailleurs. Peu importe. Ils adoooorent bruncher également.

Si je te propose aujourd'hui de parler du dîner du nain, c'est pour te prouver, cher public, que non, TES nains ne sont pas insortables.
Le nain est, par essence, insortable. Il ne sait pas se tenir. Ou  très peu de temps. Ou s'il est malade.
Le nain va te pourrir ton dîner entre amis (enfin entre futur ex-amis).
Et même si c'est chez toi, que tu dînes. Je t'invite (et oui) à lire aujourd'hui la parte ouane...


Part ouane: Le dîner à ta maison

La scène se déroule un banal samedi soir. Tu as invité Nulli à manger avec son Mâle. Ils ont l'âge d'avoir des nains mais ils ont préféré attendre d'avoir des boulots plus stables, une maison (nickel), et ils ont surtout pro-fi-té de leurs deux salaires pour faire de jolis voyages, des restos, des sorties ciné en amoureux, des week-ends en relais châteaux (d'ailleurs quand tu penses à tout ça, tu te demandes bien POURQUOI tu les a invité ces nases. Pardon - jalousie).

Il est 18h. La maison est à peu près rangée (en même temps, tu as passé toute la sieste des nains à planquer les jouets dans les coffres, à empiler les corbeilles de linge dans l'armoire, à cifer (avec du cif) toute la salle de bain, à nettoyer le pot du nain, le fond de la douche, et à planter des bâtonnets d'encens (senteur mamésonestpropre) un peu partout. Malgré tout, il reste une odeur poubel' de couches qui règne à l'étage. Tant pis hein!

Bon, il ne faudra pas ouvrir le placard à chaussures (à moins de vouloir se prendre une pluie de bottes crottées sur la tête), et il faudra surtout penser à utiliser du sopalin pour s'essuyer les fesses jusqu'à ce soir, parce qu'il ne reste plus que 1 rouleau de PQ. La faute au nain qui a voulu nettoyer la baignoire avec du papier toilette et du gel douche pour "aider maman à nettoyer pour les copains".

18h15 Le repas n'est pas prêt. De toute façon, ce soir c'est raclette comme ça il n'y a rien à préparer à l'avance. Sauf les patates. Mais ça c'est le job du Mâle.
Les nains sont juste, comment dire, surexcités. Le grand n'arrête pas de demander "ils viennent quand les copains??" et le petit (qui comprend que quelque chose se trame), ne fait rien qu'à mettre du bordel dans le salon. Il monte sur la table basse et saute sur le canapé (alors que tu as tapoté tous les coussins pour en faire tomber les morceaux de Pringeuls).
Tu leur as fait (un peu) ranger leur chambre (enfin, tu as dissimulé tout ce qui traînait dans les coffres et les caisses) et voilà l'heure de les coller au bain pour qu'ils aient à peu près l'air propres quand Nulli arrivera.
Ils jouent dans l'eau, tu prends une douche toi aussi, histoire d'avoir l'air à peu près propre pour recevoir tes invités. Enfin surtout Nulli.
Qui ELLE, aura eu le temps de se pomponner toute l'après midi. Certes.
Tu prends même le temps de te laver les cheveux. Au Mixa Bébé.
Tu enfiles un vil jogging (ça fera l'affaire pour le moment, histoire de ne pas pourrir TA tenue de fête) et tu sors les nains du bain.
La salle de bain est trempée. Tu lâches les nains culs nus en leur disant d'aller jouer. Pendant ce temps là, tu éponges le sol avec ta serviette de toilette. Une lessive de plus ou de moins...bah....

Les nains sont secs d'avoir joué tout nus. Une bonne chose.
La chambre est en bordel de nouveau. Bon.
Tu cherches pitoyablement des pyjamas corrects. Assortis. Coordonnés quoi. Mignons.
Bon, le petit mettra le Oui Oui. Il est juste un peu effrité sur le devant mais tu avais oublié qu'il ne passait pas au sèche linge.
Le grand va mettre son pyjama Flash Mac Queen. Il est un peu cradouille au col mais il ne fait rien qu'à le suçoter aussi...

Il ne reste plus que toi à préparer. 18h37. Ils sont censés arriver à 19h environ.
Tu leur a dit d'arriver un peu plus tôt "s'ils voulaient profiter un peu des nains". Là, tu regrettes.
Tu te sèches les cheveux rapidement. Pas le temps pour le brushing. Les nains hurlent en s'arrachant les petites voitures.
- C'est à MOI
- Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan??!!!
Tu coupes le sèche cheveux.
- OUI?
- Il m'a pris ma voiture
- A MOI LA BATURE (ça c'est le petit en pleine phase d'affirmation de sa propriété)
- Oui, bin écoute, il y en a mille des voitures alors laisse celle là à ton frère et prends en une autre.
Tu rallumes le sèche-cheveux
- Maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaais, heeeeeeeeeeeu... Mamaaaaaaaaaaaaan!!!!
Cris d'outre-chambre. Hurlements de gorets.
Tu re-coupes le sèche-cheveux.
- QUOI ENCORE?
- C'est la mienne de voiture, celle là, je l'aime trop.
- Écoute mon grand, Maman se sèche les cheveux et a besoin de cinq minutes, tu peux jouer tranquillement c'est possible ça?
- Voui (larmes aux yeux)
- Bon, merci. Tu sais les copains vont bientôt arriver.
- Ouéééééééééééééé génial!!!! Les copains! Les copains! Les copains!

Pendant que les nains, re-surexcités par tes soins, forment une farandole festive et hurlante dans leur chambre, tu termines de te sécher les cheveux. Qui finissent donc en pétard et électriques. Tant pis.
Des boucles d'oreilles, un coup de crème teintée, du mascara. Que tu poses avec soin. Il est limite tout sec puisque tu n'as jamais le temps de t'en mettre.
Raté, ripé, le nain vient de te foncer dedans avec son poney à roulettes. Merde, t'en as plein sur la paupière (que tu avais pailleté avec soin de fard nude...enfin de rose pâle quoi).

Où est le démaquillant? Il n'y en a plus, le nain s'en est servi pour nettoyer sa voiture la semaine dernière.
Tant pis, l'eau micellaire du nain fera l'affaire.
Bon, mascara. Un peu de blush.
- T'es rouge maman on dirait un clown!
- Sympa le nain. En fait maman se fait belle. Un peu (enfin, elle tente quoi)
- Ah bon? Bah, t'es belle maman.
- Merci mon chat.
- Belle comme un clown.
- Ok, c'est bon, file le nain.
Ripé, raté. Merci le nain

Maquillage posé. Il ne te reste plus qu'à enfiler cette robe correcte. Et à trouver des collants. Que tu ne trouves pas. Tu tentes l'appel au Mâle (qui met vraiment du temps pour préparer l'apéritif - tu le suspectes d'être entrain de s'enfiler le plat de cajou)
- Chééééééri?? T'as pas vu mes collants par hasard? 

Intermède non musical: 
Quoi? On a le droit de demander au Mâle. Qui n'en saura rien, c'est entendu.
Mais lui même, lorsqu'il ne trouve pas quelque chose, ne fait-il pas SYSTÉMATIQUEMENT appel à nous? Si. Souviens toi: "Chériiiiie? Tu n'aurais pas vu mon jean propre par hasard?"
Ou encore " Chériiiie? J'avais posé mon portefeuille sur le frigo et là, bin....ah bin il y est encore, excuse...".
Bref, on a le droit de demander au Mâle où sont ces put** de collants. Surtout que là, tu risques d'être surprise.


- Youhouuuuu, chéri??? Tu m'entends??
- Mouiche mouiche (voix cajoutée du mec qui vient de s'enfiler une poignée de cajoux en traître).
- Je te demandais si, par le plus grand des hasards, tu n'aurais pas croisé mes collants (et là tu te rends compte que tu viens de perdre 5 minutes de fouilles de collants pour demander à ton mâle un truc dont il n'a aucune idée).
- Bah, si, c'est pas les gris?
- Siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii (purée, pour une fois, il sait quelque chose)
- On les a pas pris pour faire des oreilles de lapin au nain?
- PARDON???
- Mais si, pour Carnaval, tu sais.

Ah bin oui, tu sais. Les deux jambes du collant fourrées de coton. Et le collant sur la tête.
Le nain faisait un joli Pan Pan en même temps. Avec de très longues oreilles (bin oui, c'était un lapin bélier avec le collant taille 4 d'après grossesse de sa mère).
Bon, tant pis pour la robe.
Tu ré-enfiles ton jean. Le seul dans lequel tu sois suffisamment à l'aise pour, en plus, t'engloutir dix tranches de fromage fondu. Et du bacon. Et du jambon. Et du saucisson. Et aussi un peu de cajoux à l'apéro. Tu baves.

Allez, un petit haut décolleté, au moins tu as gardé un peu de seins de ta grossesse, Nulli sera épatée. Tant que tu restes assise.
18h55, l'heure approche. Tu descends les nains au salon. Et tu prépares l'apéritif sur la table basse pendant qu'ils se matent Oui Oui.
Tu chantonnes "nous voici Oui Oui, avec ton beau taxiiiiiiii (pouet pouet pouet)" pendant que le Mâle installe les coupes à champagne et les petits bols plein de chips. Et quelques tomates cerises pour se donner bonne conscience. Finalement, il a terminé les cajoux. Pas plus mal, ça évitera aux nains de s'étouffer.
19h07, tu as déjà regardé Oui Oui et la lanterne magique. Et tu as mangé déjà un peu de tomates cerises. Les nains aussi. Merde, le haut de pyjama du petit est plein de pépins de tomates.
19h18, Oui Oui commence sérieusement à te gaver. Les nains crèvent la dalle. Tu vas leur réchauffer leur petit plat, tant pis, ils mangeront avant que les copains n'arrivent. C'est tout. Tu coupes Oui Oui. Ils hurlent.
Tu promets quelques chips à table.

19h27, les nains sont à table. Ils dévorent leur patate et fromage à raclette dessus en poussant les morceaux avec des chips. Miam. Tu re-baves et tu voles un morceau de patate à petit nain. Haleine fétide. Tu prends une tomate pour faire passer l'odeur de raclette.
Les nains finissent leur repas en chahutant, ils sont excités comme des poux. Le petit se met du flamby dans les cheveux à la demande du grand qui rigole tellement qu'il pisse dans son pyjama.

On sonne à la porte.
Nulli arrive. Avec son Mâle. Tout ton corps sent la raclette, le grand est trempé de pipi et le petit finit de se faire un massage du cuir chevelu au flamby. TOUT VA BIEN. Tu envoies le Mâle ouvrir.

- Nan mais c'est trooooop gentil, fallait pas (le Mâle en fait trop, Nulli a du amener des fleurs. Merde, le nain a cassé le vase en lançant la balle au chien dans la cuisine).
- Désolée on est en retard (à peine ma poule)
- Pas grave, tu sais, on sait ce que c'est (QUOI? Il déconne le Mâle, nous on arrive à l'heure chez les gens, voire même en avance parce qu'on veut RENTRER TôT - et se coucher tôt). Tenez, donnez moi vos manteaux (et tu veux les poser où les manteaux le Mâle? Sur notre lit destroy? Sur le canapé Pringeuls? Ou dans l'armoire où sont planquées les bassines de linge?).

Nulli et son Mâle, appellons le Chouchou, débarquent dans la cuisine où grand nain trône cul nu pendant que tu passes la serpillère par terre. Petit nain, lui, a un torchon sur la tête. Rapport au chien qui voulait lécher le flamby.
Tableau idéal.
- Tiens, salut! ça va les nains?
- Salut les copains!!! Soso il a fait un shampoing de flamby et moi j'ai fait pipi dans mon pyjama.
Honte.
- Ah bin ok le nain (Nulli se dit qu'elle a bien fait de ne pas t'inviter finalement).
- Tu vas dire bonjour le nain? (ça c'est toi, mère polie)
- Non!!! (le nain part en courant, suivi de son frère qui manque de se taper le frigo - je te rappelle qu'il a un torchon sur la tête).
- Si le nain, tu viens faire un bisou (dans ce genre de moments, tu as l'impression que toute ton éducation se joue. Enfin, toute la mauvaise éducation du nain transparaît).
- Nan mais laisse c'est pas grave (Nulli préfère que tu n'insistes pas. Et on la comprend).
Chouchou n'a pas ouvert la bouche. Il a l'air atterré par la scène qui se déroule sous ses yeux. C'est vrai qu'il est fils unique. Et qu'il n'avait jamais vu tes nains autrement que sur la photo de "Bonne Année" où tu les fais poser d'un air niais et sage.

Tu colles les nains au salon avec quelques joujoux et tu proposes à tes invités de prendre l'apéritif.
- A moins que vous préfèreriez visiter? (le Mâle, qui manifestement, gavé de cajoux, ne crève pas la dalle, LUI).
- Avec plaisir, Chouchou n'est jamais venu et moi, et bien, vous aviez fait un peu de travaux mais il restait des choses à faire
- Ah bin, en fait, on a pas franchement avancé. Tu sais, avec les nains ce n'est pas évident.
- C'est certain...Chouchou, lui, il n'arrête pas! Quand ce n'est pas du placo, c'est de l'enduit, et sinon, il ponce. Huhuhuhuhuhuhuhu....

Tu esquisses un sourire forcé (toi c'est plutôt week end vélo, pâte à modeler, sieste et repassage).
Le mâle présente la maison. Tu vois tous les défauts. Nulli est polie. Et Chouchou pose des questions de mec au Mâle. Qui, manifestement, ne pige pas grand chose aux questions dans lesquelles apparaissent des mots comme pince à placo, plaque d'OSB, mandrin et marouflage actif.
Tu te sens pouilleuse. Tu décides de rester en bas pour surveiller les nains.
Le tour de la maison se termine, tu grignotes quelques chips de désespoir en entendant Nulli parler de "douche à l'italienne, on peut tenir à deux dedans, huhuhu" (tu lèves les yeux au ciel), ou encore de "suite parentale" "c'est pour ça que vous avez autant de nains, huhuhuhuhu" (gnagnagnagna). Pathétique.

Le tour est terminé, les nains se frottent les yeux, il est temps d'aller les coucher. Tu restes tout de même un moment le temps que le Mâle serve le champagne. On trinque.
- Allez, à vous!
- Aux nains!
- A vos futurs nains
- Oh bin on a encore le temps, hein!
- C'est ça....

Tchin! Aux nains ! (c'est ça...)

On trinque, on boit, tu t'enfiles quelques morceaux de chips mâchouillées que petit nain te rapporte.
Nulli se contente de tomates cerises, elle doit faire attention. En même temps, elle a un peu pris (tu trouves). Mais elle est toujours parfaite dans son petit ensemble One Step. Celui que toi, tu aurais acheté pour un mariage. Et encore.

Bon, il est temps de coucher les nains qui tombent de sommeil et qui commencent à faire conneries sur conneries. Ils montent derrière les invités sur le canapé et s'effondrent sur eux en hurlant "A l'abordaaaaage!"

Chouchou se prend petit nain dans le dos alors qu'il sirote son champagne. Il le prend bien, tu t'excuses et lui tend un torchon pour s'essuyer le jean.
Merde, c'était le torchon flamby.
Il le prend un peu moins bien.
Il est vraiment temps de coucher les nains.
Qui braillent comme des gorets "qu'ils veulent les copains et faire la fêêêêête ausssiiiiii". Nan mais là, c'est plus possible. Un sous chaque bras, tu les secoue de haut en bas pour qu'ils disent bonne nuit. Ils rient bête.
Tu les montes à l'étage et tu les couches pendant qu'en bas, des voix ricanent se resservent une deuxième coupette, "mais pas trop, sinon, je vais être pompette" (toi tu te bourrerai bien la gueule là tout de suite, plutôt que de lire au nain Tchoupi fait du manège).
Les livres sont lus, les dents sont lavées, les couches sont propres et les couettes remontées sur le nez.
Le dernier bisou, le dernier câlin, le dernier verre d'eau et la porte se referme. OUF! Tu vas ENFIN pouvoir profiter de ta soirée.
- MAMAAAAAAN?????
Put*** c'est pas vrai
- OUI??? Quoi le nain?
- Ils dorment où les copains?
- Dans leur maison le nain
- Ah bon?
- Oui, et maintenant, on dort
- Et toi maman tu fais quoi?
- Bin nous on mange et après ils rentrent chez eux (yesss)
- Moi aussi je veux manger avec les grands
- Non le nain, allez, maintenant c'est tout, on dort.
Tu redescends. La prochaine fois c'est le Mâle qui s'y colle, toi tu vas prendre l'apéro.
Ah? Bin ya pu rien?
Le Mâle est entrain de débarrasser les coupes vides. Il reste la tienne quoi. Que tu avales d'un trait. Tiens, elle n'est même plus bulleuse. Nulli et Chouchou sont déjà à table. Ok, c'est raté pour la cuite au champ'.
Tu les rejoins à table. Evidemment, Chouchou est déjà entrain de regarder si ta Raclette Party "Jour de fête" n'est pas trop près de son verre de vin (déjà rempli).
Et se permet des commentaires sur le poêlon (légèrement écaillé). Bin quoi? Il a peur de manger du teflon Chouchou?

Bon, tu te calmes, tu as faim. Tu bois un petit verre de Roussette de Savoie. Hmmmm que c'est bon de ne plus allaiter.
ça y est, la raclette est lancée. Nulli a déjà les joues écarlates.
Tu as grave la dalle et tu te baffres sans vergogne. Tout y passe. Patate, bacon, salami (oué, salami), jambon et compagnie.
Les sujets de conversations sont divers et variés:
- vous parlez de la rentrée du nain à l'école (Chouchou baille et s'étonne que le nain ne sache pas encore lire - il a 3 ans et demi)
- Chouchou parle de son nouveau boulot et de sa chouette voiture de fonction (à la tête de Nulli, probable que Chouchou et elle ont déjà fait des trucs cochons dedans)
- Le Mâle dit qu'il est très content de son monospace (et pas besoin d'être Einstein pour comprendre que vous n'avez rien pu faire de cochon dedans)
- Nulli raconte comment elle leur a dégoté un petit voyage Last Minute aux Seychelles et qu'ils sont partis, comme ça, sur un coup de tête.
- Tu racontes comment tu as prévu pendant trois semaines une soirée avec ton Mâle dans un sioupère resto. Et comment tu as du annuler parce que Petit Nain a fait une bronchiolite (avec soirée glamour aux urgences pédiatriques)
- Chouchou explique pourquoi EUX ils n'ont pas de nains. Parce qu'ils ont choisi de faire carrière.
- Tu expliques que tu as quand même un métier hein...
- Le Mâle propose de resservir tout le monde en vin (il sent que tu es un peu aigrie).
- Nulli parle régime (tu la détestes déjà)
- Tu propose donc de passer au dessert (vengeance).

Et le repas se termine avec une salade de fruit (sans langues de chat pour Nulli, merci) et par un petit digestif (Chouchou rit bête d'ailleurs et toi même, tu ris bête en songeant à la tête du Mâle demain matin).
Ils tardent à partir, tu regardes la montre, il est minuit passé.
Tu proposes une tisane. Chouchou te regarde interloqué. Nulli veut bien, mais seulement si tu as de la "Ligne et Équilibre" (non, je n'ai que de la "Détente et Relaxation")

Comme ils ne semblent pas vouloir décoller (et que tu ne vas tout de même pas leur proposer une belote), tu te lèves pour ranger la cuisine. Le Mâle et Chouchou se racontent des histoires débiles. Nulli vient t'aider.
Bon?? Il est une heure du mat'. Nulli baille. Yessss.
Tu parles sommeil, ça peut peut être un déclencheur.

- Je suis contente, les nains dorment un peu mieux le matin.
- Ah oui? C'est ce qui nous freine un peu nous, avec Chouchou tu vois...
- Comment ça?
- Bin, pour avoir des nains, on est très marmotte en fait.
- Ah bin moi aussi. AVANT.
- Ouais, tu vois, nous demain on va se lever genre vers midi quoi.
(tu manques de t'étrangler. Tu te re-saisis et rebalance une giclée de Mir peaux sensibles sur les poêlons)
- Ah ouais, nous c'est plutôt, heu...plus tôt...
- Genre?? 
- Ah bin là ça va c'est souvent 8h.
- Ah ouais....(Nulli arrête d'essuyer et reste le torchon suspendu - elle doit calculer combien d'heures de sommeil en moins ça lui fait). Je ne pourrais pas moi.
- Ouais mais tu sais avant c'était plutôt 6h20 hein (vaine tentative pour dire que, en fait, ça va mieux)
- Nan mais attends, huit heures? Genre là, il est 1h30 (je te le fais pas dire) et tu vas te lever à huit heures?
- Ouais, si j'ai du bol.
- Nan mais moi je ne PEUX PAS
- Nan mais t'auras pas le choix en fait
- Put***
- Mais désespère pas, ça se trouve, le tien il va dormir (gniark, gniark, vil mensonge)
- Ouais peut être...
- Et puis il te restera les siestes, quand il voudra bien la faire
- ??? comment ça?
- Bah, dès fois, il ne la font pas quoi.
- Nan mais ne me dis pas ça hein, tu me fais peur.
- Allez, Nulli, va...au pire, tu te coucheras tôt le soir (puisque tu n'auras pas de vie sociale)
- Ouais, bin si ça se passe comme ça faudra que je me couche, genre à 21h, 22h au plus tard quoi....
- Et oui.
- Et que JAMAIS on ne fasse la connerie d'inviter des gens qui restent tard quoi...
- Et oui, je ne te le fais pas dire Nulli.

Nulli et Chouchou décident de plier bagage une fois la vaisselle terminée.
Nulli te serre fort et traîne un Chouchou un peu rouge par la main (il voulait encore demander au Mâle comment on appelle le sexe de la femme au Portugal)...
Le lendemain matin, les nains, fidèles à eux mêmes, se réveilleront vers 7h38.
Tu auras une pensée émue pour Nulli qui a du regarder l'heure. Puis replonger. Encore et encore.


La semaine prochaine, forte de ce repas entre amis, tu décideras de réitérer l'expérience en répondant VOUI à l'invitation à dîner, dans sa maison, de Wondermaman.
Parce que tu aimes le défi. Et qu'on bouffe bien chez Wondermaman.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...