8 oct. 2010

Primi Vs Multi : 4ème round

Primi et Multi ont donné la vie. Les micro-nains sont dans leurs berceaux en plexiglas et nos deux héroïnes à la blouse cul-nu remontent dans leur chambre respective.
Nous les y suivons (on s'y croirait non? je sens que je vais finir par me faire embaucher par TF1 pour animer un truc glauque genre "confessions intimes").
You're in...

4° Le séjour à la maternité

Primi:
Après avoir passé deux heures en peau à peau avec son tout petit, Primi monte dans sa chambre.
Chouette, c'est une chambre simple. Elle est petite mais fonctionnelle avec un box vitré pour changer bébé et une petite salle de bain. On se croirait à l'hôtel Ibis. En mieux.
Primi est flapie, encore sous le coup de la péri. Elle se sent molle est s'affale dans le lit tout propre. Même le couvre-lit jaune moutarde chenillé lui paraît accueillant.
Le Mâle inspecte les locaux en ponctuant sa visite par des petits commentaires assez passionnants:
- Aaaaah, t'as vu, c'est sioupère, t'as une petite douche?"
Merci le Mâle, je compte bien me laver - vu tout ce que j'ai sué aujourd'hui

- Regarde c'est génial, t'as un petit frigo!
Ouais trop cool, si je pouvais me coller les fesses dedans, là toudessuite, crois moi, ça me ferait un bien fou

- C'est bien ce petit box, tu peux tout voir...
Ah oui, c'est trop génial, prends le en photo va, ça nous fera des souvenirs...

- Rhôôô, le siège pour les papas s'incline...
Trop super le Mâle, incline toi et tais toi veux tu...

En clair, le Mâle est RAVI pour Primi.
Primi, heu, moins. Parce qu'il est 18h et qu'elle commence à se rendre compte que cette petite chambre va être son quotidien pendant au moins 4-5 jours. Gulp. Primi essaie de faire bonne figure, affalée sur son oreiller énorme de couleur rose, mais au fond d'elle même c'est l'angoisse.
Elle chouine.
- Tu crois pas que tu pourrais dormir ici le Mâle?
- Ah bin non ma chérie, je n'ai pas le droit. Je vais rentrer hein, mais le plus tard possible, et je reviendrai tout de suite demain matin. D'accord?
- Mouiiiiii (petit couinement tout faible, larmes aux yeux).

Le Mâle prend Primi dans ses bras et la serre fort en lui chuchotant à l'oreille : "et puis je t'amènerai des croissants d'accord?".
- Mouiiii (re-couinement)

Pendant ce temps, le micro-nain de Primi somnole dans son berceau, petit bonnet ridicule sur la tête et moue fripée.
micro-nain in plexi
Primi et le Mâle s'extasient. Ils le prennent en photo. Avec l'appareil. Et le portable. Pour belle maman. Qui doit venir demain après midi. Primi n'a pas vraiment hâte.

Le soir tombe sur la petite chambre de Primi et l'heure du repas approche.
Primi laisse le Mâle contempler sa petite merveille et s'intéresse au contenu du plateau qu'une gentille dame vient de lui déposer.
Heu...Primi reste interdite devant le contenu du plateau.
C'est quoi ça????
mioume, un délice pour les papilles

Le Mâle s'arrache à la contemplation de son nouveau né pour venir inspecter le repas de sa dulcinée. Primi hoquette.
- Je penche pour des endives (le Mâle, fin connaisseur)
Primi apprendra par la suite que c'étaient des cannellonis.

Primi meurt de faim et mange donc son plat.
Et son yaourt.
Et sa piémontaise au jambon (à la fin car elle a préféré commencer par le plat chaud déjà tièdasse).
Et elle a encore faim.

Le Mâle sort un twix de réserve (de son sac de bouffe prévu pour l'accouchement) et promet à Primi de lui ramener des provisions.
Primi comprend enfin à quoi sert le petit frigo de sa chambre.

Micro-nain commence à s'agiter, il a faim. Primi panique, il faut le mettre au sein. Elle appelle une sage femme. C'est une puéricultrice qui arrive. Primi les reconnaît à la blouse.
Et qui l'aide. Primi remercie en chouinant. Elle est fatiguée.
Micro-nain tète comme un fou. Primi a un peu mal mais regarde son nain téter. Et trouve qu'il n'y a rien de plus beau.
Le Mâle décide de s'éclipser sur ce beau tableau en promettant de revenir très tôt le lendemain.
Primi pleure. Elle ne veut pas rester toute seule. Le Mâle reste un peu. Primi voudrait faire sa toilette avant qu'il s'en aille parce qu'elle ne veut pas laisser micro-nain tout seul. On pourrait lui voler.

Elle tente de faire pipi. Et hurle.
Le Mâle s'inquiète. Primi pleure. Et file dans une douche pour calmer ses douleurs. Et pleure sous la douche en savonnant son ventre tout mou. Et pleure en se regardant dans la glace. Et pleure dans les bras du Mâle qui lui dit qu'elle est magnifique. Et pleure en se rendant compte qu'elle n'a pas pris de sèche cheveux et qu'elle va avoir une tête de haricot frit le lendemain matin si elle se couche avec ses cheveux mouillés.
en exclu pour toi, wondermaman à la maternité


Le Mâle la console tant qu'il peut. Primi est au bout du rollmops. Mais fait celle qui "va aller bien, jte jure". Elle se met en pyjama, enfile un nouveau slip filet et une nouvelle serviette hygiénique.
La serviette est tellement épaisse que lorsqu'elle s'assoit sur son lit,elle a l'impression d'être sur étage.
Et re-pleure.
Le Mâle finit par partir, il est tard. Primi appelle sa maman car elle ne veut pas être seule tout de suite...

Heureusement pour Primi, elle ne sera pas beaucoup seule en cette première nuit.
Le grand défilé commencera vers 21h avec l'équipe de nuit qui se présente. Qui distribue les couches pour nain et pour elle. Et les bouteilles d'eau. Et les Daffalgan. Primi songe à demander à manger mais se retient.
On lui propose de prendre micro-nain à la nurserie pour qu'elle se repose. Primi est outrée et refuse.

Entre les soins, les prises de températures, les examens et les hurlements des autres micro-nains, entre les tétées et les allumages de néons fluos de la chambre à 4h du matin...Primi se réveille vers 6h30 ("c'est l'heure du petit déjeuner madame!!") avec le sentiment d'avoir fait une nuit blanche en boîte. Et mal entre les jambes (gulp).

Le matin, comme promis, le Mâle arrive avec des croissants. C'est gentil surtout que le café au lait tiédasse et le petit pain beurre n'ont pas suffi à notre Primi qui allaite.

Primi is dreaming...Primi aura du pain, du beurre et de la mauvaise marmelade à l'orange


Elle meurt de faim. Et s'inquiète pour son allaitement car elle n'a pas eu de montée de lait encore. Elle demande à la sage femme si c'est normal. Et on la rassure.
Puis vient l'heure des soins. Pour elle et pour micro-nain.
Dommage, micro-nain venait de s'endormir mais une puéricultrice vient pour lui montrer comment on donne le bain. Il faut donc le réveiller.
Le Mâle est ravi et écoute attentivement les bons conseils et s'applique. Primi a mal à force de rester debout à côté du Mâle mais prête attention à ce premier moment partagé entre nain et père.
Le Mâle commente tout. Primi songe à prendre des notes (et à noyer le Mâle qui fait les yeux doux à la charmante puer' - qui n'a pas 10 kilos de trop, des cernes et un bide qui pendouille ELLE)

- Je déshabille le nain, d'accord, ah bin c'est pas facile hein quand même (gloussement de la puéricultrice)
- Je lave le nain sur la serviette, et il n'a pas froid le nain là?? (Si le Mâle, bien sûr qu'il a froid, magne ton cul, pense Primi)
- Je plonge le nain dans le lavabo (Primi songe avec horreur que le lavabo de la maison ne pourra pas contenir le nain. Puis se rappelle qu'elle a acheté une baignoire pour nain)
ok déjà le bain, il aime pas

Le nain hurle. Le Mâle regarde Primi d'un air paniqué. Primi regarde le Mâle d'un air paniqué.
La puéricultrice leur dit que c'est bien normal. Que maintenant il faut sortir le nain.
Le Mâle a peur qu'il glisse. Primi a des sueurs froides.
Le nain rouge tomate hurlant est sorti de l'eau et frictionné tout doucement par un Mâle apeuré.
- Heu, tiens Primi, tu veux continuer? (courageux le Mâle)
Primi prend le relai.
Le nain hurle et Primi tremblote. La puéricultrice la rassure comme elle peut.
- C'est normal, il a quitté son cocon
- Biiiiih....je sais mais il est très rouge là nan?
- Habillez le et réconfortez le
- Oui mais je n'arrive pas à lui enfiler le bodyyyyyyyyyyyy.... (body très meugnon de chez Petit Gateau à échancrure resserrée). J'ai peur de lui faire mal à la tête....
Vous ne voulez pas le faire vous?

Hop, en deux temps trois mouvements, sous les yeux stupéfaits et admiratifs de Primi et du Mâle, le micro-nain a une micro-couche, un body propre, un pyjama tout doux et une tête de bébé énervé.
Primi le prend dans les bras doucement et se jure de ne plus jamais donner de bain à son nain tente de le calmer.
La matinée se poursuit plus tranquillement après cette aventure éprouvante. Micro-nain dort comme un bienheureux. Puis Primi décide de lui enfiler un joli petit costume histoire de montrer à belle-maman que le nain est beau.
Le Mâle surveille Primi qui a peur de mal faire.
Primi surveille le Mâle qui a peur de mal faire.
Ils posent mille questions et obtiennent mille réponses différentes.

- On doit lui donner tous les jours le bain au nain?
Réponse 1 - Bien sûr, c'est un moment d'échange privilégié! Nan?
Réponse 2 - Bah non, il ne va pas encore au bac à sable! Si?


Le repas du midi est encore plus attrayant que la veille (perche du Nil à la béarnaise) mais heureusement le Mâle va chercher de la junk food à sa Primi. La chambre sent encore le Maxi Sioupère Bic Calories lorsque belle-maman arrive.
ça, ça réconforte

- Ôôôôôô....MON tout petit bébé.
Primi manque de lui retourner le plateau repas intact sur la tronche (mais paraît que la perche du Nil à la béarnaise, ça tache).
- Qu'il est bôôôôôô....Mon fils, tu as bien travaillé.
Primi songe à envoyer la télécommande à remonter le lit sur Belle Maman. Mais se retient. Elle en a vu d'autres.
- Et toi? ça va?
(Merci de s'en inquiéter)
- Tu as mauvaise mine dis donc!
(Ah bon? Pourtant ici c'est le pied, on dort, on mange bien et on a même des soins du visage et du corps et des séances de manucure)
- Faut te reposer, tu n'as qu'à dormir pendant qu'on sort un peu avec le petit dans le couloir.
(t'as raison ouais, tu veux pas l'emmener chez toi non plus?)
Mais Primi, bien polie, sourit et se contente de dire que l'heure de la tétée approche. Et qu'elle est déjà bien sympa de laisser belle maman porter SON nain à ELLE. Dans ses bras qui sentent pas bon.
D'ailleurs elle voudrait suggérer à belle maman d'aller se laver les mains avec le savon antiseptique de la maternité... Et de bien frotter.
Belle maman passe alors deux heures avec la petite famille, à raconter SON accouchement, à parler du Mâle bébé (il a fait tout de suite ses nuits à la maternité - mytho va! pense Primi), et finit par offrir un horrible pyjama à collerette à micro-nain et des moufles.
Merci belle maman. Très utile. Surtout la collerette. Et les moufles.

Le Mâle raccompagne belle maman qui promet de venir aider à la maison dès le retour. Pitié non (pense le Mâle qui a quand même un soupçon de bon sens).
Pendant ce temps Primi chasse les odeurs du parfum capiteux de belle maman tout en s'angoissant du courant d'air qu'elle fait dans la chambre en ouvrant légèrement la fenêtre.
Le Mâle repart alors chercher des sushis à Primi qui meurt d'envie de poisson cru. Restée seule, Primi fait une liste des choses qu'elle a oublié à la maison (sèche cheveux, maquillage, et Kinder Bueno).

Primi restée seule avec micro-nain commence à se détendre un peu, à trouver ses marques. Elle le garde contre elle et se dit qu'il va falloir du temps avant d'être vraiment à l'aise. Qu'il va falloir des heures passées avec cette petite chose pour la connaître réellement. Et qu'à cette idée, elle est la plus heureuse des mamans. Parce que, mine de rien, il a l'air chouette ce micro nain. Malgré l'épisio, malgré les seins douloureux, malgré le bain foiré et les visites médicales dix fois par jour, malgré la chaleur de la chambre, malgré l'instant pipiquibrûle, malgré le stress et les pleurs, Primi n'échangerait sa place avec personne.

Le Mâle a rapporté des sushis. Primi et lui dînent en tête à tête sur le porte plateau. La petite famille est heureuse.
Primi a bien noté l'heure des tétées, des changes et des selles sur la petite feuille, elle est très fière d'elle.

La seconde nuit est pire que la première. Il y a moins de monde qui passe mais le nain est tout stressé et ne dort pas très bien. Primi finit par le garder dans les bras la majeure partie de la nuit. Elle ne dort pas beaucoup car elle a peur de le faire tomber.
Dans les chambres voisines, ça braille. Primi se sent épuisée. Et commence à en avoir assez d'être là. Elle a mal, elle veut son lit, son Mâle, sa télé et ses chaussons Isotoner. Elle veut son oreiller tout doux et pas d'alèse. Elle veut sa lampe de chevet et pas ce néon blafard.
Elle veut manger et pas avoir des hauts le coeur à chaque fois qu'elle soulève la cloche du plateau repas.

Sur ces pensées plutôt négatives arrive le Mâle. Avec des croissants. Primi l'accueille en pleurant et se confie à lui. Puis s'écroule de sommeil.
La journée passera plus vite puisque Primi recevra la visite de ses collègues. Qui auront eu la bonne idée de lui offrir un chèque cadal pour micro-nain. Et qui s'éclipseront à l'heure de la tétée, pour ne pas gêner Primi.
D'ailleurs Primi commence à être gênée. Par ses seins. Qui ont triplé de volume.
Elle appelle la sage femme, épatée par son tour de poitrine.
- Bin c'est votre montée de lait!
- Ah bin oui, mais comment je fais maintenant pour mettre mon soutien gorge?

Primi est toute embêtée, les seins lui tirent et elle a mal à chaque tétée du micro-nain.
Elle demande des conseils. Et en obtient:
Réponse 1 : - videz bien un sein avant de donner l'autre
Réponse 2: - alternez au cours d'une tétée, ça sera plus simple

Primi est paumée et décide de ne plus poser de questions. Pourtant elle s'angoisse sur le poids de son micro-nain. Prend il assez? Elle décide de noter ses questions pour les poser à ses copinautes à son retour à la maison.
et que pensez vous de la tétine sinon??? aaaaaargh...Primi, tu veux te faire lyncher ou quoi???

Elle passe le temps entre la télévision, les discussions avec le Mâle, les moments de douceur avec son micro-nain. Elle commence à remplir le joli cahier de naissance que le Mâle et elle avaient acheté.
Elle glisse le bracelet de naissance dans la petite enveloppe disposée à cet effet. Et note scrupuleusement tous les détails (poids, taille, nombre de tétées, etc...). Elle est déjà émue.

La photographe de la maternité passe prendre des photos. Elle installe le nain sur le lit avec une peluche à côté, essaie de lui faire prendre des poses. Primi trouve que c'est meugnon et la laisse faire.

Ensuite, alors que Primi s'était assoupie, les femmes de ménage viennent faire la chambre. Primi attend que ça soit fini et se recouche. Mais micro-nain a faim. Primi a vraiment hâte d'être chez elle, surtout que la maman de la chambre d'à côté regarde Attention à la Marche volume 30 tous les midis. Et la Roue de la Fortune le soir. Primi sature.

Les nuits suivantes se déroulent un peu mieux, elle commence à être un peu plus à l'aise avec l'allaitement même si elle avoue ne pas maîtriser totalement la position "ballon de rugby". Même le bain ne la terrorise plus tant que ça. Enfin presque. Quant aux soins du cordon, c'est le Mâle qui s'en charge, elle n'aime pas ça, c'est un peu trop berk.

Le jour de la sortie approche et Primi est contente de se dire qu'elle va enfin quitter son pyjama et cette chambre. Elle n'oublie pas de finir la boîte de macarons Picard offerte par le Mâle.
Et elle attend qu'on autorise sa sortie.
Le Mâle est parti chercher la nacelle pour emmener micro-nain. Il a rangé toute la maison et rempli le congélateur, il a passé l'aspi et fait le lit. Il a mis un joli bouquet de fleur sur la table et a contemplé la chambre du nain avec la larme à l'oeil (surtout en se rendant compte qu'il aurait peut être fallu une deuxième couche - malgré la peinture dite monocouche).

Le Mâle arrive pour récupérer sa petite famille. Tout est ok, le pédiatre est passé et a donné le carnet de santé du nain à Primi. Emue, Primi, de savoir que son nain aura ce petit carnet avec lui toute sa vie.
Le Mâle pose délicatement le nain dans la nacelle rutilante et Primi trottine derrière lui dans le couloir en remerciant l'équipe au passage. Arrivés à la voiture, Primi s'installe à l'avant, béate de bonheur et épuisée. Elle est prête à rentrer chez elle.
le nain est bien

Quant au Mâle, il lui faudra environ dix bonnes minutes, quelques jurons, une notice et quelques gouttes de sueur sous les aisselles avant de s'installer aux côtés de Primi, en vrai chef de famille.
"Allez, on rentre. Nous sommes trois maintenant".

Multi:

Multi est heureuse de voir que cette fois, elle a une chambre simple. Pour nain n°2, elle était avec une autre maman, très sympa au demeurant, mais c'est toujours gênant (surtout quand le nain ne fait rien qu'à brailler).
Multi se vautre sur le lit comme une baleine échouée. Micro-nain dort, elle va faire pareil. De toute façon le Mâle doit repartir gérer les deux autres nains qui sont en pension chez une amie. Qui doit craquer.
Multi roupille donc. Il est 18h.
18h30: le plateau repas arrive.
bah, ça change de Picard

Chouette, Multi a faim. Pas bon? Peu importe, pour une fois, ce n'est pas elle qu'on va engueuler si c'est mauvais. Des cannellonis? Bah, pas si mauvais. De toute façon, Multi a environ 8 kilos de nourriture dans sa caravane valise de maternité. D'ailleurs, tiens, il va falloir remplir le mini-frigo.
Alors, voyons voyons :
- coca light
- brumatiseur Kenzo pour sentir bon
- petite boîte Léonidas (ça c'est le Mâle soupire Multi)
- Kinder Maxi (encore le Mâle)
- patchs lissants défatiguants au bleuet
- Gü - bananoffee (ça c'est Multi)
merci le Mâle, je pense qu'il y en aura assez

Tiens, micro-nain émerge, ça doit être la délicieuse odeur des cannellonis. Il a du goût.
Multi le colle au sein pendant qu'elle termine sa galette bretonne (pur beurre tout gras). Micro nain a des miettes dans les cheveux.
Après la tétée et un gros câlin, Multi se dirige vers la salle de bain histoire de faire sa toilette. Elle laisse tout de même la porte entrouverte histoire de surveiller micro-nain (faudrait quand même pas qu'on lui pique). Elle ne tente même pas de faire pipi. Elle fera sous la douche, au moins, elle ne pleurera pas bêtement aujourd'hui.

Un bon lavage de cheveux, une bonne crème hydratante qui sent bon et Multi se sent revivre.
Elle se sèche les cheveux et les lisse, histoire d'avoir une tête présentable. Pendant ce temps micro-nain roupille. Multi éteint les lumières et branche sa petite lampe de chevet. Elle sort un bon petit magazine intellectuel (Voici, Closer) et commence à s'assoupir.

Durant la nuit, à chaque visite, elle allumera sa petite lampe pour ne pas être éblouie.
Micro-nain dormira contre elle, bien calé par le coussin d'allaitement.
dodo le nain

Multi passe une nuit entrecoupée et hachée, mais en même temps, elle n'a pas eu besoin de se lever pour (au choix): un pipi, un cauchemar, une perte de tétine, rien du tout que le plaisir de voir la tronche de maman à 2 heures du matin.

Non, vraiment, Multi est contente, elle n'a pas eu à filer de coups de latte au Mâle pour qu'il (au choix) se lève (pour une fois), lui laisse la couette, enlève son coude de ses cheveux.

Le petit déjeuner est servi, Multi sort ses pitch au chocolat de la valise.
La sage femme arrive pour les soins, Multi plaisante avec elle puisqu'elles se connaissent déjà (trois accouchements dans le même service, ça aide).

Lorsque la puéricultrice arrive, Multi lui dit qu'elle a déjà donné le bain du nain. Gniark.
La puer n'y croit pas, mais Multi la rassure avec un grand sourire (et un joli mensonge).

Pendant la sieste de micro-nain, Multi somnole. Le Mâle viendra la voir cet après midi avec les nains.
Puis Multi décide de se faire les ongles. Des pieds. Et puis des mains tiens, ça l'occupera.
c'est wondermaman qui lui a donné cette fabuleuse idée

Le repas de midi arrive, le nain a faim en même temps, comme toujours.
Multi sort son sein et mange son taboulé.
Tiens, le nain a de la semoule dans le cheveux. Il faudra tout de même lui donner un bain demain finalement.
Multi a demandé le retour à la maison à J+2, on peut le faire quand on a déjà des nains (et que, franchement, on sait qu'à la maternité on ne se RE-POSE PAS).
Elle profite donc de son dernier jour pour dormir, écouter des daubes sur son Ipod et terminer son Harlan Coben (commencé cet été sur la plage).

En début d'après midi, Multi trouve tout de même que son nain a le teint jaune. Elle appelle la sage femme qui confirme. Il doit faire un petit ictère, on va le mettre sous lampe.
Et là, le moral de Multi s'effondre. Ictère = lampe à UV= nain à lunettes= 5 jours à la maternité.
et le nain bronze...quelle midinette...

Multi sort les Kinder Bueno et les patchs lissants. Elle tente de rester zen.
Puis, on lui amène la lampe et les lunettes du nain. Autocollantes sur les tempes. Avec un faux dessin de lunettes dessus. Le nain est ridicule. Multi ricane bêtement et prend tout de même une photo.
L'après midi commence, le nain sous sa lampe à UV entrain de bronzer tranquillement, et Multi qui surveille que le nain ne s'arrache pas ses lunettes. Passionnant comme spectacle.
Heureusement, pour la distraire, son Mâle arrive chargé des deux nains. Surexcités.
mignon le nain, pas très intéressant, mais mignon

Multi sort micro-nain de sa cabine à UV pour le présenter à ses frères. Il les regarde avec un air circonspect. Le grand lui caresse la tête. Le petit saute sur le lit.
Multi sort de sa malle valise de maternité deux cadeaux. De la part de micro nain, pour les deux grands. Ils hurlent de joie. Micro-nain pleure.
Le grand reçoit une grue.
Le petit des voitures.
Ils sont heureux, ils adorent micro-nain.
La sage femme passe voir si tout va bien, elle manque de tomber dans les papiers cadeaux et les morceaux de carton de la grue (que grand nain a voulu installer tout de suite).
Puis petit nain commence à se lasser de la maternité. Il a fait vroum-vroum, a boulotté la moitié des Kinder du frigo, a essayé de monter sur le lit et a joué dix minutes avec la télécommande à faire monter et descendre le dossier. Maintenant il aimerait aller courir dans le couloir en poussant des cris de loup.
Son frère ferait bien la même chose.
Le Mâle décide de repartir. Les nains pleurent parce qu'ils veulent maman.
Multi en a gros sur le cœur mais ne pleure pas devant les nains. En revanche, à peine la porte fermée, elle fond en larmes. Elle veut rentrer dans sa maison. Toudessuite.
Mais Multi se reprend et recolle micro-nain sous sa lampe. Puis retourne à son poste d'observation. Dépitée.

La seconde nuit est un peu plus agitée, micro-nain a soif d'être resté sous sa lampe toute la journée. Multi sent que sa montée de lait est proche.
Le lendemain, banco, c'est Lolo Ferrari qui est dans le lit. Multi enfile son soutien gorge taille 110 et ne hurle pas lorsqu'elle se cogne les seins contre le plateau repas.
le nain aime Lolo Ferrari

Puis, elle re-colle micro-nain sous la lampe. Et bouquine.
La photographe de la maternité passe voir Multi pour lui proposer de faire des photos toutes meugnonnes de micro-nain.
Multi la regarde d'un air suspicieux. Et lui demande de bien vouloir regarder son nain.
- Nan mais regardez le , il est jaune là, et puis son pyjama est sale. Et il a du taboulé dans les cheveux. Alors non, merci pas de photos.

La photographe sourit poliment et repart.
C'est le Mâle qui entre, seul. Belle-maman est venue pour garder les nains.
Multi s'inquiète.
- Tu lui as bien expliqué pour le repas?
- Oui, j'ai même tout préparé. La purée toute mixée et les pâtes au fromage.
- Tu lui as dit de ne pas donner de bonbons au petit même s'il réclame?
- Mais oui, je les ai planqués!
- Tu lui as bien précisé qu'ils devaient faire la sieste à partir de 13 heures?
- Mais oui. Elle le sait...
- Tu parles, elle va se faire arnaquer la mamie.

Multi n'est pas sereine. Le Mâle s'occupe un peu de micro-nain pendant qu'elle sort faire un tour dans les couloirs (et s'acheter le Biba et le Cosmo, les seuls magazines qu'elle n'a pas lu - il sera temps de rentrer, après ça sera Femme Actuelle et Avantages).
L'après midi, après le départ du mâle, une copine passe voir Multi. Elle ne lui a rien acheté, pour un troisième garçon, Multi "doit tout avoir". Bin oui.
Elles papotent de tout et de rien, du poids qu'il faudra perdre et des vergetures (les salopes).

Les jours défilent, Multi s'ennuie. Le Mâle passe un peu la voir, ramène les nains une seconde fois mais ils ne veulent rien faire d'autre que regarder la télé sur le lit. Et comme Multi n'a pas emmené le dividi de Tchoupi à la maternité, ils préfèrent rentrer.
 
Enfin, le jour de la sortie approche. Multi remballe toutes ses affaires dans son coffre sa valise. Elle salue l'équipe.
- A bientôt alors madame, pour la petite fille cette fois?
- C'est cela oui....

Multi retrouve le Mâle qui s'est garé en triple file, les nains piaillent à l'arrière.
Multi installe micro nain à côté de ses frères qui sont déjà entrain de s'enfiler une Pom' Potes.
Une goutte de compote lui tombe sur le front.
Va falloir s'y faire.

5 oct. 2010

Je t'assure le nain il est MA-GNI-FIQUE ton dessin. Beurb.

Oui, je sais, TON nain est un artiste.
La preuve, il a mis des cheveux sur la tête de son bonhomme.
Ah? Non? C'était les jambes. En même temps, il y en avait six, on pouvait confondre.
Van Gogh n'aurait pas fait mieux. Si?

Et oui, le nain est un manuel, un poète, un artiste peintre, un professionnel de la craie grasse, que dis-je, un expert du Crayola, un prodige du feutre (à l'eau, lavable et détachable).
Le nain sait à quel point tu aimes à recevoir des zolis dessins "pou toua maman" et le nain ne s'en prive pas. Un crayon? Un morceau de feuille (généralement un dos de lettre très très importante)? Il n'en faut pas plus au nain pour te griffonner une petite horreur merveille. Sioupère le nain, ça va aller droit à la poubelle sur le frigo.
Un bonhomme, un hélicoptère, une princesse, une grue (ouaip, une grue), un chat, une maison...l'imagination du nain est sans limites (contrairement à son talent).
En même temps, le nain, lorsqu'il gribouille dessine avec application, tu es peinarde. Si, ne mens pas.
Qui lui a offert une ardoise magique? Qui lui a donné un crayon avec un morceau de papier dans la salle d'attente de chez le pédiatre la dernière fois?
Bon, alors, ne dis pas non. Un nain qui dessine est un nain tranquille. A peu près.

J'ai donc sélectionné pour toi quelques menues bricoles qui faciliteront le coloriage/gribouillage du nain.
En premier lieu, tu as l'habituel panoplie crayon/feutres et compagnie. Et sa variante craies (et craie écrabouillée dans les chambres, entre les lames du parquet).
Il existe également ceci:
un tapis rien que pour les gribouilles du nain
L'Aquadoodle, comme son nom angliche l'indique, va permettre au nain de dessiner à l'eau sur un chouette tapis. Le stylo est rempli de flotte (et se dévisse à l'envers pour arnaquer le nain - et toi même qui va tourner comme une buse dans le sens habituel) et le fond du tapis est coloré ce qui fait que par capillarité (t'as vu comme je cause bien), les traits du dessin apparaissent pendant quelques minutes sur le dit-tapis (le temps que ça sèche quoi).
Bien évidemment, le nain risque de crayonner au feutre normal dessus et ainsi ton aquadoodle sera pourri à vie. Je te conseille donc de ne pas acheter ça trop tôt mais plutôt vers les 1 an du nain, voire 18 mois. Il en existe plusieurs modèles, du mauvais Ouinnie (avec des zolis tampons Tigrou) à l'Aquadoodle arc-en-ciel, en passant par la jolie valisette de voiture (très utile lors de bouchons inopinés) et le poster avec Flash Mac Queen dessus (un chef d'oeuvre tu veux dire).


trop meugnon l'arc en ciel
m'a pas l'air du genre à brailler en voiture la miss couettes

 Bon, comme tu peux le voir l'Aquadoodle, c'est le top pour être un peu tranquille. Toi même tu peux dessiner dessus (je sais que tu aimes à dessiner des matous miteux au nain) et même le Mâle va apprécier. Cela dit, sache le, le Mâle ne pourra pas s'empêcher de dessiner des trucs salaces dessus en ricanant bêtement. Cherche pas, c'est dans ses gênes. Il t'appellera d'ailleurs en disant "t'as vu ce que le nain a dessiné?" (en montrant une paire de cou***). Et ricanera de plus belle.
Je te l'ai dit, l'Aquadoodle c'est le top.

A part ça, tu as les sites de coloriages formidabeuls avec tous les mauvais héros du nain. Pour les trouver, tape "coloriage mauvais Tchoupi" sur ton gougeul. Oh, quel bonheur, du Tchoupi à colorier en marron dégueu. Je kiffe.
Tu as donc des coloriages très niais ici, , et puis encore là. De rien.
le nain a manifestement des goûts de chiottes en matière de couleurs

Mais, à part ça? Que faire avec un nain qui veut dessiner un truc tout seul?
Bin voui, parce que généralement, le nain il ne sait pas "quoi dessiner maman, t'as pas une idée?". Et PAF, tu es bonne pour t'enquiller des dessins de voiture, chat, chien, cochon, j'en passe...

Je t'ai donc trouvé quelques bouquins pour que ton nain dessine en autarcie. Ou presque. Oui, parce que si ton nain ne sait pas lire, tu es bonne pour lui lire les consignes. Mais après, youhou, tu peux le laisser se dépatouiller avec son imagination fertile et son talent, heu, son talent de nain quoi.

Et oui, car il existe en ce bas monde, quelques petits bouquins très bien faits pour ton nain qui dessine.
Le top, ce sont ceux là:

tu reconnais la patte du nain?
ça c'est le tome 2, si ton nain est un crayola-addict
Ces deux livres de Taro Gomi sont en réalité des cahiers de coloriage pour nains bobos...
On est loin du coloriage Némo du livre à 2 euros acheté à la foire aux conneries de ton grand Carrouf'.
Ici, c'est la grande classe du coloriage. La preuve:

en plus ya de la bagnole, cherche pas c'est le kiff

En gros, tu as environ une centaine de pages (voire plus, j'ai pas compté) sur papier recyclé (je t'ai dit que c'était un truc de bobo écolo) avec des idées dessins.
Du genre, tu as un joli paysage d'hiver et le nain doit terminer le bonhomme de neige.
Ou encore, tu as deux grues (ouaip' des grues) et le nain doit dessiner quelque chose de lourd au bout du crochet. 
Bref, il y en a pour tout les goûts.

Dans le même genre, j'ai retrouvé ceci, que j'avais moi même étant naine (oui car j'étais sioupère bobo aussi avant public envieux):

qui porte bien son nom
et le tome 2
 Ces bouquins fonctionnent sur le même principe que le premier.
Par exemple: 


Et ça, laisse moi te dire que c'est vraiment le top pour le nain. 
Évidemment, ces livres sont un peu plus chers qu'un banal livre de coloriage, mais ils stimulent l'imagination du nain (et t'assurent une certaine tranquillité). Et quel plaisir de les relire quelques années après.

Et pour finir sur les coloriages intelligents, voici celui ci:
Créatif? C'est tout le nain ça (quoi non? Et qui a mis du nutella sur la porte du frigo?)

Bon, voilà, maintenant, le nain est occupé, tu n'as plus qu'à m'envoyer un mail d'amour et de remerciement éternel.
En même temps fais le vite, le nain reviens déjà vers toi pour te montrer son chef d'œuvre.
Répète après moi:
- C'est MA-GNI-FIQUE le nain. Vraiment. Je suis FIER(E) de toi. 
Beurb.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...