20 avr. 2010

Mais appuuuuuie le nain!!

Si tu es comme moi, capable de rester des heures à la Knaf (ou autres charmantes petites librairies de quartier, maman bobo rien que Parisienne), à chercher des livres intellectuellement corrects pour ton nain, cet artikeul est fait pour toi.
Mon nain peut également rester des heures minutes à chercher un bon bouquin (surtout si un dessin animé tourne en même temps et qu'il reste de la place sur les micro-sièges). Il finit inévitablement par me tendre un grand chef d'oeuvre de la littérature de jeunesse, du genre "Tchoupi est poli" (moué, Tchoupi est nase), ou bien "Le grand livre super sonore des bruits de la rue" (tractopelle et compagnie en dolby surround, tu fumes le nain???), voire, s'il est touché par la grâce, un pseudo livre du genre "Oui Oui au marché" ou bien "Flash Mac Queen a perdu son doudou".

En clair, heureusement que je suis là pour orienter ses choix (et re-déposer ses trouvailles avant le passage en caisse), sinon les histoires du soir seraient...comment dire....pour rester polie....à chi**.

Je te présente donc aujourd'hui ce petit bijou : Un livre, d'Hervé Tullet.

Il ressemble à ça de devant: 

et à ça, de derrière:

Tu visualises bien?
Ok, il est simplissime ce livre, mais tu vas voir, il envoie du bois.
D'abord, il est tout zen, tout Feng Shui, il ne t'agresse pas le neurone qu'il te reste (je te rappelle que tu as des nains).
Ensuite, il se lit vite (non négligeable pour le coucher du roi nain). Et, cerise sur le gâteau, il est INTERACTIF. Et oui. Comment ça ma bonne dame??? Je ne vois ni manette, ni écran.
Mais tout est dans le livre et c'est ça qui est génialou.

Je te le fais vite?
Oki, va falloir suivre alors.
Page 1: Appuie sur le bouton jaune. Le nain appuie (s'il connaît ses couleurs, mais ça c'est ton rôle de wondermaman)
Page 2: Tiens, la tâche jaune s'est dédoublée. WOW. Le nain est épaté. Toi aussi mais tu comprends un peu plus vite que le nain qu'il s'agit d'une supercherie.
L'auteur t'invite à recliquer sur la tâche.
Page 3: WOOOOW, une autre tâche. Le nain est ravi, ses yeux s'illuminent. Tu es sceptique. Tu as envie de savoir la suite....

Je ne te raconte pas tout, il va te falloir secouer le livre, souffler, cliquer encore... que du bonheur.
Le nain y croit, tu es limite crédulos, et vous passez un bon moment.

Avantage: le nain peut lire le livre avec un grand frère/soeur car, étonnamment, ça amuse également les plus grands nains.
Inconvénient: tu vas te le farcir tous les soirs.
Merci qui???

à partir de 2 ans, 2 ans et demi.

19 avr. 2010

Profite le nain, profite....

Il fait beau, il fait chaud, l'été arrive, l'été est là, tu sens la caresse du soleil sur tes bras dodus et tu respires la bonne odeur de l'herbe fraîchement coupée par la put*** de tondeuse du voisin qui a réveillé tes nains à 7h30.
Et oui, il commence à faire doux, ça sent la vieille chipo grillée partout, on entend tinter la bouteille de rosé au fond des sacs à langer et la pause déj' de midi se fait en terrasse à roussir, la gueule au vent, fièrement boudinée dans LA marinière de l'été.
C'est la fin de l'hiver, du col roulé et des bottines, des flaques d'eau au pied de la portière du nain, de l'enfilage d'anorak et de bonnets, des gants sans ami et des écharpes perdues.
Le nain commence à perdre son teint blafard et à porter le body manches courtes, il refuse de garder son bob sur la tête et se fait claquer l'élastique dans la tronche en hurlant.
Tu hésites longuement entre l'écran total en spray (coloré ou non), en crème (pouah, ça colle), ou bien tu songes au bon vieux t shirt à enfiler au nain qui joue en plein cagnard.

Tu commences à pincer ton ventre en te disant qu'il est presque trop tard pour le bikini, mais tu achètes quand même le Biba supplément minceur. Tu agresses ton mâle car c'est de sa faute si tu manges trop et si tu n'arrives pas à faire attention. Tu contemples avec affliction les vergetures qui s'étalent sur ton ventre et qui n'ont pas disparu (du tout) contrairement aux promesses de la crème Bio aux huiles raffermissantes de l'Île de GroMito.
Tu zones lamentablement dans les rayons maillot des Galeries Farfouillettes en regardant, résignée, ce qui ne dévoile pas grand chose et qui amincit (un sac poubelle avec liens coulissants?).
Cherche pas c'est pas son nain (t'as vu son corps??)


L'été arrive donc à grand pas et tu songes déjà au lieu de tes vacances en famille. Mer? Montagne? Campagne? Chez qui squatter? Qui nous garderait un peu les nains? Qui va réussir à supporter une famille de boulets (+ 1 chien je te le rappelle)?

Ahhhh, l'été. Ses sorbets Picard et ses salades de riz. Ses cocktails givrés et ses nains qui refusent de se coucher sous prétexte qu'il fait encore jour, ses aisselles moites et son sable dans la raie des fesses...

Bon, stop, stop, je ne suis pas là pour te faire fantasmer déprimer, je suis viendue en ce jour de reprise (pour ma pomme, je te rappelle que je suis rien qu'une instit') afin de te parler d'un objet youneedit (tu vas grave en avoir besoin ami ignare) : la couverture à nain.
Quoi? Ne referme pas mamanstestent, non, ne nous quitte pas...je ne suis pas deviendue une pauv' mémé ringarde qui veut mettre une ptite couverture à son nain-nain. Tu m'as bien regardée? Je suis hype moi.
Et c'est la raison qui me pousse à te montrer ça :
C'est tout roulé, on dirait un nem'. Mioumi.
Si tu l'ouvres, ça donne ça :
Sans la wondermaman et le super nain tout sage dessus, tu l'auras compris.

Cette couverture, c'est juste de la balle.
Elle est tûte dûce sur le dessus (car oui, ma bonne dame, touchez touchez, c'est de la flanelle) comme ça le nain peut se vautrer à son aise comme une grosse loque (qu'il est). Un toupeti nain peut également y être allongé car c'est tout rembourré en fibres creuses (je te jure, en FIBRES CREUSES, tu le crois ça???), genre ton nain ne sentira pas les petits cailloux qui pourraient éventuellement agresser son délicat fessier, ou l'humidité de l'herbe (vu l'heure matinale à laquelle tu es obligée d'emmener tes nains au parc).
Regardez madame, c'est magique, je verse de l'eau dessus et ça mouille même pas.

En clair, cette coucouche à nain est idéale. Elle est moelleuse comme du bon camembert, grande (tu peux toi aussi t'avachir à côté du nain), se lave (si si, un de mes nains a romi - vomi en langage humain- dessus et elle est impec), et se replie facilement. Je te promets que (contrairement à la tente pop up présentée par ton adorabeul servitrice par) tu vas réussir à rouler ta coucouche à nain en moins de deux secondes (pas besoin d'avoir un CAP replieuse de sac de couchage énorme dans tûpetisac).

Je te décris la scène idéale? Oui, oui, oui, je sais que tu le veux. Ne me supplie pas, ça vient.

Température au sol: 24°
Horaire: 17h
Humeur: Radieuse, sentiment de pur bonheur, les nains ont fait la sieste (danse de la joie, accompagné de trémoussage de fesses hystérique)
Lieu: tout coin d'herbe (jardin, parc, square, loin des crottes de chien, loin des pigeasses dégueulasses)
Déroulement:
Tu arrives guillerette avec tes nains. Le petit est dans ton dos porté comme un vrai bébé bobo dans son écharpe ou dans son chinado (artikeul qui va viendre, patiente encore un peu). Le grand te tient sagement la main (si, c'est possible avec un habile chantage au toboggan).
Dans ton sac cabas design chiné à la Déroute dans une adorabeul boutique branchouille, se trouvent quelques boudoirs (bien rangés dans un boîte hermétique empêchant toute miette suspecte de pénétrer dans ton mirifique sacàmain), quelques joujoux à nain (playmobil, voiture, poupée, les basiques quoi), une bouteille de Partenaire Minceur (voir allusion au bikini ci dessus) et un livre pas trop compliqué puisque tu ne pourras pas lire. Le mieux c'est encore un magazine people. Mais c'est un peu la louze alors tu peux toujours l'emballer dans le Télérama. Et j'oubliais, dans ton cabas trône la coucouche à nain.
Que tu déplies sur le coin d'herbe sélectionné par tes soins.
Petit coup d'oeil pour voir si les autres parents du square ont bien vu comment t'as la classe. Non? Secoue la couverture avant de la déposer délicatement sur le sol. Ils t'ont enfin capté? Oki.
Décroche le nain de ton dos sans le fracasser par terre (la couverture est moelleuse mais pas à ce point), ça ferait mauvais genre. Installe petit nain à côté de toi avec quelques joujoux, sort ton magazine culturel, propose un petit gatal à grand nain (avant de lui octroyer le gracieux privilège d'aller faire un tour de boggan), et savoure, savoure le soleil.
N'oublie pas de regarder d'un air hautain les autres parents qui ont plié leur pull, ou qui ont mis un vil tapis à langer (issu du sac à langer) pour protéger le cucul du nain et qui ont le jean déjà humide.
Tapote la couverture, frime et joue avec le nain bruyamment.Sois juste toi même quoi.
Je te passe sur le drame du nain qui ne veut pas quitter le toboggan et de la honte que tu te payes lorsque le vent dévoile la supercherie du Voici planqué dans le Télérama. Reste digne, laisse ton nain beugler, remballe l'autre dans le dos et roule ta couverture d'un air supérieur et concentré.
Et n'oublie pas de distribuer un petit coupon avec l'adresse de ce blog aux parents envieux de ta trouvaille.

Comment je me procure cette magnifique coucouche à nain??
Chez nous, c'est Tatie Fofie (Sophie) qui nous a adorablement fourni cet accessoire utile et pratique.
Pour toi, un petit lien vers le site de Brindilles où tu trouveras le modèle à carreaux. Si tu veux un modèle plus neutre, et ma foi, avouons le, un peu plus trendy chic
tu peux le trouver .

Je tiens à m'excuser pour ce court artikeul, mais c'est la reprise et je suis un peu une grosse feignasse.
Néanmoins tu me remercieras quand tu poseras ton ptit cul de maman (ou non) sur l'herbe et que tu ne sentiras pas une vieille limace orange se déposer sur ton slim.

11 avr. 2010

Donne le nonosse le nain!

Si tu es un bon parent, tout bien comme il faut, tu as lu tu es abonné à (comment être de bons) Parents, (comment survivre avec ma) Famili, (comment je fais moi avec mes) Enfants. Et tu n'as pas manqué de lire les nombreux articles qui abordent le sujet, palpitant s'il en est, de l'animal de compagnie.
Limite, tu as fait des fiches pour chaque sujet que tu classes à tes heures perdues.
Ouvre donc ton classeur à fiches et regarde à la lettre A. 
A comme Animal de compagnie
Je te lis quelques extraits: "avoir un animal de compagnie est une chance" (sic) "compagnon de jeu unique (resic)" "responsabiliser l'enfant" (sic et triple sic). Je te passe les "ne laissez pas seul le nain avec l'animal" et les "quel bonheur de les voir s'endormir côte à côte" (laisse moi m'étouffer)
Mytho va!

Sans vouloir pourrir tes doux rêves, chère lectrice naïve et inconsciente, je me propose de te dire la vérité vraie, la seule, l'unique, à propos de l'apport d'un animal de compagnie dans ta vie de famille.

Voilà comment vont se dérouler tes expériences animalières:

- le hamster (jovial), cochon d'inde, lapin et autres rongeurs: 
Il faut déjà acheter le rongeur, la cage, la paille, la petite maison pour que le rongeur dorme tranquillou sans être dérangé par ton nain, la roue, les grignote rolls (c'est le manger du rongeur).
Si ton mâle est motivé, tu me diras, il peut également construire une cage grand lusque au rongeur. Mais je doute que ton mâle, même motivé, prenne un wikend pour construire une cacage à une bébête dont il n'a strictement rinàfout' (c'est lui qui le dit).

Le rongeur, quel qu'il soit, sent relativement mauvais, puisqu'il vit là où il mange/dort/fait caca. Il n'a qu'une seule activité reconnue par la société des loisirs hamsteriens: LA ROUE. La roue, c'est chouette la roue, c'est rigolo, la roue, c'est une drogue la roue, ça fait DU BRUIT LA ROUE.
Surtout si tu as deux hamsters qui se disputent la roue. Ils se poussent, se chamaillent, oh que c'est drôle. Le nain assiste ainsi à une scène des plus burlesque de sa vie.
En revanche, toi, lorsque le hamster décide de faire 3 heures de roue en pleine nuit, sous prétexte qu'il a besoin de se dépenser (avec toutes les croquettes qu'il s'enfile dans la journée, ça ne m'étonne qu'à moitie), déjà, ça te fait moyen rire. Voire ça te fait pas rire du tout, du tout.
Tu peux faire ce que tu veux, le hamster fait de la roue la nuit. Et la roue, ça couine. Genre tu n'entends plus que ça.
Ah oui, et si tu ôtes la roue (je sais que tu es maligne), le hamster jovial se trouvera une autre activité bruyante du style ronger ses barreaux (en les secouant de toutes ses dents). Laisse tomber, le rongeur est juste né pour te faire chier.
Les hamsters, c'est rien que des branleurs

Si ce n'était que ça, encore. Mais non, le rongeur est fragile, il ne faut pas le brusquer. Il ne sort pas beaucoup, et s'il sort, il est très rapide pour aller se planquer sous les lits, dans ton armoire, derrière les toilettes, bref, des endroits où tu adores aller trifouiller, allongée par terre, avec un nain qui sanglote derrière toi parce qu'il " a perduuuuuuuuuuuuu Tchoupi" (oui, le nain n'a pas grande imagination quant au prénom de l'animal).

Sache le, si tu commences à investir dans le rongeur, tu ne t'en sortiras pas. Parce que la première fois, tu prendras un meugnon petit hamster russe, toupetit, tout frêle, tout choupi, tout trognon, oh, tiens tout mort au bout de deux jours.
Ensuite, tu prendras le modèle au dessus (plus résistant), qui sera tellement porté par le nain qu'il finira par mourir d'une crise cardiaque (il mangeait trop de toute façon).
En désespoir de cause, tu décideras de prendre deux cochons d'inde, comme ça, s'il y en a un qui clamse, il en restera un, c'est déjà ça. Sauf qu'il ne peuvent pas se piffrer et qu'ils s'entretuent dès la première nuit (la cage est une scène de crime, "who are you, houhou, houhou).

Finalement, diras tu à la caissière de chez Jardiland en tendant ta carte de fidélité "je vais prendre un lapin, c'est plus costaud et c'est plus sociable". Que tu crois. Rambo (cette fois c'est le mâle, exaspéré par tous ces allers-retours chez Jardiland, qui a trouvé le prénom) grogne dès qu'une main s'introduit dans la cage, attaque le nain qui passe un petit doigt meugnon dans les barreaux et se casse dès que tu ouvres la petite grille métallique qui le sépare de la liberté.
Rambo, 2ème du nom. Qui n'en veut?

Pour terminer, un beau jour d'été, Rambo s'échappera dans le jardin et finira dans la gueule du chat du voisin qui jouera quelques instants avec son cadavre avant de le dépiauter sous les yeux du nain. Charmant. En même temps, ça débarrasse. Et tu te dis qu'un chat, c'est pas mal finalement. Au moins, ça bousille les taupes.

Un chat: Le chat, ah, le chat. Je pourrais t'en causer des heures de l'ami félin. J'ai dit ami? Pardon, le chat n'a pas d'ami. Le chat dispose. Explique cela au nain.
Le chat est très très meugnon quand il est tout petit. D'ailleurs la majorité des gens se sont fait lamentablement traquenarder par un petit chat aux yeux de chat potté.
Mais oui, tu sais, la visite chez une copine dont la chatte (pas de mauvaise blague silteplé, nous sommes entre gens de bonne compagnie) vient d'avoir des petits. Ils sont siiiiiiiiiiiii meugnons, siiiii petits, si choupiiiiii. Oh, là, celui là, il me léchouille le doigt, il se frotte contre le nain. Oh, le nain est ravi (et oui, le nain a 12 mois et voit une peluche qui s'intéresse à son odeur de lait). Allez, on le prend, ça lui fait tellement plaisir (et puis dans Famili, ils disent que c'est bon pour le nain d'avoir un nanimal). Erreur.
Le chaton est mignon, certes. Mais il griffe.Toi, le nain, ta moquette, tes baffles, ta housse de couette. Il fait pipi aussi.
Sur toi, le nain, ta moquette (il esquive les baffles) et sur ta housse de couette.
Il joue, beaucoup, avec tout sauf la petite mygale en poils que tu lui as offert. Avec tout, et surtout tes mollets quand tu as le malheur de passer dans le couloir pendant une de ses parties de chasse à la souris imaginaire. Tu me diras, quand c'est une souris imaginaire, ça va.
Mais lorsqu'à 6h30 du matin, tu descends pour faire le biberon du nain et que tu marches, pieds nus, sur un truc mou et visqueux (de bonnes viscères de souris quoi)...tu n'as qu'une envie, hurler (et gerber, et foncer te désinfecter le pied à la solution hydro-alcoolique, et suicider le chat par étouffement au shébon).
Un chat, c'est sympa, ça t'accueille (moyennement) en miaulant et ça se frotte à tes jambes langoureusement pour avoir son Shébon.
ton chat va forcément se retrouver comme ça si tu le laisses seul avec tes nains, et OUI, il va t'en vouloir 


Un chat, ça dort sur ta couette (parce que c'est tout de même mille fois plus confort que son vil panier en osier - qui t'a coûté un bras chez Jardiland). Et ça décide de dormir sur ta couette vers 4h du matin, et ça prend 15 minutes à s'installer en tournicotant mille fois sur lui même. Puis vers 6h (juste avant le lever des nains), ça décide de venir se laver les fesses près de ton visage. C'est propre un chat.
Un chat, c'est chouette, ça donne un ami au nain. Un ami un peu caractériel, qu'il ne faut pas trop trop emmerder, surtout en pleine sieste. Évite donc que le nain lui tire la queue, lui coupe les moustaches ou lui pique son Shébon. Sinon le chat risque de sortir les coussinets coupants. Et le nain va pleurer. Cela dit, un chat c'est classe, ça se vautre et ça te regarde d'un air hautain, ça donne donc au nain de vraies valeurs. C'est important.
Petit bémol cependant: c'est toi, et seulement toi qui videra la litière du chat (et qui ramassera ce qui est tombé à côté) puisque :
- le nain trouvera toujours que ça pue et que c'est beurk (ou qu'il n'a pas le temps et que c'est trop nul, ça c'est quand il est ado)
- le mâle te rappellera que la pauv' conne qui a craqué devant le meugnon chaton, c'est pas lui, c'est toi.

ah, oui, et essaye également de trouver une bonne poire qui pourra te garder/venir nourrir Mistigri pendant les vacances. Ce qui t'évitera de trouver un lieu de vacances clos (à moins que ton objectif secret soit de perdre le dit Mistrigri). Ce qui t'évitera aussi de te farcir (en plus des nains et du mâle) un boulet de plus qui fait rien que miauler et dégueuler sur le trajet des vacances.
L'achat d'un félin est un achat qui doit donc être réfléchi (en couple et en famille) parce que sinon, je te le dis, non seulement tu passeras toutes tes nuits avec un poids chaud sur les pieds, mais en plus tu videras des caisses de crotte, tout en remplissant des gamelles de pâté qui pue, et pour terminer c'est toi qui emmèneras l'hystérique de chat se faire détartrer les dents chez le véto (parce que tout le monde trouve qu'il sent la raclette de la bouche).

Lorsque tu auras, par mégarde, poussé Mistigri sous les roues du 4X4 du voisin et que tu auras expliqué aux nains que leur meilleur ami est parti vers une vie plus heureuse avec ses autres amis les chats, tu te verras obligée (toute maman culpabilisante que tu es) d'aller chez Jardiland, acheter un nouvel ami à ton nain.

Forte de toutes tes expériences, tu choisiras cette fois: un poiscaille. Au moins, un poiscaille, ça ne chie pas dans une caisse, ça ne griffe pas et ça ne s'emmène pas en vacances.

Attention car un poiscaille ne vient jamais seul. Sache le, il ne se déplace jamais sans son aquarium qui s'encalcaire et ses cailloux fluos, sans sa petite grotte et sa plante qui dépérit, sans son odeur dégueu qui finit par te prendre au nez dès que tu pénètres dans la pièce où loge le poiscaille. Au début, tu penses même que le nain a fait dans sa couche. Ensuite, tu réalises que c'est juste l'odeur naturelle de Bubulle.
Un poisson, franchement, mis à part si c'est la réplique de Némo (auquel cas tu peux monter un spectacle de dressage et démarcher pour des goûters d'anniversaire de nain), ce n'est pas franchement passionnant.
Je peux te parler des heures du poiscaille, sache-le, car je suis actuellement en passe de me débarrasser du mien.
Mon poiscaille ressemble à ça. Hein qu'il est juste nul?

Ne me critique pas. Vraiment pas. Je vais te raconter et tu vas même me faire un joli colis avec dedans de la mort-au-poisson.
Mon poisson à moi, enfin au nain, s'appelle Gros. Cherche pas, c'est le nain qui a trouvé son prénom.
Gros est un achat du mâle. Et oui, le mâle ne se contente pas d'aller chercher le paquet de croquettes de 20kg du toutou (ah bin oui, j'ai aussi un toutou, mais ça, je te raconte après), nan, nan, le mâle t'achète aussi un choli piti poisson que ça va sûrement faire plaisir au nain.
C'est certain que le nain est exastique devant le poisson. Il lui trouve un nom des plus ridicules, ici Gros.
Il remplit l'aquarium avec toutes ces meugnonnes et propres petites choses. Et zou, le poisson, dans sa maison.
Et ça y est. Le nain passera lui donner à manger de temps en temps. Enfin, il lui retournera la moitié du pot de flocons qui puent sur la tronche et le poisson (ne voyant plus le jour) deviendra obèse.
Gros, il est juste, comment te dire, il est là. Dans son bocal qui devient de plus en plus trûble. Et qui pue. Grave.
Limite t'as l'impression qu'un animal est venu crever dans ta cuisine. Ton odorat affiné (surentraîné grâce aux couches puantes des nains) repère rapidement l'origine de la puanteur: le poisson.
Et là, crois moi, le mâle ne nettoie pas l'aquarium (ni le nain d'ailleurs).
Never. Le bocal, ça fait 6 mois que je manque de dégueuler dedans une fois par semaine. Parce que déjà, il faut pécho le poisson avec sa petite épuisette. Le nain n'y arrive pas, tout ce qu'il réussit à faire c'est à t'éclabousser avec l'eauquipue. Donc, le nain, tu donnes l'épuisette et tu regardes (et tu apprends). Malgré l'once de fierté qui t'envahit lorsque tu arrives à capturer le frétillant poiscaille, tu ne peux t'empêcher de grimacer quand tes jolis petits doigts éfleurent la peau, enfin les écailles, de la bestiole lors du transvasement dans un bocal lambda.
Puis vient le récurage de l'aquarium. Personnellement, j'y vais au liquide vaisselle ou au vigor. Mon poisson est un warrior, ne t'en fais pas. La dernière fois, j'ai même essayé de nettoyer sa charmante demeure à la Javel. Gros a eu une petite hémorragie cérébrale bien vite résorbée (le fourbe)
Alors ne venez pas me dire que je suis terribeulement horribeul avec le poiscaille et que genre il faut lui changer l'eau petit à petit. Je SAIS. Mais sincèrement, cette odeur, je peux pas. Alors au moins, pendant 3 jours, il baigne dans une eau cristalline et se pavane dans sa grotte rutilante. Il est heureux Gros, je vous le dit.
D'ailleurs, la dernière fois, le mâle me dit, attendri: "il est gentil, hein, Gros".
J'ai juste failli mourir sur place.
Ah oui, il est très gentil, il me demande toujours comment s'est passé ma journée, il me fait la fête et il m'aide toujours à débarrasser la table.

En bref, le poisson t'oublies direct;  à moins d'être passionnée, d'avoir un sioupère z'aquarium avec la pompe et tout. J'en ai eu un, une fois, mais un poisson a été aspiré par la pompe et pour tout te dire, l'ôter n'a pas été une mince affaire.

Devant les difficultés croissantes que tu rencontres avec les animaux de compagnie (et pourtant, tu veux bien faire), je ne te peux que tu suggérer de laisser tomber et de prendre un tamagoshi. Ou un chien.
C'est bien un chien.

Enfin, nous, on a un chien. Le même que celui là, mais en plus gros.
Pour te dire, c'était notre premier bébé. Il a vite déchanté. Avant, c'était le chouchou.
Les nains l'ont bouté hors du canapé, et il est juste devenu notre toutou.
Avoir un chien, c'est chouette.
ça protège (t'es une trouillue? moi aussi), ça te force à sortir faire de l'exercice (enfin, ici c'est le mâle qui s'y colle), c'est gentil (sauf le mauvais caniche abricot de la vieille d'en face mais les caniches ne sont pas vraiment des chiens), ça joue (surtout avec tout ce qui n'est pas un jeu), et c'est vraiment sympa.
Le nôtre, c'est un labrador (ah c'est gentil ces chiens là, surtout avec les nains, hein ma bonne dame).
Oui, c'est gentil, en même temps au prix qu'on le paye, le toutou, il peut être gentil.
Entre les vaccins et les croquettes, entre les pipettes anti-puces et les joujoux à dépiauter, entre le collier fluo (pour le voir de nuit), la médaille avec son numéro de téléphone (au cas où il ne s'en souvienne plus), sa petite couette (pour faire dodo), et sa nouvelle voiture (pour voyager), le toutou coûte cher.
Énervant le nain

Ici, notre toutou a été à l'école des toutous (si si). A appris à s'asseoir, a se coucher (ça marche moyennement), à sauter les obstacles (les trotteurs de nain/le nain), à faire HALTE (à s'arrêter à la demande quoi) et à revenir (moué, pour tout te dire, un bon jeter de laisse vers le toutou a été le déclic). Ce qui fait de notre cher toutou, un labrador plutôt calme, plutôt sympathique, que le nain appelle "mon toutou" et qui adooore se rouler dans des renards morts. Mioumi.

Je sais que maintenant, tu es tentée, mais avant d'acheter ce meugnon petit chiot qui te fait envie, lis tout de même ces règles de base:
- un toutou vit en moyenne 10 ans. Soit 3650 jours. A raison de deux balades par jour, sache que tu vas devoir sortir au moins 7300 fois (dont la moitié dans le noir, le froid, sous la pluie, en bottes, avec la gerbe, le rhume et toute seule).
- un toutou est moins facile à faire garder qu'un chat. Pour la raison sus nommée
- il faut du terrain pour avoir un toutou (histoire qu'il planque le cadavre des peluches volées au nain)
- il faut un aspirateur new génération car tu vas pouvoir tricoter un pull pour chacun de tes nains vu ce qu'il perd.
- sache que les (rares) nuits où tes nains ne te réveilleront pas, ton adorabeul toutou ne manquera pas de dégueuler le contenu de la poubelle (dévorée dans la nuit) sur ta moquette.
- tu ne pourras pas partir en wikend à l'improviste chez Mickey par exemple. Puisque le toutou dégueule dans le space mountain (et qu'il n'est pas accepté à l'hôtel).

A part ça, le toutou est l'ami du nain. Il a compris que ce mini-maître ne mange pas très bien (et laisse tomber de la bouffe par terre), qu'il est le seul de cette (maudite) famille à lui renvoyer mille fois la baballe sans se lasser, qu'il accepte les bisous sans se passer le visage sous le jet d'eau en criant "mais c'est dégueulasse, beurb". Bref, le toutou aime le nain. Et le nain, avec sa peluche plus grande que lui, aime le toutou.
Cela dit, un conseil, attends que tes nains soient en âge de promener le toutou. Franchement, ça aide.

Voilà, je pense avoir fait le tour, ayant sciemment omis les zoizo (parce que c'est cro criste en cage) et les serpents (parce que ça fout quand même un peu les boules).
Mais partage, ami furettophile ou tortutophile, ta passion pour les zanimo. Enrichis le débat, d'autres te diront merci.

30 mars 2010

Le nain du bain

Aujourd'hui, je veux partager avec toi un peu de ma royale vie de maman et plus particulièrement un moment enchanteur et délicieux de mes soirées: Ze bath time (l'heure du bain, ignare non angliche).

Je sais, ne dis rien, tu es flattée et émue aux larmes d'avoir la chance de t'immiscer un peu dans mon intimité. Ne fais pas ta chochotte et viens donc t'asseoir près de moi. Si, si, là, je te dis qu'on tient à deux dis tout de suite que jsuis grosse hein.
Mais si, pose ton ptit luc sur la cuvette des WC.
Et oui, voilà mon principal poste d'observation. Tous les soirs, vers 18h45 j'observe, perchée sur ma cuvette, l'mmuable  rituel des nains qui s'abreuvent et se décrassent, qui pataugent en bramant dans le seul point d'eau à des kilomètres à la ronde.
Car oui, je lave mes nains. N'oublie pas que je n'aspire en secret qu'à une chose, être wondermaman. Je lave donc mes nains tous les soirs en espérant qu'ils restent corrects jusqu'au lendemain histoire de ne pas avoir de remarques désobligeantes à la crèche.
" Bin alors le nain, t'as des ptites crocrottes de nez??"
"Ah bin oui, mais bon, ça c'est de ce matin aussi! " (quoi?! que celle qui n'a jamais laissé des crottes de nez à son nain me jette la première pipette). Et encore, je ne te parle pas du malheureux caca dont l'odeur nauséabonde atteint tes sensibles narines une fois que tout est prêt, que les manteaux sont mis et que tu as les sacs autour du cou (quoi?! que celle qui n'a jamais dit "je crois qu'il a fait caca pendant qu'on était dans la voiture" me jette la première couche - vide silteplé)

Revenons à notre bain.
Pour faire prendre un bon bain au nain, rien de plus simple. Il suffit de s'équiper.

-  une baignoire
La baignoire, c'est fastouche. Soit t'en as une, soit t'en as pô. Alors si t'en as une, bon, achète un bon tapis de bath pour que le cucul du nain reste bien en place. Si t'es hyper hype trendy chic tu peux prendre un truc dans le genre (youhou, c'est trop meugnon)



Si t'es rien qu'une maman angoissée de la température du bain, tu peux prendre ça:

Et si t'es rien qu'une grosse radine comme moi tu peux aller chez Mikéa, notre ami suédois, prendre le basique blanc de mamie qui est tout vilain mais qui dérape pô.

Si t'as pas de baignoire, bin, faut en acheter une. A moins que tu aies un sioupère lavabo (ou un tout petit nain) auquel cas tu peux envisager de baigner ton nain là où le mâle se rase les poils (qu'il laisse comme un trophée au fond dudit lavabo).
Pour la baignoire de nain, tu peux acheter ça et venir témoigner ici parce que ça m'intéresse:

ou bien aller chez ton ami Mikéa acheter la basique baignoire en plastoc que tu sais même pas où ranger mais qui, par la suite (quand le nain sait se doucher) te fait un merveilleux bac à plantes. D'ailleurs il me semble que son fond est antidérapant. Sont bien ces Suédois.

Si vraiment t'es chiche en place, ou Parisienne, tu peux également t'offrir le combiné table à langer/baignoire avec le ptit tuyau pour vider le tout (le mâle ajoute d'un air suffisant qu'on appelle ça une vidange) Mais faudra m'expliquer comment on fait, ça me semble difficile de soulever le nain pour rabattre la table à langer, nan? (dis le si tu me trouves juste incapable).


C'est chic hein??

Sinon, essaye la baignoire Shantala dont on a parlé. Et puis dit nous si c'est bien pour le nain et envoie nous des photos, on aime ça nous, les photos de nain.


Bon, la baignoire, c'est le minimum. Parce que, soyons honnêtes, doucher un nain de quelques jours, c'est coton (et le nain risque de te détester à vie si tu le lâches dans la douche).

Après la baignoire, vient le truc pour mesurer la température de l'eau.
Oui, oui, car quand c'est ton premier nain et que tu flippes sa race de l'ébouillanter, bin tu achètes un thermomètre. C'est comme ça.
Alors tu as le modèle dauphin, tortue, animal marin (cheap certes, mais qui a fait ses preuves),

le modèle qui change de couleur si c'est trop chaud,

Moi j'ai l'hippo et le nain, il le grignote allègrement, c'est le kiff!


le truc à affichage digital (parce que ton nain est un geek/ parce que tu es une angoissée du degré de trop).

c'est meugnon en rose hein? ça existe en vert aussi, si tu fais rien que des nains couillus (et ça sert aussi pour la t° de la chambre)

Sinon, bin, tu peux aussi demander à ton bricolomâle de te poser un mitigeur. Comme ça tu lances le bain à 38° (oh, ça va, un peu moins) et zou, no soucy.
De toute façon, tu verras, au 350ème bain, tu tremperas juste le bout de tes ongles fraîchement manucurés (ah non, ça c'est wondermaman), le bout de tes ongles qui sentent la mandarine du goûter du nain, et tu diras : "ok, c'est bon le nain, saute dans la marmite".

Bref, n'investis pas dans un thermomètre à bain, prends un basique. Et si tu dois prendre une petite baignoire au nain, prends carrément la baignoire à thermomètre inclus, tu gagneras du temps.


Contenant, ok.
Température, ok
Serviettes de bain, heu...
Bin ça t'es pas trop débile, normalement, tu ne devrais pas envelopper ton nain dans un tapis de bain pour le sécher. Enfin, je dis ça..

Ton ami suédois fait de jolies capes de bain. Les Kalou sont très douces et si tu as des amis riches, tu peux te les faire offrir à la naissance du nain. Les gens sont contents d'acheter une cape de bain (se sentent utiles), je te jure, ils kiffent ça. Sinon, bin, une bonne serviette et puis voilà (qui a dit un tapis de bain?)

Le bain du tout petit nain:
Ah, quel moment d'intense échange. Je me souviens des premiers bains du nain, dans le lavabo. Sa petite tronche toute rouge. Pas content le nain. Crie le nain.

Evidemment, à la mat' on te conseille de savonner le nain sur la table à langer puis de le tremper dans l'eau pour le rincer. Hmmmm que c'est agréable que de se faire savonner dans le froid puis d'être soulevé (une main sous la nuque, une main sous les fesses et qui tient les pieds) pour être plongé dans un LAVABO (sic).

Alors nous, le nain, tout petit nain, on ne lavait déjà pas tous les jours. D'abord parce qu'un nain, ça prend froid et surtout parce que franchement, à 2 semaines, le nain va pas se remplir le slip avec du sable. En gros, le nain n'est pas (trop) dégueu tout petit. Donc un ptit lavage de cucul au gant de toilette, et hop, le tour est joué.

 
Pour le savonnage, et bin, moi je savonnais dans l'eau. Le nain flotte, sache le, donc si tu le tiens dans le dos, son ptit bidon va ressortir et tu pourras savonner. Bon, avoue le, à cet âge là, le bain, c'est pas la totale éclate. Au mieux il gazouille 30 secondes. Ensuite, il se caille et commence à hurler. Et là tu es bonne pour le concerto en la mineur de la Castafiore affamée. Que tu dois rhabiller. Que son body passe pas bien, qu'il est pas bien sec.

Ah oui, sèche bien le nain parce que sinon, il moisit. Si, si, il moisit. Dans le cou du nain, ça pue. Teste, je te jure. Nous on séchait avec des mouchoirs en papier (résistants hein) et des démakup sous les bras. Ridicule le nain? Oui, mais tout sec.

Bref, le bain du tout petit nain est amené à évoluer, à devenir un véritable moment de jeu.
Mais avant cela, sache le, il te reste quelques bains à la noix à t'enquiller. Et oui, tout de même, désolée, hein, on t'avait dit que c'était chouette... en fait ça devient le kiff quand le nain tient assis tout seul dans le bain, qu'il joue même (sans toi) et que tu peux bouquiner ton Elle assise sur ta cuvette de toilettes.

Avant ce doux moment où bain du nain rimera avec détente, il te faudra passer par l'étape: maître nageur, surveillant de baignade.
L'oeil vif, le poil luisant, les manches remontées, les cheveux attachés, le canard flottant préparé, tu seras aux abois, telle Paméla, seins au vent sur la plage de Malibou.
En gros, tu vas passer quelques semaines agenouillée (te conseille une serviette roulée sous les genoux) auprès du nain qui tapote l'eau (force de mouche, certes, mais qui arrive tout de même à te tremper le brushing).
Ton rôle sera d'amuser la galerie avec foultitude de petits joujoux en parlant comme une niaise. " Il est content le nain? Elle est bonne l'eau hein? Tu aimes bien le bain, hein le nain?" tout en guettant la couleur des lèvres de ton jeune Cousteau. Bleues, ok, je le sors.

Pour amuser le nain de quelques mois dans le bain, je te conseille les basiques, une petite grenouille à remonter, des gobelets, des pots de compote vides (mais oui, lavés aussi, pour qui me prends tu). Et oui, sache le, ton nain plongé dans l'eau jouera immanquablement avec un GOBELET, un VERRE, enfin tout ce qui peut contenir de l'eau et HOP, ne plus en contenir (mais être renversé sur ton sol de salle de bain).
T'as aussi le livre de bain, mais bon, tu le sais comme moi, le livre de bain n'intéresse le nain uniquement parce qu'il peut être mâchouillé.



Bref, le bain du tout petit évolue. Bientôt, ton nain commence à tenir assis et tu as un lumbago. C'est le moment d'investir (ou de te faire prêter), si tu le souhaites : un nano de bain. Kessekecé??
ça:
Alors oui, ça te permet de laisser ton nain assis dans le bain sans risque de noyade.  Mais bon, ton nain risque de choper la mort pisque ses ptites épaules de nain sont à l'air libre. Et aussi, ton nain prend de mauvaises habitudes puisqu'il peut se tenir assis n'importe comment (maintenu à l'arrière). Ce qui fait que le jour où tu ôtes le siège de bain...ton nain qui tient très bien assis sur le parquet de sa chambre, se retrouve à basculer en arrière tel un culbuto mal équilibré. Et ça, c'est pas glop. M'enfin, franchement, rien ne t'empêche de le poser un peu dedans, histoire de faire souffler ton dos (qui te remercie d'avance).



Le bain du grand nain:
ça y est, le nain est grand et tient assis, même debout (j'ai dit ON RESTE ASSIS le nain), et trouve que jouer dans une eau tiédasse voire froide pendant des heures, c'est le kiff total. Et oui, le nain perd toute sensibilité à la température ambiante dès qu'il est plongé en milieu aqueux. Je te conseille donc de remplir le bain à minima et de rajouter de l'eau chaude de temps en temps.


Quelques jeux de bain pour le grand nain, en vrac, là, comme ça. Je n'ai pas tout testé mais vasi lâche toi dans les commentaires, ça peut être utile aux autres mamans:
pour les mamans motivées et nain fin mélomane


le concept me plaît mais on doit s'en lasser
Hippo de bain, le nain valide...




Et j'arrête là, mais évidemment, les gobelets gigognes présentés par la blondasse un peu plus haut sont le jouet de bain top number ouane par ici. Évidemment, comme toujours, ça ne sert à rien d'investir, le nain joue toujours avec le truc le plus simple...et ses playmobils 123 (bin oui, pour faire des histoires, tu comprends rien toi alors - t'as déjà essayé de faire des histoires avec des arroseurs de bain??)


Le jeu, c'est fait. Tu balances au nain tout ce que tu trouves d'étanche dans sa chambre et c'est reglé.


Le lavage du nain, c'est un peu plus coton.
Surtout que le nain est grand et qu'il se lave TOUSEUL maintenant. Alors tu investis dans un gel mouche pour nain genre avec un truc pour appuyer dessus avec sa mimine. Et même que je t'autorise à prendre un flacon aguicheur genre ça:


Voilà, le gel mouche, c'est fait.
Le savonnage approximatif du nain SEUL (vers 16/18 mois), bin c'est tout. On va dire que s'il trempouille dans son eau pisseuse savonneuse, ça le lave, hein?

Pour ses petits cheveux délicats de nain:
Loin est le temps où tu pouvais lui renverser la tête en arrière et lui rincer ses trois cheveux avec un gobelet gigogne. Ton grand nain refuse tout net qu'on lui arrose la tête. C'est pêché.

Alors, si tu es un mâle, cela ne te posera aucun problème que de passer la douchette sur la tête du nain en frictionnant énergiquement le cuir chevelu  (tout en commentant "ah bin ça va le nain, râle pas, t'es une chochotte? C'est bientôt fini, ouais, bin arrête de râler, c'est que de l'eau).
Si tu n'es rien qu'une maman attentionnée, tu vas te munir d'un gant de toilette et suggérer au nain de le poser sur ses yeux pendant que tu arroses délicatement sa fragile chevelure avec un gobelet.
Comme ça, le nain n'a pas les yeux qui pique et surtout, se sent investi d'une mission (oui, oui, sa mission c'est tenir le gant de toilette sur ses yeux, cherche pas). Je t'avais dit qu'il servirait ce gant de toilette.


Zou, je t'ai évité l'achat de ça :




Bref, ton nain est tout propre, savonné (mouais) et a joué. Toi, tu as pris une pause bien méritée.
L'eau est glacée, tu vas devoir négocier pour sortir le nain du bain. Pour ça, désolée, je n'ai pas de solution miracle (chantage au bonbon??). Le mâle te suggère de vider l'eau. Quel fourbe. (surtout que le nain est capable de continuer à jouer à poil sans flotte).


Bonus track: si t'es rien qu'une maman qui n'a pas peur,  tu peux acheter des produits Tinti au nain. Pastilles effervescentes de couleur, bain moussant (toujours de couleur), gel douche de couleur (peinture sur soi quoi). Les miens adorent. Vraiment. Et c'est hypopoallergénique, donc pas de souci. Et apparemment, témoigne Solal, tu peux en boire, ça ne te fait pas dégueuler.


Sache que petit nain peut également mordiller les papattes de la pieuvre


Evidemment, la couleur rouge te donne l'impression d'un bain de sang (sic), la jaune d'un bain de pisse (bon, ça, à la limite, ça n'ajoute que la couleur, l'odeur tu l'avais déjà) et le bleu, ah, le bleu, te donne juste envie de planter les deux mariolos (qui se font boire des verres entier d'eau du bain en ricanant bêtement) et d'aller (avec ton Elle) te poser sur une plage (loin très loin des nains).

Youhou!! Réveille toi!! Je te rappelle que tu es sur ma cuvette de WC là.

28 mars 2010

La complainte du terrible two

Oyez, oyez, braves parents, venez en ce jour écouter votre humble troubadour vous conter les tribulations du terribeul nain.
Laissez moi vous narrer l’épique quotidien de tout parent propriétaire d’un nain âgé de 2 ans (enfin, 2 ans… disons, entre 18 mois et 3 ans pour faire simple)
Tendez l’oreille…

A la ballade du nain qui dit NON
Le nain, tout heureux de savoir marcher sans se ramasser comme une loque, se baladait gaiement dans sa coquette chambre toute de stickers revêtue, quand, tout à coup, il avisa une caisse remplite de joujoux belliqueux . « Oh ! » se dit-il, « quelle occasion en or, je ne peux rater une bataille comme celle ci ». Et d’un geste gracile, il fit chavirer la dite caisse. « Boumbadaboum » commenta le nain.

Attiré par tout ce fatras, Sire Papa arriva. « Qu’est ce que c’est que ce chantier le nain, c’est pas vrai, c’est l’heure d’y aller, tu vas me ranger cette caisse toudessuite ou bien je me fâche ».
Le nain, tout étonné que son acte de bravoure ne soit pas reconnu à sa juste valeur, se fendit d’un « non » qu’il ponctua d’un léger sourire (ndlr : rien de tel pour énerver Sire Papa). 
Sire Papa ne perdit pas son sang froid devant une telle attaque frontale du nain et réitèra ses propos : « Ecoute moi bien le nain, le chantier, tu l’as mis tout seul. Papa veut bien t’aider un peu mais tu ramasses ces jouets et tu les mets dans la caisse ».
Puisque manifestement, le « non » n'était point suffisant, le nain réédita son « NON » en le criant, cette fois, et en l’accompagnant d’un coup de pied à la caisse de joujoux.
Sire Papa devint rouge et son calme olympien commença à laisser place à une crispation assez jubilatoire pour notre nain. « Non, Non et Non, ne veux pas ranger, non, c’est TOI papa qui range ».
« Certainement pas le nain, tu vas être puni si tu ne ranges pas, je te préviens ».
« Nooooooooooooooooooooooooooon » hurla le nain en faisant, cette fois ci, intervenir de longs sanglots lancinants.
Sire Papa énervé et agacé, finit par dégager le nain et par ranger les joujoux dans la caisse en vociférant. Le nain, ravi, le regarda d’un air satisfait.
Encore une bataille de gagnée pour notre terribeul nain.

Moralité de ton dévoué ménestrel : le terribeul nain a très bien compris le no-power. D’ailleurs, il sait dire non à tout. Au bain, à l’heure de se coucher, au livre que tu as choisi pour l’histoire du soir, à la couleur de la brosse à dents, à l’ordre des voitures que tu as rangé dans le garage, au parfum du yaourt (ce soir, il préfère fraise, et puis non, plutôt pêche), à la paire de chaussette du jour, à la joue tendue du visiteur qui veut juste dire bonjour au nain (et qui se prend un lamentable vent).
Le nain a saisi qu'il pouvait s'opposer à la toute puissance (c'est toi, la toute puissance, tu kiffes hein??).
A toi d’être plus malin. Ruse. Donne lui le sentiment d’avoir le choix (tu veux prendre un bain ou une douche ? Tu veux de la purée de  carottes ou de haricots ?) Toi aussi, tu sais être fourbe quand il le faut. On appelle ça la tactique du parent.

La ballade du nain au supermarché : où comment le nain est un excellent acteur et où tu passes pour un parent indigne.
En ce jour de printemps, le nain est tout frétillant, il va faire quelques emplettes avec sa chère Dame Maman (admire la rime). Le temps est à la dépense. Le nain a réussi à trouver, dans les immenses allées du supermarché, un peticaddie abandonné par un nain moins habile. Il vagabonde allègrement, tout en suivant, de loin, Dame Maman. Il remarque que Dame Maman se sert dans les rayons. Quelle mirifique initiative, se dit notre nain. Et il décide d’aider Dame Maman en faisant lui-même quelques belles et utiles acquisitions. Un paquet de BN, voilà ce qui nous sustentera tout à l’heure. Un flacon avec ce drôle de petit nounours, gageons que Dame Maman nous félicitera de notre initiative. Oh, tiens, un bocal de confiture de fraise, je m’en vais en prendre deux, c’est un met exquis que nous avons là.  Tout à ses pensées, le nain ne voit pas arriver Dame Maman.
« Mais ??? Le nain ?? Qu’est ce que c’est que tout ça ?? »
« C’est les cousses maman »
« Comment ça c’est les courses ? Mais pourquoi t’as pris de la Cajoline ? Et deux bocaux de Bonne Maman ?  Nan mais le mégapack de BN c’est pas la peine non plus le nain! »
« Si, j’en veux, j’aime bien moi ».
« Oui, bin c’est maman qui décide alors on va tout reposer là »
« NON » Le nain, qui apprend de ses erreurs et surtout de ses précédents succès, accompagne tout de suite le non de quelques larmes.
« Si le nain, allez tu viens, on range tout »
Notre nain est fort dépité car Dame Maman enjoint le geste à la parole ( et oui, Dame Maman a lu des livres sur le développement du nain).
Il décide alors de sortir le grand jeu. Il empoigne férocement le flacon de cajoline en hurlant : « Ze veuuuuuuuuuuuuuux le nounousse, ze veux pas le ranzé……. , laisse moua le nounoussse, siltepléééé ». Puisque Dame Maman ne daigne pas reposer les BN dans le peticaddie, le nain, le cajoline toujours serré contre son cœur,  choisit alors de se rouler par terre tout en réitérant ses revendications « le nounouuuuuuuuuuuussse mamaaaaan » en hurlant de plus belle.
Un manant, qui passait par hasard dans le rayon gateaux/biscuits, jette un coup d’œil méprisant au nain et à Dame Maman qui essaye péniblement de relever le nain.
« ça suffit maintenant le nain, tu mets la honte à maman là. Tu te relèves et on y va ».
« Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii » poursuit le nain de plus belle en tournant sur lui-même au sol.
Des caddies contournent le nain d’un air gêné. Une bourgeoise d’un certain âge propose à Dame Maman de lui « payer sa Cajoline s’il n’y a que ça pour le calmer ».

Dame Maman, cramoisie, empoigne fermement le nain hurlant, le colle dans le siège à caddie et fuit, lamentablement vers les caisses en promettant à son nain que, la prochaine fois, ça serait le Leclerc Drive.
Moralité : le terribeul nain, excellent acteur s’il en est, sait exactement comment te mettre la honte. Il profite du public présent sur les lieux pour te faire passer pour le pire des parents. Cela fonctionne également quand tu te rends chez des amis. Surtout lorsque tu vas dîner chez Wondermaman dont les quatre enfants regardent tranquillement un dessin animé en pyjama avant d’aller au lit (sans avoir oublié de dire bonsoir aux invités ni de se laver les dents). Le tien pique les biscuits apéros qu'il mange par poignées, déglingue le canapé en sautant dessus (comme à la maison, hein maman !!!), renverse son jus d’orange sur la moquette, ne veut pas aller se coucher et fait pipi dans le lit des hôtes (qui avaient gentiment proposé d’y coucher le nain).
Une solution : prévenir le nain. Lui expliquer clairement les enjeux et les buts de la sortie. Parfois, lui promettre une récompense s’il s’est bien tenu. Le féliciter. Et s’il nous sort la grande crise hollywoodienne, le prendre avec humour. L’empoigner, le porter comme un sac de patates mais fuir tout de même, avant que les gens ne vous jettent des pierres.

La balade du nain qui ne voulait pas s’habiller:
En ce joli matin de mai, le soleil pointe derrière les rideaux et le nain est déjà debout, fier et vaillant. D’un geste adroit, il ôte sa couche pisseuse de la nuit et l’envoie valdinguer à l’autre bout de sa chambre. Cul nu, il joue aux voitures pendant de longues minutes en ponctuant chaque action par un vroum sonore. Sire Papa, cerné, lui apporte son biberon.
« Non, c’est maman qui donne ».
« Bin, là, comme tu le vois, le nain, c’est papa, maman est déjà partie au travail ce matin »
« Nooooooooooooooooon, c’est MA-MAN » commence à hurler le nain, qui a décidément bien compris le principe de la première adolescence du nain  (même s’il n’a pas lu Tout se joue avant six ans).
«  Et bien écoute le nain, je t’explique, c’est Papa ou c’est toi tout seul, ok ? Alors tu te décides et tu m’appelles si tu changes d’avis » répond Sire Papa qui, lui, a lu l’ouvrage susnommé.
Quelques longues minutes de réflexion s’ensuivent pour le nain qui finit par gémir : « Papaaaaaaaaaa ?? »
« Oui le nain ? »
« Tu donnes ? C’est cro ficile »
« Ok » répond humblement Sire Papa qui jubile (grave) en son for intérieur (et se félicite d’avoir su déjouer la no-power su nain)
Le nain ayant repris des forces grâce au lait chocolaté, décide de reprendre ses activités passionnantes. Bien évidemment, parfois, le nain hurle de mécontentement et pleure de rage quand sa voiture se coince dans l’ascenseur Ficher Price. Il hurle de plus belle quand Sire Papa, voulant bien faire s’approche pour décoincer ladite voiture. « C’est MOI. SEUL ». Et le nain de tirer comme un vieux bourrin sur la voiture. Et de finir par demander d’une toute petite voix « Papaaaa ? Tu aides ? C’est cro ficile ».
« Ok, le nain, mais il va falloir qu’on s’habille, Papa va t’emmener à la crèche, c’est bientôt l’heure du travail ».

« NON, je joue »
Sire Papa fait fi de cette rébellion (dont il a l’habitude ma foi, puisque de telles révoltes ont lieu quinze à vingt fois par jour) et arrive près du nain avec les habits sélectionnés par Dame Maman (qui craint pour le look de son cher nain, elle n’est pas rancunière car, soit dit en passant, pour ma part, je n’aurais eu aucun scrupule à l’habiller comme un épouvantail après la scène du Cajoline).
Et là, alors que Sire Papa s’approche du nain avec le tshirt Cars, il se passe quelque chose d’à la fois étrange et troublant. Le nain se liquéfie. Comme je vous le dis.
Il passe de l’état solide à l’état liquide. Mou.
Sire Papa essaie de le relever histoire de lui enfiler le Tshirt, mais le nain retombe inévitablement par terre.  Sire Papa tente d’habiller le nain au sol, mais Sire Papa est grand et le nain bouge maintenant. Sire Papa a chaud, Sire Papa fulmine, Sire Papa est en retard.

«  Je te préviens le nain, si tu n’arrêtes pas de gigoter et de faire l’andouille, tu vas être puni ».
Le nain plus vif que l’éclair, se remet sur ses pattes et commence à courir dans toute la maison.
Sire Papa, sportif mais pas trop, se lance à la poursuite du nain dopé au Babycao. Après quelques minutes de course et de lutte acharnée, le nain pleure debout, habillé dans l’entrée. Il ne bouge pas, est prostré et hurle.
Sire Papa soupire, l’embarque sous le bras et le jette dans la voiture. Où il luttera encore quelques longs instants avant de pouvoir l’attacher dans le siège auto.
Moralité : Le terribeul nain a une notion du speedage du matin qui n’est, manifestement, pas la même que toi. Il sait prendre son temps et te faire perdre le tien.
Je te suggère de te lever au moins 30 minutes avant, de te préparer et de tout préparer, sauf le nain. Et d’user, là encore, de subterfuges lamentables genre « on fait la course pour mettre ton pantalon », ou bien, si tu es sage et que tu me laisses t’habiller, tu pourras jouer un petit peu. En bref, toujours user de malice et d’arnaquonain.


Cher public, nobles et manants, parents ou bien chanceux célibataires, merci d’avoir suivi ces ballades. Le terribeul nain réserve bien des surprises à ceux qui le côtoient. Il était ange, le voici démon. Il sait te mettre la honte, refuser le bon petit plat mijoté par sa douce et aimante mère et se délecter d’un infâme petit pot prémâché. Il connaît tes faiblesses et t’aura à l’usure. Il fait fi des regards courroucés et hurle en pleine rue, il se jette par terre et n’a parfois plus qu’une seule idée en tête (un bonbon, un joujou, un dividi) qu'il veut, toudessuite et maintenant.
Il n’a pas peur de te rendre fou et y arrive très bien. Il est capable de répéter mille fois la même phrase sans se lasser pendant que tu t’enfermes à clé dans les ouatères pour avoir une once de tranquilité. Il se réveille à 6h15 en hurlant. Il trouve qu'il n'y a rien de plus chouette que de braver TOUS les interdits: écrire sur les murs, dérouler tout le rouleau de PQ, tremper ses nin-nin dans la gamelle du chien, écraser ses kiris sur la table de la cuisine et faire une route avec son doigt trempé dans le yaourt.
Il veut tout faire tout seul, mais c’est cro ficile. Il s’énerve si tu l’aides et vient te chercher d’un air misérable si tu ne l’aides pas. Il veut tout, toudessuite, et puis finalement, il n’en veut plus. C’est à lui, tout ça, il ne partage pas. En revanche, il ne supporte pas que les autres ne partagent pas avec lui, noble nain.
Le terrible two fait de ton nain le pire des maîtres du monde. Il veut régner sur la planète. Humblement.
Tu es donc l’ennemi à abattre puisque, selon lui, « c’est MA qui décide ». Tout comme, « c’est MA qui condit (la voiture », c’est « MA qui commande », c’est « MA le chef ».
Et toi, dans tout ça ? Tu es ferme car le nain peut supporter certaines frustrations (genre le bonbec, là, il ne mourra pas de faim s’il s’en passe vu les bajoues qu’il se trimballe. Idem pour le cajoline). En revanche, tu peux être plus light sur certains trucs. Il veut s’habiller seul comme un gueux ? Laisse donc. Il veut manger seul ? Il faut être sale pour apprendre à être propre.

A toi de voir selon tes principes. Mais ne reviens pas dessus. Je te rappelle que tu es l’élément référent du nain. Si, si, toi.
Le nain a besoin de limites. Alors repose moi cette cajoline toudessuite.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...