1 oct. 2010

Primi Vs Multi: 3ème round

Nous y sommes public, nous y sommes.
La dernière ligne droite, le face à face ultime, le corps à corps fatal (peut être que j'en fais trop cela dit).

3° Accouchement...

Primi accouche :
Lorsque nous l'avons laissée en salle de travail, Primi était dilatée à deux et chialait déjà sa race.
Retrouvons là entrain de chouiner en blouse cul-nu.
Elle est allongée sur la table, entourée de bolduc-monitoring et serre la main du Mâle en lui jurant qu'elle n'a JA-MAIS eu aussi mal de sa vie.
- C'est pire que des règles tu vois. Mais le Mâle ne voit pas bien.

Primi prévient le Mâle: plus jamais, jamais, il n'a intérêt à se plaindre de son petit nez de Mâle qui coule.

ELLE souffre.
L'attente commence et les contractions s'enchaînent toutes les 5 minutes. Voire moins (pense-t'-elle).
Le Mâle lui caresse la main doucement.

Primi ne cesse de guetter l'arrivée de l'anesthésiste. Elle demande au Mâle d'aller jeter un oeil dans le couloir (puisqu'il ne fait rien).

La sage femme vient l'ausculter. Elle est à trois. C'est bien Madame!
Bien? Primi n'est pas trop conne, elle se rend compte que 10-3 ça fait 7. Et qu'il faut encore arriver jusque là.

Elle pleure maintenant et réclame sa périiiiiiiiiiiiiiiiii.
Le Mâle tente de la calmer.
- C'est pas toi, là qui a mal hein? Tu ne peux pas savoir! Sanglots.
Le Mâle continue de lui caresser la main et s'intéresse en parallèle au monitoring. Il demande à l'élève sage femme qui passe par là de lui expliquer ce qu'on voit sur l'écran.
Primi hallucine.
Le Mâle écoute les explications, intéressé.
Primi se tortille de douleur. Nan mais on s'en fout des courbes, je crève là tu te rends compte?
Primi, saucissonée.

Le Mâle est ravi de sa trouvaille: Attends c'est sioupère intéressant, regarde là, on voit tes contractions?

Primi s'étouffe de rage: MERCI LE MÂLE mais je les SENS mes contractions, je n'ai pas besoin de les VOIR en plus, tu saisis????

Le Mâle tente de calmer Primi qui devient écarlate à chaque contraction.

- Respire ma chérie, respire
- Parce que tu penses que je PEUX respirer pendant une contraction? On voit bien que ce n'est pas toi qui les as mon petit bonhomme!

- Souviens toi ce que la sage femme a dit. Coule dans tes contractions, fais le vide, pense à ton bébé qui va venir.
- Pour le moment, j'aimerais bien que ça soit l'anesthésiste qui vienne si tu vois ce que je veux dire...
Et puis arrête de me parler j'ai trop mal de toute façon.


Le Mâle, dépité, se tourne vers l'écran de monitoring et regarde les contractions défiler. Il commente celles des autres femmes qui accouchent.
Primi préfère ne pas entendre ça.
Puis il se promène dans la pièce, charlotte verte sur la tête et jolie tenue de "jeune papa à la maternité". Il soulève les choses, chantonne, s'occupe quoi...

- Arrête de tourner tu m'agaces. Et parle moi, j'ai trop mal là, j'arrive pas à me concentrer.
Le Mâle revient, obésissant.
- Là ma chérie, c'est bien
- Masse moi le bas du dos, j'ai trop mal. Plus bas. Aaaaargh. Franchement j'ai mal.

En bougeant, Primi fait tomber une des éléctrodes du monito. Un alarme retentit.
C'est quoi? C'est quoi?
Primi panique.

La sage femme arrive et replace les électrodes. Elle en profite pour contrôler à nouveau le col de Primi. 4.
Primi suffoque.

Le Mâle prend à part la sage femme en demandant "si l'anesthésiste peut se magner le cul venir parce que sa femme commence vraiment à le gonfler souffrir".
- Il arrive Monsieur, mais vous savez, elle n'est pas toute seule à accoucher.
Primi entend ça et fond en larmes.
- Ouiiiiiiiiii mais je suis sûre que moi j'ai pluuuuuuuuuuus mal...

Le Mâle étreint sa grosse Primi en blouse cul nu. Il fait quelques photos mais Primi n'a pas vraiment le cœur à poser. Elle se tord de douleur et essaie de se souvenir de comment il faut respirer (éteindre une bougie? tout doucement?).
Primi est en panique et commence à insulter la mère du Mâle à chaque contraction. Elle n'est pas là, mais ça défoule.
- Put*** de ta mère, salo**
Le Mâle fait bonne figure mais trouve tout de même que Primi est un peu vulgaire (et que sa mère n'a rien demandé).

L'anesthésiste arrive enfin. Primi l'embrasse. En vrai, elle se retient, mais des larmes de reconnaissance éternelle brillent dans ses yeux déjà tout bouffis.
Il fait sortir le Mâle, bien content d'aller prendre un peu l'air (et d'aller appeler belle maman pour la tenir au courant - belle maman qui a laissé 5 messages et 38 appels en absence).

A l'intérieur de la salle, l'anesthésiste prépare son matériel. Il n'est pas très bavard.
Primi, elle, ne cesse d'annôner "merci beaucoup, merci beaucoup" comme un mantra.
Une sage femme vient assister Docteur Péri. Elle se place devant Primi et lui demande de faire le dos rond.
Comme un chat? Primi tente l'humour mais ce n'est pas le moment.
Elle fait un joli dos rond et se prépare.
dos rond Primi, dos rond
Docteur Péri la badigeonne de Bétadine. Hou, c'est froid, Primi s'étonne et essaie de se détendre.
Docteur Péri n'aura qu'une phrase : "Je travaille en milieu stérile".

Ah oui, c'est bien. Primi ne sait pas quoi dire et fait le dos rond.
Docteur Péri ajoute " Surtout ne bougez pas pendant la pose".
Et BAM, une contraction. Primi couine, Docteur Péri recule et dit à la sage femme de tenir Primi. Que ça sera après cette contraction là. Primi se sent nullissime.

Elle s'efforce de ne pas penser à l'immense aiguille qu'elle a vu dans le reportage des Maternelles de la semaine dernière.
En même temps, elle a tellement mal qu'on pourrait lui trouer le dos au tournevis pour lui mettre sa péri qu'elle ne broncherait pas.
Elle serre très fort les mains de la sage femme qui sourit péniblement (de douleur).
Puis elle sent comme une décharge électrique dans une jambe.
Houuuuuuu, ça fait drôle (Primi n'ose pas dire que Docteur Péri lui a fait mal- déjà qu'elle a raté son dos rond)
- Ah, on va la repositionner alors.
Primi se sent mal. Il repique et elle sent à nouveau une décharge mais dans l'autre jambe.
- Heuuu, ça fait pareil là en fait...
Docteur Péri commence à perdre patience et Primi,elle, commence à se liquéfier sur place.

Elle s'efforce à ne pas penser à belle maman qui l'as mise en garde contre la péri (de notre temps, on souffrait mais au moins, on ne risquait pas de finir handicapée).

GULP. Primi songe à tout arrêter quand soudain, ça y est, la péri est posée.

Elle embrasserait Docteur Péri mais il est déjà reparti sauver d'autres patientes. Quel homme.
Primi s'allonge et se détend car elle sait que les contractions qu'elle ressent sont quasiment les dernières.
Le Mâle revient. Il sent le café. Il sent la clope.

Primi lui sourit faiblement.Elle semble plus calme (et légèrement droguée).
Le Mâle en profite pour faire quelques blagues de très bon goût sur la blouse cul-nu de sa compagne. Elle rit (normal, elle ne sent plus rien).
Puis, Primi et le Mâle prennent des poses débiles devant l'appareil photo pour immortaliser l'instant. Ils parlent de tout et de rien entre les passages de la sage femme. 6, 7, 8, etc...
Ils attendent. Longtemps.
Le Mâle s'assoupit, les fesses sur le tabouret et la tête sur le bord du lit. Il bave.
Primi comate légèrement et regarde ses contractions sur le monitoring. C'est vrai qu'elles montent haut, Primi est épatée (et bien contente de ne rien sentir).

Puis la sage femme lui annonce "qu'elle est à complète".
Primi tremble et sort un peu de sa léthargie.
Il faut qu'elle prévienne quand ça commence à pousser.
Elle a peur de rater le coche et s'angoisse un peu.
Le Mâle stresse et a hâte de voir son petit bébé.
Puis elle sent que ça pousse de manière plus forte et envoie le Mâle dans le couloir prévenir la sage femme.
- Heu...ya ma femme qui dit que ça pousse là...

Toute l'équipe se place autour de Primi qui commence à flipper grave de ne pas se souvenir de ses cours de poussées. Elle regarde le Mâle d'un air craintif.
Le Mâle est sur une autre planète, il n'y a rien à en tirer.

On place les pieds de Primi dans les étriers et on lui dit la phrase fatidique "on va y aller Madame".
Gulp. Primi acquiesce.
- Alors quand il va y avoir une contraction, vous allez pousser Madame
- Vi.
- On attend...ça y est...en voilà une belle, pousseeeeez.
Le Mâle tient la nuque de Primi et sa main aussi.
Primi pousse. De toute ses forces. Elle a l'impression que sa tête va éclater. Elle donne tout ce qu'elle a.
l'aide inestimable du Mâle. Si.
- STOP. Nan mais là va falloir vraiment pousser Madame hein.
- Heu...bin en fait j'ai poussé là
- Oui bin il va falloir faire mieux que ça d'accord ma ptite dame, sinon, il ne sortira pas.
Chouine.
- Ok, d'accord, je vais essayer.
Primi cherche le Mâle du regard mais ce dernier est concentré sur le monitoring.
- Bon, allez on y retourne (quel tyran cette sage femme)
Primi prend une grande inspiration et pousse comme une folle. Elle se dit que c'est trop la honte que le Mâle soit là, à regarder sa tête toute rouge et ses yeux exorbités. Elle pense aussi qu'elle n'a pas eu le temps de se faire un lavement au Microlax. Et de s'épiler correctement.
Elle souffle comme un phoque.
- C'est mieux ça Madame.

Je te passe sur le quart d'heure de poussée de Primi. Bonne élève, elle suit ce qu'on lui dit.
Se permet un "ne coupez paaaaaaaaaas s'il vous plaît".
chopez le nain Madame

Exténuée, elle accueille le "on ne pousse plus là Madame" avec soulagement.

On lui propose de saisir son bébé. Il est tout gluant, tout collant, tout sanguinolent. Primi s'en fout. Vraiment. Elle le prend sur elle en pleurant. C'est son enfant, son premier. Le Mâle pleure aussi (mais plus discrètement).
Elle regarde les yeux de son tout petit. Elle y voit l'infini.


Multi accouche:


Multi attend surtout. Que ce put** d'anesthésiste daigne bouger son petit cul pour lui faire sa péri. Avec tout ça, elle doit être à 6 au moins et elle chiale sa race. Elle a enfilé sa blouse cul-nu bleue (ils ont voulu lui refourguer la rose mais sur les photos du dernier accouchement elle est déjà en rose, et a vraiment l'air tarte).
et pourquoi pas le sexy bunny nan mais ho???

Enfin, pour le moment, Multi est au téléphone avec belle maman qui garde les nains.
- Ouiiii belle maman, il a le droit de regarder deux épisodes de Sam-Sam s'il veut. Et même trois. (Il peut se regarder Ratatouille en entier j'en ai rinàfout'). Non, le petit ne prend pas un biberon de 300 en plus de son repas. Non plus. Le chien mange des croquettes. Oui, vous pouvez le mettre dehors. Le chien hein, pas le nain.
Attendez j'ai une contraction...

ouputainputain - non ce n'est pas à vous que je parle belle maman (quoique) - putainjedouillejedouille

Oui, je disais donc, d'habitude ils vont au lit vers 20h mais ce soir, vous faites comme vous le sentez. Les doudous sont déjà dans leur chambre. Le petit prend un verre d'eau au lit. Oui, juste de l'eau belle maman.
Attendez, j'ai une autre contraction, je vais vous passer votre fils (chéri d'amour - mon fils à moi rien qu'à moi) ça sera plus simple.


Bon, le Mâle part dans le couloir papoter nains avec belle maman et Multi essaie de se concentrer sur les contractions. Tout en se disant qu'elle ne se souvenait plus à quel point ça faisait mal. Elle souffle, chantonne bêtement, pousse des râles inhumains (mais en même temps personne n'est là pour l'entendre) et prend des postures débiles (mais qui lui font du bien, on dit postures antalgiques, enfin, il lui semble). Elle a demandé à l'équipe de la laisser faire sa vie pour le moment. Limite elle songe à prendre un bain puisqu'il y a une baignoire dans cette put** de maternité (à défaut d'avoir un  anesthésiste réactif).
Multi cause l'angliche, ouais, tout à fait

Multi sent chaque contraction et essaie de ne pas se laisser emporter par la douleur. C'est bien petit scarabée (se dit elle - et oui Multi se parle à elle même puisque le Mâle est toujours entrain d'expliquer à belle maman que le petit prend la tétine verte pour dormir sinon c'est la crise de nerfs).

La sage femme passe contrôler le col de Multi qui devient légèrement agressive.
- Il serait possible d'avoir une péri avant d'être morte à complète ici ?
- Vous êtes nombreuses Madame, il fait de son mieux vous savez...
- Oui, bin vous devriez installer un système comme à la poissonnerie du Carrefour ma chère, ça serait fort judicieux (Multi essaie d'être cynique mais la sage femme ne rit pas - tant pis, Multi ricane de sa propre blague - c'est déjà ça).
- Ah bin oui, cela dit, vous avez raison, va falloir qu'il se dépêche hein, vous êtes à 9, faudrait pas aller plus loin.
- Heu....

Multi est interloquée et songe à se pendre avec le velcro du monitoring que la sage femme lui pose sur le ventre.
Elle se demande si on peut ordonner à son col de se dilater moins vite.
Et hurle qu'on aille lui chercher son Mâle qui doit être encore au téléphone dans le couloir.
Et bin non.
Il était parti se chercher un sandwich.
Multi rêve. Et pourri le mâle.
- Nan mais je suis là en train de crever et toi tu ne penses qu'à bouffer, c'est pas vrai ça.
Donne moi en un peu c'est quoi?
- Thon mayo
- Vas y, donne, j'ai trop la dalle, le nain m'a piqué mon goûter tout à l'heure.
- T'as pas le droit, si t'as une péri tu peux t'étouffer dans ton vomi, c'est la sage femme qui l'a dit.
- Ecoute coco, vu comment ça se passe, la péri, je pense que je peux me la mettre où je pense, alors fais moi plaisir, envoie le thon mayo que j'ai un truc à dégueuler si je souffre de trop.

Multi s'empiffre entre deux contractions. Elle se sent nauséeuse. Le Mâle lui dit qu'il lui avait bien dit.
Multi commence à perdre patience.

Le Mâle regarde l'écran du monitoring et à chaque contraction il se permet de commenter "putain, celle là elle doit trop te faire mal".
- Nan mais t'es con ou quoi? Merci de me masser le dos et de fermer ta bouche, je SAIS que ça fait mal, figure toi!
- Scuse hein, c'était pour te soutenir
- Ah bin tu me soutiens vachement là! ça allait les nains?
- Oui, oui, maman allait les coucher là
- Tu lui as dit que c'était 1 seule histoire
- Mais oui
- Et qu'il fallait changer la couche du petit juste avant de dormir sinon il pourri sa couche la nuit?
- Mais ouiiiii
- Et tu...aaaaaaaaaaaaargh.......
- Quoi?
- A ton avis?? Masse, masse, masse, put***. 
Multi souffle, se plonge dans sa contraction, essaie de partir dans un monde parallèle.
La voix du Mâle la rappelle à la réalité. Salle de travail et douleur.
- C'est dommage quand même que tu n'aies pas ta péri, j'avais amené le scrabble pour passer le temps.
- Tu RIGOLES là ou quoi?
- Bin oui t'as plus d'humour?
- ....sic...
Oh...la belle contraction!! Le Mâle est ravi.

Multi a abandonné l'espoir de voir surgir Docteur Péri quand soudain, la porte s'ouvre. Elle se redresse béatement pour voir qui est derrière.
La sage femme.
Qui confirme ce que Multi, tremblante de douleur et plus vraiment raisonnable, pensait.
- Vous êtes à complète là, ça va aller maintenant.
- Elle blague là? chuchote le Mâle
Multi hoche la tête péniblement, de toute façon, elle est à bout. Elle ne pige plus rien et se contente d'essayer de rester à peu près digne.
Le Mâle lit un texto envoyé par belle maman. Il ricane.
- Elle veut quoi? réussit à articuler Multi
- Une fille cette fois...

Belle maman...

Multi sent que ça commence à pousser et ne peut plus rien contrôler, elle hurle au Mâle d'aller chercher la sage femme (qui était repartie, la malheureuse) TOUDESSUITE.
Le Mâle se précipite dans le couloir en charlotte verte et en tenue de "papa habitué" avec des miettes de thon sur la blouse.
Il chope la sage femme au vol.
- Heu, je crois qu'elle va accoucher là en fait
- On arrive monsieur, pas de panique
- Ah nan mais moi je ne panique pas mais bon, elle...

Effectivement, Multi a l'impression que son corps se déchire et qu'elle n'en sortira pas vivante.
Elle hurle en détruisant la main du Mâle (déjà meurtrie par le massage du dos permanent)
- C'est bien Madame mais ne poussez pas tout de suite s'il vous plaît
- Je ne peux pas faire autrement làààààà...aaaaaah, ça pousse tout seuuuul, j'ai maaaal
- Bon, bin allez y alors
- Merciiiiiiiiiiiiiii...aaaaah...

Le Mâle trouve que Multi en rajoute un peu mais se contente de lui soutenir la nuque.
Un peu trop fort.
Multi est transformée, elle est écarlate et trempée, elle ne ressemble en rien à sa chère et tendre. Elle rumine des insultes et des encouragements vulgaires à son égard.
Le Mâle hallucine. Et se dit que la prochaine fois qu'il a un rhume, il a intérêt à la fermer.
Multi crie. Fort. Le Mâle est épaté.
Soudain, la sage femme dit la phrase magique, "ne poussez plus madame".
Multi est à bout, elle s'écroule.
Elle tend les bras pour saisir son troisième petit. Les sensations reviennent. Un corps chaud et mou qu'on attrape, qu'on saisit et qu'on serre contre soi.
Une odeur qu'on avait oubliée. Multi pleure, le Mâle aussi.
Elle regarde les yeux de son tout-petit. Et y voit l'infini.



Multi et Primi, avec leur petit, termineront ce match par un séjour à la maternité des plus réjouissants. 
Patience public, patience...

30 sept. 2010

Spinoza, Kant, Socrate... et le Nain.

T'as remarqué? Le nain est particulièrement doué pour lâcher des bombes.
Pas le truc odorant-arme-de-destruction-massive qui t'oblige à accuser le chien,  de façon à éviter l'embarrassante question "Mais tu lui donnes QUOI à manger?". Nan. La vraie bombe, celle qui risque de te péter à la tronche à tout moment, et particulièrement les mauvais.
Je te plante le décor.

Il est 19h, c'est la fin de la journée et t'es crevée. Tu viens de te rappeler que, manque de bol, le nain a fini ses chocapic ce matin. Et s'il a pas ses chocapic, le nain ne mange pas (le nain est un peu chiant obsessionnel). Ton petit cœur de mère rechigne à envoyer le nain à l'école le ventre vide, et donc tu prends ton nain sous le bras et te dirige vers ton supermarché préféré.
Bien sûr, nain faisant les courses avec toi oblige, ton caddie contient en plus des dit-chocapic, quelques Pompotes, et un ou deux paquet de Kinder.
Tu te diriges vers la queue, c'est bondé.
Tu attends patiemment, pour une fois le nain ne tourne pas partout en hurlant dans le magasin, ce qui te laisse tout le loisir de réfléchir à la grande question du soir: "qu'est-ce que je fais à manger au nain?" Le nain est à coté de toi, il ne dit rien. On dirait presque un faux nain.
Tu en es à "jambon-purée ou knacki-pâtes?"de tes élucubrations, lorsque le nain hurle dit de sa voix mélodieuse mais néanmoins assez stridente "MAMAN? C'EST QUI, DIEU?"

Bam.
T'es dans la mouise. Avec seulement 4 mots. Fortiche, le nain.

Ceux qui ont des nains ricanent par en dessous et tendent discrètement l'oreille pour voir comment tu vas t'en sortir. Ceux qui n'en ont pas regardent le nain interloqués devant tant de puissance sonore, puis toi. Ils se demandent ce que tu vas pouvoir répondre.
Tu rougis, tu transpires, tu te sens seule.
"Heu..... Tu veux un Kinder le nain?"

Ok. C'est bien trouvé. Tu t'en sors pas si mal.
Le nain enfourne son kinder, pour plus de sécurité tu lui en fourres un deuxième dans la main. Le nain mâchonne, il a la bouche pleine, il ne dit rien. Tu te détends un poil. Tu as eu chaud.

Ouais, clair qu'avec un nain, il vaut mieux ne pas lésiner sur le déo.

 Tu reprends le fil de tes pensées. Tes voisins retournent aux leurs. Le danger est passé. Penses-tu.

"MAMAN? MAAAAAAAAAAAMANNNNNNNNNNN"
Merde.

"POURQUOI ON VIT?"
Oh putain.

Je dis rien, mais bon, tu t'en serais peut-être mieux tirée avec le premier sujet.
C'est visiblement aussi ce que pensent tes voisins, qui tendent encore plus l'oreille pour voir comment tu vas t'en sortir cette fois. 
"Heu.... Si tu veux on demandera à papa en rentrant?"


Ok. C'est lamentable. Tu le sais. Mais bon, c'est que c'est pas facile aussi comme question.

C'est qu'à partir d'un certain âge, le nain ne se contente plus de poser des "pourquoiiiiiiiiiiii?" à tout bout de champ. Il se pose de vraies questions sur le sens de la vie, pourquoi on meurt, pourquoi on vit, et à quoi ça sert. En fait, le nain philosophe. Et c'est pas ton 4 (ouh ouh) en philo au bac qui va t'aider.

Mais t'inquiète. J'ai la solution.
Nathan a édité une superbe collection, histoire de causer philo avec ton nain. Mais non, pars pas, attends.
Regarde, déjà, c'est beau:



La collection s'appelle Philozidées et elle traite de sujets aussi divers que "le sens de la vie", "C'est bien, c'est mal", "L'amour et l'amitié", "La question de Dieu", "Le livre des grands contraires philosophiques". Le principe? Je ne ferai pas mieux que le résumé de la collection alors je te le donne tel quel: "Il n'y a pas qu'une réponse aux grandes questions de la vie. Il n'y a pas qu'une façon de penser. A chacun de découvrir, de chercher, de construire la sienne"

Dans chaque livre, 12 idées se confrontent, afin de mieux ouvrir le dialogue, afin que l'enfant s'approprie ses propres croyances. Chaque livre se termine sur cette unique question "Et toi?"

Les dessins sont magnifiques, les textes faciles d'accès.






Si tu veux aller voir (tu peux même feuilleter en ligne) c'est .

Une très belle collection, un indispensable selon moi. P'te même que comme ça le nain aura plus de 4 en philo?

27 sept. 2010

Le mood kit et autres réjouissances...

Tu le sais, être enceinte est pour moi un état quasi permanent depuis, heu, 2006. Ouaip, ça fait pas rire.
Cherche pas, j'adore juste être grosse sublimée par mon ventre. Alors c'est dire si ma collection de vêtements de grosse femme enceinte est mirifique.
J'ai essayé un peu de tout, du bandeau de grossesse (qui cache le bouton de jean ouvert) aux leggings, de la robe en laine qui remonte sur les collants au treillis, du soutien gorge sesky taille 100 (gulp) à la culotte qui remonte sous les seins (regulp - cette fois c'était le Mâle), j'ai dans mon amas de fringues dressing pas mal de chouettes trucs.

D'ailleurs, si toi z'aussi tu n'es rien qu'une grosse dinde splendide mère qui couve son nain sa splendide progéniture, voici une liste non-exhaustive de lieux où tu pourras trouver à te vêtir à peu près correctement.

Boutiques près de taméson:

- H&M: ya pas à dire, ya des choses. Pas toujours beaucoup, pas toujours chouettes, mais tu trouveras des jeans très sympas et pas peau du luc, des tops corrects et quelques éléments de lingerie basiques (genre de la culotte englobante de gros rebondis fessiers).

- Cyrillus: il y a des choses, souvent chicos, mais ce n'est pas vraiment mon style. Je ne peux donc absolument pas te rédiger un paragraphe sur "comment Cyrillus a révélé mon ventre'".

- Kiabi: Perso, je ne suis pas vraiment fan mais parfois, on peut dénicher des trucs potables (genre des tuniques). La qualité est correcte mais tu ne me verras jamais avec leurs Tshirts 100% Fragile. Biiih.

- C&A, Gémo, La Halle aux Vêtements:  Je n'y trouve jamais rien et sincèrement, la qualité n'est pas sioupère. M'enfin, parfois, sur un malentendu...

Heu, ça s'arrête là parce que je te rappelle que je vis à Reims et non pas dans une très grande ville où c'est qu'on trouve plein de chouettes vêtements de maternité.
Donc, la suite, c'est sur internet que ça se passe...et voui.
Mais n'hésite pas, jeune maman branchouille, à nous faire découvrir par le biais de commentaires, de nouvelles boutiques, ça peut servir...

En ligne (oué, parce que moi, je suis rien qu'une geek)
T'as vu je t'ai mis les liens, vieille feignasse....

- Vertbaudet: moué moué, je ne trouve pas que leurs collections soit top top et pour avoir déniché quelques vêtements aux Z'Aubaines, j'avoue que je ne raffole pas de la qualité. Mais en soldes, on peut se laisser tenter. Leurs pyjamas sont corrects.

- Bidon-ville: Enfin un site joli et qui propose de chouettes choses pour les mamans baleines. Les vêtements sont très sympas, originaux et pas hors de prix. Un coup de coeur pour cette boutique.

- Emoi Emoi: De très très jolies choses. Vraiment. Un peu cher, oui, c'est vrai. Mais dans quelques jours, tu pourras voir ma tronche porter ces fringues sur leur blog. Et ça, ça n'a pas de prix. Si?

- Mama-Fashion: Beaucoup de fringues ici, et des idées look à piquer. Parce que bon, parfois, on ne sait pas comment harmoniser le collant de grossesse qui redescend et la jupe en laine qui remonte.

- Envie de fraises: Un peu plus classique mais néanmoins sympathique (oui, je suis pouète également à mes heures).

- Séraphine: Juste chouette. Un peu cher, ya pas à dire. Mais chouette. En plus, si tu veux, tu peux acheter le même jean que Jessica Alba. Bon, le Mâle risque de voir la différence, mais tu peux tenter.

- Isabella Olivier: Youhou, c'est un peu (trop) cher. Mais crois moi, leur maillot de bain envoie du bois. Promis. Je dors avec. Enfin presque. Et Angélinain aime aussi. Alors...

- Les trésors de Maé: ce site ne propose pas que des vêtements de grossesse mais il y a quelques fort jolies choses.

- Esprit: Et voui, esprit se met à la maternité. Pas mal, mais sincèrement, je trouve ça un peu cher et trop classique.

- Maman & Moi: Boutique maman/bébé. Quelques jolies choses.

- Mamanana: ouais, je ne sais pas pourquoi je l'ai oublié en plus alors que je suis trop fan. Vêtements d'allaitement au top, un des meilleurs site, si ce n'est le meilleur sur ce marché.
Donc, erreur réparée, mettons cela sur le compte de mon neurone unique de femme enceinte.

- Top shop: ouais, j'avoue, j'adore leur rayon maternité. Il envoie du bois... Tu peux te commander le duffle coat. En revanche, prends ta taille, je me suis fait eu à prendre du 40. Mais leur système de retour est top moumoute.

Bon, je sais, toi tu connais certainement plein d'autres bonnes adresses alors je te laisse mettre un gentil commentaire comme tu sais si bien le faire avec tes bons plans. Je me permettrai d'ajouter les adresses dans cet atikeul si ça ne te dérange pas. Je demande hein, j'ai des lectrices susceptibles (pour certaines :))

Je ne pourrais pas terminer cet artikeul sans présenter le mood kit (se prononce moudeu quitte pour toi, public non adepte de l'angliche - ma mère quoi).

Le mood kit c'est ça :
t'emballe pas le mâle, ce n'est pas moi. Je suis, comment dire, un chouilla plus...plus....enfin tu vois quoi...
 Alors en fait, ce trucmuche que tu ne saisis pas bien ce que c'est, j'avais flashé dessus lors de ma deuxième grossesse. Oué parce que la première grossesse, tu essaies encore de trouver des vêtements trop beaux, trop colorés, trop "jesuisépanouie". Après, comme toute bonne Multi qui se respecte, tu cherches ze confort allié au pratique.
En gros "donnez moi quelque chose dans lequel mes bourrelets ne sont pas broyés".
Tu comprendras donc aisément que lorsque Fanny Grangier, la créatrice du Mood Kit et du magazine Egg (trop chouette, soit dit en passant), m'a gentiment donné cette boîboîte:
J'ai juste dit "Merci Fanny c'est trop gentil" alors que mon ventre soupirait d'aise et que tous mes capitons criaient "merciiiii Fanny, merciiii Fanny".

Le principe du mood kit c'est ça:
que c'est bien expliqué...

En gros c'est un legging qui remonte bien haut sous ton ventre (même si tu as un très très gros ventre) avec de jolis boutons pressions en haut (qui ne te rentrent pas dans la peau je te rassure). Sur ces boutons pressions, tu peux clipser un petit top (à droite sur l'image) qui se noue dans le cou (ou bien qui s'attache comme un vrai débardeur) ou des manches longues. Bon, moi je t'avoue qu'en ce moment, dans la Marne, je mets les manches. Tu enfiles donc ton legging (ton ventre te remercie de le sortir du jean boudiné) et tu clipses le haut que tu souhaites. Ensuite, tu as le droit de prendre la pose comme la dame au dessus. Youhou, que je suis bien.

Bon, à moins d'être sioupère bien gaulée je ne te conseille pas de sortir en mood kit dans la rue. Nan, tout de même, on a sa fierté. En revanche, et c'est là tout l'intérêt du truc, tu n'as qu'à ajouter par dessus une robe, une tunique longue, une jupe et un petit pull sans manche. Et voilou, tu as l'air sioupère fashion trendy chic. Tu peux même investir dans différents coloris et pis t'éclater avec ta garde robe.
Si. Tu peux.

Personnellement, pour mes fins de grossesse, je ne porte plus de pantalons, trop malobidon (on dirait le nain quand je parle comme ça). Donc le mood kit, c'est juste le top.
La matière est très bien, on ne transpire pas (et pourtant on a l'impression qu'on va transpirer dedans), et sincèrement, on n'a plus qu'à se vautrer devant les Maternelles pour faire sa vraie maman baleine.

Donc, voilou, je dois donc remercier Fanny parce que grâce à elle, je n'ai plus à porter mes horribeuls collants de grossesse que je dois remonter (de manière toujours glamour comme tu peux t'en douter) et je n'ai fait qu'acheter des robes à mettre par dessus.
Le nain apprécie et le Mâle trouve que je ressemble à Catwoman qui aurait abusé de Shéba (oui, mais Catwoman tout de même public moqueur).

Bon, seul hic de ce mood kit vas tu me dire cher public quand tu auras été faire un tour chez Oefshop, seul hic, le prix. Et oui, parce que quand même, le mood kit, c'est 135 euros.
Alors, il faut être franc, c'est un peu cher, oui. Mais sincèrement, si tu n'as pas grand chose à acheter pour une grossesse, n'hésite point parce qu'on est vraiment bien dedans.
Et oui, pour répondre à ta question Laetitia (quoi? personne ne te reconnaîtra ici), les gros seins rentrent dedans sans souci. Ils s'y sentent très bien d'ailleurs.
Et oui, les grosses cuisses aussi.
Et oui, les petites peuvent le mettre.
Le Mâle n'a pas testé mais, bien qu'il t'affectionne public, il a tout de même une certaine estime de lui même.

Je dirais donc pour conclure sur le chapitre que ce petit achat de moude quitte (t'as vu maman, je pense à ton accent angliche?) est vraiment utile. Le seul inconvénient ce sont les boutons pressions à défaire lorsque tu as une furieuse envie de pipi. Oui, bon, je sais, je suis terre à terre (qui a dit scato?), mais que la femme enceinte qui n'est pas obnubilée par son prochain pipi me jette le premier rouleau de PQ.

Je te laisse, comme je te l'ai dit précédemment, partager tes bons plans fringues.
Je n'ai pas encore parlé lingerie, public obsédé, mais ça viendra. Ne t'en fais pas.

PS: mon appareil photo ayant succombé à une chute de hauteur de nain, je ne suis pas en mesure de te montrer ma tronche en mood kit. Cependant, si j'arrive à faire fonctionner mon portabeul Hello Kitty et son mirifique appareil photo zoomeur, je me ferais un plaisir de prendre des poses débiles pour te montrer à quel point cette grossesse me rend débile belle et mastodonte épanouie...

PPS: devant ton insistance public, voici les photos.
On ne se moque pas. Merci d'avance. C'est pas avec ça que je vais faire carrière dans le mannequinat en tout cas.

j'ai mis en sépia, ça fait moins moche

mate ze décolleté..youhou sesky

huhuhuhu...

moi aussi, je sais faire le pas de bourrée...

remarque mon Magazine Littéraire et le Jeu du verger sur la commode (déglinguée) derrière

je fais (un peu) l'andouille avec mon nain. Il apprécie.


Et si tu veux un avis encore plus détaillé que le mien, va chez la Mère Joie, elle l'a testé en blue...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...